Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 23:01

Médecin devenu député à la Convention nationale, Jean-Paul Marat s'était rendu populaire auprès des sans-culottes parisiens par ses diatribes assassines, publiées dans son journal « L'Ami du peuple ».

http://www.athene.antenna.nl/AFBEELDINGEN/NR03-Parijs/Marat.jpg

Marie-Anne-Charlotte de Corday d’Armont dit Charlotte Corday, qui fréquente les milieux Girondins de Caen, se rend à Paris et obtient une entrevue avec Marat.

Le Montagnard la reçoit dans son bain.

Pour la jeune femme, Marat est le principal responsable de l'élimination des Girondins et de l'instauration de « La terreur »  en France.

Elle le poignarde dans sa baignoire.  « L'Ami du peuple » expirera quelques heures plus tard.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/10/Charlotte_corday.jpg/200px-Charlotte_corday.jpg

Charlotte Corday fut maîtrisée par Simone Évrard, la maîtresse de Marat, et ses gens de maison. Protégée contre la foule, elle fut conduite non loin, à la prison de l’Abbaye où elle subit une fouille en règle. Outre quelques objets personnels on trouva sur elle une feuille de papier pliée en huit, dans laquelle elle expliquait les raisons de son geste.

Charlotte Corday sera condamnée à mort par le Tribunal révolutionnaire le 16 juillet, et exécutée le lendemain.

 

Repost 0
9 juillet 2011 6 09 /07 /juillet /2011 23:01

Le 30 juin 1559, lors d'un tournoi organisé en l'honneur d'un double mariage royal, celui d'Elisabeth de Valois, fille du roi, avec Philippe II, roi d'Espagne, et de Marguerite de Valois, sœur d'Henri II, avec le duc Philibert de Savoie.

http://trefaucube.free.fr/IMG2/mort_henri2-hogenberg.jpg 

Le roi, qui adorait la joute, avait tenu à participer aux jeux.

Il affronte le capitaine de sa Garde écossaise, Gabriel, seigneur de Montgomery.

C’est alors que le drame se produit : la lance de Montgomery pénètre sous la visière du heaume royal et s'enfonce dans l'œil du roi. Dans son œil gauche est resté fiché un morceau de la lance adverse.

Le roi de France est soigné par le meilleur chirurgien français, Ambroise Paré.

En vain : Henri II expire le 10 juillet après une longue agonie, il a 40 ans.

Son fils François II qui n'a que quinze ans lui succède.

Henri II sera inhumé le 13 août à Saint-Denis.

http://lauhic.perso.neuf.fr/Henri2.jpg

Repost 0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 23:01

Né d'un père professeur d'histoire, Jean Moulin fait ses études de droit à Montpellier, puis devient Secrétaire général de préfecture à Montpellier.

En 1925, à l'âge de 25 ans, il est le plus jeune sous-préfet de France, et plus jeune préfet à 38.

Jean Moulin 

Alors que la Seconde Guerre mondiale fait rage, il veut rejoindre l'armée mais il est obligé de rester à son poste. Le 17 juin 1940, il refuse de se plier aux exigences des Allemands. Torturé et enfermé, il tente de se suicider dans sa cellule en se tranchant la gorge, mais il est sauvé in extremis.

Révoqué par le gouvernement de Vichy, il s'enfuit en zone libre et prend contact avec les réseaux de résistance.

Après avoir gagné Londres en 1941, il est chargé par le général de Gaulle d'unifier la résistance en zone libre. Parachuté près d'Avignon avec des moyens de transmission, il adopte le pseudonyme Rex.

En 1943, il parvient à fondre les organisations Combat, Libération et les Francs-tireurs dans les Mouvements unis de résistance (MUR). Il se fait appeler Max et devient le chef de la Résistance. Son travail aboutit à la constitution du Conseil National de la Résistance (CNR) dont il est le premier président. Victime d'une trahison, il est arrêté par la Gestapo à Caluire, puis emmené à Paris.

 

Arrêté le 21 juin par la Gestapo de Klaus Barbie à Caluire, près de Lyon, Jean Moulin meurt à Metz après avoir été soumis à la torture et sans n’avoir dévoilé aucune information sur l'action du CNR.

 

Ses cendres seront transférées au panthéon en 1964.

 

Voir aussi : 2 janvier 1942 - Jean Moulin parachuté en France

Repost 0
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 23:01

Le 28 juin 1914, l'archiduc François-Ferdinand, prince héritier du trône d'Autriche-Hongrie, et son épouse sont assassinés à Sarajevo par un nationaliste serbe, Gavrilo Princip (19 ans).

http://patrickseitert.unblog.fr/files/2008/11/untitled.bmp

Préparation de l’attentat de Sarajevo

Tout commence à Belgrade, capitale de la Serbie, où le chef des services de renseignements, le colonel Dimitrievitch, manipule une organisation secrète terroriste : La Main Noire. Celle-ci prône la réunion de tous les Slaves du Sud (on dit aussi Yougoslaves) autour de la Serbie, principal état slave des Balkans.

 

L'assassin et ses complices sont des jeunes gens pauvres originaires de Bosnie-Herzégovine, ancienne province ottomane, (dont Sarajevo est la capitale), devenue un protectorat de Vienne avant d'être annexée par l'Autriche-Hongrie le 5 octobre 1908.

 

Pour faire avancer la cause yougoslave, Princip et cinq amis, projettent de leur propre initiative d'assassiner un haut fonctionnaire autrichien.

Mais apprenant l'arrivée à Sarajevo de François-Ferdinand, l'héritier du vieil empereur d'Autriche François-Joseph 1er (84 ans), ils se disent qu'il fera encore mieux l'affaire !

 

Prémices de la Première guerre mondiale

Le début du 20ème Siècle a vu 2 blocs se créer, la triple entente (Angleterre, France, Russie) et la triple alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie). Les tensions sont allées croissantes jusqu'en 1914. Depuis le début du siècle, tous les pays belligérants, accumulent des armements de plus en plus meurtriers, au cas où.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fe/Map_Europe_alliances_1914-fr.svg/800px-Map_Europe_alliances_1914-fr.svg.png

 

La mèche a été allumée par un étudiant Serbe, qui tue l'archiduc d'Autriche.

Cet attentat est le prétexte que vont utiliser quelques semaines plus tard les grandes puissances européennes pour s'entredévorer...

L'Autriche déclare la guerre à la Serbie. Celle ci est soutenue par la Russie qui rentre en guerre le 30 juillet, et c'est l'engrenage.

En France, la mobilisation générale est décrétée le premier août.

Ce sont 1.700.000 hommes qui s'en vont en guerre au mois d'août, sûrs de revenir dans 2 mois.

 

 

Repost 0
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 23:01

25 ans déjà !

L’humoriste Coluche, perd la vie dans un accident de moto sur une petite route des Alpes-Maritimes, à l'âge de 41 ans.

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/78621/gd/1207487870/les-mysteres-autour-de-la-mort-de-Coluche.jpg 

Le jeudi 19 juin 1986, sur le trajet à moto qui le ramène de Cannes à Opio, Coluche est accompagné de deux amis. Coluche roule à vitesse modérée (selon l'expertise, à environ 60 km/h au lieu des 90 km/h autorisés). Sans motif apparent, un poids lourd lui coupe brusquement la route, en effectuant une manœuvre (virage sec à gauche).

L'humoriste ne peut rien faire, sa tête percute l'avant-droit du véhicule. Le choc lui est fatal.

Les circonstances entourant cet accident entraîneront plusieurs rumeurs et même la thèse d'un assassinat.

 

Michel Colucci alias Coluche

Fils de Honorio Colucci peintre en bâtiment d’origine italienne et de Simone Bouyer, fleuriste.

Il passa une enfance pauvre dans la banlieue parisienne.

Il adopta le pseudonyme « Coluche » à l'âge de 26 ans, au tout début de sa carrière.

Il participa à la création du Café de la Gare en 1968 et devint très populaire avec ses sketches tournant en dérision les contradictions de notre société.

Coluche sa annonça à l'élection présidentielle de 1981.

Ce qui était au début une simple plaisanterie, devient sérieux lorsque des sondages le créditent de plus de 16 % d'intentions de vote. À partir de ce moment, diverses pressions sont exercées sur l'humoriste, incluant des menaces de mort, pour que ce dernier renonce à se présenter. Ce qu'il fait finalement le 16 mars 1981.

Constatant que la misère s'est amplifiée en France, il fonde les Restos du Cœur en 1985.

coluche président

 

Citations de Coluche :

« Homme politique, un métier difficile? C’est pas vrai! C’est très simple! La politique, les études c’est 5 ans de droit et tout le reste de travers! »

« La moitié des hommes politiques sont bons à rien. Les autres sont prêts à tout. »

 

« Les hommes politiques, il y en a certains pour briller en public, ils mangeraient du cirage ! »

 

« Le mois de l’année où les hommes politiques disent le moins de conneries, c’est le mois de février, parce qu’il n’y a que 28 jours ! »

 

« Les hommes politiques, on devrait tous les faire souffler dans le ballon, pour savoir s’ils ont le droit de conduire le pays au désastre ! »

 

« Les technocrates, si on leur donnerait le Sahara, dans 5 ans, il faudrait qu’ils achètent du sable ailleurs. »

 

http://www.paj74.com/fr/News/Entrees/2011/2/22_5_faits_marquants_de_1985_6_files/shapeimage_6.png

Repost 0
29 mai 2011 7 29 /05 /mai /2011 23:28

Jeanne d'Arc est brûlée vive comme "relapse" (retombée dans l'hérésie) sur la place du Vieux-Marché, à Rouen (Haute-Normandie).

30 mai 1431 Jeanne d'Arc au bûcher

Jeanne d'Arc est brûlée vive comme "relapse" (retombée dans l'hérésie) sur la place du Vieux-Marché, à Rouen (Haute-Normandie).

Le bûcher étant trop haut, le bourreau ne peut étrangler Jeanne d'Arc avant que le feu ne l'atteigne...

Deux ans plus tôt, Jeanne avait réussi à délivrer Orléans assiégée par les Anglais et à faire sacrer Charles VII à Reims.

Mais elle fut arrêtée par les Bourguignons à Compiègne et vendue aux Anglais.

 

Sur son bûcher, elle s'écrie : "Mes voix ne m'ont pas trompée, ma mission était de Dieu".

Elle meurt en criant : "Jésus ! "

 

Voir aussi :

23 mai 1430 - Jeanne d'Arc arrêtée à Compiègne

16 mai 1920 - L'Église canonise Jeanne d'Arc

 

Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 23:01

Ce jour 14 mai 1610, Sully était malade. Henri IV décide d'aller le visiter, et s'y rend en carrosse. Le domicile de son ministre et confident étant proche, le roi juge inutile de se faire escorter par la Garde à cheval.

Vers 16h15, alors que le carrosse royal s'engage rue de la Ferronnerie (Paris), ruelle étroite et encombrée, un catholique fanatisé saute sur le marchepied et poignarde Henri IV.

Ravaillac s’est s’approché du carrosse qui n’avait pas de fenêtre et il a poignardé Henri IV à plusieurs reprises.

Le meurtrier est vite maitrisé, mais trop tard pour le roi. On ramène en catastrophe le roi chez lui, mais il meurt en arrivant au Louvre. Ravaillac est soustrait à la foule qui allait le massacrer. Il sera écartelé place de Grève le 27 mai 1610.

 

Louis XIII, n'ayant que 9 ans, Marie de Médicis assurera la régence.

La mort brutale d'Henri IV fera oublier ses erreurs et c’est ainsi que naîtra la légende qui fera de son règne un âge d’or.

 

Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 20:16

L'ex-empereur Napoléon Ier, 52 ans, meurt dans sa pauvre maison de Longwood à Sainte-Hélène, un îlot perdu au milieu de l'Atlantique sud où l'ont exilé les Anglais en 1815 après la défaite de Waterloo.

 

Pendant ses 2 000 jours d'exil, l'ex-empereur a peaufiné sa légende en se confiant au comte de Las Cases qui publiera ses notes l'année suivante sous le titre "Le Mémorial de Sainte-Hélène".

Napoléon ressent en mars 1820 une première violente douleur au ventre. Dans les mois qui suivent, son état se dégrade très vite... Selon le diagnostic publié après son autopsie, sa mort aurait été provoquée par un cancer de l'estomac, sans doute accéléré par l'amertume de l'exil.

 

En 1961, un toxicologue suédois évoque pour la première fois l'hypothèse d'un empoisonnement à l'arsenic de l'empereur, sur la base d'une analyse de quelques cheveux rapportés de Sainte-Hélène.

Plusieurs chercheurs l'ont reprise depuis lors mais elle paraît peu plausible.

 

Repost 0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 23:01

Il laisse derrière lui 2 millions de victimes.

 

De son vrai nom Saloth Sar, Pol pot est né le 19 mai 1928 à Prek Sbauv, au Cambodge.

Il s’engagea dans le mouvement anti-français de Hô Chi Minh (Vietnam) au cours de la seconde guerre mondiale, et devint membre du Parti Communiste Indochine en 1949.

 

Le gouvernement cambodgien lui accorda une bourse afin d'effectuer des études de radio-électricité en France, de 1949 à 1953.

Dès son arrivée à Paris, il rejoignit les cercles du parti communiste français auprès desquels il se familiarisa avec l’idéologie marxiste, et au sein desquels il passait la majorité son temps.

Saloth Sar manifestait un désintérêt flagrant vis-à-vis de ses études.

Il n’a jamais réussi à obtenir aucun diplôme.

C’est sur les bancs de la Sorbonne qu’il rencontra Yeng Sary et Khieu Samphan, les futurs chefs khmers rouges à l’origine de l’un des génocides les plus violents de l’histoire de l’humanité.

 

Il retourne au Cambodge en 1953, pour devenir professeur de français.

Quand les Français partirent d’Indochine en 1954, ils nommèrent le roi Norodom Sihanouk à la tête du Cambodge.

Saloth Sar entra alors dans le Parti Révolutionnaire du Kampuchéa, "Khmer Rouge", et rédigea de nombreux articles pour le journal communiste.

Il mit en place les congrès du parti communiste du Kampuchéa en 1960, et fut élu secrétaire du comité central du Parti Révolutionnaire en 1962.

 

Il tient le surnom "Pol Pot" de cette époque :

Alors que le précédent secrétaire, Tou Sammuth, venait de décéder soudainement et dans des circonstances inexpliquées, la Chine a choisi Pol Pot pour le remplacer, le désignant comme "Potential Political".

 

Les forces communistes menées par Saloth Sar triomphent de l’armée de Lon Nol le 17 avril 1975, Phnom Penh tombe entre les mains des Khmers rouges, considérés au départ comme une force libératrice par la population.

 

Pol Pot et ses alliés mettent en place un régime totalitaire qui entreprend rapidement d'éliminer tout individu lié au gouvernement de Lon Nol.

Sous le prétexte, fictif ou réel, d'une attaque américaine imminente, Phnom Penh est pratiquement vidée de ses deux millions d'habitants dans les jours qui suivent.

Assimilés au capitalisme, tous les citadins, à la pointe du fusil, sont forcés d'aller travailler dans les campagnes.

 

La monnaie, la famille, la religion et la propriété privée sont abolies.

 

À partir de 1977, après avoir survécu à trois tentatives d'assassinat et constatant l'incapacité des Khmers rouges à maintenir l'ordre, Pol Pot multiplie les purges au sein de son parti, parsème les frontières de mines anti-personnelles et se montre très menaçant envers le Viêt Nam

 

Un quart de la population du Cambodge victime du génocide et de la barbarie.

Au pouvoir entre 1975 et 1979, l'organisation khmère rouge met en place une dictature d'une extrême violence chargée, dans un cadre autarcique, de créer une société communiste sans classe et purgée de l'influence capitaliste et coloniale occidentale ainsi que de la religion.

 

Selon les sources, il y a entre 500.000 et 900.000 exécutions sous les ordres de Pol Pot.

A cela s'ajoutent plus d'un million d'individus qui périssent par la torture, le travail forcé excessif, la maladie non traitée ou la famine.

 

Cette dictature a entraîné la mort d'environ 2 millions de Cambodgiens, soit le quart de la population de l'époque.

 

La chute de la dictature

Fin 1978, le Viêt Nam envahit le Cambodge dans le but de renverser le régime de Pol Pot. L'avance de l'armée vietnamienne est rapide, et dès le 11 janvier 1979, un nouveau gouvernement est formé par d'anciens Khmers rouges opposés à Pol Pot, dont la plupart ont fui les purges de 1977-1978.

 

Pol Pot et ses fidèles s'enfuient dans la jungle. Après avoir organisé une guérilla jusqu'en 1985 il aurait coulé des jours paisibles, dans une résidence luxueuse en Thaïlande grâce au trafic illégal de bois et de pierres précieuses pendant.

 

Retrouvé en juillet 1997, il est condamné à une peine d'emprisonnement à perpétuité.

 

Après plusieurs mois de détention, le dictateur meurt le mercredi 15 avril 1998 à l’âge de soixante-treize ans, officiellement d’une crise cardiaque.

Le décès fut confirmé par l’armée thaïlandaise, qui ne livra aucun détail supplémentaire. Certains journalistes prétendirent qu’il s’était suicidé, d’autres qu’il avait été empoisonné.

 

 

Liens du jour :

« Hitler, Pol Pot et le Pouvoir hutu : Thèmes distinctifs de l’idéologie génocidaire », par le Professeur Ben Kiernan

 

Génocide - Shoah – Holocauste

 

 

Repost 0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 23:01

Le 264ème pape, Jean-Paul II (de son vrai nom Karol Wojtyla) s'éteint le samedi 2 avril 2005 à 21h37 à 84 ans, après deux longs jours d'agonie.

 

Son parcours

Karol Józef Wojtyla est né en 1920 à Wadowice, près de Cracovie, en Pologne.

Après des études au grand séminaire de Cracovie, il est ordonné prêtre de même cette ville en 1946.

Il gravit peu à peu les échelons de la hiérarchie ecclésiastique : évêque auxiliaire, archevêque, et enfin cardinal.

C'est ainsi qu'à la mort de Jean-Paul Ier, il est élu pape, le 16 octobre 1978.

 Karol Wojtyla enfant Karol Wojtyla jeune prêtre Karol Wojtyla Jean Paul 2 Karol Wojtyla Jean Paul 2

Son pontificat

Cible d'un attentat sur la place Saint-Pierre de Rome en 1981, il ne renonce pas pour autant à ses fréquents déplacements.

Selon lui, l'une des principales responsabilités papales est l'action diplomatique.

Personnalité charismatique ayant une parfaite maîtrise des médias, il rassemble les fidèles de par le monde, mais tient aussi à renforcer le dialogue avec les autres religions.

Partisan d'une forte implication de l'Église dans la société civile, il réaffirme haut et fort le maintien de valeurs traditionalistes, vis-à-vis du mariage, du préservatif et de la procréation par exemple.

attentat pape jean paul II Karol Wojtyla Jean Paul 2

Son décès

Il était rongé par la maladie depuis plusieurs années, et avait subi plusieurs opérations.

Plus de 60.000 personnes se sont rassemblées place Saint-Pierre à Rome à l'annonce de son décès.

De très nombreuses veillées et messes sont célébrées avec émotion à la mémoire de Jean-Paul II. C’est finalement le 8 avril 2005 qu’on enterre le pape défunt à la basilique Saint-Pierre. Plus d’un million de fidèles, mais aussi de non-croyants se rendent au Vatican pour assister à la cérémonie religieuse prononcée par le cardinal Joseph Ratzinger, futur pape, en présence de la plupart des chefs d’État du monde.

 

Après 26 ans, on retiendra de son pontificat (le 3ème plus long de l'histoire) ses nombreux pèlerinages (104 pays visités), la lutte contre le communisme et le nazisme, le rapprochement entre les religions, et son attachement aux valeurs traditionnelles.

 

Jean-Paul II sera béatifié le 1er mai 2011

Cette décision a été officialisée vendredi 14 janvier avec l'approbation par le pape Benoît XVI d'un décret officiel validant un miracle attribué à son prédécesseur.

Cette béatification interviendra dans des délais record. Cette rapidité s'explique par "l'imposante réputation de sainteté dont jouissait le pape Jean-Paul II pendant sa vie, à sa mort et après sa mort", a indiqué le Vatican.

funerailles pape jean-paul 2

Lors de ses obsèques, de très nombreux fidèles avaient crié : "Santo subito !" (Saint tout de suite).

Une fois béatifié, pour que le pape polonais devienne saint, il faudra qu'un second miracle lui soit attribué.

 

 

Quelques citations de Jean-Paul II

La vérité n'est pas toujours conforme à l'opinion de la majorité.

 

Les médias sont des instruments dont se sert le péché pour imposer à l'opinion publique des modèles de comportements aberrants.

 

Ce n’est qu’en se dépassant que l’homme est pleinement humain.

 

L’homme n’apprend vraiment qu’en reconnaissant ses propres erreurs.

 

Le communisme en tant que système s’est révélé un remède plus dangereux que la maladie elle-même.

Repost 0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 23:01

Issu de la dynastie des Capétiens, François Ier est né le 12 septembre 1494.

Il tient son nom de François de la Rochefoucauld, son parrain.

Fils de Charles d'Angoulême et de Louise de Savoie, il est aussi le cousin de Louis XII dont il a épousé la fille, Claude de France, le 7 avril 1514. Il succède à Louis XII le 25 janvier 1515.

Le 4 juillet 1530, François Ier épouse Eléonore de Habsbourg.

http://www.mtholyoke.edu/~he20c/french230/francois1er.jpg

François Ier est considéré comme le monarque emblématique de la période de la Renaissance française.

Dans son château de Villers-Cotterêts, en 1539, il signe l’ordonnance royale, qui fait du français la langue officielle exclusive de l’administration et du droit, en lieu et place du latin. Ce document impose aux prêtres d’enregistrer les naissances et de tenir à jour un registre des baptêmes.

C’est le début officiel de l’état civil en France et les premiers enregistrements avec filiation au monde.

Le Roi favorise par ailleurs l’art de la Renaissance, qui s’épanouit dans la construction et la décoration des demeures royales (Blois, Chambord, Fontainebleau), où François Ier attire et fait travailler des artistes italiens (Léonard de Vinci, le Rosso, le Primatice).

Il encourage les traductions des humanistes et fonde le futur Collège de France.

roi de France château de Rambouillet

A 53 ans, le roi de France meurt dans son château de Rambouillet.

Malade depuis des mois, il avait déjà reçu l'extrême-onction. Les funérailles du "Grand roi François" dureront deux mois.

Le 24 mai son cercueil sera descendu dans la crypte de l'abbaye royale de Saint-Denis près de sa première épouse, Claude de France.

 

Son deuxième fils, Henri II, lui succède à l'âge de 28 ans.

Henri 2

 

François Ier ne cachait pas son goût pour l’infidélité :
« Une cour sans femmes, c’est comme un jardin sans fleurs ».

Ainsi, Anne de Pisseleu, sa dernière maîtresse, est contrainte de quitter la cour à son décès.
Elle se retira sur ses terres, oubliée de tous, à un point tel qu'on ignore la date exacte de sa mort.


Repost 0
Par Archimède - dans Décès
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 00:01

1772 : Charles Pinot Duclos, écrivain et historien français (né le 12 janvier 1704).

1814 : Joseph-Ignace Guillotin, médecin français, inventeur de la guillotine (né le 28 mai 1738).

1827 : Ludwig van Beethoven, compositeur allemand (né le 17 décembre 1770).

1902 : Cecil Rhodes, personnalité sud-africaine d'origine britannique, fondateur de la Rhodésie (né le 5 juillet 1853).

1923 : Sarah Bernhardt (Henriette Rosine Bernard), actrice française (né le 22 octobre 1844).

1940 : Spyridon Louis, athlète grec qui remportera le marathon des premiers JO en 1896 (né le 12 janvier 1873).

1957 : Édouard Herriot, homme politique français (né le 5 juillet 1872). Il s'engagea dans l'affaire Dreyfus aux côtés d'Émile Zola et Anatole France, et fonde la section lyonnaise de la Ligue des droits de l'homme.


Repost 0
Par Archimède - dans Décès
commenter cet article
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 00:01

A 39 ans, le chanteur Claude François meurt électrocuté alors qu'il prenait un bain dans son appartement du boulevard Exelmans à Paris.

Les fans sont sous le choc et les "Clodettes", orphelines.

Plusieurs rumeurs et des éléments contradictoires sont nés après son décès.

La version officielle est qu’à trop être maniaque, le chanteur y aura laissé la vie : c'est en voulant remettre correctement une ampoule au dessus de sa baignoire que le chanteur trouvera la mort. Plus tard, on ne parlera plus d'une ampoule, mais de l'applique qui n'était pas droite.

 

Toujours est-il que Cloclo a tellement marqué la variété française de son vivant qu’aujourd’hui, il est encore présent partout.

Repost 0
Par Archimède - dans Décès
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:01

Le lundi 21 janvier 1793 à 10h20, sur la place de la Révolution (actuelle place de la Concorde), Louis Capet, 39 ans, ancien roi de France, est guillotiné.

Emprisonné aux Tuileries avec sa famille depuis le mois d'août 1792, il est jugé par le tribunal révolutionnaire :

 

Le 3 décembre 1792, devant la Convention, Maximilien de Robespierre, au nom des Montagnards, réclame l'exécution de Louis XVI afin de légitimer la Révolution.
Il invente pour l'occasion une expression appelée  qui sera reprise plus tard :
« criminel envers l'humanité ».

Les députés girondins craignent au contraire des désordres si le roi est exécuté. Ils voudraient en finir avec la Révolution maintenant que la démocratie est installée, mais ils ne peuvent éviter l'ouverture du procès de Louis XVI.

 

Le citoyen Louis Capet, anciennement Louis XVI, comparaît devant la Convention, constituée en tribunal pour l'occasion.
Il est accusé de haute trahison pour avoir joué double jeu face aux assemblées nées de la Révolution, avoir tenté de s'enfuir à l'étranger en juin 1791 (fuite à Varennes) et avoir comploté avec l'étranger.

Par un vote qui dure 36 heures, les députés se prononcent sur la peine à appliquer.

Il s'en faut d'une voix que Louis XVI échappe à la guillotine...

Mort de Louis XVI guillotine

 

Ses dernières paroles :

"Français, je meurs innocent ; je pardonne à mes ennemis ; je désire que ma mort soit..."

Mais la fin de ses mots sera occultée par le roulement de tambour annonçant son exécution.

Le 16 octobre 1793, sa femme Marie-Antoinette sera à son tour guillotinée en place publique.

 

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 00:01

Charles Louis-Napoléon Bonaparte, l'ex-empereur des Français meurt le 9 janvier 1873, dans sa résidence de Camdem Place, où il vivait en exil après la défaite de Sedan en 1870.

Camdem Place se trouve dans la petite ville de Chislehurst à onze miles de Londres (environ 20 kilomètres) dans le comté de Kent.

http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/ill/2008/11/15/h_4_ill_1119219_napoleon.jpg

La vie de Charles Louis Napoléon Bonaparte

Né le 20 avril 1808, il est le fils de Louis Bonaparte, frère de Napoléon Ier et roi de Hollande, et de Hortense de Beauharnais, fille de l’impératrice Joséphine.

Charles Louis Napoléon Bonaparte, dit Louis-Napoléon Bonaparte est le premier président de la République française, élu le 10 décembre 1848 avec 74 % des voix au suffrage universel masculin. Il devient empereur des Français sous le nom de Napoléon III, le 2 décembre 1852.

Sous Napoléon III, la France connaît des années de progrès économiques : création d’un système bancaire, développement des chemins de fer, transformation des grandes villes.

 

La santé fragile de Napoléon III

Avant même son accession au trône, le futur Napoléon III avait souffert à plusieurs reprises de rhumatismes et de crises de goutte.

Mais surtout, l'Empereur souffrait de calculs. De plus, il  a passé une partie de sa vie en prison et les différents exils à l'étranger ne l'on pas aidé à surmonter un état de santé fragile.

Il a pourtant tenu à taire le plus longtemps possible sa maladie.

C'est donc un homme affaibli qui arrive en Grande-Bretagne.

En juillet 1872, l'Empereur consulta sir Henry Thompson, chirurgien anglais qui avait opéré avec succès le roi Léopold, roi des Belges, souffrant lui aussi d'un calcul rénal.

 

La mort du dernier Empereur

Des interventions chirurgicales survenues le 2, le 6 et le 7 janvier 1873 avaient considérablement affecté son état général.

Le dernier souverain de France s'éteint quelques minutes avant que son chirurgien, le Docteur Thompson, ne tente une dernière opération. Il est 10h45.

 

La date des obsèques a été fixée au 15 janvier afin de laisser aux personnalités et aux délégations venues de France le temps d'arriver.

 

Lien du jour : Histoire des institutions Françaises

 

Repost 0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 00:01

Le reine mère Catherine de Médicis meurt à l'âge de 70 ans au château de Blois le 5 janvier 1589.

Catherine de Médicis est née le 13 avril 1519 à Florence (Italie) sous le nom de Caterina Maria Romola di Lorenzo de' Medici.

Fille de Laurent II de Médicis (1492-1519), duc d'Urbino, et de Madeleine de la Tour d'Auvergne (1495-1519), elle grandit en Italie d'où elle est originaire par son père. À la mort de ses parents, elle hérite du titre de duchesse d'Urbino, puis de celui de comtesse d'Auvergne à la mort de sa tante Anne d'Auvergne en 1524.

  portrait catherine de médicis

Par son mariage avec le futur Henri II, elle devient Dauphine et duchesse de Bretagne de 1536 à 1547, puis reine de France de 1547 à 1559.

 

Mère des rois François II, Charles IX, Henri III, des reines Élisabeth (reine d'Espagne) et Marguerite (dite « la reine Margot »), elle gouverne la France en tant que reine-mère et régente de 1560 à 1564.

 

En effet, à la disparition de son fils François II en1560, elle doit assumer la régence pour Charles IX, alors âgé de 10 ans.

Dès lors, elle joua un rôle prépondérant sur les affaires politiques françaises.

A partir de 1562, quand les guerres de religion éclatèrent entre catholiques et protestants, elle n’eut de cesse de trouver des accords entre les belligérants pour pacifier la France.

Catherine de Médicis fut à l'origine de la signature de nombreux traités de paix, mais fut aussi paradoxalement l’instigatrice du massacre de la Saint-Barthélemy !

Repost 0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 00:01

 

Sacré et couronné en la cathédrale Notre-Dame de Reims par l'archevêque Robert de Courtenay, le 6 janvier ou le 9 janvier 1317 selon les sources.

Il réunit ensuite, le 2 février 1317, une assemblée de grands et de nobles, de prélats et de bourgeois de Paris, qui déclare qu'il est mieux placé que sa nièce Jeanne, car séparé de saint Louis par deux générations contre trois pour Jeanne, et que « femme ne succède pas au royaume de France ».

 

Après cinq ans et demi de règne, le roi Philippe V, dit "Philippe le Long" meurt à 28 ans.

Il était le quatorzième roi de la dynastie dite des Capétiens directs.

Il fut aussi roi de Navarre sous le nom de Philippe II de Navarre.

roi de france phillipe 5 dit philippe le long

Marié à Jeanne de Bourgogne il n'a eu que quatre filles. Il n'a eu aucun héritier mâle (son fils Philippe né en 1316, est décédé à l'age d'un an).

C'est donc son frère Charles IV le Bel qui lui succède en tant que roi de France et de Navarre.

http://medieval.mrugala.net/Personnages/Charles%204.jpg

(un petit air de famille, non ?)

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire