Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 23:01

C’est le jeudi 8 avril 1971, que les Roms (ou Rroms), qui représentent la première minorité de l’Union européenne, choisissaient les symboles de leur communauté ainsi que leur drapeau et leur hymne.

 

Le drapeau Rom

Sur un fond vert (la Terre fertile) et bleu intense (le Ciel, la liberté), est posé le Chakra (roue solaire à vingt-quatre rayons, symbole de la route et de la liberté), du rouge de l'empereur Ashoka.

drapeau rom

Le peuple Rom

Les mots Rom et romani (la langue parlée par les Roms) n'ont aucun rapport avec la ville de Rome, la Roumanie, l’empire romain ou les Roumains.

En hindi, "rom" signifie "être humain" et "gadjo" (ou gadjé), "étranger".

En effet, les Roms sont originaires d’Inde du Nord.

Ils sont connus sous de nombreuses dénominations : Gitans, Tsiganes ou Tziganes, Manouches, Romanichels, Bohémiens, Sintis, ou parfois "gens du voyage" (bien que cette dernière dénomination ne soit pas réservée aux Roms).

 

Les différents noms donnés à certains groupes de Roms ont les origines suivantes :

Romanichels est un dérivé de Romani (groupe d'hommes).

Manouches est proche de manushiam, qui signifie gens en hindi.

Gypsies en anglais rappelle une ancienne légende selon laquelle les Roms seraient venus d'Égypte (Egyptos en grec) mais en fait les noms grecs Gyps et Gyftos, dont dérive Gypsies, signifient respectivement recycleur, équarrisseur, et ferronnier, ferrailleur, chaudronnier.

Gitans, de l'espagnol Gitanos, dérive aussi de Gyps et de Gyftos, et a également été rapproché d' "Egiptos".

 

Histoire des Roms

Vers l'an 1000, les Roms quittèrent l'Inde pour traverser ce qui est maintenant l'Afghanistan, l'Iran, l'Arménie, une grande partie du Caucase et la Turquie.

Ils atteignirent les Balkans vers le XIVème siècle.

Puis, de dispersant à travers l’Europe, ils se christianisèrent au contact de la population chrétienne européenne. Mais une histoire commune lie ces populations marquées par le servage, l'esclavage jusqu'en 1850.

 

C’est en Europe de l’Ouest, qu’ils connaîtront leur plus grandes vague de migration au XVIème siècle, où certain pays n’hésiteront pas à les déporter dans les colonies africaines et Américaines.

 

 

Victimes du Nazisme

Jusqu’au XXème siècle, les Roms se retrouveront plus ou moins en bon terme avec les Européens. Mais, dès 1930, ils seront victimes de la politique racial des nazis par l’extermination et le génocide.

 

Il y a eut au moins 250.000 déportés et tués sur les 700.000 qui vivaient en Europe. Cette période porte pour les Roms le nom de Samudaripen, c’est à dire « meurtre total » en langue Romani.

 

Un devoir de mémoire

De nos jours, l’ampleur du génocide des Roms n’est pas systématiquement reconnue au près d’un large public, et certain ignore même son existence.

Il aura fallu attendre 1982 pour que l’Allemagne reconnaisse officiellement ses responsabilités et en France seulement 1997, pour qu’un Président de la République y fasse référence, pour la première fois, dans une cérémonie en mémoire des victimes de la déportation.

En 2005, lors du 60ème anniversaire de la libération des camps, un hommage solennel a été rendu à toutes les victimes de cette barbarie, dont les Roms.

 

Victimes des pays de l'Est

Dans les pays de l'ex bloc de l'Est, les Roms ont été victimes d'une assimilation et d'une sédentarisation forcées qui a conduit à leur ghettoïsation et à la négation de leur culture. Cantonnés à des emplois subalternes dans les fermes et les entreprises d'État, ils furent les premiers à connaître le chômage lors du déclin du communisme.

Ils ont subi les pires exactions lors du conflit en en ex-Yougoslavie des années 1990.

Réprouvés, ballotés d'un État à l'autre, les Roms suscitent encore et toujours le mépris, la méfiance ou l'indifférence.

 

Les Roms aujourd'hui

Dans le monde, les Roms sont entre 8 et 10 millions, la plupart en Europe.

En Roumanie, Bulgarie, Slovaquie, Hongrie et dans les Balkans, ils représentent jusqu’ à 10% de la population.

Depuis l'élargissement de l'Union européenne à la Bulgarie et la Roumanie, ils constituent la plus importante minorité ethnique de l'Union européenne.

Mais l'immigration de quelques milliers d'entre eux à l'Ouest suite à l'effondrement du bloc communiste génère de vives réactions de rejet

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire