Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 23:01

Alexander Cartwright, un ingénieur américain était membre de l'équipe des Knickerbockers de New York qui jouait à un jeu dérivé du cricket et du rounders, le « town game ». En 1845, Cartwright et le comité des Knickerbockers édictèrent des règles qui furent à la base de la création du baseball.

Alexander Cartwright

Le premier match officiel de baseball américain a lieu à Hoboken le 19 juin 1846 (selon ses nouvelles règles). Ce qui lui permet de devenir un jeu à part entière et donc de se démarquer clairement de ses ascendants comme le cricket, le rounders (pratiqué en Angleterre depuis le xvième siècle).

A Manhattan et à Brooklyn on voit fleurir de nombreux clubs de baseball, sport qui devient rapidement très populaire.

Cartwright fut officiellement crédité de l'invention du baseball par une décision du Congrès des États-Unis du 3 juin 1953.

Repost 0
17 juin 2016 5 17 /06 /juin /2016 23:01

Pour la première fois de son Histoire, le Congrès des États-Unis vote une déclaration de guerre. L'ennemi n'est autre que l'ancienne puissance coloniale, l'Angleterre…

Cette guerre est connue sous les noms de guerre de 1812, de seconde guerre d’indépendance, et plus rarement, de guerre américano-britannique.

Le jeudi 18 juin 1812, le président des États-Unis James Madison déclare la guerre à la Grande-Bretagne au nom de la défense du principe de liberté des mers.

En réponse au blocus continental mis en place en 1806 par Napoléon, les Britanniques décidèrent dès 1807 d’imposer un embargo sur tous les ports de la France et de ses alliés. Le commerce international en fut profondément affecté et près de 900 bateaux américains furent capturés par les Britanniques, qui ne voulaient pas laisser le droit aux Américains de commercer avec la France.

 

Le 4 juin, les membres du Congrès votèrent en faveur de la guerre (79 pour ; 49 contre). Le 17 juin, le Sénat emboîta le pas au Congrès (19 votes pour ; 13 contre). Le président Madison signa la déclaration de guerre contre la Grande-Bretagne dès le lendemain.

 

Les combats se déroulèrent sur trois théâtres d’opérations : l’océan Atlantique, la région des Grands Lacs et les États du Sud. Au début de la guerre, les États-Unis tentèrent d’envahir les colonies britanniques nord-américaines, mais furent repoussés.

 

Lassés par cette guerre sans vrai enjeu, les diplomates signent « la paix à Gand ».

Le 24 décembre 1814, le traité de paix de Gand (en Belgique) met officiellement fin à la guerre et ne fait que restaurer les conditions d’avant-guerre.

 

On discute encore aujourd'hui sur les véritables raisons qui ont poussé les États-Unis à déclarer la guerre à l'Angleterre. Certains affirmant que l'invasion du Canada était le réel but de cette guerre, d'autres que le président Madison étant en perte de vitesse politiquement, a tenté de se renforcer en suivant l'idée du parti républicain qui souhaitait une scission plus marquée avec l'Angleterre contre l'avis du parti des fédéralistes.

 

Lien du jour : Guerre de 1812

Repost 0
16 juin 2016 4 16 /06 /juin /2016 23:01

Le mercredi 17 juin 1885, la frégate française « Isère », partie du port de Rouen deux mois plus tôt, arrive à New-York, avec à son bord la statue appelée « la Liberté éclairant le monde ».

Symbole de l'amitié entre la France et les États-Unis depuis l'indépendance américaine, cette statue « 100% française » de bronze de 46 mètres de haut est l'œuvre du sculpteur Frédéric Auguste Bartholdi, son armature de fer a été conçue par Gustave Eiffel.

L'arrivée dans le port fut impressionnante puisque des navires venaient se joindre progressivement au convoi, à son approche. Finalement c'est un ensemble de 90 bateaux, toutes tailles confondues, qui entrèrent au port de New-York sous une salve d'artillerie.

L'ouvrage est stocké dans 210 caisses. Le socle, à la charge des Américains, n'étant pas achevé, la statue ne sera inaugurée qu'en octobre 1886.

 

 

Liens du jour

La Statue de la Liberté

28 octobre 1886 - Inauguration de la statue de la liberté

Repost 0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:03

Le 16 juin 1946, à Bayeux, De Gaulle formule dans un discours retentissant une critique en règle des institutions de la IVème République. C’est l’un des discours les plus importants du général de Gaulle, figure charismatique de la France Libre pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Le contexte de son retrait

Alors que le Général de Gaulle devient le chef du gouvernement provisoire de la République au sortir de la guerre et suite à l’effondrement du régime de Vichy, celui-ci sent bien que la France et le milieu politique n’est pas prêt pour un changement en profondeur des institutions.
Tandis qu’il regarde avec envie (et méfiance) le Président des États-Unis Franklin D. Roosevelt jouir d’une forte puissance exécutive soutenue par deux chambres acquises à ses combats, il doit pour sa part faire face à des forces politiques opposées à ses projets de grandeur.
Au lieu d’avaliser un projet de quatrième République en contradiction avec ses propres projets institutionnels, De Gaulle préfère démissionner du pouvoir pour commencer à bâtir une force politique capable d’appliquer sa vision de l’État le moment venu. Pour lui, la France doit pouvoir se munir d’un exécutif puissant, porté par un Président de la République aux pouvoirs élargis, c’est-à-dire tout le contraire du Président de la quatrième, qui ne sert, selon sa formule, qu’à « inaugurer les chrysanthèmes ».

 

Une vision pour la France

Charles De Gaulle quitte sa retraite de Colombey-les-deux-Églises (Haute-Marne) et rentre brutalement dans l'arène politique. Il prononce un discours à proximité de la sous-préfecture de Bayeux (première sous-préfecture libérée en juin 1944). C’est la première fois qu’il s’adresse aux Français depuis sa démission de la tête du gouvernement, le 20 janvier 1946.

Le résistant, qui ne supporte pas l'inaction, exprime sa propre vision du partage des pouvoirs entre législatif (Parlement) et exécutif (chef de l'État et gouvernement) avec le souhait d'être rappelé par les Français...

Le général de Gaulle donne des idées à propos de la Ve République :

    le Parlement doit être composé de deux Chambres exerçant le pouvoir législatif.

    le chef d'état est un arbitre au-dessus des partis.

    le président de l'Union française est aussi celui de la République.

    le président nomme son premier ministre et ses ministres.

    le président prend des décrets et promulgue la loi.

    le président préside le Conseil des ministres.

    le président est le garant de l'indépendance nationale.

    le président discute et ratifie les traités.

 

Mais cette vision laisse la classe politique indifférente.

 

L'année suivante, le général fonde son propre parti, le Rassemblement du Peuple Français (RPF).

En 1953, délaissé par ses propres députés et prenant acte de l'inanité de son action, le Général se met en retrait du RPF et se retire dans sa résidence de Colombey-les-deux-Églises et se met à l'écriture.

 

Lien du jour : Texte intégral du discours de Bayeux

 

Repost 0
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 23:03

1330 : Édouard de Woodstock, prince de Galles (Décédé le 8 juin 1376).

1553 : Ernest d'Autriche, archiduc du Saint-Empire (Décédé le 20 février 1595).

1594 : Nicolas Poussin, peintre français (Décédé le 19 novembre 1665).

1914 : Youri Andropov, homme d'État russe (Décédé le 9 février 1984).

1916 : Francis Lopez, compositeur français (Décédé le 5 janvier 1995).

1924 : Ezer Weizman, septième président de l'État d'Israël (Décédé le 24 avril 2005).

1926 : François Michelin, industriel français, gérant du groupe Michelin de 1955 à 1999. (Décédé le 29 avril 2015).

1927 : Hugo Pratt, auteur de bande dessinée italien (Décédé le 20 août 1995).

1934 : Guy Bedos, humoriste français.

1936 : Claude Brasseur, acteur français.

1937 : Michèle Cotta, journaliste française.

1946 : Brigitte Fossey, actrice française.

1946 : Demis Roussos, chanteur grec (Décédé le 25 janvier 2015).

1960 : Michèle Laroque, comédienne et humoriste française.

1969 : Cédric Pioline, joueur de tennis français.

Repost 0
13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 23:01

La loi Le Chapelier vient renforcer le décret d’Allarde et interdit la formation de tout groupement professionnel. Orienté à l’origine contre les corporations afin de renforcer la liberté d’entreprendre, son extension à toutes les formes de rassemblements de professionnels met fin à toute possibilité de syndicats ou de grève.

 

Le 14 juin 1791, l'Assemblée constituante française interdit la reconstitution de toute association professionnelle tant de patrons que de salariés.

L'article second de la loi du député Isaac Le Chapelier énonce : « Les citoyens d'un même état ou profession, les entrepreneurs, ceux qui ont boutique ouverte ne pourront, lorsqu'ils se trouveront ensemble, se nommer ni présidents, ni secrétaires, ni syndics, tenir des registres, prendre des arrêtés ou délibération, former des règlements sur leurs prétendus intérêts communs ».

Cette loi révolutionnaire est bienvenue à l'origine car elle met fin aux dérives corporatistes de l'Ancien Régime : protection des nantis, entraves à l'épanouissement professionnel des ouvriers et compagnons.

Mais au XIXe siècle, par un effet pervers, elle entravera la création de syndicats. Elle sera pour cette raison abolie sous la IIIème République, le 21 mars 1884.

Repost 0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 23:01

Le 13 juin 1580, suite à la mort du roi Sébastian au Maroc, qui laisse le trône du Portugal sans héritier, le duc d'Albe occupe le pays pour le compte du roi d'Espagne, Philippe II de Habsbourg. Cette occupation espagnole va durer jusqu'à ce que la noblesse portugaise, exaspérée par l'arrogance espagnole, regagne son indépendance.

Devenu une province de l'Espagne sous Philippe II, Philippe III et Philippe IV, le Portugal fut dépouillé de ses colonies par les Hollandais, et perdit sa puissance maritime. Les rigueurs du comte de Olivarez, ministre de Philippe IV, provoquèrent l'explosion du mécontentement national. Un soulèvement, habilement dirigé par un gentilhomme portugais, Pinto Ribeiro, renversa la domination espagnole, et Jean, duc de Bragance, dont la maison descendait d'Alphonse, fils naturel de Jean Ier, fut proclamé roi du Portugal en 1640. Un traité mit fin, en 1668, à la guerre qui durait depuis 26 ans entre l'Espagne et le Portugal, et assura l'indépendance de la couronne portugaise. Le Brésil fut restitué au Portugal par un autre traité conclu avec les Hollandais en 1669.

 

Relire aussi : 1er décembre 1640 - Le Portugal retrouve son indépendance

 

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 23:50

 

  950 : Reizei, empereur du Japon du 967 à 969 (Décédé le 21 novembre 1011).

1107 : Song Gaozong, dixième empereur chinois de la dynastie Song (Décédé le 9 novembre 1187).

1519 : Cosme Ier de Toscane, duc de Florence puis premier grand-duc de Toscane (Décédé le 21 avril 1574).

1659 : Jōchō Yamamoto (né Yamamoto Tsunetomo), samouraï japonais (Décédé le 30 novembre 1719).

1868 : André Suarès, écrivain français (Décédé le 7 septembre 1948).

1899 : Fritz Albert Lipmann, biochimiste germano-américain prix Nobel de physiologie ou médecine 1953 (Décédé le 24 juillet 1986).

1915 : David Rockefeller, homme d'affaires américain.

1929 : Anne Frank, victime du nazisme connue pour son journal (Décédée le 1945).

1938 : Jean-François Kahn, journaliste français.

 

 

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 00:20

1832 : Jules Vallès, homme de lettres et homme politique français (Décédé le 14 février 1885).

1864 : Richard Strauss, musicien allemand (Décédé le 8 septembre 1949).

1867 : Charles Fabry, physicien français (Décédé le 11 décembre 1945).

1893 : Jules-André Peugeot, militaire français. Il est le premier mort militaire français de la Première Guerre mondiale (Décédé le 2 août 1914).

1894 : Kiichiro Toyoda, industriel , fils de Sakichi Toyoda, fondateur du groupe Toyota. (Décédé le 27 mars 1952).

1908 : Francisco Marto, berger portugais, un des trois enfants auxquels la Vierge Marie est apparue en 1917 à Fatima (Décédé le 4 avril 1919).

1910 : Jacques-Yves Cousteau, océanographe français (Décédé le 25 juin 1997).

1925 : Jean-Pierre Chabrol, écrivain français (Décédé le 1er décembre 2001).

1928 : Fabiola de Mora y Aragón, reine des Belges, épouse du roi Baudouin Ier (Décédée le 5 décembre 2014).

1935 : Maria Marly de Oliveira, poétesse brésilienne (Décédée le 1er juin 2007).

1945 : Roland Moreno, inventeur français, célèbre notamment pour avoir inventé la carte à puce mémoire en 1974 (Décédé le 29 avril 2012).

1968 : Louis Laforge, journaliste français.

Repost 0
9 juin 2016 4 09 /06 /juin /2016 23:01

La Terreur, répression révolutionnaire commença avec la création du Tribunal d'exception et des comités de surveillance en 1793. Elle se durcit avec la loi du 22 prairial an II qui supprime la défense et l'interrogatoire préalable des accusés, ne laissant au tribunal que le choix entre l'acquittement et la mort.

L'assemblée parisienne a mis « la Terreur à l'ordre du jour » le 5 septembre 1793 mais la répression, les arrestations arbitraires et la peur de la guillotine ne suffisent pas à faire reculer les menaces qui pèsent sur la Révolution et la République. Celles-ci sont tout à la fois menacées par l'opposition royaliste, les catholiques restés fidèles à leur foi et les gouvernements étrangers qui craignent les velléités expansionnistes des armées françaises.

Devant la Convention, le 5 février 1794, Maximilien de Robespierre, qui préside le Comité de Salut Public, (qui correspond au gouvernement du pays) tente de préciser les objectifs politiques de la Terreur : « Si le ressort du gouvernement populaire dans la paix est la vertu, le ressort du gouvernement populaire en révolution est à la fois la vertu et la terreur : la vertu sans laquelle la terreur est funeste ; la terreur sans laquelle la vertu est impuissante. La Terreur n'est pas autre chose que la justice prompte, sévère, inflexible [...] elle est une conséquence du principe général de la démocratie, appliqué aux pressants besoins de la patrie ! »

Il convainc les députés de voter le décret du 22 prairial : pour gagner du temps, on supprima l'audition des témoins, on abrégea les plaidoiries. C'est le début de « la Grande Terreur » avec la suppression de toute garantie judiciaire pour les accusés.

 

En juillet, les députés craignant d'être à leur tour victimes de la Terreur, feront arrêter Robespierre et ses partisans. En octobre 1795, la Convention sera dissoute et laissera place au Directoire.

 

On a pu dresser un bilan approximatif de la Terreur dans l'ensemble du pays, du 5 septembre 1793 à la chute de Robespierre, le 27 juillet 1794 :

Il y a eu environ 17.000 condamnations à mort selon les documents officiels. Mais on estime à près de 40.000 victimes, si l'on compte les personnes assassinées de diverses façons, sans jugement. Les régions les plus ensanglantées furent celles où avaient éclaté des révoltes et les départements frontières.

D'après les statistiques, 85 % des condamnés faisaient partie du tiers état, 8,5 % de la noblesse, 6,5 % du clergé. Il faut noter que les membres des ordres privilégiés étant beaucoup moins nombreux, le nombre des prêtres et des nobles exécutés fut proportionnellement plus élevé que celui des victimes des autres classes.

 

Relire aussi :

25 avril 1792 - Première utilisation de la guillotine

10 mars 1793 - Création du tribunal révolutionnaire

 

Repost 0
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 23:01

1595 : Ladislas IV Vasa, roi de Pologne (Décédé le 20 mai 1648).

1672 : Pierre Ier de Russie, tsar de Russie (Décédé le 8 février 1725).

1836 : Elizabeth Garrett Anderson, première femme à obtenir un diplôme de médecine en Grande-Bretagne (Décédée le 17 décembre 1917).

1911 : André Dewavrin, officier français, chef des services secrets de la France libre, le B.C.R.A (Bureau central de renseignements et d’action), pendant la Seconde Guerre mondiale, Compagnon de la Libération (Décédé le 20 décembre 1998).

1915 : Lester William Polsfuss, plus connu sous le nom de Les Paul, guitariste américain (jazz). Egalement inventeur, il a joué un rôle important dans le développement des guitares électriques à corps plein (solidbody), les techniques d'enregistrement multipiste et divers systèmes d'effets spéciaux sonores tels que les chambres d'écho et de réverbération. (Décédé le 13 août 2009).

1916 : Robert McNamara, homme d'affaires et un homme politique américain, secrétaire à la Défense de 1961 à 1968 sous les présidences Kennedy et Johnson et pendant la guerre du Viêt Nam, puis président de la Banque mondiale de 1968 à 1981 (Décédé le 6 juillet 2009).

1930 : Barbara, chanteuse française (Décédée le 24 novembre 1997).

1963 : Johnny Depp, acteur et cinéaste américain.

1970 : Stéphane Plaza, présentateur TV français.

 

Repost 0
7 juin 2016 2 07 /06 /juin /2016 23:01

La « Chronique anglo-saxonne » (manuscrits rédigés entre le IXème et XIIème siècle) relate que le 8 juin 793 « des pillards païens détruisirent l'église de Lindisfarne, ravageant et massacrant tout ce qui passent à leur portée ». C'est – officiellement – le premier raid des Vikings…

Vikings Lindisfarne

Le 8 juin 793, des hommes venus du nord sur de longs bateaux pillent le monastère de l'île Lindisfarne au nord de l'Angleterre (dans un royaume alors appelé Northumbrie). En quelques heures, profitant de l'effet de surprise et ne ménageant pas les violences de toutes sortes, ils remplissent leurs bateaux d'un riche butin : objets d'art, métaux précieux, esclaves...

Ce monastère fondé en 635 par des moines irlandais, a joué un rôle important dans la christianisation de l'Angleterre. Aussi ce raid soulève-t-il une grande émotion en Europe Occidentale quand le monde chrétien apprend que des païens ont profané le lieu sacré ou Saint Cuthbert a été abbé au siècle précédent.

Les auteurs de cette brutale agression d'un genre nouveau sont des guerriers désignés par leurs contemporains comme les hommes du nord (Normands). Eux-mêmes s'appellent Vikings, ce qui signifie « guerriers de la mer » dans leur langue, le norrois. Ils viennent de la Scandinavie (aujourd'hui, Danemark, Suède et Norvège).

 

Si la date de ce raid est parfaitement connue ce n'est pas la première incursion des vikings : quelques années auparavant, Beaduheard, officierdu roi Bertric, roi de l'Est Anglie, est tué par l'équipage de trois navires scandinaves. La scène se passe entre 787 et 789. Après Lindisfarne, de nombreux monastères du nord des îles britanniques sont attaqués tour à tour, 794 : attaque des monastères de Jarrow, puis de Monkwearmouth, 795 : attaque des monastères de l'Ile d'Iona (fondés par St Colomban) et des îles d'Inishmurray et Inishbofin au nord de l'Irlande...

 

Qui sont les Vikings ?

Mais ces peuples païens ne sont pas des sauvages. Ils pratiquent l'élevage et l'agriculture dans un réseau de villages paisibles. Ils maîtrisent très bien la métallurgie du fer et sont de bons forgerons. Ils jouissent d'une organisation sociale solide et cultivent la poésie épique en se racontant les mythes de leurs dieux et de leurs héros.

Les Vikings sont quelques poignées de mauvais garçons réfractaires à cette existence. Ils se retrouvent dans les ports et là, bénéficiant d'un savoir-faire dans la navigation, ils empruntent des bateaux et partent en quête d'aventures et de gloire.

 

L'expansion viking

C’est à partir de 840, que les expéditions deviennent de vraies campagnes menées par de véritables armées.

Après la mort de l'empereur Charlemagne, en 814, les Vikings occupent l'Irlande et envahissent l'Angleterre (865).

Ils occupent le nord des Pays-Bas actuels, à la fin du IXe siècle. Mais ils sont battus le 1er septembre 901 à Louvain.

La France est durement touchée à plusieurs reprises, en particulier lors de 2 grandes campagnes : de 856 à 861 et de 879 à 892. En 886, les Vikings tentent de piller Paris mais ils sont repoussés après un long siège par le comte Eudes, fils de Robert le Fort.

Le pays de Caux est concédé à un de leur chef (Rollon) au traité de Saint-Clair-sur-Epte en 911 : c'est la naissance de la Normandie. Rapidement, les Normands se christianisent et se sédentarisent, se fondant dans la civilisation locale.

Repost 0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 23:01

Le cargo américain « Alliance » est le premier bateau à traverser le canal de Panama, pour passer de l'océan Atlantique à l'océan Pacifique. Le trajet de New York au Japon est raccourci de sept mille milles marins !

Le projet de la construction du canal de Panama, qui relie l'océan Pacifique à l'océan Atlantique, fut lancé le 1er janvier 1880 par l'ingénieur français, Ferdinand de Lesseps. Mais les travaux ne débutèrent qu'en 1882.

Le canal est long de 80 kilomètres, large de 90 à 300 mètres et profond de 12 mètres. Les travaux de construction ont duré plus de trente ans. En 1905, après la banqueroute française, les Américains ont racheté les droits de construction.

En décembre 1999 que le canal est rétrocédé à la République de Panama par les Etats-Unis, conformément au traité Carter-Torrijos signé en 1979 entre le Panama et les Etats-Unis.

 

Voir aussi : 10 octobre 1913 - Fin du percement du canal de Panama

 

 

Repost 0
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 00:01

sports

1908 : début de la première tournée européenne de l'équipe d'Angleterre de football. Les Anglais s'imposent 6-1 à Vienne face à l'Autriche.

1909 : les Young Boys de Berne remportent le Championnat de Football en Suisse.

1915 : le FC Brühl St-Gall remporte le Championnat de Football en Suisse.

1946 : création de la NBA, la ligue professionnelle de basket-ball nord-américaine.

1960 : Iolanda Balaş porte le record du monde féminin du saut en hauteur à 1,85 mètres.

1992 : Rugby à XV, le RC Toulon remporte le Championnat de France en s'imposant 19-14 en finale face au Biarritz olympique.

1993 : inauguration du Stade de Football « Michel-d'Ornano » à Caen.

2007 : au stade de l'Abbé-Deschamps à Auxerre, l'équipe de France bat la Géorgie 1-0 (but de Samir Nasri) en match éliminatoire de l'Euro 2008, et reste en tête du groupe B.

2007 : en Ligue nationale de hockey sur glace, les Ducks d'Anaheim gagnent leur première Coupe Stanley en battant lors de la cinquième rencontre de la finale, disputée à Ottawa, les Sénateurs d'Ottawa sur le score de 6 à 2. Scott Niedermayer obtient le trophée Conn Smythe du joueur le plus utile des séries.

2008 : au stade du Bislett à Oslo, en Norvège, l'Éthiopienne Tirunesh Dibaba bat le record du monde du 5000 m en 14 min 11 s 15, (ancien record 14 min 16 s 63 en 2007 par Meseret Defar).

2009 : au Stade de France à Saint-Denis, l'USA Perpignan remporte son 7e Bouclier de Brennus sur le score de 22-13 face à l'ASM Clermont Auvergne pour la 4e finale du Top 14 et la 110e finale du Championnat de France de rugby à XV.

2015 : Lors d'une réunion d'athlétisme à La Corogne en Espagne, la Chinoise Liu Hong bat le record du monde du 20 km marche en 1 h 24 min 38 s, a annoncé la IAAF.

2015 : Championnats d'Europe d’escrime : le fleurettiste italien Andrea Cassarà devient champion d'Europe en battant son compatriote Daniele Garozzo 15 touches à 11. La Russe Violetta Kolobova s'impose face à l'Italienne Rossella Fiamingo 15 touches à 12.

2015 : Pour la 3e fois de sa carrière après 2002 et 2013, Serena Williams remporte Roland-Garros. L’Américaine a dominé la Tchèque Lucie Šafářová en finale (6-3, 6-7, 6-2). Il s’agit du 20e titre du Grand Chelem de la numéro un mondiale.

2015 - Football :

Coupe du monde féminine : début de la 7e édition de la Coupe du monde de football féminin qui se déroule au Canada.

Ligue des champions : le FC Barcelone remporte la Ligue des champions aux dépens de la Juventus Turin à Berlin (3-1). C'est la 5e victoire dans la compétition pour le Barça.

Repost 0
Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 08:08

Louis X, dit le Hutin (parce que, dans son enfance, il était mutin et querelleur) est le fils du roi Philippe IV le Bel et de Jeanne de Navarre. Il succède à son père à 25 ans le 29 novembre 1314.

Le roi Louis X meurt le 5 juin 1316 à Vincennes d'avoir bu de l'eau glacée à la fin d’une partie de jeu de paume qui l'avait mis en nage. Son épouse Clémence de Hongrie est enceinte de leur premier enfant...

En attendant la naissance de l'héritier espéré, Philippe, frère du défunt roi, assume la régence. L'enfant naît le 15 novembre 1316. C'est un garçon. Il devient aussitôt roi sous le nom de Jean 1er Posthume. Mais il n'aura pas le temps de savourer son titre ; il meurt quatre jours plus tard !

 

Qui se douterait des désordres qui vont s'ensuivre en l'absence, pour la première fois depuis trois siècles, d'une succession masculine en ligne directe ?...

Finalement, le 9 janvier 1317, Philippe, comte de Poitou, deuxième fils de Philippe le Bel et Jeanne de Navarre, se fait hâtivement sacrer à Reims sous le nom de Philippe V le Long, empêchant que sa nièce Jeanne, héritière légitime de la couronne, ne monte sur le trône.

Il légitime de la sorte la « loi salique » selon laquelle la couronne capétienne doit revenir à l'aîné des garçons du roi défunt.

 

Lire également : 3 janvier 2011 3 janvier 1322 - Mort de Philippe V

Repost 0
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 00:01

En avril 1916, le général Alexeï Broussilov prend la décision de lancer une grande offensive en été. L'opération est finalement avancée au 4 juin pour soulager à la fois les forces françaises à Verdun et les troupes italiennes qui combattent sur le front austro-hongrois.

Le 4 juin 1916, sur un front de plus de 300 km, Broussilov lance deux attaques simultanées contre les forces austro-hongroises, dans lesquelles quatre armées (48 divisions) sont engagées.

L’offensive russe débuta par un tir d’artillerie de près de 2.000 canons contre les lignes austro-hongrois qui dura toute une journée. Cette préparation par l’artillerie fut une réussite. Dès le lendemain, les troupes russes qui passent à l’assaut et traversent les trois premières lignes de défense adverses, faisant plus 55.000 prisonniers et s’emparant de nombreux canons. Dans les jours qui suivirent, les armées russes poursuivirent leur avancée. Début août, le front austro-hongrois était enfoncé sur une longueur de près de 420 km. Les Allemands durent porter secours à leur allié. Mais, du côté russe, les réserves s’épuisaient et le ravitaillement ne suivait plus. Le 10 octobre 1916, le Tsar Nicolas II ordonna la fin de l’offensive. Des deux côtés, les pertes furent effroyables : un million de pertes russes, 600.000 austro-hongrois (plus 400.000 prisonniers) et 350.000 allemands.

 

Néanmoins, l’offensive Broussilov avait mis les forces austro-hongroises à genoux. L’Autriche-Hongrie tombait donc sous la dépendance totale de l’Allemagne. De plus, la victoire russe a convaincu la Roumanie (jusqu’alors neutre) d’entrer en guerre aux côtés des Alliés.

 

Lien du jour : L’offensive de Broussilov 1916

 

Repost 0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 23:01

Crise politique majeure sous la IIIème République, l'affaire Dreyfus implique un officier français de confession juive dans une histoire d'espionnage. Alimentant divers rebondissements, « l'Affaire » va scinder la France entre « dreyfusards » et « antidreyfusards » pendant plusieurs années…

 

Premier procès Dreyfus

15 octobre 1894, le capitaine Dreyfus est arrêté et incarcéré.

Le 22 décembre, après plusieurs heures de délibération, le verdict tombe. À l'unanimité des sept juges, Alfred Dreyfus est condamné pour intelligence avec une puissance étrangère à la peine maximale applicable en vertu de l'article 76 du code pénal, la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée (bagne) ainsi qu'à la destitution de son grade, et à la dégradation militaire. Le 5 janvier 1895, la dégradation a lieu dans la grande cour de l'École militaire à Paris.

 

La cassation du jugement de 1894

Les circonstances de l'arrestation, le procès de 1894 et les faits nouveaux établis depuis permettent de douter de la culpabilité de Dreyfus.

Les débats sur la demande de révision débutent le 27 octobre 1898. Les différentes instances se renvoient la décision de revenir sur la chose jugée et qui plus est par les militaires.

Finalement, le 3 juin 1899, la Cour de cassation, réunie en trois chambres, casse le jugement rendu le 22 décembre 1894 et renvoie l'accusé au Conseil de Guerre de Rennes. Le 5 juin 1899, Alfred Dreyfus est prévenu. Le 9 juin, il quitte l'île du Diable (bagne de Guyane). Après un voyage de trois semaines, il est transféré à la prison militaire de Rennes.

 

Deuxième procès Dreyfus

Le Conseil de Guerre se réunit du 7 août au 9 septembre 1899 dans un climat de tension.

Les dreyfusards sont très optimistes sur l’issue du procès, jugeant que la vérité est déjà connue : selon eux, Dreyfus sera innocenté et reconnu non coupable de trahison. Et pourtant…

 

Le 9 septembre 1899, Maître Demange  cherche, lors d'une plaidoirie de cinq heures, à insinuer le doute dans l'esprit des juges pour obtenir l'acquittement. Malgré tout, le Conseil de Guerre, à la majorité de 5 voix contre 2, déclare l'accusé coupable de haute trahison avec « circonstances atténuantes » et le condamne à dix ans de réclusion.

Le soir même, Alfred Dreyfus forme un pourvoi en révision. Le lendemain, son frère l'avertit que le gouvernement est disposé à proposer au chef de l'Etat de signer sa grâce. Pourtant il hésite : ce serait accepter la culpabilité. Mais épuisé et convaincu par ses proches, il retire son pourvoi.

Sa grâce est signée le 19 septembre 1899 par le président Emile Loubet et il sort de prison deux jours plus tard.

 

 

Lire aussi :

22 décembre 1894 - Dreyfus reconnu coupable

13 janvier 1898 - Émile Zola : « J'accuse ! »

9 septembre 1899 - Dreyfus à nouveau condamné

19 septembre 1899 - Dreyfus gracié

12 juillet 1906 - Réhabilitation du capitaine Dreyfus

 

 

Repost 0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 23:01

Elisabeth II, 27 ans, est couronnée reine de Grande-Bretagne et d'Irlande à l'abbaye de Westminster, à Londres. Elle succède sur le trône à son père, le roi George VI, mort seize mois plus tôt.

L’archevêque de Canterbury pose délicatement, sur la tête d'Elisabeth II, le plus prestigieux des symboles de la souveraineté : la fameuse couronne de Saint Edouard sertie de plus de mille pierres précieuses. A cet instant précis, huit mille voix s'élèvent pour demander que « God save the queen ».

 

La cérémonie est retransmise à la télévision en directe dans cinq pays d'Europe : l'Angleterre, la France, la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne. 

 

 

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 23:01

En 1763, la région du Tennessee devient une possession anglaise. En 1769, une colonie y est crée ainsi qu'un district qui finit par être annexé à la Caroline du Nord.

La première ville est fondée en 1770 sous le nom de Jonesboro. Suite à la guerre d'Indépendance, la Caroline du Nord donne une partie du Tennessee aux Etats-Unis. L'autre partie de la région se nomme l'Etat de Franklin. En 1788, la Caroline du Nord récupère la région qui finit par devenir le seizième état des Etats-Unis le 1er juin 1796.

 

 

Le TENNESSEE tire son nom de la rivière Tennessee, elle-même nommée ainsi à partir du nom d'un village indien Cherokee, Tanasi.

 

Voir aussi : Ordre d'entrée des États américains dans l'Union

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 23:00

 

Les États membre de l'Union et composant aujourd'hui la fédération des États-Unis d'Amérique (50 membres) proviennent de deux grandes phases.

La première regroupe les Treize Colonies d'origine à partir de la Déclaration d'indépendance, le 4 juillet 1776. La ratification de la Constitution par les représentants des Treize Colonies s'est étalée sur deux ans et demi, soit entre décembre 1787 et juin 1790.

Le seconde phase regroupe les 37 autres États ayant rejoint ultérieurement l'Union.

 

Ordre
d'admission
État
de l'Union
Date d'admission 
dans l'Union
Année
 de fondation
1  Delaware 7 décembre 1787 1638
2  Pennsylvanie 12 décembre 1787 1682
3  New Jersey 18 décembre 1787 1660
4  Géorgie 2 janvier 1788 1733
5  Connecticut 9 janvier 1788 1634
6  Massachusetts 6 février 1788 1620
7  Maryland 28 avril 1788 1634
8  Caroline du Sud 23 mai 1788 1670
9  New Hampshire 21 juin 1788 1623
10 Virginie 25 juin 1788 1607
11 New York 26 juillet 1788 1614
12 Caroline du Nord 21 novembre 1789 1660
13 Rhode Island 29 mai 1790 1636
14 Vermont 4 mars 1791 1724
15 Kentucky 1er juin 1792 1774
16 Tennessee 1er juin 1796 1769
17 Ohio 1er mars 1803 1788
18 Louisiane 30 avril 1812 1699
19 Indiana 11 décembre 1816 1733
20 Mississippi 10 décembre 1817 1699
21 Illinois 3 décembre 1818 1720
22 Alabama 14 décembre 1819 1702
23 Maine 15 mars 1820 1624
24 Missouri 10 août 1821 1735
25 Arkansas 15 juin 1836 1686
26 Michigan 26 janvier 1837 1668
27 Floride 3 mars 1845 1565
28 Texas 29 décembre 1845 1682
29 Iowa 28 décembre 1846 1788
30 Wisconsin 29 mai 1848 1766
31 Californie 9 septembre 1850 1769
32 Minnesota 11 mai 1858 1805
33 Oregon 14 février 1859 1811
34 Kansas 29 janvier 1861 1727
35 Virginie occidentale 20 juin 1863 1727
36 Nevada 31 octobre 1864 1849
37 Nebraska 1er mars 1867 1823
38 Colorado 1er août 1876 1858
39 Dakota du Nord 2 novembre 1889 1812
40 Dakota du Sud 2 novembre 1889 1859
41 Montana 8 novembre 1889 1809
42 Washington 11 novembre 1889 1811
43 Idaho 3 juillet 1890 1842
44 Wyoming 10 juillet 1890 1834
45 Utah 4 janvier 1896 1847
46 Oklahoma 16 novembre 1907 1889
47 Nouveau-Mexique 6 janvier 1912 1610
48 Arizona 14 février 1912 1776
49 Alaska 3 janvier 1959 1784
50 Hawaï 21 août 1959 1820

 

 

 

Repost 0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 23:01

 

1472 : Érard de La Marck, prince-évêque de Liège (Décédé le 18 mars 1538).

1535 : Alessandro Allori, peintre italien (Décédé le 22 septembre 1607).

1852 : Julius Richard Petri, Bactériologiste allemand, inventeur du dispositif qui porte son nom, la boîte de Petri (Décédé le 20 décembre 1921).

1857 : Pie XI, pape (Décédé le 10 février 1939).

1887 : Saint-John Perse, poète et diplomate français (Décédé le 20 septembre 1975).

1911 : Maurice Allais, économiste et physicien français (Décédé le 9 octobre 2010).

1923 : Rainier III, prince de Monaco (Décédé le 6 avril 2005).

1930 : Clint Eastwood, acteur, réalisateur, producteur et musicien américain.

1940 : Alain Duhamel, journaliste français.

1945 : Henri Emmanuelli, homme politique français.

1960 : Hervé Gaymard, homme politique français.

1967 : Sandrine Bonnaire, actrice française.

1976 : Colin Farrell, acteur irlandais.

Repost 0
29 mai 2016 7 29 /05 /mai /2016 23:01

Dans la nuit du 30 au 31 mai 1942, la Royal Air Force envoie un millier d’avions pour bombarder la ville de Cologne.

Selon le général Arthur Harris, « il faut briser le moral et le potentiel industriel de l'ennemi par des bombardements stratégiques massifs ».

Le premier raid de mille bombardiers de la RAF sur la grande cité rhénane a reçu le nom de code « Opération millenium ». Le 30 mai 1942 à 22h30, l'ordre de décollage est donné. Les Britanniques ont rassemblé presque tous les bombardiers de la Royal Air Force : 73 Lancaster, 88 Stirling, 131 Halifax, 79 Hampden, 28 Whitley et 602 Wellington. Au total 1.047 avions qui détruiront 240 hectares de Cologne, soit beaucoup plus que lors des 1.346 raids aériens déjà effectués contre la ville.

C'est le début d'une offensive de trois ans sur les plus grandes villes allemandes...

 

1.455 tonnes de bombes, dont deux tiers d'incendiaires, sont déversées cette nuit-là.

3.330 habitations détruites, 2.090 sérieusement endommagés et 7.420 plus légèrement atteints.

Le raid britannique fait 477 morts, plus de 5.000 blessés et 45.000 sans-abris.

 

Lorsque, fin avril 1945, la Royal Air Force mit fin à sa campagne de bombardements stratégiques en Europe, l’Allemagne urbaine était en ruines. Un million de tonnes de bombes anglaises et presque autant d’américaines avaient tué 600.000 civils !

La ville de Cologne en mars 1945

Repost 0
28 mai 2016 6 28 /05 /mai /2016 23:01

Par l'ordonnance de Brunoy*, en date du 29 mai 1346, le roi de France Philippe VI de Valois décide de ne plus accorder de droits d'usage dans les forêts du domaine royal.

Le roi prescrit alors que « les maîtres des eaux et forêts enquerront et visiteront toutes les forez et bois et feront les ventes qui y sont, en regard de ce que lesdites forez se puissent perpétuellement soustenir en bon estat ».

(des agents des eaux et forêts soient tenus de visiter tous les espaces boisés, d'y enquêter et de les faire exploiter, afin qu'ils se puissent perpétuellement soustraire en bon état).

 

Cette ordonnance survient après une longue phase de croissance économique, qui a conduit à d'importants défrichements et à la surexploitation de la forêt.

Cette ordonnance peut être considérée comme la première forme de protection de l'espace naturel.

 

* Brunoy se situe à vingt et un kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne.

Repost 0
27 mai 2016 5 27 /05 /mai /2016 23:01

La République, instaurée à Lisbonne par la révolution des 4 et 5 octobre 1910, a fait brutalement sombrer le Portugal dans un régime ultra-laïc et violemment anticlérical, instable et impuissant à moderniser le pays. Après la Première Guerre mondiale, l'instabilité grandit encore. Les gouvernements se succèdent (23 ministères entre 1920 et 1926), les attentats à la bombe et l'activité anarchiste et syndicaliste plongent le pays dans un climat pré-insurrectionnel qui laisse présager la fin prochaine du régime.

 

Le 28 mai 1926, le général Gomes de Costa commet un énième coup d'État, mettant fin au régime parlementaire et instaurant une dictature militaire. Celle-ci se consolide avec l'arrivée en 1928 d'Antonio de Oliveira Salazar, un professeur d'économie politique de 39 ans, au poste de ministre des Finances.

Général Gomes de Costa Antonio de Oliveira Salazar

 

 

L'État Nouveau

Il s’agit là, d’un régime politique proche de l'idéologie fasciste de Benito Mussolini, fondé sur le catholicisme et l'anticommunisme.

Salazar maintient son hégémonie grâce au soutien de riches propriétaires, d'industriels, et de banquiers et en supprimant les syndicats, la presse ainsi que toute opposition politique, dissidence ou institution nuisible à cette hégémonie. Il crée le parti unique: l'Union Nationale.

Il introduit en 1933 une police politique secrète, la PVDE (Police de Vigilance et de Défense de l'État) plus tard appelée PIDE (Police Internationale de Défense de l'État) et encore plus tard après sa mort DGS (Direction Générale de Sécurité)

Il réussit à stabiliser les finances grâce à une politique monétaire restrictive.

Durant la Guerre civile espagnole, il aide Francisco Franco à combattre les Républicains.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il réussit à maintenir une neutralité apparente bien que dans un premier temps ses affinités idéologiques lui fassent préférer une victoire des forces de l'Axe allemand. Il signe avec Franco un pacte de neutralité vis à vis du conflit.

 

Des « élections » très particulières

Les partis d'opposition sont illicites et seuls les candidats officiels bénéficient de facilités pour leur campagne électorale.

Le droit de vote est accessible à tous les hommes de plus de 21 ans sous réserve qu'ils sachent lire et écrire (sauf à payer une taxe de 100 escudos !), et aux seules femmes ayant une licence ou une maîtrise. Les fonctionnaires sont seuls obligés de voter, par devoir civique. Ces conditions excluent des urnes une bonne partie de la population et en particulier la plupart des habitants des colonies ou « provinces d'outre-mer ».

Repost 0
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 23:01

1564 : Jean Calvin, réformateur religieux et humaniste français (Né le 10 juillet 1509).

1610 : François Ravaillac, exécuté en place de Grève à Paris, pour l'assassinat d'Henri IV, roi de France, le 14 mai 1610 (Né en 1578).

1840 : Niccolò Paganini, musicien italien (Né le 27 octobre 1782).

1916 : Joseph Gallieni, militaire français (Né le 24 avril 1849).

1969 : Jeffrey Hunter, acteur américain (Né le 25 novembre 1926).

2011 : Jeff Conaway, acteur américain (Né le 5 octobre 1950).

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire