Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 23:01

Au terme de la "Semaine sanglante" (21-28 mai 1871), la Commune de Paris est écrasée.

commune-paris.jpg

18 mars 1871 : Paris est encerclée depuis plusieurs mois par les troupes prussiennes.

Les Parisiens humiliés par la défaite face aux Prussiens et mis sous pression par un long siège, s’étaient révoltés contre le gouvernement de Thiers.

Un mouvement insurrectionnel avait alors pris le pouvoir sous le nom de :
"Commune de Paris".

Le chef du pouvoir exécutif, Adolphe Thiers, réfugié à Versailles, lance contre la capitale cinq corps d'armée.

Le 21 mai, les troupes versaillaises pénètrent dans Paris. Commence alors la « Semaine sanglante » durant laquelle des milliers de « communards » sont massacrés.

D’ultimes combats ont lieu dans le cimetière du Père Lachaise.

 

Le 28 mai, la Commune n’est plus :

En début d'après-midi, les Versaillais prennent la dernière barricade des Communards (rue Ramponneau).

Les combats de rue et la répression terrible de la Commune feront au total plus de 20.000 victimes, parmi lesquelles on compte femmes et enfants.
38.000 personnes sont arrêtées et jugées, 10.000 d'entre elles sont condamnées (93 à la peine de mort, dont 23 seulement sont effectivement exécutées ; 3500 à la déportation simple, 1.100 à la déportation dans une enceinte fortifiée ; les autres au départ vers la Nouvelle-Calédonie).

Repost 0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 23:01

Un décret institue le premier Code de la route, bientôt suivi du permis de conduire.

 

La circulation automobile a d'abord été soumise à la loi de 1851 concernant "la police du roulage et des messageries".

En 1899, un décret a limité la vitesse des véhicules à moteur à 30 km/h en rase campagne.

Le contenu du Code sera modifié à de nombreuses reprises afin de tenir compte du perfectionnement des véhicules et de l'amélioration de voies routières.

Il a fallut aussi tenir compte des effets de la vitesse et de consommation d'alcool.

Le code de la route est sans cesse modifié.

 

Historique du Code de la Route

A la fin du XIXème siècle, apparaît un nouveau moyen de locomotion : l'automobile.

Très vite, une réglementation de la circulation routière semble nécessaire.

Une série de mesures sont proposées, suscitant de nombreux débats et aboutissant au code de la route le vendredi 27 mai 1921.

 

Mais en France, la réglementation routière est antérieure à la naissance de l'automobile : Napoléon Ier en 1804 rendit ainsi obligatoire la circulation à droite de la chaussée. Initialement, les Romains roulaient à gauche.

 

Historique du permis de conduire

Des problèmes liés notamment au comportement des conducteurs sont engendrés.

Pourtant, depuis la loi du 30 mai 1851, une "police du roulage et des messageries publiques" existe.

De plus, un permis de conduire les voitures hippomobiles est obligatoire pour le transport en commun.

 

C’est en 1893 qu’apparait le premier certificat de capacité de conduite d’un véhicule à moteur.

Il est mis en place par le préfet Lépine dans la région parisienne et est délivré par les ingénieurs des mines.

 

En 1899, ce certificat de capacité est étendu à l’échelon national.

En 1896, un certificat permettant l'utilisation du véhicule (carte grise) et un "permis de conduire les véhicules à pétrole" est obligatoire. Les leçons sont dispensées soit par les vendeurs de voiture, soit par le père du conducteur avant la création des auto-écoles.

 

1917 : apparition des premières auto-écoles.

1922 : le permis de conduire de couleur rose remplace le certificat.

1954 : différentes catégories de permis sont instaurées en fonction des types de véhicules. Le permis a désormais trois volets.

1958 : le premier diplôme d’enseignant de la conduite voit le jour.

1972 : la version moderne de l’examen de permis de conduire se met en place.

1989 : la conduite accompagnée se généralise après les expériences menées à partir de 1984.

1992 : entrée en vigueur du permis à point le 1er juillet.

 

Et pour conclure... passons le permis de conduire...

revision-code-route-humour.jpg

 


 

 

Repost 0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 23:01

Tout commença en octobre 1922 par une simple conversation dans les allées très chics du salon de l'Auto. Sous le dôme imposant du Grand Palais, George Durand (secrétaire général de l'Automobile Club de l'Ouest), Charles Faroux (éminent rédacteur du journal L'Auto) et Émile Coquille (administrateur de la société de roues Rudge-Whitworth) tombent d'accord pour lancer un "Grand Prix d'Endurance de 24 heures".

 24-heures-du-mans-1923.jpg

En quelques mois, le projet est affiné, le règlement déposé, la date fixée tandis que le circuit retenu sera celui qui a déjà accueilli le GP de l'ACF en 1921.

Le GP d'Endurance attire 17 constructeurs (dont 15 français) pour 33 engagés.

 

La plupart des 33 équipes au départ étaient françaises.

 

L'Automobile Club de la Sarthe organise une épreuve d'endurance de 24 heures.

Cette première édition se déroule les 26 et 27 mai 1923 sur un circuit proche de la ville du Mans.

Elle est remportée par André Lagache et René Léonard sur une Chenard & Walcker qui couvrent les 128 tours à la moyenne de 92,064 km/h. La longueur du circuit était alors de 17,262 km.

 

La 79e édition des 24 Heures du Mans aura lieu les 11 et 12 juin 2011 et devrait voir 83 équipes sur la ligne de départ.

Repost 0
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 23:38

Face aux événements d'Algérie, de Gaulle, appuyé par Jacques Chaban-Delmas, prépare depuis le début du printemps son retour dans la vie politique française.

En effet, de nombreuses personnalités avaient jusqu'alors appelé à son retour pour gérer la situation difficile et le climat d'insurrection qui règnent en France.

http://www.constantine-hier-aujourdhui.fr/images/personnages/degaulle.jpg

Le 13 mai 1958, un comité de vigilance appelle à manifester contre le FLN à Alger.

Un comité de salut public est créé, à la tête duquel se trouve le général Massu. Il lance un appel au général de Gaulle le 14 mai. L'insurrection prend de l'ampleur et risque de dégénérer en guerre civile.

Le 15, le Général se dit « prêt à assumer les pouvoirs de la République ». Mais certains voient dans cette déclaration un soutien à l'armée et s'inquiètent.

Le 19, lors d'une conférence au palais d'Orsay, il répond aux inquiétudes des français en objectant : « Croit-on, qu'à 67 ans, je vais commencer une carrière de dictateur ? ».

Durant cette conférence, il explique sa déclaration du 15 mai, rassure et insiste sur la nécessité de l'union nationale. Il précise que s'il se présente encore comme le recours, il ne donne aucune caution ni à l'armée ni à quiconque.

Le Général refuse la première exigence des opposants à son retour, notamment François Mitterrand, qui est de désavouer officiellement les Comités de Défense de la République, composés de civils et de militaires et constitués dans toute la France pour favoriser sa prise de pouvoir.

 

Quittant sa retraite de Colombey-les-Deux-Eglises, le général de Gaulle est appelé le 25 mai par le Président de la République, René Coty, à assumer la direction du gouvernement.

 

Il est investi par les députés le 1er juin 1958.

Repost 0
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 23:32

Employé de gare au début de la guerre, Paul Touvier s'engagera très vite dans la Légion française des combattants puis dans la Milice, la police politique de Vichy.

Il est chef régional de la Milice à Lyon et il participe à la persécution des Juifs et à la lutte contre les résistants.

Il infiltre la Résistance, interroge des prisonniers, dirige des rafles, pille des biens...

Le 10 janvier 1944, la milice française, dont Paul Touvier dirige le 2e service, arrête à son domicile Victor Basch (fondateur de la ligue des droits de l'homme, alors âgé de 80 ans) et son épouse Hélène. Paul Touvier assiste à l'arrestation. Hélène et Victor Basch seront assassinés à Neyron par Lécussan (chef régional de la milice) et Gonnet.

Sur le corps de Victor Basch sera retrouvé un écriteau laissé par les miliciens sur lequel était inscrit « le juif paie toujours ».

En Juin 1944, Touvier venge Philippe Henriot, le porte-parole de Vichy, en faisant fusiller sept juifs à Rillieux-la-Pape.

 

A la fin de la guerre, alors qu'il est traqué, il est condamné à mort par contumace par la cour de justice de Lyon.

La police met la main sur lui en 1947 mais, après son interrogatoire, il arrive à s'échapper juste avant d'être emmené devant le peloton d'exécution à Lyon, dans des conditions restées mystérieuses. Sa longue cavale commence…

 

En 1967, les peines sont prescrites mais il est encore interdit de séjour dans plusieurs départements et ne peut rentrer en possession de ses biens.

Le président Pompidou signe le 23 novembre 1971 un décret de grâce. Cette mesure ayant été révélée par l'Express en juin 1972 ainsi que son refuge, il s'enfuit de nouveau et se cache dans plusieurs monastères. Les premières plaintes pour crimes contre l'humanité sont déposées à Lyon en 1973 et une information judiciaire est ouverte en 1979. Le mandat d'arrêt lancé contre lui en novembre 1981 conduit à son arrestation le mercredi 24 mai 1989 dans un prieuré de Nice.

Il est jugé en mars et avril 1994 par la cour d'assises des Yvelines, qui le condamne le 24 avril à la réclusion criminelle à perpétuité.

 

Paul Touvier est décédé le mercredi 17 juillet 1996 à Prison De Fresnes.

 

Repost 0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 23:02

Le 23 mai1430 Jeanne d'Arc, qui a joué un rôle décisif dans la libération d'Orléans un an plus tôt, est capturée par un mercenaire au service du duc de Bourgogne, Jean de Luxembourg, et vendue aux Anglais pour 10 000 livres.

capture de jeanne d'arc à compiègne

Déférée devant le tribunal d'Inquisition de Rouen en novembre, elle subira un procès pour hérésie. Ce procès sans défenseur aura lieu à partir du 13 février 1431.

Le tribunal d'Inquisition de Rouen est présidé par l'évêque de Beauvais Pierre Cauchon, allié des Anglais. Jugée hérétique et relapse, elle est brûlée vive à l'âge de dix-neuf ans.

Le 30 mai, Jeanne est brûlée vive sur la place du Vieux-Marché de Rouen.

Jeanne d'Arc est réhabilitée vingt-cinq ans plus tard à la demande de Charles VII, béatifiée, puis canonisée en 1920 par le pape Benoît XV.

 

Voir aussi : 16 mai 1920 - L'Église canonise Jeanne d'Arc

Repost 0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 23:01

Le 20 décembre 2000, l'Assemblée Générale a proclamé le 22 mai Journée Internationale de la diversité biologique (résolution 55/201) pour commémorer l’adoption de la Convention sur la diversité biologique, le 22 mai 1992 lors de la Conférence de Nairobi.

La Journée Internationale de la diversité biologique est l'occasion de sensibiliser le grand public et d'apporter des réponses à ses questions sur la biodiversité.

 

logo_22_mai.png

Qu'est ce que la biodiversité ?

Le grand scientifique américain, Edward O. Wilson, considéré comme l’inventeur du mot biodiversity, en donne la définition suivante : « la totalité de toutes les variations de tout le vivant » Selon les scientifiques, la biodiversité est la dynamique des interactions dans des milieux en changement.

Elle se décline en diversité écologique (les milieux), diversité spécifique (les espèces), et diversité génétique.

biodiversite.jpg

Thème 2011 : Biodiversité forestière

L'année 2011 étant désignée par l'ONU comme étant l'année internationale des forêts.

La journée internationale de la biodiversité 2011 est en toute logique consacrée à la biodiversité forestière.

Les ressources biologiques de la terre sont primordiales pour le développement économique et social de l'humanité toute entière. La diversité biologique est un patrimoine universel, d'une valeur inestimable pour les générations présentes et futures. Pourtant, les menaces qui pèsent sur les espèces et les écosystèmes n'ont jamais été aussi graves. En effet, la disparition d'espèces en raison des activités de l'homme se poursuit à un rythme alarmant.

 

La Convention sur la diversité biologique traduit l’engagement de la communauté internationale pour la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses éléments et le partage juste et équitable des bienfaits découlant de l'exploitation des ressources génétiques.


Repost 0
21 mai 2011 6 21 /05 /mai /2011 16:50

Des paysans du Beauvaisis (nord du Bassin parisien) se révoltent contre les taxations royales et seigneuriales (il faut alors payer la rançon du roi Jean le Bon, prisonnier des Anglais).

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbMj28ToU-CI8-TAu1umx5UFH7rF4vb5U0LmSSqj3Vytk8D48&t=1

Les paysans ne supportent pas que les nobles, ayant souvent fui devant les Anglais, fassent maintenant pression sur eux pour leur extorquer de nouvelles taxes.

Ils le supportent d'autant moins que, depuis l'épidémie de Grande Peste qui a ravagé l'Occident dix ans plus tôt et tué une grande partie de la population, les seigneurs et les grands propriétaires sont partout en quête de main-d'œuvre pour remettre en culture les terres abandonnées.

 

Le 21 mai 1358, cent paysans du Beauvaisis pillent et incendient les châteaux de leur région, violant et tuant les nobles, brûlant les demeures.

Leur révolte s'étend très vite à la paysannerie du bassin parisien. À Paris, le prévôt des marchands Étienne Marcel, ennemi de Jean le Bon, la soutient discrètement.

 

C'est la plus grande des «jacqueries» qui ont ensanglanté les campagnes françaises au Moyen Age. Ces révoltes sont ainsi nommées d'après l'appellation de Jacques ou Jacques Bonhomme surnom donné aux paysans.

 

Les chefs des révoltés sont impitoyablement torturés et exécutés.

Malgré tout, les révoltes paysannes se renouvelleront les années suivantes.

Repost 0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 23:08

L’année 2011 a été proclamée année internationale des forêts.

 

Au cours de l'année, de nombreuses journées sont consacrées à l'environnement : journée mondiale des zones humides, journée mondiale de l'eaujournée de la terre...

Du 18 au 22 mai, plusieurs manifestations en France sont organisées dans le cadre de la fête de la nature.

De plus, l'Assemblée Générale a proclamé le 22 mai Journée Internationale de la diversité biologique. Je vous en parlerai dans mon article de dimanche.

 

Tous ces événements d'actualité en rapport avec la nature, sont l’occasion pour moi de me joindre à tous les blogueurs qui parlent du salon « partageons la forêt » .

Cette grande manifestation se déroulera samedi et dimanche à Beuvry, dans le département du Pas-de-Calais.

 

Chers lecteurs, du Nord – Pas-de-Calais ou de Picardie, je conseille une visite sur ce salon de la nature, de la chasse et de l’écocitoyenneté.

Il s'agit de la 2ième édition qui est axée cette année sur la forêt.

D'ailleurs, cette grande fête est labellisée par le ministère de l’agriculture dans le cadre de l’année internationale des forêts.

Cette manifestation à caractère pédagogique et artistique apportera aux visiteurs des connaissances sur le thème de la forêt, la chasse et la nature en général.

A ne manquer sous aucun prétexte : Il n'y a quand même que trois associations qui participent à l'année internationale de la forêt dans la région Nord - Pas-de-Calais !

 

Pour les détails, cliquez sur l’affiche :

affiche festivités beuvry

Repost 0
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 23:01

Le jeudi 20 mai 1875, 17 états signent à Paris la Convention du Mètre.

Ce traité international décide de la construction d'un nouveau prototype du mètre.

Le célèbre mètre étalon en platine iridié est ainsi déposé au Bureau international des poids et mesures (BIPM) dans l'enceinte de Pavillon de Breteuil à Sèvres (Hauts-de-Seine).

 

La première définition du mètre remonte à l’époque de la Révolution française : il correspond à « la quarante millionième partie de la longueur du méridien terrestre ».

 

Voir aussi : 7 avril 1795 - Adoption du système métrique

Repost 0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 23:01

Bonaparte décida de créer un ordre national pour récompenser le mérite civil et la bravoure militaire.

Un décret du Corps législatif voté le 19 mai 1802 et proclamé loi de la République le 29 mai suivant créa la Légion d’honneur, destinée à décorer les élites du pays et à leur servir de creuset.

Cependant devant l’opposition des assemblées et surtout celle des généraux, Bonaparte ajourna l’inauguration de la nouvelle institution.

Le premier grand chancelier du nouvel ordre, Lacépède, ne fut nommé que le 14 août 1803.

Aux républicains qui l'interpellent sur le bien-fondé de ces décorations, il rétorque : "C'est avec ces hochets qu'on mène les hommes".

 

Le 11 juillet 1804, un décret impérial institue les signes extérieurs de la Légion d'Honneur.

La décoration est réalisée à partir d'un dessin de David, sur une maquette de Challiot : c'est une étoile à 5 rayons doubles dont le centre est entouré d'une couronne de lauriers.

legion d'honneur

Sous la Restauration, les grades prendront leur appellation définitive : chevalier, officier, commandeur, grand officier et grand-croix.

Repost 0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 23:01

Chaque année depuis 1977 se célèbre une journée internationale des musées, avec un thème particulier chaque année. Partout dans le monde, la Journée internationale des musées est l’occasion de sensibiliser le grand public aux enjeux des musées dans le développement de la société.

Journée Internationale des musées

Cette journée est l'occasion pour les professionnels des musées d'aller à la rencontre du grand public et de le sensibiliser aux défis auxquels les musées doivent faire face pour être des institutions au service de la société et de son développement.

 

Cette journée internationale se déroule tous les ans le 18 mai et porte haut sa devise :

" Les musées, moyen important d'échanges culturels, d'enrichissement des cultures, du développement de la compréhension mutuelle, de la coopération et de la paix entre les peuples ".

 

A partir de 1992, un thème a été donné à chaque Journée Internationale des Musées :

2010 : Musées pour l'harmonie sociale

2009 : Musées et tourisme

2008 : Musées comme agents de changement social et de développement

2007 : Musées et patrimoine universel

2006 : Musées et jeunes visiteurs

2005 : Les musées, ponts entre les cultures

2004 : Musées et patrimoine immatériel

2003 : Les musées et leurs amis

2002 : Les musées et la mondialisation

2001 : Les musées : construire les communautés

2000 : Les musées pour une vie de paix et d'harmonie dans la société

1999 : Plaisirs de la découverte

1997-1998 : Lutter contre le trafic illicite des biens culturels

1996 : Collecter aujourd'hui pour demain

1995 : Réponse et responsabilité

1994 : Dans les coulisses des musées

1993 : Musées et peuples autochtones

1992 : Musées et environnement

Journée Internationale des musées

Le thème de la Journée internationale des musées 2011 est : Musée et mémoire.

Par les objets qu’ils conservent, les musées collectent des histoires et transmettent la mémoire des communautés dans lesquelles nous vivons. Ces objets sont l’expression de nos patrimoines naturel et culturel. Nombre d’entre eux sont fragiles, certains sont en danger, et tous nécessitent que l’on en prenne soin et les conserve précieusement.

La Journée internationale des musées 2011 sera l’occasion de découvrir et redécouvrir vos mémoires individuelle et collective.


Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 23:01

Une cinquantaine de Français débarquent en Nouvelle-France (le Québec actuel) pour créer une communauté catholique. Menés par Paul Chomedey de Maisonneuve, ils fondent le village de Ville-Marie de Montréal, sur une île située à 1.500 kilomètres à l'intérieur des terres, au confluent du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Prairies.

Un siècle plus tôt, l'explorateur Jacques Cartier avait baptisé cette île Mons realis ("Mont royal" en latin).

canada.montreal.quebec.jpg montreal_carte.jpg

Le 9 mai 1641, deux navires quittent La Rochelle pour la Nouvelle-France. Cette colonie ne compte encore que 400 Français. À bord des navires, une cinquantaine de personnes sous la direction de deux catholiques fervents, le gentilhomme Paul de Chomedey de Maisonneuve et l'infirmière Jeanne Mance.

 

L'expédition passe l'hiver à Québec et se met en route le 8 mai 1642, le fleuve Saint-Laurent étant enfin libéré de ses glaces. Habitués aux petites rivières de France, les colons sont ébahis devant la magnificence du Saint-Laurent. Ils arrivent sur le site de Montréal le 17 mai.

Tous s'entendent pour dire que l'île de Montréal est extrêmement propice à l'implantation d'un village. Les cours d'eau qui y convergent font de l'île un magnifique carrefour géographique en Amérique du Nord.

Sitôt arrivés, les colons construisent une clôture. La messe de fondation a lieu le lendemain, dimanche 18 mai 1642. Le nouvel établissement est consacré à la Vierge et prend le nom de Ville-Marie (une dizaine d'années plus tard, il ne sera plus connu que sous le nom de Montréal). Il se dote d'un hôtel-dieu (hôpital) à l'initiative de Jeanne Mance.

 

Avant l'arrivée des Français, l'île avait été occupée par une bande d'Iroquois qui ont mystérieusement délaissé leur grand village d'Hochelaga entre les deux visites qu'y avait effectuées Jacques Cartier en 1535 et en 1541.

 

 

En 1760, la ville se rendra à la couronne britannique.

Elle deviendra bien plus tard la deuxième ville francophone du monde, après Paris.

Repost 0
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 23:01

Jeanne d'Arc, surnommée la Pucelle d'Orléans, est une figure emblématique de l'histoire de France. Elle mène victorieusement les troupes françaises contre les armées anglaises, levant le siège d'Orléans, conduisant le dauphin Charles au sacre à Reims et contribuant ainsi à inverser le cours de la guerre de Cent Ans.

http://duguesclin.free.fr/guerre_de_cent_ans/image/Jeanne_mignature.jpg

Fille d'humbles paysans de Lorraine, (on m'appelait "Jeannette"), elle entendit des voix mystérieuses alors qu'elle n'avait que 13 ans.

Saint Michel, Sainte Catherine et Sainte Marguerite, pendant trois ans lui demandèrent de libérer la France et de faire sacrer le roi à Reims.

 

Jeanne est née à Domrémy aux frontières du duché de Bourgogne et du Saint Empire romain germanique vers 1412. En 1428, les habitants de Domrémy quittent leur village en raison de l’arrivée des troupes anglaises.

Jeanne fait partie des réfugiés et avec ses parents, elle se rend à Neufchâteau.

C’est alors qu’elle entreprend selon la légende de «boutter les Anglais hors de France» et de faire sacrer le dauphin Charles à Reims».


Le 12 février 1429, les Anglais gagnent Orléans et Jeanne est autorisée à rencontrer le Dauphin Charles à Chinon. Elle le rencontrera le 11 mars.

Le 8 mai, les Anglais lèvent le siège d'Orléans, et sont battus à Patay le 18 juin.

Le 17 juillet, le Dauphin Charles devient le roi Charles VII à Reims.

 

A partir de juillet, Jeanne entreprend de libérer Paris, mais le 10 septembre, le roi abandonne l'attaque. Elle passe l'hiver à Sully-sur-Loire et en mars 1430, elle reprend les hostilités.

Le 23 mai, elle est faite prisonnière par Jean de Luxembourg qui la vend aux Anglais.

Elle est transférée à Rouen en novembre.

Le procès en hérésie aura lieu à partir du 13 février 1431, les débats seront dirigés par Pierre Cauchon.

Le 30 mai, Jeanne est brûlée vive sur la place du Vieux-Marché de Rouen.

En 1450, débute le procès de réhabilitation de Jeanne d'Arc, qui sera réhabilitée en 1456.

 

Sainte Jeanne d'Arc

Sous pontificat de Benoît XV, le 16 mai 1920, elle est reconnue par l’Église comme Sainte.

La procédure avait déjà amené sa béatification en 1909.

Et en 1979 : Inauguration de l'église Sainte Jeanne d'Arc sur la place du vieux marché à Rouen.


Repost 0
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 23:01

La République de Gênes

Depuis 1284, la Corse est sous domination de la République de Gênes.

La République de Gênes, l'une des grandes républiques maritimes italiennes (ou thalassocratie), a duré environ huit siècles, du milieu du XIe siècle à 1797.

republique-genes.png 

Mais au XVIIIe siècle, les Corses luttent contre les Génois. Face aux indépendantistes, Gênes ne parvient à se maintenir en Corse que grâce à l’aide française.

En effet, depuis 1729, la Corse est la proie d’une véritable guerre d’indépendance que la République de Gênes, sa puissance tutélaire, est incapable de réprimer.

Elle fait donc appel successivement à l’Autriche puis à la France pour tenter d’endiguer cette révolte.

 

La France et Gênes signent le traité de Versailles pour régler le sort de la Corse.

Le traité de Versailles du 15 mai 1768 rattache la Corse au patrimoine personnel du roi de France. C'est-à-dire que l'île reste juridiquement possession de la République de Gênes mais que de fait, elle est occupée et administrée par la France.

 

Gênes cède ainsi "provisoirement" ses droits sur l’île à la France, pour dix ans. La Corse devra être rendue à la République après le versement des dettes énormes qu’elle devait à la France en paiement de son intervention contre les insurgés.

 

La France obtient par ce traité l’administration de la Corse pour dix ans, moyennant le remboursement des frais par Gènes. Dans les faits, Gènes ne pourra jamais payer et la Corse restera aux mains de la France.

Dès 1769, la France entreprend une campagne victorieuse contre les indépendantistes corses.


Repost 0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 23:01

Ce jour 14 mai 1610, Sully était malade. Henri IV décide d'aller le visiter, et s'y rend en carrosse. Le domicile de son ministre et confident étant proche, le roi juge inutile de se faire escorter par la Garde à cheval.

Vers 16h15, alors que le carrosse royal s'engage rue de la Ferronnerie (Paris), ruelle étroite et encombrée, un catholique fanatisé saute sur le marchepied et poignarde Henri IV.

Ravaillac s’est s’approché du carrosse qui n’avait pas de fenêtre et il a poignardé Henri IV à plusieurs reprises.

Le meurtrier est vite maitrisé, mais trop tard pour le roi. On ramène en catastrophe le roi chez lui, mais il meurt en arrivant au Louvre. Ravaillac est soustrait à la foule qui allait le massacrer. Il sera écartelé place de Grève le 27 mai 1610.

 

Louis XIII, n'ayant que 9 ans, Marie de Médicis assurera la régence.

La mort brutale d'Henri IV fera oublier ses erreurs et c’est ainsi que naîtra la légende qui fera de son règne un âge d’or.

 

Repost 0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 23:01

 

À la question : Pourquoi trouve-t-on des couteaux à bout ronds ?

Tout le monde répond : pour ne pas que les enfants se blessent !

Erreur !

D'abord, il n'y a que depuis très peu de temps que les enfants prennent place entière autour de la table, avant ils avaient leur propre table (mais sans couteaux).

 

Le cardinal de Richelieu, agacé par les gens qui se curent les dents avec la pointe du couteau à table, fait arrondir les lames.

Par l'édit du 13 Mai 1610 rendant obligatoire la fabrication de couteaux à bouts ronds, Richelieu invente le couteau de table.

Le cardinal de Richelieu

Jusque là, on se servait de son poignard pour couper la viande. Au siècle précédent, François Ier a lancé la mode de l'assiette et Henri III celle de la fourchette.

Peu à peu apparaît sur les tables raffinées le couvert individuel.

Ce n'est qu'au XIXème siècle que sera ajouté le verre.

 

Repost 0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 23:01

L'aviateur français Jean Mermoz réussit la première traversée postale sans escale de l'Atlantique Sud entre Saint-Louis (Sénégal) et Natal (Brésil) à bord de l'hydravion "Le Comte de la Vaulx". Il parcourt les 3.200 kilomètres qui séparent les deux continents en 21 heures.

Il permet ainsi l'ouverture de la liaison postale France-Amérique du Sud.

 

Le pilote Jean Mermoz est accompagné du navigateur Jean Dabry du radiotélégraphiste Léopold Gimié.

 Jean Mermoz

Jean Mermoz est né en 1901.

Passionné par l'aviation, il s'est engagé dans l'armée de l'air en 1920 et a échoué 2 fois au brevet de pilote avant de le réussir en 1921.

Pilote breveté, il fut dépêché en Syrie où son courage et sa grande maîtrise de l'air lui valurent plusieurs citations.

 

Démobilisé en 1924, il entra au service de la société Latécoère et fut affecté à la ligne Toulouse - Barcelone - Alicante.

 

En 1925, il vola sur la ligne Casablanca-Dakar.

 

Le 10 mai 1927, il inaugurait la ligne Toulouse-Saint-Louis du Sénégal sans escale. La même année il fut chargé par la Compagnie Générale Aéropostale d'assurer la ligne Buenos Aires-Rio de Janeiro.

 

Le 12 mai 1930, à bord d'un hydravion "Latécoère 28" baptisé "Le Comte de la Vaulx" il réalisa pour la première fois la liaison Toulouse - Saint-Louis - Natal au Brésil, transportant 130 kgs de courrier, réussissant ainsi la première traversée postale sans escale de l'Atlantique Sud.

 

Le 16 janvier 1933 il relia Dakar à Natal à la vitesse moyenne de 227 km/h.

Après une dizaine de traversées de l'Atlantique Sud, Jean Mermoz décolla de Dakar le 7 décembre 1936, à bord de "La Croix du Sud".

Quelques heures plus tard, on capta le message radio suivant, "Coupons moteur arrière droit". Rien ne fut retrouvé de "la Croix du Sud".


Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 23:01

11 mai 1573 : Henri, duc d'Anjou, fils de Catherine de Médicis et frère du roi de France Charles IX, est élu roi de Pologne (Henri Ier).

Deux ans plus tard, à la mort de son frère, il sera fait roi de France, sous le nom d'Henri III.

http://www.larousse.fr/ressources/contrib/data/media/11010481.jpg

11 mai 1904 : Naissance de Salvador Dali, peintre, sculpteur et scénariste surréaliste espagnol. Le personnage fantasque a parfois fait oublier l'important travail de l'artiste.

http://www.la-clau.net/imatges/noticia/dali_bigotis_la_clau.jpg

11 mai 1909 : Naissance de René Bousquet, secrétaire général à la police du régime de Vichy, responsable de la rafle du Vél'd'hiv' en 1942.

 

11 mai 1914 : Naissance à Varsovie du volcanologue Haroun Tazieff, naturalisé successivement belge puis français. Il devint ministre de la prévention des catastrophes dans un gouvernement français en 1981. Dénonçant les excès de l'écologie politique au détriment d'une étude sérieuse de l'écologie et déçu par la politique politicienne, il retourna à ses recherches.

http://guadeloupedecouverte.pagesperso-orange.fr/images/IMAGES%20DE%20VOLCANS/HarounTazieff.jpg

11 mai 1987 : Début du procès de l’ancien chef de la Gestapo lyonnaise, Klaus Barbie, accusé de tortures, exécutions et déportations (dont celles des enfants juifs d’Izieu) s’ouvre à Lyon. Il est défendu par Me Vergès.

Le procès s’est tenu du 11 mai au 4 juillet 1987 en 37 audiences au tribunal de Lyon.

http://2.bp.blogspot.com/_ClYcSaPsLm4/S_JHr1biYVI/AAAAAAAAFW8/HsDfl2C-ayo/s400/Mont2.jpg

 

11 mai 2011 : ?

Ajoutera-t-on dans le futur un événement important à cette date ?

Rome pourrait être touchée par un tremblement de terre...

Un sismologue italien, Raffaele Bendandi, mort en 1979 à l’âge de 86 ans a prévu que « se produirait le 11 mai 2011 un violent séisme sur la capitale italienne, suivi d’autres secousses plus dévastatrices encore en 2012 ».

Snobé par la communauté scientifique internationale, il aurait même déposé ses prévisions chez un notaire de Faenza, sa ville natale !


Repost 0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 23:01

Il y a 30 ans, François Mitterrand était élu président de la République face à Valéry Giscard d'Estaing, avec 51,76% des uffrages.

Pour la première fois dans l'histoire de la Vème République, les Français portait un socialiste au sommet de l'État (lequel était justement opposé à la 5ième République).

 

Le 21 mai 1981, lors de l'investiture, le septennat du nouveau président s'ouvre par une cérémonie au Panthéon.

Puis il nomme son premier gouvernement dirigé par Pierre Mauroy et dissout l'Assemblée nationale. Les élections qui suivent, les 14 et 21 juin 1981, lui donnent la majorité absolue au Parlement. Un deuxième gouvernement de Pierre Mauroy fait entrer quatre ministres communistes.

 mitterrand président 1981

Scènes de liesse populaire

Le 10 mai au soir, "le peuple de gauche" est dans la rue.

Pendant deux ans, François Mitterrand va bénéficier d'un état de grâce dans l'opinion qui va lui permettre de mettre en œuvre les réformes les plus emblématiques de son programme : l'abolition de la peine de mort en octobre, l'autorisation des radios libres, la création de l'impôt sur les grandes fortunes, les nationalisations, les 39 h hebdomadaires en 1982...

 

Cette joie sera de très courte durée

Dès le lendemain, c'est l'agitation politique et financière : le franc est ébranlé, les cotations à la Bourse arrêtées... La méfiance des investisseurs internationaux à l'égard du nouveau gouvernement et les fuites de capitaux seront telles que le franc sera dévalué dès le mois octobre.

Moins de 2 ans plus tard, 6 avril 1983 le premier ministre Pierre Mauroy annonce son plan de rigueur.

Le nombre de chômeurs passe de 1.486.000 au moment de son élection à 2.300.000 en fin1985. Les élections législatives de 1986 donneront lieu à la première "cohabitation" avec Jean Chirac pour premier ministre.

 

Élection surprise

On présente souvent l'élection comme très attendue par le peuple Français.

Pourtant, le premier tour fut dominé par Valéry Giscard d'Estaing.

Plusieurs éléments effacés de la mémoire collective permettent de l'expliquer.

 

Le vrai-faux soutien de Chirac

Jacques Chirac, après son refus d'appeler ses partisans à soutenir Valéry Giscard d'Estaing pour le second tour, est accusé de soutenir le candidat socialiste en ne se prononçant qu'à titre personnel en faveur du président sortant.

 

Le poids des médias dans l'élection présidentielle

Entre les deux tours, Le Canard enchaîné publie des documents montrant, pour la première fois, que le ministre du Budget Maurice Papon a été, sous le régime de Vichy, responsable de la déportation de Juifs.

Valéry Giscard d'Estaing dénonce une manipulation politique et nie avoir connu le passé de Papon.

Les médias de l'époque n'ont pas parlé de "la francisque", décoration Vichyste que François Mitterrand avait reçue du Maréchal Pétain sous le numéro 2202.

Ils n'ont pas diffusé les deux photographies où François Mitterrand apparaît face à un cordon de policiers dans une manifestation le 1er février 1935 contre les médecins étrangers autorisés à exercer en France, aux cris de « La France aux Français ».

De même ses liens avec René Bousquet (secrétaire général à la police du régime de Vichy, responsable de la rafle du Vél'd'hiv' en 1942) ne seront rendus publics qu'à l'occasion de la sortie du livre de Pierre Péan en 1994.

 

Repost 0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 23:11

Lors du Conseil européen de Milan en 1985, les chefs d'État et de gouvernements ont décidé d'instaurer le 9 mai comme « Journée de l'Europe », célébrée chaque année depuis 1986.

Le 9 mai est la Journée de l'Europe... Oui, mais encore ?

journée de l'europe

5 ans après la capitulation de l'Allemagne Nazie, le mardi 9 mai 1950, un acte fort pour la réconciliation entre les peuples eut lieu à Paris : la déclaration du Ministre des Affaires étrangères français, Robert Schuman.

Cette date du 9 mai a donc été choisie en souvenir de la déclaration de Robert Schuman qui proposa aux pays européens, qui s'étaient combattus en 1914-18 et en 1939-45, de gérer en commun leurs ressources de charbon et d'acier dans une organisation ouverte aux autres pays d'Europe qui le souhaiteraient.

 

 

La déclaration du 9 mai 1950 est considérée comme le point de départ de la construction européenne.

Prononcée par dans le salon de l'Horloge du Quai d'Orsay, à Paris, cette déclaration (inspirée par Jean Monnet, premier commissaire au Plan) débouchera sur la signature, le 18 avril 1951 du Traité de Paris, qui fonde la Communauté Européenne du Charbon et de l'Acier entre six états européens (la CECA).

 

« Le gouvernement français propose de placer l'ensemble de la production franco-allemande de charbon et d'acier sous une Haute Autorité commune (…). La mise en commun des productions de charbon et d'acier assurera immédiatement l'établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne »

 

Voici un extrait vidéo relatif à la déclaration de Robert Schuman du 9 mai 1950 :

 

 

 

Lien du jour : 18 avril 1951 - Création de la CECA

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 23:01

Au lendemain de la capitulation sans condition de l'Allemagne, les chefs d'états et de gouvernements alliés, annoncent simultanément sur les radios la cessation officielle des hostilités en Europe.

 

Signature de la capitulation à Reims

Le général Alfred Jodl signe dans la nuit du 6 au 7 mai, à 2h41 du matin, la capitulation sans condition de l'Allemagne.

Le chef d'état-major du général Eisenhower, commandant suprême des Alliés, et le général soviétique Ivan Sousloparov signent l'acte de capitulation au nom des vainqueurs.

Le général français François Sevez, chef d'état-major du général de Gaulle, est invité à le contresigner à la fin de la cérémonie en qualité de simple témoin.

 

La cessation des combats est fixée au lendemain 8 mai, à 23h 01.

 

Ratification de la capitulation à Berlin le 8 mai

Pour Staline, il ne suffit pas que la capitulation ait été signée à Reims, dans la zone occupée par les Anglo-Saxons. Il faut aussi qu'elle soit ratifiée à Berlin, au coeur du IIIe Reich, et accessoirement dans la zone d'occupation soviétique.

 

Cette formalité est accomplie le lendemain, au quartier général des forces soviétiques du maréchal Joukov.

Le gouvernement de De Gaulle y est représenté par le général Jean de Lattre de Tassigny :

Charles de Gaulle avait convaincu Winston Churchill d'accorder une place à son gouvernement, bien que la France se fût officiellement retirée de la guerre avec l'armistice du 22 juin 1940.

 

Les chefs d'État et de gouvernement alliés, dont le général de Gaulle, peuvent annoncer simultanément sur les radios la cessation officielle des hostilités en Europe.

 

La capitulation n'est pas la paix

Malgré la capitulation de l'Allemagne nazie, son allié le Japon poursuit un combat contre les Américains dans l'océan Pacifique.

La fin véritable de la Seconde Guerre mondiale interviendra le 2 septembre suivant, avec la capitulation du Japon, près de quatre mois après l'Allemagne, après les explosions atomiques de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août.

 

Voir aussi :

Mai 1945 - Fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe

6 août 1945 - Bombe atomique sur Hiroshima

9 août 1945 - Bombe atomique sur Nagasaki

2 septembre 1945 - fin de la Seconde Guerre mondiale

 

Repost 0
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 11:12

Sous l’impulsion du Comité international de coordination des Mouvements pour l’unité européenne, près de 800 délégués de toutes les tendances politiques européennes se réunissent à la Haye.

PAYS BAS La Haye

Du 7 au 10 mai 1948, soit trois ans après l'armistice en Europe, le congrès pour l'Europe, placé sous la présidence d'honneur de l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill, rassemble près de huit cents militants représentant différents mouvements pro-européens.

Quelques représentants du Canada et des États-Unis sont également présents.


En septembre 1946, lors d’un discours à Zurich, ce dernier avait déjà montré son intérêt pour une éventuelle création des "États-Unis d’Europe".

Ainsi, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’idée d’une unité européenne revient au premier plan et se renforce dans les esprits.

Le but du congrès est de mettre en place une union européenne économique, politique, culturelle et monétaire.


De cette réunion naîtra le Mouvement européen et le Conseil de l’Europe.

Lors de la séance de clôture du Congrès de La Haye, Denis de Rougemont, écrivain et philosophe suisse, donne lecture du Message aux Européens, qu'il a été chargé d'écrire pour dégager le sens de la manifestation.

Le Congrès adopte donc ce « Message aux Européens » qui comporte notamment :

 

« Tous ensemble, demain, nous pouvons édifier (...) la plus grande formation politique et le plus vaste ensemble économique de notre temps. Jamais l'histoire du monde n'aura connu un si puissant rassemblement d'hommes libres. Jamais la guerre, la peur et la misère n'auront été mises en échec par un plus formidable adversaire ».

 

Il appelle à :

  • l'élimination des restrictions à l'échange des marchandises, la convertibilité des monnaies, la programmation des ressources, la mobilité de la main-d'œuvre, la coordination des politiques économiques et la promotion du plein emploi.
  • une Assemblée européenne élue au suffrage universel
  • une Europe unie ouverte à l'Allemagne
  • l'adoption d'une Charte des droits fondamentaux
  • la création d'une Cour suprême
  • la création d'un centre européen de l'enfance, de la jeunesse et de la culture


Repost 0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 23:01

Le lundi 7 mai 1945 : à 2 heures 41 du matin, au siège de l’État-major suprême des Forces expéditionnaires alliées à Reims, le chef suprême de forces armées allemandes, le général Alfred Jodl, signa les documents stipulant la capitulation sans conditions de toutes les forces allemandes aux Alliés par l'expression :

« Toutes les forces sous commandement allemand doivent cesser les opérations actives à 23 h 01, en Europe centrale, le 8 mai 1945 ».

 

Le mardi 8 mai 1945 : peu avant minuit, le chef d'état-major de l’Oberkommando der Wehrmacht, le représentant de la Luftwaffe et le commandant en chef de la Kriegsmarine signent un document semblable, se rendant explicitement aux forces soviétiques.

Les nouvelles de la reddition signée à Reims arrivent à l'ouest et des célébrations éclatent dans l'ensemble de l'Europe.

Le 9 mai : l'Union Soviétique apprend la signature de la reddition de Berlin, et c'est pourquoi une grande partie de l'Europe de l'Est commémore la victoire ce jour-là.

 

Au lendemain de la capitulation sans condition de l'Allemagne, les chefs d'états et de gouvernements alliés, annoncent simultanément sur les radios la cessation officielle des hostilités en Europe.

 

Mais, la fin véritable de la Seconde Guerre mondiale interviendra le 2 septembre suivant, avec la capitulation du Japon après les explosions atomiques de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août.

 

Terrible bilan humain :

Bien que le conflit ait une dimension mondiale encore plus accusée que la première guerre mondiale, c'est bien l'Europe qui est la première victime de l'affrontement.

Le nombre total des victimes est estimé à près de 40 millions, dont plus de la moitié parmi les populations civiles. Suite aux déportations et aux expulsions, il y a, en 1945, près de vingt millions de personnes déplacées et en attente d'être rapatriées.

Ce sont donc en majorité des civils, tués lors des bombardements ou victimes de la barbarie nazie : exécutions d'otages, représailles, massacres de villages entiers, déportations massives, extermination systématique et programmée dans le cadre de la « solution finale » de millions de personnes.

 

Conséquences démographiques :

À la surmortalité qui a frappé davantage le sexe masculin, s'est ajouté pendant les années de guerre un déficit des naissances.

Dans les pays les plus engagés dans le conflit, l'ampleur des pertes humaines a entraîné une féminisation et un vieillissement de la population, ainsi qu'une baisse de la population active

Des millions de personnes ont été déplacées pendant et à l'issue du conflit, notamment en Allemagne, en Pologne, en URSS et en Europe centrale : populations fuyant les combats ; déportations ; prisonniers de guerre ; populations transférées ou expulsées.

Cependant la reprise de la natalité amorcée avant même la fin du conflit, se traduit par un baby-boom de grande ampleur et de longue durée.

 

Conséquences économiques :

L'Europe est en ruine et en proie à la confusion la plus totale : usines et voies de communication détruites, échanges commerciaux traditionnels rompus, disparition du cheptel, pénuries de matières premières et de biens de consommation.

 

Liens :

11 avril 1945 : Les Américains libèrent le camp de Buchenwald

27 janvier : Journée de la mémoire de l'Holocauste.

2 mai 1945 - L’Allemagne Nazie capitule

Les vicissitudes de la commémoration du 8 mai

Génocide - Shoah - Holocauste

 

Repost 0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 23:32

Du 6 mai au 31 octobre 1889, la 4ème Exposition universelle de Paris célèbre le 100ème anniversaire de la Révolution.

exposition universelle paris1889

L'Exposition Universelle de 1889 était située sur Le Champs de Mars et au Trocadéro pour l'Art et l'Industrie ainsi que l'esplanade des Invalides pour les colonies françaises et le ministère de la guerre.

 

Elle a été organisée par Jean-Charles Alphand ingénieur à la ville de Paris chargé diriger le Service des Promenades et Plantations et proche collaborateur du baron Haussmann .

Pour l'occasion, un concours a été lancé visant à ériger une tour temporaire de 300 mètres de haut.

Le projet de l'ingénieur Gustave Eiffel est retenu parmi 700 concurrents. L'Exposition accueillera 33 millions de visiteurs et la tour d'acier connaîtra un grand succès. A l'expiration de la concession en 1909, elle sera sauvée grâce à sa reconversion militaire puis civile avec l'installation d'un émetteur radio.

 

Voir aussi :

Le 28 janvier 1887 - Eiffel commence la construction de sa Tour

1889 - exposition universelle

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire