Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 00:01

Geneviève est la sainte patronne de Paris et des gendarmes. En est quelque sorte une « Jeanne d'Arc des temps mérovingiens »...

 

Issue de la haute noblesse gallo-romaine, Geneviève est née à Nanterre en 423.

Elle se voue à Dieu dès sa plus tendre jeunesse tout en exerçant de hautes responsabilités dans la cité.

Elle est remarquée par saint Germain d'Auxerre et saint Loup de Troyes, qui passent par Nanterre en 429 à l'occasion de leur voyage vers la province romaine de Bretagne (Grande-Bretagne actuelle).

 

En 451, la vierge convainc les habitants de ne pas abandonner leur cité aux Huns et elle détourne la colère d'Attila par ses prières.

Lors du siège de Paris en 451, grâce à sa force de caractère, Geneviève, qui n’a que 28 ans, convainc les habitants de Paris de ne pas abandonner leur cité aux Huns. Elle encourage les Parisiens à résister à l’invasion par les paroles célèbres : « Que les hommes fuient, s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’Il entendra nos supplications. » De fait, Attila évita Lutèce (Paris).

Elle reçoit les fidèles dans l'ermitage de la montagne qui porte aujourd'hui son nom, au cœur de l'actuel Quartier latin de Paris.

C'est là qu'elle meurt le 3 janvier 502, à l'âge de 89 ans, et c'est au même endroit qu'elle est inhumée.

Sur son tombeau, le roi Clovis, son plus célèbre disciple, fait bâtir la basilique des Saints Apôtres. Il y est lui-même enseveli à sa mort, en 511.

 

Consacrée le 24 décembre 520 et devenue église Sainte-Geneviève, la basilique sera beaucoup plus tard reconstruite par l'architecte Soufflot puis reconvertie en Panthéon des gloires nationales. Dispersées sous la Révolution, les reliques de la sainte sont depuis lors honorées dans l'église voisine de Saint-Étienne-du-Mont.

 

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 00:01

De l'hébreu dân, « juge » et El, « Dieu ».

 

Personnage biblique présenté comme un judéen déporté à Babylone, Daniel est l'un des quatre grands prophètes de Dieu. La sagesse, le recours à la prière, et la défense des innocents sont parmi les traits dominants de sa personnalité.

saint daniel

Le moine Daniel est originaire de Maratha en Syrie, au début du Ve siècle. Il entre tout jeune, dans la vie monastique. Il fut assez vertueux, original, admirable et peu imitable pour devenir stylite comme son maître saint Syméon. Stylite est une expression grecque qui signifie « sur une colonne ».

À cette époque, en Asie mineure, des moines ardents, passionnés de l'absolu de Dieu (et qui ne craignaient pas le vertige) se faisaient volontairement reclus. Ils vivaient en permanence au sommet d'une colonne, dans un espace étroit et fort peu confortable, exposé à toutes les intempéries.

 

Daniel le Stylite dut cependant accepter une amélioration de sa situation entre ciel et terre. C'était près de Byzance et l'empereur était intervenu : il imposa à l'ermite intrépide une seconde colonne accotée à la première, pour aménager au sommet un espace moins réduit !

Et ainsi, de son estrade, saint Daniel distribuait largement ses conseils aux personnages de l'Empire venant le consulter et auxquels il ne mâchait pas ses mots.

Il répétait constamment : « Il faut aimer Dieu puisqu'il nous aime, et aimer nos semblables, surtout les pauvres, puisque Dieu les aime ».

Saint Daniel le stylite décéda le 11 décembre 384.

 

http://moniquetdany.typepad.fr/moniquetdany/images/bonne_fte_daniel.jpg

Repost 0
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 00:01

Sainte – Barbe aurait vécu au milieu du III ème siècle en Asie Mineure.

 

Son père, DIOSCORE un riche païen, veut la protéger des assauts de prétendants trop entreprenants.

Il l’enferme dans une tour. Au retour d’un voyage, sa fille lui apprend qu’elle est Chrétienne.

Furieux, le père met le feu à la tour. Barbe réussit à s’enfuir et se réfugie dans les rochers des environs.

Un berger découvre la cachette et avertit son père. Ce dernier la traîne devant le gouverneur Romain de la province qui la condamne à d’affreux supplices.

 

Comme la fille continue à invoquer le Christ, le gouverneur ordonne au père de trancher lui-même la tête de sa fille.

Son père la décapite et fut aussitôt châtié par le Ciel : il meurt frappé par la foudre.

 

C’est pour cela que Sainte Barbe protège contre la foudre, la mort subite et donc contre le fameux coup de grisou.

 

Elle est donc la Sainte patronne des mineurs mais aussi de plusieurs corporations devant affronter le feu : les pompiers, les artificiers, les artilleurs.

 http://www.oscl-ohlungen.com/wp-content/uploads/2012/12/sainte-barbe-patronne-des-artilleurs-pompiers-mineurs.jpg

 

Le nom de Barbe a été retiré du calendrier en 1969 et remplacé par celui de Barbara. Elle est toujours fêtée le 4 décembre.

Bonne fête de Sainte Barbe aux anciens mineurs, mais aussi aux pompiers.

 

Bonne fête aux Barbara !

 http://www.joliecarte.com/fete/7/Barbara.jpg

Repost 0
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 00:01

François Xavier, missionnaire jésuite originaire d'Espagne, meurt le 3 décembre 1552 à l’âge de 46 ans.

http://www.jesuites.com/v3/wp-content/uploads/2013/11/sfx_2013_une.jpg?9d7bd4

Sixième enfant de Jean de Jassi, famille de grande noblesse et de petites ressources, il naît en 1506, au château de Xavier près de Pampelune.

Il quitte la Navarre pour faire ses études à l'Université de Paris. Il conquiert brillamment ses grades et reçoit une chaire au Collège de Beauvais. A Paris, il partage sa chambre avec un étrange étudiant, âgé de 40 ans, Ignace de Loyola. Il devient l'un des premiers compagnons de la compagnie de Jésus fondée en 1534.

Reçu à Rome par le pape en 1540, François Xavier part pour les Indes.

 

Son désir de faire connaître Jésus-Christ est si grand qu'il projette d'aller en Chine, mais il meurt, le 2 décembre, à l’île Sancian, en vue de la côte chinoise, au large de Canton.

Sa canonisation est faite en 1622, simultanément à celle d''Ignace de Loyola.

 

Bonne fête aux François-Xavier !

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 00:02

Pêcheur à Capharnaüm, sur les bords du lac de Tibériade, André est un jour convié par Jésus à le suivre. Il convainc son frère Simon (qui sera plus tard appelé Pierre) de rejoindre également le Christ. Après l'Ascension du Christ, l'Esprit Saint descend à la Pentecôte sur les apôtres et leur demande d'enseigner l'Évangile à toutes les nations. C'est ainsi qu'André va évangéliser la Grèce.

 http://p0.storage.canalblog.com/00/80/137895/79672166_p.jpg

Selon une tradition tardive, l'apôtre est crucifié à Patras sur une croix en X.
Il va devenir le saint patron de la Russie comme de l'Écosse. La croix de Saint-André se retrouve sur le drapeau de l'Écosse puis sur l'Union Jack qui symbolise depuis le XVIIe siècle l'union de l'Angleterre et de l'Écosse.

 

Les reliques de l'apôtre ont quitté Patras après la conquête turque du Péloponnèse et ont été offertes au pape. En 1980, le pape Jean-Paul II a restitué ces reliques à la cathédrale de la ville où elles sont aujourd'hui conservées.

 

http://www.carte-virtuelle-gratuite.net/medias/carte/mini/vert-bonne-fete-andre-117.jpg

Repost 0
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 00:01

Née en Provence vers 1283, elle épousa à quinze ans, saint Elzéar (on prononce aussi Elzéar) qui avait treize ans.

http://www.cassicia.com/IMG/584.jpg

Ils mènent ensemble une vie d'austérité, de prière et de pénitence sans que leurs sujets s'en aperçoivent et sans négliger les obligations mondaines qui étaient celles de leur état de princesse et de comte.

Devenue veuve, Delphine, vivra encore une vingtaine d'années à la cour du roi de Naples, en Italie. Revenue en Provence, elle assiste à la « glorification » de son époux Elzéar en Avignon. Seule dans la vie, elle connaît la misère et doit se mettre à mendier son pain sur les chemins de la montagne du Luberon. A sa mort, Delphine sera inhumée le 26 novembre 1360 auprès de son époux Elzéar dans la nécropole de la famille de Sabran, en la cathédrale d'Apt dans le Vaucluse.

 

 

 

Bonne fête aux Delphine

Ce prénom vient de « delphinus » qui signifie « dauphin » en latin.

http://www.carte-virtuelle-gratuite.net/medias/carte/mini/bonnefete1-bonne-fete-delphine-494.jpg

 

Repost 0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 00:01

Saint Clément, pape et martyr

Disciple de saint Paul qui en parle dans sa lettre aux Philippiens (4.3), il est l'un des premiers successeurs de saint Pierre sur le siège de Rome. Il fut le 4ème Pape de 88 à 97.

Saint Clément 

Clément est né à Rome dans une riche famille. Il était le fils du sénateur Faustin, qui était allié des empereurs Vespasien, Titus et Domitien. Instruit et ardent à chercher la vérité, il trouva dans la religion chrétienne la satisfaction entière des exigences de sa raison et des aspirations de son âme.

Après les pontificats « effacés » de saint Lin et de saint Clet, il fait figure de véritable successeur de saint Pierre. Néanmoins on sait peu de choses de son pontificat en ce temps de l'Eglise naissante.

Une lettre adressée à l'Église de Corinthe en l'année 95 par le Pape Clément montre la grande autorité qui était déjà reconnue à l'évêque de Rome, dans sa mission de « présider à la charité » parmi les Églises.

 

 

Selon la tradition, Clément aurait été exilé à Kersonèse, sur la Mer noire, aurait subi le martyre puis jeté à la mer avec une ancre au cou, le 23 novembre (en l’an 100 ou 101).

Les chrétiens priaient sur la plage. La mer se retira, chose inouïe, d'une lieue et demi, et le corps du martyr parut à découvert, dans une chapelle de marbre construite par les anges

C'est sans doute pourquoi il fut très tôt vénéré comme le saint patron des marins et bateliers.

Ses reliques furent ramenées à Rome par les saints Cyrille et Méthode au IXe siècle.

 

 

Bonne fête aux Clément et Clémentine

Clément signifie en latin « bonté », « indulgence », « miséricorde » (clemens).

http://a142.idata.over-blog.com/0/09/29/71/fetes/fete-clement.jpg

 

Repost 0
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 00:01

Caius Quinctius était le fils d'un sénateur romain, (cinquième enfant, si l'on en croit son nom). Il partit pour la Gaule avec saint Lucien de Beauvais et plusieurs compagnons pour évangéliser la région du Beauvaisis et de la Picardie.

 

Venu évangéliser la Picardie au IIIe siècle, il tombe entre les mains d'un persécuteur légendaire, Rictiovar. Il est décapité à Augusta Veromandum.

La ville, située dans l'actuel département de l'Aisne, prendra plus tard le nom de Saint-Quentin.


 http://call.backme.it/carte-bonne-fete-Quentin-1-1487-big.jpg

 

 

Repost 0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 23:01

 

Luc est né à Antioche en Syrie. Il était grec de naissance et médecin de profession. Luc fut un des premiers à être convertis.

Plus tard, il devint le compagnon missionnaire de Saint Paul pendant une partie de son deuxième et troisième voyage. Il prit soin de Paul lors de son incarcération à Césarée et à Rome.

Paul en parle comme étant « le plus attentionné des médecins » et comme étant aussi « un travailleur acharné ». Avec Paul, il s’embarqua sur un bateau les menant de Troas à la Macédoine et demeura pendant sept ans à Philippes, partageant les naufrages et les périls du voyage jusqu’à Rome.

Luc est l’auteur du troisième Evangile écrit avant l’an 63. Il a aussi écrit les Actes des Apôtres.

 http://www.histoiredunefoi.fr/wp-content/uploads/2012/10/saint-luc-guido-reni-7-135-iphone.jpg

 

 

Bonne fête aux Luc

Le prénom Luc est d'origine latine, il provient de « lux » ou de « lucanus » qui signifie « lumière » ou « clair ».

Repost 0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 23:01

Dérivé de Gérald, lui même, d'origine germanique, de gari (=lance) et wald (=gouvernant).

 

Né vers 855, mort au début du Xe siècle, saint Géraud est surtout connu pour être le fondateur de l’abbaye d’Aurillac en une époque troublée, largement obscure, qu’il illumine par son charisme et ses vertus.

http://eglise-catholique-aurillac.cef.fr/images/geraud%20%5B320x200%5D.gif

Fils d'un comte d'Aurillac, en Auvergne, au IXe siècle Géraud prend l'évangile comme règle de vie, prononce les trois vœux mais reste laïc pour succéder à son père. Gouvernant avec beaucoup de bonté, il affranchit de nombreux serfs.


Repost 0
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 23:01

En slave, « nadiejda » veut dire « espérance ».

Vierge et martyre à Rome avec sa mère Sophie et ses deux sœurs : Véra (= Foi), Liubbe (= Charité)

 http://www.jeffdulac.fr/images_ephemerides/saintssaintes/stenadege.jpg

 

Bonne fête aux Nadège mais aussi aux Nada ; Nadia ; Nadiège et Nadine

 

18 Septembre : Fête Sainte Nadège

Froid de la Sainte-Nadège annonce pour bientôt la neige.

Repost 0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 23:16

Du latin Alani, les Alains membres d'une tribu nomade chassée d'Asie Mineure par Probus vers 280.

 

Né près de Plouër sur Rance (Côtes d'Armor) vers1428, il fut un grand prédicateur dominicain, parcourant la France, l'Allemagne et les Pays Bas pour développer la dévotion du chapelet et fonder des confréries du Rosaire. Il fonda la première à Douai.

http://grandterrier.net/wiki/images/thumb/b/b2/StAlain.jpg/300px-StAlain.jpg

C'est à Zwolle en Hollande qu'il partira contempler les mystères du Christ qu'il faisait méditer par le Rosaire.

 

Il meurt à Zwolle le 8 septembre 1475.

Il a été béatifié par la voix populaire.

 

http://www.joliecarte.com/fete/5/Alain.jpg

 

Repost 0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 23:01

Bienheureux Bertrand de Garrigues

Bertrand de Garrigues naquit près d'Uzès, au village dont il a pris le nom. Il fut le disciple et le compagnon de saint Dominique de Guzman, fondateur de l'ordre des Frères prêcheurs.

http://www.peintre-icones.fr/IMAGES/ICONESCALENDRIER/Septembre/BertrandGarrigues.jpg

Dans la région de Toulouse, alors imprégnée de l'hérésie cathare, il s'est efforcé de ramener les hérétiques vers la foi catholique.

Il a fondé le couvent dominicain de Saint-Jacques, à Paris, près de la rue du même nom.

Il meurt en 1230 au monastère des cisterciennes du Bouchet dont l'église conserve la pierre tombale.


 http://www.carte-virtuelle-gratuite.net/medias/carte/mini/fleur-bonne-fete-bertrand-289.jpg

 

Repost 0
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 23:00

Fils de Théodore et Pélagie, un couple appartenant à la noblesse d’Athènes.

Lorsque ses parents décèdent, il distribue sa fortune aux pauvres, s’embarque pour la France. Arrivé en Arles, il opère un miracle qui lui confère aussitôt une notoriété qu’il cherche cependant à fuir.

Il quitte donc la ville et passe près de 2 ans dans une grotte des bords du Rhône en compagnie d’un compatriote nommé Vérédème.

Mais toujours en quête d’une plus grande solitude, il repart à nouveau et s’installe finalement dans une grotte nichée au creux d’une épaisse forêt des environs de Nîmes.

Sa seule compagnie est celle d’une biche, qui demeure auprès de lui en tout temps et lui procure le lait dont il se nourrit.

http://p4.storage.canalblog.com/47/11/137895/17666123.jpg

Un jour que le roi et sa suite participent à une chasse dans les environs, un chasseur décoche une flèche en direction de la biche dans l’espoir de la toucher, mais au lieu de cela la flèche va se planter dans la jambe de Gilles.

Le roi demande à ses médecins de le soigner, et à partir de ce jour lui voue un grand respect. Bientôt, il fait même bâtir un monastère pour les nombreux disciples qui viennent se placer sous sa direction et dont il devient l’abbé.

Malheureusement, les hordes de Sarrasins s’abattent bientôt sur la région et provoquent des ravages importants sur les édifices religieux. Gilles et ses religieux s’enfuient alors en direction d’Orléans pour se placer sous la protection de Charles Martel.

Peu de temps après, les Sarrasins ayant été contraints à fuir vers l’Espagne, Gilles retrouve les ruines de son monastère et consacre le reste de sa vie à travailler à sa reconstruction.

 

Il est le saint patron des cancéreux, des estropiés, des femmes stériles, des enfants atteints de convulsions, des dépressifs.

 

 

 

http://www.carte-virtuelle-gratuite.net/medias/carte/mini/bonnefete2-bonne-fete-gilles-798.jpg

Repost 0
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 23:01

Du latin Sabini, membres d'une ancienne peuplade de l'Italie centrale.

 

Sabine est une chrétienne du IIe siècle, martyrisée le 29 août 126, à Vindena.

Après la mort de la vierge Sérapie qui eut la tête tranchée près de l'arc de Faustin, à Rome, sous l'empereur Adrien, la très-noble veuve Sabine qu'elle avait convertie à la Foi et engagée au service des pauvres, des malades et des prisonniers, fut dénoncée au préfet Helpidius et amenée au prétoire.

 

Quand le bourreau eut fait son œuvre, des Chrétiens enlevèrent le corps de la sainte Martyre et l'ensevelirent dans le tombeau qu'elle avait fait construire elle-même, près de l'arc de Faustin, et qui déjà gardait les restes de sainte Sérapie.

En 425, un prêtre d'Illyrie, nommé Pierre, bâtit une église à sainte Sabine sur le lieu du supplice, au mont Aventin. Elle existe encore de nos jours.

 

 http://www.joliecarte.com/fete/7/Sabine.jpg

Repost 0
9 août 2013 5 09 /08 /août /2013 23:01

Saint Laurent de Rome

Laurent serait né vers 210 ou 220 en Espagne, à Huesca, au royaume d'Aragon.

 

Laurent, diacre du pape saint Sixte II, fut mis à mort trois jours après le martyre de ce dernier et qu'il fut brûlé à petit feu sur un gril.

Saint-Laurent est d’ailleurs généralement représenté par les artistes, tenant d'une main un gril, de l'autre le livre des Évangiles.

La générosité avec laquelle il s'illustra dans le service des démunis a fait de Laurent le patron des pauvres.

 

10 août : Saint Laurent martyr de Rome dans images sacrée

 

Les Perséides, pluie d'étoiles filantes que l'on observe dans le ciel d'été autour du 12 août, sont également appelées « larmes de saint Laurent ».

 

 

Bonne fête aux Laurent et aux Laure

Repost 0
7 août 2013 3 07 /08 /août /2013 23:01

Dominique est né en 1170 à Caleruega, dans l'actuelle province de Burgos, dans la Vieille-Castille.

http://www.dominicains.ca/Images/FRA02.jpg

Garçon timide et réservé, bon écolier studieux, Dominique de Guzman, passait volontiers des nuits entières à travailler.

A 14 ans il entra à l’université de Palencia où il étudia la théologie et la philosophie. Il entra dans les ordres comme chanoine régulier de saint Augustin.

Pendant qu’il étudiait à Palencia, une famine éclata en Espagne. De nombreux pauvres viennent se réfugier dans les villes. Dominique est touché par cette misère des hommes, les pauvres qui mendient, les femmes et les enfants pâles et maigres. Il va donc vendre et donner tout ce qu’il a pour les aider.

 

En 1203, il partit avec son évêque pour le Danemark. Il quitta le monastère et sa vie d’alors qui était prière, liturgie et étude. Au cours de ce voyage ils découvrirent la grande détresse spirituelle du midi de la France.

De retour du Danemark ils décident de faire un détour par Rome. Ils rencontrent le pape.

Dominique veut évangéliser les Ukrainiens mais le pape Innocent III préfère l'envoyer chez les cathares du Midi toulousain, en qualité de sous-prieur du vieil évêque Diego d'Osma.

Dominique prêche en donnant l'exemple de l'humilité et de la vertu, cheminant pieds nus avec ses disciples.

 

Au pied de la colline de Fanjeaux, en Lauragais, au hameau de Prouille, il fonde en 1206 une maison religieuse pour accueillir quelques dames cathares qu'il a réussi à ramener à la foi catholique. Cela mis à part, le prédicateur recueille peu de succès et c'est par le glaive que l'hérésie sera en définitive éradiquée.

Dominique n'en créera pas moins à Toulouse en 1216 un ordre des Frères prêcheurs, ou dominicains, promis à une grande expansion (les dominicains sont parfois appelés jacobins car leur maison-mère est située rue Saint-Jacques, à Paris).

 

Il est décédé le 6 août 1221 à Bologne. Il est canonisé en 1234.

 

 

http://www.joliecarte.com/fete/7/Dominique.jpg

Repost 0
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 23:01

St Jacques (le majeur) était fils de Zébédée et frère de saint Jean l'évangéliste. Ils étaient pêcheurs sur le lac de Tibériade, compagnons de Simon et d'André. Ils étaient dans la barque de leur père et réparaient les filets quand Jésus, passant sur le rivage, leur dit : « Suivez-moi. » Ils le suivirent. Avec Pierre, Jacques et Jean seront les plus proches des apôtres de Jésus.

http://p0.storage.canalblog.com/02/39/249840/34976965.jpg

Il est donc l’un des premiers à tout abandonner pour suivre le Christ. Il est aussi le premier des douze à subir le martyr, décapité en 44 sur l'ordre d'Hérode.

http://www.carte-virtuelle-gratuite.net/medias/carte/mini/vert-bonne-fete-jacques-965.jpg

Repost 0
22 juillet 2013 1 22 /07 /juillet /2013 23:01

Du celte brig = élevé.

 

Sainte Brigitte de Suède

Sainte Brigitte, fille de Birger, prince suédois est née en 1302 en Suède. Mère de huit enfants dont Catherine de Suède, veuve en 1344. Elle se fixa en 1349 à Rome où elle vécut volontairement dans la pauvreté. Renommée pour ses prophéties et ses révélations mystiques, elle était consultée par les dirigeants politiques de Suède et d'Europe et par les papes réfugiés à Avignon.

 http://i44.servimg.com/u/f44/11/64/82/51/sainte12.jpg

Après un pèlerinage en Palestine, elle mourut à Rome le 23 juillet 1373. Canonisée dès 1391, elle fut d'abord fêtée le 8 octobre puis le 23 juillet. Sainte Brigitte de Suède est une des saintes patronnes de l'Europe.

 

Bonne fête Brigitte

 http://www.joliecarte.com/fete/7/Brigitte.jpg

Repost 0
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 23:01

Contrairement aux apparences, Joël n'est pas un prénom breton mais d'origine hébraïque.

Son étymologie reprend les deux noms de dieux : « Yo » qui est l'abréviation de « Yahvé » et « El ». La combinaison des deux se traduit en français par « Dieu est Dieu ».

Joël ou Yohel est l'un des « petits prophètes » de l'Ancien Testament.

Dans la Bible, au IVe siècle avant Jésus Christ, Joël fut l'un de ces douze prophètes appelés « petits ». Pourtant, en peu de pages, il a laissé un message capital : il proclame la venue du jour de Dieu et appelle à la conversion intérieure.

On ne sait rien de sa vie sinon qu'il devait exercer des fonctions liturgiques au Temple.

Il est surtout le prophète de l'effusion de l'Esprit, de la Pentecôte et aussi de la pénitence.

 

Repost 0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 23:01

Thomas est d'origine araméenne, il est issu de « tôma » que l'on traduit par « jumeau ». saint-thomas.jpg

Saint Thomas était originaire d'une famille pauvre de Galilée.

Il fait partie du petit groupe de ces disciples que Jésus a choisis, dès les premiers jours de sa vie publique, pour en faire ses apôtres.

Ses amis l'ayant assuré que le Christ était ressuscité après la crucifixion et qu'ils l'avaient vu, il déclare ne vouloir les croire qu'à la condition de le voir aussi, ainsi que de toucher ses plaies.

Il est le Saint Patron des architectes, des maçons et des arpenteurs.

 

Repost 0
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 23:07

Prénom d'origine germanique, de theud, (peuple) et rik (roi).

Fils du seigneur Marcard, un seigneur qui était aussi un bandit de grand chemin au VIe siècle, Thierry va voir l'archevêque de Reims, saint Rémi, et fonde un monastère au Mont d'or, non loin de là.

 

La réputation de sainteté de Thierry attire de nombreux pèlerins malades ou infirmes. Le saint abbé guérit même l'œil du roi Thierry Ier, le fils de Clovis. C'est en reconnaissance de ce bienfait, que les rois de France font aux moines de l'abbaye l'honneur de déjeuner parmi eux le lendemain de leur sacre à Reims longtemps encore après la mort de saint Thierry (533).

Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 23:01

L'Église unit dans une même fête les deux principaux fondateurs du christianisme.

 

Pierre est le disciple du premier jour.

Il était galiléen, reconnu par son accent, c’était un pêcheur installé à Capharnaüm au bord du lac de Tibériade. Son vrai nom était Simon. Il adoptera le surnom de Pierre (d'après le substantif « pierre », qui se dit Kepha en araméen, Cephas en grec et Petrus en latin), après que le Christ lui aura dit un jour les mots célèbres : « Tu es Pierre et sur cette pierre, je bâtirai mon Église ». Pierre deviendra naturellement le chef de la première communauté chrétienne, le premier pape en quelque sorte (du mot grec pappas qui signifie père). Victime de la persécution de Néron, il aurait été inhumé sous l'emplacement actuel de la basilique Saint-Pierre de Rome.

 http://orthodoxie.pagesperso-orange.fr/icones/StPierre.jpg

Paul est un Juif de la diaspora, un citoyen romain tardivement converti qui n'aura de cesse de répandre le message du Christ parmi les « Gentils », les non-juifs.

http://orthodoxie.pagesperso-orange.fr/icones/StPaul.jpg

 

 

Repost 0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 23:01

Évêque de Noyon au temps des Mérovingiens, très populaire pendant tout le Moyen Âge, saint Médard est associé pour des raisons qu'on ignore à divers dictons météorologiques :
« S'il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard ».
Mais les plus optimistes ajouteront : « À moins que saint Barnabé vienne tout raccommoder ».

Disciple de saint Remi, il devint évêque de Vermand, près de Saint-Quentin. Son siège épiscopal ayant été détruit par les invasions barbares, il le transféra à Noyon. En 531, il accueille la reine sainte Radegonde qu'il consacre à Dieu. Il évangélisa la Flandre.

Il est enterré dans une abbaye de Soissons qui porte encore son nom.

Il est le Patron des agriculteurs et des brasseurs.

 

Bonne fête aux Médard si vous en connaissez, mais aussi aux Meddy ou Mehdi.

 

Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 23:01

Du latin « germen » = du même sang, de la même race.

Saint Germain de Paris

Germain voit le jour près d'Autun. On raconte que sa mère ne le désirait pas et voulut se faire avorter. Elle n'y parvint pas et l'enfant vécut. Après des études à Avallon, il est, durant quinze ans, moine dans une petite communauté locale. C'est là que l'évêque d'Autun, Agrippin, vient le chercher pour en faire un prêtre.

Le roi de Paris, Childebert, fils de Clovis et de sainte Clotilde, le découvre et se prend d'amitié pour lui. En 555, Childeber l’appelle à remplacer Libanus, l'évêque de Paris.

Germain ne changea rien à l'austérité de sa vie ni à son costume. Toujours aussi frugal, il continua d'observer les jeûnes et les veilles monastiques, se passant de feu jusqu'à un âge très avancé.

Il fait construire un monastère, l'abbaye de Sainte-Croix-Saint-Vincent (Futur-Saint-Germain-des-Près) pour y déposer un fragment delà croix du Christ et une tunique de Saint-Vincent de Saragosse rapportées d'Espagne par Chilbebert, fils de Clovis.

Cette abbaye deviendra nécropole royale en attendant Saint-Denis.

Il décède et est enterré à Sainte-Croix le 28 mai 576.

 

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire