Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 23:01

Georges Pompidou, qui fut pendant plus de cinq ans le Premier ministre du général de Gaulle, se fait élire sans trop de mal à la présidence de la République le 15 juin 1969, face à Alain Poher, président du Sénat et président par intérim, inconnu du peuple 2 mois plus tôt !

 

Démission de Charles de Gaulle

Le 28 avril 1969, un communiqué laconique tombe de Colombey :
« Je cesse d'exercer mes fonctions de président de la République. Cette décision prend effet aujourd'hui à midi ».
Charles de Gaulle, premier président de la République de la Ve République, désavoué la veille par 52,41 % des électeurs français à l’occasion du référendum portant sur le transfert de certains pouvoirs aux régions et la transformation du Sénat, quitte ses fonctions comme il l'avait promis en cas de victoire du « non ».

 

Conformément à la Constitution, Alain Poher, président du Sénat, succède à Charles de Gaulle en tant que président de la République par intérim.

 

Une élection présidentielle anticipée doit avoir lieu les 1er et 15 juin 1969.

 

Pompidou président de la République

Georges Pompidou l’emporte au terme du second tour avec plus de 58 % des suffrages exprimés. (à noter l’abstention atteint un taux record de 30 % des inscrits).

 

Brillant normalien, fils d'un instituteur, petit-fils d'un paysan du Cantal, il reste à ce jour le seul président de la Ve République d'origine « authentiquement populaire ». Il nomme sans tarder au poste de Premier ministre Jacques Chaban-Delmas, ancien héros de la Libération de Paris.

Reprenant les grands axes de la politique gaullienne, Pompidou s'efforça d'assurer l'indépendance de la France sur la scène internationale

 

Georges Pompidou aura pendant son mandat deux premiers ministres :

Chaban-Delmas du 20 juin 1969 au 5 juillet 1972

Pierre Messmer du 6 juillet 1972 au 27 mai 1974

 

Le 2 avril 1974, Georges Pompidou décède d'une leucémie à l’âge de 63 ans. Alain Poher président du sénat devient pour la deuxième fois président par intérim.

 

Sa disparition prématurée, coïncide en France avec la fin des « Trente glorieuses », selon l'expression de l'économiste Jean Fourastié pour désigner les 30 années de modernisation, de croissance économique, de plein-emploi et de progrès social qui ont marqué l'après-guerre.

 

Relire aussi :

28 avril 1969 - Charles de Gaulle s’en va

2 avril 1974 - Décès du président Georges Pompidou

 

Repost 0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 23:01

Le lundi 14 juin 1830, les troupes françaises débarquent sur la plage de Sidi Ferruch, à 25 km d'Alger.

Le territoire de l'Algérie actuelle est alors sous la suzeraineté théorique du sultan d'Istamboul depuis trois siècles sous le nom de « Régence d'Alger ».

Dans les faits, l'intérieur du pays est livré à l'abandon, insoumis et réticent à l'islamisation. Le territoire compte environ trois millions d'habitants (contre 36 millions pour la France de la même époque).

 

C’est sous un prétexte futile que les Français débarquèrent à Alger en 1830 avant de coloniser le pays :

En 1798, la France et le Directoire faisaient du commerce avec la Régence d’Alger : il fallait du blé pour assurer les expéditions de Bonaparte en Egypte. Les familles juives d’Algérie prêtèrent de l’argent à la France sous couvert de la garantie du gouverneur turc de la ville.

En 1827 (soit bien après la chute de l’empire), le dey d'Alger donne un coup d'éventail au consul de France qui refuse de s'engager sur le remboursement d'un prêt.

Six navires de guerre français rapatrient illico le consul et les ressortissants français. Le président du ministère français, Villèle, demande réparation au dey pour l'offense faite à son consul mais n'obtient aucun semblant d'excuse.

 

En 1830, Charles X décide d'envoyer une expédition punitive à Alger :

Deux ans plus tard, en France, Charles X sentit sourdre une révolte des députés. Pour restaurer son image, il ne trouva rien de mieux que de promettre une expédition punitive en Algérie afin d’obtenir réparation de l’insulte faite par le dey d’Alger au consul de France.

L’expédition fut donc lancée, avec à sa tête le comte Louis de Bourmont, le ministre de la guerre.

La flotte appareille de Toulon le 25 mai 1830 avec 453 navires, 83 pièces de siège, 27.000 marins et 37.000 soldats.

 

Les troupes françaises débarquent le 14 juin sur la plage de Sidi Ferruch, presqu'île à 25 km d'Alger. La flotte bombarde les défenses de la ville et en particulier la citadelle de Fort-l'Empereur, ainsi nommée en souvenir de Charles Quint !

 

Le dey capitule 3 semaines plus tard, le 5 juillet, après plusieurs jours de difficiles combats contre les troupes turques.

algérie de 1830 

La conquête de l’Algérie

L’honneur fut peut-être sauvé du côté du roi mais l’honneur de la France ne s’en trouva pas grandi car les soldats victorieux mirent la ville à sac. Cantonnés d’abord sur le littoral, les Français eurent à faire face à une révolte en 1839 fomentée par Abd el-Kader. Entraînés à l’intérieur des terres, les Français durent mener une lutte terrible pour soumettre le pays. Une fois l’Algérie conquise, les choses furent plus faciles pour le Maroc et la Tunisie qui acceptèrent aisément un protectorat français.

En 1871, la IIIe République proclama l’Algérie, « colonie de peuplement ».

 

 

Repost 0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 23:01

- 323 : décès d’Alexandre le Grand, roi de Macédoine (né en 356 avant J-C).

  823 : naissance de Charles II le Chauve, empereur d'Occident (décédé le 6 octobre 877).

1871 : décès de Jean-Eugène Robert-Houdin, illusionniste français (né le 7 décembre 1805).

1880 : Paul Desmaret prend la première photo aérienne instantanée.

1924 : Gaston Doumergue est élu président de la République.

1944 : Première offensive des V1 sur la Grande-Bretagne.

1982 : Fahd Ben Abdel Aziz Al-Saoud devient roi d'Arabie saoudite.

1998 : La France passe aux « 35 heures »

1998 : décès d’Éric Tabarly, navigateur français (° 24 juillet 1931).

2003 : décès de Guy Lux, homme de télévision français (né le 21 juin 1919).

 

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 23:01

La campagne de purges lancée par Joseph Staline contre les prétendus trotskistes atteint le haut commandement de l'Armée rouge.

 

Le vendredi 11 juin 1937, la presse aux ordres du Kremlin annonce :

que le N.K.V.D. (commissariat du peuple aux Affaires intérieures, plus clairement une police politique) a découvert une Organisation militaire trotskiste antisoviétique

que les plus hauts gradés de l’Armée rouge dont sept généraux d’armée en font partie

qu’un tribunal militaire, siégeant à huit clos, les a condamnés à mort pour trahison et espionnage

Le samedi 12 juin 1937, sept grands chefs militaires soviétiques sont fusillés.

 

Les purges staliniennes

Elles ont été pour Staline le moyen de s'assurer le pouvoir absolu en plongeant le pays dans un climat de terreur et de suspicion policière, elles détruisaient toute possibilité d'extension d'une opposition au sein et hors du parti.

En attribuant les échecs dus à la politique du secrétaire général à des boucs émissaires, les purges justifiaient les mesures de Staline.

Enfin, elles faisaient disparaître les acteurs de la révolution d'Octobre (dont la seule existence portait ombrage au maître du Kremlin), mais aussi les « apparatchik », ses pairs, qui auraient voulu s'émanciper de sa tutelle.

Les premiers procès préfabriqués, celui des ingénieurs de l'« affaire Chakhty », celui du « parti industriel », celui du « bureau fédéral menchevik », font leur apparition dès la fin des années vingt (1928-1931).

Ils sont suivis d'arrestations massives : la collectivisation forcée s'accompagne de la déportation de millions de familles paysannes qualifiées de koulaks.

 

Entre 1936 et 1938, des millions de Soviétiques seront fusillés ou envoyés dans les goulags. Ce procès, accompagné de purges massives (remplacement de 80% des cadres de toutes les administrations), aura des conséquences désastreuses lors du début de la Seconde Guerre mondiale. Staline se prive en effet de ses meilleurs généraux.

Joseph Staline

Juin 1937

Les 11 et 12 juin 1937, le maréchal Toukhatchevski, ex-commissaire adjoint à la Défense soviétique les généraux Iakir, Ouborevitch, Kork, Eideman, Feldman, Primakov, et Poutna sont fusillés (Gamarnik s’est déjà suicidé le 31 mai).

Dans les dix jours suivants, plus de 1.000 officiers supérieurs sont arrêtés dont 21 généraux de corps d’armée et 37 généraux de division. La plupart seront également passés par les armes.

 

 

Repost 0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 23:01

 

30 ans déjà !

Abandonné par les siens sur la planète Terre, l’attendrissant extra-terrestre est recueilli par le jeune Elliott. Une profonde amitié naît alors entre les deux êtres. Aidé de sa sœur et de son frère, Elliott cherche par tous les moyens à aider son ami à rentrer chez lui.

 

Un appareil extraterrestre atterrit en pleine nuit dans les environs de Los Angeles. Ses occupants, botanistes, envoyés sur Terre en mission d'exploration, recueillent quelques plantes. L'un d'eux s'éloigne du groupe et explore la forêt avant de s'arrêter, fasciné par les lumières de la ville au loin. C'est sa première découverte de la civilisation humaine.

 

Mais un groupe d'hommes en voitures débarque et traque la créature qui tente alors de rejoindre ses semblables. Ces derniers, évitant le contact avec les humains, font décoller le vaisseau et quittent la planète en toute hâte. L'extraterrestre désormais seul et apeuré arrive à se frayer un chemin vers un quartier résidentiel

 

Eliott, 10 ans, ne tarde pas à découvrir la créature qui s'est réfugiée dans son jardin et, après des moments de frayeurs, l'invite dans sa chambre. Liés par un lien psychique, les deux êtres ne tardent pas à devenir très proches. Eliott baptise son nouvel ami E.T. (Extra-Terrestre). Bientôt aidé par sa petite sœur et son frère aîné, Elliot va alors tenter de garder la présence d'E.T. secrète.

E.T. n'aspire qu'à une chose : retrouver les siens par tous les moyens.

 

Plongeant dans l’univers de l’enfance, ce film de science-fiction particulièrement émouvant remportera un succès planétaire et sera récompensé par les oscars des Meilleurs effets spéciaux, du Meilleur son et de la Meilleure musique.

 

Repost 0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 23:01

Le 10 juin 1949, c'est la sortie du roman de science-fiction « 1984 », une œuvre du britannique George Orwell qui décrit une société totalitaire sous le regard d'un chef omniprésent, « Big Brother » (Grand Frère) en lequel les contemporains pouvaient reconnaître Staline. Ce roman a été écrit en 1948 (dans le titre, l'auteur a inversé les deux derniers chiffres de l'année).

roman 1984

L’histoire se passe à Londres en 1984, d'où le titre du roman.

Le monde, depuis les grandes guerres nucléaires des années 1950, est divisé en trois grands « blocs » :

l’Océania (Amériques, îles de l'Atlantique (comprenant les îles Britanniques), Océanie et Afrique australe),

l’Eurasia (Europe et URSS)

l’Estasia (Chine et ses contrées méridionales, îles du Japon, et une portion importante mais variable de la Mongolie, la Mandchourie et du Tibet)

qui sont en guerre perpétuelle les uns contre les autres. Ces trois grandes puissances sont dirigées par différents régimes totalitaires

 

En pleine guerre froide entre l'Occident et le monde communiste, le roman fait scandale.

Il décrit une Grande-Bretagne postérieure d'une trentaine d'années à une guerre nucléaire entre l'Est et l'Ouest censée avoir eu lieu dans les années 1950, où s'est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme.

La liberté d'expression en tant que telle n’existe plus. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches trônent dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde » (Big Brother is watching you).

Personne ne se doute alors qu'en 1984, le monde communiste dont il fait la description sera au bord de l'implosion.

 

Les gens sont constamment surveillés par des « telescreens » (télécrans).

Les « télécrans » sont des systèmes de vidéosurveillance et de télévision qui diffusent et surveillent simultanément. Ils permettent d’entendre et de voir ce qui se fait dans chaque pièce du domicile, sur les lieux de travail et dans les lieux publics les membres du Parti peuvent vous contrôler, vous surveiller, vous observer et vous dénoncer.

http://xulux.free.fr/blog/imgs/Litterature/1984/bigbrother.jpg

Citations

LA GUERRE C'EST LA PAIX

LA LIBERTE C'EST L'ESCLAVAGE

L'IGNORANCE C'EST LA FORCE

 

Biographie de l’auteur

Eric Blair, plus connu sous le nom de George Orwell, naît aux Indes en 1903.

En 1922, en Birmanie, il entre dans la Police impériale des Indes.

Il en démissionne en 1928 et part en Angleterre où il découvre sa passion pour l'écriture.

Sans ressources, il vit à Paris, une période très difficile, à l'issue de laquelle, il écrit plusieurs ouvrages comme Down and out in Paris and in London.

Il s'engage, plus tard, dans les rangs du P.O.U.M (Parti Ouvrier Unifié Marxiste) et participe a la guerre civile espagnole, où il sera blessé.

Dégoûté par le totalitarisme stalinien et déçu par le comportement des démocrates, il part pour le Maroc où il travaille comme journaliste.

Au cours des dernières années de sa vie, il écrit le roman 1984.

En 1950, il meurt de tuberculose.

 

Adaptations

1984 a déjà fait l'objet de multiples adaptations télévisées et de deux longs-métrages, l'un en 1956 et l'un en 1984, avec John Hurt et pour la dernière fois au cinéma Richard Burton.

Il pourrait faire l'objet d'une nouvelle adaptation par LBI Entertainment et Imagine Entertainment. Le projet n'est pour l'instant qu'au stade d'ébauche.

 


Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 23:01

18 février 1859, La France occupe Saigon.

Août 1863, Le Cambodge devient un protectorat français.

9 juin 1885, Le Vietnam devient français.

1887, Création de l'Union indochinoise.

1927, Fondation du Parti populaire vietnamien.

9 février 1930, Insurrection nationaliste de Yen Bay.

30 août 1940, Accord entre le gouvernement de Vichy et le gouvernement japonais, auquel sont accordées des « facilités militaires » sur le territoire indochinois.

18 mai 1941, Fondation du Viêt-minh.

9 mars 1945, Les Japonais prennent le contrôle administratif et militaire du territoire. Ils placent au pouvoir Bao Dai, ex-empereur d'Annam.

25 août 1945, Bao Dai abdique.

2 septembre 1945, Capitulation du Japon. Le Viêt-minh d'Hô Chi Minh proclame l'indépendance de la République démocratique du Vietnam.

23 septembre 1945, Prise de Saigon par l'armée française.

6 mars 1946, Accord Sainteny-Hô Chi Minh reconnaissant le Vietnam comme un Etat libre au sein de l'Union française.

Juin 1946, L'amiral Thierry d'Argenlieu, gouverneur général d'Indochine, affirme le protectorat français en Cochinchine.

19 novembre 1946, Echange de tirs entre une jonque chinoise appartenant à des nationalistes vietnamiens et la douane française dans le port de Haiphong.

23 novembre 1946, L'armée française bombarde Haiphong.

19 décembre 1946, Le Viêt-minh passe à l'offensive à Hanoi, début de la guerre d'Indochine.

1949, Victoire de Mao en Chine.

Été 1950, Guerre de Corée.

7 mai 1954, Chute de Diên Biên Phu.

20 juillet 1954, Signature de l'armistice à Genève. Fin de la guerre d'Indochine.

  carte-indochine.jpg

Lire aussi :

11 août 1863 - Protectorat français sur le Cambodge

9 juin 1885 - Le Viêtnam devient français

3 février 1954 - Siège de Diên Biên Phu

7 mars 1956 - Le procès de Mitterrand dans « l'affaire des fuites »

 

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 23:01

Le 9 juin 1885, par le traité de T'ien-tsin (un port chinois), la Chine renonce à ses droits sur l'empire du Viêt-nam (on écrit aussi Vietnam).

http://www.planet-expert.com/commun/images/atlas/cartes/carte_vietnam_fr.gif

Le 25 août 1883, le traité de Hué précise à l’empereur du Vietnam que son pays est désormais sous protectorat français, ce qui n’est pas vu d’un très bon œil par la Chine.

Des troupes chinoises mènent alors la vie dure aux Français notamment à Lang-son, petite ville du Tonkin, région vietnamienne située au sud de la Chine.

Le 9 juin 1885, le traité de T’ien-tsin est signé et la Chine renonce à ses droits sur le Vietnam. Mais les révoltes se poursuivent et l’ « insurrection des lettrés » massacre des dizaines de milliers de chrétiens.

 

Deux ans plus tard, en 1887, la France crée l’Union indochinoise en regroupant toutes ses colonies du sud-est asiatique.

La réorganisation coloniale sépare les trois provinces de l’ancien empire vietnamien sur le plan administratif. Les trois régions sont désormais : le Tonkin au nord, région traversée par le fleuve rouge – l’Annam, un pays montagneux au centre – la Cochinchine au sud avec le delta du Mékong.

S’y ajoutent le Cambodge et le Laos (en 1893).

 

Les choses deviennent de plus en plus difficiles pour les Français à partir de 1920.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, les Japonais envahissent l’Indochine française, faisant de la propagande anticolonialiste.

Le 9 mars 1945, les Japonais mettent hors de combat les troupes françaises et prennent la direction du pays.

La guerre embrase rapidement toute la péninsule indochinoise. Elle va durer trente ans, avec la France d’abord, avec les États-Unis ensuite.

Charles de Gaulle voudra la récupérer et entamera la terrible guerre d’Indochine en décembre 1946.

 

Lire aussi : Chronologie en Indochine

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 23:01

Le samedi 8 juin 1867, l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier et sa femme la princesse bavaroise Elisabeth, surnommée « Sissi », consacrent l'union de l'Empire autrichien et du royaume de Hongrie et donc, la naissance de la « monarchie bicéphale » d'Autriche-Hongrie.

La création de l'Autriche-Hongrie est l'aboutissement d'une très longue histoire qui a permis à une famille issue du modeste château des Habsbourg, en Suisse, de dominer toute l'Europe centrale grâce à de fructueuses alliances matrimoniales.

Autriche-Hongrie

Mais ce regroupement ne satisfait pas les multiples nationalités qui le composent. Ainsi, à la fin de Première Guerre mondiale, son territoire sera réparti entre l'Italie, la Roumanie et cinq nouveaux Etats : Autriche, Hongrie, Pologne, Tchécoslovaquie et Yougoslavie.

 

François-Joseph d'Autriche roi de Hongrie

L'empereur d'Autriche François-Joseph Ier de la dynastie des Habsbourg-Lorraine, et son épouse, l'impératrice Elisabeth, sont consacrés roi et reine de Hongrie, dans l'église catholique Matthias, de la capitale, Buda, sous la conduite (musicale) d'un éminent sujet, le compositeur Franz Lizt.

La cérémonie de couronnement concrétise le dualisme né du compromis du 18 février 1867, réunissant les deux Etats souverains d'Autriche et d'Hongrie, au cœur d'une même monarchie, règne qui s'acheva en 1890.

 

http://3c.img.v4.skyrock.net/3cc/sissiempress24/pics/934322460_small.jpg François-Joseph 1er (1830-1916) était le fils de François-Charles archiduc d'Autriche et de Sophie de Bavière. Monté sur le trône d'Autriche en 1848 après l'abdication de son oncle Ferdinand 1er empereur d'Autriche et la renonciation au trône de son père François-Charles d'Autriche.
 http://www.bassindarcachon.com/public/histoires_locales/Sissi---1.jpg Élisabeth de Wittelsbach (1837-1898), née duchesse de Bavière était la fille du duc Maximilien et de la princesse Ludovika de Bavière, Élisabeth de Wittelsbach. Son surnom était Sissi.

 

Titre de l'Empereur François-Joseph Ier

Sa majesté impériale et apostolique,

François-Joseph Ier,

Par la grâce de Dieu,

Empereur d'Autriche, roi de Hongrie et de Bohême;

Roi de Dalmatie, Croatie-Slavonie, Galicie-Lodomérie et Illyrie; Roi de Jérusalem; Archiduc d'Autriche; Grand-duc de Toscane et Cracovie, Duc de Lorraine, Salzbourg, Styrie, Carinthie, Carniole et Bucovine; Grand Prince de Transylvanie; Margrave de Moravie; Duc de Haute et Basse Silésié, Modène, Parme, Plaisance et Guastalla, Auschwitz, Zator, Teschen, Frioul, Raguse (Dubrovnik) et Zara (Zadar); Comte-prince d'Habsburg, Tyrol, Kyburg, Gorizia et Gradisca; Prince de Trent (Trento) et Brixen (Bressanone); Margrave de Haute et Basse Lusace et Istrie; Comte d'Hohenems, Feldkirch, Bregenz, Sonnenberg; Seigneur de Trieste, Cattaro (Kotor) et des Wendes; Grand-voïvode de Voïvodine de Serbie etc.

 

 

Repost 0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 23:01

Le 7 juin 1654, le Roi-Soleil Louis XIV est officiellement sacré roi de France dans la cathédrale de Reims.

http://ancre.chez-alice.fr/louis14/sacre.jpeg

Le souverain, né le 5 septembre 1638, et qui a subi la Fronde dès son plus jeune âge, continue de laisser Mazarin diriger le pays malgré son couronnement, préférant parfaire ses compétences guerrières auprès de son ami Turenne.

Avec sa mort en 1715, son règne de 72 ans reste le plus long de l'histoire de France.

 

Déroulement :

Le dimanche 7 juin, à l'aube, prélats et chanoines s'installent dans le chœur de la cathédrale. Le grand édifice est tendu de tapisseries de la couronne, le pavé recouvert de tapis de Turquie. Sur l'autel reposent les châsses de saint Remi et de saint Louis.

A l'intention du Roi sont un prie-Dieu et un fauteuil dans le chœur, un trône au sommet du jubé.

Vers les cinq heures et demie, l'évêque de Soissons envoie les évêques-comtes de Beauvais et de Châlons quérir Sa Majesté.

Précédé par ses musiciens de blanc vêtus et par les gentilshommes au bec-de-corbin, escorté des cent-Suisses, entouré des dignitaires de la Couronne et de la Cour, le Roi, âgé de 16 ans, tout recueilli, est conduit jusqu'au chœur. Après le Veni Creator, prélats et chanoines vont au portail accueillir la sainte ampoule, "ce précieux trésor envoyé du ciel au grand saint Remi pour le sacre de Clovis", apportée par le prieur de Saint-Denis.

 

Relire aussi : 9 juin 1660 - Louis XIV épouse Marie-Thérèse

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 23:01

Parité !

Un mot à la mode en période d’élections…

 

Le mardi 6 juin 2000 une loi est votée pour assurer la parité au sein des milieux politiques.

Désormais, l'accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives devra concerner autant d'hommes que de femmes.

 

La loi s'applique aux élections municipales, seulement si les communes concernées possèdent plus de 3.500 habitants. Elle prend également effet sur les élections régionales, sénatoriales (selon une proportionnalité), et européennes.

Quant aux élections législatives, les partis politiques sont obligés de respecter cette loi lors de la présentation des listes électorales, sous peine d'être financièrement pénalisés.

 

Chronologie de la parité en France

1995 : Observatoire de la parité

Un décret du 18 octobre 1995 porte création d'un Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, placé auprès du Premier ministre.

 

L'observatoire de la parité a pour mission l'identification, l'évaluation et l'analyse des inégalités entre les sexes dans les domaines politique, économique et social, la production et la diffusion de données sur la situation des femmes aux niveaux national et international, l'élaboration de propositions, recommandations et avis tendant à promouvoir la mise en oeuvre de la parité entre les femmes et les hommes.

 

L'Observatoire de la parité comprend 33 membres : des parlementaires, des acteurs de la vie associative, des universitaires.

 

1999 : Révision constitutionnelle

Une véritable égalité politique nécessite une révision constitutionnelle

Le Conseil constitutionnel rappelle dans une décision du 14 janvier 1999 que « la qualité de citoyen ouvre le droit de vote et d'éligibilité dans des conditions identiques à tous ceux qui n'en sont exclus ni pour une raison d'âge, d'incapacité ou de nationalité, ni pour une raison tendant à préserver la liberté de l'électeur ou l'indépendance de l'élu sans que puisse être opérée aucune distinction entre électeurs ou éligibles en raison de leur sexe. »

 

La révision du 23 juin 1999 (loi constitutionnelle du 8 juillet 1999) relative à l'égalité entre les hommes et les femmes a permis d'introduire à l'article 3 de la Constitution le principe selon lequel la loi « favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives. » L'article 4 de la Constitution précise que les partis politiques contribuent à la mise en oeuvre de ce principe dans les conditions déterminées par la loi.

Cette révision autorise ainsi des réformes législatives qui rendront effective une meilleure représentation des femmes en politique.

 

La loi du 12 juillet 1999 crée des délégations parlementaires aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.

 

2000 :

La loi dite sur « la parité » du 6 juin 2000 vise à favoriser l'accès des femmes aux fonctions électives. Elle contraint les partis politiques à présenter un nombre égal d'hommes et de femmes pour les élections régionales, municipales (dans les communes de 3 500 habitants et plus), sénatoriales (à la proportionnelle) et européennes. Elle prévoit aussi de pénaliser financièrement les partis ou groupements politiques qui ne respectent pas le principe de parité lors de la désignation des candidats pour les élections législatives.

 

La loi du 10 juillet 2000 relative à l'élection des sénateurs modifie le code électoral afin que le scrutin proportionnel concerne désormais les départements où trois sénateurs et plus sont élus (soit les deux tiers des sénateurs), contre cinq sièges et plus.

 

2003 :

La loi du 11 avril 2003 relative à l'élection des conseillers régionaux et des représentants au Parlement européen modifie les modes de scrutin des élections régionales et européennes. La loi introduit des sections départementales au sein des élections régionales et 8 régions pour les européennes, dont les listes doivent comporter une stricte alternance entre hommes et femmes. Ainsi ont pu être élues 43 % de femmes au Parlement européen. La part des élues dans les conseils régionaux est passée de 27 % à 47 %.

 

La loi du 30 juillet 2003 relative à l'élection des sénateurs introduit le scrutin proportionnel avec des listes alternant les candidats hommes et femmes dans les départements élisant quatre sénateurs et plus, soit la moitié des départements français. La réforme a permis une augmentation de 24 % des élues au Sénat.

 

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 23:01

Le premier « sommet de la Terre » s’ouvre le lundi 5 juin 1972 en Suède grâce à l’initiative de Sverker Åström.

Sous la devise « Une seule Terre », l’objectif est d’inaugurer une coopération internationale pour l’amélioration des conditions de vie.

http://old.geog.psu.edu/courses/courses/geog100/globalsummits/Images/bannerS.jpg

 

Cette rencontre marque un tournant dans l'émergence de la conscience environnementale planétaire.

L’approche est foncièrement novatrice puisqu’elle cherche à lier développement et environnement dans le cadre d’une action mondiale. Un des aboutissements de cette conférence est la création du PNUE, le programme des Nations Unies pour l’environnement.

Des délégués de 113 pays y ont participé. Les principales grandes institutions internationales étaient représentées : OIT, FAO, UNESCO, OACI, OMS, banque mondiale, FMI,…

 

Les sommets de la Terre

Ce sont des rencontres décennales entre dirigeants mondiaux organisées depuis 1972 par l'ONU, avec pour but de définir les moyens de stimuler le développement durable au niveau mondial.

Le premier sommet a eu lieu à Stockholm (Suède) en 1972, le deuxième à Nairobi (Kenya) en 1982, le troisième à Rio de Janeiro (Brésil) en 1992, et le quatrième à Johannesburg (Afrique du Sud) en 2002.

Le sommet 2012 se déroulera de nouveau à Rio de Janeiro.

http://www.s-e-r-e.net/wp-content/uploads/2012/05/RioPlus20-350x290.png

 

Voir aussi : 5 juin - Journée mondiale de l'environnement

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 23:02

De Gaulle, du haut du balcon du gouvernement général d'Alger, les bras en V, lance à la foule qui exulte : « Je vous ai compris ».

De Gaulle a été rappelé au pouvoir après la révolte des Français d'Algérie le 13 mai 1958.

Son cri laisse croire qu'il est résolu à conserver l'Algérie française et créera d'amères désillusions parmi les colons d'Algérie.

Les accords d'Evian qui mettront fin à la guerre d'Algérie seront signés le 18 mars 1962.

 Voir aussi :

Le discours du 4 juin 1958 de de Gaulle à Alger

8 avril 1962 : Les Français approuvent les Accords d'Évian

 

 

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 23:01

discours du 4 juin 1958 de de Gaulle à Alger

 

Je vous ai compris !

 

Je sais ce qui s'est passé ici. Je vois ce que vous avez voulu faire. Je vois que la route que vous avez ouverte en Algérie, c'est celle de la rénovation et de la fraternité.

 

Je dis la rénovation à tous égards. Mais très justement vous avez voulu que celle-ci commence par le commencement, c'est à dire par nos institutions, et c'est pourquoi me voilà. Et je dis la fraternité parce que vous offrez ce spectacle magnifique d'hommes qui, d'un bout à l'autre, quelles que soient leurs communautés, communient dans la même ardeur et se tiennent par la main.

 

Eh bien ! de tout cela, je prends acte au nom de la France et je déclare, qu'à partir d'aujourd'hui, la France considère que, dans toute l'Algérie, il n'y a qu'une seule catégorie d'habitants : il n'y a que des Français à part entière, des Français à part entière, avec les mêmes droits et les mêmes devoirs.

 

Cela signifie qu'il faut ouvrir des voies qui, jusqu' à présent, étaient fermées devant beaucoup.

Cela signifie qu'il faut donner les moyens de vivre à ceux qui ne les avaient pas.

Cela signifie qu'il faut reconnaître la dignité de ceux à qui on la contestait.

Cela veut dire qu'il faut assurer une patrie à ceux qui pouvaient douter d'en avoir une.

 

L'armée, l'armée française, cohérente, ardente, disciplinée, sous les ordres de ses chefs, l'armée éprouvée en tant de circonstances et qui n'en a pas moins accompli ici une œuvre magnifique de compréhension et de pacification, l'armée française a été sur cette terre le ferment, le témoin, et elle est le garant, du mouvement qui s'y est développé.

 

Elle a su endiguer le torrent pour en capter l'énergie, Je lui rends hommage. Je lui exprime ma confiance. Je compte sur elle pour aujourd'hui et pour demain.

 

Français à part entière, dans un seul et même collège ! Nous allons le montrer, pas plus tard que dans trois mois, dans l'occasion solennelle où tous les Français, y compris les 10 millions de Français d'Algérie, auront à décider de leur propre destin.

 

Pour ces 10 millions de Français, leurs suffrages compteront autant que les suffrages de tous les autres.

 

Ils auront à désigner, à élire, je le répète, en un seul collège leurs représentants pour les pouvoirs publics, comme le feront tous les autres Français.

 

Avec ces représentants élus, nous verrons comment faire le reste.

 

Ah ! Puissent ils participer en masse à cette immense démonstration tous ceux de vos villes, de vos douars, de vos plaines, de vos djebels ! Puissent ils même y participer ceux qui, par désespoir, ont cru devoir mener sur ce sol un combat dont je reconnais, moi, qu'il est courageux... car le courage ne manque pas sur la terre d'Algérie, qu'il est courageux mais qu'il n'en est pas moins cruel et fratricide !

 

Oui, moi, de Gaulle, à ceux-là, j'ouvre les portes de la réconciliation.

Jamais plus qu'ici et jamais plus que ce soir, je n'ai compris combien c'est beau, combien c'est grand, combien c'est généreux, la France !

 

Vive la République !

Vive la France !

 


Repost 0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 23:01

Le mercredi 3 juin 1944, à quelques jours du débarquement allié en Normandie, le général de Gaulle constitue officiellement à Alger le gouvernement provisoire de la République française et en devient naturellement le chef.

 

Un an plus tôt, Charles de Gaulle avait quitté son exil londonien et s'était installé à Alger (qui venait d'être débarrassée des autorités vichystes par les troupes anglo-saxonnes).

Avec l'appui de résistants comme Jean Moulin et Georges Bidault, le chef de la France Libre allait dans les mois suivants surmonter son conflit de préséance avec le général Giraud, en qui les Américains voyaient un interlocuteur plus malléable, et devenir le chef incontesté de la Résistance.

 

Le Comité français de la Libération nationale est remplacé par le Gouvernement provisoire de la République française un an après, le 3 juin 1944 ; le général de Gaulle en devient le seul président.

 

 

Relire aussi :

Texte de l’appel du 18 juin 1940 par le général Charles De Gaulle

8 novembre 1942 - Débarquement en Afrique du Nord

26 janvier 1943 - Fondation du MUR - Mouvements Unis de la Résistance

6 juin 1944 - Le jour J - débarquement de Normandie

20 janvier 1946 - De Gaulle démissionne

 

 

Repost 0
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 23:01

Le mercredi 2 juin 1875, l'ingénieur américain Alexander Graham Bell, alors qu'il procède à la mise au point d'un système de télégraphie harmonique, découvre qu'un fil électrique restitue le son correspondant à la vibration d'un ressort d'acier placé à l'extrémité de ce fil.

Avec son assistant, Thomas Watson, il mettra au point un premier prototype de téléphone.

Un an après, Bell lancera officiellement le téléphone à l'occasion de l'Exposition du centenaire de la fondation des Etats-Unis à Philadelphie.

http://static.skynetblogs.be/media/88349/430869887.JPG

Alexander Graham Bell

D'origine écossaise, Alexander Graham Bell ((3 mars 1847 à Édimbourg) est initialement attiré par la musique. Il s'en détourne cependant au profit d'études sur la phonétique, suivant les traces de son père et probablement touché par les problèmes de surdité dont souffrait sa mère.

Après des études au « University College » de Londres, il s'établit au Canada en 1870, puis aux Etats-Unis d'Amérique un an plus tard. Il fut professeur de diction à l'université de Boston et un spécialiste de l'élocution.

Il fonde en 1872 une école pour les malentendants et débute ses travaux qui aboutiront au téléphone. Convaincu de pouvoir transformer les ondes sonores en impulsions électriques dès 1874, son rêve se réalise en 1876.

 

Relire aussi :

24 mai 1844 - Morse envoie son premier télégramme

10 mars 1876 - Première conversation téléphonique

 

 

Repost 0
31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 23:01

Le mercredi 1er juin 1831, l'explorateur britannique John Ross et son neveu James Clark Ross découvrent le pôle Nord magnétique, sur la côte ouest de la péninsule de Boothia, au nord du Canada.

http://img.maxisciences.com/p%F4le-nord-magn%E9tique/le-pole-nord-magnetique-se-deplace-de-plus-en-plus-vite_25142_w250.jpg 

Au début du XIXème siècle, la marine britannique avait organisé plusieurs expéditions dans l'Arctique canadien.

En 1829, « Le Victory », premier navire à vapeur dans l'Arctique, pris par les glaces, obligea les explorateurs à rester deux ans sur place et permit aux Ross d'aller au bout de leurs observations.

 

On retient en général que la Terre possède deux pôles.

Mais physiciens et navigateurs savent depuis longtemps que c’est plus complexe que cela.

Si les pôles géographiques, qui marquent l’axe de rotation de la Terre, ne bougent pas ou presque, les pôles magnétiques sont en perpétuel mouvement, suivant ce qui se passe dans « les entrailles de la terre ».

http://philippe.boeuf.pagesperso-orange.fr/robert/editoriaux/images/booq4.jpg http://aurores-polaires.e-monsite.com/medias/images/champ-magnetique.png

Le pôle Nord magnétique est le lieu d’où sortent les lignes du champ magnétique qui reviennent ensuite par le pôle Sud. Ce champ est produit par des mouvements du noyau liquide de la Terre. Il se déplace naturellement de quelques kilomètres par année soit une quarantaine de mètres par jour.

 

Aujourd’hui, le pôle Nord magnétique se trouve à 550 kilomètres au sud du pôle géographique, ou plutôt se trouvait à cette distance en 2007, lors des relevés effectués cette année là par une équipe franco-canadienne. En 1831, quand Ross l’a localisé pour la première fois, il se trouvait au Cap Adélaïde, dans le nord du Canada.

En 1904, Amundsen l’a localisé à nouveau, pratiquement au même endroit. Puis, il a entamé son mouvement, à moins de 10 kilomètres par an, jusqu’en 1980.

Quelques années plus tard, le mouvement s’est accéléré, pour se stabiliser à environ 55 kilomètres par an.

Repost 0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 23:01

Le 31 mai 1929, une commission interalliée réunie à Paris met sur pied un plan pour le rééchelonnement sur 59 ans (jusqu'en 1988) du reliquat des réparations de guerre dues par l'Allemagne au titre du traité de Versailles.

Il prend le nom de plan Young, d'après l'un des membres américains de la Commission.

 

Les négociations aboutissent malgré le refus des États-Unis de lier le remboursement des dettes alliées au paiement des réparations allemandes (Anglais et Français ne voyaient pas de raison de rembourser aux Américains leurs emprunts de guerre dès lors que les Allemands ne leur versaient pas leur dû).

 

Le plan Young se substitue au précédent plan, dit plan Dawes (1924).

Il va néanmoins échouer du fait du krach d'octobre 1929 et de l'entrée en crise de l'économie allemande.

Trois ans plus tard, il ne sera plus question de réparations allemandes...

Cette décision permettra à l’Allemagne de réarmer.

 

Relire : 16 mars 1935 - Hitler réarme l'Allemagne

 

 

Repost 0
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 23:01

Le 30 mai 1631, sous le règne de Louis XIII, une poignée de privilégiés découvre « La Gazette ». Il s'agit du premier journal publié en France. Cet hebdomadaire tire son nom d'une monnaie vénitienne (gazetta) qui équivalait au prix du journal.

Théophraste Renaudot

Le fondateur de La Gazette, Théophraste Renaudot (45 ans), est un médecin philanthrope qui bénéficie de la protection du cardinal Richelieu.

 

Il a déjà à son actif la création d'un bureau d'assistance aux pauvres à Paris, sur l'île de la Cité. Ce « Bureau et Registre d'adresses » publie les offres d'emploi des particuliers ainsi que des annonces marchandes (c'est le début des agences pour l'emploi et de la publicité !).

 

Réformateur visionnaire, Théophraste Renaudot en arrive de fil en aiguille à l'idée de La Gazette.

 

Paraissant tous les vendredis, le journal compte quatre à douze pages selon les semaines. Il s'agit de communiqués officiels et de nouvelles de l'étranger.

 

Richelieu et le roi Louis XIII lui confient des articles où ils expliquent leur politique étrangère, notamment leur alliance avec les protestants allemands dans la Guerre de Trente Ans.

Le tirage de La Gazette atteint bientôt... 800 exemplaires !

 

Le journal fut racheté par le gouvernement au siècle suivant. À partir du 1er mai 1792, La Gazette parut quotidiennement et prit le nom de Gazette nationale de France après l’exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793. Le ton des articles de la Gazette, dont l’orientation politique changera en fonction des régimes en place, resta impartial et très prudent. Bonapartiste sous le Premier Empire, elle s’affirmera ouvertement royaliste pendant la Restauration.

 

Cette ligne éditoriale restera le fonds de commerce de La Gazette rebaptisée La Gazette de France sous la IIIe République jusqu’à la parution de son dernier numéro en 1915.

La Gazette

 

Repost 0
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 23:01

L’Assemblée générale de l'ONU a proclamé le 29 mai Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies pour rendre hommage à tous les hommes et à toutes les femmes qui ont servi dans des opérations de maintien de la paix, en raison de leur niveau exceptionnel de professionnalisme, de dévouement et de courage et pour honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie au service de la paix (résolution 57/129 du 11 décembre 2002).

http://www.un.org/fr/events/peacekeepersday/img/banner_peacekeeping.jpg

L’Assemblée générale a choisi de célébrer cette Journée le 29 mai car c’est à cette date, en 1948, que la première mission de maintien de la paix des Nations Unies, l’Organisation des Nations Unies pour la supervision de la trêve (ONUST), avait été déployée en Palestine.

Lien du jour : Site officiel

Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 23:01

La Journée internationale d'action pour la santé des femmes a été créée au Costa Rica lors de la 5e Rencontre internationale sur la santé des femmes (RIFS) en 1987. Depuis, elle est célébrée tous les ans à travers le monde, le 28 mai.

 

Cette journée peut être l’occasion de réfléchir sur des moyens de sensibiliser les populations au sujet des troubles alimentaires, du cancer du sein, des ovaires et de l'utérus, de la violence physique, psychologique et sexuelle, des ITS, de la prostitution, du manque d'accès à la contraception et de la grossesse précoce.

C'est aussi une bonne occasion pour faire la promotion de la pratique du sport...

 

En France

En France, les maladies cardiovasculaires sont la 1ère cause de mortalité chez les femmes, particulièrement après 65 ans. Les femmes, premières victimes des maladies cardio-vasculaires, devant les hommes négligent fréquemment les symptômes des maladies du cœur et souffrent de grandes disparités de prise en charge cardiovasculaire par rapport aux hommes.

Les maladies cardiovasculaires représentent en France 31,7% des décès chez les femmes.

 

Des obstacles pour les femmes dans le monde

Dans le contexte actuel, les femmes font face à de nombreux obstacles et l’âge, la classe sociale, la race et l’origine ethnique sont des facteurs qui risquent de réduire davantage leur accès à des services de santé de qualité.

 

Des obstacles économiques

Des taux de chômage élevés chez les femmes, un accès réduit à l’éducation et des inégalités salariales entre hommes et femmes sont autant de facteurs qui limitent l’accès des femmes à des services de santé.

 

Des obstacles sexistes

Les problèmes de santé des femmes ne sont pas pris au sérieux et tendent à revêtir moins d’importance au sein de la société. Les femmes réussissent à obtenir moins d’informations au sujet de leur santé que les hommes. Ceci ne leur donne pas l’occasion de prendre des décisions en toute connaissance de cause quant à la nature des services de santé auxquels elles désireraient accéder.

 

Des obstacles culturels

Les services de santé négligent souvent de tenir compte des traditions et des coutumes locales associées à bon nombre d’aspects de la santé et du bien-être des femmes. La médicalisation de leurs problèmes de santé a altéré la nature des services auxquels elles ont accès, comme en témoigne la surmédicalisation de la ménopause.

 

Des obstacles politiques

Un manque de volonté politique au niveau national et local lorsqu’il s’agit d’organiser des services de santé tenant compte des différences entre les sexes et l’existence de législation inappropriée sur les grands problèmes de santé que connaissent les femmes, par exemple l’avortement, sont autant d’obstacles supplémentaires à l’accès des femmes à des services de santé correspondant à leurs besoins.

 

Des obstacles liés aux mythes sur la sexualité des femmes

Les femmes ne sont pas libres de prendre des décisions quant à leur corps et leurs préférences sexuelles. Elles n’ont pas l’occasion d’exprimer leur sexualité, sans redouter d’être victimes de violence ou de discrimination.

Les lesbiennes sont en général exclues du système de santé, étant donné qu’elles ne sont pas considérées comme des êtres reproducteurs ou actifs sexuellement.

Les droits doivent s’accompagner du pouvoir d’exercer ces droits. Les droits économiques et sociaux sont des conditions préalables à l’exercice des droits en matière de santé et l’exercice de ces droits permet d’arriver à une équité sociale. Il est temps de critiquer les politiques néolibérales, en soulignant leur impact sur l’accès des femmes à des services de santé de qualité et en œuvrant pour garantir le droit des femmes à un système de santé de qualité qui tient compte des différences entre les sexes.

 

 

Repost 0
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 23:01

La crainte d’une possible troisième guerre mondiale, alimentée par le contexte de la guerre froide, pousse les dirigeants européens à envisager sérieusement la mise en place d’une armée commune.

 Traité de la Communauté européenne de Défense

Konrad Adenauer, Paul Van Zeeland, Robert Schuman, Alcide De Gasperi, Joseph Bech et Dirk Stikker (de gauche à droite) signent à Paris le Traité instituant la Communauté européenne de défense.

 

Deux ans après la première proposition du président du Conseil français René Pleven, en 1950, les Etats français, italien, belge, allemand, luxembourgeois et néerlandais signent le traité de Paris instituant la Communauté européenne de Défense (CED).

Celle-ci permettrait de reconstituer l’armée allemande tout en la plaçant sous une autorité commune aux Etats membres. Mais l’opinion française n’est pas unanime, notamment chez les communistes et les gaullistes.

Finalement, le traité sera rejeté par l’Assemblée nationale française en 1954.

 

Relire aussi :

9 mai - Journée de l'Europe

18 avril 1951 - Création de la CECA

 

 

Repost 0
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 23:01

Le vice-amiral britannique Bertram Ramsay donne le feu vert pour l'évacuation de troupes alliées encerclées à Dunkerque (Nord).

L'opération porte le nom de « Dynamo » en souvenir d'un ancien PC de Ramsay où fonctionnait un groupe électrogène.

Opération « Dynamo » à Dunkerque

Surprises par l'avancée allemande, les troupes françaises et britanniques ont dû battre en retraite jusqu'à Dunkerque, le dos à la mer. Le nord de la France est en effet enfermé dans une nasse par la percée Allemande vers la Manche.

Désormais le salut ne peut venir que de la mer...

Décidée le 19 mai et mise en œuvre du 26 mai au 4 juin, l’opération « Dynamo » assure donc le rembarquement du corps expéditionnaire britanniques et des milliers de soldats français et belges.

La Royal Navy a réquisitionné tous types de bateaux et en neuf jours, 340.000 hommes sont rapatriés en Grande-Bretagne.

C'est la plus grande entreprise d'évacuation de toute l'histoire militaire.

Mais cela n'est pas suffisant : le 4 juin, 30.000 Français restés sur les plages doivent se rendre aux Allemands.

 

Chronologie :

10 mai 1940 : les allemands attaquent la Belgique, la Hollande et le Luxembourg.

15 mai 1940 : la Hollande capitule.

19 mai 1940 : le général Weygand prend le commandement de l'armée française.

20 mai 1940 : les chars allemands arrivent à la Manche, coupant les Alliés, au nord, du reste de la France.

26 mai 1940 : commencement de l'opération Dynamo.

28 mai 1940 : la Belgique capitule.

31 mai 1940 : les Allemands s'emparent de Lille.

4 juin 1940 : Capitulation de Dunkerque.

5 juin 1940 : les Allemands attaquent en France. Début de la bataille de la Somme.

 

Lien du jour : Mémorial du souvenir de l’Opération Dynamo

 

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 23:01

Alors que la rédaction de la Constitution et des textes fondamentaux s’est achevée le 8 mai, la République Fédérale d’Allemagne (RFA) est proclamée.

http://biblio.alloprof.qc.ca/ImagesDesFiches/7000-7499-Histoire-premier-cycle/7093/7093_fichiers/image003.jpg

Ainsi prend fin à l’ouest, quatre ans d’occupation par les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France. Ne disposant pas d’armée mais incluse dans le plan Marshall, la RFA aura, au côté de la France, un rôle fondamental dans la construction de l’Europe et deviendra un des moteurs économiques de l’Europe.

L’objectif de mettre fin à des siècles de conflits entre l’Allemagne et ses voisins sera ainsi réalisé.

De son côté, l’URSS va mettre un terme à l’occupation de sa zone le 7 octobre 1949 en créant la RDA. Toutefois, le degré d’indépendance de cette dernière sera bien moindre. RFA et RDA fusionneront en 1991 après l’effondrement des deux blocs.

 

Repost 0
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 23:01

La première ligne télégraphique est inaugurée entre Washington et Baltimore.

Le télégraphe électrique a été mis au point sept plus tôt par le physicien américain Samuel Morse. Il utilise un code télégraphique où les caractères sont représentés par des ensembles de points et de traits, séparés par des espaces.

Ce système de télécommunication va rapidement s'imposer dans le monde entier.

  http://www.radioamateur.org/newsradio/upload/640_samuelmorse-1.jpg

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire