Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 23:02

Le mardi 19 avril 2005, la fumée blanche apparaît sur le toit de la chapelle Sixtine à 17h56.

Joseph Ratzinger est élu pape et prend le nom de Benoît XVI.

Il est le premier pape allemand depuis près d'un millénaire, avec la fin du pontificat de Victor II en 1057.

 

Joseph Alois Ratzinger est né le 16 avril 1927 à Marktl, en Bavière. Son père était commissaire de gendarmerie et fervent pratiquant catholique.

Après son adolescence, il fut enrôlé dans les auxiliaires de la défense anti-aérienne à la fin de la seconde Guerre mondiale. Entre 1946 et 1951, année de son ordination sacerdotale, il étudia la philosophie et la théologie près l’Université de Munich. Il obtint son doctorat en théologie en 1953.

Le 24 mars 1977 Paul VI le nommait Archevêque de München-Freising. Il fut créé Cardinal le 27 juin 1977 par le même Pape.

Le 25 novembre 1981, Jean-Paul II l’a nommé Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi ; Président de la Commission pontificale Biblique et de la Commission pontificale Théologique internationale.

 

Le 8 avril 2005, étant le doyen du Collège des cardinaux, il a la responsabilité de diriger l'office religieux des funérailles du pape Jean-Paul II.

benoit 16 cheminee vatican fumée blanche

Après 24 heures de conclave et quatre tours de scrutin seulement, les cardinaux choisissent le cardinal allemand Joseph Ratzinger pour succéder à Jean-Paul II.

Le 13 mai 2005, il annonce le début du procès en béatification de Jean-Paul II, en exerçant sa prérogative de ne pas tenir compte du délai de cinq ans après la mort normalement requis par le droit de l'Église.

pape Benoit XVI

Voir aussi : 2 avril 2005 - Mort du pape Jean-Paul II

Repost 0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 23:01

Le 264ème pape, Jean-Paul II (de son vrai nom Karol Wojtyla) s'éteint le samedi 2 avril 2005 à 21h37 à 84 ans, après deux longs jours d'agonie.

 

Son parcours

Karol Józef Wojtyla est né en 1920 à Wadowice, près de Cracovie, en Pologne.

Après des études au grand séminaire de Cracovie, il est ordonné prêtre de même cette ville en 1946.

Il gravit peu à peu les échelons de la hiérarchie ecclésiastique : évêque auxiliaire, archevêque, et enfin cardinal.

C'est ainsi qu'à la mort de Jean-Paul Ier, il est élu pape, le 16 octobre 1978.

 Karol Wojtyla enfant Karol Wojtyla jeune prêtre Karol Wojtyla Jean Paul 2 Karol Wojtyla Jean Paul 2

Son pontificat

Cible d'un attentat sur la place Saint-Pierre de Rome en 1981, il ne renonce pas pour autant à ses fréquents déplacements.

Selon lui, l'une des principales responsabilités papales est l'action diplomatique.

Personnalité charismatique ayant une parfaite maîtrise des médias, il rassemble les fidèles de par le monde, mais tient aussi à renforcer le dialogue avec les autres religions.

Partisan d'une forte implication de l'Église dans la société civile, il réaffirme haut et fort le maintien de valeurs traditionalistes, vis-à-vis du mariage, du préservatif et de la procréation par exemple.

attentat pape jean paul II Karol Wojtyla Jean Paul 2

Son décès

Il était rongé par la maladie depuis plusieurs années, et avait subi plusieurs opérations.

Plus de 60.000 personnes se sont rassemblées place Saint-Pierre à Rome à l'annonce de son décès.

De très nombreuses veillées et messes sont célébrées avec émotion à la mémoire de Jean-Paul II. C’est finalement le 8 avril 2005 qu’on enterre le pape défunt à la basilique Saint-Pierre. Plus d’un million de fidèles, mais aussi de non-croyants se rendent au Vatican pour assister à la cérémonie religieuse prononcée par le cardinal Joseph Ratzinger, futur pape, en présence de la plupart des chefs d’État du monde.

 

Après 26 ans, on retiendra de son pontificat (le 3ème plus long de l'histoire) ses nombreux pèlerinages (104 pays visités), la lutte contre le communisme et le nazisme, le rapprochement entre les religions, et son attachement aux valeurs traditionnelles.

 

Jean-Paul II sera béatifié le 1er mai 2011

Cette décision a été officialisée vendredi 14 janvier avec l'approbation par le pape Benoît XVI d'un décret officiel validant un miracle attribué à son prédécesseur.

Cette béatification interviendra dans des délais record. Cette rapidité s'explique par "l'imposante réputation de sainteté dont jouissait le pape Jean-Paul II pendant sa vie, à sa mort et après sa mort", a indiqué le Vatican.

funerailles pape jean-paul 2

Lors de ses obsèques, de très nombreux fidèles avaient crié : "Santo subito !" (Saint tout de suite).

Une fois béatifié, pour que le pape polonais devienne saint, il faudra qu'un second miracle lui soit attribué.

 

 

Quelques citations de Jean-Paul II

La vérité n'est pas toujours conforme à l'opinion de la majorité.

 

Les médias sont des instruments dont se sert le péché pour imposer à l'opinion publique des modèles de comportements aberrants.

 

Ce n’est qu’en se dépassant que l’homme est pleinement humain.

 

L’homme n’apprend vraiment qu’en reconnaissant ses propres erreurs.

 

Le communisme en tant que système s’est révélé un remède plus dangereux que la maladie elle-même.

Repost 0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 00:01

L'affrontement entre Philippe le Bel et la papauté

Un conflit oppose le pape Boniface VIII et le roi de France Philippe IV (Philippe le bel), qui veut capter à son profit une parti des richesses du clergé en lui imposant une taxe.

 

Philippe le Bel a en effet besoin de ressources pour entretenir une armée et une marine capables de maîtriser les velléités d'autonomie des riches villes flamandes.

Il décide de lever, en 1295, un impôt exceptionnel sur le clergé, la « décime ».

Le pape Boniface VIII, qui tire des revenus abondants de France, répond que le clergé ne peut être soumis à aucun impôt sans l'accord du Saint-Siège.

En 1302, par la bulle Unam Sanctam, Boniface VIII déclare la supériorité du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel, donc la supériorité du pape sur les rois.

Philippe le Bel réunit un concile des évêques de France pour condamner le pape.

 

Fort du soutien de la population et des ecclésiastiques, le roi envoie alors son conseiller, le chevalier Guillaume de Nogaret dans le but d'arrêter le pape réfugié à Anagni et de le faire juger par un concile.

La tentative échoue, la population de la ville d'Anagni se révolte et dégage le pape des mains des Français. Mais celui-ci tombe malade et meurt un mois plus tard à Rome le 11 octobre 1303.

 

Philippe le bel parvient à faire élire un pape français le 5 juin 1305 : Bertrand de Got, archevêque de Bordeaux qui prend le nom de Clément V.

Pape Clement V couronnement

Un pape nomade

Le nouveau pape renonce à se rendre à Rome par crainte des intrigues locales et choisit en définitive de se faire couronner à Lyon, en terre française, le 1er novembre.

Clément V fait son possible pour se concilier les bonnes grâces du puissant Philippe le Bel mais repousse sa demande d'ouvrir le procès posthume de Boniface VIII.

En 1307, il a un entretien avec le roi où il est question en particulier du sort des Templiers. Philippe le Bel veut abattre cet ordre, influent et riche, de moines-chevaliers.

C'est chose faite le vendredi 13 octobre 1307 sans que le pape ait pu s'y opposer.

Comme il n'est toujours pas en mesure de s'établir à Rome et veut suivre de près le procès des Templiers, Clément V décide de s'établir «provisoirement»  en Avignon.

 

Clément V s’installe à Avignon le 9 mars 1309

Avignon est alors la propriété du comte de Provence et roi de Naples.

Croyant que le séjour de la papauté sur les bords du Rhône ne serait que temporaire, Clément V s'installe dans le vaste couvent des Prêcheurs  dominicains.

 

Le successeur de Clément sera Jean XXII (1316-1334), ancien évêque d'Avignon.

Il décide de rester en Avignon et fait adapter le palais épiscopal situé rocher des Doms, le long de la cathédrale. Il le fait agrandir, fortifier et embellir.

Ce palais, parait insuffisant aux yeux de Benoît XII (1334-1342) : il le démolit et fait construire sur son emplacement une puissante forteresse.


 palais des papes avignon

La papauté d’Avignon

La papauté d’Avignon désigne la résidence du pape à Avignon.

Cette résidence qui déroge à la résidence historique de Rome depuis saint Pierre, se divise en deux périodes :

La première, de 1309 à 1378, celle de la papauté d’Avignon proprement dite, correspond à une époque où le pape, toujours reconnu unique chef de l’Église catholique romaine, et sa cour se trouvent installés dans la ville d’Avignon au lieu de Rome.

La seconde, de 1378 à 1418, coïncide avec le Grand Schisme d’Occident où des papes rivaux prétendent régner sur la chrétienté, l’un installé à Rome, et l’autre à Avignon.

 

Palais des papes d'Avignon

Le palais des papes est situé sur la partie nord d'Avignon intramuros.

Il a été construit sur une protubérance rocheuse au nord de la ville, le rocher des Doms, surplombant la rive gauche du Rhône.

À la fois forteresse et palais, la résidence pontificale fut pendant le XIVe siècle le siège de la chrétienté d'Occident.

palais pape plan

Le site accueille environs 600.000 visiteurs par an et possède une remarquable collection de peintures italiennes. Cela vaut à Avignon d'être inscrit au patrimoine de l'UNESCO depuis 1995.

 

Lien du jour : le site officiel du palais des Papes

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire