Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 23:01

 

Le 2 mars 1848, le gouvernement propose de limiter la durée de travail à 10 heures à Paris et à 11 heures en province. Mais, le 9 septembre, la loi est abrogée.

En mai 1874, une loi prévoit des réformes et de nouvelles règles en ce qui concerne les conditions de travail des enfants et des femmes. Désormais, il est interdit d’employer un enfant de moins de 12 ans, sauf cas exceptionnel.

D’autre part, les femmes et les mineurs seront dispensés de travailler le dimanche ainsi que les jours fériés et leur journée de travail sera limitée à 12 heures.

 

Alexandre Millerand inaugure le vendredi 30 mars 1900 un ensemble de lois qui va modifier le statut de l’ouvrier d’avant-guerre.

 Alexandre Millerand

Loi du 30 mars 1900, dite « loi Millerand », limite la journée de travail à dix heures et en fixant l'application progressive sur un délai de quatre ans.

 

La limitation du temps de travail concerne pour la première fois toute la population.

Fonctionnant par paliers, la limitation horaire absolue est de onze heures par jour.

C’est le début d’une série de lois qui vont se succéder en dix ans sur les thèmes de la sécurité, du repos hebdomadaire ou encore des retraites.

Par ailleurs, on s’oriente vers une réglementation du travail qui n’est plus unilatérale mais qui inclut les syndicats dans les négociations.

 

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 00:02

A l'initiative du baron français Pierre de Coubertin, les premiers JO s’ouvrent à Athènes le mercredi 25 mars 1896.

grece sport jeux antiques

Initialement Pierre de Coubertin souhaitait que les premiers Jeux se déroulent à Paris. Mais Démétrius Vikelas (le premier président du comité international olympique) demanda qu’en l'honneur des Jeux Antiques, la ville d'Athènes organise les premiers Jeux Olympiques de l'ère moderne.

Tout naturellement, la IIe Olympiade des Jeux modernes s'installe à Paris en 1900.

 

Première Olympiade moderne

Du 25 mars au 5 avril 1896, 14 pays y sont représentés pour un total de 285 athlètes.

Le berger grec Spiridon Louis, remportera l'épreuve la plus populaire du pays : le marathon.

 

La devise olympique « Plus vite, plus haut, plus fort » a été proposée par Pierre de Coubertin à la création du comité international olympique en 1894 à la Sorbonne.

 Pierre de Coubertin

En 1914, le drapeau olympique présenté par Pierre de Coubertin au Congrès de Paris fut adopté. Il est composé des cinq anneaux entrelacés qui représentent l’union des cinq continents et la rencontre des athlètes du monde entier aux Jeux Olympiques.

anneaux olympiques

Repost 0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 13:37

Le jeudi 12 mars 1818, Le ministre de la guerre de Louis XVIII, Gouvion Saint-Cyr fait voter la loi militaire, qui porte son nom.

Cette loi réforme l’accès à l’armée selon un modèle plutôt démocratique.

Gouvion Saint Cyr

Cette loi met fin aux privilèges de la noblesse concernant le recrutement et la promotion au sein de l’armée permanente.

En effet, le principe révolutionnaire de conscription avait été aboli par la Charte de 1814.

La nouvelle loi reprend ce principe d’égalité tout en y apportant des modifications majeures. Les conscrits sont en fait recrutés par tirage au sort tandis qu’il est possible d’acheter un
« remplaçant » pour les fortunés qui ne souhaitent pas faire leur service.

 

Pour les engagés volontaires, la durée passe à 6 ans dans les légions départementales et à 8 ans dans les autres corps. Pour les conscrits, la désignation du contingent se fait en fonction de la population des départements et par tirage au sort au chef lieu de canton en séance publique devant le sous-préfet et des maires du canton.

Les inscrits ou leurs représentants habilités sont appelés dans l'ordre du tableau de recensement et doivent prendre un numéro dans une urne. Le tirage s'arrête quand le contingent prévu est atteint.

 

Cette loi donnait à chaque soldat la possibilité de franchir tous les grades sur les seuls critères de l'ancienneté et des compétences.


 

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 00:01

Yourcenar est l'anagramme Crayencour

Marguerite Antoinette Jeanne Anne-Claire Ghislaine Cleenewerck de Crayencour est née dans une maison de l'avenue Louise, à Bruxelles. Son père, Michel Cleenewerck de Crayencour, est originaire de la Flandre française et lié à l'aristocratie. Sa mère, Fernande de Cartier de Marchienne, était Belge.

Après la mort de celle-ci, suite à son accouchement, Marguerite et son père quittent Bruxelles pour rejoindre le château du Mont-Noir près de Bailleul dans le département du Nord.

La petite Marguerite passait ses hivers à Lille et ses étés, dans la propriété familiale au Mont Noir, jusqu'en 1913 date à laquelle la propriété est vendue.

Marguerite Yourcenar enfant enfant dans le parc familial

Les années qui suivent sont marquées par les nombreux séjours qu'elle effectue on compagnie de son père dans différents pays européens, formant sa culture en autodidacte au fil des visites.

 

Attirée très jeune par le goût de l'écriture elle publie son premier roman : "Alexis ou le traité du vain combat" en 1929 quelques mois après la mort de son père.

 

Elle continue ses voyages qui la mènent on Grèce, Italie, Europe centrale, autant de lieux qui inspireront ses futurs ouvrages.

Marguerite yourcenar jeune

Sa consécration, en hommage au talent de sa plume, demeura son élection à l'Académie Française le jeudi 6 mars 1980.

Marguerite Yourcenar est alors la première femme à entrer à l'Académie française, au fauteuil de Roger Caillois (3e fauteuil) et reçue sous la coupole le 22 janvier 1981 par Jean d'Ormesson.

Son admission au côté des "sages" a provoqué une vive polémique parmi les académiciens. Jean d’Ormesson se souvient d'une « opposition extrêmement forte qui créa une élection très disputée ».

Marguerite yourcenar

Elle est décédée le 17 décembre 1987 à Mount-Desert (États-Unis).

 

Voir aussi : 10 février 1635 - Fondation de l'Académie Française

 


Repost 0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 00:01

Alexandre Graham Bell, est né le mercredi 3 mars 1847 à Édimbourg en Écosse.

C’était un scientifique, ingénieur inventeur de nationalité britannique (d’origine écossaise).

Il est initialement attiré par la musique. Il s’en détourne cependant au profit d’études sur la phonétique, suivant les traces de son père car marqué par les problèmes de surdité dont souffrait sa mère.

http://3.bp.blogspot.com/_9UxHwUfG2qQ/TGg68jEq-XI/AAAAAAAAAtM/6IGRJN07wH0/s320/Alexander-Graham-Bell2.jpg

Sa formation a été assurée par des études dans les universités d'Édimbourg et de Londres. Il collabore avec son père, un éducateur écossais nommé Alexander Melville Bell. Celui-ci a créé un système de langage pour les sourds-muets, la « parole visible » dans lequel on utilise les lèvres, la langue et la gorge pour l'articulation du son.

Alexandre Graham Bell émigre aux États-Unis en 1871 où il commence à enseigner cette méthode avec succès. Il fonde en 1872 une école pour les malentendants à Boston.

Parallèlement, il travaille sur des systèmes permettant de transmettre la parole.

Il est convaincu dès 1874 de pouvoir transformer les ondes sonores en impulsions électriques.

Les expériences de Bell et son assistant Thomas Watson vont durer deux ans avant que l'appareil soit finalement testé avec succès le 10 mars 1876.

L’invention connaît rapidement un succès retentissant qui aboutit en 1877 à la création de la compagnie téléphonique Bell.

http://hannahmorgan.typepad.com/.a/6a0105358bd1c1970b0134856c1c23970c-pi

La fortune aidant, Bell se tourne alors vers d’autres champs d’expérimentations.

Il présente en 1886 le premier cylindre enregistreur en cire, ancêtre du gramophone.

Bell s’intéresse aussi à l’aviation, et aux transports nautiques.

Il crée également la "National Géographique Society", dont il est président de 1897 à 1903.

 

Il décède le 2 août 1922 à Baddeck au Canada.


Repost 0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 00:01

 

En résumé, voici la légende du vase de Soissons

Après la prise de Soissons, le butin comme le voulait l'usage, devait être partagé entre le roi et ses hommes. Or, Clovis, voulant offrir un vase en argent trouvé dans le pillage de Soissons à l'évêque de Reims, le plaça "hors part".

Cela mit en colère un de ses soldats qui accusa publiquement Clovis de tricherie, et selon la légende, il brandit sa francisque et brisa le vase. Clovis ne dit rien, fit rassembler les morceaux et les remit à l’envoyé de l’évêque.

 

Un an plus tard, alors qu'il passe ses troupes en revue le roi des Francs reconnaît le soldat qui l'avait défié.

Clovis n'ayant pas oublié cet affront, reproche à l'homme sa tenue négligée et jette ses armes à terre.

Le guerrier se penche pour les ramasser et Clovis en profite pour lui asséner un coup de sa propre hache sur la tête. "Ainsi as-tu fait, à Soissons, avec le vase" lui dit-il.

Le cadavre gisant sur le sol restera exposé au public en guise de preuve de la toute puissance du chef des armées.

 Clovis Ier et le vase de Soissons

La véritable histoire du "vase de Soissons" est sensiblement différente

Le célèbre vase de Soissons provient en fait du diocèse de Reims : il s'agit d'un vase liturgique en argent.

Après avoir remporté la bataille de Soissons en 486, les soldats de Clovis se livrent au pillage de la ville. Les règles de partage du butin entre les soldats et le roi étaient strictes :

Chacune des parts était tirée au sort, y compris celle du roi qui représentait probablement le cinquième du total.

 

En 486, le jeune Clovis a 20 ans et cela fait à peine cinq ans qu'il est monté sur le trône. C'est un roi païen, empreint de culture germanique comme tous les Francs.
Toutefois, fin politique, il sait que s'il veut asseoir son pouvoir, il lui faut l'appui de l'Église.
Il veut donc restituer le vase à l'évêque de Reims, Saint Rémi. L'évêque de Reims lui avait d'ailleurs envoyé un messager à Clovis afin qu'il restitue cet objet.

 

Clovis espérait que le tirage au sort lui accorderait dans sa part le vase. Ce ne fut pas le cas.

Il le réclama alors hors part. La majorité de l’armée approuva le chef vainqueur et voulut lui accorder ce passe-droit.

Seul un soldat, ayant levé sa hache, frappa le vase en criant à haute voix: « Tu n’auras rien ici que ce que le sort t’attribuera vraiment. »

Clovis s’inclina finalement devant ce qui était le droit de l’armée.

Mais grâce à un heureux tirage au sort, il parvint à échanger d’autres objets contre le vase, certes cabossé mais non fendu. Il le rendit au messager de Saint Rémi.

En remerciement pour ce premier témoignage d’amitié et de respect entre les deux hommes, l'évêque de Reims ordonna dans son testament que l’objet fût fondu pour en faire « un encensoir et un calice gravé de représentations ».

Contrairement à ce qu’ont raconté les manuels d’histoire de la IIIe République, le célèbre vase de Soissons, en réalité de Reims, n’a jamais été cassé. Tout au plus fut-il cabossé.

 

À la célèbre question : « Qui a cassé le vase de Soissons ? » ; la réponse est donc en en réalité : Personne !

 

La vengeance de Clovis à Soissons, châtiment exemplaire par son excès

Le roi avait réuni ses fantassins à Soissons, le 1er mars 487.

Clovis, profita de la négligence du « frappeur de vase » pour lui régler son compte.

Comme sa lance, son épée et sa hache étaient mal tenues, il lui arracha cette dernière de la ceinture et la jeta à terre.

L’autre se penchant alors pour la ramasser, Clovis en profita pour lui enfoncer sa propre hache dans la tête : « Ainsi as-tu fait, à Soissons, avec le vase. »

Le roi ordonna aux autres de s’éloigner, laissant le cadavre exposé au public, probablement sans sépulture.

La vengeance fait partie de la vie quotidienne des Francs et nul ne songerait à s'en offusquer. Par ce geste, il fait également preuve d'une autorité que plus aucun soldat du royaume n'osera contester par la suite.

 

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 00:02

Henri de Navarre est sacré roi à la cathédrale de Chartres sous le nom d’Henri IV.

Henri IV, roi de France et de Navarre

Né à Pau le 14 décembre 1553, assassiné à Paris par Ravaillac le 14 mai 1610.

 

Une enfance mouvementé…

Henri est le fils d'Antoine de Bourbon et de Jeanne d'Albret.

A la mort de son grand-père, le roi de Navarre Henri II d'Albret en 1555, sa mère devient reine de Navarre sous le nom de Jeanne III. Elle fait en sorte que son fils soit élevé dans la foi protestante.

 

5 décembre 1560 : Mort de François II à Orléans. Avenement de Charles IX.

Son père l'emmène à la cour de France pour y éduquer Henri dans la foi catholique.

Le 17 novembre 1562 son père, Antoine de Bourbon décède.

En 1564, Charles IX et Catherine de Médicis font « le grand tour de France », un voyage dans tout le pays par lequel ils espèrent ramener la paix. Ils emmène le jeune Henry avec eux.

Henri participera donc grand tour de France, puis retourne vivre auprès de sa mère, qui le fait revenir dans la foi protestante.

A la mort de sa mère, le 9 juin 1572 Henri devient roi de Navarre, sous le nom d’Henry III (de Navarre).

 

Une couronne contestée

Le 2 août 1589, le roi de France, Henri III est poignardé par Jacques Clément, un moine fanatique. Comme Henri III n'avait pas de fils, la couronne de France revient à son "cousin" Henri de Navarre.
Henri de Navarre devient en fait héritier de la couronne de France de part son père (plus proche héritier mâle par voie exclusivement masculine, en application de la loi salique.)

Mais ce dernier est protestant et la majorité catholique du royaume n'admet pas qu'il monte dans ces conditions sur le trône...

 

Les catholiques intransigeants se regroupent derrière la famille de Guise.

La Ligue catholique transgresse les règles de succession et désigne pour nouveau souverain l'oncle d'Henri de Navarre, Charles Ier de Bourbon (archevêque de Rouen).
Celui-ci prend le nom de Charles X.

 

Le 25 juillet 1593 en la basilique Saint-Denis, Henri de Navarre abjure la foi protestante et demande à devenir catholique.

Le 27 février 1594 Henri de Navarre est sacré roi à la cathédrale de Chartres sous le nom d’Henri IV.

Il lui est impossible d’organiser la cérémonie à Reims puisque la ville se trouve encore sous entre les mains de ses ennemis, la famille de Guise et les Ligueurs.

 

Le roi, qui vient de se convertir, agit dans une logique politique : mettre fin au pouvoir de la Ligue, qui ne pourra plus s’opposer à un roi devenu catholique.

Son entrée dans Paris le 22 mars 1594 et l'absolution accordée par le pape Clément VIII le 17 septembre 1595, lui assurent le ralliement progressif de toute la noblesse et du reste de la population.

 

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 00:02

Le premier festival international de Jazz s’ouvre à Nice le mercredi 25 février 1948.

http://www.hotelmadridnice.com/img/faire/faire_07-22-41.jpg

Créé à l'occasion de la clôture du fameux Carnaval de Nice, le "Nice-Jazz" est le premier festival international de jazz en France.
Première en Europe, et même dans le monde, des jazzmen de différents pays se produisent dans l'Opéra, le casino municipal et les palaces niçois.

La grande vedette est alors Louis Armstrong, en passe de devenir un véritable ambassadeur du Jazz.
Il passera en effet une partie de sa carrière à se produire aux quatre coins du monde.

 

 

 

Liens du jour :

Nice Jazz Festival 2011

Histoire du Jazz

Repost 0
19 février 2011 6 19 /02 /février /2011 00:01

 

 

 

 

1473 : Naissance de Nicolas Copernic, chanoine, médecin et astronome polonais.

1553 : Décès d'Erasmus Reinhold, astronome et mathématicien allemand

1800 : Bonaparte, premier Consul, s'installe aux Tuileries.

1903 : Napoléon Bonaparte met en place l’Acte de médiation en Suisse. Par cet acte, Bonaparte rétablit la Confédération suisse, qui comptera alors dix-neuf cantons.

1909 : Première apparition de Mistinguett au théâtre dans L'âne de Buridan.

1918 : La Russie soviétique abolit par décret la propriété privée de la terre, de l'eau et autres ressources naturelles.

1951 : Décès d'André Gide, écrivain français, Prix Nobel de littérature 1947

1958 : Un préavis d'un mois en cas de licenciement devient obligatoire en France.

1964 : Sortie du film Les Parapluies de Cherbourg une comédie musicale de avec Catherine Deneuve.

2001 : Décès de Charles Trenet, chanteur français

Repost 0
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 00:01

 

18 février 1899 : Émile Loubet président

Le samedi 18 février 1899, les deux chambres, réunies en Assemblée nationale à Versailles, élisent Emile Loubet président de la République, par 483 voix contre 279 à Jules Méline.

Il devient le VIIIe président de la IIIe République Française en succédant à Félix Faure.

 http://www.histoire-image.org/photo/zoom/lob1_cormon_001f.jpg

Le 1er janvier 1896, Émile Loubet devient le président du Sénat après la démission de Paul-Armand Challemel-Lacour.

C'est donc à lui, en tant que président du Sénat, que revenait l'annonce la mort du président Félix Faure le 17 février 1899.

 

La mort subite de Félix Faure ouvre la course à la présidence de la République.
L'élection oppose le camp des antidreyfusards aux dreyfusards.

Deux candidats se dégagent rapidement : Émile Loubet et Jules Méline, Méline étant l'antidreyfusard (il a déclaré en 1897 : « il n'y a pas d'affaire Dreyfus »).

Très vite, le nom de Loubet s'impose alors qu'il n'a jamais exprimé publiquement d'avis sur l'Affaire. Il est resté totalement neutre sur la question.

 

La présidence de Loubet est l'une des plus stables de la Troisième République : il sera le premier président à effectuer un septennat complet.

 

18 février 1921 : Premier vol en hélicoptère

Le vendredi 18 février 1921, le français Etienne Oehmichen réussi pour la première fois à faire décoller un appareil à la verticale à 10 mètres de hauteur.

 

Son hélicoptère est équipé d'un moteur de plus de 100 kg développant une puissance de 25 chevaux. Il entraîne deux rotors sous un ballon sphérique de 144 mètres cubes.

Le premier vol libre de l'hélicoptère durera une minute seulement.

Le 4 mai 1924, Etienne Oehmichen améliorera l'exploit en parcourant une distance d'un kilomètre.

Premier vol en hélicoptère france

Même si plusieurs expériences ont eu lieu aupavant, le 18 février 1921 est souvent considéré comme le premier vol en hélicoptère significatif.
L'hélicoptère a en effet suscité l'intérêt de nombreux inventeurs et chercheurs comme Léonard de Vinci qui avait réalisé dès 1486 le premier croquis d'hélicoptère, basé sur le principe de «vis aérienne».

Pour l'anecdote, le 13 novembre 1907, Paul Cornu un réparateur de bicyclettes et inventeur avait réussi d'effectuer un vol de 20 secondes dans un hélicoptère qu'il a fabriquée lui-même et de s'élancer dans l'air à la hauteur vertigineuse de 30 cm…

 

18 février 1930 : Découverte de Pluton

La planète Pluton est découverte par l'astronome américain Clyde Tombaugh. Planète « naine » car son diamètre est de 2 300 km, soit deux tiers de celui de la Lune.

Pluton fut découvert lors de la recherche d'un corps céleste permettant d'expliquer les perturbations orbitales de Neptune.

Pluton est principalement composée de roche et de glace de méthane, mais aussi de glace d’eau.

 systeme solaire gif

Repost 0
12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 00:01
 

Samedi 12 Février 1809 : Naissance d'Abraham Lincoln.

 

16e président des Etats-Unis. Lincoln rédige la proclamation émancipant les esclaves et signe le 13e amendement abolissant l’esclavage. Il a été assassiné au début de son second mandat le vendredi 14 Avril 1865.

 

darwin  

Samedi 12 Février 1809 : Naissance de Charles Darwin.

 

La découverte scientifique de Darwin reste le fondement de la biologie, car elle explique de façon logique et unifiée la diversité de la vie. Il est décédé le mercredi 19 avril 1882.

 

http://images.commeaucinema.com/galerie/141537_fb7abc5a7f4913df881816c0fd1ebc71.jpg  

Dimanche 12 février 1933 : Naissance de Constantin Costa-Gavras à Loutra-Iraias, en Grèce

Réalisateur français.

Konstantinos Costa-Gavras s'installe à Paris dès 1951 et obtient la nationalité française en 1968. En 1969 c'est le succès triomphal de " Z ", réquisitoire contre la dictature des colonels grecs. Il continue sa carrière avec des films engagés, en lutte contre le totalitarisme.

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 00:01

Le mardi 8 février 1916, plusieurs artistes européens s'étaient réuni à Zurich à l'initiative du metteur en scène Hugo Ball pour l'inauguration du Cabaret Voltaire (café littéraire et artistique).

Parmi eux, Tristan Tzara, poète roumain, Richard Huelsenbeck, poète allemand, Jean Arp, sculpteur alsacien et Hans Richter, peintre allemand.

En réaction à l'absurdité et à la tragédie de la Première Guerre mondiale, ils baptisent le mouvement qu'ils viennent de créer : Dada.

http://www.artchive.com/artchive/h/hausmann/dada_siegt.jpg

Qu'est-ce que le "Dada" ?

Le mot lui-même ne signifie rien, il désigne selon les fondateurs du mouvement le néant absolu.

Il s'agit sans doute de l'un des mouvements artistiques internationaux les plus marquants du XXème siècle qui a influencé de nombreux courants artistiques contemporains.

 

Un mot absurde pour une idée originale

La version la plus courante quant à l'origine du mot est celle du hasard :

À l'aide d'un coupe-papier, les fondateurs du mouvement ouvrent au hasard un dictionnaire et tombent sur le mot "dada".

Sachant aussi que ce nom est en opposition avec tous les mouvements se finissant en -isme. Tristan Tzara précisa d'ailleurs : « Dada n'est ni un dogme, ni une école, mais plutôt une constellation d'individus et de facettes libres ».

C'est plus tard que l'on parlera du Dadaïsme.

 

Autre explication de ce choix :

Ce mouvement voulait en avant l'esprit d'enfance, le jeu avec les convenances et les conventions, le rejet de la raison et de la logique, l'extravagance, la dérision et l'humour : tous les dadaïstes étaient présidents !

 

Liens du jour :

Le site officiel de l'Art Dada

Autre mouvement culturel intéressant : Le Cercle des poètes Zutiques

Repost 0
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 00:02

En désaccord avec la politique menée par Marie de Médicis, Sully quitte sa charge de surintendant des Finances mais continue de participer au Conseil.

 

Maximilien de Béthune dit Sully
né à Rosny-sur-Seine le 13 décembre 1559, décédé à Villebon en 1641

http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0329/m501704_96-017929_p.jpg

 

Le jeune Maximilien ayant d’excellentes capacités intellectuelles, est attaché dès l’âge de douze ans au service d’Henri de Navarre, le futur Henri IV. Il réussi à s’échapper au massacre de la Saint-Barthélemy en se réfugiant dans le collège de Bourgogne, où il poursuivait ses études.

 

Après le départ précipité d’Henri de Navarre de la cour en 1576, Sully continue à le servir dans ses différentes campagnes.

En 1593 il conseille au roi de se convertir au catholicisme, afin de pacifier le royaume, mais refuse lui-même d’abjurer.

 

Conseiller le plus écouté du roi, il devient successivement conseiller aux Finances en 1596, surintendant des Finances en 1598, grand maître de l’artillerie en 1599, surintendant des Bâtiments et des Fortifications et grand voyer de France 1599.

En 1602 il achète le château de Sully-sur-Loire, Henri IV le fera duc de Sully et pair de France en 1606.

 

Maximilien de Béthune, duc de Sully, démissionne de sa charge de surintendant des Finances le mercredi 26 janvier 1611.

L’assassinat d’Henri IV, dont il avait été le premier ministre, le compagnon d’armes mais aussi l’ami et le serviteur fidèle, a changé la donne pour Sully.

 

Protestant, il se sent menacé par le comité de régence présidé par la reine mère Marie de Médicis, régente du royaume de France au nom de son fils Louis XIII.

De plus, il est en total désaccord avec sa politique pro-espagnole.

 

Concini lui succèdera dès l'annonce de sa démission.


Repost 0
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 00:01

François Ier est né le 12 septembre 1494 à Cognac (Charente).

Son père Charles d'Orléans, duc d'Angoulême, que François n’a pas connu, était le cousin du roi Louis XII.

Fils de Charles d’Angoulême et de Louise de Savoie, François Ier appartient à la branche de Valois-Angoulême de la dynastie capétienne.

 

À 20 ans, François Ier succède à Louis XII, mort le 1er janvier 1515.

Le lundi 25 janvier, il est sacré roi de France à Reims. Son règne va durer 32 ans.

 

FRANCOIS Ier

12 septembre 1494 - 31 mars 1547

histoire roi francois 1er

Lien du jour :

14 janvier 1526 - François Ier signe le traité de Madrid

 

 

Repost 0
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 00:01

De son vrai nom Henri Beyle, Stendhal est né à Grenoble le 23 Janvier 1783 dans une famille bourgeoise qu'il apprécie peu.

 

Son père, Chérubin Beyle, est avocat au Parlement.

Sa mère, Henriette Gagnon, meurt alors qu'il a 7 ans.

En 1796, Stendhal entre à l'école centrale de Grenoble où il acquiert une solide instruction.
Et en octobre 1799, il part à Paris pour passer le concours de l'École polytechnique.
Il renonce à se présenter et sera très déçu par la capitale, où il tombe malade.

http://www.armance.com/Images/jeune-stdh.gif

Un curieux parcours

Il commence en 1800 une carrière militaire et rejoint l’armée d’Italie.

L’Italie lui plaît, et notamment Milan qui l’enchante et restera pour lui «la beauté parfaite».

Cependant il démissionne en 1802 car l’armée l’ennuie.

Il pense alors entamer une carrière d’auteur dramatique.

Finalement, il reprend du service dans l’intendance en 1806, et exerce ses fonctions en Allemagne et en Autriche.

 

Il devient Conseiller d’État, mène une vie de dandy participe aux campagnes de Russie et de Saxe et tombe avec Napoléon en Avril 1814.

 

C'est la chute du Premier Empire, il part en Italie où il s'installe à Milan et y retrouve sa maîtresse Angéla Pietragrua.

Il publie en 1817 deux livres l’Histoire de la peinture en Italie et, sous le pseudonyme de Stendhal, Rome, Naples et Florence.

Il est expulsé de Milan en 1821 parce que soupçonné de soutenir les carbonari.

 

De retour à Paris, l’héritage de son père ayant fondu, presque ruiné, il décide de vivre de sa plume.

Il publie "De l’Amour" en 1822, sorte de journal de sa passion pour Mathilde, "La vie de Rossini" en 1823, "Racine et Shakespeare" en 1823-1825, et tient une chronique musicale et picturale dans le Journal de Paris.

À 43 ans, Stendhal devient romancier et publie un premier roman d’analyse "Armance" (1827), puis "Promenades dans Rome" en 1829.

Revenant au roman d’analyse, il donne à la fin de 1830, son premier chef d’œuvre,
"Le Rouge et le Noir".
Dans ce texte au réalisme teinté d'ironie, sorte de roman de formation du jeune et ambitieux Julien Sorel, Stendhal mêle de manière originale un parcours romanesque aux événements politiques de son temps.

En 1839, il achève "la Chartreuse de Parme". Mais sa santé se détériore.

Portrait stendhal 1840

Le 15 Mars 1841, il est victime d’une première attaque d’apoplexie à la suite de laquelle il est autorisé à retourner à Paris pour se faire soigner.

Le 22 Mars 1842, à dix neuf heures, sur le trottoir de la Rue neuve des Capucines, Stendhal a une seconde attaque et meurt dans la nuit.

Il est inhumé au cimetière Montmartre.


Repost 0
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 00:01

Près de dix-huit ans après la fin de la guerre, le chancelier d'Allemagne de l'Ouest, Konrad Adenauer, et le président de la République française, Charles de Gaulle, signent le traité d'amitié franco-allemand de l'Élysée.

Le traité de l'Élysée du mardi 22 janvier 1963 fixe les objectifs d'une coopération accrue entre l'Allemagne et la France dans les domaines des relations internationales, de la défense et de l'éducation.

Ce traité "d'amitié et de coordination" marque également le début de la réconciliation des "ennemis héréditaires".

 

Ce rapprochement met fin à une rivalité séculaire entre les deux puissances européennes.

Le traité de l’Élysée a permis de mettre en œuvre la réconciliation historique de la France et de l’Allemagne en tissant des liens entre les jeunesses des deux pays et en développant le sentiment du caractère nécessaire et privilégié de la relation franco-allemande.

Il stipule d'ailleurs que des sommets seront organisés régulièrement entre les deux pays et instaure la création de l'Office franco-allemand de la Jeunesse.

 

Il constitue donc une référence symbolique incontournable.

 

En 1988, François Mitterrand et Helmut Kohl viendront renforcer ce rapprochement en instituant un Conseil franco-allemand de défense et de sécurité et un Conseil franco-allemand économique et financier.

 

Voir la vidéo sur le site de l'INA : Cliquez

 

Repost 0
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:01

Le lundi 21 janvier 1793 à 10h20, sur la place de la Révolution (actuelle place de la Concorde), Louis Capet, 39 ans, ancien roi de France, est guillotiné.

Emprisonné aux Tuileries avec sa famille depuis le mois d'août 1792, il est jugé par le tribunal révolutionnaire :

 

Le 3 décembre 1792, devant la Convention, Maximilien de Robespierre, au nom des Montagnards, réclame l'exécution de Louis XVI afin de légitimer la Révolution.
Il invente pour l'occasion une expression appelée  qui sera reprise plus tard :
« criminel envers l'humanité ».

Les députés girondins craignent au contraire des désordres si le roi est exécuté. Ils voudraient en finir avec la Révolution maintenant que la démocratie est installée, mais ils ne peuvent éviter l'ouverture du procès de Louis XVI.

 

Le citoyen Louis Capet, anciennement Louis XVI, comparaît devant la Convention, constituée en tribunal pour l'occasion.
Il est accusé de haute trahison pour avoir joué double jeu face aux assemblées nées de la Révolution, avoir tenté de s'enfuir à l'étranger en juin 1791 (fuite à Varennes) et avoir comploté avec l'étranger.

Par un vote qui dure 36 heures, les députés se prononcent sur la peine à appliquer.

Il s'en faut d'une voix que Louis XVI échappe à la guillotine...

Mort de Louis XVI guillotine

 

Ses dernières paroles :

"Français, je meurs innocent ; je pardonne à mes ennemis ; je désire que ma mort soit..."

Mais la fin de ses mots sera occultée par le roulement de tambour annonçant son exécution.

Le 16 octobre 1793, sa femme Marie-Antoinette sera à son tour guillotinée en place publique.

 

Repost 0
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 00:01

Le dimanche 20 janvier 1946, le général Charles de Gaulle, chef de la France libre, se présente en uniforme devant son gouvernement et annonce sa démission, après 18 mois passés à la tête du gouvernement provisoire.

 

Le lendemain, il adressera sa démission à Félix Gouin, président de l'Assemblée nationale.

 

Le motif :

C'est un désaccord avec le Parti communiste au sujet de l'élaboration de la nouvelle constitution qui est à l'origine de cette décision. Il déclare au cours du Conseil des ministres qu'il a convoqué pour annoncer sa décision :

"Le régime exclusif des partis a reparu. Je le réprouve".

 

Après le référendum du 21 octobre 1945 approuvant le projet de Constitution qu'il appuie, de Gaulle doit surmonter une grave crise politique au sein du gouvernement "tripartite".

Dès le 15 novembre, Maurice Thorez du Parti Communiste exige, en tant que premier parti de France, obtenir l'un des trois ministres clés, à savoir, la Défense nationale, l'Intérieur ou les Affaires Étrangères.

 

De Gaulle refuse et le PC renonce à ses exigences après que le Général menace d'en appeler le peuple. Pourtant, une nouvelle crise au sein du gouvernement se produit.

"Le grand Charles" annonce sa décision le 20 janvier 1946.

 

Son absence de la scène politique durera 12 ans.

Il reviendra en tant que président du Conseil le 1er juin 1958 pour juguler l'insurrection algérienne.

Il fondera une nouvelle République, dont la Constitution est approuvée par le peuple le 28 septembre. Charles de Gaulle est élu président de la Vème République et travaille en priorité à résoudre le conflit algérien.

 

Repost 0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 00:01

Que s'est-il passé un 19 janvier ?

 

Aujourd'hui, je n'ai pas réussi à choisir un événement en particulier.
Pour changer un peu, je vous propose simplement l'intitulé de plusieurs événements sans les détailler.

Peut-être en connaissez-vous d'autres ?
Ou encore, le 19 janvier représente quelque chose pour vous, dans votre vie personnelle ou dans l'histoire locale de votre commune...

 

En 639, à l'âge de trente-six ans, Dagobert Ier décède.

En 1493, le traité de Barcelone, par lequel Charles VIII, roi de France, rend l'Aragon, le Roussillon et la Cerdagne au roi d'Espagne.

En 1544, Catherine de Médicis, femme de Henri II, donne le jour à un fils qui sera un jour le roi François II.

En 1736, une autre naissance, celle de l'ingénieur écossais James Watt.

En 1839, naissance du peintre français : Paul Cézanne.

En 1840, le navigateur français Dumont d'Urville découvre la Terre Adélie (continent antarctique).

En 1857, après une loi sur le drainage, le gouvernement français adopte une loi sur les landes afin de favoriser l'extension des terres cultivables.

En 1902, création du Prix Goncourt afin de promouvoir de jeunes talents littéraires.

En 1915, premier bombardement aérien de civils par un zeppelin au Royaume-Uni.

En 1966, Indira Gandhi devient Premier Ministre de l'Inde.

 

Repost 0
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 00:01

Prisonnier de Charles Quint depuis février 1525, suite à la défaite française de Pavie, François Ier signe le traité de Madrid afin d’être libéré.

Dans ce traité, il renonce à ses prétentions en Italie, à sa souveraineté sur les Flandres et l'Artois et cède la Bourgogne à l'Espagne.

 

François 1er (1494-1547):

François, comte d'Angoulême, cousin et gendre du roi Louis XII, succède à celui-ci sur le trône de France le 1er janvier 1515, sous le nom de François 1er.

histoire roi francois 1er

Cultivé et brave mais fantasque et moyennement intelligent, il engage le pays dans de folles aventures militaires contre son rival Charles Quint.

Lors de la bataille de Pavie en Italie François 1er est capturé.

Il ne tarde pas à dépérir mais retrouve la santé grâce à la visite de sœur, Marguerite d'Angoulême (dont un petit-fils sera le roi Henri IV).

Pendant ce temps, sa mère, Louise de Savoie, gouverne le royaume en qualité de régente.


 

Le 14 janvier 1526, François Ier signe un traité, dans lequel il s’engage à :

  • céder le duché de Bourgogne et le Charolais
  • renoncer à toute revendication sur Naples, le Milanais, Gênes, Asti, les Flandres et l'Artois
  • épouser Éléonore de Habsbourg, sœur de Charles Quint.
  • restituer le patrimoine (meubles et immeubles) du connétable de Bourbon et de ses partisans, avec un dédommagement complet des pertes qu'ils avaient essuyées par la confiscation.
  • forcer Henri d'Albret (le beau-frère de François Ier) à abandonner ses prétentions à la couronne de Navarre.
  • livrer comme otages à Charles Quint son fils aîné, le dauphin François, ainsi que son second fils le duc d'Orléans (futur Henri II) ou, à la place du dernier, douze des principaux seigneurs du royaume que l'empereur désignerait. Ils ne seraient libérés qu'après ratification des clauses du traité par les parlements.
  • retourner en Espagne pour y rester prisonnier de l'empereur si tous les articles de ce traité n'étaient appliqués dans les délais stipulés.

 

François Ier est libéré, en échange ses fils François et Henri le remplace comme otage.

 

Mais, en mars 1526, le roi de France ne respectera aucune des clauses du traité, alors qu’il a laissé en Espagne ses deux fils en otage.

François Ier, tombé malade pendant son emprisonnement, et ayant peur de sa faiblesse, demande le 16 août 1525 à Gilbert Bayard, notaire et secrétaire du Roi de France, de rédiger un texte selon lequel toutes les concessions faites en vue de retrouver sa liberté seraient considérées comme nulles.

Ainsi, à son retour en France après sa libération, le roi de France peut rejeter le traité.

 

Repost 0
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 00:01

L'écrivain Émile Zola publie dans le journal "L'Aurore" une lettre ouverte au président de la République Félix Faure.

Le titre lui est soufflé par Georges Clémenceau, alors éditorialiste du journal : "J'accuse".

Vendu habituellement à trente mille exemplaires, le journal diffuse ce jour là près de trois cent mille copies !

 http://www.bacdefrancais.net/zolaaccuse.jpg

La lettre dénonce l'antisémitisme et les erreurs judiciaires dont est victime le capitaine Alfred Dreyfus depuis le mois d'octobre 1894.

En prenant ouvertement la défense de Dreyfus, condamné à la déportation à vie en Guyane pour crime d'espionnage au profit de l'Allemagne, Zola s'oppose au gouvernement de Jules Méline, lequel déclara « Il n'y a pas d'affaire Dreyfus. »

Zola sera condamné à 3.000 francs d'amende et à un an de prison pour diffamation envers une autorité publique.

 

Le "J'accuse" fait du cas Dreyfus une "affaire" et divise la France. Cette affaire est l'une des crises les plus graves de la IIIe République.

 

Rappels :

DREYFUS, Alfred (1859-1935)

Capitaine artilleur d'origine juive, est accusé et jugé sommairement de haute trahison en 1894 avant d'être réintégré en 1906.

Alfred Dreyfus est accusé d'être l'auteur d'un document dérobé à l'ambassade d'Allemagne (désigné sous le nom de "bordereau"), annonçant la livraison de documents concernant la défense nationale.

 

Son procès s'ouvre le 19 décembre 1894, devant le Conseil de guerre de Paris.

Il est condamné, le 22 décembre, à la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée.

Il est dégradé au cours d'une cérémonie publique qui a lieu dans la grande cour de l'École militaire, le 5 janvier 1895.

Le 21 février, il est embarqué pour l'Ile du Diable.

 

Le mouvement de protestation en faveur de la révision de son procès aboutit à une annulation de sa condamnation par la Cour de Cassation, le 3 juin 1899.

Un deuxième procès s'ouvre pour lui à Rennes, du 7 août au 9 septembre 1899, à l'issue duquel il est condamné de nouveau, mais avec des "circonstances atténuantes".

Le 19 septembre, il est gracié par le président Émile Loubet.

 

Le 12 juillet 1906, après un combat long de douze années, le capitaine Alfred Dreyfus est enfin réhabilité par un arrêt de la Cour de Cassation.

 

Lien du jour : Dreyfus réabilité

 

Repost 0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 00:02

L'illustrateur Georges Rémi, plus connu sous son pseudonyme Hergé (d'après ses initiales RG), publie dans le supplément du quotidien bruxellois "Le vingtième siècle", sa nouvelle bande dessinée: "Tintin au pays des soviets".

 tintin-au-pays-des-soviets

Le jeune reporter du "Petit Vingtième" est amené, dans cette première aventure, à visiter l'URSS.

 

Tintin est le héros principal, un jeune journaliste qui parcourt le monde pour des enquêtes et reportages. Dès le début, il est accompagné de son chien Milou. Au fil des albums, d'autres personnages sont apparus, que l'on retrouvera ensuite régulièrement.

Le capitaine Haddock, qui est arrivé dans l'album Le Crabe aux pinces d'or et sera présent ensuite dans tous les autres.

 

Les Aventures de Tintin sont parmi les bandes dessinées les plus populaires de tous les temps et ont été traduites en près de 50 langues.

 

Les neufs premiers albums de la série sont parus en noir et blanc, puis, à l'exception de Tintin au pays des Soviets, ont été redessinés en couleurs. Tintin et l'Alph-Art est inachevé et a été publié après la mort de Hergé.

Tintin au pays des Soviets (1930)

Tintin au Congo (1931)

Tintin en Amérique (1932)

Les Cigares du pharaon (1934)

Le Lotus bleu (1936)

L'Oreille cassée (1937)

L'Île noire (1938)

Le Sceptre d'Ottokar (1939)

Le Crabe aux pinces d'or (1941)

L'Étoile mystérieuse (1942)

Le Secret de la licorne (1943)

Le Trésor de Rackham le Rouge (1944)

Les 7 Boules de cristal (1948)

Le Temple du Soleil (1949)

Tintin au pays de l'or noir (1950)

Objectif Lune (1953)

On a marché sur la Lune (1954)

L'Affaire Tournesol (1956)

Coke en stock (1958)

Tintin au Tibet (1960)

Les Bijoux de la Castafiore (1963)

Vol 714 pour Sydney (1968)

Tintin et les Picaros (1976)

Tintin et l'Alph-Art (1986)

 

Le lien du jour : Vocabulaire fleuri du capitaine Haddock

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:01

Charles Louis-Napoléon Bonaparte, l'ex-empereur des Français meurt le 9 janvier 1873, dans sa résidence de Camdem Place, où il vivait en exil après la défaite de Sedan en 1870.

Camdem Place se trouve dans la petite ville de Chislehurst à onze miles de Londres (environ 20 kilomètres) dans le comté de Kent.

http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2008/11/15/h_4_ill_1119219_napoleon.jpg

La vie de Charles Louis Napoléon Bonaparte

Né le 20 avril 1808, il est le fils de Louis Bonaparte, frère de Napoléon Ier et roi de Hollande, et de Hortense de Beauharnais, fille de l’impératrice Joséphine.

Charles Louis Napoléon Bonaparte, dit Louis-Napoléon Bonaparte est le premier président de la République française, élu le 10 décembre 1848 avec 74 % des voix au suffrage universel masculin. Il devient empereur des Français sous le nom de Napoléon III, le 2 décembre 1852.

Sous Napoléon III, la France connaît des années de progrès économiques : création d’un système bancaire, développement des chemins de fer, transformation des grandes villes.

 

La santé fragile de Napoléon III

Avant même son accession au trône, le futur Napoléon III avait souffert à plusieurs reprises de rhumatismes et de crises de goutte.

Mais surtout, l'Empereur souffrait de calculs. De plus, il  a passé une partie de sa vie en prison et les différents exils à l'étranger ne l'on pas aidé à surmonter un état de santé fragile.

Il a pourtant tenu à taire le plus longtemps possible sa maladie.

C'est donc un homme affaibli qui arrive en Grande-Bretagne.

En juillet 1872, l'Empereur consulta sir Henry Thompson, chirurgien anglais qui avait opéré avec succès le roi Léopold, roi des Belges, souffrant lui aussi d'un calcul rénal.

 

La mort du dernier Empereur

Des interventions chirurgicales survenues le 2, le 6 et le 7 janvier 1873 avaient considérablement affecté son état général.

Le dernier souverain de France s'éteint quelques minutes avant que son chirurgien, le Docteur Thompson, ne tente une dernière opération. Il est 10h45.

 

La date des obsèques a été fixée au 15 janvier afin de laisser aux personnalités et aux délégations venues de France le temps d'arriver.

 

Lien du jour : Histoire des institutions Françaises

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 00:01

Le reine mère Catherine de Médicis meurt à l'âge de 70 ans au château de Blois le 5 janvier 1589.

Catherine de Médicis est née le 13 avril 1519 à Florence (Italie) sous le nom de Caterina Maria Romola di Lorenzo de' Medici.

Fille de Laurent II de Médicis (1492-1519), duc d'Urbino, et de Madeleine de la Tour d'Auvergne (1495-1519), elle grandit en Italie d'où elle est originaire par son père. À la mort de ses parents, elle hérite du titre de duchesse d'Urbino, puis de celui de comtesse d'Auvergne à la mort de sa tante Anne d'Auvergne en 1524.

  portrait catherine de médicis

Par son mariage avec le futur Henri II, elle devient Dauphine et duchesse de Bretagne de 1536 à 1547, puis reine de France de 1547 à 1559.

 

Mère des rois François II, Charles IX, Henri III, des reines Élisabeth (reine d'Espagne) et Marguerite (dite « la reine Margot »), elle gouverne la France en tant que reine-mère et régente de 1560 à 1564.

 

En effet, à la disparition de son fils François II en1560, elle doit assumer la régence pour Charles IX, alors âgé de 10 ans.

Dès lors, elle joua un rôle prépondérant sur les affaires politiques françaises.

A partir de 1562, quand les guerres de religion éclatèrent entre catholiques et protestants, elle n’eut de cesse de trouver des accords entre les belligérants pour pacifier la France.

Catherine de Médicis fut à l'origine de la signature de nombreux traités de paix, mais fut aussi paradoxalement l’instigatrice du massacre de la Saint-Barthélemy !

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 00:01

 

Sacré et couronné en la cathédrale Notre-Dame de Reims par l'archevêque Robert de Courtenay, le 6 janvier ou le 9 janvier 1317 selon les sources.

Il réunit ensuite, le 2 février 1317, une assemblée de grands et de nobles, de prélats et de bourgeois de Paris, qui déclare qu'il est mieux placé que sa nièce Jeanne, car séparé de saint Louis par deux générations contre trois pour Jeanne, et que « femme ne succède pas au royaume de France ».

 

Après cinq ans et demi de règne, le roi Philippe V, dit "Philippe le Long" meurt à 28 ans.

Il était le quatorzième roi de la dynastie dite des Capétiens directs.

Il fut aussi roi de Navarre sous le nom de Philippe II de Navarre.

roi de france phillipe 5 dit philippe le long

Marié à Jeanne de Bourgogne il n'a eu que quatre filles. Il n'a eu aucun héritier mâle (son fils Philippe né en 1316, est décédé à l'age d'un an).

C'est donc son frère Charles IV le Bel qui lui succède en tant que roi de France et de Navarre.

http://medieval.mrugala.net/Personnages/Charles%204.jpg

(un petit air de famille, non ?)

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire