Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 23:01

Dimanche 24 septembre 1854 : inauguration de la ligne de Metz à Thionville

Le 25 novembre 1845, la « ligne de chemin de fer de Paris à Strasbourg avec embranchement sur Metz et la frontière d'Allemagne » est adjugée à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Strasbourg, qui deviendra le 21 janvier 1854 la « Compagnie des Chemins de Fer de l'Est ».

La Compagnie s'engage à réaliser le prolongement de sa ligne de Frouard à Metz, d'abord en direction de Thionville, puis vers le Luxembourg. Un décret gouvernemental du 25 mars 1 852 lui donne quatre ans pour relier

Thionville. Dès le 10 août suivant, elle soumet déjà ses conclusions au ministre, pour approbation !

En avril 1853 est publié le relevé de toutes les expropriations de terrains nécessaires à la construction de la ligne de chemin de fer de Metz à Thionville.

 

La mise en service aux trains de voyageurs a lieu le vendredi 15 septembre 1854.

Les cérémonies officielles d'inauguration ne se déroulent que dimanche le 24 septembre, en présence du Comte de Ségur, Président de la Compagnie des Chemins de Fer de l 'Est. À cette occasion, de grandes festivités ont lieu à Thionville.

L'inauguration qui devait avoir lieu le dimanche 17, n'a été, dit-on, « retardée de huit jours, qu'afin de permettre à la municipalité de Thionville de faire tous les préparatifs nécessaires à la solennité ».

Le lendemain, le trafic de marchandises commence sur cette ligne.

 

Dimanche 24 septembre 1893 : ouverture de la ligne Carhaix - Guingamp sur le Réseau breton.

Le Réseau Breton (RB) était l'un des plus importants réseaux ferroviaires secondaires (à écartement métrique) de France. Il a été construit à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle pour desservir le centre de la Bretagne. Il était composé de cinq lignes déclarées d'intérêt général qui, à partir de Carhaix, centre du réseau, reliaient les villes de Paimpol, Morlaix, Camaret-sur-Mer, Rosporden et La Brohinière.

Ce réseau a contribué au développement économique des communes du centre de la Bretagne jusqu'alors isolées.

Une ligne de Carhaix à Guingamp, par Callac, est programmée par la loi du 17 juillet 1879 ; elle porte le numéro 70 du Plan Freycinet. Les ingénieurs de l'État se mettent dès le début de l'année 1880 à la réalisation d'un avant-projet qui est approuvé 11 avril 1881. La loi de déclaration d'utilité publique de la ligne est promulguée le 25 juillet 1882. L'Administration centrale reçoit le projet de tracé et de terrassement pour une voie à écartement normal en septembre 1883.

Par ailleurs, la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest s'est intéressée à diverses lignes du plan Freycinet, notamment celles situées en centre Bretagne. Elle signe le 17 juillet 1883 une convention lui permettant d'en obtenir la concession à titre provisoire. Cette convention est approuvée par une loi le 20 novembre suivant.

 

Elle propose en 1884 d'en réduire le coût en utilisant une voie à écartement métrique. Cette proposition est acceptée par l'État. La ligne de Carhaix à Guingamp est donc concédée à titre définitif par l'État à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest par une convention signée entre le ministre des Travaux publics et la compagnie le 25 mars 1885. Cette convention est approuvée par une loi le 10 décembre 1885.

Les services de l'État fournissent à la compagnie l'ensemble des dossiers constitués pour l'établissement de la ligne à voie normale. Les ingénieurs de la compagnie se mettent au travail, apportant des modifications au projet initial.

L'ouverture de la ligne par la SE intervient le 24 septembre 1893. Il faut 2 h 10 pour faire le trajet dans sa totalité !

 

En 1967, les lignes du Réseau Breton (RB) ont été fermées à l'exception des lignes Carhaix-Guingamp et Guingamp-Paimpol, qui ont été converties à l'écartement standard.

 

Aujourd’hui, la ligne Carhaix-Guingamp (53 kilomètres), comme la ligne de Guingamp à Paimpol (36 kilomètres), présente la particularité, d'être exploitée en affermage par la société des Chemins de fer et transport automobile (CFTA) pour le compte de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

 

Dimanche 24 septembre 1989 : ouverture aux voyageurs de la branche ouest de la LGV Atlantique ou ligne nouvelle 2 (LN2), vers Le Mans.

La LN 2 en quelques dates :

  • 1975-1976 : Le département planification de la SNCF, sous la direction de Jacques Pelegrin, étudie un projet de LGV vers Nantes et Bordeaux.
  • 22 septembre 1981 : lors de l'inauguration du TGV Sud-est, le Président Mitterrand annonce la création d'une ligne de TGV vers l'Atlantique.
  • 15 septembre 1983 : le président Mitterrand annonce la décision de construire le TGV Atlantique. Les enquêtes pour la modification des plans d'occupation des sols (POS) incompatibles avec le projet de TGV sont lancées, ainsi que les pré-études d'aménagement foncier qui examinent les problèmes de drainage, de financement du remembrement et de rétablissement des réseaux de communication et de distribution électrique.
  • Un décret du 25 mai 1984 déclare la ligne d'utilité publique. Ce décret est contesté par les fédérations de syndicats et d'exploitants agricoles et les associations de défense du Loir-et-Cher et d'Indre-et-Loire.
  • 15 février 1985 : 1er coup de pioche à Boinville-le-Gaillard (Yvelines) ;
  • 5 juin 1985 et 21 novembre 1985 : après les recours devant le Conseil d'État, déclaration d'utilité publique et d'urgence des travaux du TGV en Indre-et-Loire, dans les Yvelines, l'Essonne et la Sarthe.
  • 1er juillet 1987 : début du chantier de pose de la voie à Auneau.
  • 24 septembre 1989 : mise en service de la branche ouest (de Montrouge à Connerré).
  • 30 septembre 1990 : mise en service de la branche sud-ouest de Courtalain à Saint-Pierre-des-Corps.
  • 2 juillet 2017 : Prolongement de la LGV Atlantique grâce à l'ouverture de la LGV Bretagne-Pays de la Loire pour la branche ouest et grâce à l'ouverture de la LGV Sud Europe Atlantique pour la branche sud-ouest.
Repost 0
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 23:01

1868 : Tom Morris, Jr. remporte l'Open britannique de golf à Prestwick.

1873 : Tom Allen devient le Champion d'Amérique de boxe, incontesté dans la catégorie poids lourd, lorsqu'il bat Mike McCoole dans le 7e round au « Château île » près de Saint-Louis dans le Missouri.

1912 : Football ; à Moscou, les sélections de Saint-Pétersbourg et de Moscou font match nul 2-2 devant 3 000 spectateurs. Six joueurs anglais dans l'équipe de Moscou ; deux Anglais et un Allemand dans celle de Saint-Pétersbourg.

1913 : le Français Roland Garros effectue la première traversée aérienne de la Méditerranée.

1944 : Football ; fusion de l'Olympique lillois avec le SC Fives ce qui donne l'actuel dénommé Lille Olympique Sporting Club.

1957 : Boxe ; au Yankee Stadium de New York, l'Italien Carmen Basilio bat Ray Sugar Robinson aux points et devient champion du monde des poids moyens de boxe.

1988 : nouveau record du 100 mètres en 9,79 secondes par le canadien Ben Johnson non homologué pour cause de dopage.

1988 : Le nageur allemand Uwe Daßler bat le record du monde du 400 m nage libre, à Séoul, lors des Jeux olympiques d'été, en 3 min 46 s 95.

2000 : Natation ; l'équipe des États-Unis, composée de Lenny Krayzelburg, Ed Moses, Ian Crocker et Gary Hall Jr. bat le record du monde du 4 × 100 m 4 nages en 3 min 33 s 73 à Sydney, lors de la finale des Jeux Olympiques d'été.

2005 : l'Irlandais Patrick McQuaid, ancien coureur cycliste sur route dans les années 1970, Président de la Fédération irlandaise de cyclisme de 1994 à 1998 est élu, par 31 voix (73,8 %) contre 11 (26,2 %) pour l'Espagnol Gregorio Moreno Président de l'Union cycliste internationale (UCI). Il succède ainsi pour quatre ans au Néerlandais Hein Verbruggen, qui présidait l'instance internationale du cyclisme depuis 1991.

2015 : début du Championnat d'Asie de basket-ball qui se déroule en Chine jusqu'au 3 octobre 2015.

2015 : Cyclisme sur route /Championnats du monde ; victoire dans l'épreuve Élite du contre la montre masculin du Biélorusse Vasil Kiryienka.

Repost 0
Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

1515 : Anne de Clèves, quatrième épouse d'Henri VIII d'Angleterre (Décédée le 16 juillet 1557).

1523 : Charles Ier de Bourbon, prélat français, oncle du roi Henri IV (Décédé le 9 mai 1590).

1601 : Anne d'Autriche, reine de France de 1615 à 1651, régente à partir de 1643 (Décédée le 20 janvier 1666).

1694 : Philip Stanhope, 4e comte de Chesterfield, est un homme politique et un écrivain anglais. Il est connu sous l'appellation de Lord Chesterfield (Décédé le 24 mars 1773).

1757 : Jean-Baptiste Cyrus de Timbrune de Thiembronne, militaire français (Décédé le 4 février 1822).

1791 : Michael Faraday, physicien et chimiste britannique, connu pour ses travaux fondamentaux dans le domaine de l'électromagnétisme, l'électrochimie, le diamagnétisme, et l'électrolyse (Décédé le 25 août 1867).

1800 : George Bentham, botaniste britannique (Décédé le 10 septembre 1884).

1922 : Yvette Horner, musicienne française.

1927 : Colette Deréal, chanteuse et actrice française (Décédée le 12 avril 1988).

1953 : Ségolène Royal, femme politique française, nommée plusieurs fois ministre.

1958 : Andrea Bocelli, chanteur italien.

1964 : Benoît Poelvoorde, comédien belge.

1970 : Emmanuel Petit, footballeur français.

1973 : François-Xavier Demaison, humoriste et acteur français.

1978 : Daniella Alonso, actrice américaine.

1989 : Cœur de pirate (Béatrice Martin, dite), chanteuse canadienne.

Repost 0
20 septembre 2017 3 20 /09 /septembre /2017 23:02

Le roi Charles VII s'est acquis une légitimité dynastique grâce à l'intervention de Jeanne d'Arc. Il se sent désormais en mesure d'engager la contre-offensive contre les Anglais. Mais il a besoin pour cela de ramener le duc de Bourgogne dans son camp. Le 21 septembre 1435, un traité entre le roi de France et le duc de Bourgogne Philippe le Bon enterre la querelle « des Armagnacs et des Bourguignons ».

 

Par l'entremise du pape et de son beau-frère, René d'Anjou, Charles VII entreprend de se réconcilier avec le duc de Bourgogne, Philippe le Bon. Il n'hésite pas à s'humilier en faisant amende honorable pour le meurtre du duc Jean sans Peur.

Le traité signé le lundi 21 septembre 1435 dans l'église Saint-Vaast à Arras, débute par cette confession : « Premièrement, le roi dira, ou par ses gens notables suffisamment fondés fera dire à mondit seigneur de Bourgogne, que la mort de feu le duc Jean de Bourgogne, son père, que Dieu absolve, fut iniquement et mauvaisement faite par ceux qui perpétrèrent ledit cas, et par mauvais conseil, et lui en a toujours déplu et de présent déplaît de tout son cœur, et que s'il eût su ledit cas, et en tel âge et entendement qu'il a à présent, il y eût obvié à son pouvoir... »

Si le roi nie toute participation personnelle au meurtre, il en endosse les responsabilités, promet de châtier les coupables, de faire dire des messes pour la victime et d'élever un monument expiatoire sur le lieu du crime.

 

 

Le roi cède au duc le comté de Mâcon, le vicomté de Bar-sur-Seine et le comté d'Auxerre. De plus, plusieurs villes de Picardie, (Péronne, Montdidier, Roye, Saint-Quentin, Corbie, Amiens, Abbeville, Doullens…) lui sont laissées, sous réserve de rachat royal pour 400.000 écus. Enfin, Philippe le Bon est dispensé de l'hommage au roi, du vivant de Charles VII.

En contrepartie, le Bourguignon renonce à son alliance avec les Anglais.

 

Après la signature du traité, une messe solennelle fut célébrée dans l’église de Saint-Waast ; l’évêque d’Auxerre, Laurent Pinon, prononça un discours dont le texte était : Fides tua te salvum fecit, vade in pace. On lut ensuite le traité, et les parties jurèrent de l’observer.

 

À noter que la querelle reprendra une génération plus tard, entre le roi de France Louis XI (fils de Charles VII) et la Bourgogne riche et puissante du duc Charles le Téméraire (fils de Philippe le Bon). La mort du duc en 1477 et l'annexion de son duché au royaume y mettront un terme définitif.

Les villes de la Somme cédées par Charles VII furent rachetées par Louis XI, le 20 août 1463, à Philippe le Bon pour la somme de quatre cent mille écus, afin que les Bourguignons soient éloignés de Paris et que soit oublié ce traité moins glorieux pour la couronne de France.

 

Après le traité d'Arras, le roi se hâte de retrouver sa capitale. Le connétable de Richemont reprend Paris en 1436 et l'ancien « petit roi de Bourges » y fait une entrée triomphale le 12 novembre 1437. Le roi anglais, qui prétend toujours régner sur la France, se résigne à signer une trêve à Tours le 28 mai 1444.

Tranquille pour quelques années, Charles VII peut mettre les affaires du royaume en ordre.

 

Repost 0
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

 

 

1168 : Pascal III (Guido da Crema, dit), antipape italien, en fonction de 1164 à 1168.

1384 : Louis Ier, roi de Naples de 1382 à 1384, régent de France en 1380 et duc d’Anjou de 1351 à 1384 (Né le 23 juillet 1339).

1520 : Selim Ier, sultan ottoman de 1512 à 1520 (Né le 10 octobre 1470).

1863 : Jacob Grimm, conteur et linguiste allemand, connu pour avoir rassemblé des contes européens avec son frère Wilhelm (Né le 4 janvier 1785).

1908 : Pablo de Sarasate, compositeur espagnol. Il était l’un des violonistes virtuoses les plus célèbres de son époque (Né le 10 mars 1844)

1947 : Fiorello LaGuardia, homme politique américain, maire de New York de 1934 à 1945 (Né le 11 décembre 1882).

1972 : Pierre-Henri Simon, historien et romancier français, membre de l'Académie française (Né le 16 janvier 1903)

1975 : Saint-John Perse (Marie-René Auguste Alexis Leger, dit), poète et diplomate français, prix Nobel de littérature en 1960 (Né le 31 mai 1887).

1991 : Edmée Frisch de Fels, duchesse de La Rochefoucauld, femme de lettres, membre du jury du prix Femina (Née le 28 avril 1895).

1999 : Raïssa Gorbatcheva, épouse dudirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev (Née le 5 janvier 1932).

Repost 0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 23:01

Le 4 septembre 1914, un mois après le début de la Grande Guerre, les Allemands entrent sans combat dans le fort de la Pompelle, érigé à l'orée de Reims dans les années 1880 et... désarmé en 1913. De cette position, les canons bombardent la ville.

 

 

 

Les premiers dégâts subis par la cathédrale sont antérieurs au 19 septembre.

En effet, lors du bombardement d’intimidation que Reims connaît le 4 septembre 1914 au matin, 4 obus tombent dans les environs de la cathédrale. Leurs éclats abiment des verrières côté nord et  la statuaire du portail. Un cinquième obus, lui, touche directement l’édifice au croisillon nord du transept. Mais l’intérieur de l’édifice n’est pas atteint et les dégâts extérieurs sont minimes. A partir du 14 septembre, les Allemands qui viennent d’évacuer Reims mais occupent toujours les forts qui dominent la ville, soumettent celle-ci au feu de leurs canons. Du 14 au 18 septembre, ces bombardements causent la mort d’environ 140 personnes. La cathédrale est atteinte à plusieurs reprises. Le 17 septembre, 3 obus percent la toiture aux environs de la tourelle du carillon. Le 18 septembre de nouveaux obus frappent l’édifice, tuant un gendarme français et deux des nombreux blessés allemands installés dans la cathédrale.

 

Le samedi 19 septembre 1914, le bombardement de la cathédrale Notre-Dame commence vers 7h30.

Après une courte accalmie en fin de matinée, le bombardement reprend à midi, tuant un des adjoints, le docteur Jacquin, qui sortait de l’Hôtel de Ville.

À 15 heures, un obus touche l’échafaudage en bois de pin qui depuis mai 1913 ceinturait la tour nord de la cathédrale et l’enflamme. Vers 15h30, la toiture prend feu rendant l’incendie visible de loin ce qui amène les Allemands à cesser leur tir. Mais la chaleur de l’incendie met en ébullition les 400 tonnes de feuilles de plomb qui recouvrent la toiture. Le plomb fondu se répand alors sur les voûtes et coule par les gargouilles, provoquant une spectaculaire fumée couleur jaune d’or. À 15h50 l’échafaudage s’effondre sur le parvis, remplissant celui-ci de fumée.

 

Le bilan humain

Le drame touche aussi l’intérieur de la cathédrale où sont rassemblés de nombreux blessés allemands. Cette transformation de la cathédrale en hôpital militaire remonte à une décision prise par les autorités militaires allemandes lors de la courte occupation de Reims. Le 11 septembre 15 000 bottes de paille sont amenées pour servir de couchage tandis que les chaises sont empilées dans le chœur. En même temps, un drapeau de la Croix Rouge remplace, au sommet de la tour nord, le drapeau blanc installé le 4 septembre. A la reprise de la ville, le projet allemand est repris à son compte par l’État-major français qui, le 16 septembre, fait regrouper dans la cathédrale les 131 blessés allemands soignés dans les hôpitaux de Reims. Or, le 19 septembre, très vite, des flammèches venant de l’incendie de l’échafaudage communiquent le feu aux bottes de paille. Affolés, les blessés allemands tentent de sortir mais sont bloqués par quelques soldats territoriaux et une foule de quelques 300 Rémois déchaînés contre eux. Il faut l’insistance du clergé de la cathédrale et d’un capitaine de dragons français pour que les blessés allemands soient finalement évacués. Mais 14 Allemands sont morts, dont 10 qui ont tenté de fuir par la cour de l’archevêché. Au total, les bombardements du 19 septembre 1914 causent la mort de 32 personnes.

 

Le bilan matériel

Il ne reste rien de la toiture sur la nef, les transepts, le chœur, l’abside et les bas-côtés. Le clocher de l’Ange a totalement disparu. Cependant, les voûtes ont tenu même si elles ont souffert du feu. A l’intérieur, l’incendie a dégradé la pierre, en particulier les sculptures du revers du portail sud. Une grande partie du mobilier est en cendres : les tambours et les stalles du XVIIIe siècle, le tapis du sacre de Charles X, le trône archiépiscopal. Le clergé a pu cependant évacuer les objets liturgiques et le Trésor de la cathédrale au début de l’incendie. Au total, si les superstructures de la cathédrale ont résisté, l’incendie a entraîné des dommages importants et le bâtiment se trouve désormais exposé sans toiture aux intempéries.

 

 

La contre-offensive de la Marne permet aux Français de reprendre le fort dès le 24 septembre 1914 mais jusqu'à la fin de la guerre, quatre ans plus tard, la ville et sa cathédrale n'en finiront pas d'être touchées par des obus.

 

Grâce à un don de John Rockefeller, la cathédrale est reconstruite dans les années 1920 par l'architecte Henri Deneux, qui conçoit une ingénieuse charpente en ciment armé.

Repost 0
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 13:17

Le jeudi 18 septembre 1873, suite à la faillite de la compagnie de chemins de fer américaine Northern Pacific Railway, un vent de panique à la bourse de Wall Street précipite la crise économique. La banque d'affaires du financier Jay Cook n'est plus en mesure de lui assurer son soutien, faute de liquidités.

 

L'élément déclencheur de la panique proprement dite fut le scepticisme des investisseurs au moment du lancement d'une émission obligataire de la compagnie des chemins de fer Northern Pacific Railway qui avait déjà été confrontée à des retards dans la pose des rails jusqu'à Bismarck. Ce scepticisme croissant fut alimenté par les combats contre les Amérindiens menés par l'armée américaine, en particulier ceux du 4 et du 11 août, lors de l'expédition de la rivière Yellowstone, destinée à fixer le futur tracé d'une voie ferrée, le long de la rivière, en plein territoire Sioux.

Les récits de cette expédition minèrent la confiance de Wall Street dans la compagnie des chemins de fer Northern Pacific Railway.

 

 

Ce vent de panique, dit « panique de 1873 », déclenche la faillite de 57 sociétés financières et provoque  une crise économique mondiale appelée Grande Dépression. Elle aura pour conséquences de plonger les États-Unis dans cinq ans de dure récession, qui touchera particulièrement l'industrie du transport ferroviaire.

 

Repost 0
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

  456 : Remistus, général de l'Empire romain d'Occident.

1425 : Bonne d'Artois, duchesse de Bourgogne (Né en 1396).

1665 : Philippe IV d'Espagne, roi d'Espagne de 1621 à 1665 (Né le 8 avril 1605)

1836 : Antoine-Laurent de Jussieu, botaniste français (Né le 12 avril 1748).

1863 : Alfred de Vigny, poète français (Né le 27 mars 1797).

1878 : Antoine de Tounens, aventurier français, éphémère roi de Patagonie (Né le 12 mai 1825).

1936 : Henry Le Chatelier, chimiste français (Né le 8 octobre 1850).

1980 : Anastasio Somoza Debayle, homme politique nicaraguayen, président du Nicaragua de 1967 à 1972 puis de 1974 à 1979 (Né le 5 décembre 1925).

2012 : Édouard Leclerc, homme d’affaires français, fondateur de la compagnie de distribution E.Leclerc (Né le 20 novembre 1926).

 

Repost 0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 23:02

Charles VI, né le 3 décembre 1368 et mort le 21 octobre 1422, est le fils de Charles V dit « Charles le Sage », roi de France, et de Jeanne de Bourbon.

 

Charles VI n’a que 11 ans quand il succède à son père Charles V le 16 septembre 1380. Le roi étant mineur, ses puissants oncles, Louis d'Anjou, Jean de Berry, Louis de Bourbon et Philippe de Bourgogne, assurent la régence et en profitent pour dilapider les ressources du royaume. Plusieurs révoltes comme celle des Maillotins secouent le pays.

En 1388, Charles VI met un terme à la Régence et prend personnellement le pouvoir. Il s'entoure aussitôt des conseillers de son père, appelés les Marmousets : Jean de Montagu (secrétaire du roi Charles V), Olivier V de Clisson (conseiller de Charles V), Bureau de la Rivière (premier chambellan de Charles V), Jean Le Mercier et Pierre le Bègue de Villaines (général des armées en France et en Espagne). La compétence de ce groupe de conseillers unis permet d'améliorer significativement la situation économique du pays, d'où le premier surnom du roi : Charles le Bien-Aimé.

 

Il aura un deuxième surnom, plus connu, celui de « Charles le Fou » (ou encore « Charles le Fol »). En effet, en 1392, alors qu'il était dans la forêt du Mans, Charles VI est atteint d'une crise de folie : il tue plusieurs des soldats qui l'entourent. Le roi retrouve ses esprits deux jours après. Le 28 janvier 1393, le Bal des ardents tourne à la tragédie : plusieurs des compagnons du roi périssent accidentellement, brûlés vifs. À partir de cet événement, le roi devient irrémédiablement fou.

Incapable de prendre des décisions, le pouvoir retombe entre les mains des princes de sang : c'est le début d'une importante crise dans l'Histoire de la France. En effet, une bataille pour le pouvoir se développe entre Louis d'Orléans, frère de Charles VI, et Jean sans Peur, duc de Bourgogne et fils de Philippe le Hardi…

 

Le règne, l'un des plus longs de l'Histoire de France, se terminera en 1422 dans les pires calamités : querelle entre les Armagnacs et les Bourguignons, révolte des Cabochiens, défaite d'Azincourt et humiliant traité de Troyes, qui déshérite le fils du roi et d'Isabeau de Bavière au profit de l'héritier de la couronne d'Angleterre !...

 

Voir l’article :

5 août 1392 - Charles VI sombre dans la folie

16 septembre 1380 - Mort de Charles V dit « Charles le Sage »

 

Repost 0
15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 23:01

Le 16 septembre 1380, Charles V meurt, à l'âge de quarante-deux ans, des suites d'une crise cardiaque. Né le 21 janvier 1338 à Vincennes, de l'union de Jean II dit « le Bon » et de Bonne de Luxembourg, il fut roi de France de 1364 à son décès.

 

Son agonie va durer  trois jours, pendant lesquels il formulera ses derniers actes de souverain devant  les représentants des trois ordres réunis dans la chambre royale…

 

Dans la nuit du 13 au 14 septembre 1380, le souverain est terrassé par une violente et douloureuse crise cardiaque. Conscient,  il fait appeler frère Maurice de Coulanges, son confesseur dominicain.

Il se confesse, reçoit l'absolution puis ordonne au religieux de lui administrer l'extrême-onction lorsqu'il le jugera nécessaire. Frère Maurice commence alors à dire la messe. Souffrant terriblement, le roi ne peut recevoir en viatique qu'un petit morceau de l'hostie. Cependant, vers dix heures, après avoir entendu une seconde messe, Charles V se lève et prend un léger repas, mais, en butte à de cruelles souffrances, il passe une nuit agitée. Pourtant, le 15 au matin, il semble apaisé et, quand il se lève, les symptômes de la maladie semblent s'être évanouis.

Le répit sera de courte durée : le soir, les douleurs reprennent, plus vives encore, et dans la nuit la masque de la mort apparaît. Charles V reste néanmoins lucide et, dans la matinée du 16 septembre, prend les dernières mesures de son règne.

 

Son règne marque la fin de la première partie de la guerre de Cent Ans : il réussit à récupérer la quasi-totalité des terres perdues par ses prédécesseurs, restaure l'autorité de l'État et sort le royaume d'une période difficile qui associe les défaites militaires lourdes de Crécy et Poitiers (1342 et 1356) à la grande peste noire des années 1347-1351. Il fut l'instigateur d'une politique de décentralisation du pouvoir ainsi que d'une nouvelle organisation économique.

 

Lire également : 16 septembre 1380 - Avènement de Charles VI dit « Charles le Fou »

 

Repost 0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 23:01

Le mercredi 15 septembre 1830, la première ligne régulière de chemin de fer était inaugurée. Elle devait servir de modèle à toutes les autres, tant pour le matériel que pour l'exploitation : la ligne Liverpool-Manchester.

 

Pour l'établir, George Stephenson (1781-1848), l'ingénieur en chef de la compagnie du Liverpool and Manchester Ry, eut seul à résoudre tous les problèmes : traction, voies, ponts, tunnels, tranchées. Des dizaines d'ouvrages d'art qu'il fallut construire, deux se distinguent : le pont de pierre de Rainhill et le grand viaduc de brique à neuf arches qui enjambe la vallée de Sankey. Dans les années qui suivirent, de nombreuses lignes furent ouvertes au trafic voyageurs.

Londres ne vit son premier chemin de fer qu'en 1837 : le 4 juillet, le Grand Junction réunissait la capitale britannique à Liverpool et Manchester.

 

Repost 0
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

1648 : Louis Nicolas Le Tonnelier de Breteuil, baron de Preuilly en Touraine et officier de la maison du Roi (Décédé le 24 mai 1728).

1759 : Jean-Baptiste-Pierre Jullien de Courcelles, historiographe et magistrat français  il était aussi généalogiste honoraire du roi (Décédé le 24 juillet 1834).

1760 : Luigi Cherubini, compositeur italien dont une grande partie de la carrière s'est déroulée en France de 1787 à 1842 (Décédé le 15 mars 1842).

1783 : Henry Johnson, gouverneur et sénateur américain (Décédé le 4 septembre 1864).

1831 : Joseph de Miribel, général français , chef d'état-major des armées françaises de 1878 à 1879 et de 1891 à 1893 (Décédé le 12 septembre 1893).

1849 : Ivan Pavlov, médecin russe, prix Nobel de physiologie ou médecine en 1904, connu pour ses travaux sur les réflexes conditionnels (Décédé le 27 février 1936).

1903 : Lucien Raimbourg, acteur français (Décédé le 20 février 1973).

1910 : Gaston Defferre, homme politique français, maire de Marseille de 1944 à 1945 puis de 1953 à 1986, plusieurs fois ministre, député et sénateur (Décédé le 7 mai 1986).

1910 : Jack Hawkins, acteur et producteur britannique (Décédé le 18 juillet 1973).

1926 : Michel Butor, écrivain français (Décédé le 24 août 2016).

1947 : Jerzy Popieluszko, prêtre catholique polonais, aumônier du syndicat Solidarność, il est l'une des figures emblématiques de la lutte contre le régime communiste en Pologne. Il a été béatifié le 6 juin 2010 à Varsovie (assassiné le 19 octobre 1984).

1949 : Gérard Larcher, homme politique français, plusieurs fois ministre et sénateur, président du Sénat français de 2008 à 2011 et depuis 2014.

1965 : Michelle Stafford, actrice américaine.

1983 : Amy Winehouse, chanteuse britannique (Décédée le 23 juillet 2011).

Repost 0
12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 23:01

1782 : 100.000 spectateurs assistent au tournoi de joutes nautiques à Lyon.

1866 : Golf ; Willie Park, Sr. remporte l'Open britannique à Prestwick1.

1872 : Golf ; Tom Morris, Jr. remporte l'Open britannique à Prestwick1.

1878 : 3e édition aux États-Unis du championnat de baseball de la Ligue nationale. Les Boston Red Caps s’imposent avec 41 victoires et 19 défaites2.

1890 : inauguration du stade de Blackburn Rovers : Ewood Park.

1891 : match de barrage entre Old Caledonians et Saint-Andrew’s, à égalité parfaite (6 victoires, 1 nul et 1 défaite) à l’issue de la première édition du championnat d’Argentine de football. Saint-Andrews s’impose 3-1, mais la Fédération désigne les deux formations championnes.

1892 : arrêté préfectoral reconnaissant l’existence du club de football parisien du Club français qui débuta ses activités dès l’automne 1890.

1908 : Football

-              à Buenos Aires, l'Argentine s'impose sur l'Uruguay 2-1.

-              àFK Lyn Kristiania remporte la Coupe de Norvège de football en s'imposant 3-2 contre Odds BK Skien.

1931 : inauguration du Stade Geoffroy-Guichard de Saint-Étienne.

1998 : à Kuala Lumpur, lors des jeux du Commonwealth, le relais australien composé de Ian Thorpe, Daniel Kowalski, Matthew Dunn & Michael Klim bat le record du monde du 4 × 200 m nage libre et le porte à 7 min 11 s 86.

2004 : Football ; après avoir démissionné le 6 septembre de son poste de manager de Blackburn Rovers, Graeme Souness entre en fonction au club de Newcastle United après le match Blackburn-Newcastle.

2005 : Football - Ligue des Champions 2005-2006 :

        Groupe E : Milan AC 3-1 Fenerbahçe SK

        Groupe E : PSV Eindhoven 1-0 Schalke 04

        Groupe F : Olympique lyonnais 3-0 Real Madrid

        Groupe F : Olympiakos Le Pirée 1-3 Rosenborg BK

        Groupe G : Chelsea FC 1-0 RSC Anderlecht

        Groupe G : Real Betis Séville 1-2 Liverpool FC

        Groupe H : Rangers FC 3-2 FC Porto

        Groupe H : FC Artmedia Bratislava 0-1 Inter Milan

2007 : ouverture des Championnats du monde de Judo à Rio de Janeiro (Brésil). Le Français Teddy Riner remporte le titre chez les lourds et le Brésilien Luciano Corrêa s'impose chez les mi-lourds. Chez les femmes, la Chinoise Wen Tong enlève le titre des poids lourds et la Cubaine Yurisel Laborde s'impose chez les poids mi-lourds.

2015 : Cyclisme sur route /Tour d'Espagne ; l'allemand John Degenkolb s'impose dans l'étape du jour et c'est l'Italien Fabio Aru qui remporte la Vuelta.

2015 : Tennis /Grand Chelem ; en finale du double dames, victoire de la Suisse Martina Hingis et de l'Indienne Sania Mirza. En finale du double mixte, victoire de la Suisse Martina Hingis et de l'Indien Leander Paes puis dans le « simple messieurs », Novak Djokovic remporte le titre.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 23:02

 

 

 

 

1213 : Pierre II, roi d'Aragon.

1362 : Étienne Aubert, pape à Avignon sous le nom d’Innocent VI.

1764 : Jean-Philippe Rameau, musicien français (Né le 25 septembre 1683).

1819 : Gebhard Leberecht von Blücher, militaire prussien, feld-maréchal qui commanda l'armée prussienne contre Napoléon Ier à la bataille de Waterloo (Né le 16 décembre 1742).

1824 : Louis Albert Guislain Bacler d'Albe, général et cartographe de la Révolution et de l’Empire (Né le 21 octobre 1761)

1874 : François Guizot, historien et homme politique français (Né le 4 octobre 1787).

1970 : Jacques Pills, chanteur français, premier mari d'Edith Piaf (Né le 7 janvier 1906).

1996 : Ernesto Geisel, ancien président du Brésil de 1974 à 1979 (Né le 3 août 1907).

2010 : Claude Chabrol, réalisateur français (Né le 24 juin 1930)

2014 : Ian Paisley, ancien Premier ministre d'Irlande du Nord et adversaire résolu de l'indépendance de l'Irlande du Nord (Né le 6 avril 1926).

Repost 0
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 23:01

Le mardi 11 septembre 1917, le pilote de chasse Georges Guynemer décolle pour ce qui sera sa dernière mission au-dessus des lignes allemandes. Son engagement dans la Grande Guerre et sa mort à 22 ans en feront une légende de l'aviation de combat.

Georges Guynemer est né à Paris le 24 décembre 1894. Il a 9 ans quand les frères Wright effectuent un premier vol aérien de l'autre côté de l'Atlantique.

Quand éclate la guerre en 1914, il est refusé dans l'infanterie et dans la cavalerie en raison de sa constitution fragile. Il réussit cependant à s'engager dans l'aviation comme mécanicien et obtient un brevet de pilote en mars 1915.

Affecté à Vauciennes, près de Compiègne, dans l'escadrille des Cigognes, il abat un premier appareil ennemi le 19 juillet 1915 avec un avion simplement équipé d'une mitrailleuse montée sur affût rigide. Il est alors promu sergent et reçoit la médaille militaire.

En décembre de la même année, après plusieurs victoires, il survit de peu à la chute de son appareil. Le jour de Noël, pour son 21e anniversaire, il est fait chevalier de la Légion d'Honneur.

 

Pendant la bataille de Verdun, en 1916, il est gravement blessé mais reprend l'air avec le grade de sous-lieutenant et le surnom honorifique d'As de l'aviation. Le 27 juillet, il affronte avec succès une meute de 10 avions ennemis.

Un an plus tard, devenu célèbre jusqu'en Russie, décoré par le président Poincaré de la croix de Saint-Georges, au nom du tsar, il est muté avec son escadrille dans les Flandres.

Il a déjà 53 victoires à son actif quand il décolle pour sa dernière mission à bord de son Spad, « Le Vieux Charles », de Saint-Pol-sur-Mer vers Poelkapelle près d’Ypres en Belgique. Les Allemands identifieront son avion et sa dépouille dans un champ mais ne pourront récupérer ses restes, détruits par un bombardement.

 

L'héroïsme de Guynemer a fait de lui une figure légendaire ; sa devise, « Faire face », est devenue celle de l'Ecole de l'air.

 

Le monument érigé à son honneur domine le village de Poelkapelle. Au sommet d’une colonne, se trouve une cigogne en bronze, les ailes baissées, volant dans la direction dans laquelle Guynemer se serait écrasé.

Repost 0
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

 

1487 : Jules III (Giammaria Ciocchi del Monte, dit), 221e pape, en fonction de 1550 à 1555 († 23 mars 1555).

1638 : Marie-Thérèse d'Autriche, épouse de Louis XIV († 30 juillet 1683).

1897 : Georges Bataille, écrivain français († 8 juillet 1962).

1898 : Bessie Love (Juanita Horton, dite), actrice américaine († 26 avril 1986).

1914 : Robert Wise, homme de cinéma américain († 14 septembre 2005).

1915 : Edmond O'Brien, acteur et réalisateur américain († 9 mai 1985).

1946 : Michèle Alliot-Marie, femme politique française, plusieurs fois ministre et députée, maire de Saint-Jean-de-Luz de 1995 à 2002 et président du RPR de 1999 à 2002.

1948 : Judy Geeson, actrice britannique.

1953 : Mireille Dumas, journaliste et présentatrice de télévision française.

1974 : Ryan Phillippe, acteur et producteur américain.

1976 : Gustavo Kuerten, joueur de tennis brésilien.

Repost 0
8 septembre 2017 5 08 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

 

 

 

1087 : Guillaume le Conquérant, duc de Normandie de 1035 à 1087 et roi d'Angleterre de 1066 à 1087.

1488 : François II, duc de Bretagne de 1458 à 1488 (Né le 23 juin 1433).

1569 : Pieter Brueghel l'Ancien, peintre flamand (Né le vers 1525).

1676 : Paul de Chomedey, sieur de Maisonneuve, militaire français, un des fondateurs de la ville de Montréal et son premier gouverneur (Né le 15 février 1612).

1891 : Jules Grévy, avocat et homme politique français, président de la République française de 1879 à 1887 (Né le 15 août 1807).

1898 : Stéphane Mallarmé (Étienne Mallarmé, dit), poète français (Né le 18 mars 1842).

1901 : Henri de Toulouse-Lautrec, dessinateur, peintre, lithographe et affichiste français (Né le 24 novembre 1864).

1976 : Mao Zedong, chef d’État chinois, président du la République Populaire de Chine de 1954 à 1959 et fondateur et chef du Parti communiste de Chine populaire de 1943 à 1976 (Né le 26 décembre 1893).

1990 : Samuel Doe, militaire et homme politique libérien, président du Libéria de 1980 à 1990 (Né le 6 mai 1951).

Repost 0
7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 23:01

1880 : premier match international de cricket se déroulant en Angleterre. Les Anglais s’imposent face aux Australiens à l’Oval (Londres) par 5 wickets.

1888 : première journée de la Football League. On commence le championnat sans avoir pris de décision définitive concernant la comptabilité des points ; Ce n'est quen novembre qu'on tombe d'accord pour accorder deux points pour une victoire, un pour un nul et zéro pour une défaite. Douze clubs prennent part à cette première édition : Preston North End FC bat Burnley 5 à 2, Wolverhampton Wanderers FC et Aston Villa 1-1, Derby County FC vient gagner 6-3 à Bolton Wanderers, West Bromwich Albion s’impoose 2-0 à Stoke City FC, Everton Football Club bat Accrington FC 2-1, Notts County FC et Blackburn Rovers attendent le 15 septembre pour faire leur entrée dans ce championnat.

1953 : Maureen Connolly bat Doris Hart 6-2, 6-4 lors des Internationaux des États-Unis d'Amérique et remporte le premier Grand Chelem de l'histoire du tennis.

1972 : Serge Maury devient champion olympique de Finn (voile).

1974 : Rosemarie Ackermann porte le record du monde féminin du saut en hauteur à 1,95 mètre.

1982 : lors des Championnats d'Europe d'athlétisme à Athènes :

  • Marita Koch porte le record du monde du 400 mètres en 48 s 16.
  • Daley Thompson porte le record du monde du décathlon à 8 744 points.
  • Ulrike Meyfarth porte le record du monde du saut en hauteur à 2,02 m.

1985 : Ivan Lendl remporte la victoire sur John McEnroe en finale des Internationaux de tennis des États-Unis.

1985 : Thierry Michaud devient champion du monde de trial.

1988 : Javier Sotomayor bat le record du monde du saut en hauteur avec un bond de 2,43 m.

1990 : annonce de la nomination de Franz Beckenbauer au poste d'entraineur de l'Olympique de Marseille.

1990 : Tennis ; Gabriela Sabatini remporte son premier titre du grand chelem en défaisant Steffi Graf 6-2, 7-6 et 7-4 aux Internationaux de tennis des États-Unis.

1990 : Philippe Frey part de Marsa Alam en Égypte pour la traversée du Sahara de la mer Rouge à l'océan Atlantique en solo, avec 2 chameaux.

1991 : Tennis ; Stefan Edberg remporte l'US Open à Flushing Meadows face à Jim Courier.

1993 : Junxia Wang porte le record du monde féminin du 10.000 mètres à 29 min 31 s 78.

2008 : Tennis ; Roger Federer remporte son cinquième titre de l'US Open à Flushing Meadows face à Andy Murray en trois sets : 6-2, 7-5, 6-2.

2015 : l'Autriche se qualifie pour le Championnat d'Europe de Football qui se déroulera en France.

2016 : Cyclisme sur route ;  sur la 18e étape du Tour d'Espagne 2016, victoire du Danois Magnus Cort Nielsen et le Colombien Nairo Quintana conserve le maillot de leader.

Repost 0
Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

1151 : Geoffroy V d'Anjou, comte d'Anjou et du Maine, puis duc de Normandie (Né le 24 août 1113).

1354 : Andrea Dandolo, 54e doge de Venise, en fonction de 1343 à 1354 (Né le 1306).

1362 : Jeanne d'Angleterre, reine d'Écosse, première épouse du roi David II d'Écosse (Née le 5 juillet 1321).

1566 : Soliman le Magnifique, 9e sultan de la dynastie ottomane de 1520 à 1566 (Né le 27 avril 1495).

1655 : Tristan L'Hermite, poète et dramaturge français. Il occupa le fauteuil 17 de l'Académie française de 1649 à 1655 (Né le 1601).

1812 : Auguste Jean-Gabriel de Caulaincourt, général français de la Révolution et de l’Empire mort au cours de la bataille de la Moskova (Né le 16 septembre 1777).

1812 : Louis Pierre de Montbrun, général français de la Révolution et de l’Empire mort au cours de la bataille de la Moskova (Né le 1er mars 1770).

1920 : Simon-Napoléon Parent, homme politique canadien, Premier ministre du Québec de 1900 à 1905 et maire de Québec de 1894 à 1906 (Né le 12 septembre 1855).

1951 : María Montez, actrice dominicaine (Née le 6 juin 1912).

1959 : Maurice Duplessis, Premier ministre de Québec de 1936 à 1939 et de 1944 à 1959 (Né le 20 avril 1890).

1971 : Spring Byington, actrice américaine (Née le 17 octobre 1886).

1978 : Keith Moon, musicien britannique, batteur du groupe « The Who » (Né le 23 août 1946).

1997 : Mobutu Sese Seko, militaire et dictateur zaïrois, second président du Zaïre (République démocratique du Congo) de 1965 à 1997 (Né le 14 octobre 1930).

Repost 0
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 23:01

Le vendredi 6 septembre 1901, quelques mois après sa réélection, le  vingt-cinquième président américain William McKinley (58 ans) arrive à Buffalo, dans l'État de New York, pour inaugurer la Pan-American Exposition.

Avocat originaire de l'Ohio, d'abord élu à la Chambre des Représentants, McKinley s'est signalé le 1er octobre 1890 par la mise au vote d'une grande loi protectionniste qui porte son nom, le « McKinley Tariff » : elle porte à 50% en moyenne les tarifs douaniers sur les importations.

McKinley est élu une première fois à la présidence des États-Unis en novembre 1896 sous l'étiquette républicaine. Il engage contre l'Espagne une guerre très profitable qui marque le début de l'impérialisme américain et lui vaut une réélection triomphale.

C'est donc l'esprit serein, impeccablement vêtu comme à son habitude, qu'il se rend à Buffalo. Après un discours d'inauguration, il assiste en fin d'après-midi à une fête au Temple de la Musique et serre les mains du public quand il tombe en arrière, frappé de deux balles en pleine poitrine.

 

L'assassin est un ouvrier anarchiste au chômage d'origine polonaise, Leon Czolgosz (28 ans), qui voyait dans le Président un « ennemi du peuple ». Il sera électrocuté le 29 octobre suivant.

 

McKinley en s'écroulant, murmure à son secrétaire : « My wife, be careful, Cortelyou, how you tell her - oh, be careful » (« Ma femme, faites attention en lui disant la nouvelle, Cortelyou, faites attention »).

 

Il décède de ses blessures le 14 septembre.  Le vice-président Théodore Roosevelt (42 ans), qui lui succède, va poursuivre sa « diplomatie du gros bâton » [« Speak softly and carry a big stick » (« Parlez avec douceur mais portez un gros bâton »)].

 

Repost 0
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 23:01

Les Allemands attendaient les Jeux Olympiques de Munich de 1972 pour effacer le triste souvenir des Jeux de Berlin de 1936, présidés par Hitler. Mais le 5 septembre, onze athlètes israéliens sont abattus par un commando de l'organisation palestinienne Septembre noir.

 

Une semaine après le début des Jeux Olympiques de Munich, le mardi 5 septembre, à quatre heures du matin, huit hommes armés s'infiltrent dans le village olympique. Ils gagnent le bloc 31 où dort la délégation israélienne et pénètrent en force dans les appartements.

Sur les quinze sportifs présents, deux sont tués en tentant de résister aux intrus, un troisième arrive à s'enfuir en arrachant une fenêtre, un quatrième s'échappera un peu plus tard. Restent onze otages aux mains du commando.

Le chef du commando communique à un agent de police un texte revendicatif. On apprend comme cela qu'il se réclame d'un groupe terroriste palestinien appelé « Septembre Noir ». Ce nom fait référence au massacre par le roi Hussein de Jordanie des groupes armés palestiniens présents sur son territoire en septembre 1970 et affiliés à l'OLP de Yasser Arafat (Organisation de Libération de la Palestine).

 

Le président du Comité international olympique demande aux autorités allemandes d'entraîner les ravisseurs et leurs otages hors de l'enceinte olympique. À la hâte, on négocie avec les terroristes leur départ pour l'Égypte. Dès la nuit suivante est organisé le transfert en hélicoptère des terroristes et des Israéliens à l'aéroport. Quand les deux hélicoptères arrivent sur le tarmac, la police lance l'assaut avec une incroyable maladresse.

Trois terroristes sur les huit sont immédiatement abattus. Les autres, se voyant assaillis, ont le temps de jeter une grenade dans un hélicoptère et de tirer dans le second où sont attachés leurs prisonniers : 9 otages israéliens sont tués. Un policier allemand meurt également au cours des échanges de tirs. Trois terroristes survivants restent aux mains des policiers.

Les Jeux Olympiques sont suspendus et un hommage à la mémoire des disparus a lieu dans le stade olympique. Pour ne pas céder devant le défi terroriste, le Comité International Olympique ordonne la poursuite des compétitions après une pause de 34 heures.

Repost 0
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 23:01

1867 : des joueurs de cricket du Sheffield Wednesday Cricket Club (fondé en 1825) fondent le club anglais de football de Sheffield Wednesday.

1868 : Boxe ; Mike McCoole doit rencontrer l'ancien champion John C. Heenan près de St. Louis dans le Missouri, mais le combat est annulé. McCoole continue à revendiquer le Championnat américain2.

1894 : fondation du club de Football hollandais du CV Veendam.

1899 : inauguration du stade de Tottenham Hotspur, White Hart Lane, à l'occasion d'un match amical face à Notts County FC.

1905 : inauguration à Londres du stade de football de Stamford Bridge, ex-enceinte dédiée à l'athlétisme et désormais antre du Chelsea Football Club.

1920 : à Hamilton, Hamilton Westinghouse et Winnipeg Brittanias font match nul 0-0 en finale aller de la coupe nationale canadienne de Football (Connaught Cup).

1921 : Football au Brésil ; le CR Flamengo est champion de l'État de Rio de Janeiro.

1960 : large victoire du Real Madrid sur le CA Peñarol 5-1 au Stade Santiago Bernabéu. Le Real Madrid remporte la première Coupe intercontinentale de Football.

1971 : Ilona Gusenbauer porte le record du monde féminin du saut en hauteur à 1,92 mètre.

1972 : Ulrike Meyfarth porte le record du monde féminin du saut en hauteur à 1,92 mètre.

1972 : le nageur américain Mark Spitz gagne sa septième médaille d'or aux Jeux olympiques de Munich.

2015 : Championnats du monde d’aviron

2015 : Cyclisme sur route / Tour d'Espagne ; le Portugais Nélson Oliveira s'impose dans l'étape du jour et l'Italien Fabio Aru conserve le maillot rouge.

2016 : Cyclisme sur route / la 15e étape du Tour d'Espagne ; victoire de l'italien Gianluca Brambilla et le Colombien Nairo Quintana conserve le maillot de leader.

Repost 0
Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
2 septembre 2017 6 02 /09 /septembre /2017 23:01

 

 

 

 

 

1057 : Renaud Ier, comte de Bourgogne (Né vers 990).

1402 : Jean-Galéas Visconti, duc de Milan (Né le 16 octobre 1351).

1420 : Robert Stuart, régent d'Écosse.

1467 : Aliénor de Portugal, épouse de l'empereur Frédéric III du Saint-Empire (Née le 18 septembre 1364).

1658 : Oliver Cromwell, Lord Protecteur d'Angleterre (Né le 25 avril 1599).

1711 : Élisabeth-Sophie Chéron, peintre sur émail, graveuse, poétesse et traductrice française (Née le 3 octobre 1648).

1792 : Marie-Louise de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe (Née le 8 septembre 1749). Voir détails

1857 : John McLoughlin commerçant en fourrures et un des fondateurs de l'Oregon (Né le 19 octobre 1784).

1932 : Pavel Morozov, jeune paysan soviétique, icône du communisme (Né le 14 novembre 1918).

1948 : Edvard Beneš, fondateur et Président de la Tchécoslovaquie (Né le 28 mai 1884).

1966 : Cécile Sorel, comédienne française (Née le 17 septembre 1873).

2004 : André Stil, écrivain français, membre de l'Académie Goncourt (Né le 1er avril 1921).

2007 : Jacques Pelletier, homme politique français, ancien ministre (Né le 1er août 1929).

Repost 0
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 23:01

Les massacres de septembre 1792 constituent l’un des sommets de la violence révolutionnaire. Ils se sont déroulés dans un contexte de psychose collective provoquée par l’invasion austro-prussienne et par la crainte, entretenue par la presse, d’un retournement de situation en faveur des royalistes et de la monarchie.

 

Le dimanche 2 septembre 1792, vers midi le canon tonne, puis le tocsin se propage dans Paris. Dans l’après-midi, débutent « les massacres de Septembre ».

Du 2 au 6, une centaine de massacreurs parcourent les prisons et tuent environ 1.300 personnes dans des simulacres barbares de jugement. Bien que les premiers exécutés soient des prêtres, on dénombre parmi les massacrés 72% de droit commun, 17% de prêtres, des aristocrates mais des citoyens ordinaires. Certaines prisons furent totalement vidées comme aux Bernardins (73 tués sur 75), Saint-Firmin (75 tués sur 91) ou le Châtelet (220 tués sur 269).

 

Parmi les victimes figure la princesse Marie-Thérèse de Lamballe (42 ans), ancienne confidente de la reine, connue pour être aussi belle que vertueuse ! Elle avait été enfermée à la prison de la Force après avoir accompagné la famille royale à la prison du Temple. Le 3 septembre, son corps est mis en lambeaux par les émeutiers. Sa tête, plantée au bout d'une pique, est promenée sous la fenêtre de la cellule de la reine !

 

Ce déferlement de violences s’étend à d’autres villes (Versailles, Meaux, Lyon, Caen, Gisors, Reims…) faisant au moins 150 victimes supplémentaires.

Le 9 septembre, à Versailles, les prisonniers venus d'Orléans sous la conduite de Claude Fournier dit l’Américain sont arrachés de force par la foule et sont massacrés, l’on recense 53 morts. Parmi les tués se trouve l’ancien ministre Valdec de Lessart, il devait à l’origine comparaître devant la haute cour (introuvable) de justice. Les dépouilles seront ramenées à Paris, entassées sur des charrettes.

Avec ces massacres, la Révolution française entre dans sa phase la plus violente.

 

Ces massacres, qui ont marqué les esprits, ont donné lieu à la création de nouveaux mots : les septembriseurs sont les massacreurs de septembre 1792 ; septembriser signifie massacrer ; une septembrisade, un massacre.

Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 23:01

 

 

 

 

 

1288 : Élizabeth Ryksa, reine de Bohême et de Pologne (Décédé le 19 octobre 1335).

1612 : Nicolas Chorier, avocat, historien et écrivain français (Décédé le 14 août 1692).

1653 : Johann Pachelbel, musicien allemand (Décédé le 3 mars 1706).

1818 : José María Castro Madriz, homme politique costaricain, président du Costa Rica de 1847 à 1849 et de 1866 à 1868 (Décédé le 4 avril 1892).

1848 : Auguste-Henri Forel, entomologiste, neuroanatomiste, psychiatre et eugéniste suisse (Décédé le 27 juillet 1931).

1887 : Blaise Cendrars, romancier et poète français (Décédé le 21 janvier 1961).

1898 : Richard Arlen, acteur américain (Décédé le 28 mars 1976).

1905 : Chau Sen Cocsal, homme politique cambodgien, Premier ministre cambodgien en 1962 (Décédé le 22 janvier 2009).

1906 : Joaquín Balaguer Ricardo, avocat et homme politique dominicain, président de la République dominicaine de 1960 à 1962, de 1966 à 1978 et 1986 à 1996 (Décédé le 14 juillet 2002).

1922 : Vittorio Gassman, acteur italien (Décédé le 29 juin 2000).

1930 : Michel Serres, philosophe, historien des sciences et homme de lettres français, élu à l'Académie française le 29 mars 1990.

1957 : Gloria Estefan, chanteuse américano-cubaine.

1965 : Nils Tavernier, acteur et réalisateur français.

1986 : Jean Sarkozy, homme politique français.

1989 : Bill Kaulitz, chanteur allemand, membre du groupe Tokio Hotel.

1989 : Tom Kaulitz, musicien allemand, membre du groupe Tokio Hotel.

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire