Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 23:03

 

Le 16 septembre 1943, à 16h35, 79 bombardiers B17 de la 8e Air Force, commandée par le général Travis et venus d'Angleterre, larguent 1.450 bombes sur Nantes. À peine Nantes a-t-elle le temps d’enterrer ses victimes que la ville est de nouveau touchée : une semaine plus tard deux bombardements vont encore frapper la cité…

Le jeudi 23 septembre, les bombardements sont renouvelés à 8h30 puis à 18h10 : en une quinzaine de minutes, une centaine de bombardiers larguent un millier de bombes sur le grand port de la côte atlantique.


Pour la journée du 16, on compte 977 morts ; pour celles du 23, on dénombre 63 victimes en matinée et 197 en après-midi. À ce chiffre, il convient d’ajouter les disparus (27 personnes), les corps non-identifiés (113) et 67 soldats allemands. Le bilan total s’élève ainsi à 1444 morts, 2.600 blessés, 6.000 sinistrés, 700 immeubles détruits, 3.000 immeubles inhabitables, 50 voies de circulation centrales obstruées sur une surface de plus de deux cents hectares.

Ces raids destinés en principe à détruire des installations industrielles, portuaires et militaires font partie des plus meurtriers sur la France occupée.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire