Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 23:01

Pierre et Marie Curie découvrent un nouvel "Elément", le Polonium, symbole "Po" et numéro atomique = 84.

Effectuant des recherches sur un minerai riche en uranium appelé Pechblende, le couple parvient à en extraire un premier élément radioactif : le polonium, nommé ainsi par Marie Curie en hommage à son pays natal, la Pologne.

En décembre, ils annonceront la découverte d’un autre élément, encore plus radioactif : le radium.

Pierre et Marie Curie 

Le 14 novembre 1903, Marie et Pierre Curie reçoivent le Prix Nobel de physique.

En 1911, Marie Curie obtient le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium. Elle est la seule femme à avoir reçu deux prix Nobel.


Repost 0
14 juillet 2011 4 14 /07 /juillet /2011 23:01

Le pharmacien et chimiste français Hippolyte Mège-Mauriés remporte le concours lancé par Napoléon III pour trouver un produit de substitution au beurre et dépose le brevet de son invention. Ce produit devait se conserver sans rancir ni dégager d'odeur forte, et il devait de plus être peu coûteux.

En effet, à cette époque, le beurre qui était cher, rare et se conservait mal.

 

Mège-Mouriès

Fils d'un instituteur, il débute sa carrière de pharmacien à l'Hôtel-Dieu de Paris en 1838 et commence ses recherches en chimie appliquée.

Pendant les années 1860 il étudie la chimie des corps gras, et ses recherches aboutirent à la margarine.

Il réalisa une émulsion blanche résultant de graisse de bœuf fractionnée, de lait et d’eau baptisée « margarine » du nom grec « margaritari » signifiant « perle ».

Mege Mouries Hippolyte

 

Le brevet est déposé en 1872 et la commercialisation de la margarine va alors se développer.

La margarine qui présente les mêmes caractéristiques nutritionnelles que le beurre est au départ destinée à la marine française.

Mais notre margarine est différente de celle de Mège-Mouriès, sa composition étant essentiellement d’origine végétale. De nouvelles recherches seront entreprises pour utiliser des huiles végétales tropicales dans la fabrication de la margarine.

margarine

Repost 0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 23:01

Le général allemand à la retraite Ferdinand Von Zeppelin, s'envole à bord d'un ballon dirigeable de son invention au dessus du lac de Constance en Allemagne.

L'aérostat de 128 mètres de long, baptisé L21, a parcouru 6 kilomètres en 18 minutes à 400 mètres d'altitude. Pour Zeppelin, c'est l'aboutissement de près de 25 ans de travail.

zeppelin premier vol zeppelin premier vol

 

Liens du jour :

Zeppelin mot éponyme de son inventeur

29 janvier 1916 : Un Zeppelin allemand bombarde Paris

 

Les dirigeables refont leur apparition

Repost 0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 23:01

Le physicien Benjamin Franklin démontre sa théorie sur la foudre au cours d'un orage, en attachant une clef à un cerf-volant.

 

Dans la nuit du 15 juin 1752, à Philadelphie (Pennsylvanie), Benjamin Franklin met à profit un violent orage pour lancer un cerf-volant de son invention et capter l'électricité atmosphérique.

Au péril de sa vie et avec une rare inconscience, le savant démontre ainsi la nature électrique des éclairs.

http://www.lycee-benjamin-franklin.fr/php5/spip/local/cache-vignettes/L256xH224/BenjaminFranklinLightening-d1629.jpg    

Expérience du cerf-volant

Benjamin Franklin conduisait des recherches sur la nature de l'électricité. Il était convaincu que les éclairs étaient de nature électrique.

Une partie de la communauté scientifique, et principalement la Royal Society, portait peu d'intérêt à ses recherches, et traitait avec ridicule ses explications sur la nature électrique des éclairs.

Benjamin Franklin publia en 1750 le protocole d'une expérience, proposant de faire voler un cerf-volant au cours d'un orage, une clef métallique attachée au fil du cerf-volant.

 

Cette expérience mena à l'invention du paratonnerre.

L’expérience prouvait nettement que le phénomène des orages était de nature électrique. On arriva ainsi à déterminer que la terre jouait un rôle actif dans le déroulement d’un coup de foudre.

La pointe extrême du cerf-volant déchargeait les nuages orageux, sorte de monstrueuse batterie électrique.

Il parut dès lors possible au savant américain d’imaginer un appareil qui attirât la foudre, la captât et la conduisît en lieu sûr, préservant ainsi les habitations d’alentours.

La foudre frappant de préférence les objets élevés et détruisant principalement les corps mauvais conducteurs, il fallait donc présenter à l’orage un corps bon conducteur, qui permit au fluide électrique de s’écouler normalement vers le sol.

Le paratonnerre fut conçu afin d'« écouler à la terre le fluide électrique contenu dans le nuage orageux et ainsi empêcher la foudre de tomber ».

Dans la pratique, le câble conducteur d’un paratonnerre aboutit à un puits contenant de l’eau où le courant électrique se perd. Faute de cette précaution, il pourrait arriver que la violence d’un coup de foudre soit suffisante pour faire fondre le câble.

http://techno-science.net/illustration/Retro-sciences/ElectriciteAtmospherique1922/Paratonnerre.jpg

Repost 0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 23:01

Hitler, après le débarquement allié en Normandie, veut porter un coup décisif au moral des Britanniques. La propagande nazie a donné à une nouvelle arme le nom de V1 (Vergeltungswaffe eins, « arme de représailles n° 1 »).

Le mardi 13 juin 1944, à partir de 3h30 du matin, les premiers V1 allemands sont lancés sur l'Angleterre, à partir de rampes situées sur les côtes de la Manche.

Ce 13 juin, sur les dix V1 lancés, quatre seulement atteignent le sol britannique, et un seul tombe sur Londres, tuant six personnes.

 V1 sur Londres

La nouvelle arme, construite dans la base ultrasecrète de Peenemünde

La bombe volante Fi-103/V1 mesure 7,90m de long et est propulsée par un moteur à réaction qui ne fonctionne qu'à partir de 300km/h. Le V1 est donc catapulté. Il est guidé par un pilote automatique. L'engin tombe sur sa cible après l'arrêt programmé du moteur. Il a une envergure de 5,38m et pèse au décollage 2 150Kg, dont 550Kg de carburant. Il contient une charge explosive de 830Kg.

L'engin a une vitesse maximale de 644Km/h et a une portée de 230Km.

 

80 jours d'angoisse

Durant l'été 1944, les Allemands lancèrent en moyenne une centaine de V1 par jour (et parfois jusqu'à 250) à partir de plusieurs dizaines de rampes installées sur le littoral de la Manche.

En moyenne 70 s'écrasent sur Londres chaque jour, faisant au total.

Sur ces 8.000 engins, environ 2.400 franchirent les écrans anti-aériens et les barrages de chasseurs, tuant 6.184 personnes, en blessant 17.981 et causant de sérieux dégâts à la ville de Londres.

 

Un effet surtout psychologique

La Royal Air Force démontrera que les V-1 peuvent être abattus en vol ou déviés de leur trajectoire. Après avoir réorganisé leur défense (qui combine des avions de chasse, des canons antiaériens et des barrages de ballons captifs), les Britanniques parviennent, en août 1944, à abattre la plupart des V1 qui franchissent la Manche.

 

Les V1 eurent un effet psychologique, plutôt que tactique. Leur faible charge explosive et leur précision toute relative en firent une arme finalement « peu efficace » (proportionnellement on nombre lancés).

Mais les armes secrètes allemandes alimentèrent la propagande de Goebbels et laissèrent croire à l'opinion étrangère et allemande, que l'Allemagne pouvait encore retourner le sort de la guerre.

 

Grâce à un résistant français, Michel Hollard, qui localise les 104 rampes de lancement, l'aviation britannique va pouvoir détruire celles-ci une à une et annihiler ainsi la menace.

Les attaques de V1 cessent le 1er septembre 1944.

Les V1 ne frappèrent pas que l'Angleterre, la Belgique fut également touchée. Plus de 8 000 V1 furent lancés sur Anvers et plus de 3 000 sur Liège.

 

Les V2 frappent Londres et Anvers

Contrairement à la croyance des Alliés, la menace des armes nouvelles allemandes n'est pas définitivement écartée après la libération de la France et de la majeure partie de la Belgique.

Hitler a confié aux S.S. le déploiement des fusées A4, rebaptisées V2. Le premier de ces missiles frappe Paris, le 8 septembre 1944.

Mais l'essentiel des attaques de V2 porte sur deux villes : Londres et Anvers, principal port des Alliés sur le continent. Pendant sept mois, les V2 tuent aveuglément.

 

Le Blockhaus d'Éperlecques - lancement de fusées V1 et V2

 

Les savants allemands qui ont mis au point ces fusées participeront, après la guerre, à la conquête de l'espace.

Repost 0
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 23:02

Home est un film documentaire écrit et réalisé par Yann Arthus-Bertrand et produit par Luc Besson.

Conçu comme un carnet de voyages, il est constitué uniquement d'images aériennes.

 

Ce film de 90 minutes dans sa version courte (TV, DVD et internet) et de 120 minutes dans sa version longue (cinéma) sur le lien qui unit l'homme à la Terre a eu la particularité d'être diffusé gratuitement sur Internet en français, anglais, espagnol, allemand et arabe.

 

Il fut disponible gratuitement et légalement sur internet dès sa sortie (le 5 juin à 00 h 00) dans le cadre de la Journée mondiale de l'environnement.


Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 23:01

Tout commença en octobre 1922 par une simple conversation dans les allées très chics du salon de l'Auto. Sous le dôme imposant du Grand Palais, George Durand (secrétaire général de l'Automobile Club de l'Ouest), Charles Faroux (éminent rédacteur du journal L'Auto) et Émile Coquille (administrateur de la société de roues Rudge-Whitworth) tombent d'accord pour lancer un "Grand Prix d'Endurance de 24 heures".

 24-heures-du-mans-1923.jpg

En quelques mois, le projet est affiné, le règlement déposé, la date fixée tandis que le circuit retenu sera celui qui a déjà accueilli le GP de l'ACF en 1921.

Le GP d'Endurance attire 17 constructeurs (dont 15 français) pour 33 engagés.

 

La plupart des 33 équipes au départ étaient françaises.

 

L'Automobile Club de la Sarthe organise une épreuve d'endurance de 24 heures.

Cette première édition se déroule les 26 et 27 mai 1923 sur un circuit proche de la ville du Mans.

Elle est remportée par André Lagache et René Léonard sur une Chenard & Walcker qui couvrent les 128 tours à la moyenne de 92,064 km/h. La longueur du circuit était alors de 17,262 km.

 

La 79e édition des 24 Heures du Mans aura lieu les 11 et 12 juin 2011 et devrait voir 83 équipes sur la ligne de départ.

Repost 0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 23:01

Le jeudi 20 mai 1875, 17 états signent à Paris la Convention du Mètre.

Ce traité international décide de la construction d'un nouveau prototype du mètre.

Le célèbre mètre étalon en platine iridié est ainsi déposé au Bureau international des poids et mesures (BIPM) dans l'enceinte de Pavillon de Breteuil à Sèvres (Hauts-de-Seine).

 

La première définition du mètre remonte à l’époque de la Révolution française : il correspond à « la quarante millionième partie de la longueur du méridien terrestre ».

 

Voir aussi : 7 avril 1795 - Adoption du système métrique

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 23:01

L'aviateur français Jean Mermoz réussit la première traversée postale sans escale de l'Atlantique Sud entre Saint-Louis (Sénégal) et Natal (Brésil) à bord de l'hydravion "Le Comte de la Vaulx". Il parcourt les 3.200 kilomètres qui séparent les deux continents en 21 heures.

Il permet ainsi l'ouverture de la liaison postale France-Amérique du Sud.

 

Le pilote Jean Mermoz est accompagné du navigateur Jean Dabry du radiotélégraphiste Léopold Gimié.

 Jean Mermoz

Jean Mermoz est né en 1901.

Passionné par l'aviation, il s'est engagé dans l'armée de l'air en 1920 et a échoué 2 fois au brevet de pilote avant de le réussir en 1921.

Pilote breveté, il fut dépêché en Syrie où son courage et sa grande maîtrise de l'air lui valurent plusieurs citations.

 

Démobilisé en 1924, il entra au service de la société Latécoère et fut affecté à la ligne Toulouse - Barcelone - Alicante.

 

En 1925, il vola sur la ligne Casablanca-Dakar.

 

Le 10 mai 1927, il inaugurait la ligne Toulouse-Saint-Louis du Sénégal sans escale. La même année il fut chargé par la Compagnie Générale Aéropostale d'assurer la ligne Buenos Aires-Rio de Janeiro.

 

Le 12 mai 1930, à bord d'un hydravion "Latécoère 28" baptisé "Le Comte de la Vaulx" il réalisa pour la première fois la liaison Toulouse - Saint-Louis - Natal au Brésil, transportant 130 kgs de courrier, réussissant ainsi la première traversée postale sans escale de l'Atlantique Sud.

 

Le 16 janvier 1933 il relia Dakar à Natal à la vitesse moyenne de 227 km/h.

Après une dizaine de traversées de l'Atlantique Sud, Jean Mermoz décolla de Dakar le 7 décembre 1936, à bord de "La Croix du Sud".

Quelques heures plus tard, on capta le message radio suivant, "Coupons moteur arrière droit". Rien ne fut retrouvé de "la Croix du Sud".


Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 23:32

Du 6 mai au 31 octobre 1889, la 4ème Exposition universelle de Paris célèbre le 100ème anniversaire de la Révolution.

exposition universelle paris1889

L'Exposition Universelle de 1889 était située sur Le Champs de Mars et au Trocadéro pour l'Art et l'Industrie ainsi que l'esplanade des Invalides pour les colonies françaises et le ministère de la guerre.

 

Elle a été organisée par Jean-Charles Alphand ingénieur à la ville de Paris chargé diriger le Service des Promenades et Plantations et proche collaborateur du baron Haussmann .

Pour l'occasion, un concours a été lancé visant à ériger une tour temporaire de 300 mètres de haut.

Le projet de l'ingénieur Gustave Eiffel est retenu parmi 700 concurrents. L'Exposition accueillera 33 millions de visiteurs et la tour d'acier connaîtra un grand succès. A l'expiration de la concession en 1909, elle sera sauvée grâce à sa reconversion militaire puis civile avec l'installation d'un émetteur radio.

 

Voir aussi :

Le 28 janvier 1887 - Eiffel commence la construction de sa Tour

1889 - exposition universelle

Repost 0
8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 23:01

Le centre spatial français de Kourou en Guyane

C'est en 1964 que le gouvernement décide d'implanter le Centre Spatial Guyanais à KOUROU.

 

Motifs de ce choix :

La situation géographique de la Guyane en fait un site idéal pour le lancement d'engins spatiaux. Il est en effet possible de tirer vers l'Est (satellites géostationnaires) ou vers le Nord (satellites d'observation), sans rencontrer de zones habitées : les tirs ont lieu au dessus de la mer, qui est de plus peu fréquentée dans cette zone du globe. Les risques dus à une chute sont donc faible.
 
Ce département Français ne connaît pas de cyclone, ni de catastrophes naturelles : c'est une zone stable au niveau tectonique (pas d'activité volcanique, pas de tremblement de terre).
 
Les lanceurs bénéficient de la mécanique gravitationnelle appelée "effet de fronde" qui permet d'économiser jusqu'à 17 % de carburant par rapport à un tir de Cap Canaveral, par exemple. Ceci contribue à une durée de vie accrue des satellites ainsi lancés.
 
Enfin, c'est une zone sous peuplée et peu développée, ce qui minimisent les risques.

 

En septembre 1965 débutent les premiers travaux d'aménagement où plus de 2.500 personnes de onze nationalités travaillent.

Commence alors la construction d'un port et d'un pont à Kourou ainsi que l'allongement de la piste de l'aéroport de Rochambeau, mais également d'autres installations inexistantes du fait de la faible population de la Guyane et de Kourou en particulier qui ne compte à l'époque que 660 personnes.

 http://www.live2times.com/imgupload/event/10703/260910155035/normal/lancement-a-kourou-dun-premier-engin-dexploration-spatialesonde-veronique-.png

Le CSG inaugure son premier lancement le mardi 9 avril 1968 avec Véronique. Il s’agissait d’une fusée-sonde.

Ce type de fusée sera utilisé notamment pour l'étude de la haute atmosphère et pour le projet FAUST (Fusées Astronomiques pour l'étude de l'Ultraviolet Stellaire).

 

Repost 0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 23:03

La diversité des mesures en France

Au début du XVIIIème siècle, la diversité des mesures et les différentes techniques de mesurage étaient extrêmement gênantes, notamment dans les activités administratives, commerciales et scientifiques.
De plus, de nombreuses mesures identiques ou quasi-identiques étaient nommées de manières différentes selon les provinces, les villes voire les villages d'une même région.

Elles pouvaient également changer selon les lieux et aussi selon les corporations.

 

De nombreux projets d'unification ont été imaginés par certains rois ou hommes politiques, sans toutefois connaître un grand succès, car ils ne furent jamais appliqués.

 

Jusqu'en 1776, l'étalon (modèle de mesure qui sert de référence) prototype royal de longueur était "la Toise du Châtelet".
La Toise du Châtelet était constituée par une barre de fer, terminée par deux redans dont la distance déterminait la longueur de la Toise ; mais compte-tenu de la fabrication imprécise de cette Toise et des altérations dues à l'usure.

 

Adoption du système métrique

Le décret du 18 germinal de l'An III de la république instaure en France le système métrique. Suite au rapport du député de la Côte d'Or, Prieur, la Convention adopte un décret relatif aux poids et mesures.

Le 7 avril 1795, une loi fixe l'étalon :

" Il n'y aura qu'un seul étalon des poids et mesures pour toute la République ; ce sera une règle de platine sur laquelle sera tracé le mètre qui a été adopté pour l'unité fondamentale de tout le système des mesures ".

 

Le mètre devient l'unité de longueur et la base du nouveau système métrique.

La loi stipule l'existence d'une nomenclature des nouvelles mesures : mètre, gramme, litre avec leurs préfixes : kilo, hecto, déci, etc.

Les scientifiques Delambre et Méchain définissent le mètre comme étant la dix millionième partie du quart d'un méridien terrestre.

 

Le 22 juin 1799, les premiers prototypes du mètre et du kilogramme sont déposés aux Archives nationales à Paris.

Pour sensibiliser la population aux nouvelles mesures des plaques comportant celles-ci sont disposées, a Paris et en province Elles subsistent a Paris au 36 rue Vaugirard et place Vendôme.

http://idata.over-blog.com/0/30/25/91/plaque_s.m__trique100_6080.jpg

Dans la pratique, le nouveau système métrique mettra des années pour s'imposer dans toute la France.


La France n'utilisera le mètre qu'à partir de 1840. La Belgique à adopté le mètre en 1816, le Canada à titre facultatif en 1871, les États-Unis à titre facultatif en 1866, le Luxembourg en 1816, Monaco en 1854.

 

Liens du jour :

La toise

Conversion d'Unités 

 

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 00:02

La bauxite est découverte dans le village provençal des Baux-de-Provence d'où elle tirera son nom.

Cette roche sédimentaire de couleur rouge brun est caractérisée par sa forte teneur en alumine Al2O3 et en oxydes de fer. Elle constitue le principal minerai permettant la production d'aluminium.

Pierre Berthier 
Pierre Berthier

La bauxite a été découverte par le minéralogiste et géologue Pierre Berthier le vendredi 23 mars 1821 près du village des Baux-de-Provence (Entre Avignon et Arles dans le massif des Alpilles).

Il découvrit la bauxite en cherchant du minerai de fer pour le compte d'industriels lyonnais.

Il lui donna le nom de terre d'alumine des Baux.

Le nom fut transformé en beauxite par Armand Dufrénoy en 1847 puis en bauxite par Henry Sainte-Claire Deville en 1861, date à partir de laquelle son exploitation industrielle démarre.

En effet, enry Sainte-Claire Deville a mis au point le premier procédé industriel de préparation de l'alumine.

 

Jusqu’en 1913, la France a été le principal producteur, suivi par les États-Unis. À la suite de la Première Guerre mondiale, les États-Unis devinrent le premier producteur.

http://www.garrotchaillac.com/images/illustrations/produits/small_bauxite2.jpg

Durant la période 1950-1970 correspond à la presque disparition des producteurs historiques : l'Amérique du Nord et l'Europe. La production française cesse au début des années 1990. L'Afrique et surtout l'Australie deviennent des producteurs majeurs.


Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 00:01

Le samedi 18 mars 1662, sept carrosses publics sont mis en service entre la Porte Saint-Antoine et le palais du Luxembourg ; la course coûte 5 sols.

 

En novembre 1661, Blaise Pascal fonde une société avec le duc de Rouannès, gouverneur et lieutenant-général de la province de Poitou, le marquis de Sourches, chevalier des ordres du roi et grand Prévôt de l'Hôtel, et le marquis de Crenan, grand échanson de France.

 

Ils présentent une requête pour établir l'exploitation de " carrosses qui feraient toujours les mêmes trajets dans Paris d'un quartier à l'autre, savoir les plus grands pour cinq sols marqués... et partiraient toujours à heures réglées, quelque petit nombre de personnes qui s'y trouvassent, même à vide s'il ne se présentait personne, sans que ceux qui se serviraient de cette commodité fussent obligés de payer plus que leurs places. "

Ce privilège leur sera accordé par un arrêt du Conseil en date du 19 janvier 1662.

Les lettres patentes royales du 7 février 1662 précisaient que ces véhicules " devaient servir pour la commodité d'un grand nombre de personnes peu accomodées comme plaideurs, gens infirmes et autres... qui pourront estre menez en carosse pour un prix tout à fait modique... ; à savoir les plus grands trajets pour cinq sols marquez, et les autres à moins ".

 


Le 18 mars 1662, les sept véhicules de la première ligne de carrosses circulent dans Paris.

Au cours de l'année 1662, d'autres lignes furent mises en service.

Chaque ligne ne disposait alors que de trois voitures, machines lourdes et mal suspendues comportant huit places. Elles ne s'arrêtaient que pour laisser, à la demande, monter ou descendre les voyageurs...

La réglementation qui régissait les rapports entre chalands et fermiers indiquait que " pour empêcher les longueurs des changements de monnaie qui consomment beaucoup de temps, on ne prendra point d'or ".

carrosse.jpg

Les débuts de l'exploitation furent glorieux, mais le Parlement de Paris en enregistrant le 7 février 1662 les lettres patentes du roi, y assortit des restrictions quant à la qualité des voyageurs.

L'usage des carrosses était réservé aux bourgeois et " gens de conditions ", tandis que " soldats, pages, laquais et autres gens de livrée, mesmes les manoeuvres et gens de bras, ne pourront entrer esdits carosses ".

Ces restrictions, ainsi que la hausse des tarifs qui passèrent rapidement de cinq à six sols, et la concurrence des carrosses de louage entraînèrent le lent déclin de l'entreprise qui disparut vers 1680.

Bien plus tard, en 1826 les premiers omnibus apparaissent à Nantes.

 

Voir aussi :

Histoire des tramways et autres transports urbains

Cliquez pour télécharger un diaporama (PPS) sur les transports en commun urbains.

 

 

BlaisePascal.jpg

Blaise Pascal : mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, et théologien.

Repost 0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 00:05

Le mardi 13 mars 1781 : La planète Uranus est découverte.

L'astronome anglais William Herschel détecte la septième planète du système solaire Uranus. Il croit d'abord avoir découvert une comète mais comprend rapidement que l'astre est une planète qui parcourt une orbite presque circulaire au-delà de Saturne. Uranus est la première planète découverte à l'aide d'un télescope.

 

Le dimanche 13 mars 1881 : Assassinat d'Alexandre II de Russie

Le tsar est prévenu d'un projet d'attentat ne veut pas renoncer à assister à la relève dominicale de la garde. Après la relève de la garde, le coupé impérial s'engage sur le quai du canal Catherine où sont postés quatre lanceurs de bombes. Le souverain échappe à une première bombe. Il s'avance au milieu des victimes et veut lui-même s'adresser au terroriste. Un complice lance une deuxième bombe qui sera fatale au tsar : il meurt dans l'après-midi.

 

Le dimanche 13 mars 1938 : l'Anschluss

Les troupes allemandes envahissent le territoire autrichien.

Les troupes allemandes traversèrent la frontière le 12 mars 1938, sans rencontrer aucune résistance.

Le 13 mars, Hitler défile dans sa ville natale, Braunau-am-Inn, et proclame l'anschluss (le rattachement). Dans la soirée du 14 mars, toute l'Autriche est occupée.

Cette première provocation ne déclencha pas d'alarme de la communauté internationale.

 

Le samedi 13 mars 1954 : Début de la bataille de Dien Biên Phu.

Depuis 1946, la France est engagée en Indochine afin de vaincre le Viêt-minh du communiste Hô Chi Minh qui lutte pour l'indépendance. Le 13 mars, le Viêt-minh lance une violente attaque sur les positions tenues par des légionnaires et des tirailleurs algériens.

Ces positions françaises sont submergées tandis que l'artillerie française ne parvient pas à détruire les canons ennemis. Le 7 mai, à 18 h 00 la France abandonne, le cessez-le-feu est annoncé.

 

Le mercredi 13 mars 1957 : Fosse 6 bis de Bruay-en-Artois (Pas de Calais), un éboulement à 851 m sous terre tue 2 mineurs. (Voir la liste des catastrophes minières)

 

Le mardi 13 mars 1979 : Entrée en vigueur du système monétaire européen.

Réuni à Paris, le Conseil européen prend la décision de créer un système monétaire européen, le SME. La nouvelle monnaie européenne, qui n'est, dans un premier temps, qu'une unité de compte, est baptisée ECU.

 

Le vendredi 13 mars 1992 : Fin de publication pour le journal "La Pravda"

La Pravda (la vérité) est fondée comme un journal des travailleurs en 1912.
Les bolcheviks commencent la publication légale du journal à Saint-Pétersbourg le 22 avril. Lénine, contrôle le journal, place Joseph Staline dans l’équipe éditoriale. Celui-ci reste à ce poste jusqu’à son exil en 1913. Le 3 mars 1918 "La Pravda" devient l’organe officiel du parti communiste de l'Union soviétique.

 

Repost 0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:01

Imaginé par l'ingénieur français Jean Bertin, le train aéroglisseur bat le record du monde de vitesse d'un véhicule terrestre sur coussin d'air.

Il a atteint une vitesse moyenne de 417,6 km/h et effectue même une pointe à 430 km/h.

"L'avion sans aile" comme l'appelle son créateur est propulsé par un turboréacteur d'avion de ligne.

Il est destiné à effectuer des liaisons rapides telles que Paris-Orléans, Orly-Roissy ou La Défense-Cergy.

L'avènement du TGV signera l'arrêt de mort de l'Aérotrain et les prototypes seront abandonnés sur la base d'Orléans.

 

 

Lien du jour : l'aérotrain

Repost 0
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 00:01

Un soir de janvier 1932, l'épouse de Jean Mantelet, sert à ce dernier une purée de pommes de terre. Mais une fois de plus, cette purée est mal écrasée et pleine de grumeaux...

Pas de panique, Jean se met en tête de résoudre le problème de la purée grumeleuse...

En effet, il est un entrepreneur et surtout un inventeur. Il avait créé, avec un associé, une entreprise spécialisée dans la fabrication d'appareils ménagers à main.

 

Le mardi 16 février 1932 Jean Mantelet dépose le brevet du presse-purée qu'il a imaginé pour rendre service à son épouse.

Muni d'une manivelle, l'appareil rend la tâche des ménagères beaucoup moins fastidieuse. Le succès sera retentissant, une fois le prix devenu abordable...

En effet, une fois le brevet déposé, il reste à commercialiser le produit. Ainsi, dès le mois de mars 1932, Jean Mantelet est à la foire de Lyon avec quelques exemplaires de son moulin.

Le problème est que celui-ci est fabriqué en petites quantités, son prix ne peut descendre en-dessous de 36 Francs soit à peu près le salaire d'une journée de travail d'un ouvrier.
C'est beaucoup trop cher !

 

Rien ne rebute à l'inventeur :

La manufacture de Bagnolet met les bouchées doubles et deux mois plus tard, Jean Mantelet présente à la Foire de Paris un produit dont le prix est tombé à 20 Francs !

Le stock disparaît en trois jours, Jean Mantelet croule sous les commandes. Il est même primé au concours Lépine...

 

En 1957, la société Le Moulin-Légume est rebaptisée Moulinex (pour Moulin Express).

 

Repost 0
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 00:02

Le lundi 15 février 1954, le laboratoire pharmaceutique allemand Behring annonce la mise au point du premier vaccin contre la poliomyélite.

Véritable fléau pour les enfants en bas âge, la maladie provoque des paralysies musculaires et respiratoires entraînant la mort.

Grâce au vaccin, elle sera presque éradiquée dans le monde entier.

 

La poliomyélite a été décrite et étudiée au XIXe siècle par Heine et Medin :

 

La poliomyélite (du grec polios = gris ; myelos = moelle = et ite = inflammation), également appelée maladie de Heine-Medin, paralysie spinale infantile ou simplement polio, est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse spécifiquement humaine causée par trois virus à ARN du genre Entérovirus, les poliovirus.

 

Depuis les années 1880 jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle, la maladie a sévi dans le monde entier sur un mode épidémique et a handicapé ou tué plusieurs millions de personnes.

Les progrès de l'hygiène certes, mais surtout la vaccination, découverte par Salk et Sabin, ont permis un recul considérable de son incidence.

 

La campagne de vaccination de masse a permis de passer de 350 000 nouveaux cas par an en 1988 à environ 1 500 en 2008.

Une explosion de cas au Tadjikistan au début de l'année 2010 rappelle cependant que le virus circule toujours.


Repost 0
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 01:44

L'histoire de la Force de dissuasion nucléaire française, commence officiellement en 1958, pendant la Guerre froide, lorsque le général de Gaulle décide de doter la France d'une force de dissuasion nucléaire.

 

Le samedi 13 février 1960 à 7h04, une bombe A, d'une puissance de 70 kilotonnes
(4 fois plus puissante que la bombe d’Hiroshima) surnommée « Gerboise bleue », est testée par l'armée française dans le désert du Tanezrouf en Algérie.

 

Les États du Maghreb réagissent violemment contre ces tests : deux jours plus tard, le Maroc rappellera son ambassadeur à Paris.

 

Trois autres essais nucléaires suivront, en plein air, avant que le site ne soit déplacé - toujours en Algérie, près de Tamanrasset - et que 14 autres essais ne soient réalisés, en souterrain.

 

Il aura fallu attendre 50 ans pour que l’Etat prenne en compte les dommages causés par les essais nucléaires. La loi sur l’indemnisation des victimes des essais date du 6 janvier 2010 !

 

Voir également : 24 août 1968 - La France devient la 5ème puissance nucléaire

 

 

 

Repost 0
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 00:01

Le dimanche 9 février 1969, plus grand avion de ligne du monde, le Boeing 747 Jumbo Jet, effectuait son premier vol d'essai aux États-Unis. Les pilotes d'essais se nommaient Jack Waddell et Brien Wygle.

premier boeing 747

Le 747 a été conçu pour être un avion de transport militaire, le C-5A.

Mais Boeing perd le contrat avec l’armée et son appareil lui reste donc sur les bras. (C'est Lockheed, avec son C-5 Galaxy qui remporte la mise.)

Aussi Boeing voulant rentabiliser le projet, le transforma en avion civil en un temps record, (environ 16 mois) ce qui par la même occasion, permit de répondre à l’accroissement du transport aérien. Le 747 entrera en service en 1970.

 

Selon les configurations et le type de classes, le 747 (appelé aussi "Jumbo Jet") peut accueillir de 366 à 524 passagers.

Grace ses dimensions et à une configuration à double pont, le 747 est resté pendant 35 ans le seul « très gros porteur », jusqu'à l'arrivée de l'Airbus A380.

 

Le Boeing 747 fut exploité commercialement pour la première fois le 22 janvier 1970 avec Pan Am et TWA, deux compagnies aériennes américaines aujourd'hui disparues...

Le 9 avril 1970, les premiers Boeing 747 sont livrés à Air-France pour la ligne Paris-New York.

 

La course technologique.

Le 2 mars 1969 le "Concorde", premier avion supersonique civil et fruit de la coopération franco-anglaise, accomplit son premier vol.

 

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:01

Ce n'est pas si loin, souvenez-vous :

Le lundi 31 janvier 1977, le Centre national d'art et de culture Georges Pompidou est inauguré par le président de la République Valéry Giscard d'Estaing, en présence du Premier ministre, Raymond Barre, de Madame Claude Pompidou et de nombreuses personnalités.

beaubourg.jpg

Le centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, communément appelé centre Pompidou ou centre Beaubourg, est un établissement poly-culturel situé dans le quartier de Beaubourg, entre le quartier des Halles et le quartier Marais, dans le 4e arrondissement de Paris.

 

La décision de construire « un ensemble monumental consacré à l'art contemporain sur l'emplacement du plateau Beaubourg » à Paris fut prise officiellement par le président de la République Georges Pompidou lors d'un conseil restreint tenu le 11 décembre 1969.

Mais, ce terrain étant également le seul susceptible d'accueillir la grande bibliothèque publique, il fut décidé, en février 1970, de réunir les deux projets au sein d'un même équipement culturel.

http://toutelaculture.com/wp-content/uploads/2008/09/pompidou1.jpg

L'ancien président Georges Pompidou avait chargé les architectes Renzo Piano et Richard Rogers de construire un bâtiment réunissant un musée d'art moderne, une bibliothèque nationale et l'Institut de rechercher et de création artistique (IRCAM).

 

Les tuyaux multicolores de Beaubourg, placés au cœur de la capitale, déclencheront une vive polémique.

 

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 00:01

A l'extrémité du Champ-de-Mars débute la construction de la Tour de l'ingénieur Gustave Eiffel. Spécialiste des constructions métalliques, il a déjà réalisé de nombreux ponts et viaducs dont le célèbre viaduc de Garabit dans le Massif central, en 1882.

 

Dès 1882, Maurice Koechlin, chef du bureau des études de l'entreprise Eiffel, et son collègue Émile Nouguier imaginent la fameuse Tour.

Gustave Eiffel n'est pas intéressé par le projet mais autorise ses 2 ingénieurs à poursuivre leur étude.

 

En 1886, le projet obtient le 1er prix ex aequo du concours pour l'exposition de 1889.

Les travaux de construction dureront 2 ans, 2 mois et 5 jours, sans aucun accident parmi les 121 ouvriers du chantier.

http://autourduperetanguy.blogspirit.com/media/00/01/1899145919.jpg

Grande attraction de l'Exposition universelle de 1889, la Tour Eiffel est décriée par de nombreux artistes.

Mais elle a aussi ses défenseurs, comme Maurice Besset, pour qui La Tour Eiffel est
" un traitement purement dynamique de l'espace, conçu comme un jeu complexe et instable de nœuds et de champs de forces ".

La Tour Eiffel, du haut de ses 320 mètres (avec antennes) a participé activement aux débuts de la radio et de la télévision.

Avec le temps, elle deviendra, notamment à l'étranger le symbole de Paris.

Gustave Eiffel

Officier de la Légion d'Honneur en 1878
Né le 15 décembre 1832 à Dijon
Décédé le 27 décembre 1923 à Paris
 

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 00:01

Le dernier omnibus tiré par des chevaux fait ses ultimes tours de roue à Paris sur la ligne Saint-Sulpice - La Villette.

 

Les omnibus étaient des véhicules de transport public à traction hippomobile circulant à des horaires déterminés sur des lignes fixes.

Les premiers omnibus naissent à Nantes, en 1826 : Étienne Bureau, petit-fils d'armateur, imagine un véhicule pour transporter les employés entre les bureaux et les entrepôts des services de la Douane.

La principale entreprise d'omnibus fut la Compagnie générale des omnibus, créé en 1855 à Paris.

Elle exploitait 25 lignes régulières portant chacune une lettre de l'alphabet.

 http://michel34.midiblogs.com/media/00/01/1559524106.jpg

Les chevaux

Les chevaux d'omnibus effectuent leur parcours quotidien à vive allure.

Pour cela, la race Percheronne, qui allie la force et la vélocité, s'est forgé une spécialité dans ces domaines où il faut trotter pendant plusieurs heures en traînant de lourdes charges.

Vers la fin, ce sont des chevaux à robe foncée, comme les Ardennais, qui seront les plus utilisés à cause probablement des armées qui ,en cas de réquisition, préféraient des animaux discrets.

 

Le cheval quitte progressivement nos villes...

L'omnibus abandonnera la chaussée à son concurrent à essence : le bus mis en service en juin 1906.

Le bus est considéré comme étant plus moderne, plus rapide et plus économique (l'entretien des chevaux a un coût élevé).


 

Lien du jour : l'omnibus, ancêtre du tramway

Repost 0
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 00:01

Le 11 janvier 1962, le prestigieux paquebot français est inauguré au Havre par Yvonne de Gaulle et le Premier ministre Michel Debré.

 

Construit dans les chantiers navals de Saint-Nazaire, le "France" mesurait près de 316 mètres de long et 34 de large et la surface totale des 12 ponts était de 8 hectares !

Il pouvait embarquer 2044 passagers.

Il fut mis à l'eau, le mercredi 11 mai 1960, en présence du président de la République française le général de Gaulle.

paquebot france norway

Pour son voyage inaugural, "Le France" fait route vers les Canaries.

 

Le 19 janvier 1962 à 23 h, le France part pour sa croisière inaugurale avec 1 705 passagers dont Yvonne de Gaulle qui est aussi marraine du navire.

 

Le 25 juin 1979, il sera racheté par armateur norvégien et rebaptisé "le Norway".

Il assura alors, après plusieurs transformations, des croisières en mer des Caraïbes.

Revendu à un ferrailleur, il fut rebaptisé Blue Lady en 2006 et la démolition prit fin en 2009 en Inde, sur le chantier d'Alang.

 

Lien du jour : http://paquebotfrance.free.fr/


Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 00:01

L'aéronaute français Jean-Pierre Blanchard et le physicien américain John Jeffries accomplissent pour la première fois la traversée de la Manche dans un ballon gonflé à l'hydrogène.

Ils rallient Douvres à Guînes (près de Calais) en 2 heures 25 minutes.

 7 janvier 1785 : Traversée de la Manche en ballon

Leur exploit ne se déroule pourtant pas sans difficulté :

Blanchard et son compagnon avaient effectué environ un tiers de la traversée lorsque leur vaisseau se mit à descendre. Après que les deux aérostiers eurent jeté par-dessus bord tout ce dont ils disposaient, le ballon reprit de l’altitude jusqu’aux deux tiers lorsqu'il se remit à descendre.

Blanchard et Jeffries durent, cette fois, jeter non seulement l’ancre et les cordages, mais également se déshabiller et jeter par-dessus bord une partie de leurs vêtements !

La reprise d’altitude du ballon leur évita d’utiliser leur dernière ressource, qui aurait été de couper la nacelle.

Alors qu’ils approchaient du rivage, l’aérostat s’éleva, décrivant un magnifique arc au-dessus de la terre avant d’aller se poser en forêt de Guînes.

 

Je vous conseille ce lien : Histoire de l'Aéronautique


Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire