Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 23:01

Le 16 juillet 1969 a capsule spatiale Apollo 11 décolle de Cap Kennedy en Floride (Cap Canaveral) avec à son bord un équipage de trois astronautes : Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins. La mission a pour objectif de conduire les trois hommes à la surface de la lune.

 

La fusée Saturn V décolla du complexe 39A de Cap Kennedy le 16 juillet 1969 à 13 h 32 UTC (8 h 32 à Houston). Douze minutes plus tard, elle naviguait sur une orbite terrestre à 190 km d'altitude. La 1ère étape du voyage était réussie.

Le 21 juillet à 2 h 56 min UTC (3 h 56 min heure française ; le 20 juillet 21 h 56 min à Houston), Neil Armstrong sera le premier à réaliser le rêve de nombreux terriens en foulant le sol lunaire.

 

 

Relire aussi : 21 juillet 1969 - Premier pas sur la Lune

Repost 0
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 23:01

1606 : Rembrandt, peintre flamand (Décédé le 4 octobre 1669).

1867 : Jean-Baptiste Charcot, médecin et explorateur français (Décédé le 16 septembre 1936).

1880 : Louise de Bettignies, agent secret français, sous le pseudonyme d’Alice Dubois (Décédée le 27 septembre 1918).

1909 : Jean Hamburger, médecin et essayiste français, membre de l'Académie française (Décédé le 1er février 1992).

1939 : Aníbal Cavaco Silva, président de la république portugaise.

1939 : Patrick Wayne, acteur américain.

1948 : Anne Sinclair, journaliste française.

1959 : Vincent Lindon, acteur français.

1959 : Patrick Timsit, humoriste et acteur français.

1961 : Jean-Christophe Grangé, écrivain français.

Repost 0
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 23:01

Jacques Anquetil bat tous les records en sortant vainqueur pour la cinquième fois du Tour de France.

Il a donné le meilleur de lui-même tout au long de la course et s’est battu avec acharnement contre l’obstination de son adversaire, Raymond Poulidor. Les deux sportifs ont remarquablement confronté leurs forces dans la montée du Puy de Dôme. Finalement, Poulidor franchit la ligne d’arrivée avec à peine une minute de retard sur le vainqueur.

Anquetil gagne ici son dernier Tour.

 

Jacques Anquetil devient cycliste professionnel en 1953 et le restera jusqu'en 1969, totalisant 184 victoires dont 5 Tours de France (1957, 1961 à 1964) avec 16 victoires d'étapes et 51 jours en jaune.

 

Tour de France 1964

Le 51e Tour de France parti de Rennes le 22 juin 1964 se termine au Parc des Princes à Paris le 14 juillet  au terme de 22 étapes pour 4.504 km.

 

Repost 0
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 23:01

1881: William Renshaw s'impose face à John Hartley 6-0, 6-1, 6-1 dans la 5e édition du Tournoi de Wimbledon.

1930 : Inauguration de la Coupe du monde de football de 1930 en Uruguay avec les matchs France - Mexique et États-Unis - Belgique.

1957 : Yuriy Stepanov établit un nouveau record du monde du saut en hauteur à 2.16 mètres.

1980 : Grand Prix de Formule 1de Grande-Bretagne.

1984 : Sergueï Bubka porte le record du monde du saut à la perche à 5,90 mètres.

1985 : à Paris, Sergueï Bubka devient le premier homme à franchir la barre des 6 mètres au saut à la perche.

2002 : Rugby à XV, en match d'ouverture du Tri-nations, à Christchurch, la Nouvelle-Zélande bat l'Australie 12-6.

2013 : finale de la coupe du monde de Football des moins de vingt ans : la France bat l'Uruguay et devient la première nation au monde à avoir remporté toutes les compétitions masculines organisées par la FIFA.

2014 : l'Allemagne remporte la Coupe du monde au Brésil en battant l'Argentine sur le score de un à zéro après prolongation au Stade Maracanã à Rio de Janeiro. C'est la quatrième fois que l'Allemagne remporte cette compétition.

Repost 0
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 23:01

101 avant J-C : Jules César, homme d'État romain (Décédé le 15 mars -44).

1870 : Louis II, prince de Monaco (Décédé le 9 mai 1949).

1884 : Amadeo Modigliani, peintre et sculpteur italien (Décédé le 24 janvier 1920).

1900 : Marcel Paul, homme politique français, ministre communiste (Décédé le 11 novembre 1982).

1904 : Pablo Neruda, poète chilien (Décédé le 23 septembre 1973).

1918 : Roger Couderc, journaliste sportif français, spécialiste du rugby à XV (Décédé le 25 février 1984).

1937 : Bill Cosby, acteur et cinéaste américain.

1937 : Lionel Jospin, homme politique français.

 

Repost 0
9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 23:01

1509 : Jean Calvin, réformateur religieux et humaniste français (Décédé le 27 mai 1564).

1791 : Wolfred Nelson, médecin et homme politique canadien (Décédé le 17 juin 1863), maire de Montréal.

1830 : Camille Pissarro, peintre impressionniste puis néo-impressionniste français (Décédé le 13 novembre 1903).

1856 : Nikola Tesla, inventeur et ingénieur en électricité serbe (Décédé le 7 janvier 1943).

1871 : Marcel Proust, écrivain français (Décédé le 18 novembre 1922).

1921 : Harvey Ball, graphiste américain, l’inventeur du Smiley (Décédé le 12 avril 2001).

1928 : Bernard Buffet, peintre et graveur français (Décédé le 4 octobre 1999).

1941 : Alain Krivine, homme politique français d'extrême gauche.

1945 : Jean-Marie Poiré, réalisateur, scénariste et producteur français.

Repost 0
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 23:01

Du 2 au 8 juillet 1962, le chancelier allemand Konrad Adenauer effectue une visite officielle en France. En témoignage de réconciliation entre les deux pays, il conclut son voyage à Reims, où il assiste aux côtés du président français Charles de Gaulle à un Te Deum dans la cathédrale Notre-Dame de Reims.

En retour, du 4 au 9 septembre 1962, le général de Gaulle se rend à son tour en RFA (République Fédérale Allemande), où il reçoit un accueil aussi chaleureux des foules.

À la suite de ces déplacements sera signé à l'Élysée le traité d'amitié franco-allemand, le 22 janvier 1963.

 

Relire également :

27 mai 1952 - Traité de la Communauté européenne de Défense

14 septembre 1958 - Konrad Adenauer rend visite à Charles De Gaulle

22 janvier 1963 - signature du traité de l'Élysée entre la France et l'Allemagne

 

Repost 0
2 juillet 2016 6 02 /07 /juillet /2016 23:01

Le mercredi 3 juillet 1996, Boris Eltsine est réélu à la tête de la confédération de Russie avec 53,5% des suffrages.

Son principal rival, le candidat du Parti communiste Guennadi Ziouganov, ne remporte que 40,5% des voix.

Le score du général Alexandre Lebed, militaire faisant ses débuts en politique en 1995 sous la bannière du « Congrès des communautés russes », fut une surprise se positionnant 3e avec 14,5 % des voix.

 

Boris Eltsine, qui avait été élu à la présidence le 12 juin 1991, fut réinvesti le 9 août. Il n'achèvera pas son second mandat présidentiel à cause des pressions économiques et du conflit au Kosovo.

Il démissionnera le 31 décembre 1999 pour laisser la place à son Premier ministre, Vladimir Poutine.

Jusqu'à sa mort le 23 avril 2007, Eltsine ne prend plus part au débat public.

 

Repost 0
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 23:03

  866 : Robert le Fort, marquis de Neustrie.

  936 : Henri Ier de Germanie, roi de Francie orientale (né en 876).

1566 : Michel de Nostredame, dit Nostradamus, médecin et astrologue français (né le 14 décembre 1503).

1778 : Jean-Jacques Rousseau, écrivain et philosophe suisse (né le 28 juin 1712).

1914 : Joseph Chamberlain, homme politique britannique (né le 8 juillet 1836).

1915 : Porfirio Díaz, président mexicain de 1876 à 1911 (né le 15 septembre 1830).

1926 : Emile Coué, psychologue et pharmacien français, auteur d’une méthode de guérison et de développement personnel (la méthode Coué) fondée sur l’autosuggestion (né le 26 février 1857).

1961 : Ernest Hemingway, écrivain américain, prix Nobel de littérature en 1954 (né le 21 juillet 1899).

1989 : Andreï Gromyko, homme politique soviétique, chef de l'état de 1985 à 1988 (né le 18 juillet 1909).

1997 : James Stewart, acteur américain (né le 20 mai 1908).

1999 : Xavier Gélin, acteur, producteur, scénariste et réalisateur français (né le 21 juin 1946).

2010 : Laurent Terzieff, comédien et metteur en scène français (né le 27 juin 1935).

Repost 0
29 juin 2016 3 29 /06 /juin /2016 23:02

1396 : Philippe III de Bourgogne, duc de Bourgogne (Décédé le 15 juin 1467).

1470 : Charles VIII, « l'Affable » roi de France de 1483 à 1498. Seul fils de Louis XI et de sa deuxième épouse Charlotte de Savoie à ne pas être mort en bas âge, il est le septième et dernier roi de la succession directe de la branche des Valois de la dynastie capétienne. (Décédé le 7 avril 1498).

1748 : Jean-Dominique Cassini de Thiry, dit Cassini IV ou le comte de Cassini, astronome français (Décédé le 18 octobre 1845).

1755 : Paul Barras, Paul François Jean Nicolas vicomte de Barras, général et homme politique français de la Révolution et de l’Empire. Député à la Convention pendant la Révolution française, il vota la mort de Louis XVI. (Décédé le 29 janvier 1829).

1884 : Georges Duhamel, écrivain et académicien français (Décédé le 13 avril 1966).

1892 : Pierre Blanchar, comédien et metteur en scène français. (Décédé le 21 novembre 1963).

1909 : Juan Bosch, homme politique et président de la République dominicaine de février à septembre 1963 (Décédé le 1er novembre 2001).

1913 : Alfonso López Michelsen, homme politique colombien, président de la République de Colombie de 1974 à 1978 (Décédé le 11 juillet 2007).

1930 : Pierre Miquel, historien, français (Décédé le 26 novembre 2007).

1952 : Laurent Joffrin, journaliste français au Nouvel Observateur.

1961 : Franck Mesnel, joueur de rugby français.

 

Repost 0
25 juin 2016 6 25 /06 /juin /2016 23:01

1730 : Charles Messier, astronome français (Décédé le 12 avril 1817).

1824 : William Thomson, connu sous le nom de lord Kelvin, physicien britannique (Décédé le 17 décembre 1907).

1898 : Willy Messerschmitt, ingénieur allemand en aéronautique (Décédé le 15 septembre 1978).

1899 : Maria Nikolaïevna, grande-duchesse de Russie, fille du tsar Nicolas II (Décédée le 17 juillet 1918).

1908 : Salvador Allende, chef d'État chilien de 1970 à 1973 (Décédé le 11 septembre 1973).

1913 : Aimé Césaire, poète et homme politique français (Décédé le 17 avril 2008).

1922 : Eleanor Parker, actrice américaine (Décédée le 9 décembre 2013).

1955 : Maxime Bossis, footballeur français.

1961 : Greg LeMond, cycliste américain.

1966 : Dany Boon (Daniel Hamidou, dit), humoriste français.

1972 : Garou (Pierre Garand, dit), chanteur canadien.

2005 : Alexia des Pays-Bas, princesse néerlandaise, seconde fille du roi Willem-Alexander des Pays-Bas et de la reine Máxima.

Repost 0
24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 23:01

Le général américain George Armstrong Custer, en route avec le 7e régiment de cavalerie pour détruire un nouveau camp indien, tombe dans une embuscade tendue par 2.500 guerriers sioux aux ordres de Sitting Bull.

 

263 hommes du détachement de cavalerie sont tués près de la rivière de Little Bighorn, dans le Montana. Cela n'empêchera pas les Blancs, avides d'or, de continuer à envahir le territoire indien. Les guerres indiennes s'achèveront avec la défaite des Apaches de Geronimo, dix ans plus tard.

 

Le général George Armstrong Custer (né en 1839 à New Rumley, Ohio) est tué lors de cette cuisante défaite.

 

 

Déroulement de la bataille

15h20

La bataille commence alors que les compagnies de Reno descendent dans la petite vallée et prennent une formation en ligne dite de skirmish line. Les Indiens sont pris par surprise, mais se portent à la rencontre de Reno qui les attaque dans le val. Pendant ce temps, Custer longe les collines pour prendre le village sur son flanc. Les deux forces n’ont alors plus aucun contact visuel. Vers 15h50, le major Reno a le flanc gauche exposé et commence à se faire déborder sur l’arrière. Il ordonne donc à ses cavaliers de se remettre en selle et de se retirer dans le sous-bois afin de consolider son flanc droit. Par contre, les arbres empêchent les cavaliers de se positionner de manière ordonnée. Les guerriers chargent alors les cavaliers en désordre à travers le bois. Reno est submergé, il panique en ordonnant à ses hommes de monter à cheval, de mettre pied à terre puis de remonter... La confusion s’installe et il donne alors l’ordre de la retraite en se dirigeant vers le haut de la colline. Ses hommes tentent de le suivre mais Reno n’a laissé aucune force de couverture ou arrière garde afin de couvrir sa retraite précipitée. Ceci provoque une déroute et 40 soldats sont tués et 13 blessés par les Indiens, menés par les chefs Two Moon, Crazy Horse et Crow King.

 

16h10

Custer atteint une butte près du village. Il a besoin de reconnaître le terrain et trouver un gué pour assurer la future offensive du capitaine Benteen, au centre. Il envoie d’ailleurs un messager ordonnant à Benteen de le rejoindre rapidement et d’apporter avec lui des caisses de munitions transportables par les cavaliers (bring packs). Le train de mulet avance toujours indépendemment dans le dispositif.

 

16h20

Custer a divisé son bataillon en deux ailes : l’aile gauche, sous son commandement, comprend les compagnies E et F, qui devront aller reconnaître le gué au bas de Medicine Tail Coulee. L’aile droite, sous le commandement du capitaine Keogh, doit protéger la manœuvre en engageant une bande d’Indiens montés revenus d’une partie de chasse et visibles au nord-est de Medicine Tail Coulee. La reconnaissance faite, le régiment se regroupe au complet sur Calhoun Hill, au nord-ouest. Custer développe la suite de son plan : l’aile droite de Keogh se déploie sur la crête en ligne d’escarmouche, pendant que Custer et l’aile gauche reconnaissent un second gué (North Ford), toujours dans le but de lancer une attaque d’encerclement. Selon toutes vraisemblances, Custer croit Reno toujours engagé.

 

Pendant ce temps, le capitaine Benteen fait sa jonction avec le major Reno sur une colline ce qui deviendra aujourd’hui le Reno-Benteen Battlefield. Indigné de l’inaction de Reno, le capitaine Weir et ses hommes tenteront de se porter à la rencontre de Custer à 16h50. Ils resteront 45 minutes sans être soutenu. Le major Reno et le capitaine Benteen les rejoindront à 18 heures, alors que Custer et ses hommes sont sur le point d’être anéantis et, sans leur porter secours, feront retraite sur Reno Hill, de peur d’être repérés par les forces indiennes.

 

17h30-18h20

Les Indiens, sous le commandement du chef cheyenne Lame White Man, mènent l’offensive. L’aile gauche de Custer est brisée près de Deep Ravine où elle avait établi un périmètre de défense. Débordé sur son flanc, l’aile droite s’effondre à son tour à 17h50, après plus d’une heure de combat à 1 contre 5, sur un terrain défavorable à la cavalerie démontée. Le dernier carré de cavaliers américains succombe à 18h20 après des combats acharnés (cet épisode deviendra légendaire sous le nom de "Dernière résistance de Custer", Custer’s Last Stand).

Little Big Horn occupe une grande place dans la culture américaine. On estime qu’en moyenne, un millier de livres consacrés à l’engagement et/ou ses acteurs sortent chaque année aux États-Unis !

Bien que la bataille soit généralement appelée Little Big Horn, la plupart des Américains ne la connaissent que sous le nom de Dernière résistance de Custer (Custer’s Last Stand). Jusqu’en 1991, le champ de bataille lui-même était d’ailleurs appelé « champ de bataille de Custer ».

 

Lire aussi : 20 juillet 1881- Reddition de Sitting Bull

 

Repost 0
23 juin 2016 4 23 /06 /juin /2016 23:01

Le soir du 24 juin 1894, le président de la République française Sadi Carnot, en visite officielle à Lyon, sort d'un banquet offert par le maire de la ville, le Dr Gailleton. La foule, massée sur la rue de la Ré entre la place des Cordeliers et la place de la Bourse, attend sa sortie avant qu’il ne se dirige vers le Grand-Théâtre.

C’est alors qu’un homme monte sur le marchepied de sa voiture et le blesse mortellement d'un coup de poinçon.

Le président Sadi Carnot, touché en plein foie, a rapidement été transporté agonisant à la préfecture du Rhône. Il y est mort trois heures plus tard, dans la nuit.

 

Le meurtrier est un anarchiste italien du nom de Caserio qui a voulu répliquer aux mesures d'exception contre les anarchistes. En effet, le gouvernement de Casimir-Perier venait de faire voter les « lois scélérates » visant à réprimer l’agitation syndicale et anarchiste. Ed plus, le président Sadi Carnot était détesté des anarchistes car il avait refusé la grâce présidentielle à Auguste Vaillant, l'auteur de l'attentat à la chambre des Députés. L’assassinat de Sadi Carnot entraina le vote de lois encore plus répressives pour écraser le mouvement anarchiste et toute forme de contestation du pouvoir.

 

La mort du président Sadi Carnot produisit une immense émotion dans le pays. Dès le lendemain, des émeutes anti-italiennes surviennent à Lyon.

Le corps est ramené à Paris pour des funérailles solennelles à Notre-Dame. Le président est inhumé au Panthéon le 1er juillet 1894 à côté de son grand-père Lazare Carnot.

 

Les groupes de la majorité réunis au Sénat choisissent Jean Casimir-Perier comme candidat à la présidence de la République et il est élu le 27 juin face au radical Henri Brisson (195 voix) et à Charles Dupuy (97 voix).

Caserio est rapidement condamné, et guillotiné le 16 août suivant.

 

Biographie de Sadi Carnot

François Marie Sadi Carnot est né à Limoges le 11 août 1837. Il est le fils d’Hippolyte Carnot (ministre de l’instruction publique en 1848), le petit-fils de Lazare Carnot (le Grand Carnot, « organisateur de la victoire » en 1793), neveu de l’autre Sadi Carnot (le physicien, inventeur de la thermodynamique). Il fut Député, Ministre, et Président de la République française de 1887 à 1894.

Ancien élève de l’École Polytechnique, créée par son grand-père, il entra à l’École des Ponts et Chaussées dont il sortira major en 1863. D’abord secrétaire adjoint au Conseil supérieur des Ponts-et-Chaussées, puis il fut nommé ingénieur en chef de la Haute-Savoie, où il conçoit et fait construire vers 1874, le fameux système de régulation de la sortie des eaux du lac d’Annecy, communément appelé « les vannes du Thiou ». Joyau technique et architectural, elles ont permis de remonter le niveau du lac (2.759 hectares) de 20 cm afin d’assurer aux usines un débit constant toute l’année, et 16 jours supplémentaires de débit à l’étiage.

Préfet de la Seine-Inférieure après la chute du Second Empire et élu député de la Côte d’Or en 1871, sous-secrétaire d’État aux Travaux Publics puis Ministre des Travaux Publics, il devient Ministre des Finances en 1886.

Suite à la démission de Jules Grévy, mis en cause dans le scandale des décorations, Sadi Carnot fut élu Président de la République le 3 décembre 1887. Le début de son mandat fut marqué par l’agitation boulangiste (il signa le décret mettant à la retraite d’office le Général Boulanger), par le ralliement de nombreux catholiques au régime républicain (1890) et les scandales de Panama (1892). Sadi Carnot prit l’habitude de multiplier les voyages dans les régions pour étudier les problèmes locaux. A l’Élysée, il accepta de poursuivre la tradition de l’effacement du pouvoir présidentiel tout en usant de son rôle d’arbitre.

Relire aussi :

9 décembre 1893 - Une bombe explose au Palais-Bourbon

27 juin 1894 - Jean Casimir-Périer élu président de la République

 

Repost 0
20 juin 2016 1 20 /06 /juin /2016 23:01

Le « parti républicain radical » est fondé à l'occasion d'un congrès, à Paris, les 21, 22 et 23 juin 1901.

La création du plus ancien parti politique français se fait donc avant même l’adoption des lois de juillet 1901 sur les associations.

Auparavant, les élus se regroupaient par affinités mais ne disposaient d'aucune structure solide, avec financement et militants, pour les soutenir.

Le premier président est le franc-maçon Gustave Mesureur.

À la tête du Bloc des gauches aux élections législatives de 1902, il participe au gouvernement Émile Combes et réalise notamment, après la chute de Combes, la séparation des Églises et de l'État de 1905. À la suite de nombreux avatars sous la IVe et la Ve République et du fait de la scission, intervenue en 1971, d'avec les « radicaux de gauche », il se situe désormais au centre droit de l'échiquier politique.

 

Le 23 avril 1905, Jean Jaurès et Jules Guesde fondent à Paris le deuxième grand parti de la gauche française : la SFIO (Section française de l'Internationale ouvrière).

Repost 1
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 23:01

Alexander Cartwright, un ingénieur américain était membre de l'équipe des Knickerbockers de New York qui jouait à un jeu dérivé du cricket et du rounders, le « town game ». En 1845, Cartwright et le comité des Knickerbockers édictèrent des règles qui furent à la base de la création du baseball.

Alexander Cartwright

Le premier match officiel de baseball américain a lieu à Hoboken le 19 juin 1846 (selon ses nouvelles règles). Ce qui lui permet de devenir un jeu à part entière et donc de se démarquer clairement de ses ascendants comme le cricket, le rounders (pratiqué en Angleterre depuis le xvième siècle).

A Manhattan et à Brooklyn on voit fleurir de nombreux clubs de baseball, sport qui devient rapidement très populaire.

Cartwright fut officiellement crédité de l'invention du baseball par une décision du Congrès des États-Unis du 3 juin 1953.

Repost 0
15 juin 2016 3 15 /06 /juin /2016 23:03

Le 16 juin 1946, à Bayeux, De Gaulle formule dans un discours retentissant une critique en règle des institutions de la IVème République. C’est l’un des discours les plus importants du général de Gaulle, figure charismatique de la France Libre pendant la Seconde Guerre mondiale.

 

Le contexte de son retrait

Alors que le Général de Gaulle devient le chef du gouvernement provisoire de la République au sortir de la guerre et suite à l’effondrement du régime de Vichy, celui-ci sent bien que la France et le milieu politique n’est pas prêt pour un changement en profondeur des institutions.
Tandis qu’il regarde avec envie (et méfiance) le Président des États-Unis Franklin D. Roosevelt jouir d’une forte puissance exécutive soutenue par deux chambres acquises à ses combats, il doit pour sa part faire face à des forces politiques opposées à ses projets de grandeur.
Au lieu d’avaliser un projet de quatrième République en contradiction avec ses propres projets institutionnels, De Gaulle préfère démissionner du pouvoir pour commencer à bâtir une force politique capable d’appliquer sa vision de l’État le moment venu. Pour lui, la France doit pouvoir se munir d’un exécutif puissant, porté par un Président de la République aux pouvoirs élargis, c’est-à-dire tout le contraire du Président de la quatrième, qui ne sert, selon sa formule, qu’à « inaugurer les chrysanthèmes ».

 

Une vision pour la France

Charles De Gaulle quitte sa retraite de Colombey-les-deux-Églises (Haute-Marne) et rentre brutalement dans l'arène politique. Il prononce un discours à proximité de la sous-préfecture de Bayeux (première sous-préfecture libérée en juin 1944). C’est la première fois qu’il s’adresse aux Français depuis sa démission de la tête du gouvernement, le 20 janvier 1946.

Le résistant, qui ne supporte pas l'inaction, exprime sa propre vision du partage des pouvoirs entre législatif (Parlement) et exécutif (chef de l'État et gouvernement) avec le souhait d'être rappelé par les Français...

Le général de Gaulle donne des idées à propos de la Ve République :

    le Parlement doit être composé de deux Chambres exerçant le pouvoir législatif.

    le chef d'état est un arbitre au-dessus des partis.

    le président de l'Union française est aussi celui de la République.

    le président nomme son premier ministre et ses ministres.

    le président prend des décrets et promulgue la loi.

    le président préside le Conseil des ministres.

    le président est le garant de l'indépendance nationale.

    le président discute et ratifie les traités.

 

Mais cette vision laisse la classe politique indifférente.

 

L'année suivante, le général fonde son propre parti, le Rassemblement du Peuple Français (RPF).

En 1953, délaissé par ses propres députés et prenant acte de l'inanité de son action, le Général se met en retrait du RPF et se retire dans sa résidence de Colombey-les-deux-Églises et se met à l'écriture.

 

Lien du jour : Texte intégral du discours de Bayeux

 

Repost 0
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 23:03

1330 : Édouard de Woodstock, prince de Galles (Décédé le 8 juin 1376).

1553 : Ernest d'Autriche, archiduc du Saint-Empire (Décédé le 20 février 1595).

1594 : Nicolas Poussin, peintre français (Décédé le 19 novembre 1665).

1914 : Youri Andropov, homme d'État russe (Décédé le 9 février 1984).

1916 : Francis Lopez, compositeur français (Décédé le 5 janvier 1995).

1924 : Ezer Weizman, septième président de l'État d'Israël (Décédé le 24 avril 2005).

1926 : François Michelin, industriel français, gérant du groupe Michelin de 1955 à 1999. (Décédé le 29 avril 2015).

1927 : Hugo Pratt, auteur de bande dessinée italien (Décédé le 20 août 1995).

1934 : Guy Bedos, humoriste français.

1936 : Claude Brasseur, acteur français.

1937 : Michèle Cotta, journaliste française.

1946 : Brigitte Fossey, actrice française.

1946 : Demis Roussos, chanteur grec (Décédé le 25 janvier 2015).

1960 : Michèle Laroque, comédienne et humoriste française.

1969 : Cédric Pioline, joueur de tennis français.

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 23:50

 

  950 : Reizei, empereur du Japon du 967 à 969 (Décédé le 21 novembre 1011).

1107 : Song Gaozong, dixième empereur chinois de la dynastie Song (Décédé le 9 novembre 1187).

1519 : Cosme Ier de Toscane, duc de Florence puis premier grand-duc de Toscane (Décédé le 21 avril 1574).

1659 : Jōchō Yamamoto (né Yamamoto Tsunetomo), samouraï japonais (Décédé le 30 novembre 1719).

1868 : André Suarès, écrivain français (Décédé le 7 septembre 1948).

1899 : Fritz Albert Lipmann, biochimiste germano-américain prix Nobel de physiologie ou médecine 1953 (Décédé le 24 juillet 1986).

1915 : David Rockefeller, homme d'affaires américain.

1929 : Anne Frank, victime du nazisme connue pour son journal (Décédée le 1945).

1938 : Jean-François Kahn, journaliste français.

 

 

Repost 0
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 00:20

1832 : Jules Vallès, homme de lettres et homme politique français (Décédé le 14 février 1885).

1864 : Richard Strauss, musicien allemand (Décédé le 8 septembre 1949).

1867 : Charles Fabry, physicien français (Décédé le 11 décembre 1945).

1893 : Jules-André Peugeot, militaire français. Il est le premier mort militaire français de la Première Guerre mondiale (Décédé le 2 août 1914).

1894 : Kiichiro Toyoda, industriel , fils de Sakichi Toyoda, fondateur du groupe Toyota. (Décédé le 27 mars 1952).

1908 : Francisco Marto, berger portugais, un des trois enfants auxquels la Vierge Marie est apparue en 1917 à Fatima (Décédé le 4 avril 1919).

1910 : Jacques-Yves Cousteau, océanographe français (Décédé le 25 juin 1997).

1925 : Jean-Pierre Chabrol, écrivain français (Décédé le 1er décembre 2001).

1928 : Fabiola de Mora y Aragón, reine des Belges, épouse du roi Baudouin Ier (Décédée le 5 décembre 2014).

1935 : Maria Marly de Oliveira, poétesse brésilienne (Décédée le 1er juin 2007).

1945 : Roland Moreno, inventeur français, célèbre notamment pour avoir inventé la carte à puce mémoire en 1974 (Décédé le 29 avril 2012).

1968 : Louis Laforge, journaliste français.

Repost 0
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 23:01

1595 : Ladislas IV Vasa, roi de Pologne (Décédé le 20 mai 1648).

1672 : Pierre Ier de Russie, tsar de Russie (Décédé le 8 février 1725).

1836 : Elizabeth Garrett Anderson, première femme à obtenir un diplôme de médecine en Grande-Bretagne (Décédée le 17 décembre 1917).

1911 : André Dewavrin, officier français, chef des services secrets de la France libre, le B.C.R.A (Bureau central de renseignements et d’action), pendant la Seconde Guerre mondiale, Compagnon de la Libération (Décédé le 20 décembre 1998).

1915 : Lester William Polsfuss, plus connu sous le nom de Les Paul, guitariste américain (jazz). Egalement inventeur, il a joué un rôle important dans le développement des guitares électriques à corps plein (solidbody), les techniques d'enregistrement multipiste et divers systèmes d'effets spéciaux sonores tels que les chambres d'écho et de réverbération. (Décédé le 13 août 2009).

1916 : Robert McNamara, homme d'affaires et un homme politique américain, secrétaire à la Défense de 1961 à 1968 sous les présidences Kennedy et Johnson et pendant la guerre du Viêt Nam, puis président de la Banque mondiale de 1968 à 1981 (Décédé le 6 juillet 2009).

1930 : Barbara, chanteuse française (Décédée le 24 novembre 1997).

1963 : Johnny Depp, acteur et cinéaste américain.

1970 : Stéphane Plaza, présentateur TV français.

 

Repost 0
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 08:08

Louis X, dit le Hutin (parce que, dans son enfance, il était mutin et querelleur) est le fils du roi Philippe IV le Bel et de Jeanne de Navarre. Il succède à son père à 25 ans le 29 novembre 1314.

Le roi Louis X meurt le 5 juin 1316 à Vincennes d'avoir bu de l'eau glacée à la fin d’une partie de jeu de paume qui l'avait mis en nage. Son épouse Clémence de Hongrie est enceinte de leur premier enfant...

En attendant la naissance de l'héritier espéré, Philippe, frère du défunt roi, assume la régence. L'enfant naît le 15 novembre 1316. C'est un garçon. Il devient aussitôt roi sous le nom de Jean 1er Posthume. Mais il n'aura pas le temps de savourer son titre ; il meurt quatre jours plus tard !

 

Qui se douterait des désordres qui vont s'ensuivre en l'absence, pour la première fois depuis trois siècles, d'une succession masculine en ligne directe ?...

Finalement, le 9 janvier 1317, Philippe, comte de Poitou, deuxième fils de Philippe le Bel et Jeanne de Navarre, se fait hâtivement sacrer à Reims sous le nom de Philippe V le Long, empêchant que sa nièce Jeanne, héritière légitime de la couronne, ne monte sur le trône.

Il légitime de la sorte la « loi salique » selon laquelle la couronne capétienne doit revenir à l'aîné des garçons du roi défunt.

 

Lire également : 3 janvier 2011 3 janvier 1322 - Mort de Philippe V

Repost 0
2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 23:01

Crise politique majeure sous la IIIème République, l'affaire Dreyfus implique un officier français de confession juive dans une histoire d'espionnage. Alimentant divers rebondissements, « l'Affaire » va scinder la France entre « dreyfusards » et « antidreyfusards » pendant plusieurs années…

 

Premier procès Dreyfus

15 octobre 1894, le capitaine Dreyfus est arrêté et incarcéré.

Le 22 décembre, après plusieurs heures de délibération, le verdict tombe. À l'unanimité des sept juges, Alfred Dreyfus est condamné pour intelligence avec une puissance étrangère à la peine maximale applicable en vertu de l'article 76 du code pénal, la déportation perpétuelle dans une enceinte fortifiée (bagne) ainsi qu'à la destitution de son grade, et à la dégradation militaire. Le 5 janvier 1895, la dégradation a lieu dans la grande cour de l'École militaire à Paris.

 

La cassation du jugement de 1894

Les circonstances de l'arrestation, le procès de 1894 et les faits nouveaux établis depuis permettent de douter de la culpabilité de Dreyfus.

Les débats sur la demande de révision débutent le 27 octobre 1898. Les différentes instances se renvoient la décision de revenir sur la chose jugée et qui plus est par les militaires.

Finalement, le 3 juin 1899, la Cour de cassation, réunie en trois chambres, casse le jugement rendu le 22 décembre 1894 et renvoie l'accusé au Conseil de Guerre de Rennes. Le 5 juin 1899, Alfred Dreyfus est prévenu. Le 9 juin, il quitte l'île du Diable (bagne de Guyane). Après un voyage de trois semaines, il est transféré à la prison militaire de Rennes.

 

Deuxième procès Dreyfus

Le Conseil de Guerre se réunit du 7 août au 9 septembre 1899 dans un climat de tension.

Les dreyfusards sont très optimistes sur l’issue du procès, jugeant que la vérité est déjà connue : selon eux, Dreyfus sera innocenté et reconnu non coupable de trahison. Et pourtant…

 

Le 9 septembre 1899, Maître Demange  cherche, lors d'une plaidoirie de cinq heures, à insinuer le doute dans l'esprit des juges pour obtenir l'acquittement. Malgré tout, le Conseil de Guerre, à la majorité de 5 voix contre 2, déclare l'accusé coupable de haute trahison avec « circonstances atténuantes » et le condamne à dix ans de réclusion.

Le soir même, Alfred Dreyfus forme un pourvoi en révision. Le lendemain, son frère l'avertit que le gouvernement est disposé à proposer au chef de l'Etat de signer sa grâce. Pourtant il hésite : ce serait accepter la culpabilité. Mais épuisé et convaincu par ses proches, il retire son pourvoi.

Sa grâce est signée le 19 septembre 1899 par le président Emile Loubet et il sort de prison deux jours plus tard.

 

 

Lire aussi :

22 décembre 1894 - Dreyfus reconnu coupable

13 janvier 1898 - Émile Zola : « J'accuse ! »

9 septembre 1899 - Dreyfus à nouveau condamné

19 septembre 1899 - Dreyfus gracié

12 juillet 1906 - Réhabilitation du capitaine Dreyfus

 

 

Repost 0
1 juin 2016 3 01 /06 /juin /2016 23:01

Elisabeth II, 27 ans, est couronnée reine de Grande-Bretagne et d'Irlande à l'abbaye de Westminster, à Londres. Elle succède sur le trône à son père, le roi George VI, mort seize mois plus tôt.

L’archevêque de Canterbury pose délicatement, sur la tête d'Elisabeth II, le plus prestigieux des symboles de la souveraineté : la fameuse couronne de Saint Edouard sertie de plus de mille pierres précieuses. A cet instant précis, huit mille voix s'élèvent pour demander que « God save the queen ».

 

La cérémonie est retransmise à la télévision en directe dans cinq pays d'Europe : l'Angleterre, la France, la Belgique, les Pays-Bas et l'Allemagne. 

 

 

Repost 0
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 23:01

 

1472 : Érard de La Marck, prince-évêque de Liège (Décédé le 18 mars 1538).

1535 : Alessandro Allori, peintre italien (Décédé le 22 septembre 1607).

1852 : Julius Richard Petri, Bactériologiste allemand, inventeur du dispositif qui porte son nom, la boîte de Petri (Décédé le 20 décembre 1921).

1857 : Pie XI, pape (Décédé le 10 février 1939).

1887 : Saint-John Perse, poète et diplomate français (Décédé le 20 septembre 1975).

1911 : Maurice Allais, économiste et physicien français (Décédé le 9 octobre 2010).

1923 : Rainier III, prince de Monaco (Décédé le 6 avril 2005).

1930 : Clint Eastwood, acteur, réalisateur, producteur et musicien américain.

1940 : Alain Duhamel, journaliste français.

1945 : Henri Emmanuelli, homme politique français.

1960 : Hervé Gaymard, homme politique français.

1967 : Sandrine Bonnaire, actrice française.

1976 : Colin Farrell, acteur irlandais.

Repost 0
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 23:01

1564 : Jean Calvin, réformateur religieux et humaniste français (Né le 10 juillet 1509).

1610 : François Ravaillac, exécuté en place de Grève à Paris, pour l'assassinat d'Henri IV, roi de France, le 14 mai 1610 (Né en 1578).

1840 : Niccolò Paganini, musicien italien (Né le 27 octobre 1782).

1916 : Joseph Gallieni, militaire français (Né le 24 avril 1849).

1969 : Jeffrey Hunter, acteur américain (Né le 25 novembre 1926).

2011 : Jeff Conaway, acteur américain (Né le 5 octobre 1950).

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire