Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 00:01

Le mardi 13 février 1912, quatre mois après une rébellion militaire, Pu Yi (ou Puyi), douzième et dernier empereur de la dynastie mandchoue ou Qing, abdique. L'empire chinois devient officiellement une République.

 

L'empereur de Chine, âgé de 6 ans, est contraint de renoncer au trône sous la pression du président du Conseil du gouvernement impérial, Yuan Shih-kai.

C'est sa mère qui lit au souverain enfant l'édit d'abdication. Depuis l'automne, deux gouvernements coexistent en Chine : le républicain dirigé par Sun Yat-sen, à Nankin, et un gouvernement impérial, à Pékin. L'abdication de Puyi marque la fin de ce dernier régime et instaure définitivement la république chinoise.

 

Après son abdication, Puyi n'en continue pas moins de résider quelques années encore dans la Cité interdite, le palais impérial, au milieu de ses femmes et de ses eunuques.

Dans l'anarchie des débuts de la République, les généraux et politiciens qui se disputent le pouvoir et hésitent en effet à liquider les derniers symboles de l'ancienne dynastie. Ils veulent conserver une solution de rechange pour le cas où la République s'enfoncerait dans l'impasse.

Le souverain déchu est ainsi rétabli sur le trône pendant douze jours en juillet 1917…

Mais il est finalement chassé de son palais en 1924 par un « seigneur de la guerre » et se réfugie dans la concession japonaise de Tianjin (T'ien-tsin).

Quand ils attaquent la Chine en 1931, les Japonais mettent la main sur Pu Yi.

Le 1er mars 1932, ils en font le dirigeant de l'État du Mandchoukouo (la Mandchourie) puis lui confèrent le titre d'empereur de ce pseudo-État. Il réside à Moukden, capitale de cette ancienne province périphérique de l'empire chinois, d'où sa dynastie est originaire.

Après la défaite japonaise, il est capturé par les Soviétiques mais ceux-ci ne tardent pas à le livrer aux nouveaux dirigeants communistes de la Chine. Le dernier représentant de la dynastie mandchoue subit pendant dix ans une longue et humiliante « rééducation » avant de finir sa vie comme employé de bureau pendant la « Révolution culturelle ».

 

Le cinéaste Bertolucci a représenté l'histoire de Pu Yi dans un film à grand spectacle, « Le dernier empereur ».

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire