Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 00:01

Le 24 mars 1882, le médecin et microbiologiste allemand Robert Koch annonce à la société physiologique de Berlin qu'il a découvert le bacille de la tuberculose. Il démontre le caractère contagieux de ce que l'on considère alors comme « la maladie du siècle ».

Des mesures de lutte vont être prises partout en Europe mais il faudra attendre 1921 pour voir la tuberculose reculer vraiment avec la mise au point du vaccin du bacille de Calmette et Guérin (BCG = bilié Calmette-Guérin).

Robert Koch

Né à Hanovre en 1843, il étudie les mathématiques, les sciences et la médecine à Göttingen. Diplômé en 1868, il commence sa carrière de médecin de campagne, et il s'intéresse à un domaine nouveau : la bactériologie. Il ne cesse de rechercher la cause des maladies mortelles. Il invente plusieurs manières de cultiver les micro-organismes, il les isole, les colore, les observe, les manipule et les inocule à des hôtes sains.

 

La tuberculose

La tuberculose est une maladie contagieuse causée par une bactérie (Mycobacterium tuberculosis) qui s’attaque habituellement aux poumons, mais parfois aussi à d’autres parties du corps, comme les reins, les ganglions et les os. Autrefois, la tuberculose était souvent mortelle et on lui donnait le nom de « consomption ». De nos jours, le traitement aux antibiotiques permet d’en guérir.

Pour la plupart des personnes en bonne santé, le risque de contracter la tuberculose est faible.

 

La tuberculose se propage d’une personne à l’autre par voie aérienne. Lorsque les personnes atteintes de tuberculose pulmonaire toussent, éternuent ou crachent, elles projettent les germes de la tuberculose dans l’air. Il suffit d’en inhaler seulement quelques-uns pour être infecté.

 

Près d’un tiers de la population mondiale est actuellement atteinte de tuberculose latente, ce qui signifie que les personnes ont été infectées par la bactérie de la tuberculose mais n’ont pas (encore) développé la maladie et ne peuvent donc pas la transmettre.

Chez les personnes infectées par le bacille tuberculeux, le risque de développer la maladie au cours de l’existence est de 10%. Toutefois, les personnes dont le système immunitaire est affaibli, telles que les personnes vivant avec le VIH, les personnes souffrant de malnutrition ou de diabète, ou encore les fumeurs, courent un risque beaucoup plus élevé de développer la maladie.

 

La journée du 24 mars a déclarée Journée mondiale de la tuberculose par l’Organisation mondiale de la Santé.

 

 

Repost 0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 00:01

La journée internationale de la météorologie commémore l’entrée en vigueur, le 23 mars 1950, de la Convention qui a institué l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM).

L’OMM, succédait ainsi à l’Organisation Météorologique Internationale (OMI) qui existait depuis 1873.

Devenue une institution spécialisée au sein des Nations-Unies en 1951, l’OMM s’occupe de météorologie, d’hydrologie et des sciences qui s’y rapportent.

Basée à Genève, elle réunit aujourd’hui 189 états et territoires.

http://www.actualites-news-environnement.com/images/organisation-meteorologique-mondiale-grand.jpg

La création de l’OMM a contribué au progrès rapide des sciences météo-climatiques, des technologies connexes et de la coopération internationale.

Cette évolution, s’est vite traduite par la mise en place de systèmes opérationnels d’envergure mondiale pour la protection des personnes et des biens et l’atténuation des effets des catastrophes naturelles, ainsi que par la mise en œuvre de toute une série d’activités socio-économiques menées au profit d’un développement durable.

 

Aujourd’hui, plus que jamais, on s’aperçoit que l’économie mondiale est de plus en plus sensible à la météorologie et au climat. Pratiquement toutes les activités humaines sont soumises à l’influence du temps, du climat et de l’eau, et un nombre croissant de ces activités disposent d’une marge de manœuvre de plus en plus réduite pour faire face aux risques.

 

Le 23 mars 2012, l’Organisation Météorologique Mondiale et la communauté météorologique toute entière célèbrent la Journée météorologique mondiale autour du thème :

« Le temps, le climat et l’eau, moteurs de notre avenir ».

Ce thème illustre notamment les avantages qu’apportent les informations météorologiques, climatologiques et hydrologiques aux différents secteurs socioéconomiques.

 

Lien du jour : Site officiel Journée météorologique mondiale

 

Repost 0
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 00:10

Louis et Auguste Lumière qui viennent de déposer le brevet du cinématographe, font la démonstration de leur invention devant un parterre de scientifiques.

Ils organisent une projection « corporative » dans les locaux de la Société d'encouragement à l'industrie nationale, rue de Rennes à Paris.

Les deux inventeurs au nom prédestiné présentent un petit film d'une minute :
« La sortie des ouvrières de l'usine Lumière ».

Il constitue le premier film de l'histoire du cinéma.

 

 

Les frères Lumière sont les fils d'un fabricant franc-comtois de matériel photographique. Ils ont déjà à leur actif une importante contribution à la photographie avec un brevet sur la couleur quand, faisant la synthèse de plusieurs décennies de recherches, ils déposent le 13 février 1895 le brevet du cinématographe.

 

Leur invention restitue l'impression de mouvement à partir d'un film perforé que fait défiler un opérateur à la vitesse de dix-huit images par seconde (aujourd'hui, les films se déroulent à 24 images/seconde ; cette différence explique le caractère saccadé des films Lumière lorsqu'ils se déroulent sur des appareils de projection modernes).

 

Voir aussi :

28 décembre 1895 - Séance publique du cinématographe

6 octobre 1927 - Sortie du premier film parlant

 

 

 

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 00:02

 

La Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est célébrée chaque année le 21 mars, pour commémorer le drame du 21 mars 1960

Ce jour là, à Sharpeville (Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes, lors d'une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l'apartheid.

 

discrimination raciale

En proclamant la Journée internationale en 1966, l'Assemblée générale a engagé la communauté internationale à redoubler d'efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale.

 

Voir l’article détaillé : 21 mars 1960 - Massacre à Sharpeville

 

Repost 0
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 00:01

Le 21 mars 1960, de 5.000 personnes se sont rendues au poste de police de Sharpeville, une banlieue noire de la ville de Vereeniging en Afrique du Sud. Les manifestants demandaient qu’on les mette en état d’arrestation parce qu’elles n’avaient pas leur laissez-passer.

Elles voulaient ainsi manifester contre les lois du pays qui obligeaient le port du laissez-passer à des fins de ségrégation. La police a ouvert le feu sur la foule et a tué 69 personnes, et a fait 178 blessés.

 massacre Sharpeville

Manifestations non-violentes

Alors que le régime de l’apartheid est mis en place en 1948, les lois ségrégationnistes sont de plus en plus fortes contre les noirs. En 1960, le gouvernement sud-africain étendait les règles de l'apartheid par l'imposition d'un laissez-passer obligatoire, y compris pour les femmes, sous peine d'arrestation et de poursuites. Cette décision permettait à limiter les mouvements de la population non blanche.

Le 18 mars 1960, Robert Sobukwe, président du Congrès Pan Africain (PAC), appelle pour le 21 mars à des manifestations non-violentes dans tout le pays afin de protester contre les « pass » (passeport intérieur), demander leur abrogation ainsi que l’augmentation de la rémunération de base de la journée de travail.

Les manifestants sont appelés à se réunir devant les postes de police et se porter volontaires à l’arrestation pour « non port du pass ». Le but est que tous les postes de police soient rapidement débordés et incapables de procéder aux arrestations et aux emprisonnements.

La police a ouvert le feu sur la foule et a tué 69 personnes, dont huit femmes et 10 enfants, et a fait 178 blessés, dont 31 femmes et 19 enfants. Nombreux sont ceux qui, ayant tourné le dos pour tenter d’échapper aux balles, ont été atteints dans le dos.

Cette tuerie insensée déclenche une vague de protestations tant au niveau national qu’international.

 

Chaque année, depuis 1966, on se rappelle les horreurs de cette journée et son importance pour la lutte contre le racisme dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, proclamée par l’Assemblée générale des Nations Unies.

 

Le Congrès national africain (ANC) et le Congrès Pan Africain (PAC)

En 1944, Mandela adhère au Congrès national africain (ANC). Lorsque le « Parti national » arrive au pouvoir, en 1948, et introduit l'apartheid, Mandela et l’ANC résistent à la politique raciste du gouvernement. En 1956, Mandela est arrêté et jugé pour trahison, mais il sera acquitté en 1961.

 

Après le massacre de Sharpeville en 1960, l’ANC et le Congrès panafricain sont interdits.

Nelson Mandela abandonne alors la stratégie non-violente de l’ANC et fonde une organisation militaire. En 1962, il est condamné à cinq ans de travaux forcés et, en 1963, il est inculpé avec d'autres leaders, pour sabotage, trahison et complot.

Pour ces faits, il est condamné en 1964, avec sept autres militants, à la prison à vie.

En 1990, après 26 ans de prison de détention pour raisons politiques (ce qui est un record), le président de Klerk supprime l’interdiction de l’ANC et libère Mandela, qui est élu président de l’ANC en 1991.

Les deux hommes conduisent alors les négociations qui mettent fin à l’apartheid, ce qui leur vaudra de recevoir le prix Nobel de la paix en 1993. Un an plus tard, à l'occasion des premières élections libres et multiraciales de l'histoire de l'Afrique du Sud, Nelson Mandela est élu président d’Afrique du Sud.

 

Repost 0
20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 00:01

Le 20 mars 1933, soit seulement sept semaines après l’accession d’Adolf Hitler au pouvoir, le commissaire nazi à la police de Munich, Heinrich Himmler, crée dans les locaux d'une ancienne usine de poudre à Dachau un camp de concentration destiné aux prisonniers politiques.

http://forum.valka.cz/files/dachau.jpg 

Les opposants au nouveau régime (sociaux-démocrates, communistes et quelques monarchistes) commenceront à y être déportés. Ils sont bientôt rejoints par des témoins de Jéhovah, des « droit commun », des Juifs et des Tsiganes, des homosexuels, alors qu’est construit un véritable complexe concentrationnaire.

Le camp de Dachau, situé en Bavière, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Munich, constitue ainsi le modèle de référence sur lequel d’autres camps ont été construits.

 

De 1933 à 1939, 35.575 détenus, des Allemands, puis des Autrichiens, des Tchèques et des Polonais, sont ainsi immatriculés au KL Dachau.

A partir de 1939, des détenus provenant de tous les pays en guerre contre l’Allemagne arrivent à Dachau. A la libération, trente nations sont représentées. Au total, plus de 200.000 déportés sont passés par Dachau et ses Kommandos. Parmi eux, on trouve 12.500 Français environ.

 

Voir aussi :

11 avril 1945 - Les Américains libèrent le camp de Buchenwald

27 janvier 1945 - Libération du camp d'Auschwitz-Birkenau

 

 

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 00:01

Le 19 mars 1962, à midi, prend officiellement effet un cessez-le-feu qui met fin à huit ans de guerre en Algérie.

La veille, le gouvernement français a cédé au gouvernement provisoire de la république algérienne ses pouvoirs sur l'Algérie et le Sahara.

19 mars 1962 - Cessez-le-feu en Algérie

Un double référendum vient bientôt conforter cette décision. Le 8 avril 1962, les Français de métropole approuvent à plus de 90% le choix du général de Gaulle. Le 1er juillet 1962, les Algériens se prononcent encore plus massivement pour l'indépendance de leur pays.

 

L'indépendance devient effective le 3 juillet 1962. Le 4 juillet, Ahmed Ben Bella s'installe à Alger en qualité de président de la nouvelle république. Le 5 juillet, l'indépendance est officiellement proclamée.

 

Pourtant, le cessez-le-feu du 19 mars est loin d'aboutir à un retour au calme immédiat. Les combats et les massacres se prolongent jusqu'au 3 juillet et redoublent même de violence. Leurs principales victimes sont les Pieds-noirs et les harkis, touchés par les représailles du FLN (Front de libération nationale).

 

L'OAS (Organisation de l'Armée Secrète), créée en 1961 en réaction au «lâchage» de l'Algérie par le général de Gaulle, multiplie les attentats aveugles après le cessez-le-feu. Elle est responsable d'environ 2.400 assassinats de Français et surtout d'Algériens.

 

Le 26 mars 1962, des tirailleurs algériens de l'armée française font plus de cinquante morts en tirant à Alger sur une foule pacifique de manifestants européens. Ce massacre de la rue d'Isly et celui du 5 juillet 1962, à Oran, accélèrent la fuite des Pieds-Noirs et Juifs sépharades vers la France, où ils débarquent avec leurs valises pour seuls biens.

 

Voir aussi : 18 mars 1962 - Accords d'Évian

 

Repost 0
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 00:01

 

Le terme d'Accords d'Évian est un terme journalistique. Le titre officiel en est :
« Déclaration générale des deux délégations du 18 mars 1962 ».

Ces accords sont signés le dimanche 18 mars 1962 à Évian-les-Bains (Haute-Savoie, France) et se traduisent immédiatement par un cessez-le-feu applicable sur tout le territoire algérien dès le lendemain.

Ils sont le résultat de négociations entre les représentants de la France et du Front de libération nationale (FLN) durant la guerre d'Algérie.

Les accords sont signés par le ministre Louis Joxe d'un côté, le vice-président du GPRA Krim Belkacem de l'autre.

Le gouvernement français cède au GPRA (gouvernement provisoire de la république algérienne) ses pouvoirs sur l'Algérie et le Sahara.

 

 

Le texte connu des « accords » d'Évian comprend deux parties :

- un accord de cessez-le-feu, dont l'application est fixée au lendemain 19 mars 1962

- des déclarations gouvernementales relatives à l'Algérie, qui portent notamment sur :

- la période de transition jusqu'au référendum d'autodétermination. Pour cette période étaient mis en place un Exécutif provisoire et un Haut-Commissaire représentant l'État français ;

- la libération des prisonniers dans un délai de vingt jours et une mesure d'amnistie générale ;

- l'organisation d'un référendum d'autodétermination dans un délai minimum de trois mois et maximum de six mois.

 

Dans l'hypothèse où, à la suite du référendum, la solution d'indépendance serait retenue :

- des dispositions générales garantissant l'amnistie et la protection contre toute discrimination en raison des actes commis à l'occasion des « événements » d'Algérie avant le cessez-le-feu (19 mars), et en raison des opinions émises avant le référendum d'autodétermination (1er juillet) ;

- des garanties prévues pour les personnes conservant le statut civil de droit français ;

- la programmation du retrait des forces militaires françaises.

 

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 00:01

D’avril à mai 1860, Guiseppe Garibaldi conquiert la Sicile avec son armée de « chemises rouges » pour le compte du roi de Piémont-Sardaigne, Victor-Emmanuel II. Ayant ainsi repris la Sicile à François II, il décide alors de poursuivre son expédition sur Naples.

Son combat se solde par une victoire : le 17 mars 1861 est institué le royaume d’Italie, avec à sa tête le roi Victor-Emmanuel II.

http://www.amisdemontmelian.com/ACTIVITES/voyage-turin/victor-emmanuelle-2.jpg

 

Victor-Emmanuel II roi d'Italie

Le 17 mars 1861, le premier parlement italien réuni à Turin proclame la naissance du royaume d'Italie. Victor-Emmanuel II, roi de Sardaigne, prince de Piémont et duc de Savoie, devient « roi d'Italie par la grâce de Dieu et la volonté de la nation ».

Il prend le nom de Victor-Emmanuel II. Grâce au soutien de Napoléon III qui l'a aidé à chasser les Habsbourg du pays, l'Italie est presque entièrement unifiée. Seuls le royaume vénitien et Rome sont encore hostiles à l'unification.

 

Repost 0
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 00:10

Hitler rétablit le service militaire

Le samedi 16 mars 1935, le chancelier allemand Adolf Hitler annonce le rétablissement du service militaire obligatoire en Allemagne. Dans le même temps il décide que les effectifs de l'armée seront portés de 100.000 à 500.000 hommes.

La France, l'Angleterre et les États-Unis, vainqueurs de la première Guerre mondiale, assistent impuissants à la première violation du traité de Versailles.

 http://i44.servimg.com/u/f44/15/64/85/54/bundes24.jpg

Réarmement de l'Allemagne amorcé

Le traité de Versailles avait limité très strictement le réarmement de l'Allemagne : démilitarisation de la rive gauche du Rhin et d'une zone de cinquante kilomètres à l'est du fleuve ; suppression du service militaire obligatoire ; armée de 100 000 hommes au maximum ; interdiction de l'artillerie lourde, des chars, des sous-marins.

 

En décembre 1932 l'Allemagne avait obtenu de la Société Des Nations, le principe d'égalité des droits en matière d'armement. Dès sa nomination au poste de chancelier, Hitler, réclame l'application immédiate de ce principe, mais devant l'opposition de la France, il décide de se retirer de la SDN, et d'entamer une reconstitution progressive et clandestine d'un potentiel militaire, ceci en violation des dispositions du Traité de Versailles, avec :

La construction de croiseurs de 26.000 tonnes et de sous-marins est lancée ;

Des usines lancent la fabrication de tourelles de chars et de pièces d'artillerie d'un modèle plus perfectionné ou de chars Panzer, dès 1933, une partie de l'industrie allemande se reconvertit dans l'armement et tourne à plein régime.

 

 

Hitler ne cache plus son désir de former une armée offensive et puissante.

Il annonce le 9 mars 1935 la reconstitution d'une aviation militaire et, le 16 mars, le rétablissement du service militaire obligatoire.

En l'absence de toute réaction de la France à ces violations du traité de Versailles, le réarmement du Troisième Reich se poursuivit désormais au grand jour et jusqu'à la guerre à un rythme rapide, ce que permettait une mobilisation industrielle affectée à l'effort de guerre :

Une armée de près de 500 000 soldats, divisée en 12 corps d'armée et 36 divisions, est mise sur pied.

La Luftwaffe (armée de l'air) est recréée officiellement à partir du 11 juin 1935 ;

Lancement du premier sous-marin allemand depuis le Première Guerre mondiale, le 18 juin 1935.

 

La Wehrmacht remplace alors la Reichswehr, nom qui était donné à l'armée allemande par le traité de Versailles.

Repost 0
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 00:01

Le 15 mars 1850, après deux mois de vifs débats, les députés de la Seconde République votent une loi qui permet aux congrégations catholiques d'ouvrir en toute liberté un établissement secondaire avec les enseignants de leur choix.

De plus, elle soumet les établissements publics et les instituteurs au contrôle des autorités administratives et « morales », autrement dit religieuses.

http://www.19e.org/biographies/F/falloux.jpg

Alfred de FALLOUX
(Angers, 7 mai 1811 - Angers, 6 janvier 1886)

 

Cette loi, due au comte Alfred de Falloux, ministre de l'Instruction publique, supprime de fait le monopole de l'État dans l'enseignement établi par Napoléon 1er.

Elle intervient moins d'un an après le succès du « Parti de l'Ordre » aux élections législatives. Son promoteur, le comte de Falloux, résume ainsi, dans ses Mémoires, son programme politique : « Dieu dans l'éducation, le pape à la tête de l'Église, l'Église à la tête de la civilisation ».

La loi Falloux est approuvée par la droite conservatrice et en particulier le député Adolphe Thiers, mais elle suscite la colère du député « montagnard » Victor Hugo et, par ses excès, va raviver l'anticléricalisme et la haine de l'institution ecclésiastique.

La querelle ne s'apaisera qu'après les lois de Jules Ferry sous la République suivante.

 

Mais cette loi comportait d'autres aspects

Organisation administrative

Il existait déjà des académies depuis l'organisation de l'Université impériale en 1808. La loi Falloux en crée une dans chaque département, cela permet de décentraliser. Chaque académie est dirigée par un recteur assisté d'un conseil académique.

 

La loi fixe également le programme de l'école primaire. Celui-ci se divise entre un programme obligatoire et un programme laissé à l'appréciation de l'enseignant.

Le programme obligatoire comprend :

l'apprentissage de la lecture ;

l'apprentissage de l'écriture ;

l'apprentissage des rudiments du calcul ;

une éducation morale et religieuse ;

pour les filles seulement, les « travaux d'aiguille » ;

Le programme facultatif comprend :

l'histoire ;

les sciences naturelles ;

le chant ;

la gymnastique ;

le dessin.

 

A noter aussi que cette loi complète la Loi Guizot (du 28 juin 1833), qui rendait obligatoire une école de garçons dans toute commune de 500 habitants, en rendant obligatoire également la création d'une école de filles dans toute commune de 800 habitants.

 

Lire aussi : 28 avril 1848 - Apparition de l’école maternelle

Repost 0
14 mars 2012 3 14 /03 /mars /2012 00:01

Albert Einstein, le plus célèbre des physiciens, naît à Ulm (Allemagne) le vendredi 14 mars 1879.

 

Langue tirée, cheveux en bataille, un quotient intellectuel de 160, Albert Einstein est la parfaite illustration du scientifique aux airs un peu fous !

Sa vie scolaire avait pourtant mal commencé : le jeune prodige quitte l'école prématurément et échoue au concours d'entrée de l'École polytechnique. Si rien ne laisse alors présager l'étendue de ses capacités, le surdoué s'avère doté d'un cerveau hors du commun. Ses découvertes (la théorie de la relativité générale, le célèbre E=mc2, la physique quantique, la cosmologie...) bouleversent à jamais la communauté scientifique.

E=MC2 Albert Einstein

Il démontra que les caractéristiques du temps et de l'espace n'étaient pas absolues, mais « relatives » à l'observateur. En 1919, la vérification expérimentale de sa théorie de la relativité générale à l'occasion d'une éclipse (courbure de la lumière à proximité d'une masse) lui procure une notoriété mondiale.

 

Juif et pacifiste, Einstein est déchu de la nationalité allemande en 1933 par le régime nazi et s'expatrie aux États-Unis, à Princeton, où il poursuit ses recherches. Dès 1945, il participe à un comité de scientifiques pour sensibiliser l'opinion aux dangers de l'arme atomique.

Il est décédé le 18 avril 1955 à Princeton (États-Unis).

mort Albert Einstein

« Que chacun raisonne en son âme et conscience, qu'il se fasse une idée fondée sur ses propres lectures et non d'après les racontars des autres. »

 

Repost 0
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 00:01

C'est en observant les étoiles le 13 mars 1781 dans la constellation des Gémeaux que William Herschel observa Uranus.

http://www.jesuiscultive.com/IMG/jpg/SolarSystem.jpg

Uranus est la première planète découverte à l'aide d'un télescope.

William Herschel ne compris pas tout de suite que c'était une planète mais pensa qu'il avait découvert une nouvelle comète.

Mais il se rendit vite compte que cette comète avait une orbite trop circulaire pour pouvoir être une comète. On en déduisit donc que c'était la 7e planète du système solaire. Cette découverte très importante repoussa les limites du système solaire car avant, la dernière planète était Saturne.

L'orbite d’Uranus se trouve 2 fois plus loin. Le système solaire en fut donc considérablement agrandi.

Mais William Herschel ne s'arrêta pas là, c'est en 1787 qu'il finit par découvrir deux satellites de Uranus : Titania et Obéron.

 

Uranus étant très éloignées, les images au télescope de cette planète furent jusqu'en 1986 sans grand intérêt. Depuis que la sonde Voyager 2 nous en a envoyé des photos, nous en connaissons plus sur cette planète.

 

Voir aussi :

23 septembre 1846 - Découverte de Neptune

8 février 1930 - Découverte de Pluton

 

 

Repost 0
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 00:01

À l'aube du samedi 12 mars 1938, l'armée allemande franchit les postes frontières autrichiens. Hitler occupe l'Autriche et réalise l'Anschluss (le « rattachement »).

Vingt ans après sa défaite dans la Grande Guerre, l'Allemagne se fait à nouveau conquérante. Sans tirer un coup de feu, elle annexe la petite Autriche qui avait jusque-là résisté à ses pressions.

L’Anschluss avait été expressément interdit par le traité de Saint-Germain du 10 septembre 1919 qui consacrait le démantèlement de l’ancien empire austro-hongrois.

En violant cette interdiction au nom du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », le Führer allemand fait un pas de plus vers la guerre générale.

 

Le surlendemain de l’entrée des troupes allemandes dans le pays natal d'Adolf Hitler (le Führer est né en 1889 en Basse-Autriche, à Braunau), celui-ci proclame officiellement l’Anschluss du balcon de la Hofburg, le palais impérial de Vienne.

Le rattachement est avalisé par un référendum qui recueille plus de 99% de votes favorables parmi les Autrichiens.

 

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 00:01

Confrontée à une grave crise de dénatalité, après la Première Guerre mondiale, ébauche une politique de soutien aux familles avec enfants. La Chambre vote la loi du gouvernement Tardieu rendant obligatoire l'affiliation aux caisses d'allocations familiales. Le secteur agricole est le seul à ne pas bénéficier de ce nouveau système de redistribution.

 

Origine des allocations familiales

En 1916, Emile Romanet, ingénieur, de sensibilité chrétienne-sociale, décide d'accorder au personnel de l'usine JOYA (Grenoble) les premières allocations familiales.

En janvier 1918, ému par la condition des femmes, souvent mères de famille, qui triaient le charbon pendant la Première Guerre mondiale, Emile Marcesche convainc les patrons morbihannais de créer une caisse de compensation : c'est la première caisse d'allocations familiales de France.

En avril 1918, le syndicat patronal des constructeurs, mécaniciens, chaudronniers et fondeurs de l'Isère crée une caisse d'allocations familiales (appelée aussi caisse de compensation).

 

Le 27 octobre 1918, Emile Romanet déclare devant une assemblée de l'Union fraternelle du commerce et de l'industrie de Lyon que « pour éviter que, dans une industrie, le patron ne soit influencé dans le choix de ses ouvriers par la perspective de ses charges de famille, jugées excessives pour lui, le Syndicat des constructeurs (de Grenoble) a décidé de prendre à sa charge le paiement de la totalité des allocations familiales. Une caisse spéciale a été établie ; elle est alimentée par les industriels au prorata du nombre d'ouvriers qu'ils occupent. Elle porte le nom de caisse de compensation des indemnités et allocations de famille ».

Ce système se développera dans d'autres régions et l'on comptera au début des années 1930 plus de 200 caisses de compensation.

 

Généralisation

Le 11 mars 1932, la loi Landry (entrée en application le 14 juin suivant) généralise les allocations familiales pour tous les salariés de l'industrie et du commerce, l'adhésion des employeurs à une caisse de compensation devenant obligatoire.

C'est l'amorce d'une politique familiale qui permettra à la France de retrouver une nouvelle jeunesse dans la décennie suivante.

 

Repost 0
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 00:01

Le 2 juin 1875, l’ingénieur Alexander Graham Bell, transmet un son avec un fil électrique.

Alors qu'il est en train de mettre au point un système de télégraphie harmonique, l'ingénieur américain Alexander Graham Bell découvre qu'un fil électrique est capable de restituer le son correspondant à la vibration d'un ressort d'acier placé à l'extrémité de ce fil.

C’est à partir de cette découverte que Bell construit avec son assistant Thomas Watson un premier prototype de téléphone.

http://i30.tinypic.com/wlvhxs.jpg

Premier essai du téléphone

Le 10 mars 1876 Alexandre Graham Bell effectue le premier appel téléphonique à Boston avec l'aide de son assistant Thomas Watson.

Situé dans une pièce voisine de celle de Bell, Watson entend la voix de son professeur lui dire : « Mr. Watson, come here. I want you. » (« Monsieur Watson venez ici, je veux vous voir ».)

Galvanisé par son succès, Bell se prend déjà à rêver du temps où les câbles de son invention, qu'il appelle encore télégraphe, permettront à tous les gens de communiquer entre eux sans qu'ils aient à se déplacer.

 

Primitivement, l'appareil chargé de transmettre la parole à distance se composait d'une plaque de tôle mince formant le fond d'une embouchure en ébonite. Cette plaque était fixée devant un électro-aimant dont les deux bobines étaient reliées par des fils aux bobines de l'appareil récepteur.

 

Quand on parlait dans l'embouchure, la plaque se mettait à vibrer et ces vibrations produisaient dans le champ de l'aimant une série de courants induits qui se transmettaient par les fils à la plaque du récepteur où elles déterminaient des vibrations identiques.

Le poste transmetteur était identique au poste récepteur, c'est-à-dire que l'un et l'autre pouvaient alternativement remplir les fonctions de parleur et d'écouteur. Un courant très faible évalué en 100.000e d'ampères suffisait pour assurer ce véritable transport de vibrations de la parole humaine.

 

Développement rapide

La Première ligne téléphonique est testée le 9 octobre 1876 par Graham Bell lui-même sur une distance de deux miles.

L’entrée en service de la Première ligne téléphonique régulière suivra de peu, en avril 1877 : le téléphone est né.

Le premier central téléphonique, desservant 21 abonnés, est inauguré le 28 janvier 1878 à New-Haven, dans le Connecticut.

 

Repost 0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 00:01

9 mars 1309 : Le Saint-Siège s'établit en Avignon

Le pape Clément V s’installe à Avignon, propriété du comte de Provence et roi de Naples.

 

9 mars 1661 : Mort de Mazarin

Le principal ministre de Louis XIV, le cardinal Mazarin s'éteint à Vincennes à l'âge de 58 ans. Le lendemain, le roi de France âgé de 22 ans convoque ses ministres et leur annonce sa volonté de reprendre seul les rênes du pouvoir

 

9 mars 1796 : Mariage de Napoléon Bonaparte

Le général Napoléon Bonaparte (26 ans) épouse sans formalités, devant un officier d'état-civil, « Joséphine » de son vrai nom, Marie-Josèphe-Rose de Tascher de La Pagerie (32 ans), veuve du vicomte Alexandre de Beauharnais...

 

9 mars 1831 : Création de la légion étrangère

Louis-Philippe annonce la création d'une nouvelle unité militaire composée uniquement de volontaires pour la plupart d'origine étrangère.

 

9 mars 1934 : Premier homme dans l'espace

Youri Gagarine est né le 9 mars 1934. Internationalement connu, il est en effet le premier homme à avoir fait un vol dans l'espace.

 

Repost 0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 00:01

 

Nés un 8 mars

1286 : Jean III de Bretagne dit Jean III le Bon, duc de Bretagne de 1312 à 1341.

1714 : Carl Philipp Emanuel Bach, compositeur allemand, deuxième fils de Jean-Sébastien Bach.

1788 : Antoine César Becquerel, physicien français.

1906 : Pierre Billotte, général et homme politique français.

1916 : Yvon Petra, joueur de tennis français.

 

Décédés un 8 mars

1144 : Célestin II (Guido di Castello), pape.

1702 : Guillaume III d'Angleterre, roi d'Angleterre.

1869 : Hector Berlioz, compositeur, écrivain et critique français.

1889 : John Ericsson, inventeur et ingénieur mécanicien américain d'origine suédoise.

1917 : Ferdinand von Zeppelin, militaire et ingénieur allemand.

 

Repost 0
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 00:01

Le 7 mars 1956, François Mitterrand, ministre de l'intérieur de Pierre Mendès France, est blanchi des accusations de haute trahison.

Il était accusé d'avoir fourni, en 1953, des informations concernant l'effort de guerre français en Indochine au Parti Communiste et donc indirectement à l'URSS, allié des rebelles communistes indochinois.

François Mitterrand est ministre de l'Intérieur quand il apprend, le 8 septembre 1954, que Mendès-France, alors président du Conseil, fait enquêter sur lui depuis deux mois par les services secrets.

L'imputation est gravissime : début juillet, le commissaire Jean Dides, chargé de surveiller le Parti communiste, a fait parvenir au chef du gouvernement des informations selon lesquelles Mitterrand serait à l'origine des fuites.

 

Cette affaire aura pour conséquence la mésentente entre François Mitterrand et Pierre Mendès France. Le futur président de la république ne pardonnera en effet jamais, par la suite, à Mendès France de ne pas l'avoir prévenu des suspicions pesant sur lui.

 

Repost 0
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 00:01

Le chimiste russe Dimitri Ivanovitch Mendeleïev présente sa « classification périodique des éléments » devant la Société chimique russe.

Dimitri Ivanovitch Mendeleïev

Son classement des 63 éléments chimiques connus lui a permis de découvrir que les propriétés chimiques de chaque élément se répètent à intervalles réguliers. Ainsi, dans son tableau, tous les éléments d'une même colonne affichent des propriétés comparables.

 

Son tableau ne connaît pas un succès immédiat.

Mais en 1875, un chimiste français F. Lecocq découvre un nouvel élément : le « Gallium ». Mendeleiev rappelle alors qu'il avait prédit, six ans plus tôt, l'existence et les propriétés de cet élément qui occupait une place vacante dans la classification périodique. Celle-ci connaît alors le renom qu'elle mérite et le chimiste russe devient célèbre dans toute l'Europe.

 

Le tableau est organisé en groupes, périodes et familles d'éléments

L’invention de Mendeleiev révolutionnera le monde de la chimie et de nouveaux éléments découverts trouveront naturellement leur place dans le tableau de Mendeleïev.

 

 

 

Repost 0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 00:01

5 mars 1918 : Moscou nouvelle capitale russe

Petrograd, l'ancienne Saint-Pétersbourg, n'est plus la première ville de Russie. Le siège du gouvernement des Soviets sera transféré le 9 dans la nouvelle capitale.

 

5 mars 1946 : Début de la guerre froide

Lors d'un discours prononcé au Westminster College de Fulton dans le Missouri, Winston Churchill utilise pour la première fois l'expression « rideau de fer ». Le chef de l'État britannique déclare : « De Stettin dans la Baltique jusqu'à Trieste dans l'Adriatique, un rideau de fer est descendu à travers le continent ». Il termine son allocution en exhortant les pays d'Europe occidentale à contrecarrer le pouvoir communiste afin « d'établir dans tous les pays, aussi rapidement que possible, les prémices de la liberté et de la démocratie ».

Ce discours marque le début « officiel » de la guerre froide.

 

5 mars 1953 : Mort de Staline

À 21h50, Joseph Vissarionovich Djougachvili meurt a 73 ans dans sa datcha des environs de Moscou, victime d'une hémorragie cérébrale.

Staline, « l'homme d'acier » en russe, a dirigé la Russie durant plus de 20 ans. A sa mort toutes les organisations communistes du monde orchestrent des manifestations de deuil conformes au culte de la personnalité que Staline avait instauré.

La communauté internationale rend hommage au vainqueur de Stalingrad qui a libéré la Russie du nazisme durant la seconde Guerre Mondiale. Son « règne » symbolisé par des collectivisations massives et une période de répression sans précédent aura des conséquences désastreuses sur la Russie et l'ensemble de ses dominions communistes.

 

Repost 0
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 20:26

1188 : Blanche de Castille, reine de France.

1678 : Antonio Vivaldi, compositeur italien.

1847 : Karl Josef Bayer, chimiste autrichien.

1920 : Jean Lecanuet, homme politique française.

1952 : Umberto Tozzi, chanteur et compositeur italien.

1954 : François Fillon, Premier ministre français.

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 00:01

1431 : Neveu de Grégoire XII, Gabriele Condulmer devient le 207e pape sous le nom d'Eugène IV.

1859 : Signature d'un traité secret franco-russe stipulant la neutralité bienveillante de la Russie en cas de guerre entre l'Autriche et la France.

1871 : Naissance de la Commune de Paris.

1873 : Le biologiste Louis Pasteur invente le procédé de fabrication et de conservation de la bière pasteurisée.

1878 : Intronisation du pape Léon XIII.

1878 : Indépendance de la Bulgarie.

1923 : Le Time Magazine en kiosque pour la première fois.

1932 : L'armée japonaise occupe Shanghaï.

1944 : Des chasseurs américains font, pour la première fois, leur apparition au-dessus de Berlin.

1945 : Les troupes américaines et canadiennes opèrent leur jonction, tandis que l'armée allemande bat en retraite le long du Rhin.

1959 : La sonde Pioneer 4 est lancée vers la Lune depuis Cap Canaveral.

1961 : Hassan II devient roi du Maroc.

1991 : L'Irak accepte la résolution 686 du Conseil de sécurité des Nations unies qui prévoit un cessez-le-feu permanent et la libération de tous les prisonniers de guerre et les civils koweïtiens enlevés.

2002 : Les Suisses disent « oui » à l'adhésion à l'ONU, lors d'un référendum national.

 

Repost 0
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 00:07

La décentralisation a 30 ans

La décentralisation consiste en un partage du pouvoir entre l'État et des entités administratives autonomes, appelés collectivités territoriales ou locales.

Par ce processus, l'État (le pouvoir central) délègue un certain nombre de ses compétences à des collectivités, qui sont dotées de leurs propres organes de décision élus par les administrés et de ressources propres, afin qu'elles puissent gérer les affaires locales.

http://www.arf.asso.fr/wp-content/uploads/2011/04/Gaston-Defferre-579x325.jpg

La loi de décentralisation du ministre de l'Intérieur PS Gaston Defferre est promulguée le lundi 2 mars 1982. Relative aux « droits et libertés des communes, départements et régions », elle vise à réorganiser les relations entre l'État et les collectivités locales.

Les collectivités territoriales acquièrent alors davantage d'autonomie afin que le citoyen se sente plus proche des décisions politiques.

De nombreux actes de la vie quotidienne vont désormais s'organiser sans le concours de l'État : les permis de construire, les rénovations de collèges et lycées, les contrats d'insertion, etc.

 

La loi du 16 décembre 2010 de réforme territoriale ouvre une nouvelle séquence dans la politique de décentralisation.

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 00:07

Le mercredi 1er mars 1815, Napoléon débarque à Golfe-Juan avec 900 grenadiers, en provenance de l'île d'Elbe.

Confiné par les Alliés dans cette île pauvre et à peine peuplée de 10.000 habitants, l'ex-empereur des Français s'est refait une santé.

Ruminant son abdication forcée, il ne se satisfait pas de la souveraineté sur l'île et du titre d'empereur qui lui a été généreusement laissé. Il est aussi contrarié de ne pas recevoir la pension de 2 millions de livres promise par son successeur Louis XVIII et regrette l'absence de sa femme Marie-Louise et de son fils. Il a par ailleurs vent de rumeurs faisant état de son possible transfert sur un îlot beaucoup plus hostile, Sainte-Hélène !

 

Informé du mécontentement latent chez les paysans français et surtout les militaires, tenus à l'écart par le nouveau roi, rentré à Paris dans les fourgons des Alliés, Napoléon se convainc que les Français n'attendent que son retour et décide de s'enfuir. Il profite de ce que le commandant anglais de la petite escadre chargée de surveiller l'île est amoureux d'une Florentine et se rend fréquemment sur le continent. Il profite de l'une de ces escapades pour quitter l'île et gagner Golfe-Juan.

 

Évitant la Provence, qui lui est hostile, Napoléon emprunte la route des Alpes, reçoit le ralliement du 5e de ligne puis du maréchal Ney et remonte triomphalement jusqu'à Paris, d'où s'est enfui le roi.

Mais cette équipée va à peine durer cent jours avant de s'achever à Waterloo par une défaite militaire définitive (18 juin 1815). Les Cent-Jours vont aboutir à un deuxième traité de Paris, beaucoup plus dur que le précédent à l'égard de la France.

 

 Voir aussi : 26 février 1815 - Napoléon quitte l'île d'Elbe

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire