Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 23:01

A 8h15, l'avion américain « Enola Gay » piloté par Paul Tibbets lâche la première bombe atomique, « Little Boy », sur la ville Hiroshima, siège du commandement du Japon impérial.

http://www.temoignages.re/IMG/jpg/8-9a-.jpg

L’équipage d’Enola Gay avec Paul Tibbets au centre.

 

Activée par les capteurs d’altitude et ses radars, la bombe explosa à 580 mètres à la verticale de l’hôpital Shima, en plein cœur de l’agglomération, à 170 m au Sud-Est du pont visé, libérant une énergie équivalente à environ 15.000 tonnes de TNT.

Une énorme bulle de gaz incandescent de plus de 400 mètres de diamètre se forma en quelques fractions de secondes, émettant un puissant rayonnement thermique. En dessous, près de l’hypocentre, la température des surfaces exposées à ce rayonnement s’est élevée un bref instant, très superficiellement, à peut-être 4000°C.

Des incendies se déclenchèrent, même à plusieurs kilomètres. Les personnes exposées à ce flash furent brûlées. Celles protégées à l’intérieur ou par l’ombre des bâtiments furent ensevelies ou blessées par les projections de débris quand, quelques secondes plus tard, l’onde de choc arriva sur elles.

Des vents de 300 à 800 km/h dévastèrent les rues et les habitations. Le champignon atomique, aspirant la poussière et les débris, débutait son ascension de plusieurs kilomètres.

Bombe atomique sur Hiroshima

L'explosion provoquera la mort d'environ 100.000 personnes et anéantira complètement la ville dans un rayon de 2 kilomètres. Les radiations continueront à faire de nombreuses autres victimes pendant des années.

 

Cette explosion a été décidée par le président américain Harry Truman pour mettre fin à la Seconde Guerre mondiale.

La cité de Hiroshima fut choisie comme cible, car elle n’avait pas encore subi de raids aériens : elle constituait une zone idéale pour évaluer l’impact de la bombe atomique. Le centre de la ville possédait plusieurs bâtiments en béton armé, de même que des constructions moins solides. En périphérie, les habitations en bois côtoyaient les petits commerces, formant une dense collection de structures légères. Quelques usines s’étaient implantées dans la banlieue. Le risque d’incendie était élevé à Hiroshima : la concentration des bâtiments et les matériaux utilisés étaient propices à une destruction maximale grâce aux effets thermiques de la bombe.

Bombe atomique sur Hiroshima 

 

Le 9 août : Bockscar largue Fat Man sur Nagasaki.

Le 14 août : le conseil impérial accepte la capitulation sans conditions.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire