Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2018 6 26 /05 /mai /2018 23:01

Les négociations entamées deux jours plus tôt entre le gouvernement, le patronat et les syndicats, aboutissent aux accords signés au ministère des affaires sociales, rue de grenelle le lundi 27 mai 1968.

 

Après des semaines de manifestations, à l'initiative de Georges Pompidou, alors premier ministre du général de Gaulle, les négociations débutent le 25 mai au ministère des affaires sociales, situé rue de Grenelle, à Paris.

Les représentants du gouvernement, des syndicats (CGT, CFDT, FO, CFTC, FEN) et des organisations patronales signent les accords que l’on nomme depuis « les accords de Grenelle ». Parmi les négociateurs figurait Jacques Chirac, alors jeune secrétaire d'État aux affaires sociales.

 

Ils prévoient l'augmentation du SMIG (salaire minimum) de 25%, des salaires et la réduction du temps de travail.

 

Mais ces concessions ne satisfont pas la base ouvrière et la grève continue. C'est l'impasse, la crise sociale de mai 68 débouche alors sur une crise politique. Le 30 mai, De Gaulle annoncera la dissolution de l'Assemblée et reprendra le pays en main. Aux élections législatives du 30 juin, les gaullistes de l'UDR triomphent avec 293 sièges sur 378.

 

Les accords de Grenelle ne permettront pas une reprise immédiate du travail, mais serviront de base aux négociations à suivre. Ces accords ont fini par aboutir à plusieurs réformes :

  • augmentation de 35 % du salaire minimum interprofessionnel garanti (passant de 2,22 à 3 francs de l'heure)
  • augmentation de tous les autres salaires (environ 7 %)
  • réduction du temps de travail : la semaine de 40 heures (le temps de travail était en moyenne de 43 heures)
  • droit au syndicat d'entreprise
  • mise en place des allocations familiales
  • hausse du minimum vieillesse
  • récupération des journées de grève

 

Relire aussi :

22 mars 1968 - Mouvement du 22 mars - Effervescence dans les universités françaises

3 mai 1968 - Premières barricades de Mai 68

10 et 11 mai 1968 - La « nuit des barricades »

13 mai 1968 - Grande manifestation contre de Gaulle

30 mai 1968 - De Gaulle dénonce un complot ourdi par « un parti qui est une entreprise totalitaire » et décide de dissoudre l'Assemblée

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire