Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 00:01

Près de dix-huit ans après la fin de la guerre, le chancelier d'Allemagne de l'Ouest, Konrad Adenauer, et le président de la République française, Charles de Gaulle, signent le traité d'amitié franco-allemand de l'Élysée.

Le traité de l'Élysée du mardi 22 janvier 1963 fixe les objectifs d'une coopération accrue entre l'Allemagne et la France dans les domaines des relations internationales, de la défense et de l'éducation.

Ce traité "d'amitié et de coordination" marque également le début de la réconciliation des "ennemis héréditaires".

 

Ce rapprochement met fin à une rivalité séculaire entre les deux puissances européennes.

Le traité de l’Élysée a permis de mettre en œuvre la réconciliation historique de la France et de l’Allemagne en tissant des liens entre les jeunesses des deux pays et en développant le sentiment du caractère nécessaire et privilégié de la relation franco-allemande.

Il stipule d'ailleurs que des sommets seront organisés régulièrement entre les deux pays et instaure la création de l'Office franco-allemand de la Jeunesse.

 

Il constitue donc une référence symbolique incontournable.

 

En 1988, François Mitterrand et Helmut Kohl viendront renforcer ce rapprochement en instituant un Conseil franco-allemand de défense et de sécurité et un Conseil franco-allemand économique et financier.

 

Voir la vidéo sur le site de l'INA : Cliquez

 

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:01

Le lundi 21 janvier 1793 à 10h20, sur la place de la Révolution (actuelle place de la Concorde), Louis Capet, 39 ans, ancien roi de France, est guillotiné.

Emprisonné aux Tuileries avec sa famille depuis le mois d'août 1792, il est jugé par le tribunal révolutionnaire :

 

Le 3 décembre 1792, devant la Convention, Maximilien de Robespierre, au nom des Montagnards, réclame l'exécution de Louis XVI afin de légitimer la Révolution.
Il invente pour l'occasion une expression appelée  qui sera reprise plus tard :
« criminel envers l'humanité ».

Les députés girondins craignent au contraire des désordres si le roi est exécuté. Ils voudraient en finir avec la Révolution maintenant que la démocratie est installée, mais ils ne peuvent éviter l'ouverture du procès de Louis XVI.

 

Le citoyen Louis Capet, anciennement Louis XVI, comparaît devant la Convention, constituée en tribunal pour l'occasion.
Il est accusé de haute trahison pour avoir joué double jeu face aux assemblées nées de la Révolution, avoir tenté de s'enfuir à l'étranger en juin 1791 (fuite à Varennes) et avoir comploté avec l'étranger.

Par un vote qui dure 36 heures, les députés se prononcent sur la peine à appliquer.

Il s'en faut d'une voix que Louis XVI échappe à la guillotine...

Mort de Louis XVI guillotine

 

Ses dernières paroles :

"Français, je meurs innocent ; je pardonne à mes ennemis ; je désire que ma mort soit..."

Mais la fin de ses mots sera occultée par le roulement de tambour annonçant son exécution.

Le 16 octobre 1793, sa femme Marie-Antoinette sera à son tour guillotinée en place publique.

 

Repost 0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 00:01

Le dimanche 20 janvier 1946, le général Charles de Gaulle, chef de la France libre, se présente en uniforme devant son gouvernement et annonce sa démission, après 18 mois passés à la tête du gouvernement provisoire.

 

Le lendemain, il adressera sa démission à Félix Gouin, président de l'Assemblée nationale.

 

Le motif :

C'est un désaccord avec le Parti communiste au sujet de l'élaboration de la nouvelle constitution qui est à l'origine de cette décision. Il déclare au cours du Conseil des ministres qu'il a convoqué pour annoncer sa décision :

"Le régime exclusif des partis a reparu. Je le réprouve".

 

Après le référendum du 21 octobre 1945 approuvant le projet de Constitution qu'il appuie, de Gaulle doit surmonter une grave crise politique au sein du gouvernement "tripartite".

Dès le 15 novembre, Maurice Thorez du Parti Communiste exige, en tant que premier parti de France, obtenir l'un des trois ministres clés, à savoir, la Défense nationale, l'Intérieur ou les Affaires Étrangères.

 

De Gaulle refuse et le PC renonce à ses exigences après que le Général menace d'en appeler le peuple. Pourtant, une nouvelle crise au sein du gouvernement se produit.

"Le grand Charles" annonce sa décision le 20 janvier 1946.

 

Son absence de la scène politique durera 12 ans.

Il reviendra en tant que président du Conseil le 1er juin 1958 pour juguler l'insurrection algérienne.

Il fondera une nouvelle République, dont la Constitution est approuvée par le peuple le 28 septembre. Charles de Gaulle est élu président de la Vème République et travaille en priorité à résoudre le conflit algérien.

 

Repost 0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 00:01

Que s'est-il passé un 19 janvier ?

 

Aujourd'hui, je n'ai pas réussi à choisir un événement en particulier.
Pour changer un peu, je vous propose simplement l'intitulé de plusieurs événements sans les détailler.

Peut-être en connaissez-vous d'autres ?
Ou encore, le 19 janvier représente quelque chose pour vous, dans votre vie personnelle ou dans l'histoire locale de votre commune...

 

En 639, à l'âge de trente-six ans, Dagobert Ier décède.

En 1493, le traité de Barcelone, par lequel Charles VIII, roi de France, rend l'Aragon, le Roussillon et la Cerdagne au roi d'Espagne.

En 1544, Catherine de Médicis, femme de Henri II, donne le jour à un fils qui sera un jour le roi François II.

En 1736, une autre naissance, celle de l'ingénieur écossais James Watt.

En 1839, naissance du peintre français : Paul Cézanne.

En 1840, le navigateur français Dumont d'Urville découvre la Terre Adélie (continent antarctique).

En 1857, après une loi sur le drainage, le gouvernement français adopte une loi sur les landes afin de favoriser l'extension des terres cultivables.

En 1902, création du Prix Goncourt afin de promouvoir de jeunes talents littéraires.

En 1915, premier bombardement aérien de civils par un zeppelin au Royaume-Uni.

En 1966, Indira Gandhi devient Premier Ministre de l'Inde.

 

Repost 0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 00:01

Prisonnier de Charles Quint depuis février 1525, suite à la défaite française de Pavie, François Ier signe le traité de Madrid afin d’être libéré.

Dans ce traité, il renonce à ses prétentions en Italie, à sa souveraineté sur les Flandres et l'Artois et cède la Bourgogne à l'Espagne.

 

François 1er (1494-1547):

François, comte d'Angoulême, cousin et gendre du roi Louis XII, succède à celui-ci sur le trône de France le 1er janvier 1515, sous le nom de François 1er.

histoire roi francois 1er

Cultivé et brave mais fantasque et moyennement intelligent, il engage le pays dans de folles aventures militaires contre son rival Charles Quint.

Lors de la bataille de Pavie en Italie François 1er est capturé.

Il ne tarde pas à dépérir mais retrouve la santé grâce à la visite de sœur, Marguerite d'Angoulême (dont un petit-fils sera le roi Henri IV).

Pendant ce temps, sa mère, Louise de Savoie, gouverne le royaume en qualité de régente.


 

Le 14 janvier 1526, François Ier signe un traité, dans lequel il s’engage à :

  • céder le duché de Bourgogne et le Charolais
  • renoncer à toute revendication sur Naples, le Milanais, Gênes, Asti, les Flandres et l'Artois
  • épouser Éléonore de Habsbourg, sœur de Charles Quint.
  • restituer le patrimoine (meubles et immeubles) du connétable de Bourbon et de ses partisans, avec un dédommagement complet des pertes qu'ils avaient essuyées par la confiscation.
  • forcer Henri d'Albret (le beau-frère de François Ier) à abandonner ses prétentions à la couronne de Navarre.
  • livrer comme otages à Charles Quint son fils aîné, le dauphin François, ainsi que son second fils le duc d'Orléans (futur Henri II) ou, à la place du dernier, douze des principaux seigneurs du royaume que l'empereur désignerait. Ils ne seraient libérés qu'après ratification des clauses du traité par les parlements.
  • retourner en Espagne pour y rester prisonnier de l'empereur si tous les articles de ce traité n'étaient appliqués dans les délais stipulés.

 

François Ier est libéré, en échange ses fils François et Henri le remplace comme otage.

 

Mais, en mars 1526, le roi de France ne respectera aucune des clauses du traité, alors qu’il a laissé en Espagne ses deux fils en otage.

François Ier, tombé malade pendant son emprisonnement, et ayant peur de sa faiblesse, demande le 16 août 1525 à Gilbert Bayard, notaire et secrétaire du Roi de France, de rédiger un texte selon lequel toutes les concessions faites en vue de retrouver sa liberté seraient considérées comme nulles.

Ainsi, à son retour en France après sa libération, le roi de France peut rejeter le traité.

 

Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 00:01

L'écrivain Émile Zola publie dans le journal "L'Aurore" une lettre ouverte au président de la République Félix Faure.

Le titre lui est soufflé par Georges Clémenceau, alors éditorialiste du journal : "J'accuse".

Vendu habituellement à trente mille exemplaires, le journal diffuse ce jour là près de trois cent mille copies !

 http://www.bacdefrancais.net/zolaaccuse.jpg

La lettre dénonce l'antisémitisme et les erreurs judiciaires dont est victime le capitaine Alfred Dreyfus depuis le mois d'octobre 1894.

En prenant ouvertement la défense de Dreyfus, condamné à la déportation à vie en Guyane pour crime d'espionnage au profit de l'Allemagne, Zola s'oppose au gouvernement de Jules Méline, lequel déclara « Il n'y a pas d'affaire Dreyfus. »

Zola sera condamné à 3.000 francs d'amende et à un an de prison pour diffamation envers une autorité publique.

 

Le "J'accuse" fait du cas Dreyfus une "affaire" et divise la France. Cette affaire est l'une des crises les plus graves de la IIIe République.

 

Rappels :

DREYFUS, Alfred (1859-1935)

Capitaine artilleur d'origine juive, est accusé et jugé sommairement de haute trahison en 1894 avant d'être réintégré en 1906.

Alfred Dreyfus est accusé d'être l'auteur d'un document dérobé à l'ambassade d'Allemagne (désigné sous le nom de "bordereau"), annonçant la livraison de documents concernant la défense nationale.

 

Son procès s'ouvre le 19 décembre 1894, devant le Conseil de guerre de Paris.

Il est condamné, le 22 décembre, à la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée.

Il est dégradé au cours d'une cérémonie publique qui a lieu dans la grande cour de l'École militaire, le 5 janvier 1895.

Le 21 février, il est embarqué pour l'Ile du Diable.

 

Le mouvement de protestation en faveur de la révision de son procès aboutit à une annulation de sa condamnation par la Cour de Cassation, le 3 juin 1899.

Un deuxième procès s'ouvre pour lui à Rennes, du 7 août au 9 septembre 1899, à l'issue duquel il est condamné de nouveau, mais avec des "circonstances atténuantes".

Le 19 septembre, il est gracié par le président Émile Loubet.

 

Le 12 juillet 1906, après un combat long de douze années, le capitaine Alfred Dreyfus est enfin réhabilité par un arrêt de la Cour de Cassation.

 

Lien du jour : Dreyfus réabilité

 

Repost 0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 00:02

L'illustrateur Georges Rémi, plus connu sous son pseudonyme Hergé (d'après ses initiales RG), publie dans le supplément du quotidien bruxellois "Le vingtième siècle", sa nouvelle bande dessinée: "Tintin au pays des soviets".

 tintin-au-pays-des-soviets

Le jeune reporter du "Petit Vingtième" est amené, dans cette première aventure, à visiter l'URSS.

 

Tintin est le héros principal, un jeune journaliste qui parcourt le monde pour des enquêtes et reportages. Dès le début, il est accompagné de son chien Milou. Au fil des albums, d'autres personnages sont apparus, que l'on retrouvera ensuite régulièrement.

Le capitaine Haddock, qui est arrivé dans l'album Le Crabe aux pinces d'or et sera présent ensuite dans tous les autres.

 

Les Aventures de Tintin sont parmi les bandes dessinées les plus populaires de tous les temps et ont été traduites en près de 50 langues.

 

Les neufs premiers albums de la série sont parus en noir et blanc, puis, à l'exception de Tintin au pays des Soviets, ont été redessinés en couleurs. Tintin et l'Alph-Art est inachevé et a été publié après la mort de Hergé.

Tintin au pays des Soviets (1930)

Tintin au Congo (1931)

Tintin en Amérique (1932)

Les Cigares du pharaon (1934)

Le Lotus bleu (1936)

L'Oreille cassée (1937)

L'Île noire (1938)

Le Sceptre d'Ottokar (1939)

Le Crabe aux pinces d'or (1941)

L'Étoile mystérieuse (1942)

Le Secret de la licorne (1943)

Le Trésor de Rackham le Rouge (1944)

Les 7 Boules de cristal (1948)

Le Temple du Soleil (1949)

Tintin au pays de l'or noir (1950)

Objectif Lune (1953)

On a marché sur la Lune (1954)

L'Affaire Tournesol (1956)

Coke en stock (1958)

Tintin au Tibet (1960)

Les Bijoux de la Castafiore (1963)

Vol 714 pour Sydney (1968)

Tintin et les Picaros (1976)

Tintin et l'Alph-Art (1986)

 

Le lien du jour : Vocabulaire fleuri du capitaine Haddock

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:01

Charles Louis-Napoléon Bonaparte, l'ex-empereur des Français meurt le 9 janvier 1873, dans sa résidence de Camdem Place, où il vivait en exil après la défaite de Sedan en 1870.

Camdem Place se trouve dans la petite ville de Chislehurst à onze miles de Londres (environ 20 kilomètres) dans le comté de Kent.

http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2008/11/15/h_4_ill_1119219_napoleon.jpg

La vie de Charles Louis Napoléon Bonaparte

Né le 20 avril 1808, il est le fils de Louis Bonaparte, frère de Napoléon Ier et roi de Hollande, et de Hortense de Beauharnais, fille de l’impératrice Joséphine.

Charles Louis Napoléon Bonaparte, dit Louis-Napoléon Bonaparte est le premier président de la République française, élu le 10 décembre 1848 avec 74 % des voix au suffrage universel masculin. Il devient empereur des Français sous le nom de Napoléon III, le 2 décembre 1852.

Sous Napoléon III, la France connaît des années de progrès économiques : création d’un système bancaire, développement des chemins de fer, transformation des grandes villes.

 

La santé fragile de Napoléon III

Avant même son accession au trône, le futur Napoléon III avait souffert à plusieurs reprises de rhumatismes et de crises de goutte.

Mais surtout, l'Empereur souffrait de calculs. De plus, il  a passé une partie de sa vie en prison et les différents exils à l'étranger ne l'on pas aidé à surmonter un état de santé fragile.

Il a pourtant tenu à taire le plus longtemps possible sa maladie.

C'est donc un homme affaibli qui arrive en Grande-Bretagne.

En juillet 1872, l'Empereur consulta sir Henry Thompson, chirurgien anglais qui avait opéré avec succès le roi Léopold, roi des Belges, souffrant lui aussi d'un calcul rénal.

 

La mort du dernier Empereur

Des interventions chirurgicales survenues le 2, le 6 et le 7 janvier 1873 avaient considérablement affecté son état général.

Le dernier souverain de France s'éteint quelques minutes avant que son chirurgien, le Docteur Thompson, ne tente une dernière opération. Il est 10h45.

 

La date des obsèques a été fixée au 15 janvier afin de laisser aux personnalités et aux délégations venues de France le temps d'arriver.

 

Lien du jour : Histoire des institutions Françaises

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 00:01

Le reine mère Catherine de Médicis meurt à l'âge de 70 ans au château de Blois le 5 janvier 1589.

Catherine de Médicis est née le 13 avril 1519 à Florence (Italie) sous le nom de Caterina Maria Romola di Lorenzo de' Medici.

Fille de Laurent II de Médicis (1492-1519), duc d'Urbino, et de Madeleine de la Tour d'Auvergne (1495-1519), elle grandit en Italie d'où elle est originaire par son père. À la mort de ses parents, elle hérite du titre de duchesse d'Urbino, puis de celui de comtesse d'Auvergne à la mort de sa tante Anne d'Auvergne en 1524.

  portrait catherine de médicis

Par son mariage avec le futur Henri II, elle devient Dauphine et duchesse de Bretagne de 1536 à 1547, puis reine de France de 1547 à 1559.

 

Mère des rois François II, Charles IX, Henri III, des reines Élisabeth (reine d'Espagne) et Marguerite (dite « la reine Margot »), elle gouverne la France en tant que reine-mère et régente de 1560 à 1564.

 

En effet, à la disparition de son fils François II en1560, elle doit assumer la régence pour Charles IX, alors âgé de 10 ans.

Dès lors, elle joua un rôle prépondérant sur les affaires politiques françaises.

A partir de 1562, quand les guerres de religion éclatèrent entre catholiques et protestants, elle n’eut de cesse de trouver des accords entre les belligérants pour pacifier la France.

Catherine de Médicis fut à l'origine de la signature de nombreux traités de paix, mais fut aussi paradoxalement l’instigatrice du massacre de la Saint-Barthélemy !

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 00:01

 

Sacré et couronné en la cathédrale Notre-Dame de Reims par l'archevêque Robert de Courtenay, le 6 janvier ou le 9 janvier 1317 selon les sources.

Il réunit ensuite, le 2 février 1317, une assemblée de grands et de nobles, de prélats et de bourgeois de Paris, qui déclare qu'il est mieux placé que sa nièce Jeanne, car séparé de saint Louis par deux générations contre trois pour Jeanne, et que « femme ne succède pas au royaume de France ».

 

Après cinq ans et demi de règne, le roi Philippe V, dit "Philippe le Long" meurt à 28 ans.

Il était le quatorzième roi de la dynastie dite des Capétiens directs.

Il fut aussi roi de Navarre sous le nom de Philippe II de Navarre.

roi de france phillipe 5 dit philippe le long

Marié à Jeanne de Bourgogne il n'a eu que quatre filles. Il n'a eu aucun héritier mâle (son fils Philippe né en 1316, est décédé à l'age d'un an).

C'est donc son frère Charles IV le Bel qui lui succède en tant que roi de France et de Navarre.

http://medieval.mrugala.net/Personnages/Charles%204.jpg

(un petit air de famille, non ?)

Repost 0
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 00:01

Après sa rencontre avec le général de Gaulle, Jean Moulin est parachuté en Provence, dans la nuit du 1er au 2 janvier, pour accomplir la lourde mission qu’on lui a confiée :

Unifier la résistance sous l’autorité du général de Gaulle.

 

Il met à profit sa longue expérience administrative pour réorganiser la Résistance. Il mettra en place plusieurs services de communication et d’études après avoir fondé l’Armée secrète, dirigée par le général Delestraint.

 

Tout en tissant sa toile secrète, Jean Moulin va mener au grand jour, dans le sud du pays, la vie paisible d'un ancien préfet à la retraite !

 jean moulin

Ses actions de coordination des réseaux aboutissent à la création du Conseil national de la Résistance en mai 1943, qu'il ne préside que brièvement, puisqu’il est arrêté par la Gestapo de Lyon le 21 juin suivant.

Le 8 juillet 1943, il meurt des suites des tortures et des mauvais traitements.

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire