Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 00:01

L'américain Charles B. Darrow dépose la marque de son jeu, le « Monopoly », en Pennsylvanie. Il s'est largement inspiré du « Jeu du propriétaire » inventé par Elizabeth Magie en 1904.

Le but du jeu consiste à ruiner ses concurrents par des opérations immobilières.

Elizabeth « Lizzie » J. Magie invente en 1904 The Landlord's Game (Le jeu du propriétaire foncier), un jeu de société ayant pour but de montrer la « nature antisociale du monopole sur le sol ». Durant les années 1910 et 1920, la diffusion de ce jeu politiquement marqué s'étend sur le territoire des États-Unis.

Jeu du propriétaire de Lizzie Magie

En 1931, Charles Darrow, chômeur, découvre le jeu grâce à des voisins. Il crée alors un jeu très proche.

Pour rendre son jeu différent la première conception de Darrow pour le Monopoly était circulaire, mais la signature visuelle classique était déjà présente : les lignes de démarcation, les barres de couleur identifiant les différentes propriétés, et les icônes désormais familiers pour « Un parking gratuit », les gares, « Electric Company », « Water Works », et « GO ». Il a rapidement remplacé la conception inefficace circulaire avec un carré et a commencé à vendre des ensembles faits à la main à des amis pour quelques dollars.

Charles Darrow propose son jeu à Parker Brothers, qui le refuse notamment parce qu'il était trop complexe. Il le commercialise alors par ses propres moyens en et obtient un succès tel qu'en 1935, Parker Brothers lui achète finalement les droits du jeu. La firme rachète ensuite les droits originaux à Elizabeth Magie en 1936.

Les noms des rues sont ceux des vraies rues d’Atlantic City où Darrow avait l'habitude de passer ses vacances. Le jeu sera mis sur le marché par la société Parker Brothers en 1935.

Ce jeu de société est mondialement connu, il en existe des milliers de versions localisées et des éditions spéciales.

Repost 0
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 00:01

Élu en novembre 1932, le nouveau président des États-Unis, Franklin Delano Roosevelt, prend officiellement ses fonctions. Dans son discours d'investiture, il présente son nouveau programme de redressement économique : le « New Deal » (Nouvelle Donne).

Depuis 1929, le pays fait face à une récession sans précédent. Roosevelt met en place un programme de financements publics destiné à lancer des grands travaux.

Sur les conseils de son « Brain trust » (groupe informel de jeunes intellectuels), il fait voter par le Congrès, du 9 mars au 16 juin 1933, une série de lois interventionnistes qui vont bouleverser les traditions américaines.

 

Le concept de « New Deal » vient du titre d'un ouvrage écrit par l'économiste américain Stuart Chase en 1932. Les réformes du New Deal ne permettront pas au pays de retrouver sa croissance d’autrefois mais bouleverseront l'histoire de la politique américaine. En effet, le capitalisme prend une tournure nouvelle avec le principe d'intervention de l'État dans les affaires économiques et sociales du pays.

 

Voir aussi : 4 mars et la Présidence des États-Unis

Repost 0
10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 00:01

Le Corps des Marines des États-Unis (United States Marine Corps), abrégé en US Marine Corps ou USMC, est une des cinq branches des forces armées des États-Unis. L'histoire du Corps des Marines des États-Unis commence lors de la guerre d'indépendance.

 

Le vendredi 10 novembre 1775,  Congrès américain décide de mettre en place une flotte de guerre afin de pouvoir rivaliser avec les Britanniques dans la guerre d’Indépendance. Deux bataillons de Marines sont alors créés pour former la « marine continentale ».

Mais rapidement, la flotte guerrière américaine présentera des lacunes en matière d’artillerie navale. Aussi, il lui sera impossible de vaincre les Anglais sans l’aide de la marine française.

Depuis leur création, les Marines ont été engagés dans plus de trois cents conflits.

 

Les Marines sont un des symboles les plus représentatifs de la puissance militaire des États-Unis. Ils apparaissent souvent dans les médias ainsi que dans les films.

Les Marines ont leurs propres uniformes de combat ou de cérémonie, bien distincts des autres corps, ce qui leur confère une place à part au sein des autres forces armées de la nation.

 

Code de conduite des Marines

ARTICLE I :

Je suis un Américain, combattant dans les forces qui protègent mon pays et notre mode de vie. Je suis prêt à donner ma vie pour leur défense.

ARTICLE II :

Je ne me rendrai jamais de mon propre chef. Si j'assume le commandement, jamais je ne livrerai mes subordonnés tant qu'ils auront la force de résister.

ARTICLE III :

Si je suis fait prisonnier, je continuerai à résister par tous les moyens à ma portée. Je ferai tout pour m'évader et aider les autres à le faire. Je n'accepterai de l'ennemi ni libération sur parole ni privilèges particuliers.

ARTICLE IV :

Si je suis fait prisonnier de guerre, je garderai foi avec mes camarades de détention. Je ne livrerai aucune information et ne prendrai part à aucun acte qui puisse nuire à mes camarades. Si je suis le plus haut gradé, je prendrai le commandement. Sinon, j'exécuterai les ordres légitimes de mes supérieurs et les soutiendrai par tous les moyens.

ARTICLE V :

Si on m'interroge en tant que prisonnier de guerre, je suis tenu de donner mon nom, mon grade, mon numéro matricule et ma date de naissance. J'éluderai les autres questions du mieux que je pourrai ; je ne ferai aucune déclaration orale ni écrite qui soit déloyale à mon pays et à ses alliés ou nuisible à leur cause.

ARTICLE VI :

Je n'oublierai jamais que je suis un Américain, que je combats pour la liberté, que je suis responsable de mes actes, et résolu à défendre les principes qui ont fait mon pays libre. J'aurai confiance en mon Dieu et dans les ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE.

Repost 0
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 00:01

1892 : Grover Cleveland est élu président des États-Unis

Le 8 novembre 1892 marque le retour, au poste de président des États-Unis, de Glover Cleveland. Le démocrate remporte le scrutin face au sortant Benjamin Harrison. Ce dernier est lesté par l'endettement spectaculaire qui sévit au niveau fédéral et par la hausse des prix industriels. Cette élection note l'apparition du parti populiste, fondé en 1890, de James Weawer, qui conteste principalement, avec le soutien des fermiers de l'Ouest, la politique monétaire républicaine.

 

1932 : Élection de Franklin Roosevelt à la Présidence des États-Unis

Franklin Roosevelt, né le 30 janvier 1882, a été le 32e président des États-Unis. Il a honoré quatre mandats à partir du 8 novembre 1932. En pleine récession, il mit en place le New Deal, consolidant ainsi l'économie nationale. Il est aussi à l'origine de la mise en place d'une sécurité sociale. Sa présidence a permis une avancée pour les Alliés dans l'issue de la Seconde Guerre mondiale. Il a succombé à une hémorragie cérébrale le 12 avril 1945.

 

1960 : JFK élu président des États-Unis

A 43 ans, le jeune sénateur démocrate du Massachusetts, John Fitzgerald Kennedy, est élu président des États-Unis. Il bat son rival républicain Richard Nixon avec l’une des plus courtes majorités obtenues à des présidentielles dans l’histoire du pays : 49,7% des voix contre 49,5%. Fils d'une famille d'origine irlandaise, JFK est le premier président catholique des États-Unis. Il sera assassiné à Dallas trois ans plus tard (22/11/1963).

 

Repost 0
7 novembre 2016 1 07 /11 /novembre /2016 00:01

1876 : Élection contestée de R. B. Hayes à la présidence américaine

Rutherford Birchard Hayes (1822-1893) est élu 19e président des Etats-Unis (1877-1881) dans la controverse. Gouverneur de l'Ohio et membre du Parti républicain, il ne dut sa victoire qu'à une voix pile, après validation du Collège des Grands électeurs, suite à des semaines d'une intense polémique. Une réputation de fraude entacha ainsi son accession, le candidat démocrate Samuel Jones Tilden ayant acquis le vote populaire. Son camp admit sa défaite par le compromis de 1877 en échange du retrait militaire des États du Sud.

 

1916 : Woodrow Wilson est réélu président des États-Unis

Thomas Woodrow Wilson est élu président des États-Unis pour un second mandat. Le candidat démocrate a obtenu 49,2 % des suffrages tandis que son adversaire républicain, Charles E. Hughes, n'en a obtenu que 46,1 %. L'année suivante, les États-Unis viendront apporter leur soutien à la France et à l'Angleterre dans le cadre de la Première Guerre mondiale. Quand bien même, le prix Nobel de la paix sera décerné à Woodrow Wilson en 1919.

 

1944 : Quatrième élection de Franklin D. Roosevelt à la présidence américaine

Le 7 novembre 1944, Franklin Delano Roosevelt est élu pour la quatrième fois consécutive à la présidence des États-Unis. Il triomphe du candidat républicain, le conservateur Thomas Dewey. Il est le dernier président américain à avoir effectué plus de deux mandats consécutifs, et est décédé quelques mois après son élection. Harry Truman l'a remplacé et a eu la lourde tâche d'effectuer ce pour quoi Roosevelt avait été réélu : mettre fin à la guerre.

 

Repost 0
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 23:01

Le jeudi 24 octobre 1929 est un « Jeudi noir » à la bourse de Wall Street, à New York.

 

Deux jours plus tôt, un illustre économiste, Irving Fisher, affirmait que le prix des actions était encore trop bas. Mais après 18 mois de frénésie, les spéculateurs ont cessé de croire à une hausse infinie des cours. C'est désormais à qui vendra le plus vite ses actions.

En quelques heures, 12 millions de titres sont vendus sur le marché. Constatant la baisse des cours, les spéculateurs cherchent à se débarrasser au plus vite de toutes leurs actions. Les cours chutent de 20% dans la matinée et de 47% en quelques jours. Le « krach » se confirmera le mardi 29.

Le « black Thursday » est le commencement de ce qui sera la plus grave crise économique de l'Histoire ; la crise boursière a un effet domino.

La production industrielle s'effondre de plus de moitié en trois ans, les prix baissent des deux tiers. Les petits fermiers sont jetés sur les routes. On compte bientôt treize millions de chômeurs aux États-Unis et en l'absence de cotisations sociales, une grande partie d'entre eux doivent s'en remettre à la charité publique.

Le reste du monde est affecté par ricochets. En Allemagne, le chômage qui frappe les classes moyennes favorise la remontée électorale du parti nazi.

Repost 0
12 octobre 2016 3 12 /10 /octobre /2016 23:01

Les travaux de la construction de la Maison Blanche démarrent le 13 octobre 1792.

La capitale fédérale Washington s'érigera autour de ce bâtiment qui devient le lieu de réception et de travail de chaque président américain et un symbole de la puissance du pays.

Le Président Washington aida lui-même à choisir l'emplacement de la résidence, avec l'urbaniste et architecte français Pierre Charles L'Enfant. Une fois l'emplacement idéal déterminé, il fallut trouver l'architecte capable de concevoir un tel édifice.

Comme pour la quasi-totalité de ces bâtiments, un concours fut organisé et c'est l'architecte irlandais James Hoban qui, parmi neuf concurrents, sortit du lot et remporta le concours.

Le second président des États-Unis, John Adams, l'inaugure en 1800.

A l'origine, le bâtiment était appelé palais présidentiel ou manoir présidentiel, ou exécutif jusqu'à ce que le Président Roosevelt établisse le nom formel en 1901 en mettant Maison Blanche sur son papier à lettres

 

La Maison-Blanche n'est pas seulement le logement du président et de sa famille ; c'est aussi un lieu de réception, de cérémonies, de travail, de rencontres et de négociations.

 

Le bâtiment se situe au cœur d’un domaine planté de plus de sept hectares. La Maison-Blanche a connu de multiples agrandissements, restaurations et reconstructions au fil des décennies, que ce soit sur décision des Présidents ou suite aux destructions ou à un incendie.

La Maison Blanche occupe aujourd’hui une superficie de 5.100m² avec 132 pièces (dont 35 salles de bain) s’étendant sur 2 à 4 niveaux, des bureaux, des salles de réception, une bibliothèque, et de nombreux espaces de loisirs ‘cour de tennis, terrain de basket, bowling, cinéma, green de golf ou encore piscine…).

 

Repost 0
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 23:01

Hawaï (ou Hawaii), archipel polynésien de 137 îles, devient au terme d'un référendum le 50ème État des États-Unis.

Ces îles, découvertes par l'explorateur anglais James Cook le 18 janvier 1778, furent annexées par les américains le 7 juillet 1898. Hawaï aura un rôle stratégique dans la Seconde Guerre mondiale, notamment suite à l’attaque de Pearl Harbor le 7 décembre 1941.

 

Aujourd'hui, l'État d'Hawaï compte 1,36 million d'habitants contre 600.000 en 1959.

Parmi les 50 États américains, Hawaï est :

  • l'État le plus méridional (le seul situé sous les tropiques, à la latitude du Mexique central),
  • le seul des États-Unis à ne pas faire partie du continent américain,
  • l'un des deux seuls des États-Unis, avec l'Alaska, à n'être limitrophe d'aucun des 48 autres membres de l'Union.
Repost 0
7 août 2016 7 07 /08 /août /2016 23:01

Le vendredi 8 août 1974, dans un discours télévisé de 16 minutes, Richard Milhous Nixon, 37e président des États-Unis, annonce sa démission à mi-parcours de son deuxième mandat. Il quitte la Maison-Blanche dès le lendemain. Il est le premier président américain à quitter son poste de cette façon.

Richard Nixon annonce sa démission

Impliqué dans le Watergate, une affaire d'espionnage au siège du Parti démocrate qui a commencé il y a deux ans, le président a nié aussi longtemps qu'il a pu être mêlé à l'affaire. Mais, une procédure d' « impeachment » (destitution) entamé contre lui par le Sénat, l'oblige à abandonner le pouvoir. Il est aussitôt remplacé par le vice-président Gerald Ford.

 

Le scandale du Watergate

C'est le 17 juin 1972 que le scandale du Watergate démarre quand une équipe de faux plombiers téléguidés par des hommes liés au président est prise sur le vif en train de placer des micros au siège du comité national du Parti démocrate, dans un drôle d'immeuble circulaire qui domine la rivière Potomac. Sur le coup, l'affaire n'est pas prise au sérieux. Nixon lui-même, qui nie avoir ordonné les écoutes, parle «d'un cambriolage de troisième catégorie». «Quel est le trouduc… qui a eu une idée pareille?», l'entend-on dire rageur sur l'enregistrement d'une conversation avec ses conseillers. Mais secrètement, il a ordonné à son staff de couvrir le scandale. Il espère que l'orage passera et est d'ailleurs triomphalement réélu avec plus 60 % des voix à l'automne. Mais les traces des faux plombiers vont être suivies sans répit par deux reporters d'investigation du Washington Post, Bob Woodward et Carl Bernstein…

 

Richard Nixon

Le trente-septième président des États-Unis (1969-1974) a marqué de son empreinte l'histoire de son pays principalement dans le domaine de la politique étrangère.

Il met fin à l'engagement militaire américain au Vietnam, certes moins facilement qu'il ne le pensait. Anticommuniste acharné, Nixon contribue toutefois à accélérer le processus de la détente en négociant avec l'U.R.S.S. la limitation des armements stratégiques et, surtout, reconnaît officiellement la République populaire de Chine, en se rendant à Pékin en 1972. L'affaire du Watergate, au début de son second mandat, déclenche une grave crise constitutionnelle qui, en quelques mois, détruit sa popularité et le donc contraint à démissionner.

Repost 0
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 23:01

Malgré des liens étroits avec les pays de la triple entente et plus particulièrement le Royaume-Uni, les États-Unis, par la voix du président Woodrow Wilson, le 4 août 1914, proclament leur désir de rester neutres dans le conflit qui se joue en Europe.

 Ce même jour le Royaume-Uni la déclare à l'Allemagne suite à l'invasion allemande en Belgique.

Les États-Unis resteront en dehors du conflit jusqu'au 6 avril 1917.

 

Relire également :

4 août 1914 - Les Allemands envahissent la Belgique

6 avril 1917 - Les Etats-Unis déclarent la guerre à l'Allemagne

 

Repost 0
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 23:01

Les physiciens nucléaires Leó Szilárd, Edward Teller et Eugene Wigner (tous les trois des réfugiés hongrois) étaient convaincus que l'énergie libérée par la fission nucléaire pouvait être utilisée dans des bombes par l'Allemagne nazie. Ils persuadèrent Albert Einstein, le plus célèbre physicien de l'époque, d'avertir de ce danger le président des États-Unis, Franklin Roosevelt.

Dans une lettre datée du 2 août 1939 dont Szilárd fit le brouillon, ils expliquent au président américain les risques que présenterait l’Allemagne nazie si elle détenait l'arme atomique.

La lettre ne sera remise par l'économiste Alexander Sachs au président que le 10 octobre, en raison de l'invasion de la Pologne par les armées allemandes.

Suite au courrier, Franklin Roosevelt créera le « Manhattan Project » ayant pour objectif la réalisation d'une bombe atomique, comme le demandait le courrier.

Le 6 et 9 août 1945, les Américains lanceront deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

 

 

Monsieur,

Certains travaux récents d'E. Fermi et L. Szilárd, dont les manuscrits m'ont été communiqués, me conduisent à prévoir que l'élément uranium peut devenir une source nouvelle et importante d'énergie dans un futur immédiat. Certains aspects de la situation qui est apparue me semblent demander une attention, et si nécessaire, une action rapide de la part de l'Administration. Je pense donc qu'il est de mon devoir d'attirer votre attention sur les faits et recommandations suivants :

Ces quatre derniers mois, il est devenu possible grâce aux travaux de Joliot en France ainsi que ceux de Fermi et Szilárd en Amérique, de déclencher une réaction en chaîne nucléaire avec de grandes quantités d'uranium. Grâce à elle, une grande quantité d'énergie et de grandes quantités de nouveaux éléments similaires au radium pourraient être produits. Maintenant, il semble presque certain que ceci pourrait être atteint dans un très proche avenir.

Ce nouveau phénomène pourrait conduire à la construction de bombes et il est concevable, quoique bien moins certain, que des bombes d'un nouveau type et extrêmement puissantes pourraient être assemblées. Une seule bombe de ce type, transportée par bateau et explosant dans un port, pourrait très bien détruire l'ensemble du port ainsi qu'une partie de la zone aux alentours. Toutefois, de telles bombes pourraient très bien s'avérer trop lourdes pour un transport aérien.

Les États-Unis n'ont que du minerai pauvre en uranium et en quantité modérée. Il y a de bons filons au Canada et dans l'ancienne Tchécoslovaquie mais les sources les plus importantes se trouvent au Congo belge.

Eu égard à ces éléments, vous pouvez penser qu'il serait désirable d'avoir un contact permanent entre l'Administration et l'équipe de physiciens qui travaillent sur les réactions en chaîne en Amérique. Une manière possible de réaliser cela serait de donner mission à une personne qui a votre confiance, et qui pourrait peut-être jouer ce rôle à titre officieux. Sa tâche pourrait consister à :

a) se mettre en rapport avec les départements gouvernementaux, pour les informer des développements à venir, et faire des recommandations pour l'action du Gouvernement, en portant une attention particulière au problème de la préservation de l'approvisionnement en minerai d'uranium pour les États-Unis ;

b) accélérer le travail expérimental, qui n'est à présent accompli que dans les limites des budgets des laboratoires universitaires, en fournissant des fonds, si nécessaire, par des contacts avec des mécènes privés ralliés à cette cause, et peut-être aussi en obtenant la coopération de laboratoires industriels possédant les équipements requis.

Il paraît que l'Allemagne a actuellement mis fin à la vente d'uranium des mines tchèques qu'elle a annexées. Une telle action précoce de sa part peut sans doute être mieux comprise quand on sait que le fils du sous-secrétaire d'État allemand, von Weizsäcker, est attaché à l'Institut du Kaiser Wilhelm à Berlin où une partie du travail américain sur l'uranium est en train d'être reproduite.

Très sincèrement vôtre

Signé : Albert Einstein.

 

Repost 0
31 juillet 2016 7 31 /07 /juillet /2016 23:01

Un siècle après la déclaration d'indépendance, le Colorado est fait 38e Etat de l'Union le 1er août 1876. D'où son surnom d'État centenaire..

A l'origine terre des indiens anasazis avant la venue espagnole (XVIe siècle), ce vaste ensemble montagneux du centre des Etats-Unis devint territoire en 1861. Une fois effectué l'achat de sa partie Nord en 1803, les USA s'approprièrent les territoires conjoints texans et mexicains (1848-50).

La région progressa rapidement au cours de la fin du XIXe siècle, sous l'effet de son activité minière florissante et du développement du chemin de fer.

colorado 1876

 

Repost 0
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 23:01

Dix mois après le lancement du premier satellite par les Soviétiques, les Américains relèvent le défi spatial. Le 29 juillet 1958, ils regroupent tous les organes militaires travaillant sur l'espace dans un organisme unique : la NASA (National Aeronautics and Space Administration, en français : Agence nationale de l'aéronautique et de l'espace).

Dans un contexte de guerre froide, le président Eisenhower signe la loi instituant la National Aeronautics and Space Administration (NASA) afin de gagner la « course de l'espace » engagée contre l'URSS. La NASA coordonne les travaux de recherche et d’exploration aéronautique et spatiale. Cette institution est destinée à rattraper le retard sur l’URSS : l’envoie de Spoutnik-1 a en effet provoqué un véritable choc aux Etats-Unis. Le programme lunaire annoncé par le président Kennedy en 1961 provoquera le véritable essor de la NASA. Le pari d'envoyer un homme sur la Lune sera tenu en 1969.

 

Avec une vingtaine de centres de recherche dont celui de Mountain View, au sud de la Californie, et la base de lancement de Cap Canaveral (ex-Cap Kennedy), en Floride, la nouvelle administration va très vite prendre les devants dans la course à l'espace. 

 

 

Voir aussi : Chronologie de la conquête de l’Espace

 

Repost 0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 23:01

Le 16 juillet 1969 a capsule spatiale Apollo 11 décolle de Cap Kennedy en Floride (Cap Canaveral) avec à son bord un équipage de trois astronautes : Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins. La mission a pour objectif de conduire les trois hommes à la surface de la lune.

 

La fusée Saturn V décolla du complexe 39A de Cap Kennedy le 16 juillet 1969 à 13 h 32 UTC (8 h 32 à Houston). Douze minutes plus tard, elle naviguait sur une orbite terrestre à 190 km d'altitude. La 1ère étape du voyage était réussie.

Le 21 juillet à 2 h 56 min UTC (3 h 56 min heure française ; le 20 juillet 21 h 56 min à Houston), Neil Armstrong sera le premier à réaliser le rêve de nombreux terriens en foulant le sol lunaire.

 

 

Relire aussi : 21 juillet 1969 - Premier pas sur la Lune

Repost 0
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 23:01

Le général américain George Armstrong Custer, en route avec le 7e régiment de cavalerie pour détruire un nouveau camp indien, tombe dans une embuscade tendue par 2.500 guerriers sioux aux ordres de Sitting Bull.

 

263 hommes du détachement de cavalerie sont tués près de la rivière de Little Bighorn, dans le Montana. Cela n'empêchera pas les Blancs, avides d'or, de continuer à envahir le territoire indien. Les guerres indiennes s'achèveront avec la défaite des Apaches de Geronimo, dix ans plus tard.

 

Le général George Armstrong Custer (né en 1839 à New Rumley, Ohio) est tué lors de cette cuisante défaite.

 

 

Déroulement de la bataille

15h20

La bataille commence alors que les compagnies de Reno descendent dans la petite vallée et prennent une formation en ligne dite de skirmish line. Les Indiens sont pris par surprise, mais se portent à la rencontre de Reno qui les attaque dans le val. Pendant ce temps, Custer longe les collines pour prendre le village sur son flanc. Les deux forces n’ont alors plus aucun contact visuel. Vers 15h50, le major Reno a le flanc gauche exposé et commence à se faire déborder sur l’arrière. Il ordonne donc à ses cavaliers de se remettre en selle et de se retirer dans le sous-bois afin de consolider son flanc droit. Par contre, les arbres empêchent les cavaliers de se positionner de manière ordonnée. Les guerriers chargent alors les cavaliers en désordre à travers le bois. Reno est submergé, il panique en ordonnant à ses hommes de monter à cheval, de mettre pied à terre puis de remonter... La confusion s’installe et il donne alors l’ordre de la retraite en se dirigeant vers le haut de la colline. Ses hommes tentent de le suivre mais Reno n’a laissé aucune force de couverture ou arrière garde afin de couvrir sa retraite précipitée. Ceci provoque une déroute et 40 soldats sont tués et 13 blessés par les Indiens, menés par les chefs Two Moon, Crazy Horse et Crow King.

 

16h10

Custer atteint une butte près du village. Il a besoin de reconnaître le terrain et trouver un gué pour assurer la future offensive du capitaine Benteen, au centre. Il envoie d’ailleurs un messager ordonnant à Benteen de le rejoindre rapidement et d’apporter avec lui des caisses de munitions transportables par les cavaliers (bring packs). Le train de mulet avance toujours indépendemment dans le dispositif.

 

16h20

Custer a divisé son bataillon en deux ailes : l’aile gauche, sous son commandement, comprend les compagnies E et F, qui devront aller reconnaître le gué au bas de Medicine Tail Coulee. L’aile droite, sous le commandement du capitaine Keogh, doit protéger la manœuvre en engageant une bande d’Indiens montés revenus d’une partie de chasse et visibles au nord-est de Medicine Tail Coulee. La reconnaissance faite, le régiment se regroupe au complet sur Calhoun Hill, au nord-ouest. Custer développe la suite de son plan : l’aile droite de Keogh se déploie sur la crête en ligne d’escarmouche, pendant que Custer et l’aile gauche reconnaissent un second gué (North Ford), toujours dans le but de lancer une attaque d’encerclement. Selon toutes vraisemblances, Custer croit Reno toujours engagé.

 

Pendant ce temps, le capitaine Benteen fait sa jonction avec le major Reno sur une colline ce qui deviendra aujourd’hui le Reno-Benteen Battlefield. Indigné de l’inaction de Reno, le capitaine Weir et ses hommes tenteront de se porter à la rencontre de Custer à 16h50. Ils resteront 45 minutes sans être soutenu. Le major Reno et le capitaine Benteen les rejoindront à 18 heures, alors que Custer et ses hommes sont sur le point d’être anéantis et, sans leur porter secours, feront retraite sur Reno Hill, de peur d’être repérés par les forces indiennes.

 

17h30-18h20

Les Indiens, sous le commandement du chef cheyenne Lame White Man, mènent l’offensive. L’aile gauche de Custer est brisée près de Deep Ravine où elle avait établi un périmètre de défense. Débordé sur son flanc, l’aile droite s’effondre à son tour à 17h50, après plus d’une heure de combat à 1 contre 5, sur un terrain défavorable à la cavalerie démontée. Le dernier carré de cavaliers américains succombe à 18h20 après des combats acharnés (cet épisode deviendra légendaire sous le nom de "Dernière résistance de Custer", Custer’s Last Stand).

Little Big Horn occupe une grande place dans la culture américaine. On estime qu’en moyenne, un millier de livres consacrés à l’engagement et/ou ses acteurs sortent chaque année aux États-Unis !

Bien que la bataille soit généralement appelée Little Big Horn, la plupart des Américains ne la connaissent que sous le nom de Dernière résistance de Custer (Custer’s Last Stand). Jusqu’en 1991, le champ de bataille lui-même était d’ailleurs appelé « champ de bataille de Custer ».

 

Lire aussi : 20 juillet 1881- Reddition de Sitting Bull

 

Repost 0
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 23:01

Pour la première fois de son Histoire, le Congrès des États-Unis vote une déclaration de guerre. L'ennemi n'est autre que l'ancienne puissance coloniale, l'Angleterre…

Cette guerre est connue sous les noms de guerre de 1812, de seconde guerre d’indépendance, et plus rarement, de guerre américano-britannique.

Le jeudi 18 juin 1812, le président des États-Unis James Madison déclare la guerre à la Grande-Bretagne au nom de la défense du principe de liberté des mers.

En réponse au blocus continental mis en place en 1806 par Napoléon, les Britanniques décidèrent dès 1807 d’imposer un embargo sur tous les ports de la France et de ses alliés. Le commerce international en fut profondément affecté et près de 900 bateaux américains furent capturés par les Britanniques, qui ne voulaient pas laisser le droit aux Américains de commercer avec la France.

 

Le 4 juin, les membres du Congrès votèrent en faveur de la guerre (79 pour ; 49 contre). Le 17 juin, le Sénat emboîta le pas au Congrès (19 votes pour ; 13 contre). Le président Madison signa la déclaration de guerre contre la Grande-Bretagne dès le lendemain.

 

Les combats se déroulèrent sur trois théâtres d’opérations : l’océan Atlantique, la région des Grands Lacs et les États du Sud. Au début de la guerre, les États-Unis tentèrent d’envahir les colonies britanniques nord-américaines, mais furent repoussés.

 

Lassés par cette guerre sans vrai enjeu, les diplomates signent « la paix à Gand ».

Le 24 décembre 1814, le traité de paix de Gand (en Belgique) met officiellement fin à la guerre et ne fait que restaurer les conditions d’avant-guerre.

 

On discute encore aujourd'hui sur les véritables raisons qui ont poussé les États-Unis à déclarer la guerre à l'Angleterre. Certains affirmant que l'invasion du Canada était le réel but de cette guerre, d'autres que le président Madison étant en perte de vitesse politiquement, a tenté de se renforcer en suivant l'idée du parti républicain qui souhaitait une scission plus marquée avec l'Angleterre contre l'avis du parti des fédéralistes.

 

Lien du jour : Guerre de 1812

Repost 0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 23:01

Le mercredi 17 juin 1885, la frégate française « Isère », partie du port de Rouen deux mois plus tôt, arrive à New-York, avec à son bord la statue appelée « la Liberté éclairant le monde ».

Symbole de l'amitié entre la France et les États-Unis depuis l'indépendance américaine, cette statue « 100% française » de bronze de 46 mètres de haut est l'œuvre du sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi, son armature de fer a été conçue par Gustave Eiffel.

L'arrivée dans le port fut impressionnante puisque des navires venaient se joindre progressivement au convoi, à son approche. Finalement c'est un ensemble de 90 bateaux, toutes tailles confondues, qui entrèrent au port de New-York sous une salve d'artillerie.

L'ouvrage est stocké dans 210 caisses. Le socle, à la charge des Américains, n'étant pas achevé, la statue ne sera inaugurée qu'en octobre 1886.

 

 

Liens du jour

La Statue de la Liberté

28 octobre 1886 - Inauguration de la statue de la liberté

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 23:01

En 1763, la région du Tennessee devient une possession anglaise. En 1769, une colonie y est crée ainsi qu'un district qui finit par être annexé à la Caroline du Nord.

La première ville est fondée en 1770 sous le nom de Jonesboro. Suite à la guerre d'Indépendance, la Caroline du Nord donne une partie du Tennessee aux Etats-Unis. L'autre partie de la région se nomme l'Etat de Franklin. En 1788, la Caroline du Nord récupère la région qui finit par devenir le seizième état des Etats-Unis le 1er juin 1796.

 

 

Le TENNESSEE tire son nom de la rivière Tennessee, elle-même nommée ainsi à partir du nom d'un village indien Cherokee, Tanasi.

 

Voir aussi : Ordre d'entrée des États américains dans l'Union

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 23:00

 

Les États membre de l'Union et composant aujourd'hui la fédération des États-Unis d'Amérique (50 membres) proviennent de deux grandes phases.

La première regroupe les Treize Colonies d'origine à partir de la Déclaration d'indépendance, le 4 juillet 1776. La ratification de la Constitution par les représentants des Treize Colonies s'est étalée sur deux ans et demi, soit entre décembre 1787 et juin 1790.

Le seconde phase regroupe les 37 autres États ayant rejoint ultérieurement l'Union.

 

Ordre
d'admission
État
de l'Union
Date d'admission 
dans l'Union
Année
 de fondation
1  Delaware 7 décembre 1787 1638
2  Pennsylvanie 12 décembre 1787 1682
3  New Jersey 18 décembre 1787 1660
4  Géorgie 2 janvier 1788 1733
5  Connecticut 9 janvier 1788 1634
6  Massachusetts 6 février 1788 1620
7  Maryland 28 avril 1788 1634
8  Caroline du Sud 23 mai 1788 1670
9  New Hampshire 21 juin 1788 1623
10 Virginie 25 juin 1788 1607
11 New York 26 juillet 1788 1614
12 Caroline du Nord 21 novembre 1789 1660
13 Rhode Island 29 mai 1790 1636
14 Vermont 4 mars 1791 1724
15 Kentucky 1er juin 1792 1774
16 Tennessee 1er juin 1796 1769
17 Ohio 1er mars 1803 1788
18 Louisiane 30 avril 1812 1699
19 Indiana 11 décembre 1816 1733
20 Mississippi 10 décembre 1817 1699
21 Illinois 3 décembre 1818 1720
22 Alabama 14 décembre 1819 1702
23 Maine 15 mars 1820 1624
24 Missouri 10 août 1821 1735
25 Arkansas 15 juin 1836 1686
26 Michigan 26 janvier 1837 1668
27 Floride 3 mars 1845 1565
28 Texas 29 décembre 1845 1682
29 Iowa 28 décembre 1846 1788
30 Wisconsin 29 mai 1848 1766
31 Californie 9 septembre 1850 1769
32 Minnesota 11 mai 1858 1805
33 Oregon 14 février 1859 1811
34 Kansas 29 janvier 1861 1727
35 Virginie occidentale 20 juin 1863 1727
36 Nevada 31 octobre 1864 1849
37 Nebraska 1er mars 1867 1823
38 Colorado 1er août 1876 1858
39 Dakota du Nord 2 novembre 1889 1812
40 Dakota du Sud 2 novembre 1889 1859
41 Montana 8 novembre 1889 1809
42 Washington 11 novembre 1889 1811
43 Idaho 3 juillet 1890 1842
44 Wyoming 10 juillet 1890 1834
45 Utah 4 janvier 1896 1847
46 Oklahoma 16 novembre 1907 1889
47 Nouveau-Mexique 6 janvier 1912 1610
48 Arizona 14 février 1912 1776
49 Alaska 3 janvier 1959 1784
50 Hawaï 21 août 1959 1820

 

 

 

Repost 0
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 23:01

Le 10 mai 1869, les États-Unis sont enfin traversés d'est en ouest par une ligne de chemin de fer. Les deux équipes chargées de sa construction, l'une partie de Sacramento, en Californie, l'autre d'Omaha, dans le Nebraska, opèrent une jonction triomphale en un lieu appelé Promontory Point, dans l'Utah.

Les États-Unis forment désormais un ensemble humain unifié. Il s'ensuit la fixation des fuseaux horaires afin de pouvoir établir des horaires rigoureux pour les trains transcontinentaux (les fuseaux horaires sont adoptés au plan international en 1884, lors de l'International Prime Meridian Conference, à Washington).

 

La construction de la première ligne transcontinentale a été concédée à deux compagnies privées qui ont reçu des terres tout le long de la ligne dont la vente à des colons est destinée à rentabiliser les travaux. L'État procèdera de la même façon avec les lignes suivantes.

Dès 1914, les États-Unis compteront 220.000 kilomètres de voies ferrées. Ce réseau, encore très actif, est surtout voué au transport de marchandises.

Repost 0
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 23:01

Fils d'un Wallon émigré en Allemagne, le colonisateur hollandais Pierre Minuit (Pieter Minnewit), né à Wesel (Rhénanie-du-Nord) vers 1580 est le 3e gouverneur de la colonie de la Nouvelle-Néerlande.

Le 4 mai 1626, il achète l'île de Manhattes (qui de viendra Manhattan) aux Indiens, au nom de la Compagnie hollandaise des Indes occidentales.

On raconte que l’île de Manhattan aurait été troquée contre quelques biens estimés à 60 florins de l’époque... En tenant compte de l’inflation, cela représente une somme 24 dollars US du XIXe siècle, soit moins de 1.000 dollars actuels !

Différentes versions existent de cette transaction et si cet acte est devenu une sorte de légende (on parle souvent de l’achat de Manhattan pour 24$). Mais on sait aujourd’hui que les Manhattes ne connaissaient pas de concept de propriété foncière permanente puisqu’ils ils étaient nomades.  

 

Pierre Minuit fondera la colonie de La Nouvelle-Amsterdam.

Les Anglais s'empareront de ce territoire en 1664 et la rebaptiseront New York en l'honneur du duc d'York (le futur roi Jacques II).

Repost 0
16 janvier 2016 6 16 /01 /janvier /2016 00:01

Le 16 janvier 1919, le 18e amendement à la Constitution des États-Unis d'Amérique interdit la fabrication, la distribution et la vente des boissons qui contiennent plus de 0,5 % d’alcool sur toute l'étendue du pays. Cette « Prohibition » marque le triomphe des ligues de vertu.

Il est entré en vigueur un an après sa ratification, le 17 janvier 1920 (certains États avaient déjà imposé cette interdiction dans leur territoire avant la ratification).

 

Mais il s'ensuit paradoxalement une explosion des trafics illégaux par des « bootleggers », ainsi appelés parce qu'ils cachent des bouteilles dans leurs bottes. Les organisations mafieuses d'origine sicilienne, transplantées aux États-Unis par la dernière vague d'immigration, sautent sur l'occasion pour étendre leurs activités avec des hommes comme Al Capone ou Lucky Luciano. La corruption gangrène la police et l'administration et la criminalité s'étend.

Face à un tel échec, le gouvernement américain choisit de reculer. Le 17 février 1933, au tout début de la présidence de Franklin Delanoo Roosevelt, est voté le « Blaine Act » du sénateur John J. Blaine, qui autorise la vente de bière.

Puis le 5 décembre 1933 est voté le 21e amendement qui annule le 18e.

La Prohibition cesse dès lors de ronger la société américaine.

 

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 00:01

Le 5 janvier 1846, le congrès des États-Unis procède à un vote qui a pour but de cesser de partager avec le Royaume-Uni les terres situées dans la région de l'Oregon. La Convention mise au point entre les deux pays en 1818 avait établi la frontière au niveau du 49e parallèle en partant du lac des Bois jusqu'au Rocheuses.

Grâce à ce vote, les États-Unis annexent l'Oregon Country qui correspond aujourd'hui aux états de l'Oregon, de Washington et de l'Idaho (712 500 km2). La frontière sera légèrement modifiée lors du traité de l'Oregon.

Repost 0
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 00:01

Le jeudi 28 octobre 1886, La statue de la liberté est inaugurée à l'entrée du port de New York. Le président de la cérémonie est le président américain, Cleveland.

 

C'est la plus colossale statue jamais construite (46 mètres de haut et 93 avec le piédestal). Elle est l'œuvre du sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi. Construite en plaques de cuivre moulées, elle est dotée d'une armature de fer conçue par Gustave Eiffel.

 

Elle est installée sur l'île de Liberty Island à New York. La France l'a offert aux Etats-Unis pour célébrer l'amitié franco-américaine pendant la guerre d'indépendance.  Ce cadeau été financé par une souscription publique des deux côtés de l'Atlantique.

 

Lorsque la statue de la Liberté fut imaginée, tout au début du projet, nous étions en 1865. Edouard de Laboulaye, un républicain américanophile et professeur de droit - c'est lui qui proposa sa construction - supposa que 11 ans étaient suffisant pour sa construction, et qu'elle pourrait être inauguré le jour du centenaire de l'indépendance américaine, le 4 juillet 1876. Ce planning optimiste ne fut pas tenu, et entre les retards de construction, les manques de moyens pour financer les ouvriers et le matériel, et les errements politiques dans les deux pays, le sculpteur Auguste Bartholdi ne put faire mieux de 21 ans pour tout boucler.

Le socle terminé, les officiels américains purent avancer une date définitive. Le 4 juillet 1886 aurait été parfait, pile 110 ans après l'indépendance, mais malheureusement le socle eu du retard il cette date était impossible à tenir. Il fut choisi le 28 octobre 1886.

La baie de New-York était couverte de bateaux, la plupart à vapeur; une fumée épaisse de déployait dans le ciel. New-York avait décidé que ce jour serait férié pour permettre à la population de participer. Cet appel fut entendu, près d'un million de personnes ont participé à la cérémonie. La journée commença par des parades, des défilés des corps de métier de la ville. La population agitait à tour de bras des drapeaux américains et français, tous étaient dans une grande joie.

 

Un poème d'Emma Lazarus

Dès 1883 a été gravé dans le piédestal de « La Liberté éclairant le monde » un sonnet de la poétesse Emma Lazarus (1849-1887). Il s'adresse aux millions d'immigrants qui ont débarqué à Ellis Island et pour lesquels la statue de la Liberté figurait l'espoir d'une vie meilleure :

 

« Give me your tired, your poor,

Your huddled masses yearning to breathe free,

The wretched refuse of your teeming shore.

Send these, the homeless, tempest-tost, to me,

I lift my lamp beside the golden door !

 

Donne-moi tes pauvres, tes exténués

Qui en rangs pressés aspirent à vivre libres,

Le rebut de tes rivages surpeuplés,

Envoie-les moi, les déshérités, que la tempête me les rapporte

De ma lumière, j'éclaire la porte d'or ! ».

Repost 0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 00:01

La ville de New-York inaugure son premier métro le mardi 27 octobre 1904.

Elle suit ainsi l'exemple de Londres qui s'est dotée du tout premier métro au monde en 1863, suivie ensuite de Paris en 1900 et de Berlin en 1902.

 

La station de métro de 14th Street à New York en 1904.

Avant la mise en service des premières lignes de métro souterraines en 1904, la ville possédait plusieurs lignes de chemin de fer aériennes, éparpillées dans les différents comtés de la future ville de New York.

 

Rapidement le réseau s'étend et son exploitation est confiée à deux sociétés privées, l'IRT (Interborough Rapid Transit) et la BRT (Brooklyn Rapid Transit).

Les deux sociétés privées privilégièrent le développement de lignes aériennes, plus faciles à construire et rapidement mises en exploitation.

 

En 1940 les deux réseaux sont rachetés par le City of Greater New York, et la construction de lignes souterraines privilégiée.

Les lignes aériennes redondantes sont supprimées et le réseau progressivement étendu sous l'égide d'une nouvelle structure publique : la New York Transit Authority, créée en 1953.

En 1968, celle-ci est mise sous tutelle de la Metropolitan Transportation Authority : MTA.

 

 

Aujourd'hui, le métro new-yorkais est le plus grand au monde. Il compte 28 lignes différentes, 469 stations et près de 373 kilomètres de lignes pour la plupart à 4 voies (soit un total de 1355 km de voies ferrées !)

En comparaison, le métro parisien compte 16 lignes et près de 220 kilomètres de voies ferrées.

 

Lire ou relire : 10 janvier 1863 - Inauguration du premier métro du monde à Londres

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire