Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 23:01

Les massacres de septembre 1792 constituent l’un des sommets de la violence révolutionnaire. Ils se sont déroulés dans un contexte de psychose collective provoquée par l’invasion austro-prussienne et par la crainte, entretenue par la presse, d’un retournement de situation en faveur des royalistes et de la monarchie.

 

Le dimanche 2 septembre 1792, vers midi le canon tonne, puis le tocsin se propage dans Paris. Dans l’après-midi, débutent « les massacres de Septembre ».

Du 2 au 6, une centaine de massacreurs parcourent les prisons et tuent environ 1.300 personnes dans des simulacres barbares de jugement. Bien que les premiers exécutés soient des prêtres, on dénombre parmi les massacrés 72% de droit commun, 17% de prêtres, des aristocrates mais des citoyens ordinaires. Certaines prisons furent totalement vidées comme aux Bernardins (73 tués sur 75), Saint-Firmin (75 tués sur 91) ou le Châtelet (220 tués sur 269).

 

Parmi les victimes figure la princesse Marie-Thérèse de Lamballe (42 ans), ancienne confidente de la reine, connue pour être aussi belle que vertueuse ! Elle avait été enfermée à la prison de la Force après avoir accompagné la famille royale à la prison du Temple. Le 3 septembre, son corps est mis en lambeaux par les émeutiers. Sa tête, plantée au bout d'une pique, est promenée sous la fenêtre de la cellule de la reine !

 

Ce déferlement de violences s’étend à d’autres villes (Versailles, Meaux, Lyon, Caen, Gisors, Reims…) faisant au moins 150 victimes supplémentaires.

Le 9 septembre, à Versailles, les prisonniers venus d'Orléans sous la conduite de Claude Fournier dit l’Américain sont arrachés de force par la foule et sont massacrés, l’on recense 53 morts. Parmi les tués se trouve l’ancien ministre Valdec de Lessart, il devait à l’origine comparaître devant la haute cour (introuvable) de justice. Les dépouilles seront ramenées à Paris, entassées sur des charrettes.

Avec ces massacres, la Révolution française entre dans sa phase la plus violente.

 

Ces massacres, qui ont marqué les esprits, ont donné lieu à la création de nouveaux mots : les septembriseurs sont les massacreurs de septembre 1792 ; septembriser signifie massacrer ; une septembrisade, un massacre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DECHESNE 02/09/2017 11:07

Marie-Thérèse de Lamballe est assassinée le 3 septembre

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire