Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2016 5 28 /10 /octobre /2016 23:01

 

 

 

1017 : Henry III, empereur romain germanique (Décédé le 5 octobre 1056).

1811 : Heinrich Wilhelm Adalbert, prince de Prusse, militaire et explorateur allemand (Décédé le 6 juin 1873).

1811 : Louis Blanc, homme politique, journaliste et historien français, qui fut membre du gouvernement provisoire de 1848 et député sous la Troisième République (Décédé le 6 décembre 1882).

1879 : Franz von Papen, homme politique allemand, chancelier du Reich en 1932 et ambassadeur sous le régime nazi (Décédé le 2 mai 1969).

1882 : Jean Giraudoux, romancier et dramaturge français (Décédé le 31 janvier 1944).

1897 : Joseph Goebbels, ministre allemand de la propagande sous le régime d'Hitler (Décédé le 1er mai 1945).

1917 : Eddie Constantine, chanteur et acteur français d'origine américaine (Décédé le 25 février 1993).

1919 : Pierre Doris, comédien et humoriste français (Décédé le 27 octobre 2009).

1924 : Danielle Mitterrand, épouse de François Mitterrand (Décédée le 22 novembre 2011)

1942 : Gérard Klein, acteur français.

1947 : Richard Dreyfuss, acteur américain.

1947 : Coline Serreau, actrice, réalisatrice et scénariste française.

1961 : Randy Jackson, chanteur et musicien américain, petit frère de Michael et ainé de Janet Jackson (The Jackson Five).

1963 : Christophe Alévêque, humoriste français.

1973 : Robert Pirès, joueur de football français.

Repost 0
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 23:01

Le 28 octobre 1922, des dizaines de milliers de Chemises noires du Partito Nazionale Fascista (PNF) marchent en direction de Rome. La manifestation apparaît avant tout comme un acte symbolique de la montée au pouvoir du fascisme.

À la fin du mois d'août 1922, la décision d'organiser la marche sur Rome est définitivement adoptée : les préparatifs et la mobilisation des troupes sont confiés à quatre lieutenants de Mussolini, les « quadriumvirs » (Michele Bianchi, Italo Balbo, Emilio de Bono, Cesare Maria de Vecchi).

Le 24 octobre le congrès du parti fasciste est réuni à Naples. Il permet à la fois de mettre au point les derniers préparatifs de la marche sur Rome et de procéder à une première démonstration de force : 40.000 miliciens en tenue affluent dans la ville pour accueillir le Duce.

Le 27 octobre 30.000 chemises noires se mettent en marche.

Le 28 octobre, ils atteindront la capitale. Mais le roi Victor-Emmanuel III, au lieu de proclamer l’état de siège, fera parvenir un télégramme à Mussolini pour lui confier la direction du gouvernement. C’est en train que le chef du Parti national fasciste rejoindra la capitale en toute sécurité le 30 octobre.

Dans les jours suivant cette nomination, les partisans de Mussolini se livrent à de nombreuses parades dans la capitale italienne.

 

Relire aussi :

29 octobre 1922 - Mussolini accède au pouvoir

25 novembre 1922 - Mussolini obtient les pleins pouvoirs

 

Repost 0
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 23:01

Le mercredi 27 octobre 1976, le film de Claude Zidi, « L'aille ou la cuisse » sors dans les salles de cinéma en France.

Louis de De Funès incarne Charles Duchemin, le directeur d'un guide gastronomique en guerre contre Jacques Tricatel, un géant industriel interprété par Julien GUIOMAR. Charles Duchemin en complet décalage avec son fils Gérard, joué par Coluche. Ce dernier préfère en effet le cirque à l’excellence du palais.

 

Le film traite sur le mode comique d'un problème naissant dans la France des années 1970 : la malbouffe due à la nourriture industrielle ; l'histoire montre la rivalité entre la « gastronomie française traditionnelle et de qualité », ici défendue par Charles Duchemin, directeur du guide Duchemin (rappelant évidemment le guide Michelin, qui récompense les restaurants de qualité), et la nourriture industrielle, dont le fer de lance est Jacques Tricatel (caricature à peine cachée de l'industriel Jacques Borel).

 

Charles Duchemin, sous les déguisements les plus divers (afin de n'être soumis à aucun traitement de faveur), écume les restaurants et attribue (ou retire) en secret les étoiles enviées... Son ennemi juré se nomme Jacques Tricatel, l'empereur des restaurants d'autoroute. Non content de vouloir dérober à Duchemin les épreuves du guide 76, Tricatel se prépare à racheter une série de restaurants bien côtés et d'y imposer son horrible nourriture personnelle. Avant de partir en tournée d'inspection et de constituer un dossier contre les méthodes de son adversaire, Duchemin fixe avec Philippe Bouvard la date d'une rencontre au sommet entre Tricatel et lui au cours de l'émission « Tous les coups sont permis ». Ce slogan ne fait pas peur à Tricatel qui, par l'entremise de son espion, découvre que, loin de suivre les traces de son père, Gérard Duchemin songe à se faire clown dans un cirque ambulant. Fureur du paternel, qui, pour comble de malheur, se retrouve à l'hôpital, victime d'une indigestion provoquée par un restaurateur en colère, indigestion qui l'a privé de son goût légendaire... Finalement réconciliés, le père et le fils parviennent à localiser l'usine « Tricatel » et y découvrent les secrets de l'empoisonneur public N° 1. Sur les plateaux de l'émission de Bouvard, Gérard Duchemin remplace avantageusement son père défaillant tandis que l'infâme Tricatel, conspué, est forcé d'avaler pour son malheur des produits venant de sa propre usine.

Cette comédie est l'unique rencontre entre Louis de Funès, de retour au cinéma après avoir subi un double-infarctus, et Coluche, alors en pleine ascension. Les deux stars en assureront le succès.

Repost 0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 23:01

 

 

 

1556 : Ahmed Baba, savant et homme de lettres malien (Décédé le 1627).

1759 : Georges Jacques Danton, homme politique français (Décédé le 5 avril 1794).

1869 : Washington Luís Pereira de Sousa, président de Brésil (Décédé le 4 août 1957).

1911 : Mahalia Jackson, chanteuse américaine de negro spiritual et de gospel (Décédée le 27 janvier 1972).

1916 : François Mitterrand, chef d'État français (Décédé le 8 janvier 1996).

1947 : Hillary Clinton, femme politique américaine.

1951 : Patrice Carmouze, animateur de radio et télévision français.

1958 : Pascale Ogier, actrice française (Décédée le 25 octobre 1984).

1959 : Evo Morales, chef d'État bolivien.

 

Repost 0
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 23:01

Le mardi 25 octobre 1836, vers quinze heures, sous les applaudissements de 200.000 spectateurs, l’Obélisque du Louxor atteint la verticale et trône au milieu de la place de la Concorde.

Il a fallu quatre heures, trois cents personnes et l’aide d’une petite machine à vapeur pour dresser les 230 tonnes de granit !

L’aventure remonte à 1830, lorsque le Pacha Muhammad Ali offre à Louis-Philippe un des deux obélisques du temple de Thèbes, vieux de trois milles ans et dédié à Ramsès II.

C’est le deuxième cadeau diplomatique de l’Égypte à la France. Le 9 juillet 1827, Paris avait déjà accueilli un girafon répondant au doux nom de Zarafa, premier animal de son espèce à fouler le sol français.

 

Il fallut près de sept ans pour le démonter et le transporter sur un parcours de 12.000 kilomètres en bateau, de Louqsor au quai de la Concorde, au centre de Paris (en descendant le Nil, traversant la Méditerranée, passant le détroit de Gibraltar pour rejoindre l'océan Atlantique jusqu'au Havre puis remontant la Seine).

Faute de bois et d'ateliers en Égypte, des machines à poulies furent construites en France, sur les plans de l'ingénieur de marine Apollinaire Lebas, puis remontées sur place. Elles permettent de coucher l'obélisque puis de le faire glisser sur quatre cents mètres jusqu'au Nil.

Le navire de transport, le « Luxor » a également été construit en France, à Toulon. Il a un fond plat, un faible tirant d'eau et cinq quilles pour supporter la haute mer, ainsi que trois mâts démontables pour pouvoir passer sous les ponts de la Seine. Sa poupe détachable permet de charger le monolithe par l'arrière.

 

La presse a suivi les travaux et le voyage. Il fallut décider de l'endroit où l'ériger…

La polémique fait rage : certains penchent pour la place de la Bastille, d'autres pour le Louvre, d'autres encore pour le pont Neuf, au milieu de la Seine... Finalement, le nouveau roi Louis-Philippe 1er, dans un souci d'apaisement, tranche en faveur de la place de la Concorde.

 

Le second obélisque…

Reprenant une tradition bimillénaire inaugurée à Rome par l'empereur Auguste, ou plutôt Mécène, qui eut le premier l'idée d'utiliser les obélisques égyptiens comme décor urbain, le wali propose à la France et à l'Angleterre de leur faire cadeau des deux obélisques d'Alexandrie en remerciement de leur contribution à la modernisation du pays. Mais en connaisseur avisé, l'égyptologue Champollion lui suggère d'offrir plutôt à la France les deux obélisques de Louqsor… ce dernier accepte cette requête.

 

Les deux obélisques furent édifiés à l’entrée du temple de Louqsor (ou Louxor) au XIIIe siècle av. J.-C. par Ramsès II. Ces monuments, qui figurent un rayon de « soleil pétrifié », sont le point de contact entre le monde des dieux et celui des hommes.

L’obélisque occidental fut choisi pour être le premier transporté à Paris.

Les difficultés de transfert du premier obélisque dissuadèrent les Français d'aller chercher aussi le second.

Quant aux Anglais, ils ont aussi renoncé à l'obélisque de Karnak, encore plus grand, qui leur avait été offert.

 

Repost 0
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 23:01

Le jeudi 24 octobre 1929 est un « Jeudi noir » à la bourse de Wall Street, à New York.

 

Deux jours plus tôt, un illustre économiste, Irving Fisher, affirmait que le prix des actions était encore trop bas. Mais après 18 mois de frénésie, les spéculateurs ont cessé de croire à une hausse infinie des cours. C'est désormais à qui vendra le plus vite ses actions.

En quelques heures, 12 millions de titres sont vendus sur le marché. Constatant la baisse des cours, les spéculateurs cherchent à se débarrasser au plus vite de toutes leurs actions. Les cours chutent de 20% dans la matinée et de 47% en quelques jours. Le « krach » se confirmera le mardi 29.

Le « black Thursday » est le commencement de ce qui sera la plus grave crise économique de l'Histoire ; la crise boursière a un effet domino.

La production industrielle s'effondre de plus de moitié en trois ans, les prix baissent des deux tiers. Les petits fermiers sont jetés sur les routes. On compte bientôt treize millions de chômeurs aux États-Unis et en l'absence de cotisations sociales, une grande partie d'entre eux doivent s'en remettre à la charité publique.

Le reste du monde est affecté par ricochets. En Allemagne, le chômage qui frappe les classes moyennes favorise la remontée électorale du parti nazi.

Repost 0
22 octobre 2016 6 22 /10 /octobre /2016 23:01

 

 

 

1071 : Guillaume IX d'Aquitaine

1197 : Juntoku, 84e empereur du Japon

1511 : Erasmus Reinhold, astromone et mathématien allemand (Décédé le 19 février 1553).

1811 : Franz Liszt, compositeur hongrois (Décédé le 31 juillet 1886).

1818 : Leconte de Lisle, poète français (Décédé le 17 juillet 1894).

1870 : Ivan Bounine, écrivain russe, Prix Nobel de littérature en 1933 (Décédé le 8 novembre 1953).

1905 : Joseph Kosma, compositeur français d’origine hongroise (Décédé le 7 août 1969).

1913 : Robert Capa, photographe américain (Décédé le 25 mai 1951).

1943 : Catherine Deneuve, actrice française.

Repost 0
21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 23:01

Le 22 octobre 1895 à 16h, le train express n°56 en provenance de Granville transperce la façade de la gare Montparnasse.

Le train express N°56 Granville – Paris est composé de la locomotive N° 721 de type 120,  d’un tender, d’un wagon de bagages et d’un wagon postal, suivis de huit voitures (on parlait encore de wagons de voyageurs à l’époque) et d’un dernier wagon de bagages. Il transportait 131 passagers.

Le convoi pulvérise les heurtoirs, traverse la gare et la terrasse, puis défonce le mur de façade de la gare de Paris-Montparnasse.

La locomotive tombe sur la station de tramways, dix mètres plus bas, mais toutes les voitures de voyageurs resteront dans la gare. Les trois premiers wagons furent très endommagés mais aucun ne dérailla.

S'il ne provoqua qu'un nombre réduit de victimes, son caractère spectaculaire en fit un des accidents ferroviaires les plus connus de l'histoire des chemins de fer français. L’image fera le tour du monde.

La locomotive à vapeur resta sur place quatre jours avant que les services de la ville ne puissent la dégager.

 

Bilan

Aussi incroyable que ça puisse paraître, il n’y a eu aucun mort ni blessé dans le train.

Cinq personnes sont plus ou moins grièvement blessées : deux voyageurs, un pompier et les deux conducteurs, et cinq autres plus légèrement.

En revanche, la locomotive est tombée sur un kiosque à journaux. Marie-Augustine Aiguillard, la kiosquière est tuée, non pas par la locomotive, qui lui passe au-dessus de la tête, mais par un morceau de maçonnerie qui s’est détaché de la façade de la gare, sous l'impact. Elle avait 39 ans et était mère de deux enfants de 5 et 9 ans

Son mari témoigne : « Elle est morte, tuée sur le coup. Elle tricotait, assise sur les marches de la buvette. Et me voilà seul avec mes deux petits garçons. Les Chemins de fer de l’Ouest paieront son enterrement et verseront une – petite – rentre à ses deux enfants.

 

Causes de l’accident

Interrogés immédiatement après l'accident, le mécanicien et le chauffeur invoquèrent une panne du frein à air type Westinghouse, qui avait normalement fonctionné lors du ralentissement sur les aiguillages de la gare d'Ouest-Ceinture, puis au passage à niveau de la rue de la Procession mais s'était révélé défaillant à celui de la rue du Château, quelques centaines de mètres avant l'arrivée.

Ils avaient bien tenté de réduire leur vitesse, qui était alors de 65 km/h en renversant la vapeur et en sablant, tout en sifflant pour demander aux conducteurs d'actionner le freinage d'urgence, mais ces manœuvres s'étaient avérées insuffisantes pour arrêter le convoi à temps.

En effet, l'inversion du sens de marche avait eu lieu trop tardivement, seulement quelques dizaines de mètres avant le butoir, et le conducteur-chef, omettant d'ouvrir le robinet de secours du frein à air, avait juste serré le frein à main de son fourgon.

 

Repost 0
20 octobre 2016 4 20 /10 /octobre /2016 23:01

Le ministre-président d'Autriche, Karl Graf von Stürgkh, est assassiné dans un restaurant viennois par le socialiste Friedrich Adler, fils du fondateur du Parti social-démocrate d'Autriche, Victor Adler.

 

Le comte Stürgkh, est né le 30 octobre 1859. En 1877, il est inscrit à l'Université de Graz et en 1881 a obtenu un doctorat en droit. Dans la même année, il est entré dans la fonction publique de l'Styrian Statthalterei, l'administration impériale de cette province.

 

Il commence sa carrière politique lorsqu'il entre au Reichsrat en 1891. De 1909 à 1911 il est ministre de l'Éducation dans le gouvernement de Bienerth.

Du 10 Février 1909 jusqu'au 3 Novembre 1911 Stürgkh a servi comme ministre autrichien de l'éducation dans les cabinets de Baron Richard von Bienerth-Schmerling (1863-1918) et Paul Gautsch von Frankenthurn (1851-1918).

 

Il est nommé ministre-président d'Autriche le 3 novembre 1911. Au départ, il dirige un ministère « technique", composé de hauts-fonctionnaires, gérant l'Autriche au jour le jour, disposant de pouvoirs spéciaux, en accord avec l'article 14 de la constitution de 1867.

Puis il parvient à surmonter la crise liée à l'obstruction des groupes allemands et tchèques au Reichsrat de Vienne en le prorogeant durant l'année 1912. Son ministère est autoritaire, il tente de mettre en place un cabinet appuyé sur une partie du parlement, mais il échoue, renvoyant le parlement en vacance pour une durée indéterminée en 1913.

Lors de la crise de juillet 1914 le ministre-président se prononce en faveur de la guerre contre la Serbie.

Pendant la guerre l'impopularité de Stürgkh va croissant. La population lui reproche son refus obstiné de convoquer le Reichsrat, ainsi que la grande détérioration du ravitaillement.

Il est finalement abattu le samedi 21 octobre 1916 par Friedrich Adler.

 

L'empereur François-Joseph nomme Ernest Von Koerber en remplacement. Celui-ci a déjà occupé ce poste entre 1900 et 1904. L'assassin est condamné à mort. Toutefois, le nouvel empereur d'Autriche, Charles 1er, transformera sa peine en dix-huit ans d'emprisonnement.

Repost 0
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 23:01

 

 

 

 

1645 : François Sublet des Noyers, secrétaire d'État de la Guerre sous Louis XIII, du 16 février 1636 au 10 avril 1643 (né en 1588).

1740 : Charles VI, empereur germanique (Né le 1er octobre 1685).

1888 : Nikolaï Prjevalski, explorateur russe (Né le 12 avril 1839).

1890 : Richard Francis Burton, explorateur britannique. Il est tour à tour : officier militaire, escrimeur, explorateur, écrivain et poète, traducteur, linguiste, orientaliste, maître soufi, ethnologue, diplomate (Né le 19 mars 1821).

1896 : Félix Tisserand, astronome français, professeur d'astronomie mathématique à la faculté des sciences de Paris, (Né le 13 janvier 1845).

1932 : Boniface de Castellane, (Marie Ernest Paul Boniface, comte de Castellane-Novejean, puis marquis de Castellane) homme politique français (Né le 14 février 1867).

1964 : Herbert Hoover, 31e président des États-Unis, en fonction de 1929 à 1933 (Né le 10 août 1874).

1984 : Paul Dirac, physicien britannique. Il est l'un des « pères » de la mécanique quantique et a prévu l'existence de l'antimatière. Il est colauréat avec Erwin Schrödinger du prix Nobel de physique de 1933 « pour la découverte de formes nouvelles et utiles de la théorie atomique ». (Né le 8 août 1902).

1987 : Andreï Kolmogorov, mathématicien soviétique (Né le 25 avril 1903).

1989 : Anthony Quayle, acteur, metteur en scène et réalisateur britannique (Né le 7 septembre 1913).

1994 : Burt Lancaster, acteur américain (Né le 2 novembre 1913).

2008 : Sœur Emmanuelle, religieuse belge (Né le 16 novembre 1908).

2011 : Mouammar Kadhafi, chef d'État libyen (Né le 19 juin 1942), son fils Moatassem Kadhafi, militaire (Né le 18 décembre 1974) et Abou Bakr Younès Jabers son ministre de la Défense.

Repost 0
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 23:01

 

 

 

 

202 : Bataille de Zama, où les carthaginois d'Hannibal sont écrasés par les Romains.

1768 : La Turquie déclare la guerre à la Russie pour défendre les libertés polonaises.

1781 : Bataille de Yorktown ; les forces anglaises du général Cornwallis capitulent à Yorktown en Virginie, alors que la guerre d'indépendance américaine touche à sa fin.

1789 : Fondation du club des Jacobins rue Saint-Honoré par Lanjuinais et le Chapelier rejoint par Barnave, Duport, La Fayette, Lameth, Honoré Gabriel Riqueti de Mirabeau, Sieyès, Talleyrand, Brissot, Robespierre…

1800 : L'expédition Baudin quitte Le Havre.

1812 : Napoléon Ier commence à évacuer Moscou.

1873 : Arthur Rimbaud publie « Une saison en enfer ».

1897 : Inauguration du Théâtre national du Costa Rica avec le Faust de Gounod.

1903 : Ludovic Trarieux démissionne de la présidence de la Ligue des Droits de l'Homme.

1904 : Inauguration de la première petite chapelle de l'Oratoire St-Joseph, à Montréal, construite par le frère André.

1912 : Les Bulgares mettent le siège devant Andrinople, pendant la guerre balkanique.

1914 : La bataille de l'Yser commence.

1921 : Une révolution éclate à Lisbonne.

1925 : L'Italie achève l'occupation de la Somalie.

1931 : Le gangster Al Capone, chef de la pègre de Chicago, est condamné à 17 ans de prison et à 50.000 dollars d'amende pour évasion fiscale.

1935 : La Société des Nations vote des sanctions contre l'Italie, à la suite de son intervention en Abyssinie.

1944 : L'armée américaine débarque aux Philippines, qui est occupée par les Japonais.

1956 : À Barcelone (Espagne), alternative de Antonio Borrero Morano dit « Chamaco », matador espagnol.

1959 : Première émission de Salut les copains sur Europe 1.

1960 : Début de l'embargo sur les exportations vers Cuba décrété par les États-Unis

1962 : Des incidents éclatent entre Indiens et Chinois dans deux secteurs de la frontière himalayenne entre les deux pays.

1969 : Consécration de l'Église Saint-Joseph travailleur d'Avignon, église moderne construite de 1967 à 1969 par l'architecte français Guillaume Gillet, dans la périphérie sud de la ville.

1984 : Enlèvement et assassinat du prêtre polonais Jerzy Popieluszko.

1986 : Premières élections libres à Haïti depuis 29 ans

1987 : Krach d'octobre 1987 sur les marchés de taux d'intérêt et d'actions. Le Dow Jones perd 22,6%, la plus importante baisse jamais enregistrée en un jour sur un marché d'actions.

1987 : Les Américains attaquent deux plateformes pétrolières iraniennes dans le Golfe arabo-persique.

1992 : Le Parlement sud-africain adopte la loi permettant l'entrée des noirs au gouvernement.

1993 : Benazir Bhutto, limogée en 1990, est élue Premier ministre du Pakistan

1994 : « Le Quotidien de Paris », fondé en 1973, est mis en liquidation judiciaire.

1996 : La France passe à la numérotation téléphonique à 10 chiffres.

1997 : Thérèse de Lisieux est proclamée docteur de l'Église par le pape Jean-Paul II

1999 : L'Assemblée nationale adopte en première lecture le second projet de loi de Martine Aubry sur la réduction du temps de travail à 35 heures.

1999 : Le président de l'ARC, Jacques Crozemarie est condamné pour « abus de confiance, recel d'abus de biens sociaux, faux et usage de faux » suite au scandale de l'Association pour la recherche sur le cancer.

2000 : Le Tribunal pénal international (TPI) de La Haye confirme la culpabilité et la condamnation à la prison à vie pour génocide de l'ex-Premier ministre du Rwanda, Jean Kambanda, à l'origine du massacre de milliers de Tutsis et de Hutus modérés en 1994.

2001 : Première incursion de commandos terrestres américains dans le sud de l'Afghanistan.

2003 : Béatification de Mère Teresa par Jean-Paul II.

2005 : Ouverture du procès de Saddam Hussein devant le Tribunal spécial irakien à Bagdad, qui doit juger l'ex-président irakien et sept anciens hauts responsables de son régime pour le massacre de Doujaïl, ville chiite où 150 personnes furent tuées en 1982, suite à une tentative d'assassinat contre l'ancien dictateur.

Repost 0
17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 23:01

Imprimés à Neuchâtel sous l'instigation du pasteur François Antoine Marcourt, les « placards » sont des affiches protestantes. Elles s'opposent à la messe et accusent le pape de l'avoir instauré dans le but d'asseoir son pouvoir. Elles sont « placardées » dans la nuit du 17 au 18 octobre dans toute la France, jusque dans les appartements du roi François Ier à Amboise.

C'est la première manifestation d'hostilité entre protestants et catholiques en France. Elle mènera vingt-cinq ans plus tard aux guerres de religion.

Selon les protestants de l'époque les « placards » sont des : « Articles véritables sur les horribles, grands et insupportables abus de la messe royale ».

 

Cet épisode aura des conséquences dramatiques pour les protestants de France. L'affaire des « placards » mettra un terme à la tolérance religieuse qui régnait en France depuis quelques années.

Le roi décide de préserver le royaume de l’« hérésie » en déclenchant la répression. Très vite, l'encouragement à la délation fit recette. De nombreux suspects sont inquiétés, emprisonnés, jugés, voire exécutés à Paris et en province. Beaucoup de protestants et de sympathisants s’enfuient.

Le 13 novembre suivant, un premier hérétique est brûlé. Le 13 janvier 1535, le Parlement de Paris crée une commission spéciale, la « chambre ardente » pour traquer les livres séditieux. Un édit royal prohibe l'imprimerie et ferme les librairies. C'est la première manifestation de censure depuis l'invention de l'imprimerie.

Le 21 janvier 1535, une journée d'expiation solennelle se clôt par la mort sur le bûcher de six nouveaux hérétiques protestants.

Repost 0
16 octobre 2016 7 16 /10 /octobre /2016 23:01

L'OMNIC (Office municipal Nantais d'Information et de Communication) est créée en septembre 1989, présidée par le maire socialiste de Nantes nouvellement élu Jean-Marc Ayrault (également député). Elle est administrée exclusivement par l'équipe municipale jusqu'à sa dissolution en février 1995 !

Ce montage juridique avait pour effet de soustraire aux règles et contrôles administratifs, notamment ceux du code des marchés publics, les activités confiées par Jean-Marc Ayrault à cette association. Celle-ci était en quelque sorte le doublon de l'équipe municipale.

 

L’OMNIC se voit allouer annuellement une subvention d'environ 6 millions de francs par an, et confier diverses publications, principalement la confection et la distribution du journal municipal « Nantes Passion », ainsi que les campagnes de communications.

Ainsi, Jean-Marc Ayrault, sous couvert de sa qualité de président d'OMNIC, confiera dès 1989, et jusqu'au 1er janvier 1994, l'ensemble de ces activités à une seule et même société, la SNEP (Société nantaise d'édition et de publicité). Celle-ci est dirigée par Daniel Nedzela, connu pour avoir été le financier du parti socialiste dans plusieurs villes de l'ouest, ceci sans appel formalisé à la concurrence, ni contrat écrit.

 

Le 13 juin 1996, Jean-Marc Ayrault, Guy Lorant, son directeur de la communication, et Daniel Nedzela ont été mis en examen par le juge d'instruction Jean-Pierre Pétillon, à la suite d'un rapport de la chambre régionale des comptes de février 1995 pour le non-respect du code des marchés publics.

 

Le vendredi 17 octobre 1997, les accusés comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Nantes pour délit de favoritisme envers Daniel Nedzela, directeur de la SNEP.

 

Le 19 décembre 1997, Jean-Marc Ayrault est finalement condamné à une peine de six mois de prison avec sursis et 30.000 francs d'amende, condamnation supérieure à la demande du procureur, pour octroi d'avantage injustifié. Il ne fera pas appel du jugement.

Le prestataire Daniel Nedzela, qui faisait déjà appel d'un jugement rendu le 19 septembre 1997 pour trafic d'influence à trois ans de prison dont six mois ferme et 500.000 francs d'amende, fut condamné à 6 mois de prison avec sursis et 200.000 francs d'amende pour recel d'octroi d'avantage injustifié.

Guy Lorant, le directeur de la communication municipale, qui encourait 3 mois de prison, fut condamné à deux mois avec sursis.

 

Repost 0
15 octobre 2016 6 15 /10 /octobre /2016 23:01

Le chemin de fer atteint Toulouse en 1856 avec la ligne venant de Bordeaux (mise en service le 30 août)

Le premier bâtiment destiné aux voyageurs est inauguré le 16 octobre 1856.

Le trafic augmentant rapidement avec l'ouverture de plusieurs lignes, un nouvel édifice est reconstruit à la place de l'ancien de 1903 à 1905.

 

Débarcadère du chemin de fer à Toulouse Matabiau

La gare de Toulouse (que l’on appelait à l’époque « débarcadère du chemin de fer ») est construite en un temps record (un an et demi) dans le quartier de Matabiau,

Le bâtiment comprend un pavillon central et deux ailes.

En forme de U, comme la gare actuelle, le bâtiment est toutefois plus petit et beaucoup moins haut que le bâtiment actuel.

En 1864, la première marquise est créée par l’entreprise de Gustave Eiffel. En 1895 une marquise supplémentaire est rajoutée.

 

Le premier souterrain est bâti en 1899 (c’est l’actuel souterrain dans le prolongement du hall départ).

Cette première gare sera détruite pour laisser place en 1905, au bâtiment actuel. Il subsiste actuellement de ce premier bâtiment :

La façade en brique rouge donnant sur le quai n°1, en effet la marquise « Eiffel » de 1864 s’appuie encore sur cette façade.

Le souterrain dans le prolongement du hall départ.

 

Origine du nom Matabiau

Le nom Matabiau vient de l'Occitan « mata buoù », qui signifie « tuer le bœuf ».

Au IIIème siècle, Saturnin est le premier évêque chrétien de la Ville rose. Mais, les temps ne sont pas favorables aux catholiques. N’échappant pas à la règle, celui qui est aujourd’hui connu sous le nom de Saint Sernin subit les foudres des païens. Lors de la préparation d’un sacrifice rituel à Esquirol, l’évêque est interpellé. On lui demande de participer au sacrifice. Comme il refuse, les païens l’attachent au taureau destiné au sacrifice et frappent l’animal. La bête traverse alors la ville à vive allure, traînant Saturnin derrière lui jusqu’à l’actuelle basilique Saint Sernin, en passant par une rue qui gardera le nom de l’évènement : la rue du Taur.

L'animal cependant continue sa route et est tué dans un quartier qui sera ainsi nommé « mata buoù ».

Repost 0
14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 23:01

Tourné entre décembre 1938 et janvier 1940, achevé en juin,  The Great Dictator sort sur les écrans de New-York le mardi 15 octobre 1940. C'est le premier film parlant de Chaplin qui signe également le premier film antinazi de l'histoire.

En 1937, un article du Hollywood Spectator demande à Chaplin de faire quelque chose contre le nazisme. Chaplin trouve la même supplique dans des lettres qui lui sont adressées par des républicains espagnols.

Son ami A. Korga lui suggère de jouer de la ressemblance de Charlot avec Hitler pour ridiculiser ce dernier. De plus, Chaplin et Hitler sont nés pratiquement le même jour (16 avril 1889 pour le premier et 20 avril pour le second). Dès lors, le Dictateur sera aussi pour le cinéaste un moyen de régler ses comptes avec l'Allemagne nazie qui a interdit ses films dès 1937 s’offusquant de la ressemblance entre le führer et Charlot.

Le tournant est la nuit de Cristal dont Charlie Chaplin a connaissance grâce à de nombreux intellectuels juifs allemands réfugiés à Hollywood. Choqué, il commence le scénario du film. Le 4 juin 1939, il annonce son projet mais doit faire face à une levée de bouclier des gouvernements américain et anglais. Il se trouve alors contraint de financer le film sur ses propres deniers.

La guerre change tout et le film sera bien accueilli à sa sortie le 15 octobre 1940.

Repost 0
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 23:01

Le pilote de chasse américain Charles Yeager franchit la barrière mythique de mur du son à bord d'un avion prototype lar Bell X 1.

Le mardi 14 octobre 1947, en survolant le lac asséché de Murac en Californie, il atteint une vitesse de Mach 1,06. Son record n'a pas été homologué du fait que son avion n'a pas décollé par ses propres moyens. Il a été largué par depuis un bombardier B 29 pour pouvoir économiser du carburant.

Son exploit prouve néanmoins que l'homme est capable de dépasser les limites les plus dangereuses de la vitesse.

 

Le 28 octobre 1952, le premier avion français, le Mystère II, fabriqué par la société Marcel-Dassault franchi à son tour le mur du son au-dessus de Melun-Villaroche.

Le 18 mai 1953, l'aviatrice américaine Jacqueline Cochran, devient la première femme à franchir le mur du son à bord d'un Canadair F-86 Sabre.

 

Le mur du son

Le mur du son correspond à une vitesse au moins égale à celle de la vitesse du son, soit 1.224 km/h (343.2 mètres par seconde) dans l'air à 15 °C. Cette valeur ne vaut cependant qu'au niveau du sol et elle diminue avec la densité de l'air et donc l'altitude et la température.

L’expression « mur du son » reviendrait à W.F. Hilton. Lors d’une conférence de presse en 1935, ce physicien anglais, spécialisé en aérodynamique, aurait expliqué aux journalistes comment les ailes et les commandes d’un avion se durcissent et deviennent instables lorsque l’appareil prend de la vitesse et s’approche de la vitesse du son. W.F. Hilton aurait alors parlé d’une barrière. Dès le lendemain les journaux titraient sur ce « mur du son ».

 

Bang

Lorsqu'un avion (ou n'importe quel objet) dépasse la vitesse son, il produit une forte détonation surnommée le « bang », comme s'il avait véritablement brisé le mur du son.

Lorsqu'il s'approche des 1.224 km/h, un avion rattrape son propre son. Comme si notre caillou essayait de sortir du cercle de ses rides d'eau. Les ondes sonores qu'il émet vers l'avant se compriment donc devant l'appareil. Si l'avion accélère encore, et passe le mur du son, ces ondes sont brusquement expulsées vers l'arrière. C'est la libération brutale de ces ondes sonores qui crée le fameux « bang ».

 

Relire aussi : 1 octobre 1969 - Le Concorde franchit le mur du son

 

Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 23:01

Les travaux de la construction de la Maison Blanche démarrent le 13 octobre 1792.

La capitale fédérale Washington s'érigera autour de ce bâtiment qui devient le lieu de réception et de travail de chaque président américain et un symbole de la puissance du pays.

Le Président Washington aida lui-même à choisir l'emplacement de la résidence, avec l'urbaniste et architecte français Pierre Charles L'Enfant. Une fois l'emplacement idéal déterminé, il fallut trouver l'architecte capable de concevoir un tel édifice.

Comme pour la quasi-totalité de ces bâtiments, un concours fut organisé et c'est l'architecte irlandais James Hoban qui, parmi neuf concurrents, sortit du lot et remporta le concours.

Le second président des États-Unis, John Adams, l'inaugure en 1800.

A l'origine, le bâtiment était appelé palais présidentiel ou manoir présidentiel, ou exécutif jusqu'à ce que le Président Roosevelt établisse le nom formel en 1901 en mettant Maison Blanche sur son papier à lettres

 

La Maison-Blanche n'est pas seulement le logement du président et de sa famille ; c'est aussi un lieu de réception, de cérémonies, de travail, de rencontres et de négociations.

 

Le bâtiment se situe au cœur d’un domaine planté de plus de sept hectares. La Maison-Blanche a connu de multiples agrandissements, restaurations et reconstructions au fil des décennies, que ce soit sur décision des Présidents ou suite aux destructions ou à un incendie.

La Maison Blanche occupe aujourd’hui une superficie de 5.100m² avec 132 pièces (dont 35 salles de bain) s’étendant sur 2 à 4 niveaux, des bureaux, des salles de réception, une bibliothèque, et de nombreux espaces de loisirs ‘cour de tennis, terrain de basket, bowling, cinéma, green de golf ou encore piscine…).

 

Repost 0
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 23:01

Día de la Fiesta Nacional de España y Día de la Hispanidad

Tous les ans, le 12 octobre, les habitants de l'Espagne et les communautés de langue espagnole, en Amérique du Nord et du Sud, commémorent cet événement. C'est le jour de l'Hispanidad (ou « Hispanité »), aussi appelé Día de la raza (« Jour de la race »).

En Espagne, un défilé militaire est organisé, en présence du roi et de la famille royale et les représentants les plus importants de toutes les branches du gouvernement, ainsi que les présidents des régions autonomes espagnoles.

Le Jour de l'hispanité a été légalement reconnu en Espagne sous le régime franquiste, par un décret de la présidence du gouvernement du 9 janvier 1958 qui a établi :

 « Vu l'énorme importance historique que signifie pour l'Espagne et pour tous les peuples de l'Amérique hispanique, le 12 octobre sera festivité nationale, sous le nom de Jour de l'hispanité ».

En 1981, après la restauration de la monarchie et l'entrée en vigueur de la Constitution espagnole de 1978, l'arrêté royal 3217/1981, publié dans le premier Bulletin officiel de l'État de l'année 1982, a officialisé la date du 12 octobre comme fête nationale et Jour de l'hispanité.

 

Aux États-Unis, la découverte du Nouveau Monde est commémorée chaque année par un jour chômé, le Columbus Day (« Jour de Colomb »), le deuxième lundi d'octobre.

 

Voir aussi : 12 octobre 1492 : Christophe Colomb découvre l'Amérique

Repost 0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 23:02

1188 : Robert Ier, comte de Dreux.

1294 : Conrad II de Czersk, duc de Mazovie.

1304 : Conrad II le Bossu, duc de Żagań.

1347 : Louis IV du Saint-Empire, élu roi des Romains en 1314 puis couronné empereur des Romains, régnant de 1328 à 1347. Il s'est fermement opposé à la papauté, notamment à Jean XXII.

1915 : Jean-Henri Fabre, entomologiste français (Né le 21 décembre 1823).

1939 : Polaire, née Émilie Marie Bouchaud, chanteuse et actrice française (Né le 14 mai 1874).

1961 : Chico Marx, comédien américain, membre des Marx Brothers (Né le 22 mars 1887).

1963 : Jean Cocteau, homme de lettres et cinéaste français, membre de l'Académie française (Né le 5 juillet 1889).

2008 : Jörg Haider, homme politique autrichien, membre dirigeant du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ) de 1977 à 2005 et président-fondateur de l'Alliance pour l'avenir de l'Autriche (BZÖ) de 2005 à 2008 (deux partis sont populistes et nationalistes) (Né le 26 janvier 1950).

2012 : Frank Alamo né Jean-François Grandin, chanteur français (Né le 12 octobre 1941).

Repost 0
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 23:01

L'astronome anglais William Lassell découvre la lune de la planète Neptune, Triton.

William Lassell

 

17 jours après la découverte de Neptune l’astronome pense apercevoir un anneau autour de la planète, il tombe en réalité sur son satellite. En 1851, il découvrira aussi les satellites d'Uranus Ariel et Umbriel.

Triton, le plus gros des quatorze satellites naturels de Neptune,  a un diamètre d'un peu plus de 2.700 kilomètres, ce qui en fait le septième satellite naturel du Système solaire par taille décroissante.

Triton tourne autour de Neptune en 5 jours et 21 heures sur une trajectoire quasi circulaire. Cet orbite est rétrograde c’est à dire que son sens de rotation est opposé à celui de la rotation de Neptune, cette caractéristique dévoile que Triton est un objet extérieur qui a été capturé par la planète géante.

 

Voir aussi : 23 septembre 1846 - Découverte de Neptune

 

Repost 0
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 23:01

1261 : Denis Ier, roi de Portugal (Décédé le 7 janvier 1325).

1735 : Charles-Guillaume-Ferdinand de Brunswick, militaire prussien (Décédé le 10 novembre 1806).

1757 : Charles X, roi de France (Décédé le 6 novembre 1836).

1835 : Camille Saint-Saëns, compositeur français (Décédé le 16 décembre 1921).

1852 : Hermann Emil Fischer, chimiste allemand, prix Nobel de chimie en 1902 (Décédé le 15 juillet 1919).

1859 : Alfred Dreyfus, militaire français, victime d'une erreur judiciaire qui est à l'origine d'une crise politique majeure des débuts de la IIIe République (Décédé le 12 juillet 1935).

1888 : Nikolaï Boukharine, intellectuel, révolutionnaire et homme politique soviétique (Décédé le 15 mars 1938).

1906 : Léopold Sédar Senghor, homme d'État et homme de lettres sénégalais (Décédé le 20 décembre 2001).

1907 : Jacques Tati, réalisateur et acteur français (Décédé le 5 novembre 1982).

1918 : Edgard Pisani, haut fonctionnaire et homme politique français (Décédé le 20 juin 2016).

1935 : prince Edward, duc de Kent, membre de la famille royale britannique, petit-fils du roi George V et cousin de la reine Élisabeth II.

1936 : Nicole Croisille, chanteuse et actrice française.

1940 : John Lennon, chanteur et musicien britannique, membre du groupe The Beatles (Décédé le 8 décembre 1980).

1947 : France Gall (nom de scène d’Isabelle Gall), chanteuse française.

1948 : Jackson Browne, chanteur américain.

1952 : Pierre Jolivet, acteur et cinéaste français.

1961 : Sanseverino, chanteur français.

1966 : David Cameron, homme politique britannique, membre du Parti conservateur et Premier ministre du Royaume-Uni de 2010 à 2016.

1974 : Yann Barthes, journaliste français.

1975 : Sean Lennon, musicien, acteur et scénariste américain. Il est l'enfant unique du couple John Lennon et Yoko Ono et demi-frère de Julian Lennon.

1986 : Laure Manaudou, nageuse française.

Repost 0
7 octobre 2016 5 07 /10 /octobre /2016 23:01

Le mardi 8 octobre 1799, le général Napoléon Bonaparte débarque à Fréjus après une campagne hasardeuse en Égypte…

Son prestige en France n’a cessé de croître pendant son absence en Égypte. Il voulait y créer un mythe. Le mythe existe. Sieyès a préparé à Paris le retour du général. Un coup d’État est possible. Bonaparte sait que son retour est nécessaire. Lui-même écrit « j’ai pressenti que je ne devais pas rester longtemps éloigné de la France ».

 

Le 8 octobre 1799, quatre frégates (la « Muiron », la « Carrère », « l'Alerte » et « l'Indépendant ») mouillent devant Fréjus : à leur bord, le général Bonaparte de retour d'Égypte avec les généraux Duroc, Lannes, Marmont, Murat et Berthier.

Les quatre bateaux avaient quitté Alexandrie le 22 août et fait un long détour pour éviter les navires britanniques. Les difficultés que rencontre le Directoire, et l'enlisement des armées françaises en Égypte ont poussé l'ambitieux général à précipiter son retour en France.

Le 16 octobre, Bonaparte est accueilli triomphalement et regagne Paris.

Les 9 et 10 novembre 1799 (18 et 19 brumaire de l’an VIII), les conjurés désignent un consulat provisoire à la tête duquel ils nomment le général Bonaparte assisté de Ducos et de Sieyès.

Repost 0
6 octobre 2016 4 06 /10 /octobre /2016 23:01

Le samedi 7 octobre 1950, un an après la proclamation de la République populaire de Chine, Mao Zedong ordonne l'invasion militaire du Tibet, considéré par le nouveau régime comme « une province chinoise dont l'indépendance n'est qu'une fiction créée par les Occidentaux ».

30.000 soldats chinois pénètrent au Tibet. Cet assaut de l'armée populaire de libération (APL)  marque le commencement de la campagne de la République populaire de Chine pour prendre le contrôle du territoire tibétain.

Le chef du bouddhisme tibétain, le quatorzième dalaï-lama, Tenzin Gyatso (16 ans), prend acte de l'état de fait mais, neuf ans plus tard, il devra quitter son palais du Potala, à Lhassa (ou Lhasa) et s'enfuir à Dharamsala, en Inde.

 

Le 23 mai 1951, un traité sino-tibétain intègre officiellement le Tibet à la Chine communiste, mais prévoit le respect de la religion bouddhique et des droits du dalaï-lama. Dans les années 1950 s'opère une profonde transformation du Tibet traditionnel, qui entre dans une phase de modernisation accélérée. Mais, en 1959, le compromis est rompu lorsque la Chine réprime un sursaut de la résistance tibétaine, contraignant le dalaï-lama à fuir le pays pour l'Inde.

 

Le Tibet aujourd’hui

L'actuelle Région autonome du Tibet, partie intégrante de la République populaire de Chine, est vaste de 1,2 million de km2, soit l'équivalent de la France et de la péninsule ibérique. Mais elle n'est peuplée que d'environ 5 millions d'habitants.

La très faible densité du Tibet s'explique par la géographie. Ce plateau, adossé à l'Himalaya, s'étage entre 3000 et plus de 6000 mètres d'altitude, ce qui lui vaut d'être surnommé à juste titre le «Toit du monde». C'est le berceau de grands fleuves (Brahmapoutre et Mékong). Les ressources se limitent à l'élevage et un peu d'agriculture dans les vallées et les dépressions.

L'aire de civilisation tibétaine dépasse très largement les frontières de l'actuelle Région autonome. Elle inclut les petits royaumes himalayens du Bouthan et du Sikkim.

Repost 0
5 octobre 2016 3 05 /10 /octobre /2016 23:01

Le dimanche 6 octobre 1889, au pied de la Butte Montmartre, l’ambiance est à la fête : l’ouverture dans le Jardin de Paris d’un nouveau Music-Hall, le Moulin Rouge, ne passe pas inaperçue.

Joseph Oller et Charles Zidler ont surnommé leur établissement « le premier Palais des Femmes ». Immortalisé par le peintre Henri de Toulouse-Lautrec, le Moulin Rouge est connu dans le monde entier pour son french-cancan.

 

Du côté de la Place Blanche, le public vient en foule découvrir ce lieu extravagant : une gigantesque piste de danse, des miroirs partout, une galerie où il est du dernier chic de s’encanailler, un jardin agrémenté d’un énorme éléphant et des promenades à dos d’âne pour amuser les dames.

Une folle ambiance où le spectacle se déroule aussi bien sur scène que dans la salle : aristocrates et voyous à casquette se côtoient dans une joyeuse complicité, équipages des beaux quartiers et petites gens de Paris s’amusent ensemble dans l’euphorie la plus totale.

Repost 0
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 23:01

CALENDRIER 5 octobre

  578 : Tibère II Constantin devient empereur byzantin.

  816 : Sacre de Louis Ier le Pieux avec son épouse Ermengarde de Hesbaye à Reims par le pape Étienne IV.

1097 : Pendant la Première croisade, l'armée principale des croisés arrive à Coxon (Göksun), où les habitants arméniens ne se montrent pas aussi amicaux que ceux de Comana. Les croisés y restent trois jours.

1465 : Traité de Conflans.

1502 : Découverte du Costa Rica par Christophe Colomb.

1582 : Adoption du calendrier grégorien par les États pontificaux, la Pologne, le Portugal et l'Espagne.

1614 : Arrivée en Europe de la mission diplomatique japonaise conduite par Tsunenaga Hasekura.

1665 : Fondation de l'Université de Kiel.

1790 : Début de la discussion à l'Assemblée sur le système des impositions : Claude-Pierre Dellay d'Agier, député de la noblesse de la province du Dauphiné fait un discours « Sur le projet de décret du Comité de l'imposition sur la contribution foncière ».

1793 : Le catholicisme perd son statut de religion d'État en France.

1795 : L'insurrection royaliste est écrasée par Bonaparte, à l'église Saint-Roch.

1821 : Après un long siège, les Grecs prennent Tripolitsa, dans le Péloponnèse, et massacrent la population turque, faisant au moins 8.000 morts.

1864 : La ville de Calcutta en Inde est presque totalement détruite par un cyclone ; 60.000 morts.

1892 : Le Kansas subit le dernier hold-up commis par la bande des frères Dalton.

1908 : Le prince Ferdinand Ier proclame l'indépendance de la Bulgarie et prend le titre de tsar de Bulgarie. L'Autriche annexe la Bosnie-Herzégovine.

1910 : Proclamation de la République du Portugal, sous l'autorité de Theophilo Braga.

1914 : Premier duel aérien au cours de la Première Guerre mondiale près de Reims : un biplace Aviatik allemand est abattu à la carabine par les Français Frantz et Quénault.

1930 : Le dirigeable britannique R101 assurant sa première liaison, entre Londres et Karachi, s'écrase en Picardie, à Allonne, près de Beauvais.

1931 : Les aviateurs américains Clyde Pangborn et Hugh Herndon réussissent la première traversée sans escale du Pacifique et se posent dans l'État de Washington 41 heures après avoir décollé du Japon.

1944 : Une ordonnance confirme le droit de vote des femmes en France.

1945 : La charte des Nations unies est ratifiée par 30 pays.

1947 : Création du Kominform, internationale communiste.

1947 : Premier discours télévisé à la Maison Blanche par le président Harry S. Truman.

1954 : L'Italie, la Yougoslavie, la Grande-Bretagne et les États-Unis décident que le territoire libre de Trieste sera partagé en zones italienne et yougoslave.

1958 : Début de la Cinquième République française.

1962 : Sortie du 1er disque des Beatles (Love Me Do).

1964 : Réunion au Caire d'une conférence des pays non-alignés, qui déclare le Congolais Moïse Tshombe persona non grata.

1969 : Première émission du Monty Python's Flying Circus.

1970 : Anouar el-Sadate est choisi pour succéder au colonel Gamal Abdel Nasser en Égypte.

1972 : Congrès constitutif du Front national.

1974 : Attentat du pub de Guildford par l'Armée républicaine irlandaise (IRA) : 5 morts et 65 blessés.

1983 : Lech Wałęsa reçoit le prix Nobel de la Paix.

1988 : Défaite au Chili du général Augusto Pinochet au plébiscite.

1989 : Remise du Prix Nobel de la paix au Dalaï Lama.

1991 : « Naissance » de Linux, version 0.02, système d'exploitation informatique.

1993 : Publication de l'encyclique « Veritatis Splendor » par le pape Jean-Paul II.

1994 : 48 membres de l'Ordre du Temple solaire, dont le gourou Luc Jouret se suicident en Suisse.

1995 : Une semaine après son coup d'État aux Comores, le mercenaire français Bob Denard et ses hommes se rendent aux soldats français.

1999 : Deux trains entrent en collision à Paddington près de Londres au Royaume-Uni.

2001 : Après les attentats du 11 septembre, les États-Unis subissent une nouvelle forme d'attaque, l'envoi de lettres contaminées au bacille du charbon (Anthrax).

2003 : Akhmad Kadyrov est élu président de Tchétchénie.

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire