Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 00:01

Le jeudi 17 janvier 1991, les États-Unis et une coalition internationale lancent l'opération « Tempête du désert » pour délivrer le Koweït de l'armée d'invasion de Saddam Hussein.

Cette guerre, dite guerre du Golfe trouve son origine dans la précédente guerre engagée par l'Irak contre l'Iran qui s’est terminé en 1988. En août 1990, pour remplir ses caisses vidées par cette longue guerre contre l’Iran, l’Irak envahit le Koweït et suscite ainsi la réprobation de la communauté internationale.

 

Une coalition mondiale

Le 2 août 1990 à 2h00 du matin, les divisions de la Garde républicaine irakienne et les forces spéciales de l'armée irakienne sont les premières à entrer sur le sol koweïtien. Après plusieurs heures de combats, le Koweït tombe dans les mains de l'armée irakienne. Les dernières poches de résistance tomberont le 4 août. La 35e brigade mécanisée de l'armée koweïtienne parviendra par ailleurs à battre en retraite en Arabie saoudite ainsi qu'une partie de l'aviation koweïtienne et de la marine de ce pays.

L'occupation du Koweït a été unanimement condamnée par toutes les grandes puissances mondiales. Même les pays traditionnellement considérés comme de proches alliés à l'Irak, comme la France et l'Inde, ont appelé à un retrait immédiat de toutes les forces irakiennes du Koweït.

 

Très vite, une coalition militaire, dirigée par les États-Unis et au sein de laquelle figurent des pays arabes, se met en place et se déploie principalement en Arabie Saoudite.

La coalition réunit 28 pays et 605.000 hommes dont une moitié d'Américains. Elle dispose d'armes du dernier cri. Face à elle, une armée irakienne de 540.000 hommes, mal commandés et sans motivation.

La France envoie la division Daguet, spécialement créée pour la circonstance.

Le vote de la résolution 678 par le Conseil de sécurité de l’ONU, le 29 novembre 1990, autorise le recours éventuel à la force pour chasser les forces irakiennes du Koweït et fixe au régime de Saddam Hussein un ultimatum devant arriver à échéance le 15 janvier 1991.

 

Les ultimes tractations diplomatiques ayant échoué, l’opération Tempête du Désert (Desert Storm) est lancée le 17 janvier à minuit pile, avec une vaste offensive aérienne afin de détruire l’ensemble des sites stratégiques irakiens.

Les aviateurs français sont mobilisés dès les premières heures. À 5H30 du matin, 12 Jaguar des 7ème et 11ème Escadres de chasse décollent d’Al Ahsa, en Arabie Saoudite. Leur objectif est de détruire des dépôts de missiles SCUD ainsi que des dispositifs de défense sol-air de la base Al Jaber, située au centre du Koweït.

85.000 tonnes de bombes sont déversés sur le pays pendant 42 jours !

 

Le 23 février, c'est au tour des forces terrestres d'entrer en opération. Elles ne trouvent devant elles aucune résistance. Après plusieurs jours de bombardements massifs sur l'ensemble du pays, les armées coalisées entament « une promenade militaire » à travers le Koweit et l'Irak.

 

Voir aussi :

2 août 1990 - Saddam Hussein envahit le Koweit, prélude à la guerre du Golfe

22 septembre 1980 - L'Irak envahit l'Iran

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire