Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 23:02

Le 24 avril 1792, dans le salon du baron de Dietrich, maire de la ville de Strasbourg, l'effervescence est à son comble. Cinq jours plus tôt, la France a déclaré la guerre à l'Autriche.

 

Le maître de maison s'adresse au jeune officier, et violoncelliste à ses heures :
« Monsieur de Lisle, faites-nous quelque beau chant pour ce peuple soldat qui surgit de toutes parts à l'appel de la patrie en danger et vous aurez bien mérité de la nation ».

 

En une seule nuit, Rouget de Lisle écrit son
" Chant de guerre pour l'armée du Rhin "

Le capitaine de garnison, de retour chez lui, s'exécute avec enthousiasme.

Le lendemain soir, le 25 avril 1792, de Dietrich organise un dîner au cours duquel lui-même reprend son chant, accompagné par une dame au clavecin et par Rouget de Lisle au violon.

 

D'abord baptisé "Chant de guerre pour l'Armée du Rhin", le nouveau chant recueille un succès fulgurant. Des voyageurs colportent les paroles et l'air dans tout le pays.

 

A Marseille, les fédérés se préparent à se rendre à Paris pour combattre l'invasion, on leur distribue des feuillets avec les paroles du chant patriotique. Les fédérés marseillais entonnent celui-ci tout au long de leur voyage et lors de leur entrée dans la capitale le 30 juillet.

Le chant est renommé " Marseillaise " par les Parisiens.

Il sera décrété chant national en 1795 par la Convention et deviendra hymne national en 1879.

 

Voir aussi : 14 février 1879 - La Marseillaise, hymne national

 

Repost 0
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 23:01

C'est le plus ancien music-hall de Paris encore en activité !

Construite par l'architecte Léon Carle, l'Olympia est destiné à accueillir les grands noms du music-hall.

olympia paris

Le mercredi 12 avril 1893, une nouvelle salle de spectacle ouvre ses portes sur le boulevard des Capucines à Paris, dans le quartier de l'Opéra.

Ce soir là, les toutes premières vedettes furent : La Goulue (danseuse de cancan), Loïe Fuller (danseuse américaine) et Fregoli, transformiste.

 

Grâce à la belle composition de ses spectacles et de la grandeur de ses représentations l'Olympia se fait une place dans le milieu parisien.

Le boulevard des Capucines devient alors le cœur du « quartier américain » avec des cinémas, brasseries et hôtels qui se regroupent autour de l'Olympia.

 

Son fondateur, Joseph Oller, cède pourtant sa place dès1896.

Puis lorsque le jeune Jacques Charles reprend la main en 1911, c'est le début du renouveau pour le music-hall. L'Olympia devient le temple de la revue.

En 1929, après avoir continué d'accueillir des artistes pendant la Grande Guerre, le théâtre est racheté et transformé en cinéma.

Puis en 1952, Bruno Coquatrix, qui rénove à l'époque la Comédie Caumartin, devient directeur et gérant de la salle.

Il y importe des opérettes, des vedettes mais aussi des débutants. En février 1954, le rideau se lève de nouveau pour l'Olympia.

 

Les plus grands noms de la musique sont passés par ce lieu mythique :

Georges Brassens, Charles Trenet, Edith Piaf, Léo Ferré, Mistinguett, Joséphine Baker, Louis Armstrong, Barbara, Aretha Franklin, Tina Turner, Dalida, Phil Collins, sans oublier Eddy Mitchell et l’incontournable Johnny, et tant d'autres...

 

Repost 0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 00:01

C'est à Vienne en 1961 au cours du 9ème Congrès mondial de l'Institut International du Théâtre que sur la proposition de Arvi Kivimaa, faite au nom du Centre finlandais, a été créée une Journée Mondiale du Théâtre.

Depuis 1962, chaque année, le 27 mars (date de l'ouverture de la saison 1962 du Théâtre des Nations à Paris) la Journée Mondiale du Théâtre est célébrée par les Centres Nationaux de l'IIT qui existent actuellement dans une centaine de pays du monde ainsi que par d’autres membres de la communauté théâtrale internationale.

scene-et-rideau.jpg

Institut International du Théâtre

Créé en 1948, à l'initiative de l'UNESCO et de personnalités renommées dans le domaine du théâtre, l'Institut International du Théâtre est la plus importante organisation internationale non gouvernementale dans le domaine des arts de la scène ayant des relations formelles (relations de consultation et d'association) auprès de l'UNESCO.

 

L'IIT cherche " à encourager les échanges internationaux dans le domaine de la connaissance et de la pratique des Arts de la Scène, stimuler la création et élargir la coopération entre les gens de théâtre, sensibiliser l'opinion publique à la prise en considération de la création artistique dans le domaine du Développement, approfondir la compréhension mutuelle afin de participer au renforcement de la Paix et de l'Amitié entre les peuples, s'associer à la défense des idéaux et des buts définis par l'UNESCO ".

 

Les manifestations qui marquent la Journée Mondiale du Théâtre permettent de concrétiser ces objectifs.

theatre-masques.jpg

Chaque année, une personnalité du monde du théâtre, ou une autre figure connue pour ses qualités de cœur et d'esprit, est invitée à partager ses réflexions sur le thème du Théâtre et de la Paix entre les peuples.

Ce message appelé "le Message International", est traduit en une vingtaine de langues.

Il est lu devant des dizaines de milliers de spectateurs avant la représentation du soir dans des théâtres de par le monde entier, imprimé dans des centaines de quotidiens et diffusé par radio et télévision sur les 5 continents.

Jean Cocteau était l'auteur du premier Message International en 1962.

A la diffusion mondiale du Message International viennent s'ajouter de nombreux événements depuis la manifestation presque intime jusqu'à la grande célébration populaire.

bravo-gif-anime.gif

Messages internationaux

1962 : Jean COCTEAU

1963 : Arthur MILLER

1964 : Laurence OLIVIER - Jean-Louis BARRAULT

1965 : Anonymous/Anonyme

1966 : René MAHEU, Director General of UNESCO

1967 : Hélène WEIGEL

1968 : Miguel Angel ASTURIAS

1969 : Peter BROOK

1970 : D. CHOSTAKOVITCH

1971 : Pablo NERUDA

1972 : Maurice BEJART

1973 : Luchino VISCONTI

1974 : Richard BURTON

1975 : Ellen STEWART

1976 : Eugène IONESCO

1977 : Radu BELIGAN

1978 : national messages /messages nationaux

1979 : national messages

1980 : Janusz WARMINSKI

1981 : messages nationaux

1982 : Lars af MALMBORG

1983 : Amadou Mahtar M'BOW, Director General of UNESCO

1984 : Mikhaïl TSAREV

1985 : André-Louis PERINETTI

1986 : Wole SOYINKA

1987 : Antonio GALA

1988 : Peter BROOK

1989 : Martin ESSLIN

1990 : Kirill LAVROV

1991 : Federico MAYOR, Director General of UNESCO

1992 : Jorge LAVELLI - Arturo USLAR PIETRI

1993 : Edward ALBEE

1994 : Vaclav HAVEL

1995 : Humberto ORSINI

1996 : Saadalla WANNOUS

1997 : Jeong Ok KIM

1998 : 50th Anniversary of ITI - Special Message

1999 : Vigdís FINNBOGADÓTTIR

2000 : Michel TREMBLAY

2001 : Iakovos KAMPANELLIS

2002 : Girish KARNAD

2003 : Tankred DORST

2004 : Fathia EL ASSAL

2005 : Ariane MNOUCHKINE

2006 : Victor Hugo RASCON BANDA

2007 : Sultan bin Mohammed AL QASIMI

2008 : Robert Lepage

2009 : Augusto Boal

2010 : Dame Judi Dench

2011 : Jessica A. Kaahwa

 

Cliquer pour télécharger la plaquette de présentation de l'IIT


Repost 0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 00:02

A 29 ans, Victor Hugo publie son premier roman historique, " Notre-Dame de Paris " qui met en scène un couple devenu mythique, Quasimodo et Esmeralda.

http://www.linternaute.com/musee/image_musee/540/54692_1234925820/notre-dame-de-paris---henri-meyer.jpg

Dès sa sortie en librairie le mardi 15 mars 1831, l'ouvrage connaît un très grand succès.

Le public romantique amateur d'histoire apprécie tout particulièrement l'univers du Moyen-Âge recréé à la perfection par Hugo.

 

Résumé :

Au XVe siècle, Esméralda; une jeune et superbe gitane; danse sur la place de Grève et sur la place du Parvis-Notre-Dame à Paris. Sa beauté bouleverse l'archidiacre de Notre-Dame, Claude Frollo, qui tente de l'enlever avec l'aide de son sonneur de cloches, Quasimodo, qui est bossu, borgne, sourd et difforme.

Esmeralda est sauvée par une escouade d'archers, commandée par le capitaine de la garde Phœbus de Châteaupers. Quand Esmeralda retrouve Phœbus plusieurs jours plus tard, elle lui laisse voir l'amour qu'il lui a inspiré. Certes, Phœbus est fiancé à la jeune Fleur-de-Lys, mais il est également séduit par la gitane, et est de plus un homme très volage.

Il lui donne rendez-vous dans une maison borgne, mais au moment où il va parvenir à ses fins, Frollo survient et le poignarde.

http://image.toutlecine.com/photos/n/o/t/notre-dame-de-paris-23-02-g.jpg

Accusée de meurtre, Esmeralda ne veut pourtant pas, pour échapper à la mort, accepter de se donner à Frollo.

Quand on l'amène devant la cathédrale pour subir sa peine, Quasimodo (qui l'aime aussi) s'empare d'elle et la traîne dans l'église, où le droit d'asile la met à l'abri.

Là, il veille sur elle, jaloux et farouche, espérant peut-être la séduire, mais sans succès.

 

Cependant, les truands avec lesquels vivait Esméralda viennent pour la délivrer. Jehan Frollo, écolier dissipé et jeune frère de l'archidiacre, est présent. Il se fait par la suite tuer dans le tumulte. Frollo profite du désordre qui règne sur le parvis de Notre-Dame pour emmener Esmeralda avec lui hors de la cathédrale, accompagné du philosophe Pierre Gringoire. Frollo, toujours ardent d'amour pour la gitane, essaie de la convaincre : il peut l'aider à s'échapper et ainsi la sauver de la mort si elle accepte de l'aimer. Mais Esméralda refuse. Furieux, il la livre aux griffes de la vieille recluse du Trou-aux-rats, en attendant de l'arrivée en force de la Justice.

Mais au lieu de cela, la recluse reconnaît en l'Egyptienne sa propre fille, Agnès, volée par des gitans quinze ans auparavant. Elle ne peut cependant en profiter, car les sergents de ville la retrouvent, et la traînent à nouveau au gibet.

 

Du haut de Notre-Dame, Quasimodo et Frollo assistent à l'exécution, par pendaison, d'Esméralda. Quasimodo, furieux, désespéré, précipite le prêtre du haut de la tour, et va lui-même se laisser mourir dans la cave de Montfaucon, tenant embrassé le cadavre d'Esméralda, enfin uni à lui pour l'éternité.

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 00:01

Yourcenar est l'anagramme Crayencour

Marguerite Antoinette Jeanne Anne-Claire Ghislaine Cleenewerck de Crayencour est née dans une maison de l'avenue Louise, à Bruxelles. Son père, Michel Cleenewerck de Crayencour, est originaire de la Flandre française et lié à l'aristocratie. Sa mère, Fernande de Cartier de Marchienne, était Belge.

Après la mort de celle-ci, suite à son accouchement, Marguerite et son père quittent Bruxelles pour rejoindre le château du Mont-Noir près de Bailleul dans le département du Nord.

La petite Marguerite passait ses hivers à Lille et ses étés, dans la propriété familiale au Mont Noir, jusqu'en 1913 date à laquelle la propriété est vendue.

Marguerite Yourcenar enfant enfant dans le parc familial

Les années qui suivent sont marquées par les nombreux séjours qu'elle effectue on compagnie de son père dans différents pays européens, formant sa culture en autodidacte au fil des visites.

 

Attirée très jeune par le goût de l'écriture elle publie son premier roman : "Alexis ou le traité du vain combat" en 1929 quelques mois après la mort de son père.

 

Elle continue ses voyages qui la mènent on Grèce, Italie, Europe centrale, autant de lieux qui inspireront ses futurs ouvrages.

Marguerite yourcenar jeune

Sa consécration, en hommage au talent de sa plume, demeura son élection à l'Académie Française le jeudi 6 mars 1980.

Marguerite Yourcenar est alors la première femme à entrer à l'Académie française, au fauteuil de Roger Caillois (3e fauteuil) et reçue sous la coupole le 22 janvier 1981 par Jean d'Ormesson.

Son admission au côté des "sages" a provoqué une vive polémique parmi les académiciens. Jean d’Ormesson se souvient d'une « opposition extrêmement forte qui créa une élection très disputée ».

Marguerite yourcenar

Elle est décédée le 17 décembre 1987 à Mount-Desert (États-Unis).

 

Voir aussi : 10 février 1635 - Fondation de l'Académie Française

 


Repost 0
28 février 2011 1 28 /02 /février /2011 00:01

Après un long article hier sur l’histoire de France, l’événement « historique » du jour est plus léger. Je vous ai déjà remémoré les premières aventures de Tintin, il est tout naturel que l’on parle des débuts de Gaston Lagaffe.

gaston lagaffe à ses débuts

Le jeudi 28 février 1957, le dessinateur belge André Franquin publie la première histoire de Gaston Lagaffe dans le journal de Spirou.

Il présente son personnage sous son meilleur jour : costume, nœud papillon et cheveux gominés. Quelques épisodes plus tard Gaston revêtira sa tenue légendaire : pull vert et jean élimé.

A partir de 1960 Gaston parraitra en album.

 

Franquin dit de Gaston qu'il l'a créé "... pour illustrer ma flemme".

Aussi, aujourd’hui, un article très court pour dire :

gaston-lagaffe les cadences infernales

M’enfin !

 

 

Repost 0
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 00:02

Le premier festival international de Jazz s’ouvre à Nice le mercredi 25 février 1948.

http://www.hotelmadridnice.com/img/faire/faire_07-22-41.jpg

Créé à l'occasion de la clôture du fameux Carnaval de Nice, le "Nice-Jazz" est le premier festival international de jazz en France.
Première en Europe, et même dans le monde, des jazzmen de différents pays se produisent dans l'Opéra, le casino municipal et les palaces niçois.

La grande vedette est alors Louis Armstrong, en passe de devenir un véritable ambassadeur du Jazz.
Il passera en effet une partie de sa carrière à se produire aux quatre coins du monde.

 

 

 

Liens du jour :

Nice Jazz Festival 2011

Histoire du Jazz

Repost 0
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 00:01

On a coutume de dire que Molière est mort sur scène en jouant le "Malade imaginaire".

 

Certes, ce fameux 17 février 1673, Jean-Batiste Poquelin dit Molière est bien victime d'un malaise sur scène.

Mais à l'issu de la quatrième représentation du "Malade imaginaire" il rentrera bien à son domicile, où il décèdera.

molière

Un malade pas si imaginaire que cela !

Depuis la fin de 1665 Molière est « malade des poumons ».

Il y a peu d'éléments sur sa maladie. Il était sujet à des « fluxions sur la poitrine » (aujourd’hui, on parlerait de pneumonie ou de pleurésie).

Il meurt finalement le jeudi 17 février 1673, à l’âge de 51 ans chez lui dans la soirée.


Dès le lendemain, sa compagne Armande Béjart supplie Louis XIV pour obtenir une sépulture chrétienne à laquelle les acteurs n'ont d'ordinaire pas droit.

 

Suite à cette intervention, et compte tenu de la notoriété de Molière, Mgr du Harlay prononça l’ordonnance suivante :

 

« Nous avons permis au sieur curé de Saint Eustache de donner la sépulture ecclésiastique au corps du défunt Molière dans le cimetière de la paroisse, à condition néanmoins que ce sera sans aucune pompe et avec deux prêtres seulement et hors des heures du jour et qu’il ne se fera aucun service solennel pour lui, ni dans la dite paroisse, ni ailleurs ».

 

Molière fût inhumé le soir du 21 février, de façon quasi clandestine au cimetière Saint-Joseph, et en effet, sans service solennel. Cependant une foule importante assista à cet enterrement.

 

Le lien du jour : toutmoliere.net

Repost 0
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 00:01

Louis XIII, sur les conseils de Richelieu, crée une nouvelle institution : l'Académie française.

L'institution a pour but de donner à la langue française des règles précises de la rendre pure et compréhensible par tous, afin qu'elle puisse se substituer au latin.

accademie.jpg

 

Sa première tâche sera de rédiger un dictionnaire.

La première édition du Dictionnaire de l'Académie française est publiée en 1694 et la neuvième est en cours d'élaboration.

 

Aujourd'hui encore, la première mission est encore "d'enregistrer et d'étudier toutes les variations de tournures, de prononciation et d'orthographe, puis d'en dégager la forme la plus cohérente qui puisse servir de norme aux imprimeurs, aux rédacteurs des lois et des documents administratifs, à l'enseignement".

 

Autre mission

L'Académie se doit aussi de donner son avis sur les livres. Pour Richelieu, elle constitue un moyen de contrôle sur toute espèce de réunion, même intellectuelle.

L’Académie française décerne actuellement chaque année environ soixante prix littéraires, dont le Grand prix de littérature de l'Académie française.

 

Les immortels

Comme chacun sait, l’Académie française se compose de 40 membres élus (à vie) par leurs pairs. Ce qui fait 719 membres depuis sa fondation.

L'institution rassemble des poètes, des romanciers, des hommes de théâtre, des philosophes, des médecins, des hommes de science, des ethnologues, des critiques d’art, des militaires, des hommes d’État, des hommes d’Église, qui ont tous illustré particulièrement la langue française.

http://www.musanostra.fr/academicien.jpg

 

Lien du jour : le site officiel de l'Académie française

 

Repost 0
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 00:01

Le mardi 8 février 1916, plusieurs artistes européens s'étaient réuni à Zurich à l'initiative du metteur en scène Hugo Ball pour l'inauguration du Cabaret Voltaire (café littéraire et artistique).

Parmi eux, Tristan Tzara, poète roumain, Richard Huelsenbeck, poète allemand, Jean Arp, sculpteur alsacien et Hans Richter, peintre allemand.

En réaction à l'absurdité et à la tragédie de la Première Guerre mondiale, ils baptisent le mouvement qu'ils viennent de créer : Dada.

http://www.artchive.com/artchive/h/hausmann/dada_siegt.jpg

Qu'est-ce que le "Dada" ?

Le mot lui-même ne signifie rien, il désigne selon les fondateurs du mouvement le néant absolu.

Il s'agit sans doute de l'un des mouvements artistiques internationaux les plus marquants du XXème siècle qui a influencé de nombreux courants artistiques contemporains.

 

Un mot absurde pour une idée originale

La version la plus courante quant à l'origine du mot est celle du hasard :

À l'aide d'un coupe-papier, les fondateurs du mouvement ouvrent au hasard un dictionnaire et tombent sur le mot "dada".

Sachant aussi que ce nom est en opposition avec tous les mouvements se finissant en -isme. Tristan Tzara précisa d'ailleurs : « Dada n'est ni un dogme, ni une école, mais plutôt une constellation d'individus et de facettes libres ».

C'est plus tard que l'on parlera du Dadaïsme.

 

Autre explication de ce choix :

Ce mouvement voulait en avant l'esprit d'enfance, le jeu avec les convenances et les conventions, le rejet de la raison et de la logique, l'extravagance, la dérision et l'humour : tous les dadaïstes étaient présidents !

 

Liens du jour :

Le site officiel de l'Art Dada

Autre mouvement culturel intéressant : Le Cercle des poètes Zutiques

Repost 0
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:01

Ce n'est pas si loin, souvenez-vous :

Le lundi 31 janvier 1977, le Centre national d'art et de culture Georges Pompidou est inauguré par le président de la République Valéry Giscard d'Estaing, en présence du Premier ministre, Raymond Barre, de Madame Claude Pompidou et de nombreuses personnalités.

beaubourg.jpg

Le centre national d’art et de culture Georges-Pompidou, communément appelé centre Pompidou ou centre Beaubourg, est un établissement poly-culturel situé dans le quartier de Beaubourg, entre le quartier des Halles et le quartier Marais, dans le 4e arrondissement de Paris.

 

La décision de construire « un ensemble monumental consacré à l'art contemporain sur l'emplacement du plateau Beaubourg » à Paris fut prise officiellement par le président de la République Georges Pompidou lors d'un conseil restreint tenu le 11 décembre 1969.

Mais, ce terrain étant également le seul susceptible d'accueillir la grande bibliothèque publique, il fut décidé, en février 1970, de réunir les deux projets au sein d'un même équipement culturel.

http://toutelaculture.com/wp-content/uploads/2008/09/pompidou1.jpg

L'ancien président Georges Pompidou avait chargé les architectes Renzo Piano et Richard Rogers de construire un bâtiment réunissant un musée d'art moderne, une bibliothèque nationale et l'Institut de rechercher et de création artistique (IRCAM).

 

Les tuyaux multicolores de Beaubourg, placés au cœur de la capitale, déclencheront une vive polémique.

 

Repost 0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 00:02

L'illustrateur Georges Rémi, plus connu sous son pseudonyme Hergé (d'après ses initiales RG), publie dans le supplément du quotidien bruxellois "Le vingtième siècle", sa nouvelle bande dessinée: "Tintin au pays des soviets".

 tintin-au-pays-des-soviets

Le jeune reporter du "Petit Vingtième" est amené, dans cette première aventure, à visiter l'URSS.

 

Tintin est le héros principal, un jeune journaliste qui parcourt le monde pour des enquêtes et reportages. Dès le début, il est accompagné de son chien Milou. Au fil des albums, d'autres personnages sont apparus, que l'on retrouvera ensuite régulièrement.

Le capitaine Haddock, qui est arrivé dans l'album Le Crabe aux pinces d'or et sera présent ensuite dans tous les autres.

 

Les Aventures de Tintin sont parmi les bandes dessinées les plus populaires de tous les temps et ont été traduites en près de 50 langues.

 

Les neufs premiers albums de la série sont parus en noir et blanc, puis, à l'exception de Tintin au pays des Soviets, ont été redessinés en couleurs. Tintin et l'Alph-Art est inachevé et a été publié après la mort de Hergé.

Tintin au pays des Soviets (1930)

Tintin au Congo (1931)

Tintin en Amérique (1932)

Les Cigares du pharaon (1934)

Le Lotus bleu (1936)

L'Oreille cassée (1937)

L'Île noire (1938)

Le Sceptre d'Ottokar (1939)

Le Crabe aux pinces d'or (1941)

L'Étoile mystérieuse (1942)

Le Secret de la licorne (1943)

Le Trésor de Rackham le Rouge (1944)

Les 7 Boules de cristal (1948)

Le Temple du Soleil (1949)

Tintin au pays de l'or noir (1950)

Objectif Lune (1953)

On a marché sur la Lune (1954)

L'Affaire Tournesol (1956)

Coke en stock (1958)

Tintin au Tibet (1960)

Les Bijoux de la Castafiore (1963)

Vol 714 pour Sydney (1968)

Tintin et les Picaros (1976)

Tintin et l'Alph-Art (1986)

 

Le lien du jour : Vocabulaire fleuri du capitaine Haddock

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire