Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 23:02

Le vendredi 19 juin 1942, François Mitterrand arrive à Vichy et parvient à trouver un emploi de documentaliste à la légion des combattants et des Volontaires de la Révolution Nationale, sorte de parti unique qui reprend la propagande pétainiste.

 

Le jeune François Mitterrand

Admirateur du Maréchal

Dans les premiers mois de l'année 1942, François Mitterrand éprouve de l'admiration pour le maréchal Pétain et collabore à une revue de Vichy : « France, revue de l'État nouveau ».

Dans une lettre retrouvée dans ses archives, François Mitterrand fait même l'éloge du SOL (Service d'Ordre Légionnaire), groupe paramilitaire chargé de pourchasser les ennemis du régime.

François Mitterrand a été maréchaliste et plein de confiance et d'admiration pour l'homme Pétain, notamment à la lecture d'une de ses lettres à sa sœur, rédigée le 13 mars 1942 et dans laquelle il écrit : « j'ai vu le maréchal au théâtre [...] il est magnifique d'allure, son visage est celui d'une statue de marbre. »

Mitterrand-Petain vichy

François Mitterrand à Vichy

Pendant la collaboration, Mitterrand est donc à Vichy et fait la connaissance de René Bousquet, secrétaire général de la police. En juin 1942, ce dernier négocie avec le chef de la police allemande les modalités de collaboration de la police française pour participer aux rafles des juifs.

 

Les rares fois où François Mitterrand a accepté de parler de cette période, le président de la République se justifiait en expliquant qu'il n'était pas au courant de ce qui se passait pour les Juifs.

Lors du vote des lois de 1941 qui excluent les Juifs de la communauté nationale, Mitterrand était en Allemagne. Toutefois, il est difficile de croire que Mitterrand ignorait le sort qui était réservé aux Juifs.

Il était à Vichy lorsque les fonctionnaires de la police française arrêtaient les Juifs à Paris et dans la zone sud, sous les ordres de René Bousquet.

 

Le 2 juillet 1942, Bousquet rencontre le SS Karl Oberg pour lui proposer l'arrestation de 20.000 juifs étrangers en zone occupée et 10.000 en "zone libre".

 

Le 16 et 17 juillet 42, les Parisiens assisteront à la razzia par la police et gendarmerie française (grâce à l'accord Mitterrand-Bousquet), parmi cette razzia 4501 enfants.

 

François Mitterrand resta à Vichy jusqu'à fin 1943 (une fois que les nazis avaient perdu Stalingrad et que les Américains avaient débarqué en Sicile).

 

Récompense pour services rendus à Pétain

En avril 1943, Le Maréchal Pétain remet la francisque à François Mitterrand pour « récompenser les services rendus à l'État français ».

Il figure sur le répertoire des récipiendaires sous n° 2202.

Ses parrains ont été Simon Arbellot, ancien journaliste au Temps et au Figaro devenu directeur des services de presse de Vichy, et Gabriel Jeantet, un ancien cagoulard, ami de Mitterrand.

Pour obtenir cette décoration, il faut en faire la demande en remplissant un formulaire sans ambiguïté : « Je fais don de ma personne au maréchal Pétain comme il a fait don de la sienne à la France. Je m'engage à servir ses disciplines et à rester fidèle à sa personne et à son œuvre. »

 

Bousquet - Mitterrand

En 1974, René Bousquet soutenait et apportait son concours financier au candidat François Mitterrand contre.

En 1981, après la victoire de François Mitterrand à l’élection présidentielle, Bousquet sera reçu à l'Élysée « pour parler politique ».

En 1986, quand les accusations portées contre René Bousquet prennent de la consistance, le président aurait cessé de le voir.

En 1994, ses liens avec Bousquet sont rendus publics à l'occasion de la sortie du livre de Pierre Péan.

Liens du jour :

10 mai 1981 - François Mitterrand président

Francisque gallique

Partager cet article

Repost 0

commentaires

CAUDRON 19/06/2016 08:50

Merci pour ce rappel et merci à l'amie qui a partage cet article sur FACEBOOK . Tout le monde devrait en faire autant pour rappeler aux Français qui étaient les collabos et résistant de la dernière heure !

JM Bourget 15/10/2014 11:00


Pour avoir eu sous les yeux la photo qui manque, celle où le Maréchal épingle la Francisque à Mitterrand, c'est une histoire que je connais depuis 50 ans et votre article, méritant, contient des
erreurs. Ainsi ce n'est pas à Vichy mais juste après la guerre que Tonton rencontre Bousquet quand celui-ci, coindamné puis grâcié une heure plus tard va finacer la carrière politique de Mitt. La
personnalité de ses deux parrains de Francisque Abélio et Gabriel Jeantet, père de l'ancien directeur du monde et actruel de Sud Ouest.....;


Ce n'est en aucun cas Péan qui a révélé la liaison Bousquet Mitt, le fait était connu et publié depuis longtemps, certes parfois par Minute ce qui n'exclue pas la vérité. Simplement certains ne
voulaient par voir. Le livre de Péan n'est qu'une vision angélique de Mitterrand, une biographie autorisée.


Détail sur Jeantet, si vous cherchez sur la Cagoule dans Wikipédia la présence de Jeantet, on ne trouve rien, le site a été lavé par les amis de Tonton et du fils.

PlanetOrion 27/11/2013 13:29


Pour ma part, j'ai signé dernièrement une pétition pour le droit de savoir chez médiapart, sans pour autant savoir qu'il s'agissait de l'affaire bétencourt. J'avais simplement cliqué sur une
publication de Facebook. Serai-je considéré plus tard à tort sachant que j'ai signé cette pétition? L'affaire Bétencourt ne m'a jamais intéressé...particulièrement.

Denis DEREGNAUCOURT 29/05/2013 22:41


 


A la commémoration de la creation du conseil de la resistance Française ( 70 ans ) cetteannée 2013


j'avais une pensée pour l'activisme de F Mitterand à Vichy, au final il fut ministre de l'interieur ordonnateur des tortures en Algérie puis président .


Pas rancuniers les français ou amnésiques !!!

Renée 20/06/2012 08:54


Ce n'est pas au programme d'histoire , l'éducation Nationale a oublié cet épisode

Elise 16/02/2012 08:38


Et dire que le futur président selon les sondages se réclamme encore de MITTERRAND !

Julien 24/09/2011 14:27



C'est vrai que tout cela on en parle pas dans les cours d'histoire.



DEREGNAUCOURT DENIS 20/06/2011 19:55



Tres bon document à mettre devant le nez de ceux qui disent que du bien de François Mitterand.


Les périodes en ministère, présidentielle de cet individu sont aussi fameuses.


Dire que l'on m'insulte de fasciste car je ne pense pas comme les gauches politiques



Archimède 20/06/2011 20:55



Les informations contenues dans cet articles ont été maintes fois recoupées à partir de nombreuses sources.


Sauf les manuels officiels d'Histoire qui ont oublié cette page (économie de papier ?).



Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire