Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 00:01

Le dimanche 4 novembre 1956, les chars entrent avec fracas dans Budapest afin de mettre un terme à l’insurrection, qui sévit depuis octobre. 

En 1949 est proclamée la République Populaire de Hongrie, sur le modèle soviétique.

Durant les premières années, le régime travaille prioritairement sur la collectivisation des terres (kolkhozes) et la nationalisation de l'industrie. Les mouvements d'opposition sont sévèrement réprimés et les réfractaires sont envoyés dans des camps de travail. En 1955, la Hongrie adhère au pacte de Varsovie qui, dans le contexte de la Guerre froide, réunit les pays communistes.

Depuis le 23 d'octobre 1956, le pays s'est pris à rêver de renverser le joug soviétique.

Sous la pression populaire, Imre Nagy a été nommé à la tête du gouvernement hongrois dans le but de mettre en place une démocratie parlementaire et de rétablir les libertés fondamentales. Il a proclamé la neutralité du pays et sa sortie du pacte de Varsovie (l'alliance est-européenne opposée à l'OTAN).

En pleine guerre froide, Moscou ne peut rester sans réaction face à cette contestation ouverte de sa domination sur les pays de l'est de l'Europe.

Les troupes du Pacte de Varsovie entrent donc dans le pays afin de museler cette opposition. Le feu est ouvert et, malgré leur résistance, les insurgés ne peuvent tenir tête aux quelques 2.000 chars soviétiques.

La répression est sanglante et les troupes russes tuent entre 200.000 et 300.000 Hongrois.

La lutte se poursuivra toutefois en province, durant près de deux semaines.

En Occident, cette révolte hongroise suscite une grande émotion mais les gouvernements se gardent d'intervenir contre le Kremlin et laissent le géant soviétique faire taire la voix de la liberté hongroise.

 

Un événement international majeur explique en partie que cette répression violente soit passée inaperçue… à voir dans l’article de demain !

 

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 00:01

Prénom d'origine germanique, de hug, « intelligent », et berth, « brillant », « illustre ».

 

De noble ascendance, Hubert fut évêque du triple diocèse de Tongres-Maastricht-Liège de 705 à 727. Une légende raconte qu'un crucifix lui serait apparu entre les bois d'un cerf au cours d'une partie de chasse.
Cela fait de Saint Hubert le patron des chasseurs.
On lui attribue aussi des pouvoirs contre la rage !

 Saint Hubert - Patron des chasseurs

Hubert, né vers le milieu du 7ème siècle, était fils d’un duc d’Aquitaine et sa famille était issue du sang des rois mérovingiens. On le dit même apparenté à Charles Martel…

On le trouve à la cour de Pépin de Herstal, maire du Palais d’Austrasie (Lorraine) et de Neustrie (Loire, Bretagne, Manche et Meuse).

Il épouse Floribanne, fille du Roi Dagobert.

Selon la légende, un jour lors d’une partie de chasse, dans une partie reculée de la forêt des Ardennes, un cerf, qui paraissait plus grand et plus beau que les animaux de son espèce, lui apparut avec une croix entre ses bois.

Ce qui est historique, c'est qu'en 688, il abandonne le duché d'Aquitaine à son frère pour se consacrer totalement à Dieu sur les conseils de saint Lambert, évêque de Maastricht.

Après une vie monastique exemplaire, il fut élu évêque de Maastricht, Liège et Tongres, en remplacement de saint Lambert.

Il était le père des pauvres et des orphelins, le soutien des veuves, l’appui des opprimés. Son zèle pour instruire son peuple était infatigable.

Lorsque, vers l’an 720, saint Hubert fit transporter le corps de saint Lambert de la ville de Maastricht au village de Liège, où ce saint avait été martyrisé, il y transféra également, avec l’approbation du Pape, le siège de l’évêché, et jeta les fondements de la future ville de Liège (Belgique).

Depuis ce temps, cette ville a toujours honoré saint Hubert comme son premier évêque et comme son principal patron.

L’épisode du cerf le désigna tout naturellement comme le patron de tous les chasseurs.

 

Saint Hubert - Patron des chasseurs

Dicton du jour : A la Saint Hubert, les oies sauvages fuient l'hiver.

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 00:01

L'Église catholique commémore tous les fidèles défunts (la « Fête des morts ») le lendemain de la Toussaint ou fête de tous les saints.

La Commémoration des fidèles défunts, appelée aussi Commémoration des morts ou simplement jour des Morts, est une célébration catholique qui a lieu le 2 novembre, le lendemain du jour de la Toussaint, selon la forme ordinaire du rite romain.

La Commémoration des morts a été instituée pour obtenir de Dieu qu'il délivre ou soulage les âmes du purgatoire.

Les premiers textes qui parlent d'un office spécifique pour les morts datent du IXe siècle. Amalaire, diacre puis abbé de Metz, en fait mention dans « De ecclesiasticis officiis » écrit vers 820.

En 998, Odilon, abbé de Cluny, institue, le 2 novembre, une journée consacrée à la commémoration de tous les fidèles trépassés. Le pape Léon IX (pape de 1049 à 1054) approuvera cette décision. La commémoration des fidèles défunts se répand alors dans toute la chrétienté. Au XIIIe siècle, elle entre dans la liturgie romaine et devient une fête universelle dans l'Église.

Si elle commémore les défunts, cette célébration, est aussi, en un sens, la fête des vivants. L'Eglise catholique professe la foi en l'immortalité de l'âme. La prière pour ceux qui nous ont quittés est ainsi marquée du sceau de l'espérance. « Ceux qui sont passés sur l'autre rive sont aussi, et davantage, vivants que nous ».

Relire aussi : 1er novembre - La Toussaint

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 00:02

Les indépendantistes algériens emmenés par le tout jeune parti indépendantiste le FLN (Front de Libération National), d'Ahmed Ben Bella commettent de nombreux attentats causant une dizaine de victimes musulmanes aussi bien qu'européennes.

En France, l'événement à peu de retentissement, pourtant c'est le début d'une guerre de décolonisation qui durera 8 ans !

Quelques mois plus tôt, en Indochine, les Français ont été défaits par le Vietminh. Les indépendantistes algériens y voient un encouragement à se lancer à leur tour dans la lutte armée contre la puissance coloniale, bien qu'ils soient en très petit nombre (quelques centaines au plus) et presque totalement dépourvus d'armes.

Divisés en plusieurs partis, dont le MTLD de Messali Hadj et l'UDMA de Ferhat Abbas, ils forment au printemps 1954 un Comité révolutionnaire d'union et d'action (CRUA). Celui-ci choisit la date du 1er novembre pour déclencher l'insurrection. Une trentaine d'attentats plus ou moins désordonnés ont lieu en ce jour de la Toussaint : récoltes incendiées, gendarmerie bombardée...

Surnommés « fellagha » (en arabe coupeurs de route ou bandits de grand chemin), les indépendantistes souffrent d'être encore très minoritaires et sans soutien consistant dans la population musulmane.

Le ministre de l'Intérieur, François Mitterrand, promet de mettre tout en œuvre pour arrêter les « hors la loi ». Avec emphase, il déclare le 12 novembre 1954 : « Des Flandres au Congo, il y a la loi, une seule nation, un seul Parlement. C'est la Constitution et c'est notre volonté ».

 

Relire aussi :

14 juin 1830 - Les Français débarquent en Algérie

25 mai 1958 - De Gaulle est appelé à la présidence du Conseil

4 juin 1958 - De Gaulle à Alger : « Je vous ai compris »

8 avril 1962 - Les Français approuvent les Accords d'Évian

25 septembre - Journée nationale d'hommage aux Harkis et aux autres membres des formations supplétives

Chronologie de la guerre d'Algérie

 

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 00:01

1er novembre 1954 : déclenchement de l'insurrection armée par le F.L.N. (Voir détails)

25 janvier 1955 : Jacques Soustelle est nommé gouverneur général avec pour mission de négocier des réformes avec les modérés algériens.

5 février 1955 : Pierre Mendès France, Président du Conseil, propose un plan de réformes en Algérie, mais, mis en minorité, est contraint à démissionner.

1er avril 1955 : Edgar Faure, Président du Conseil, instaure l'état d'urgence dans une partie de l'Algérie.

12 mars 1956 : l'Assemblée nationale vote la loi sur les « pouvoirs spéciaux » pour l'Algérie.

20 août 1956 : congrès de La Soummam où le F.L.N. définit sa stratégie.

7 janvier 1957 : début de la bataille d'Alger.

13 mai 1958 : les Européens prennent le gouvernement général à Alger. Création d'un Comité de salut public à Alger présidé par le général Massu.

16 mai 1958 : des manifestations de « fraternisation » entre Européens et Musulmans ont lieu sur la place du Forum à Alger

1er juin 1958 : de Gaulle investi par l'Assemblée nationale, avec pouvoirs spéciaux.

4 juin 1958 : de Gaulle dit aux colons d'Alger : « Je vous ai compris. » (Voir détails)

19 septembre 1958 : le Gouvernement provisoire de la République algérienne (G.P.R.A.) dirigé par Ferhat Abbas est formé au Caire.

28 septembre 1958 : la nouvelle Constitution est approuvée par référendum. 79 % de oui en métropole, 95 % en Algérie

5 octobre 1958 : naissance de la Ve république.

23 octobre 1958 : de Gaulle propose la « paix des braves » au F.L.N.

16 septembre 1959 : de Gaulle reconnaît le droit à l'autodétermination du peuple algérien.

24 janvier au 1er février 1960 : semaine des barricades

22 avril 1961 : tentative de putsch des anciens généraux Salan, Challe, Jouhaud et Zeller.

17 octobre 1961 : la manifestation des « Français musulmans d'Algérie » à Paris est sévèrement réprimée.

18 mars 1962 : signature des accords d'Évian donnant l'indépendance à l'Algérie.

189 mars 1962 : Cessez-le feu l'Algérie. (Voir détails)

26 mars 1962 : fusillade de la rue d'Isly, les militaires ouvrent le feu sur les Européens qui manifestent contre les accords d'Évian: 46 morts et 200 blessés.

3 juillet 1962 : proclamation par la France de l'indépendance de l'Algérie.

5 juillet 1962 : massacre d'Oran (trois mois et demi après le cessez-le-feu de la Guerre d'Algérie !)

5 juillet 1962 : La déclaration officielle de l'indépendance de l'Algérie.

22 août 1962 : Attentat contre de Gaulle au Petit-Clamart, perpétré par l'OAS.

 Chronologie de la guerre d'Algérie

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 00:01

 

Origine du mot Halloween

Halloween, mot anglais, est l’abréviation de All Hallow’s Eve, c’est à dire « La veille avant la Toussaint » (Hallow venant de Holy : saint).

Origine du mot Halloween

La véritable origine d’Halloween

On a tendance à croire que cette fête nous vient directement des Etats-Unis…

C’est un peu plus compliqué que cela !

Les druides celtes (prêtres païens) pensaient que, la nuit du 31 octobre, les fantômes, les sorcières et les mauvais esprits entraient dans le corps d’un animal ou d’une personne. Pour y remédier les Celtes portaient des costumes effrayants et faisaient de grands feux pour les chasser.

Les couleurs d’Halloween sont aussi d’origine celtique : le orange est la couleur des moissons et le noir celle des longues nuits d'hiver.

Les druides pensaient également que les chats noirs avaient des pouvoirs spéciaux et qu’ils pouvaient sentir la présence des esprits. Après les invasions romaines en pays celte, ceux-ci se retranchèrent sur les îles irlandaises.

Voilà la raison pour laquelle l'Halloween est célébré dans ce pays.

Pour récupérer cette fête païenne, les chrétiens ont placé au premier novembre la fête de tous les saints (Toussaint). Alors que l'halloween disparaissaient ou presque en Europe (sauf en Irlande), voici que cette fête arrive en Amérique (Etats-Unis et Canada en même temps que les premiers Irlandais). Elle évoluera pour devenir une fête d'enfants (petits et grands) presqu'aussi important que Noël.

http://fc09.deviantart.net/fs12/i/2006/303/d/3/Trick_or_treat_by_Radojavor.jpg

Les déguisements d’Halloween

L’habitude de se déguiser en fantômes pour Halloween vient également des Celtes. Autour du feu allumé par les druides pour guider les esprits, les Celtes s’habillaient d’horribles et effrayants vêtements de façon à ce que les démons les prennent pour d’autres démons et ne leur fassent pas de mal.

On prétendait qu’à cette soirée les fantômes sortaient de leurs tombeaux et que les sorcières chevauchaient à travers les airs des balais ou des chats noirs.

déguisements d’Halloween

Les citrouilles et les bonbons

À l’origine, le symbole d'Halloween était un navet contenant une bougie pour commémorer la légende de Jack-o'-lantern (Jack à la lanterne), condamné à errer éternellement dans l'obscurité entre l'enfer et le paradis en s'éclairant d'un tison posé dans un navet.

Le navet d'halloween fut progressivement remplacé par une citrouille d'halloween, elle-même remplacée quelquefois par un potiron : on le découpe pour y dessiner, en creux, un visage grimaçant, puis on place une bougie en son centre.

L'événement principal de la fête est le « passage de l'Halloween » durant lequel des enfants déguisés vont de porte en porte pour réclamer des friandises.

Les petits anglophones crient « Trick or treat ! », qui signifie « Des bonbons ou un mauvais tour ! ».

Halloween s'est très bien adapté ces dernières années à la vieille Europe. Encore inconnue à la fin du siècle dernier en France, Halloween est devenue une fête incontournable pour les enfants.

Les enfants, en groupe, vont de portes en portes, réclamant bonbons et friandises. Et gare à celui qui refuse…

Des bonbons ou un mauvais tour !

La légende de Jack'o lantern

La légende raconte que Jack était un vieil homme ivrogne, radin et méchant. Un jour qu'il buvait au pub, le diable lui apparu pour lui acheter son âme. Rusé, Jack parvint à le convaincre de boire avec lui et lorsque qu'il fut temps de payer, le diable se changea en pièce.

Jack prit la pièce de six pence. Il la mit dans sa bourse qui dit-on avait une serrure en forme de croix, empêchant ainsi le diable de partir.

Le diable finit par convaincre Jack de le libérer contre la promesse qu'il le laisserait tranquille et qu'il ne le prendrait jamais en enfer.

Le jour où Jack mourut il se rendit au Paradis d'où il fut chassé à cause de sa méchanceté. Ne sachant où aller il se rendit en Enfer où le diable fut bien content de lui rappeler sa promesse. En désespoir de cause, Jack négocia avec le diable pour qu'il lui donne une braise pour y voir clair dans la nuit éternelle. Jack plaça sa braise dans un navet creusé et depuis il erre éternellement sa lanterne à la main.

 

Relire aussi : 1er novembre - La Toussaint

Repost 0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 00:01

30 octobre 1762 : Naissance d'André Chénier

André Marie de Chénier, alias André Chénier, est né à Constantinople le 30 octobre 1762. Poète français, il est surtout connu pour avoir joué un rôle dans l'affaire de corruption du procès de Louis XVI.

Arrêté en mars 1794, il est jugé puis pendu le 25 juillet de la même année.

André Chénier

 

30 octobre 1871 : Naissance de Paul Valéry

Naissance à Sète (Hérault) du poète, essayiste et épistémologiste français Paul Valéry. S'étant d'abord imaginé aux métiers de la mer, il est tenté par l'Ecole navale, mais est très tôt rattrapé par les lettres et la poésie, vocation que sa rencontre avec Mallarmé concrétisera. Rédacteur au ministère de la Guerre (1895), secrétaire chez Havas (1900), il se distingue par une approche exigeante de ses vers, qui soulignent la prééminence du langage. Ses célèbres Cahiers témoignent de cette volonté réflexive « totale », y traitant de psychologie, de création littéraire, d'esthétique, ou de l'avenir des civilisations. Il meurt à Paris le 20 juillet 1945.

Paul Valéry

 

30 octobre 1873 : Naissance de Madero – « père de la Révolution mexicaine »

Naissance de Francisco Indalecio Madero, surnommé « el apóstol de la Revolución » (« l'apôtre de la révolution ») à San Pedro Coahulla au Mexique.

Son élection à la tête de la présidence de la République du Mexique, le 6 novembre 1911, avec le soutien des Etats-Unis, mit fin au pouvoir du général Porfirio Díaz, gouvernance forte (connue sous le nom de « porfiriat ») qu'il occupait depuis 1876. Artisan des libertés démocratiques et des réformes sociales radicales, il ne put malgré tout tenir tête aux forces révolutionnaires des successeurs de Díaz (dont son neveu, Felix, et le général Victoriano Huerta), et fut assassiné le 22 février 1913, à Mexico.

Francisco Indalecio Madero

 

30 octobre 1894 : Naissance de Jean Rostand

Fils d'Edmond Rostand et de Rosemonde Gérard, Jean Rostand naît le 30 octobre 1894. Il mène de front plusieurs ambitions en tant que biologiste, moraliste, philosophe et historien des sciences. Spécialiste de l'hérédité, il met en garde contre les apprentis sorciers, représentés par le courant eugéniste. Pacifiste, il milite contre l'armement atomique tout en provoquant l'admiration pour son honnêteté intellectuelle. Académicien en 1959, il poursuit son travail de vulgarisation jusqu'à son décès en septembre 1977.

Jean Rostand

 

30 octobre 1917 : Naissance de Maurice Trintignant

Maurice Trintignant est né le 30 octobre 1917 à Sainte-Cécile-les-Vignes, dans le Vaucluse. Il débute sa carrière de pilote de course à l'âge de 21 ans. Surnommé « Pétoulet », il est le premier Français de l'histoire à avoir gagné un Grand prix de Formule 1. Il est par ailleurs un des seuls Français à courir pour l'écurie Ferrari dans les années 50. Il a pris sa retraite en 1964 après 27 ans de carrière et 44 succès. Maurice Trintignant est décédé à Nîmes le 13 février 2005.

Maurice Trintignant

 

30 octobre 1918 : Naissance de Jacques Faizant

Jacques Faizant, né le 30 octobre 1918 à Laroquebrou et décédé le 14 janvier 2006 à Suresnes est un dessinateur de presse français, célèbre éditorialiste du Figaro, collaborateur de divers supports de presse.

Jacques Faizant

 

30 octobre 1932 : Naissance de François Louis Malle

Cinéaste français, Louis Malle est né le 30 octobre 1932 à Thumeries. Sa passion pour le cinéma croît un peu plus à chaque fois qu'il emprunte la caméra 8mm de son père. Il s'inscrit donc à l'Institut des hautes études cinématographiques. Parmi ces succès, il y a le Monde du silence, Ascenseur pour l'échafaud ou encore Au revoir les enfants. Il est décédé le 23 novembre 1995.

Louis Malle

 

30 octobre 1937 : Naissance de Claude Lelouch

Claude Lelouch, né le 30 octobre 1937 à Paris, dans le 9e arrondissement d’un père juif algérien et d’une mère catholique.

Il est réalisateur, producteur, scénariste et cadreur (il cadre lui-même tous ses films). Sa filmographie compte plus de 40 films dont Un homme et une femme, Le voyou, L'aventure c'est l'aventure, Les Uns et les Autres, Partir, revenir, Itinéraire d'un enfant gâté, Tout ça... pour ça !, Roman de gare…

Claude Lelouch

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 00:01

29 octobre 1922 : Mussolini prend le pouvoir

Suite à la marche sur Rome, Le roi d'Italie Victor-Emmanuel III demande officiellement au chef du parti national fasciste d'assurer la nouvelle formation d'un gouvernement. Dès le lendemain Benito Mussolini devient le nouveau président du Conseil italien. Il cumule les mandats : Président du Conseil, ministre de l'Intérieur, ministre des Affaires étrangères. Mussolini sera le premier homme d'Etats d'Europe occidentale à former un gouvernement qui se proclame ouvertement non-démocratique.

 

29 octobre 1929 : Le mardi noir - Effondrement des cours à la Bourse de New York

Le 29 octobre (Mardi noir ou Black Tuesday), le volume échangé atteint 16,4 millions de titres. Les téléimprimeurs ont jusqu'à deux heures et demie de retard sur les cours.

L'indice Dow Jones perd encore 12 % et les gains d'une année de hausse disparaissent. John Kenneth Galbraith écrit qu'il s'agit du « jour le plus dévastateur dans l'histoire de la Bourse de New York, et peut-être aussi dans toute l'histoire des Bourses. » Winston Churchill, qui se trouve alors à New York, affirme être le témoin du suicide d'un spéculateur qui se serait jeté par la fenêtre.

L'événement n'a jamais été confirmé, et il est à l'origine des légendes sur les nombreux spéculateurs qui se seraient ainsi défenestrés.

Ce jour marque également le début d'une profonde dépression qui va affecter l'économie tout au long des années 30.

 

29 octobre 1929 : Le mardi noir - Effondrement de la Bourse de Montréal

Dans le sillage de la chute de la Bourse de New York, la Bourse de Montréal connaît une journée difficile.

Un nombre record de 382. 521 actions est négocié, certains titres perdant jusqu'à 40 points.

 

29 octobre 1955 : naufrage du Novorossiisk

Le cuirassé de la marine soviétique Novorossiisk fait naufrage dans le port de Sébastopol suite à l'explosion d'une mine marine allemande de la seconde guerre mondiale, 609 morts.

 

29 octobre 1972 : détournement d’un avion de ligne par des Palestiniens

Des Palestiniens détournent un avion de ligne ouest-allemand et obtiennent la libération de trois terroristes responsables du massacre des athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich.

 

29 octobre 1999 : Le cyclone d'Orissa fait des milliers de victimes

Un cyclone tropical (04B de 1999 ou cyclone d'Orissa) ravage une partie de l'État d'Orissa, sur la côte est de l'Inde : 9.388 morts. Les dommages sont évalués à plus de 4,5 milliards $US.

 

29 octobre 2003 : La Californie brûle

Au moins 22 personnes sont tuées, quelque 2. 700 habitations détruites et 300 000 hectares brûlés par les incendies qui ravagent depuis plusieurs jours le sud de la Californie, attisés par des vents chauds soufflant du désert.

 

29 octobre 2005 : Attentats à New Delhi

Le 29 octobre 2005 un triple attentat fait 61 morts et 210 blessés samedi dans des quartiers fréquentés de New Delhi. Les explosions ont frappé samedi après-midi à intervalles rapprochés les marchés populaires de Paharganj (17h40 heure locale), situé près de la gare ferroviaire, et de Sarojini Nagar, au sud de la ville. Une troisième déflagration s'est produite à bord d'un autobus dans le quartier de Govindpuri près de la zone industrielle d'Okhla (sud), selon la police.

 

29 octobre 2006 : crash d'un avion de ligne au Nigéria

Un avion de la compagnie nigériane ADC s'est écrasé aux abords de l'aéroport d'Abuja.

Au total, 104 personnes se trouvaient à bord, mais seulement 6 passagers ont survécu.

L'appareil s'est écrasé peu après son décollage et a pris feu en touchant le sol.

Parmi les victimes se trouvent d'importantes personnalités gouvernementales, des sénateurs, ainsi que le fils d'un ancien président.

Une autre victime est le sultan de l'Etat de Sokoto, Muhammadu Maccido, considéré comme le chef spirituel des musulmans au Nigeria.

 

Repost 0
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 23:01

28 octobre 1585 : Naissance de Cornelius Jansen

Cornelius Jansen, ou Jensenius dans sa forme latine, fut évêque d'Ypres et théologien. Né le 28 octobre 1585 au sein d'une famille modeste, il entre dès 1602 à l'université de Louvain, où il s'attache au mouvement soutenant Saint-Augustin. Cornelius Jansen mourut de la peste en 1640.

 

28 octobre 1696 : Naissance de Maurice de Saxe

Maurice de Saxe voit le jour le 28 octobre à Goslar en Saxe. Il est le fruit d'un adultère entre la comtesse de Königsmark, Marie-Aurore, et Frédéric-Auguste Ier.

Il devient condottiere (chef d'armée de mercenaires) et maréchal général des camps et armées du roi et participe aux guerres de succession de Pologne et d'Autriche.

Il est ainsi nommé maréchal de France, chevalier de l'Aigle blanc, comte de la Raute puis comte de la Saxe. Il s'éteint le 30 novembre 1750 à Chambord en France.

 

28 octobre 1767 : Naissance de Marie Sophie de Hesse-Cassel

Marie Sophie de Hesse-Cassel, reine consort du Danemark et de Norvège, naît le 28 octobre 1767. Mariée en 1790 à son cousin germain, le futur Frédéric VI, régent du royaume depuis 1784, elle ne devient officiellement reine qu'à la mort de son beau-père en 1808. Après la perte de la Norvège au profit de Napoléon Ier en 1814, elle ne sera plus que reine du Danemark, jusqu'à sa mort le 21 mars 1852.

 

28 octobre 1846 : Naissance d'Auguste Escoffier

Georges Auguste Escoffier fait des études dans la restauration et commence à travailler dans des petits établissements. Il s'installe ensuite à Paris puis est fait prisonnier lors de la guerre de 1870. A son retour, il achète un local et monte son restaurant. Il collabore avec César Ritz et devient un chef très populaire.

 

28 octobre 1909 : Naissance de Francis Bacon

Francis Bacon, peintre britannique est né le 28 octobre 1909 à Dublin. Rejeté par sa famille à cause de son homosexualité, il voyage en Europe, notamment à Berlin et Paris, où il peint ses premiers tableaux, très influencés par Picasso. De retour à Londres, il expose ses œuvres. Le succès est immédiat et ne le quittera pas.

 

28 octobre 1920 : Naissance de Roger Lanzac

Roger Lanrezac, (Roger Lanzac pour le petit écran) est né le 28 octobre 1920 à Conakry (en Guinée, alors colonie française). Animateur de télévision et de radio, il a commencé comme chanteur, jouant dans des opérettes, tout en remplaçant de temps en temps Zappy Max, l'homme de radio. Il prend son élan dans les Radio-Circus et goûte aux spectacles de cirque ce qui l’amènera à animer de 1962 à 1976 l'émission La Piste aux étoiles. Il a également pris la suite de Guy Lux en animant, jusqu'à son éviction en 1968, l'émission Télé Dimanche. Il a aussi marqué l'histoire de la radio en animant l'émission de France Inter, Le jeu des 1000 francs jusqu'en 1965.

Il est décédé le 25 novembre 1996 à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde).

 

28 octobre 1944 : Naissance de Michel Gérard Joseph Colucci, dit Coluche

Coluche, humoriste et comédien français, est né le 28 octobre 1944 à Paris. Il s'attaque sans tabou aux valeurs morales et politiques de son époque. Il se présente par provocation à l'élection présidentielle de 1981 (lire l’article http://aujourdhui.over-blog.fr/article-30-octobre-1980-coluche-est-candidat-a-la-presidentielle-86864747.html ). En 1984, il fonde les Restos du cœur et est récompensé pour son rôle dans Tchao Pantin par un César du meilleur acteur. Il meurt deux ans plus tard dans un accident de moto.

 

28 octobre 1955 : Naissance de Bill Gates

William Henry Gates III, dit « Bill » Gates, est le 28 octobre 1955 à Seattle, dans l'État de Washington, aux États-Unis. Il fonda en 1975, à l'âge de 20 ans, avec son ami Paul Allen, la société de logiciels de micro-informatique Micro-Soft (renommée depuis Microsoft). Son entreprise acheta le système d'exploitation QDOS pour en faire le MS-DOS, puis conçut Windows, tous deux en situation de quasi-monopole mondial.

 

28 octobre 1964 : Naissance de Mouss Diouf

Pierre Moustapha Diouf, dit Mouss Diouf, est né le 28 octobre 1964 à Dakar.

Mouss Diouf immigre à Marseille avec sa famille à l'âge de quatre ans. Les Diouf partent ensuite vivre à Paris et s'établissent finalement à Bobigny (Seine-Saint-Denis)[2]. D'abord tenté par la boxe, Mouss Diouf se lance dans la comédie.

Il est décédé le 7 juillet 2012 à Marseille.

 

Joyeux anniversaire à Eros Ramazzotti (1963), Julia Roberts (1967) et Ben Harper (1969)…

 

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 23:01

Le 27 octobre 1870, le maréchal François Achille Bazaine capitule à Metz avec son armée intacte de 180.000 hommes, réduisant à néant les chances de sursaut de la France face à l'offensive allemande.

La guerre entre la France et la Prusse a aboutit deux mois plus tôt à la capture de Napoléon III à Sedan. L'armée de Bazaine était le dernier espoir de la France.

maréchal François Achille Bazaine

Après la capture de l'empereur, les Français, sans cesser de se battre, avaient instauré la IIIe République et Gambetta avait échappé en ballon au siège de Paris pour lever en province de nouvelles armées. Ces armées de volontaires, mal équipées et inexpérimentées, avaient du moins l'avantage du nombre, aussi longtemps que le gros des troupes ennemies était fixé autour de Metz et de Paris.

Cependant à Metz, le maréchal Bazaine refuse de se rallier au Gouvernement de la Défense nationale. Il considère l'avènement de la République comme un danger plus grand encore que la victoire ennemie et le démembrement prévisible du pays.

Bezaine renonce donc à poursuivre le combat avec l'espoir d'obtenir de Bismarck le droit de se retirer au centre du pays et, une fois la paix revenue, « défendre l'ordre social contre les mauvaises passions ». Avec cette capitulation, il livre aux Allemands 3 maréchaux, 6.000 officiers et 173.000 soldats !

 

Trois ans plus tard, Bazaine passera en Conseil de guerre. Condamné à mort, il sera gracié par le maréchal-président Mac-Mahon.

Bénéficiant d'obscures complicités, il trouvera en définitive le moyen de s'enfuir à l'étranger. Il mourra à Madrid en 1888 des suites d'un attentat commis par un individu venu de France.

 

Relire aussi : 2 septembre 1870 - Napoléon III vaincu à Sedan

Repost 0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 23:01

Le mardi 26 octobre 1976, le programme sur l’homme et la biosphère de l’UNESCO érige le parc national de Yellowstone au rang de réserve de biosphère.

Ce concept permet de protéger des sites identifiés comme des écosystèmes fondamentaux pour la planète et de gérer leur intégration aux zones peuplées environnantes.

situation Parc National de Yellowstone carte Parc National de Yellowstone

Yellowstone ou « Pierre Jaune» en français tire son nom de la couleur des rochers du grand canyon de Yellowstone formé lors des glaciations et érodé par la rivière.

Situé dans les Montagnes Rocheuses, à une altitude moyenne de 2.500 mètres, le Parc National de Yellowstone est célèbre pour ses phénomènes géothermiques : y sont concentrés plus de 300 geysers (particulièrement spectaculaires) et 10.000 phénomènes géothermiques. Sources d'eau chaude, fumerolles, cascades et canyons le singularisent tout autant.

La rivière Yellowstone traverse le parc du sud au nord tout en créant un vaste lac éponyme en voyant son cours s'évaser avant de s'écouler entre les parois, hautes de 335 mètres, du Grand Canyon de Yellowstone, franchissant deux impressionnantes chutes de 34 et 95 mètres.

Cette réserve naturelle exceptionnelle de 8983 km2 abrite une faune diverse et variée composée, notamment, de nombreux grands mammifères : ours noirs, grizzlys, coyotes, loups, élans, ainsi que de troupeaux sauvages de bisons et de wapitis.

Ce parc constitue donc un des derniers écosystèmes intacts des zones tempérées.

Parc National de Yellowstone

Parc National de Yellowstone

attractions Parc National de Yellowstone

faune Parc National de Yellowstone

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 23:01

Le Duc des Francs, Charles Martel, vient au secours du Duc Eudes d’Aquitaine, en arrêtant l'avancée des Sarrasins en France.

http://histoireenprimaire.free.fr/images/islam_empire_grand.jpeg

L’invasion arabe

En 711, soit à peine 80 ans après la mort de Mahomet, les Sarrazins franchissent Gilbraltar, et conquièrent l'Espagne sur les Wisigoths.

Ils traversent la péninsule et occupent en 719 le Languedoc actuel.

712-725 : 1ère raids sarrasins en France, par l'Est.

Les Maures prennent la Septimanie (Narbonne en 720) et se répandent en Provence jusqu'aux Alpes. Les arabes d'El-Samah sont arrêtés par les armées du duc Eudes (aidées de quelques troupes de Charles Martel) près de Toulouse en 721 : c'est la 1ère défaite.

732 : 2ème raid sarrasin, par l'Ouest.

Partis de Pampelune durant l'été, 15.000 combattants guidés par Abd-el-Rahman envahissent le territoire basque évitent cette fois Toulouse et passent par Roncevaux pour prendre Bordeaux.

Le 25 octobre 732, après avoir rassemblé une armée à la hâte, Charles Martel rejoint les troupes musulmanes à proximité d'une voie romaine reliant Châtellerault à Poitiers et met un terme à leur percée fulgurante. Leur chef est tué pendant la bataille et les vaincus se retirent.

Les Sarrasins se replient sur la Septimanie.

http://oc.land.free.fr/djihad.jpg

 

On a coutume de retenir que « Charles Martel arrêta les arabes à Poitiers en 732 ».

Il s’agissait plus précisément d’un simple coup d'arrêt à une razzia (incursion rapide en territoire étranger, dans le but de faire du butin).

En effet, Abd el-Rhamann, gouverneur d’Espagne et général arabe, à la tête de ses troupes, composées d’Arabes ainsi que de Berbères fraîchement convertis à l’islam, projetait de remonter jusqu’au riche sanctuaire de Saint-Martin de Tours. Il avait en fait l’intention de s’en approprier les richesses avant de s’en retourner au sud des Pyrénées.

http://images.blog-24.com/970000/972000/972064.gif

Le 25 octobre 732, Charles Martel stoppe donc cette incursion.

Il pourchassa les Musulmans et s’empara au passage des Evêchés de la Loire. Eudes était trop affaibli pour pouvoir défendre son Duché d’Aquitaine… Charles Martel en profita pour continuer sa progression : il s’empara ainsi des évêchés de la Loire puis descendit dans le Midi qu’il saccagea consciencieusement… Il en chassa les quelques chefs musulmans qui s’y étaient installés quelques années plus tôt.

 

L'armée musulmane ayant battu en retraite, les Francs reprennent le siège de Narbonne mais la ville, bien fortifiée, résiste tant bien que mal.

De dépit, Charles abandonne le siège et saccage consciencieusement les autres villes de la région.

C'est peut-être à cette occasion que le chef des Francs, père de Pépin le Bref et grand-père de Charlemagne, aurait gagné le surnom de Charles Martel («celui qui frappe comme [ou avec] un marteau»).

 

Il appartiendra donc à son fils, le roi Pépin le Bref, de conquérir Narbonne et de chasser définitivement les musulmans de Septimanie en 759, trois ou quatre décennies après leur arrivée.

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 23:01

C’est l'anniversaire de l'Organisation des Nations Unies !

logo ONU

En 1971, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution déclarant que le 24 octobre, « Journée des Nations Unies ».

Une journée mondiale consacrée à l'organisme qui est lui-même à l'origine d'un grand nombre de journées mondiales !

Le choix de cette date a été arrêté pour marquer l'anniversaire de la création de cette organisation mondiale, le mercredi 24 octobre 1945.

Cette institution a été créée afin de préserver les générations futures du fléau de la guerre, à réaffirmer la foi des pays membres envers les droits fondamentaux de l’homme, à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

 

Elle est déclarée jour férié international par la résolution 2782 de l'Assemblée générale des Nations unies le 6 décembre 1971.

L'Assemblée recommande qu'elle soit célébrée comme telle par tous les États membres de l'ONU....

 

Lire aussi : 25 avril 1945 - Conférence de San Francisco

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 23:01

A quatre heures du matin, Mallet annonce au commandant de la caserne Popincourt à Paris... la mort de l'Empereur. Le général aristocrate profite en fait de l'interminable campagne de Russie et de la difficulté de communication avec la Grande armée pour évincer Napoléon Ier du trône.

http://napoleonbonaparte.files.wordpress.com/2007/12/blog-portrait-general-malet.jpg?w=470 

Mis à la retraite en 1808, le général Malet rêve de se venger de l'empereur. Cette année là, sa première tentative échoue : il est arrêté et enfermé dans une maison de santé où il se lie avec des prisonniers royalistes qui exaltent sa haine du tyran.

Il met alors au point un plan pour instaurer un gouvernement provisoire composé de républicains et de royalistes. Pendant que Napoléon combat en Russie, il s'évade dans la nuit du 22 au 23 octobre 1812 et passe à l'action.

Dans la matinée, il forme un gouvernement provisoire et annonce la fin de la guerre. A 9 heures du matin il est le maître de la capitale.

 

Mais, à midi le préfet de police de Paris, Dubois est tenu informé du complot et arrête Mallet.
Les généraux Malet, Guidal et Lahorie, traduits le 29 octobre 1812 devant un conseil de guerre, sont fusillés le jour même dans la plaine de Grenelle avec douze autres personnes

 

Lien du jour : Coup d’État manqué du général Malet contre l’Empire le 22 octobre 1812

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 23:01

Le 22 octobre 1879, après d'innombrables essais qui témoignent d'une rare détermination, l'Américain Thomas Edison réussit à produire un éclairage durable en faisant passer du courant à travers un filament de carbone, dans une ampoule sous vide.

Edison ampoule électrique

Un bricoleur de génie

Né à Milan (Ohio) 32 ans plus tôt, Thomas Alva Edison est éduqué par sa mère. Dès l'âge de douze ans, il multiplie les « petits boulots » tout en menant les expériences scientifiques.

À 22 ans, il vend son premier brevet et reçoit 40.000 dollars pour perfectionner une machine à transmettre les cours de la Bourse.

L'inventeur ouvre dans le New Jersey une première usine dédiée au matériel télégraphique.

En 1877, Edison invente le phonographe, avec un cylindre tournant sur lequel est enregistrée la voix humaine. Cet appareil, lui apporte un début de célébrité.

Il atteint les sommets de la gloire l'année suivante avec l'invention de l'ampoule électrique.

D'autres avant lui avaient essayé sans succès de mettre au point une lampe d'éclairage.

Avec l'invention de Thomas Edison, l'éclairage artificiel était enfin né.

Les villes, les campagnes, les maisons allaient enfin pouvoir être éclairées quelles que soient les conditions atmosphériques, de nuit bien sûr mais aussi de jour si nécessaire.

En homme d'affaires avisé, il installe à New York un générateur de courant pour alimenter les ampoules qu'il vend à la municipalité.

Repost 0
20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 23:01

Le 21 octobre 1520, Fernand de Magellan franchit le détroit à la pointe sud du continent américain. Le navigateur baptise la Terre de Feu et l'Océan Pacifique.

Fernand Magellan

La traversée du détroit long de 330 milles marins soit 611 kilomètres, eut lieu du 21 octobre au 27 novembre 1520.

Pour la première fois de l’histoire, un Européen a traversé un détroit situé au sud de l’Amérique reliant l’océan Atlantique à l’océan Pacifique. Magellan donnera ainsi son nom à ce détroit très utilisé avant l’ouverture du canal du Panama.

Le détroit de Magellan (estrecho de Magallanes en espagnol) est un passage maritime situé au sud du Chili en Patagonie, dans la région de Magallanes et de l'Antarctique chilien.

Il sépare, du côté nord, le continent sud-américain, et du côté sud, la Grande Île de Terre de Feu.

Ce détroit est une ancienne vallée glaciaire creusée lors des périodes froides par un gigantesque glacier qui prenait naissance dans la Cordillère des Andes, au sud-ouest du détroit. Ce glacier s'écoulait vers l'est en direction de l'océan Atlantique.

Cette vallée a été envahie par la mer à l'issue de la dernière glaciation.

http://www.infocapagde.com/users_private/tango/ag09-10-18-Magellan-detroit.jpg

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 23:01

20 octobre 1677 : naissance de Stanislas Leszczynski, roi de Pologne

Stanislas Leszczynski vient de l'aristocratie polonaise. Après avoir envahi la Pologne, le roi de Suède, Charles XII, fait élire Stanislas Leszczynski roi des Polonais.

Il reste sur le trône jusqu'en 1709, date à laquelle Charles XII est fait prisonnier. Il est aidé par Léopold Ier et vit assez modestement. En 1725, sa fille se marie avec Louis XV.

Après avoir tenté de restaurer son pouvoir en Pologne sans succès, il est proclamé duc de Lorraine et de Bar par la couronne France et y passe le reste de sa vie. Il est décédé le 23 février 1766.

Stanislas Leszczynski, roi de Pologne

20 octobre 1854 : naissance d'Alphonse Allais

Alphonse Allais étudie la pharmacie mais n'étant pas intéressé par cette carrière, son père lui coupe les vivres. Il travaille alors en tant que journaliste dans diverses revues.

En 1883, il signe un article dans « Le chat noir » dont il devient directeur en 1886. Parallèlement, il publie des recueils et devient très populaire dans la capitale. Son style d'écriture humoristique plaît à son public. En 1899, il devient rédacteur en chef du "Sourire", un journal humoristique.

Alphonse Allais

20 octobre 1854 : naissance d'Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud débute sa production littéraire dès l'âge de 15 ans. A partir de 20 ans, il décide de ne plus écrire. Il devient célèbre pour ses idées anti-bourgeoises et marginales. Dans les années 1870, il fait la rencontre de Verlaine avec qui il entretient une relation amoureuse. Ensemble, ils voyagent en Angleterre. Il part ensuite à l'aventure en Ethiopie ainsi qu'en Afrique. Il rentre en France où il meurt d'un cancer en 1891.

Arthur Rimbaud

20 octobre 1925 : naissance de Roger Hanin

Roger Jacob Lévy, acteur, réalisateur et écrivain français (sous le nom de Roger Hanin), est né le 20 octobre 1925 à Alger (alors en Algérie française).

Roger Hanin

20 octobre 1939 : naissance de Daniel Prévost

Daniel Prévost est un comédien et humoriste français, né le 20 octobre 1939 à Garches (Seine-et-Oise, aujourd'hui Hauts-de-Seine).

Mais c'est dans la fin des années 1970 qu'il va devenir célèbre avec ses chroniques dans Le Petit Rapporteur (1975 - 1976) de Jacques Martin (une émission comique où va également percer Pierre Desproges).

Daniel Prévost

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 23:01

Le 19 octobre 1926, Arthur Balfour (Premier ministre du Royaume-Uni) clôt la Conférence impériale britannique et reconnaît l'autonomie des différentes colonies du Royaume-Uni.

Ces dernières font dorénavant partie du Commonwealth of Nations, devenu le nom officiel de l'Empire britannique.

 

Le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande furent les premiers États à y entrer. Les pays membres du Commonwealth collaborent dans le cadre d'objectifs communs tout en conservant leur autonomie.

Le Statut de Westminster, adopté le 11 décembre 1931, accentuera encore plus cette souveraineté.

 

Aujourd'hui encore, le Commonwealth, qui compte cinquante-quatre États membres, est dirigé (symboliquement) par le souverain du Royaume-Uni.

L'originalité du Commonwealth provient de son organisation : les pays membres sont unis par leurs intérêts communs, mais sont indépendants. Ils ne sont liés par aucun traité et peuvent rester neutres lorsqu'un conflit engage un ou plusieurs d'entre eux.

carte Commonwealth

Repost 0
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 23:01

18 octobre 1534 : L'Affaire des placards

Dans la nuit du 18 octobre 1534, des protestants placardent des proclamations contre la messe jusque sur la porte de la chambre de François 1er, à Amboise.

Ils insultent la religion catholique, son clergé et ses rites en des termes si injurieux que même des protestants les désapprouvent.

 

18 octobre 1685 : Révocation de l'édit de Nantes

Voir le détail

 

18 octobre 1748 : Signature du traité D'Aix-la-Chapelle

Le second traité d'Aix-la-Chapelle fut signé à l'issue d'un congrès qui y fut assemblé le pour terminer la guerre de Succession d'Autriche, et dont les négociations durèrent du 24 avril au 18 octobre 1748.

 

18 octobre 1851 : Publication de « Moby-Dick »

Le roman fut publié le 18 octobre à Londres sous le titre « The Whale » (Le cachalot). C'est peu de temps après, lors de sa parution en novembre aux États-Unis que l'ouvrage prit le nom de « Moby Dick or the whale » (Moby Dick ou le cachalot).

 

18 octobre 1867 : achat de l'Alaska par les États-Unis

L’Empire russe céda ses territoires nord-américains aux États-Unis en 1867 contre le paiement de sept millions de dollars. Le territoire acheté avait une superficie d'environ 1 600 000 km², et constitue pour l'essentiel l'actuel État américain d'Alaska.

 

18 octobre 1912 : Première guerre balkanique

La Serbie, la Bulgarie, le Monténégro et la Grèce se coalisent contre la Turquie et franchissent ses frontières. Usé et vieilli, l'empire ottoman ne résiste pas à cette première guerre balkanique, fomentée par le ministre russe des Affaires étrangères Isvolski.

 

18 octobre 1944 : Tito devient le chef de la Yougoslavie

Le maréchal d'origine croate Josip Broz Tito devient président de la Yougoslavie à la libération. Ancien secrétaire général du Parti communiste yougoslave, il s'est illustré pendant l'occupation allemande, de 1941 à 1944, en organisant la résistance armée. A la tête de 800.000 hommes, il libère le pays sans aucune aide étrangère. En devenant président de la république, Tito fait de la Yougoslavie une démocratie populaire indépendante de l'URSS.

 

18 octobre 1954 : Apparition du premier radio transitor

La compagnie Texas Instruments fait la démonstration du premier radio transitor. Il sera en vente à partir de novembre 1954. L'avantage du transitor est que l'appareil peut être plus petit.

Repost 0
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 23:01

17 octobre 1912 : 1ère guerre balkanique

La ligue balkanique formée par les Etats chrétiens des Balkans (Bulgarie, Serbie, Grèce et Monténégro) au sujet de la Macédoine, déclare la guerre à l’empire ottoman.

http://astro.temple.edu/~barbday/Europe66/resources/images/TheBalkans1912_1913.jpg

17 octobre 1957 : Albert Camus obtient le prix Nobel de littérature

A 44 ans l'écrivain français Albert Camus reçoit le prix Nobel de littérature pour : « L'ensemble d'une œuvre qui met en lumière les problèmes se posant de nos jours à la conscience des hommes. »

 

17 octobre 1961 : Nuit tragique à Paris

Une manifestation des indépendantistes algériens se solde par un bain de sang. Des dizaines à des centaines d’Algériens, selon les sources, sont morts lors de la confrontation avec les forces de l’ordre alors dirigées par le préfet de police Maurice Papon.

http://divergences.be/local/cache-vignettes/L268xH300/17octobre61ManifPacifiq-ce7a7.jpg

17 octobre 1973 : Premier choc pétrolier

En réplique à la victoire d'Israël dans la guerre du Kippour, dix jours plus tôt, onze pays arabes membres de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) annoncent un embargo total sur les ventes de pétrole aux soutiens d'Israël, parmi lesquels les États-Unis, le Portugal, l'Afrique du Sud et les Pays-Bas.

 

17 octobre 1987 : 1ère journée mondiale du refus de la misère

voir détails

Repost 0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 23:01

Chaque année, le 16 octobre, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture célèbre la Journée mondiale de l'alimentation.

http://www.petitgestevert.ca/wp-content/uploads/2010/03/16_Octobre_JourneeMondialAlimentation.jpg

Objectif

Le but de la Journée mondiale de l'alimentation est de sensibiliser les opinions publiques aux problèmes alimentaires dans le monde et de renforcer la solidarité internationale dans la lutte contre la faim, la malnutrition et la pauvreté.

 

Origine

Cette journée commémore la date de la fondation de la FAO en 1945.

La Journée mondiale de l'alimentation, fut proclamée en 1979 par la Conférence de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'Assemblée générale des Nations Unies a accueilli favorablement la célébration de la Journée, considérant que « l'alimentation est une condition nécessaire à la survie et au bien-être de l'être humain et qu'elle est un besoin fondamental » (résolution 35/70 du 5 décembre 1980).

 

Les défis

Malgré les progrès réalisés dans la lutte contre la faim au cours des dernières décennies, près d’un milliard de personnes à travers le monde continuent de souffrir de la faim et, au rythme actuel, de nombreux pays, y compris en Afrique, ne pourront pas atteindre le premier Objectif du millénaire pour le développement qui est de réduire de moitié, à l’horizon 2015, le nombre de personnes souffrant de l’extrême pauvreté et de la faim.

 

Les défis à relever par la communauté internationale sont immenses : comment nourrir 9 milliards d’habitants en 2050 dans un contexte marqué par l’urbanisation, le changement climatique et la volatilité des prix des matières premières agricoles ?

Pour y faire face, le Président Nicolas SARKOZY a été à l’origine en 2008 du Partenariat Mondial pour l’Agriculture, la Sécurité Alimentaire et la Nutrition.

 

Repost 0
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 11:00

La version « officielle » de l’attentat

A minuit moins le quart, François MITTERRAND, élu de la Nièvre sort de la brasserie « Lipp », boulevard Saint-Germain à Paris. Il prend le volant de sa 403 pour regagner son appartement de la rue Guynemer.

S’apercevant qu’il est suivi, il fait un détour par le jardin du Luxembourg, à la hauteur de l’avenue de l’Observatoire. Il arrête sa voiture, enjambe une haie et se jette à plat ventre dans le gazon. Une rafale de pistolet mitrailleur est alors tirée sur la voiture vide.

Mitterrand 16 octobre 1959 faux attentat de l'observatoire

Le lendemain, l’affaire est la une de tous les journaux

La nouvelle de l’attentat circule vite dès le lendemain matin. L’affaire est à la une de tous les journaux. L’Humanité demande la dissolution des « bandes fascistes », la gauche s’indigne « le fascisme est en marche, les paras vont sauter sur Paris, c’est la guerre civile qui menace ... » et Mitterrand déclare à la presse : « Je ne dirais rien qui puisse ajouter au désordre des esprits. Mais il est logique de penser que le climat de passion politique créé par les groupements extrémistes explique cet attentat ».

A quarante-trois ans, l’adversaire du gaullisme devient « victime des ultras de l’OAS, des activistes de l’Algérie française ».

faux attentat de l'observatoire

Les faits

De Gaulle dirige les affaires du pays depuis 1 an et la vague gaulliste laisse sur le bord du chemin les hommes de la IVème république précédente et ceux qui l’ont porté au pouvoir.

Parmi eux 2 anciens députés se rencontrent : François MITTERRAND et Robert PESQUET. Le premier, battu aux récentes élections législatives a rebondi au Sénat. Le second, menuisier a milité activement dans les rangs du RPF après la guerre où il était secrétaire administratif.

Lors d’une rencontre le 7 Octobre 1959. MITTERRAND suggère la solution du faux attentat.

Le plan prévoit qu’il abandonne sa Peugeot sur le côté gauche de la rue, à hauteur du jardin de l’Observatoire, en laissant sa portière ouverte, faisant croire à une fuite éperdue suite à une poursuite. Et après qu’il se soit mis à l’abri, PESQUET viendrait mitrailler la voiture vide.

 

La révélation de la supercherie

Le 20 octobre, Pesquet et Mitterrand se rencontrent à nouveau dans un café de l’avenue de la Grande-Armée, le Crystal. Mitterrand semble préoccupé... Puis Pesquet se rend au bureau de postes de la rue Vaugirard en compagnie... d’un huissier pour y retirer une lettre qu’il s’est envoyée à lui-même. L’huissier fait le constat.

La lettre contient le récit des entretiens avec François Mitterrand, ce qu’ils ont décidé ensemble, la façon dont l’attentat se déroulera, l’endroit, etc... Aucun détail n’est négligé. La preuve que tout a été combiné à l’avance par les deux anciens députés.

 

Le 21 Octobre, le journal Rivarol, publie les révélations de Robert Pesquet qui affirme n’avoir eu d’autre commanditaire que Mitterrand lui-même, soucieux de faire remonter sa cote de popularité.

Le 22 octobre, Me Tixier-Vignancourt « ferre le poisson » en invitant la presse au domicile de Me Dupuy, l’avocat de Pesquet. Ce dernier lit aux journalistes la lettre qu’il s’est adressée et qui décrit à l’avance l’opération. Il ajoute : « C’est à la demande de François Mitterrand que cet attentat bidon a été organisé ».

Cette affaire d’attentat bidon est catastrophique pour le sénateur de la Nièvre, qui voulait faire remonter sa cote de popularité. L’ancien Ministre de l’Intérieur et de la Justice, (futur Président de la République) a menti à la France.

 

Épilogue :

Poursuivi pour outrage à magistrat, après la levée de son immunité parlementaire, François Mitterrand bénéficiera d’un non-lieu ainsi que ses « agresseurs », à la suite d’une loi d’amnistie en 1966 (réélection de De Gaulle en janvier).

Le 8 août 1966, le juge Sablayrolle, qui a remplacé le juge Braunschweig, rend une ordonnance de non-lieu pour ce qui concerne le délit de tentative d’assassinat. C’est donc une reconnaissance que l’attentat était simulé.

Mais François Mitterrand fait appel de la décision de non-lieu en faveur de Pesquet, non-lieu qui implique sa complicité. Le 28 novembre, la Chambre d’Accusation de Paris le déboute et le condamne aux frais et aux dépens.

Mitterrand insiste, se pourvoit en Cassation... puis, discrètement, se désiste. Le 30 mai 1967 la Cour de Cassation prend acte de ce désistement tout en le condamnant aux frais, là encore. L’affaire est oubliée pour tout le monde.

Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 23:01

Le Pape Grégoire XIII décide de modifier l'ancien calendrier « julien », hérité de Jules César. Il instaure le calendrier « grégorien » dans les États pontificaux, le Portugal et l'Espagne.

Pape Grégoire XIII  

Quand les catholiques européens se réveillent le lendemain du jeudi 4 octobre 1582, ils sont en réalité le vendredi 15 octobre 1582 selon le nouveau calendrier. Ils ont fait un bond de 10 jours dans le temps !

En effet, le calendrier Julien n'était pas en accord avec l'année solaire, car il avançait de 11 minutes et 14 secondes !

C'est pour rétablir ce décalage que la réforme du Pape est entrée en vigueur. L'écart entre l'année solaire et le calendrier sera réduit à 25,9 secondes.

 

La réforme de Jules César

À Rome, l'année débutait en mars et comportait 355 jours et dix mois.

Les Romains payaient leurs dettes au début de chaque mois, ces jours étant appelés calendes (ou calendae). D'où le mot « calendrier » qui désigne le registre où sont inscrits les comptes puis la mesure du temps elle-même.

En 46 avant Jésus Christ, Jules César, sur le conseil de l'astronome Sosigène d'Alexandrie, modifie le calendrier égyptien alors en vigueur.

Il fixe alors l'année moyenne à 365,25 jours (la durée réelle étant de 365 jours 5 heures 48 minutes et 46 secondes, soit 365,2422 jours). Une année bissextile (366 jours tous les 4 ans) récupère les quarts de jour restant pour rallonger l'année d'un nombre entier.

Ce nouveau calendrier est dit « julien » en référence à son promoteur.

 

L'Église, au Moyen Âge, lui demeure fidèle tout en faisant remonter le décompte des années à la naissance du Christ (ce décompte s'est aujourd'hui imposé à toute la planète).

Mais sous la Renaissance, les astronomes s'aperçoivent que l'année calendaire dépasse l'année solaire de 11 minutes 14 secondes. Le cumul 15 siècles après la réforme julienne se monte à une dizaine de jours avec pour conséquence de plus en plus de difficultés à fixer la date de Pâques !

 

La réforme de Grégoire XIII

Le pape Grégoire XIII décide donc d'attribuer désormais 365 jours, et non 366, à trois sur quatre des années qui inaugurent les siècles.

Autrement dit, les années de début de siècle en 00 ne sont pas bissextiles (bien que divisible par 4) sauf les années divisibles par 400 : 1600, 2000, 2400... (C’est ce que l’on appelle la « métemptose » ou équation solaire).

Par ailleurs, le pape décide de rattraper les dix jours de retard du calendrier julien entre le 4 et le 15 octobre 1582.

La France adoptera ce calendrier deux mois plus tard, dans la nuit du 9 au 20 décembre 1582, l'Allemagne du sud et l'Autriche en 1584.

Cette réforme va s'étendre peu à peu à l'ensemble des pays (la Prusse en 1610, l'Allemagne du nord en 1700, la Grande-Bretagne en 1752, le Japon en 1911, la Russie en 1918 et la Grèce en 1923). Le calendrier grégorien est aujourd'hui d'application universelle ou à peu près.

calendrier grégorien

 

Parenthèse française

En France, le 22 septembre 1792, les députés de la nouvelle assemblée de la Convention décident, sur une proposition de Danton, que les actes publics seront désormais datés de « l'An 1 de la République ».

Le calendrier Républicain ne dura que treize ans, il fut aboli par un décret de Napoléon à partir du 1er janvier 1806.

 

Relire aussi :

9 août 1564 - L'Édit de Roussillon fixe le début de l’année au 1er janvier

Le mois d'août

Repost 0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 23:01

La journée mondiale de la normalisation est organisée par l'ISO (Organisation internationale de normalisation), la CEI (Commission électrotechnique internationale) et l'UIT (Union internationale des télécommunications).

Cette journée est célébrée tous les 14 octobre, depuis 1970.

http://formation-bts-assurance.esaassurance.com/certification_iso_9001_bureau_veritas/certification_iso_logo_iso.jpg

L’objectif est de marquer le travail d'élaboration des normes et leur importance.

Sans norme internationale commune, établie et reconnue, il n’y aurait pas d'échange possible, quel que soit le domaine : l'informatique, les technologies de l'information et des télécommunications (TIC) ou le vaste domaine non-électronique (l'alimentaire, les services, l'énergie, les transports,...).

 

Pourquoi le 14 octobre ?

Le lundi 14 octobre 1946 les délégués de 25 pays se réunissent à Londres pour décider de créer une nouvelle organisation internationale ayant pour but de faciliter la coordination et l'unification des travaux de normalisation.

Un an plus tard l'Organisation internationale de normalisation (ISO) voit le jour.

 

La toute première Journée mondiale de la normalisation se déroule le mercredi 14 octobre 1970. Quelques années plus tard, la Commission électrotechnique internationale et à l'Union internationale des télécommunications la rejoignent.

Chaque année, l’événement est porté par un thème.

Le thème 2012 est :
« Moins de déchets, résultats meilleurs – Les normes augmentent l'efficacité ».

 http://www.scc.ca/sites/default/files/WSD-Carousel-FR.jpg

Repost 0
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 23:01

Á l'aube du vendredi 13 octobre 1307, tous les Templiers de France soit plusieurs milliers au total, sont arrêtés sur ordre du roi Philippe IV le Bel (le petit-fils de Saint Louis).

http://osee3.unblog.fr/files/2010/10/0a14.jpg

L'ordre du Temple est né en Terre sainte, en 1119, après la 1ière croisade, à l'initiative du chevalier champenois Hugues de Payns qui voulait protéger les pèlerins se rendant à Jérusalem.

Le prestige des moines-chevaliers au manteau blanc frappé d'une croix rouge est immense pendant les deux siècles que durent les croisades.

Jaloux de leur puissance et de leur richesse, inquiet de leur pouvoir auprès du pape, ou bien mal informé par une campagne délétère, le roi de France, Philippe IV Le Bel, fait arrêter tous les Templiers du royaume, pour apostasie et mauvaises mœurs.

Au matin du 13 octobre 1307, Guillaume de Nogaret et des hommes d'armes pénétrèrent dans l'enceinte du Temple de Paris où résidait le maître de l'ordre Jacques de Molay.

 

Un scénario identique se déroula au même moment dans toute la France.

Toutes les polices et les gens d’armes de France et de Navarre, ont investi près de trois mille demeures sur l’ensemble du territoire, pour en arrêter tous les occupants. En fin de journée, l’opération est terminée et il est encore impossible de connaître le nombre exact de ces arrestations. Elles continueront plus tard, dans toute l’Europe, jusqu’à la fin de l’année.

La plupart des Templiers présents dans les commanderies ce vendredi 13 octobre 1307 furent arrêtés.

À la vue de l'ordonnance royale qui justifiait cette rafle, les Templiers se laissèrent emmener sans aucune résistance. Quelques-uns réussirent néanmoins à s'échapper avant ou pendant les arrestations.

Les prisonniers furent enfermés pour la plupart à Paris, Caen, Rouen et au château de Gisors. Tous leurs biens furent inventoriés et confiés à la garde du Trésor royal.

Ceux qui, en 1306, avaient recueilli Philippe IV le Bel pendant les émeutes de Paris se retrouvaient maintenant enfermés en attendant leur procès.

 

Lors du Concile de Vienne, le 20 mars 1312, l’Ordre est dissout, et leurs biens sont confisqués. Ce n’est que le 18 Mars 1314, que le Grand Maître des Templiers, Jacques de Molay monte sur le bûcher. Ce jour-là, il va maudire ses tortionnaires, pour leur « traîtrise du vendredi 13 ».

http://4.bp.blogspot.com/_64zV9TZekoY/StREHB8tgQI/AAAAAAAAHSo/PioToCp5LQo/s400/super05.jpg

C'est bien ce vendredi 13 qui sera à l'origine d'une croyance populaire, de bon ou de mauvais présage, qui persiste encore aujourd'hui, Sept Cent ans après.

 

Relire aussi : Vendredi 13

 

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire