Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 00:01

6 décembre 1421 - Naisance d'Henry VI d'Angleterre

De l'union de Henry V et Catherine de Valois naît, au château de Windsor, Henry VI, futur roi d'Angleterre. Il est très vite appelé au trône, dès 1422 à la mort de son père, règne qu'il exerça d'abord sous la tutelle de ses oncles, Humphrey, duc de Gloucester et Jean de Lancastre, duc de Bedford (pour la France, jusqu'à son sacre en 1431).

Il fut destitué (1461) par Édouard IV suite à la guerre des Deux-Roses.

6 décembre 1491 - Mariage d'Anne de Bretagne et de Charles VIII

A 21 ans, le roi de France Charles VIII épouse la duchesse Anne de Bretagne âgée de 15 ans. Avec cette union la Bretagne est définitivement rattachée au royaume de France et sa souveraine devient reine. Mais pour obtenir les terres de Bretagne, Anne a dû faire annuler son mariage avec Maximilien de Habsbourg. Pour pouvoir l'épouser et prendre possession de son royaume, Charles VIII répudia sa femme, Marguerite d'Autriche qui partit s'exiler en Flandres.

6 décembre 1685 - Naissance de Marie-Adélaïde de Savoie

Marie-Adélaïde de Savoie, princesse de Savoie, duchesse de Bourgogne, naît le 6 décembre 1685. Elle épouse Louis de France (petit-fils de Louis XIV) et devient ainsi dauphine de France. De cette union naissent trois enfants, dont Louis de France qui deviendra roi de France sous le nom de Louis XV. Elle meurt de la rougeole à l'âge de 27 ans.

6 décembre 1718 - Ulrique Éléonore monte sur le trône de Suède

Le 6 décembre 1718, Ulrique Éléonore monte sur le trône de Suède, suite à la mort de son frère, Charles XII. Elle doit pour cela accepter une nouvelle constitution qui réduit considérablement le pouvoir monarchique. Elle règne jusqu'au 29 février 1720, date à laquelle elle abdique en faveur de son époux, Frédéric Landgrave de Hesse-Cassel, qui devient roi de Suède sous le nom de Frédéric Ier.

6 décembre 1741 - Ielizaveta Petrovna devient impératrice de Russie

A 30 ans, Ielizaveta Petrovna dit « Elizabeth la Clémente » devient impératrice de Russie jusqu'à sa mort en 1962. Elle mène avec succès un « coup d'État Pacifique », visant à mettre fin à la dictature du comte de Biron, Ernst Johann von Biron. L'empereur Ivan VI n'a qu'un an et gouverne alors via la régence de sa mère, Anna Leopoldovna, ce qui permet aux Prusses d'avoir une forte influence politique.

 

5 décembre 2016 1 05 /12 /décembre /2016 00:01

 

 

 

 

1443 : Jules II Giuliano della Rovere, pape (Décédé le 21 février 1513).

1782 : Martin Van Buren, 8e président des États-Unis (Décédé le 24 juillet 1862).

1783 : André Pierre Étienne Abrial, homme politique français (Décédé le 26 décembre 1840).

1829 : Henri-Gustave Joly de Lotbinière, 4e premier ministre du Québec (Décédé le 16 novembre 1908).

1870 : Vitezslav Novák, compositeur tchèque (Décédé le 18 juillet 1949).

1879 : Clyde Cessna, aviateur, ingénieur et fondateur de l'entreprise Cessna Aircraft Corporation (Décédé le 20 novembre 1954).

1901 : Walt Disney, producteur américain (Décédé le 15 décembre 1966).

1901 : Werner Heisenberg, physicien allemand, prix Nobel de physique en 1932 (Décédé le 1er février 1976).

1903 : Cecil Frank Powell, physicien britannique, lauréat du prix Nobel de physique de 1950 (Décédé le 9 août 1969).

1922 : Francis Bouygues, entrepreneur français (Décédé le 24 juillet 1993).

1927 : Rama IX, roi de Thaïlande (Décédé le 13 octobre 2016).

1932 : Little Richard, chanteur américain.

1950 : Jean-Luc Petitrenaud, journaliste français.

1961 : Annie Pujol, animatrice de télévision française.

1966 : Patricia Kaas, chanteuse française.

1985 : André-Pierre Gignac, footballeur français.

4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 00:01

Le 28 mai 1258, le roi d'Angleterre Henri III Plantagenêt signe avec le roi de France Louis IX (futur Saint Louis) le traité de Paris, qui est ratifié le jeudi 4 décembre 1259 (ce traité est appelé parfois « traité d'Abbeville »)

 

Ce traité met fin à ce que l'on appelle parfois la « première Guerre de Cent Ans ». Ce conflit entre la France et l'Angleterre avait débuté au siècle précédent avec le mariage d'Aliénor d'Aquitaine et du futur roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt.

 

Louis IX rétrocède à Henri III le Périgord, la Guyenne, le Limousin, le Quercy, l'Agenais et la Saintonge. Mais le roi d'Angleterre s'engage, pour ces possessions, à rendre au roi de France l'hommage féodal dû au suzerain.

Le roi de France conserve par ailleurs la Normandie et les pays de Loire (Touraine, Anjou, Poitou et Maine). Ces riches provinces ont été confisquées par son aïeul Philippe Auguste au père d’Henri III, le roi Jean sans Terre.

Par ce traité équitable, tissé de concessions réciproques et appuyé par les victoires des armées françaises à  Saintes et Taillebourg, le roi de France devient le monarque le plus puissant d'Occident.

3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 00:01

Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984 une cuve de produits chimiques explose dans une usine de pesticides à Bhopal, en Inde du Sud.

La structure du réservoir d'isocyanate de méthyle (MIC) explose peu après minuit.

42 tonnes de gaz mortels s’échappent, asphyxiant en premier lieu le bidonville de Khasi Camp où les populations les plus pauvres sont agglutinées, et provoquent la mort de 3.800 personnes le 3 décembre ; puis de 8.000 la première semaine, et de 25.000 personnes un peu plus tard dans d’atroces souffrances.

La fumée blanchâtre se propage dans toute la ville au gré du vent et contamine la population en majorité pauvre de la région. La nappe de gaz qui s'étendra bientôt sur 40 km² provoquera la plus grande catastrophe industrielle mondiale.

Mais il y a aussi de très nombreux blessés et malades. Plus de 200.000 personnes resteront gravement handicapées à vie et autant de personnes sont décédées par la suite avec des malformations importantes.

 

L’accident fait suite à des déficiences récurrentes du système de sécurité, connues mais occultées pour raison d’économie. L’entreprise américaine Union Carbide s’est volatilisée administrativement, puis a été rachetée par la multinationale Dow Chemical qui refuse de dépolluer le site et d’indemniser les victimes comme il se doit.

 

La nuit tragique du 2 au 3 décembre 1984 :

Le premier incident significatif a lieu dans la journée du 21 octobre 1984 durant laquelle les opérateurs échouent dans leur tentative d’accroître la pression dans le réservoir 610 pour en extraire le MIC qui y est stocké. Il semble que les causes de cet échec, tout à fait anormal, ne seront pas examinées en profondeur et qu’aucune mesure ne va être prise, probablement par manque de personnel.

Arrive la fatale nuit du dimanche 2 au lundi 3 décembre, alors que l’usine est partiellement fermée et tourne au ralenti avec des effectifs encore plus réduits que de coutume.

21h15 : Un opérateur de MIC et son contremaître procèdent au lavage d’un tuyau à grande eau. Ce tuyau communique avec le silo 610 et il semble malheureusement que la valve soit inexplicablement restée ouverte, contrairement à toutes les consignes de sécurité. L’eau va donc couler pendant plus de 3 heures et environ mille litres d’eau vont se déverser dans le réservoir. Ce premier fait fera ensuite l’objet de nombreuses contestations (et nous verrons pourquoi), en revanche les faits suivants sont, eux, incontestables.

22h20 : Le réservoir 610 est rempli de MIC à 70% de sa capacité. On y mesure une pression intérieure de 2 psi ce qui est bien puisque la pression admissible est comprise entre 2 et 25 psi.

22h45 : La nouvelle équipe de nuit prend la relève.

23h00 : Un contrôleur note que la pression du réservoir 610 est de 10 psi, soit cinq fois plus qu’à peine une heure auparavant. Étant habitué à ce que de nombreux appareils de contrôle ne fonctionnent pas bien, il ne tient pas compte de ces 400% d’augmentation en une heure !!! Quelques gènes ressenties par le personnel, telles que des picotements des yeux, signalent également une petite fuite de MIC près de ce réservoir. Mais cela est également assez courant dans l’usine ; personne ne se préoccupe donc de ces picotements des yeux pas plus que de la pression anormalement élevée.

23h30 : La fuite est localisée et le contrôleur est prévenu. Celui-ci décide qu’il s’en occupera à minuit et quart, après sa pause thé.

00h15 : La pression intérieure du réservoir 610 dépasse la limite admissible : elle atteint 30 psi et semble continuer à augmenter.

00h30 : La pression atteint 55 psi. Le contrôleur, bravant les instructions reçues de ne pas déranger inutilement son chef de service, se décide enfin à lui téléphoner pour le prévenir. Il sort ensuite pour aller observer l’état du réservoir et entend celui-ci trembler alors qu’il ressent un fort dégagement de chaleur. C’est la panique. Le couvercle en béton du réservoir se fend, puis la valve de sécurité explose, laissant échapper un nuage mortel.

01h00 : Le chef de service arrive, constate rapidement les fuites de gaz toxiques du réservoir 610 et fait sonner l’alarme.

02h30 : On réussit enfin à fermer la valve de sécurité du silo 610.

03h00 : Le directeur de l’usine arrive enfin et donne l’ordre de prévenir la police, ce qui n’avait pas été fait jusqu’alors car la politique officieuse de l’usine était de ne jamais impliquer les autorités locales dans les petits problèmes de fonctionnement.

 

2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 00:01

Le 2 décembre 1805, un an tout juste après son sacre, Napoléon 1er remporte à Austerlitz sa victoire la plus éclatante. La bataille d’Austerlitz, dite aussi « des Trois empereurs » (Napoléon contre Alexandre Ier de Russie et François II d’Autriche), demeure la plus célèbre des victoires napoléoniennes.

Après une longue marche forcée de plus de 1.200 kilomètres en 60 jours, les troupes françaises font face à la coalition. Forte de 73.100 hommes, l'armée de Napoléon est inférieure en nombre à ses adversaires (85.700 hommes) et compte presque deux fois moins de canons.

À l'aube du 2 décembre 1805, les troupes françaises ont l'avantage d'occuper le plateau de Pratzen (Moravie) et dominent les hauteurs. Pourtant ils quittent ce plateau pour simuler une retraite. Le gros de l'armée austro-russe, commandé par Koutouzov, s'empare alors du plateau de Pratzen et souhaite couper la route aux Français. Napoléon dégarnit volontairement son aile droite en ordonnant à Davout de se retirer vers les marais, de façon à y attirer le général autrichien Buxhovden. Napoléon sait parfaitement que ses adversaires vont essayer d'envelopper l'Armée sur l'aile droite pour lui couper la retraite.

Leur centre est ainsi dégarni et les troupes commandées par Soult, appuyées par la cavalerie de Bernadotte, font soudain volte-face et franchissent le plateau tronçonnant ainsi les Austro-Russes.

Pendant ce temps, l'aile gauche française avec Lannes et Murat empêche Bagration d'intervenir en organisant une grande charge de cavalerie. Ceux qui ne peuvent s'enfuir sont repoussés vers les marais où les grenadiers français brisent la glace des étangs, paralysant ainsi l'artillerie russe.

 

La victoire de l'Empereur est totale

Les pertes alliées sont de 11.000 Russes et 4.000 Autrichiens ; 10.000 prisonniers russes et 1.600 autrichiens ; 186 canons et 45 couleurs régimentaires.

Les pertes françaises ne s'élèvent qu'à 1.300 morts, 7.000 blessés et 500 prisonniers !

 

La bataille d'Austerlitz  est restée dans les annales de la stratégie militaire et elle est encore étudiée dans de nombreuses écoles comme une référence dans l'art de la guerre.

 

Article détaillé 

 

1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 00:01

 

La loi allemande sur la jeunesse hitlérienne (Gesetz über die Hitler-Jugend) fait de la Hitlerjugend NSDAP l'unique organisation de jeunesse en Allemagne. Cette loi est décidée par le gouvernement et non par le parlement, sur base de la loi des pleins pouvoirs.

Sa promulgation, le 1er décembre 1936 est signée par le chancelier Adolf Hitler et le Secrétaire d'État et chef de la chancellerie, Hans Lammers.

 

Les Jeunesses hitlériennes deviennent donc obligatoires pour tous les jeunes de 10 à 18 ans, le 1er décembre 1936. Tous les autres groupes de cette tranche d'âge sont automatiquement dissous.

Fondée le 4 juillet 1926, cette organisation paramilitaire du Parti nazi forme les jeunes allemands à devenir de bons soldats, prêts à servir le Troisième Reich.

 

Les Jeunesses hitlériennes disparaîtront à l'issue de la Seconde Guerre mondiale, après avoir grandement contribué à défendre la ville de Berlin en 1945.

30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

1427 : Casimir IV Jagellon, roi de Pologne et grand-duc de Lituanie (Décédé le 7 juin 1492).

1466 : Andrea Doria, militaire génois. Restaurateur de la liberté génoise, il fut un des plus grands généraux et des meilleurs marins de son siècle. (Décédé le 25 novembre 1560).

1565 : Pierre Fourier, religieux français, saint de l'Église catholique. Ses biographes le considèrent, d'une part comme l'un des pionniers de la Réforme catholique, dans le sillage du Concile de Trente, d'autre part comme un pionnier en matière d'éducation (Décédé le 9 décembre 1640).

1810 : Oliver Winchester, homme politique, homme d'affaires et un ingénieur américain, à la tête de la Winchester Repeating Arms Company, de fusils qui portent son nom (Décédé le 11 décembre 1880).

1835 : Mark Twain, écrivain, essayiste et humoriste américain (Décédé le 21 avril 1910).

1874 : Winston Churchill, premier ministre britannique, prix Nobel de littérature en 1953 (Décédé le 24 janvier 1965).

1885 : Albert Kesselring, maréchal allemand pendant la Seconde guerre mondiale (Décédé le 16 juillet 1960).

1906 : John Dickson Carr, romancier américain (Décédé le 27 février 1977).

1916 : Robert Laffont, éditeur français (Décédé le 19 mai 2010).

1920 : Denise Glaser, productrice et présentatrice de télévision française, particulièrement connue pour l'émission musicale Discorama (Décédée le 7 juin 1983).

1920 : Virginia Mayo, de son vrai nom Virginia Clara Jones, actrice américaine. Elle tourna essentiellement dans des comédies musicales, des westerns et des films d'aventure (Décédée le 17 janvier 2005).

1968 : Laurent Jalabert, coureur cycliste français.

29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 00:01

Le 29 novembre 1516, le roi de France François 1er signe à Fribourg une « paix perpétuelle » avec les treize cantons suisses. Contre paiement d’une forte compensation financière (700 000 écus d’or aux Confédérés, ainsi qu’une pension annuelle de 2000 francs pour chaque canton), la France est assurée de la neutralité des Suisses en cas de conflit et obtient la possibilité de puiser dans les armées helvétiques.

 

À l’automne 1516, la ville bilingue (francophone et germanophone) de Fribourg, située aux marches occidentales de la Confédération, a des airs de capitale diplomatique. On y solde définitivement les comptes entre la France des Valois et les Confédérés, qui se sont récemment affrontés sur les champs de bataille du Milanais.

En effet, après la défaite de Marignan, de longues négociations s'engagent, qui aboutissent à un traité de « paix perpétuelle », conclu à Fribourg  le 29 novembre 1516. Les Suisses abandonnent tout projet de conquête étrangère et signent une paix perpétuelle avec la France qui leur attribue le Tessin et des indemnités en échange de mercenaires suisses.

 

Il ne s'agit que d'un traité de paix, et non d'alliance. Les véritables débuts d'une alliance franco-suisse seront formalisés dans le traité de Lucerne, conclu en mai 1521.

Le traité de paix de Fribourg, remarquable par sa durée, est rompu en 1798, lors de l'invasion française de la Confédération des XIII cantons.

 

Bien qu'il soit souvent considéré comme le début de la neutralité suisse, le traité de Fribourg n'interdit pas aux Suisses toute intervention hors de leur territoire. C'est au XVIIe siècle que la Suisse évoluera vers la neutralité. Marqués par les conflits religieux qui ravagent l'Europe, les Suisses se tiendront à l'écart des opérations militaires pour préserver la coexistence entre protestants et catholiques.

 

Lire également : 13 et 14 septembre 1515 - François 1er victorieux à Marignan

 

28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

  741 : Grégoire III, 92e pape depuis le 18 mars 731.

1058 : Casimir Ier, roi de Pologne (né le 26 juillet 1016).

1170 : Owain Gwynedd, prince gallois, considéré comme l'un des monarques gallois qui a le mieux réussi avant l'avènement de son petit-fils, Llywelyn le Grand (né vers 1100).

1667 : Jean de Thévenot, explorateur, botaniste et écrivain français. Il a introduit la fève de café en Paris en 1657 (né le 16 juin 1633).

1680 : Gian Lorenzo Bernini, sculpteur, peintre et architecte originaire des États pontificaux (né le 7 décembre 1598).

1721 : Louis Dominique Garthausen, dit Cartouche, brigand puis un chef de bande ayant surtout sévi à Paris, durant la Régence de Philippe d'Orléans (né en 1693).

1945 : Dwight Davis, joueur de tennis reconverti homme politique américain. Il est surtout connu pour être le créateur de la Coupe Davis en 1900. (né le 5 juillet 1879).

1947 : Philippe Leclerc de Hauteclocque, militaire français, maréchal de France. Il est inhumé dans un tombeau de la Crypte des Invalides. (né le 22 novembre 1902).

1954 : Enrico Fermi, physicien italien naturalisé américain. Ses recherches serviront de socle à l'exploitation de l'énergie nucléaire. Prix Nobel de physique en 1938 (né le 29 septembre 1901).

1960 : Richard Nathaniel  Wright, écrivain et journaliste  américain (né le 4 septembre 1908).

1962 : Wilhelmine, reine des Pays-Bas de 1890 à 1948. Impliquée pour la défense de son pays lors de la Seconde Guerre mondiale face à l'occupant allemand, Wilhelmine est l'un des plus grands personnages de l'histoire des Pays-Bas au XXe siècle. (née le 31 août 1880).

1968 : Enid Blyton, romancière britannique spécialisée dans la littérature pour la jeunesse (née le 11 août 1897).

1976 : Rosalind Russell, actrice américaine (née le 4 juin 1907).

1982 : Hélène de Grèce, fille du roi Constantin Ier, reine de Roumanie, mère de Michel Ier roi de Roumanie (née le 2 mai 1896).

2007 : Fred Chichin, musicien français, membre du groupe Les Rita Mitsouko (né le 29 avril 1954).

2010 : Leslie Nielsen, acteur canadien (né le 11 février 1926).

27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

 395 : Flavius Rufinus (Rufin), préfet du prétoire de l'empereur Théodose Ier et régent de l’Empire romain d'Occident pendant la minorité d'Honorius, est assassiné sur les ordres de son rival Stilicon, qui devient régent à sa place et nomme Eutrope, comme préfet du prétoire.

  602 : L'empereur byzantin Maurice et ses cinq fils sont décapités à Chalcédoine, en Anatolie.

1095 : Le pape Urbain II appelle à la croisade au concile de Clermont. Voir détails

1308 : Henri de Luxembourg, après plusieurs mois de tractations, est élu roi des Romains et empereur romain germanique. (Fin du règne en 1313).

1382 : Charles VI remporte la bataille de Roosebeke sur les Flamands, à l'issue d'une véritable expédition militaire menée à la suite de la révolte des tisserands de Gand, menée par Philippe van Artevelde, qui sera pendu sans procès au lendemain de la victoire.

1703 : Une tempête fait quelque 8.000 morts sur les côtes anglaises.

1790 : A Paris, l'Assemblée impose le serment aux ecclésiastiques.

1826 : Les allumettes à friction sont inventées.

1855 : Les Russes s'emparent de la ville de Kars, en Arménie.

1879 : Le Parlement, qui s'était réfugié à Versailles durant la Commune, regagne Paris.

1895 : Après les ouvriers allemands, ce sont les patrons qui s'organisent en fondant une Association des Industriels.

1903 : L'Américain George C. Beidler invente le photocopieur, dont il déposera le brevet en 1906 et qui sera commercialisé à partir de 1907 par la firme Rectigraph.

1912 : Convention entre la France et l'Espagne délimitant leurs zones d'influence respectives au Maroc.

1913 : Parution du roman de Marcel Proust Du côté de chez Swann.

1919 : La Bulgarie signe le traité de paix qui porte cession de territoire à la Grèce et à la Yougoslavie.

1924 : Élection d'Émile Picard (1856-1941) à l'Académie française

1926 : Soulèvement communiste à Java

1942 : À Toulon, la Marine française ordonne le sabordage de 90 bâtiments de guerre afin qu'ils ne tombent pas aux mains de l'occupant nazi.  Voir détails

1944 : Amnistié par De Gaulle, Maurice Thorez rentre d'Union soviétique.

1950 : Les forces des Nations unies battent en retraite en Corée.

1951 : Accord sur la ligne de cessez-le-feu en Corée (38e parallèle).

1961 : Moscou propose une interdiction immédiate des essais nucléaires sans contrôles internationaux.

1962 : Les Britanniques acceptent de fournir du matériel militaire aux Indiens pour résister aux attaques chinoises.

1967 : Le Général de Gaulle renouvelle son opposition à l'admission de l'Angleterre au Marché commun.

1974 : Les restes de Lucy, le plus vieil humain, vieux de 3 millions d'années, sont découverts en Afrique.

1982 : Les dirigeants de 31 pays africains, réunis à Tripoli, dénoncent les États-Unis pour leur « collaboration économique, militaire et nucléaire » avec l'Afrique du Sud.

1987 : Max Frérot, dernier responsable d'Action directe encore en fuite, est arrêté à Lyon.

1987 : Deux otages français, Jean-Louis Normandin, d'Antenne 2, et Roger Auque, de RTL, sont libérés à Beyrouth.

1989 : Un Boeing 727 de la compagnie Avancia s'écrase en flammes dans la banlieue de Bogota avec cent sept personnes à bord : aucun survivant.

1990 : John Major succède à Margaret Thatcher à la tête du gouvernement britannique.

1999 : À Charleroi en Belgique, création du Rassemblement Wallonie France (RWF). Les « rattachistes » souhaitent que la Wallonie retourne à la France.

1999 : Les membres du comité directeur du Parti unioniste d'Ulster (UUP) acceptent que leur leader David Trimble forme un gouvernement qui comporterait des membres du Sinn Féin, la branche politique de l'IRA.

1999 : La famille de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka, enlevé et disparu à Paris en 1965, rentre au Maroc au terme d'un exil en France de trente-six ans.

2000 : Le parti du Premier ministre canadien Jean Chrétien, le Parti Libéral (centre), remporte aisément les élections législatives, pour la troisième fois consécutive.

2001 : Sous l'égide des Nations unies, les représentants de quatre factions afghanes se réunissent près de Bonn pour déterminer le partage du pouvoir et assurer la paix après la défaite des talibans.

2003 : Le Premier ministre israélien Ariel Sharon déclare que son pays serait contraint de faire des concessions territoriales aux Palestiniens dans le cadre d'éventuelles négociations de paix.

2004 : Les délégations des forces politiques de Polynésie française, réunies sous l'égide de la ministre de l'Outre-Mer Brigitte Girardin, tombent d'accord pour l'organisation de nouvelles élections.

2005 : Le professeur Dubernard transplante pour la première fois au monde la face d'une personne décédée sur une femme défigurée.

26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 00:01

Le samedi 26 novembre 1966, le général de Gaulle inaugure la première usine marémotrice au monde. Elle symbolise l'âge d'or de la technologie française et marque la modernisation du pays.

 

Historique de la construction

La décision de construire une usine marémotrice (centrale électrique qui tire son énergie de la force des marées) à l’embouchure de la Rance a été prise dans les années 60 alors que la France lance sa politique d’indépendance énergétique (1ère centrale nucléaire de Chinon et campagne de construction de grands barrages hydrauliques).

Devant la faiblesse de l'activité industrielle en Bretagne, pour favoriser l'implantation d'industries nouvelles, il avait été promis d'améliorer la fourniture de l'énergie, en particulier la quantité de l'électricité. C'est dans ce Plan qu'étaient prévus les travaux de construction de l'usine marémotrice et du « barrage-route » sur la Rance.

La construction du barrage est autorisée en 1960 par le ministère de l’Industrie. Les travaux débutent en 1961 après 10 ans de démarches institutionnelles et administratives. Ils ont duré 6 ans et mobilisés plus de 600 ouvriers.

 

Le principe de l'énergie marémotrice

L'énergie marémotrice est une énergie renouvelable et propre produite en captant l'énergie des marées. Le captage de l'énergie marémotrice n'est pas une technique récente par rapport aux autres projets de production d'électricité à partir de l'eau. En effet au Moyen-Âge de nombreux moulins à marée existaient dans toute la Bretagne.

 

Le fonctionnement de l’usine marémotrice

Le fonctionnement de l’usine marémotrice dépend de la différence entre la hauteur d’eau de chaque côté du barrage et du débit de l’eau. De ce fait, l’usine marémotrice de la Rance fonctionne au rythme des marées en utilisant la variation du niveau de la mer qui chaque jour monte et descend deux fois.

Le barrage de la Rance a ainsi été construit dans une zone où les variations de hauteur du niveau de la mer sont importantes avec 13,50 m d’amplitude maximale. Il permet de créer une retenue d’eau : le bassin de la Rance.

La spécificité de l’usine marémotrice de la Rance est qu’elle peut produire de l’électricité lorsque la marée descend mais aussi quand elle monte. Cela est possible grâce aux groupes de production de type « Bulbe » qui fonctionnement dans les deux sens et se prêtent à l’exploitation d’un barrage avec un dénivelé inférieur à 30 m et un très fort débit.

 

Caractéristiques de l'usine marémotrice de la Rance

Usine : 390 m de long et 33 m de large abritant 24 groupes de production de type « bulbe » de 10 MW chacun.

Débit maximum turbiné : 6 600 m3/s.

Équivalent consommation : 225 000 habitants, soit la ville de Rennes.

Digue en enrochement : 163 m de long.

Barrage mobile : 115 m de long, équipé de 6 vannes de type « wagon » d’une hauteur de levée de 10 m et d’une largeur de 15 m.

Bassin : 184 000 000 m³ d’eau / 22 km2.

Route départementale 168 : 30 000 véhicules par jour en moyenne et jusqu'à 60 000 en été.

Écluse : 65 m de long et 13 m de large permettant le passage d’environ 20 000 bateaux par an.

 

Situation

L’usine est située à l'embouchure de l’estuaire de La Rance, entre Dinard et Saint Malo.

 

Allocution prononcée lors de l'inauguration de l'usine marémotrice de la Rance

 

 

Lien : Article détaillé sur l’usine marémotrice de la Rance

25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

1562 : Félix Lope de Vega, dramaturge espagnol, considéré comme l'un des écrivains majeurs du Siècle d'or espagnol (Décédé le 27 août 1635).

1712 : Charles Michel Lespée, pédagogue français, un des précurseurs de l’enseignement spécialisé dispensé  (Décédé le 23 décembre 1789).

1844 : Carl Benz, entrepreneur et inventeur allemand, pionnier de l'automobile, et fondateur de Benz & Cie. qui devint Mercedes-Benz en 1926 (Décédé le 4 avril 1929).

1857 : Alfred Capus, journaliste, romancier et dramaturge français (Décédé le 1er novembre 1922).

1881 : Jean XXIII, 259e pape (Décédé le 3 juin 1963).

1895 : Ludvík Svoboda, chef d'État tchécoslovaque (Décédé le 20 septembre 1979).

1895 : Adrienne Bolland, humaniste, résistante, aviatrice française célèbre pour avoir été la première au monde à effectuer la traversée par avion de la Cordillière des Andes. (Décédée le 18 mars 1975).

1900 : Rudolf Höss, officier SS allemand (Décédé le 16 avril 1947).

1914 : Léon Zitrone, journaliste français (Décédé le 25 novembre 1995).

1915 : Augusto Pinochet, militaire et chef d'État chilien (Décédé le 10 décembre 2006).

1933 : Kathryn Grant, (Kathryn Olive Grandstaff) est une actrice et une chanteuse américaine.

1941 : Jean-Michel di Falco, prélat français.

1960 : Amy Grant, auteur-compositeur-interprète américaine de gospel et de musique country.

1960 : John Fitzgerald Kennedy Jr., homme d'affaires américain (Décédé le 16 juillet 1999).

24 novembre 2016 4 24 /11 /novembre /2016 00:01

Très actifs durant le IXe siècle, les Vikings ont pris l’habitude de remonter les fleuves pour piller et rançonner les villes. Le 24 novembre 885, 700 bateaux et environ 30.000 guerriers danois et norvégiens se présentent ainsi devant l'île de la Cité, le cœur de Paris.

Le chef de l'expédition, un certain Siegfried, se voit refuser par l'évêque Gozlin (ou Josselin) le droit de remonter le fleuve. Il entame donc le siège de la ville, laquelle est énergiquement défendue par l'évêque et le comte Eudes pendant un an et demi.

Finalement, en mai 887, l'empereur Charles III le Gros accepte de payer aux Vikings un tribut de 700 livres d'argent et les autorise à piller la Bourgogne. Cette couardise vaut au piteux descendant de Charlemagne d'être déposé par les barons de Francie orientale (l'actuelle Allemagne) en novembre 887 à la Diète de Tibur. Et quand il meurt, le 13 janvier 888, c'est le comte de Paris Eudes que les barons de Francie occidentale (l'actuelle France) élisent à sa place.

 

Relire : 8 juin 793 - Première incursion des Vikings

 

23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 00:01

Le 23 novembre 1946, trois bâtiments de la flotte de guerre française basée dans le golfe du Tonkin tournent leurs canons vers Haïphong, au nord du Vietnam.

Cet événement marque le début de la guerre d'Indochine, qui durera sept ans et demi.

Sous l'impulsion de l'amiral Thierry d'Argenlieu, les troupes françaises tentent de reprendre la ville d'Haiphong au Vietminh (Front de l'indépendance du Vietnam). Le grand port de la ville est bombardé et plusieurs quartiers annamites et chinois sont détruits. Plusieurs milliers de personnes perdent la vie.

Le conflit s'enlisera jusqu'au retrait des troupes françaises et la proclamation de l'indépendance du Laos et du Cambodge le 21 juillet 1954. La naissance d'un nouvel état vietnamien, divisé en deux zones, se fera dans la douleur d'une nouvelle guerre, cette fois avec les États-Unis.

 

Relire également :

2 septembre 1945 - Ho Chi Minh proclame l'indépendance du Vietnam

19 décembre 1946 - Début de la guerre d'Indochine

Chronologie en Indochine

 

22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 00:01

Le Duc d'Édimbourg ouvre officiellement les 16èmes jeux olympiques d’été de Melbourne. Ce sont les premiers jeux jamais réalisés dans l'hémisphère sud. 104.000 spectateurs assistent à la cérémonie d'ouverture au stade olympique du Melbourne Cricket Ground sous une chaleur étouffante.

 

La décision de confier les Jeux à Melbourne se justifiait avant tout par le désir de rendre hommage à un pays, qui depuis la rénovation de 1896, avait toujours été présent aux célébrations olympiques. Et aussi par le souci de plaire aux nations de l'hémisphère sud jusqu'alors toujours désavantagées par l'obligation de faire de lointains voyages et par le décalage des saisons.

Mais en raison de la législation stricte sur les entrées d'animaux dans le territoire australien (quarantaine de six mois pour tous les chevaux entrant dans le pays), les épreuves d'équitation sont annulées. C'est ainsi que, du 10 au 17 juin 1956, 29 pays participent aux Jeux équestres de Stockholm.

 

67 nations seront représentées jusqu'au 8 décembre.

L'Éthiopie, Fidji, le Kenya, le Liberia, la Malaisie, Borneo du Nord, et l'Ouganda font leur première apparition olympique. Cinq nations non présentes à Melbourne ont cependant participé aux épreuves équestres à Stockholm : le Cambodge, l'Égypte, l'Espagne, les Pays-Bas et la Suisse.

 

Melbourne est synonyme de nouveautés technologiques avec, pour l’escrime, la mise en place du fleuret électrique et, pour la natation, l’arrivée d’un appareil de chronométrage semi-automatique à affichage numérique.

 

Ces JO furent fortement colorés d'enjeux politiques

L'Irak, le Liban et l'Égypte ont décidé de les boycotter afin de protester contre l'intervention franco-britannique sur le canal de Suez. De leur côté, les Pays-Bas, l'Espagne et la Suisse ne sont pas également présents en Australie afin de condamner l'intervention soviétique en Hongrie. Quant à la Chine, elle refuse également d'y participer en raison de la présence de Taïwan.

Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
21 novembre 2016 1 21 /11 /novembre /2016 00:01

Le 18 octobre 1831, tisserands de soie lyonnais (appelés canuts) demandent au préfet du Rhône, Louis Bouvier-Dumolart, de jouer les intermédiaires pour obtenir des fabricants l’établissement d’un tarif, permettant de limiter la baisse des prix. Le préfet réunit aussitôt une commission de patrons et d’ouvriers qui établit un tarif le 26 octobre et confie au conseil de prud’hommes la charge d’en surveiller l’application.

Mais l’intervention du préfet a été mal vue par un certain nombre de fabricants, qui tiennent son attitude pour démagogique, et les concessions de leurs représentants pour des marques de faiblesse : 104 d’entre eux, invoquant les principes de la Révolution qui, avec notamment la loi Le Chapelier et le décret d’Allarde de 1791, a consacré le principe de non-intervention de l’État dans les relations de travail, refusent d’appliquer le tarif, qu’ils dénoncent comme entrave à la liberté économique et rejettent comme exorbitantes les prétentions des canuts en matière de salaire (10 novembre 1831).

Cette attitude provoque le soulèvement des ouvriers, le 21 novembre.

 

Les canuts s'insurgent et déclarent la grève générale. Les ouvriers se révoltent contre leurs patrons dans tous les quartiers de Lyon. Le 22 novembre, à Lyon, un combat sanglant a lieu au Pont Morand.

La révolte des canuts sera réprimée dans le sang par le fils du roi Louis-Philippe, le Duc d'Orléans, au mois de décembre.

Au terme d’une terrible bataille (environ 600 victimes dont quelque 100 morts et 263 blessés côté militaire, et 69 morts et 140 blessés côté civil), les émeutiers se rendent maîtres de la ville que fuient, dans la nuit du 22 au 23 novembre, le général Roguet, commandant la 7e division militaire, ainsi que le maire, Victor Prunelle.

 

Le 23 novembre, les insurgés sont maîtres de la ville et se gardent de tout pillage. Ils occupent l’Hôtel de Ville, mais leurs chefs, qui n’étaient « entrés en grève » que pour obtenir la correcte application de l’accord collectif, ne savent plus que faire de leur victoire. Un comité insurrectionnel se forme sous l’impulsion de quelques républicains, mais ne prend pas de mesures concrètes, faute d’un véritable programme et aussi du soutien des canuts, qui refusent de voir leur mouvement récupéré à des fins politiques.

La semaine suivante, les ouvriers, pensant tenir leur tarif, reprennent le travail.

 

Relire aussi : 9 avril 1834 - Seconde insurrection des canuts

 

20 novembre 2016 7 20 /11 /novembre /2016 10:18

Après la seconde guerre mondiale, les populations européennes qui avaient subies la barbarie nazie demandent justice.

Les criminels de guerre nazis sont jugés par un tribunal interallié à Nuremberg en Allemagne. La ville-phare de l'idéologie nazie devient le théâtre d'un procès qui va durer près d'un an (du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946).

Il est placé sous l’autorité du Tribunal militaire international instauré par les accords de Londres du 8 août 1945 et composé de quatre juges, quatre procureurs et quatre assesseurs soviétiques, français, américains et britanniques.

Sur les 22 hauts dignitaires du IIIème Reich, 12 seront condamnés à mort par pendaison : Göring (se suicide

Avant l'exécution), von Ribbentrop (sera pendu le premier), Keitel, Kaltenbrunner, Rosenberg, Frank, Frick, Streichner, Sauckel, Jodl, Seyss-Inquart seront exécutés le 16 octobre 1946 ; Bormann étant condamné par contumace.

 

Condamnés à mort :

GOERING : maréchal du Reich, commandant de la Luftwaffe, ministre de l’air, 1er ministre de Prusse, président du reichstag (se suicide avant l'exécution)

STREICHER : directeur de journal antisémite, führer de Franconie.

FRICK : ministre de l’intérieur, reichprotektor de Bohême-Moravie

RIBBENTROP : ministre des affaires étrangères

KALTENBRUNNER : plus haut dignitaire des SS et de la gestapo après Himmler

SAUCKEL : plénipotentiaire général pour la main d'œuvre

KEITEL : maréchal, chef d’État-major

JODL : général, chef du bureau des opérations de la Wermacht

FRANCK : gouverneur général de Pologne

ROSENBERG: théoricien du NSDAP, ministre des territoires occupés de l’Est

SEYSS-INQUART : l’un des artisans de l’annexion de l’Autriche, commissaire du Reich pour les Pays-Bas

BORMANN : conseiller d’Hitler, disparu le 2 mai 1945 et condamné par contumace

 

Prison :

HESS : dauphin d’Hitler prison à perpétuité

FUNK : ministre de l’économie prison à perpétuité

RAEDER : commandant en chef de la marine prison à perpétuité

SPEER : architecte, ministre de l’armement 20 ans de prison

VON SHIRACH : chef des jeunesses hitlériennes, gauleiter de Vienne 20 ans de prison

VON NEURATH : ministre des affaires étrangères reichprotektor de Bohême-Moravie 15 ans de prison

DOENITZ : commandant de la marine 10 ans de prison

 

Acquittés :

VON PAPEN : chancelier en 1932 vice chancelier du 1er gouvernement Hitler puis ambassadeur

SCHACHT : ministre de l’économie président de la reichsbank

FRITZSCHE : chef des informations au ministère de la propagande

 

Relire aussi : 11 avril 1961 - Ouverture du procès d'Adolf Eichman

 

19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 00:01

En difficulté depuis le 13 novembre, et après un remorquage en haute mer, le pétrolier « le Prestige » se brise et emporte dans les fonds marins sa cargaison de 77.000 tonnes de fioul.

 

Le 13 novembre 2002, le Prestige, un pétrolier en transit entre la Lettonie et Gibraltar, au large du cap Finisterre, près des côtes de Galice au nord-ouest de l'Espagne lance un appel de détresse. Dans la tempête il a une brèche de 50 mètres dans son flanc droit.

L'équipage est évacué le 14 novembre, et le 16 alors que plus de 5.000 tonnes de fioul se sont déjà répandues polluant le littoral sur plusieurs dizaines de kilomètres, le gouvernement espagnol le fait remorquer loin au large.

Après plusieurs tentatives de remorquage vers le nord-ouest (pour l'éloigner des côtes) puis vers le sud (peut-être pour l'envoyer vers le Portugal), le 19 novembre 2002, le navire se brise en deux à 270 km des côtes de la Galice et coule par 3.500 mètres de fond.

Pendant les opérations de remorquage, il a perdu de 5 à 10.000 tonnes de fioul lourd (sa cargaison est de 77.000 tonnes de fioul lourd). Le navire ayant de nombreuses fissures, le fioul continue de s'échapper, les estimations parlent de 125 t par jour au bout de 4 semaines.

 

L’attitude des autorités espagnoles sera très contestée dans leur pays mais aussi en France, le remorquage ayant certainement augmenté l’étendue de côtes touchées (de la Galice à la Bretagne sud).

Une gigantesque marée noire va souiller gravement les côtes de Galice, du Portugal, du Pays basque, d'Aquitaine, de Vendée, et du sud de la Bretagne.

 

18 novembre 2016 5 18 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

  942 : Odon, abbé de Cluny de 926 à 942 (Né vers 878).

1794 : Jacques François Coquille dit Dugommier, général français (Né le 1er août 1738).

1806 : Claude Nicolas Ledoux, architecte et urbaniste français. (Né le 21 mars 1736).

1830 : Adam Weishaupt, professeur de droit canonique et fondateur de l'ordre des Illuminés de Bavière (Né le 6 février 1748).

1886 : Chester A. Arthur, 21e président des États-Unis de 1881 à 1885 (Né le 5 octobre 1829).

1922 : Marcel Proust, écrivain français (Né le 10 juillet 1871).

1934 : Pietro Gasparri, prélat italien, cardinal secrétaire d'État, signataire des accords du Latran (Né le 5 mai 1852).

1941 : Walther Hermann Nernst, physicien et chimiste allemand, Prix Nobel de chimie en 1920 (Né le 25 juin 1864).

1952 : Paul Éluard, poète français (Né le 14 décembre 1895).

1962 : Niels Bohr, physicien danois, prix Nobel de physique en 1922 (Né le 7 octobre 1885).

1965 : Khaled al-Azem, Président de la Syrie en 1941. (Né le 1903).

1969 : Joseph Kennedy, homme politique et diplomate américain, père du président John Fitzgerald Kennedy (Né le 6 septembre 1888).

1987 : Jacques Anquetil, cycliste français (Né le 8 janvier 1934).

1991 : Gustáv Husák, homme politique slovaque, chef de l'état tchécoslovaque de 1975 à 1989 (Né le 10 janvier 1913).

1994 : Cab Calloway, chef d'orchestre et chanteur de jazz américain (Né le 25 décembre 1907).

2002 : James Coburn, acteur américain (Né le 31 août 1928).

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 00:01

Marie Tudor meurt sans donner un héritier à la couronne d'Angleterre

Marie Tudor, reine d'Angleterre surnommée par certains « bloody Mary », meurt le 17 novembre 1558, après avoir régné cinq ans.

Son accession au trône est difficile. Elle renverse Jeanne Grey couronnée pendant neuf jours et choisie par Edouard VI en raison de son protestantisme. Marie Tudor, elle, est catholique, et sera inflexible avec les protestants qui seront nombreux à être exécutés car jugés hérétiques.

Mariée à Philippe II d'Espagne, elle n'arrivera pas à donner un héritier à la couronne. C'est sa sœur Elisabeth qui lui succède.

 

Elisabeth 1ère accède au trône

Après la mort de sa demi-sœur Marie 1ère Tudor, Elisabeth arrive sur le trône et fait rentrer l’Angleterre dans une nouvelle ère.

Anglicane et prônant la tolérance religieuse au début de son règne, elle devient progressivement un monarque absolu et s’attire les foudres des pays catholiques, ce qui amène notamment l’épisode de « l’Invincible Armada ». Dernière des Tudor, son règne coïncidera avec une prospérité économique ainsi qu’une littérature et un théâtre resplendissant, dont la meilleure illustration reste Shakespeare.

 

16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 00:01

   

 

 

42 av. J.-C. : Tibère, empereur romain (Décédé le 16 mars 37).

1717 : Jean le Rond D'Alembert, philosophe, mathématicien et encyclopédiste français (Décédé le 29 octobre 1783).

1847 : Edmund James Flynn, 10e premier ministre du Québec (Décédé le 7 juin 1927).

1888 : Henri Bosco, écrivain français (Décédé le 4 mai 1976).

1889 : George S. Kaufman, homme de lettres, de théâtre et de cinéma américain (Décédé le 2 juin 1961).

1908 : Sœur Emmanuelle, religieuse belge (Décédée le 20 octobre 2008).

1940 : Garcimore, illusionniste et humoriste franco-espagnol (Décédé le 18 avril 2000).

1957 : Jacques Gamblin, acteur français.

1958 : Marg Helgenberger, actrice américaine.

15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

1315 : Bataille de Morgarten entre les trois cantons suisses et les troupes des Habsbourg. Les Suisses repoussent les troupes du duc d'Autriche et confirment leur émancipation de la tutelle des Habsbourg.

1492 : Christophe Colomb signale dans son journal l'usage du tabac par les Indiens.

1533 : Les Espagnols prennent Cuzco, ville du Sud-Est du Pérou au milieu des Andes.

1796 : Début de la bataille d'Arcole, dans la cadre de la campagne française d'Italie.

1889 : Abdication de Pierre II au Brésil, qui devient une République.

1908 : L'État indépendant du Congo, possession personnelle du roi des Belges Léopold II, devient une colonie sous l'appellation de Congo belge.

1916 : Réunion à Chantilly (Oise), à l'initiative du général Joffre, d'une nouvelle conférence militaire interalliée, qui se terminera le lendemain, pour arrêter le plan des opérations de 1917.

1920 : La Société des Nations tient sa première réunion à Genève.

1928 : Le Grand Conseil fasciste devient institution constitutionnelle en Italie.

1935 : Manuel Quezon devient le premier président du Commonwealth des Philippines.

1956 : Des casques bleus de l'ONU arrivent en Égypte.

1971 : Le premier microprocesseur (le 4004) de l'histoire est mis en marché.

1976 : L'armée syrienne s'assure du contrôle de Beyrouth, mettant pratiquement un terme à des affrontements qui duraient depuis 18 mois au Liban.

1980 : Pour la première fois depuis 155 ans, un pape (Jean-Paul II) se rend en France.

1983 : Indépendance de la partie turque de Chypre.

1988 : A l'issue d'une réunion du Conseil national palestinien à Alger, Yasser Arafat proclame la création d'un État indépendant en Palestine.

1995 : Le plan de réforme de la Sécurité sociale, présenté à l'Assemblée nationale par Alain Juppé, provoquera à partir du 24 une grève générale dans les transports publics qui paralysera la France pendant trois semaines.

1997 : Boutros Boutros-Ghali est élu au poste de premier secrétaire général de la francophonie.

1999 : Loi instituant le Pacte civil de solidarité (PACS).

2001 : Le Parlement macédonien accorde plus de droits aux albanophones de Macédoine.

2002 : Hu Jintao, 59 ans, est élu secrétaire général du comité central du Parti communiste chinois en remplacement de Jiang Zemin, 76 ans, qui reste cependant président de la Commission militaire centrale du PCC.

2003 : Le Conseil de gouvernement intérimaire irakien annonce que l'administration américaine d'occupation remettra le pouvoir à un gouvernement irakien de transition avant juin; George W. Bush assure que les États-Unis ne se retireront pas de l'Irak une fois la mise en place de ce gouvernement de transition.

2003 : Un double attentat à la voiture piégée visant la plus importante synagogue de Turquie et une autre plus petite a fait au moins 20 morts et 303 blessés à Istanbul, en plein shabbat.

2004 : Par l'accord de Paris, l'Iran accepte de suspendre ses activités d'enrichissement d'uranium contre une promesse européenne de coopération nucléaire, commerciale et politique.

2004 : Le secrétaire d'État américain Colin Powell remet sa démission à George W. Bush ; Condoleezza Rice lui succède.

2004 : L'ONU approuve à l'unanimité une résolution imposant un embargo immédiat de 13 mois sur les armes à la Côte d'Ivoire.

2005 : Le gouvernement israélien et l'Autorité palestinienne parviennent à un accord sur l'ouverture, le 25 novembre, du point de passage de Rafah entre la Bande de gaza et l'Égypte.

2006 : Un tsunami de 40 cm a touché en soirée certaines côtes du nord du Japon à la suite d'un tremblement de terre d'une magnitude de 8,1 près de l'archipel russe des Kouriles.

2007 : Le cyclone Sidr dévaste les côtes du Bangladesh et provoque la mort de plus de 3.000 personnes.

14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

1316 : Jean Ier le Posthume, roi de France. Fils posthume de Louis X le Hutin et de Clémence de Hongrie, il ne vécut que cinq jours. Le comte de Poitiers, alors régent, fut proclamé roi de France sous le nom de Philippe V. (Décédé le 19 novembre 1316).

1719 : Leopold Mozart, violoniste et compositeur austro-allemand. Aujourd'hui surtout connu comme père et professeur de Wolfgang Amadeus Mozart, il était assez célèbre à son époque. (Décédé le 28 mai 1787).

1739 : William Hewson, chirurgien, anatomiste et physiologiste britannique (Décédé le 1er mai 1774).

1765 : Robert Fulton, ingénieur, peintre, sous-marinier et inventeur américain. Il est considéré comme le créateur du bateau à vapeur (Décédé le 24 février 1815).

1771 : Marie François Xavier Bichat, médecin et biologiste français (Décédé le 22 juillet 1802).

1776 : Henri Dutrochet, physiologiste français (Décédé le 4 février 1847).

1828 : Charles de Freycinet, ingénieur et homme politique français (Décédé le 14 mai 1923).

1840 : Claude Monet, peintre français et l’un des fondateurs de l'impressionnisme (Décédé le 5 décembre 1926).

1860 : Alexis-Armand Charost, agrégé de lettres et docteur en théologie, est évêque du diocèse de Lille puis archevêque de Rennes. Ses prises de position et son rôle, lors de l'occupation de la ville de Lille et du département du Nord, pendant la Première Guerre mondiale par les armées allemandes, lui ont valu la Légion d'honneur. (Décédé le 7 novembre 1930).

1889 : Jawaharlal Nehru, Premier ministre indien (Décédé le 27 mai 1964).

1896 : Mamie Eisenhower, Première dame des États-Unis de 1953 à 1961 (Décédé le 1er novembre 1979).

1900 : Aaron Copland, compositeur américain (Décédé le 2 décembre 1990).

1908 : Joseph McCarthy, homme politique américain qui donnera son nom au maccarthysme ou « chasse aux sorcières »  (Décédé le 2 mai 1957).

1922 : Boutros Boutros-Ghali, diplomate égyptien, secrétaire général des Nations unies (Décédé le 16 février 2016).

1922 : Veronica Lake, actrice américaine (Décédée le 7 juillet 1973).

1927 : Narciso Yepes, compositeur espagnol (Décédé le 3 mai 1997).

1933 : Henry Chapier, journaliste et animateur français.

1943 : Peter Norton, informaticien et homme d'affaires américain.

1948 : Charles de Galles, Prince de Galles, prince royal britannique, fils aîné de la reine Élisabeth II et du prince Philip, duc d'Édimbourg.

1953 : Patrick Sébastien, animateur de télévision français.

1953 : Dominique de Villepin, homme politique français.

1954 : Bernard Hinault, coureur cycliste français.

1961 : Nagui, animateur de radio et de télévision français.

1962 : Laura San Giacomo, actrice américaine.

1963 : Stéphane Bern, journaliste, animateur de radio et de télévision français.

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 00:01

La ville Tobrouk en Libye est reprise aux Allemands par la Grande-Bretagne lors de la campagne de Libye.

 

En Juin 1942, Rommel s'était emparé de la ville avec l'Afrikakorps. Le port de Tobrouk constituait un enjeu stratégique pour l'Allemagne et l'Angleterre car il était le seul à se situer entre l'Égypte et la Tunisie. Grâce à ses eaux profondes il permettait de débarquer avec des navires de guerre et de l'artillerie (Tobrouk est le seul port d'Afrique du Nord à avoir cet avantage).

Le vendredi 13 novembre 1942, Tobrouk est reprise par la 8e Armée britannique sous le commandement du général Montgomery. Benghazi est reprise une semaine plus tard. Le 24 novembre, Rommel est à Mersa el-Brega, après un repli de 1 200 km.

 

Voir aussi :

8 novembre 1942 - Débarquement en Afrique du Nord

12 novembre 2016 6 12 /11 /novembre /2016 00:01

 

 

 

 

1035 : Knut II, roi d'Angleterre et du Danemark, co-roi de Norvège.

1565 : Carlo Visconti, prélat italien. (Né le 1523).

1567 : Anne de Montmorency, militaire français. Cet homme extrêmement puissant, qui a symbolisé la Renaissance française, fut un ami intime de François Ier puis d'Henri II. (Né le 15 mars 1493).

1870 : Auguste Duméril, zoologiste français. Il est le fils d'André Marie Constant Duméril est également zoologiste, auquel il succède à la chaire d'herpétologie et d'ichtyologie du Muséum national d'histoire naturelle de Paris en 1857.  (Né le 30 novembre 1812)

1969 : Liu Shaoqi, ancien président de la république populaire de Chine de 1959 à 1968 (Né le 24 novembre 1898).

1989 : Sourou Migan Apithy, chef d'État béninois de 1964 à 1965 (Né le 8 avril 1913).

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire