Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 23:01

Chaque guerre voit malheureusement arriver des armes nouvelles. La guerre de 14-18 n'échappera pas à cette règle avec l'avènement des gaz toxiques, des chars d'assaut et des avions.

Le 15 septembre 1916, à Flers, au cours de la sanglante bataille de la Somme, les Britanniques alignent pour la première fois des chars d'assaut.

http://www.legionmagazine.com/en/wp-content/uploads/2011/06/SommeInset1.jpg 

Leur nom de code, tank (réservoir en français) est utilisé par les britanniques pendant leur développement pour ne pas éveiller de soupçons.

Ces engins blindés, montés sur chenille (une innovation apparue en 1905 dans le milieu agricole), se montrent capables de franchir tous les obstacles y compris les rideaux de barbelés qui protègent les tranchées.

Cependant, ces premiers chars anglais trop lourds et trop longs (31 tonnes pour 8 m de long) créent la surprise mais ne permettent pas la victoire attendue. Ce char, qui ne roule qu'à une vitesse de 6 kilomètres à l'heure. Il est armé d'un canon de 54 et de quatre mitrailleuses.

 

En France, le promoteur des chars d'assaut est le général d'artillerie Jean-Baptiste Estienne (1860-1934), qui a été aussi parmi les premiers à comprendre l'intérêt militaire de l'aviation.

Mais les résistances du ministère de l'Armement ne permettront de mettre en ligne les premiers chars français que le 16 avril 1917, sur un champ de bataille, à Berry-au-Bac.

Après quelques essais en 1917 de chars peu performants, il fallut attendre mai 1918 pour voir arriver les premiers chars efficaces car plus légers et plus maniables : il s'agissait des FT 17 fabriqués par RENAULT.

 

Les Allemands attendront la fin de la guerre pour se laisser convaincre par cette nouvelle technique.

 

Repost 0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 23:01

Le lundi 14 septembre 1992, le président de l’Assemblée Nationale, Henri Emmanuelli est inculpé de « recel et de complicité de trafic d’influence » à propos de fonds récoltés dans la Sarthe par la SAGES, filiale d’Urba.

Une poursuite qui s’explique par les anciennes responsabilités de l’homme politique : à l’époque des faits, il était le trésorier du PS.

financement occulte du PS Emmanuelli corruption

 

L’affaire débute à Marseille le 19 avril 1989 : les policiers découvrent, au siège de la société Urba (dirigée par Gérard Monate, un ancien syndicaliste policier), des documents du directeur administratif établissant un financement occulte du Parti socialiste.

La chambre d'accusation de la cour d'appel de Rennes a décidé, le 8 juillet 1993, de renvoyer devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) dix-huit inculpés du dossier URBA-Sagès-BLE, parmi lesquels l'ancien président de l'Assemblée nationale Henri Emmanuelli, ex-trésorier du PS.

 

Le 15 mai 1995, Henri Emmanuelli est condamné à un an de prison avec sursis (au lieu des deux ans requis par le procureur de la République Yves Boitin) et 30.000 francs d’amende par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc.

Le 13 mars 1996, la condamnation d’Henri Emmanuelli est alourdie par la cour d’appel de Rennes. Il écope de dix-huit mois de prison, 30.000 francs d’amende et deux ans de privation de droits civiques. Un jugement qui sera confirmé par la chambre criminelle de la Cour de cassation.

 

Relire aussi : 7 avril 1991 - perquisition au siège d'Urba

Repost 1
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 23:01

Le 13 septembre de l'an 490 avant Jésus-Christ, les Athéniens repoussent à Marathon une tentative d'invasion des Perses. La bataille de Marathon marque la fin de la première guerre médique. Bien que de faible importance par les effectifs engagés et la portée militaire, elle a un retentissement moral considérable.

http://courirauzes.midiblogs.com/media/01/00/3234964835.jpg
L'arrivée de Philippidès à Athènes par L.-O. Merson (1869)

 

À peine la victoire est-elle assurée que le général Miltiade envoie un messager, Philippidès, annoncer la victoire aux habitants d'Athènes.

Selon la tradition, Philippidès meurt d'épuisement en arrivant sur l'Agora, au pied de l'Acropole, après 4 heures de course. Il a tout juste le temps de prononcer un seul mot avant de s'effondrer : « Nenikamen » (on écrit parfois « Nenikikame »), ce qui veut dire : « Nous avons gagné ».

 

Ce récit, que l'on trouve chez Hérodote (Histoires, VI, 105-106), est à l'origine de l'épreuve la plus prestigieuse des Jeux Olympiques modernes.

Le premier marathon olympique est remporté à Athènes en 1896 par le berger Spiridon Louis (24 ans) sur les 40 kilomètres qui séparent l'antique champ de bataille du stade d'Athènes.

À l'occasion des Jeux de Londres, en 1908, sa distance a été portée à 42,195 kilomètres afin que les coureurs puissent partir de la cour du château royal de Windsor.

 

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 23:01

1494 : Naissance de François Ier

François d'Angoulême, futur François Ier, naît à Cognac. Le fils de Charles de Valois, comte d'Angoulême, et de Louise de Savoie, accèdera au trône de France en 1515, succédant à Louis XII dont il a épousé la fille, Claude de France, le 7 avril 1514. Le vainqueur de la bataille de Marignan est aussi le symbole de la Renaissance française. Il attirera durant son règne de très nombreux artistes à la cour dont Leonard de Vinci. Il ordonnera notamment la construction du château de Chambord et fondera le Collège de France.

 François Ier

1888 : Naissance de Maurice Chevalier

Maurice Chevalier est un chanteur et acteur français, né le 12 septembre 1888. Il est le jeune premier des Années Folles et admet une liaison avec la chanteuse Mistinguett, entre 1909 et 1919. Connu en France pour ses revues et ses opérettes, il répond à l'appel de l'Amérique en 1927. Il y rencontre Marlene Dietrich et promeut Duke Ellington. Il revient en Europe malgré la Seconde Guerre mondiale et poursuivra ses tubes musicaux jusqu'en 1972.

Maurice Chevalier

1897 : Naissance d'Irène Joliot-Curie

Irène Joliot-Curie naît le 12 septembre 1897 à Paris. Fille de Pierre et Marie Curie, elle est chimiste et physicienne, comme le furent ses parents. Elle épouse Frédéric Joliot en 1926 et effectue avec ce dernier des recherches sur la radioactivité naturelle qui mènent le couple à la découverte de la radioactivité artificielle. En 1935, elle reçoit avec son mari le prix Nobel de chimie et travaille à la réalisation d'une bombe atomique. L'année suivante, elle siège au Front populaire en tant que sous-secrétaire d'Etat à la Recherche scientifique. En 1946, Irène Joliot-Curie s'investit dans la création du Commissariat à l'énergie atomique. Elle obtient en 1950 le prix international de la paix. Elle décède d'une leucémie en 1956.

Irène Joliot-Curie

1942 : Naissance de Michel Drucker

Michel Drucker est né le 12 septembre 1942 dans le Calvados. Il a accédé à la célébrité en tant qu'animateur de l'émission « Champs-Élysées » sur TF1, avant d'animer sur France 2 l'émission « Studio Gabriel » à partir de1994. Depuis 1998, il présente « Vivement dimanche ». Il est également présentateur radio sur Europe 1.

Depuis 2010, il a repris l'émission « Champs-Élysées ». Il est l'oncle de la présentatrice Marie Drucker.

Michel Drucker

1944 : Naissance de Barry White

Barry White est un chanteur, compositeur et producteur américain de soul, de disco et de rhythm and blues. Né le 12 septembre 1944 à Galveston (Texas) et mort le 4 juillet 2003 à Los Angeles, il était célèbre pour sa voix de basse et son image romantique. Récompensé par cinq Grammy Awards, il a connu ses plus grands succès dans les années soixante-dix, et a vendu plus de 110 millions de disques.

Barry White

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 23:01

Les notions de droite et de gauche renvoient à une opposition en politique qui, depuis la France de 1789 s'est étendue dans une grande partie des systèmes politiques.
L'origine historique de ce clivage se trouve dans la position géographique des différents partis politiques dans l’assemblée nationale.

http://claudegoasguen.typepad.com/.a/6a00d83452232169e2015438c0abfb970c-800wi 

Le 11 septembre 1789, les députés de l'Assemblée constituante, réunis pour délibérer sur le droit de veto accordé au roi Louis XVI, se répartissent spontanément de part et d'autre du président : à gauche, les opposants au veto, à droite les partisans du roi.

 

Cette pratique s'enracine lorsqu'à partir d'octobre 1789, les députés délibèrent dans la salle du Manège des Tuileries. Ceux qui sont hostiles à la Révolution ou soucieux de la contenir s'assoient sur le côté droit de la salle, par rapport au président de l'Assemblée (ce côté est dit le « côté de la reine »). Les autres, plus ou moins favorables à la Révolution, s'assoient à la gauche du président (le « côté du Palais-Royal »).

 

De cette répartition des députés français par affinités datent les clivages entre une droite (réputée conservatrice) et une gauche (réputée révolutionnaire ou réformiste) qui rythment aujourd'hui encore la vie politique dans toutes les démocraties.

Au XIXe siècle, elle s'est étendue à l'Europe et, en 1830, à l'Amérique du Sud sous l'influence révolutionnaire, puis durant les XIXe et XXe siècles, aux pays décolonisés.

 

Repost 0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 23:02

La journée mondiale de prévention du suicide attire l'attention sur le nombre estimatif d'un million de vies perdues par an à cause du suicide.

http://www.jevi.qc.ca/media/CahiertechniqueJMPS2011_page1_image2.jpg 

Le suicide a plusieurs visages : il peut toucher tout le monde, indépendamment du milieu social, économique et culturel. Il n’y a donc pas qu’une ethnie ou qu’un milieu social qui est touché par ce phénomène.

Avec le parrainage de l’Association internationale pour la prévention du suicide, l’OMS et ses partenaires prônent un traitement et un suivi adéquats des personnes ayant commis une tentative de suicide et une couverture médiatique plus discrète des suicides.

 

Origine de cette journée mondiale de prévention du suicide

En 1999, l’OMS a publié un document sur la prévention du suicide intitulé « Figures and Facts about Suicide », qui rapporte les données officielles mises à sa disposition par ses États membres.

En collaboration avec l’Association internationale pour la prévention du suicide, ce même organisme a annoncé en 2003 la tenue de la première journée mondiale de prévention du suicide qui aura lieu tous les ans le 10 septembre.

Le but de cette journée est de sensibiliser les gouvernements du monde entier à l’importance d’inscrire la prévention du suicide dans leur programme de santé publique.

 

Lien du jour : L'association internationale pour la prévention du suicide

 

 

Repost 0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 23:01

1382 : Décès de Louis 1er de Hongrie

Le roi Louis 1er le Grand décède à Nagyszombat. Né le 5 mars 1326 à Visegrád, il est le fils de Charles 1er Robert d'Anjou et d'Élisabeth Piast. Il fut roi de Hongrie de 1342 à sa mort ainsi que roi de Pologne de 1370 à 1382.

 

1419 : Assassinat de Jean sans Peur

Jean Ier de Bourgogne, dit Jean sans Peur, duc de Bourgogne, comte de Flandre, d'Artois et de Charolais, comte palatin de Bourgogne, seigneur de Mâcon, Chalon et autres lieux.

En pleine guerre de Cent ans, Jean sans Peur est assassiné à Montereau par un proche du dauphin Charles, héritier du trône de France. Ce dernier s'était fait convaincre, 12 ans après, de venger l'assassinat de Louis d'Orléans. Le meurtre relance la querelle entre Armagnacs et Bourguignons, divisant des Français déjà affaiblis par la défaite d'Azincourt. Charles est déshérité par son père Charles VI le Fou. Il devra attendre dix ans pour qu'une certaine Jeanne d'Arc l'aide à retrouver le trône de France.

 

1749 : Décès d'Émilie du Châtelet

La mathématicienne et physicienne Émilie du Châtelet décède à Luneville à la suite d'un accouchement. Fille du baron de Breteuil, elle naît à Paris le 17 décembre 1706. Elle fit partie des premières femmes à s'intéresser de près aux sciences physiques.

 

1898 : Sissi assassinée

Élisabeth de Wittelsbach, dite Sissi, épouse de l'empereur d'Autriche-Hongrie François-Joseph 1er, est poignardée à Genève par un anarchiste italien, Luigi Lucheni.

 

 

Repost 0
Par Archimède - dans Décès
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 23:01

 

Présentation de Tahiti

Tahiti est une île de la Polynésie française (collectivité d’outre-mer) située dans le sud de l’océan Pacifique. Elle fait partie du groupe des îles du Vent, et de l’archipel de la Société.

Taïti se compose de deux montagnes coniques réunies par un isthme. La grande presqu’île, de forme circulaire, a 35 km de diamètre environ ; la petite, située au sud-ouest, est un ovale, de 24 km de long sur 16 km de large. L’isthme, qui a 4 km de largeur, n’est qu’une terre plate submergée dans les hautes marées.

http://a.img.easytahiti.com/map-tahiti-moorea.jpg

Histoire de Tahiti

L’histoire de Tahiti a été marquée tout d’abord par le peuplement de l’île par les navigateurs polynésiens, d’origine austronésienne, puis par la découverte de l’île par les explorateurs européens.

Si l'archipel des Marquises fut le premier à être découvert en 1595 par l'Espagnol MEN DANA, et si des navigateurs hollandais traversèrent les Tuamotu en 1616, puis en 1722, il a fallu attendre l'année 1767 juin, WALLIS soit le premier à arriver à Tahiti à bord du « DOLPHIN ».

 

L'île de Tahiti aurait été aperçue en 1605 par le navigateur portugais Pedro Fernandes de Queirós Cependant, le fait que l'île qu'il vit fût cette île qu’il aurait nommée Sagitaria (ou Sagittaria) n'a pu être confirmé de façon probante.

Elle fut accostée pour la toute première fois le 17 juin 1767 par le navigateur anglais Samuel Wallis, qui y séjourna plusieurs semaines.

Puis, le 17 juin 1768, par Bougainville accosta sur l’île qu’il appela « la Nouvelle Cythère ».

En avril 1769, c’est James Cook missionné par la Royal Society pour observer le transit de Vénus devant le soleil, qui débarque.

 

Les missionnaires protestants anglais entreprirent les premiers la christianisation de Tahiti où ils arrivèrent en 1797, et prirent peu à peu une part importante aux affaires du pays.

Aussi, à l'arrivée des prêtres français catholiques en 1836, le pasteur protestant Georges PRITCHARD, installé depuis 1824 à Tahiti où il avait pris chaque jour plus d'influence, s’opposa-t-il vivement à leur débarquement et obtint de la reine POMARE IV leur expulsion ainsi que celle d'autres Français installés dans le pays.

Le Gouvernement français considéra cette attitude comme une atteinte aux droits des gens et une intervention fut jugée nécessaire.

La lutte s'engagea alors entre protestants et catholiques, et donc entre l'Angleterre et la France. Cette lutte dura jusqu'en 1842, date à laquelle un groupe de grands chefs qui nous étaient favorables formulèrent une demande de protectorat auprès de la France, seule mesure susceptible de rétablir l'ordre dans le pays.

 

Après avoir annexé les îles Marquises, l'amiral Du Petit-Thouars se rend à Tahiti où Il s'allie avec des habitants qui cherchent un protectorat de la France et sont opposés à la reine Pomare IV alors au pouvoir.

Cette lutte dura jusqu'en 1842, lorsqu’un groupe de grands chefs formulèrent une demande de protectorat auprès de la France, seule mesure susceptible de rétablir l'ordre dans le pays.

Cette demande fut approuvée par la reine le 9 septembre 1842, et le protectorat ratifié par Louis-Philippe en 1843.

Tahiti garde son chef d'état qui s'occupe des affaires intérieures. La France, quant à elle, s'occupe des relations extérieures et de la protection de l'île.

 

Mais le calme n'en était pas revenu pour autant à Tahiti et les querelles, tant religieuses que politiques, reprirent de plus belles jusqu'en 1880, date à laquelle le jeune roi POMARE V, de santé fragile et sans enfant pour lui succéder, signa, devant l'assemblée des grands chefs, l'acte de remise à la France des îles de la Société, en conservant toutefois son titre et son pavillon.

Le 12 juin 1891, le roi POMARE V s'éteignait et le pavillon français flotta désormais sur le palais royal de Papeete. La prise de possession des îles sous le Vent n'eut lieu qu'en 1888.

 

Repost 0
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 23:01

 

Jérusalem, capitale de l'ancien royaume de Judée, est mise à sac par les troupes romaines de Titus le 8 septembre de l'an 70, après un siège atroce de deux ans. Le Temple est brûlé et les habitants sont déportés comme esclaves.

http://www.preteristarchive.com/JewishWars/images/churban/destruction_complete.jpg

Jérusalem, entièrement ceinte de remparts, fait à l'époque 7 kilomètres de tour et peut abriter au moment du siège 600.000 personnes. Le Temple, bâti par Salomon en 970 avant J.-C et reconstruit par Hérode en 19 avant J.-C, était le symbole et le centre du pouvoir religieux et politique des Juifs.

 

L'armée romaine, menée par le futur empereur Titus, qui est secondé par Tibère Alexandre, assiège et conquiert la ville de Jérusalem, qui avait été tenue par ses défenseurs juifs depuis 66. La ville est mise à sac, et le second Temple de Jérusalem détruit.

Seul le mur occidental de soutènement de l'esplanade du Temple restera debout.

Il sera appelé plus tard le « Mur des lamentations ». La destruction du Temple constitue par ailleurs un élément déterminant pour la religion chrétienne, qui se détache alors de plus en plus de ses origines juives.

 

Repost 0
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 23:01

1533 : Élisabeth Ière, reine d'Angleterre est née le 7 septembre 1533 à Greenwich (décédée le 24 mars 1603).

1707 : Georges-Louis Leclerc de Buffon, scientifique français est né à Montbard (actuel département de la Côte-d'Or), le 7 septembre 1707 (décédé le 16 avril 1788).

1866 : Tristan Bernard, écrivain et humoriste français est né le 7 septembre 1866 à Besançon (décédé le 7 décembre 1947).

1912 : David Packard, ingénieur et homme d'affaires américain est né à Pueblo (État du Colorado), le 7 septembre 1912. Co-fondateur de la société Hewlett-Packard le 1er janvier 1939 avec William Hewlett il est décédé le 26 mars 1996.

1914 : James Alfred van Allen, physicien et astronome américain est né le 7 septembre 1914. Il étudia les propriétés des confins de l'atmosphère, notamment sur les propriétés magnétiques.

Il est décédé le 9 août 2006.

1930 : Baudouin (Albert, Charles, Léopold, Axel, Marie, Gustave), roi des Belges est né le 7 septembre 1930 au Château du Stuyvenberg (au nord de Bruxelles). Il est décédé le 31 juillet 1993 à Motril (Espagne).

1977 : Maud Fontenoy, navigatrice française est née à Meaux le 7 septembre 1977.

 

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 23:01

Jean-Baptiste Colbert est mort le 6 septembre 1683 à l'âge de soixante-quatre ans de la maladie de la pierre connue aujourd'hui sous le nom de double pyélonéphrite calculeuse.

http://www.biografiasyvidas.com/biografia/c/fotos/colbert_jean_baptiste.jpg 

Fils d'un marchand drapier de Reims, Jean-Baptiste Colbert est né le 29 août 1619 dans cette même ville.

Il débute comme commis aux bureaux de la Guerre, sous l'autorité du ministre Le Tellier, dans le gouvernement du cardinal Mazarin. Celui-ci ne tarde pas à le remarquer et lui confie la gestion de son immense fortune et s'appuie aussi sur lui lorsque les troubles de la Fronde l'obligent à s'exiler.

À sa mort, le 9 mars 1661, le cardinal Mazarin le recommande spécialement au jeune roi Louis XIV.

Chargé en premier lieu de veiller à la gestion des finances de l'état sous Louis XIV, Colbert avait exercé peu à peu son pouvoir dans tous les domaines.

Travailleur infatigable, il réforma l'administration publique, favorisa l'industrie et le commerce, multiplia les manufactures de l'Etat.

Il réorganisa la justice et la marine et fit notamment construire une flotte de guerre de 276 bâtiments, transforma Brest et Cherbourg en de grands ports.

Il acheta Dunkerque aux Anglais.

Son combat pour maîtriser les finances de l'Etat fut de plus en plus vain car les dépenses de guerre engagées par le roi étaient sans cesse plus importantes.

 

Le crédit de Colbert baissa peu à peu au profit de celui de Louvois, le ministre de la Guerre.

 

 

Repost 0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 23:01

Louis Dieudonné, futur Louis XIV, est né le 5 septembre 1638 au château de Saint-Germain-en-Laye, à l'ouest de Paris.

Louis reçut pour deuxième prénom Dieudonné, car sa naissance inespérée eut lieu 22 ans après le mariage de ses parents, Louis XIII et Anne d'Autriche (37 ans l'un et l'autre) !

http://3.bp.blogspot.com/_wwe_WiNJu8s/SBir9ai_-XI/AAAAAAAAA4k/4S-aepot5oA/s400/Anonyme,%2BLouis%2BXIV%2Bet%2BAnne%2Bd%27Autriche.jpg 

La naissance de Louis est suivie, deux ans plus tard, par celle de Philippe, d'abord titré duc d'Anjou, puis duc d'Orléans vingt ans plus tard, à la mort de son oncle, Gaston d'Orléans. Celui-ci était hostile au cardinal de Richelieu, premier ministre de Louis XIII, qui le trouvait trop favorable aux nobles et aux Habsbourg. La naissance tant espérée d'un dauphin écarte du trône Gaston un comploteur impénitent.

 

Le règne de Louis XIV, enfant roi alors qu’il a à peine 5 ans, commence par la régence de sa mère Anne d'Autriche, secondée par le cardinal de Mazarin.

 

Relire aussi : 1 septembre 1715 : Le Roi Soleil s'éteint

 

Repost 0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 23:01

Située à l'est de l'Australie, la Nouvelle-Calédonie a été découverte le 4 septembre 1774 par le navigateur, explorateur et cartographe britannique James Cook.

 

Chargé en 1768 par la Royal Society de diriger une expédition scientifique destinée à découvrir le mythique continent austral que l'on croyait couvert de richesses et étendu du pôle sud aux latitudes moyennes, le capitaine de frégate Cook, accompagné de 100 passagers (peintres, cartographes, savants...) suivit la route ouverte par Magellan, arriva à Tahiti en avril 1769 et découvrit l'Australie en octobre.

Le 13 juillet 1772, Cook entreprit un second voyage vers l'extrême-sud et explora les glaces de l'Antarctique. Descendu plus loin vers le sud qu'aucun homme ne l'avait jamais fait et convaincu de l'impossibilité de créer une colonie dans ces terres glacées, il décida de remonter vers des latitudes plus clémentes.

C'est finalement sur la route du retour qu'il découvrit la Nouvelle-Calédonie, tout comme les îles Tonga, l'île de Pâques, l'île Norfolk et les Nouvelles Hébrides.

Le premier à bord qui aperçu la Grande Terre fut l'aspirant Colnett le 4 septembre. Cook la nomma « New Caledonia », ancien nom de l'Ecosse, et donna le nom de Colnett au grand cap qui leur masquait le prolongement de l'île plus au sud-est.

 

Repost 0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 23:01

Fils préféré d'Aliénor d'Aquitaine, Richard 1er d’Angleterre, fut surnommé « Cœur de Lion » à la suite de ses «exploits» en Terre sainte.

Né le 8 septembre 1157 à Oxford, sur le sol anglais, il ne résidera en tout et pour tout que quelques mois dans le royaume que lui aura légué son père Henri II Plantagenêt, et n’a même jamais appris l'anglais.

En effet, Richard est élevé dans le duché d'Aquitaine à la cour de sa mère, ce qui lui vaut dans sa jeunesse le surnom de « Poitevin ». Il devient comte de Poitiers et duc d’Aquitaine à onze ans. Après la mort subite de son frère aîné le roi Henri le Jeune en 1183, il devient héritier de la couronne d’Angleterre, mais aussi de l’Anjou, de la Normandie et du Maine.

 

Roi le 6 juillet 1189 après la mort d’Henri II, Richard Ier « Cœur de Lion » est couronné à Westminster le 3 septembre.

Très absent de son royaume d’Angleterre, Richard préfère se consacrer à ses possessions françaises et à la croisade en Terre sainte.

Peu après son accession au trône, il décide de se joindre à la 3ème croisade. Mais, craignant que le roi de France, Philippe Auguste, n’usurpe ses territoires en son absence, il le persuade de se joindre à lui.

 Richard Cœur de Lion

Repost 0
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 23:01

Capitulation du Japon

Le 2 septembre 1945, le Japon reconnaît sa défaite en signant l’acte de capitulation sur le cuirassé américain Missouri en baie de Tokyo. Le général MacArthur, qui représente les Etats-Unis s’engagera à laisser en place l’empereur Hiro-Hito à condition que le régime se démocratise. Le Japon a dû capituler après les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki. C’est la fin de la Seconde Guerre mondiale.

 

Ho Chi Minh proclame l'indépendance du Vietnam

Le 2 septembre 1945, le Vietminh, fondé en 1941 par d'anciens dirigeants du parti communiste indochinois, profite de la capitulation du Japon et de l'incapacité des Français à reprendre le pouvoir, pour proclamer l'indépendance. Ho Chi Minh devient président du nouveau gouvernement révolutionnaire. La France, vaincue à Dien Bien Phu en 1954, reconnaîtra l'indépendance du Vietnam avec les accords de Genève en 1956.

 

Arrêt de l'accord prêt-bail entre le Royaume-Uni et les États-Unis

Mis en place le 11 mars 1941 durant la Seconde Guerre mondiale, le programme prêt-bail a pour but de fournir du matériel de guerre aux pays alliés. Il permet aux États-Unis, qui ne sont pas encore entrés en guerre à cette époque, d'aider les pays amis en leur fournissant des chars, des armes et autre matériel de guerre sans intervenir dans le conflit.

Le 2 septembre 1945, le Royaume-Uni met fin à l'accord prêt-bail passé avec les États-Unis.

 

Repost 0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 23:01

Après une semaine de lente agonie, Louis XIV s’éteint au château de Versailles, le 1er septembre 1715 à 8h15 du matin, à 4 jours de son 77e anniversaire. Un règne de 72 ans s’achève, le plus long de l’Histoire.

Le Roi-Soleil laisse une France au sommet de sa puissance mais épuisée par les guerres, en particulier la dernière : la guerre de la Succession d'Espagne.

 Louis XIV

La détérioration de la santé de Louis XIV commence le 10 août 1715.

A son retour de chasse de Marly, le roi ressent une vive douleur à la jambe. Son médecin Fagon diagnostique une sciatique. Il ne variera pas de position. Mais des taches noires apparaissent bientôt : il s’agit d’une gangrène sénile. Malgré les douleurs atroces, le roi vaque à ses occupations habituelles sans broncher. Il entend assumer ses fonctions jusqu’au bout. Le vieux chêne semble indéracinable et force l’admiration de chacun.

Mais le 25 août, jour de sa fête, il doit s’aliter. Il ne quittera désormais plus la chambre.

La gangrène fait davantage son effet : elle atteint l’os, le 26. Les médecins se sentent désarmés. Le roi reçoit le jour même son arrière-petit-fils, âgé de 5 ans, le futur Louis XV, pour lui prodiguer ses conseils. Il lui recommande de soulager son peuple et d’éviter autant que possible de faire la guerre : « C’est la ruine des peuples » ! Conscient d’avoir pêché sur ce point, il lui demande de rester un « prince pacifique ».

Mais la mort se fait plus longue que prévue. Le roi fait ses adieux à Mme de Maintenon à trois reprises et à deux reprises à la Cour. On autorise Brun, un Provençal, à approcher le lit royal, le 29 août. Il prétend avoir un remède miracle. Le fait est que le roi se sent mieux. Mais le mal est là, toujours plus profond. Louis XIV tombe finalement dans un semi-coma, les 30 et 31.

Il meurt le 1er septembre au matin.

Son corps est exposé pendant huit jours dans le salon de Mercure ; le 9, il est transporté solennellement à la basilique Saint-Denis.

 

La succession du Roi soleil

Son arrière-petit-fils de 5 ans lui succède sous le nom de Louis XV ; un règne presque aussi long commence (1715-1774).

Le Roi-Soleil a institué par testament un Conseil de régence présidé par le duc Philippe d'Orléans (41 ans), premier prince du sang.

Mais comme il se méfie de ce neveu qui a la réputation d'un débauché et lorgne sur le trône, il prévoit de confier l'éducation du petit roi au duc du Maine, le fils qu'il a eu de Mme de Montespan !

Mécontent de ces dispositions, Philippe d'Orléans demande dès le lendemain au Parlement de Paris de casser le testament.

En échange de ce service, les parlementaires obtiennent que leur soit restitué le droit de remontrance. Cette concession va altérer le pouvoir royal jusqu'à la Révolution !

 

Repost 0
30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 23:01

Le 31 août 1935, lors d'un concours organisé par le Komsomol (organisation de la jeunesse communiste du Parti communiste de l'Union soviétique fondée en 1918), un mineur du Donbass, Alexeï Stakhanov, se flatte d'avoir extrait 14 fois plus de charbon que la norme journalière !

Il aurait extrait 102 tonnes en 6 heures (la norme est alors fixée à 7 tonnes).
Il fut en réalité aidé par d'autres mineurs.

stakhanovisme

La propagande de Staline a encouragé les Soviétiques à suivre l'exemple de Stakhanov : travailler sinon pour la gloire, du moins pour le triomphe du socialisme !

Des portraits de l'ouvrier modèle son affichés dans toutes les entreprises du pays et des systèmes de récompenses sont organisés pour stimuler les travailleurs.

Depuis lors, le mot stakhanoviste est entré dans le langage courant pour désigner des travailleurs acharnés.

 

Stakhanov fut député du premier Soviet suprême. Il reçut deux Ordres de Lénine, un Ordre du Drapeau rouge et de nombreuses médailles.

 

En 1978, la ville de Kadievka, où il avait accompli ses exploits, fut rebaptisée Stakhanov.

 

Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 23:01

Avec un saut de 8 mètres 95 au 5e essai, l'athlète américain Mike Powell casse le record de saut en longueur détenu depuis 1968 par Bob Beamon (8 m 90), aux championnats du monde d'athlétisme de Tokyo.

Alors que tout le monde s'attend à la victoire de son compatriote Carl Lewis qui vient de devenir pour la troisième fois consécutivement champion du monde de 100 mètres, c’est donc Mike Powell qui réalise l'exploit. Le nouveau record personnel de Lewis sera 8,87 m aussi au 5e essai.

 

 

Le record de Michael Powell tient depuis 21 ans (Celui Beamon, avait tenu 23 ans).

Le record du monde féminin est détenu depuis 1988 par la Soviétique Galina Chistyakova avec 7,52 mètres.

 

Repost 0
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 23:01

1619 : Jean-Baptiste Colbert

Jean-Baptiste Colbert est né le 29 août 1619 à Reims

Fils d'un marchand drapier de Reims, Jean-Baptiste Colbert débute comme commis aux bureaux de la Guerre, sous l'autorité du ministre Le Tellier, dans le gouvernement du cardinal Mazarin. Celui-ci ne tarde pas à le remarquer et lui confie la gestion de son immense fortune. C'est sur Colbert qu'il s'appuie aussi lorsque les troubles de la Fronde l'obligent à s'exiler. À sa mort, le 9 mars 1661, le cardinal le recommande spécialement au jeune roi Louis XIV. Contrôleur général des finances à partir de 1665, Colbert va donner sa pleine mesure en servant le roi jusqu'à sa mort tout en se gardant de se mettre en avant. Comblé de faveurs, il gère avec rigueur les finances du royaume.

Jean-Baptiste Colbert est décédé le 6 septembre 1683 à Paris.

 

1780 : Jean-Auguste-Dominique Ingres

Jean-Auguste-Dominique Ingres, né le 29 août 1780 à Montauban.

Ingres était un peintre néo-classique né le 29 août 1780. Né d'un père peintre et sculpteur, il fut formé à l'académie de Toulouse et s'engagea rapidement dans un style fait d'harmonies de lignes et de couleurs.

Il réalisa des nus, portraits, dessins, compositions historiques et s'installa à Rome en 1806. Il réalisa de nombreux tableaux mettant en scène son épouse, dont le plus connu est « Le Bain Turc ».

Il était partagé entre sa passion pour le dessin et celle pour le violon (d'où l'expression : « violon d'Ingres »).

Opportuniste, il traverse sans encombre deux monarchies, deux empires, deux républiques et trois révolutions.

A la fin de sa vie, il fit partie du Sénat Impérial à Paris.

Il décéda en 1867 à Paris.

 

1871 : Albert Lebrun

Albert Lebrun est né le 29 août 1871 à Mercy-le-Haut (Meurthe-et-Moselle).

Fils d'un agriculteur maire de son petit village, Albert Lebrun, remarqué par son instituteur, part faire ses études au lycée de Nancy. Brillant élève, il récolte de nombreux prix et entre à l'École polytechnique (Promotion X 1890), dont il sort premier, avant d'entrer au corps des Mines et de sortir également premier de l'École des mines en 1896.

Il s'initie à tous les rouages de l'État : chambre des députés (1900), ministre des Colonies (1911-1914), président du Sénat (1931). Il est ensuite sénateur de 1920 à 1932.

Puis il accédera à la « fonction suprême » : le 10 mai 1932, après l'assassinat de Paul Doumer, il est élu président de la République, et réélu le 5 avril 1939.

L’Armistice et l'instauration du gouvernement de Vichy (1940) entraînent son retrait de la présidence de la République. Arrêté par l'occupant, il est envoyé en déportation (1944-45).

Il meurt à Paris en 1950.

 

1920 : Charlie Parker

Charles Christopher Parker dit « Charlie Parker Jr », est né le 29 août 1920 à Kansas City.

Fils unique de Charlie Parker Senior, pianiste et danseur itinérant, puis steward dans les chemins de fer, et d'Addie Parker, amérindienne d'ascendance Choctaw, le jeune Charlie chante dans la chorale de son école, puis se passionne pour le jazz (Kansas City étant à l’époque la « capitale » du Jazz).

Dès 11 ans, Parker commence à jouer du saxophone pour intégrer l'orchestre de son école à l'âge de 14 ans.

Avec Louis Armstrong et Duke Ellington il est l'un des musiciens les plus importants et influents de l'histoire du jazz.

Décédé le 12 mars 1955 à New York.

 

1949 : Igor et Grichka Bogdanoff

Igor et Grichka Bogdanoff sont des frères jumeaux français d'origines russe et autrichienne, nés au château de Saint-Lary (Gers).

Ils sont présentateurs et producteurs de télévision et essayistes. Ils se sont fait connaitre dans les domaines de la science-fiction, de la cosmologie, et de la vulgarisation scientifique.

 

1958 : Michael Jackson, chanteur américain

Michael Joseph Jackson est né le 29 août 1958 à Gary (Indiana) est un chanteur, danseur-chorégraphe, auteur-compositeur-interprète acteur et réalisateur américain.

Septième d'une famille de neuf enfants, il chante avec ses frères dès l'âge de six ans et débute une carrière professionnelle à l'âge de onze ans au sein des Jackson Five, groupe formé avec ses frères aînés.

Tout en restant membre du groupe, il entame en 1971 une carrière solo. Ses sept albums solo parus de son vivant figurent parmi les plus vendus au monde : Off the Wall (1979), Thriller (1982), Bad (1987), Dangerous (1991), HIStory (1995) Blood on the Dance Floor (1997) et Invincible (2001). Il est décédé le 25 juin 2009 à Los Angeles (Californie).

 

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 23:01

La Principauté du Monténégro a existé 1852 à 1910. Le 28 août 1910, la Principauté a été proclamée royaume de Monténégro par Nikola Ier Petrović-Njegoš, qui est devenu roi.

 Nikola Ier Petrović-Njegoš royaume du Monténégro

En 1912 le Monténégro participe à la guerre des Balkans contre l'empire ottoman et en 1913 gagne des terres comme le Sandzak et Pec, accordées par le traité de Bucarest.

 

Première guerre mondiale

Le Monténégro fut occupé du 15 janvier 1916 à octobre 1918 par les troupes austro-hongroises.

Après la guerre, alors que les troupes serbes stationnaient au Monténégro, une nouvelle assemblée se constitua. Le roi, toujours en exil en France, fut démis de ses fonctions, interdit de retour et l'assemblée, lors d'un vote très contesté, décida d'unifier le Monténégro à la Serbie le 13 novembre 1918.

Le Monténégro devint ainsi un territoire du Royaume de Serbie le 28 novembre 1918, juste avant la proclamation du Royaume des Serbes, Croates et Slovènes (le 1er décembre) devenu en 1929 le Royaume de Yougoslavie.

 

Seconde guerre mondiale

Après l'invasion de la Yougoslavie, l'Italie occupe le Monténégro et crée un nouveau « Royaume », qui n'est dans les faits qu'un protectorat militaire, administré à partir de 1943 par l'Allemagne nazie. Le régime disparaît fin 1944 avec la retraite des derniers soldats allemands du Monténégro.

 

Après guerre

La République socialiste du Monténégro constitua une des républiques fédérées de la République fédérale populaire de Yougoslavie communiste. En 1963 sous Tito, de la République fédérale socialiste de Yougoslavie.

Sous le régime de Milošević et suite à l'effondrement de l'ex-Yougoslavie, le Monténégro fut l'une des deux républiques constitutives de la troisième Yougoslavie.

Le parlement du Monténégro a officiellement proclamé l'indépendance du pays dans la soirée du 3 juin 2006, celle-ci entrant immédiatement en application.


Repost 0
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 23:08

-

L'explosion du volcan Krakatoa, le 27 août 1883, est entendue jusqu'à 5.000 kilomètres. Avec celle de Santorin dans l'Antiquité, c'est l'une des plus grandes explosions volcaniques de l'histoire.

Le volcan est complètement volatilisé, les poussières se retrouvent satellisées à plus de 70 kilomètres dans l'atmosphère, tandis que l'effondrement du cratère entraîne un gigantesque raz-de-marée provoquant la mort de 36.000 personnes.

http://img.over-blog.com/169x176/3/02/18/95/actu-8/Actu-9/Actu-10/actu-13/Dossier-16/Dossier-23/Krakatau-pre_eruption.jpg http://img.over-blog.com/168x176/3/02/18/95/actu-8/Actu-9/Actu-10/actu-13/Dossier-16/Dossier-23/Krakatau-post_eruption.jpg

Présentation du Krakatoa

Le volcan Krakatoa (ou Krakatau, « mont silencieux ») est situé entre les îles indonésiennes de Java et de Sumatra. À l’origine les îles de Krakatau étaient composées des îles de Rakata (où le volcan entrera en éruption), de Verlaten (Sertung) et Lang (Rakata Kecil).

 

Entre le 20 avril et le 10 mai 1833, de nombreux séismes de faible intensité affectent ce petit archipel. L'activité sismique s'amplifie ensuite jusqu'au 19 mai. A 10 heures le 20 mai, le volcan Perboewatan émet un panache montant à 6.000.

Dans les trois mois qui suivirent le volcan conserva une activité permanente.

Cependant, situé à 40 km des côtes les plus proches, l'activité du volcan n'inquiète pas particulièrement les populations locales.

Le volcan était même considéré comme un « nouveau phare » aux yeux des capitaines de bateaux. Ces derniers regrettaient juste que la retombée des cendres les obligeait à nettoyer souvent leurs navires !

Les explosions du 26 et 27 août 1883

L’activité du volcan du Krakatoa s’est intensifiée jusqu’à atteindre son paroxysme à la fin du mois d’août. Le 26 août à 13h06, l’île est secouée par une éruption volcanique d’une rare violence.

Une première explosion puissante a projeté dans l’atmosphère plus de 20 km³ de roches. Cette chute a formé un gigantesque trou au fond de la mer, où s’est engouffré des millions de litres d’eau. Une deuxième explosion encore plus forte retentie à 14h00. Celle-ci a été entendue à une cinquantaine de kilomètres de Krakatoa, suivi d’une série d’explosions et de projections de cendres. Dans un rayon de 160 kilomètres autour du volcan, le ciel s’est obscurci, plongeant la région dans une nuit noire.

C’est le 27 août que le bruit le plus puissant a été entendu. Son bruit a été entendu sur un douzième de la surface de la planète.

De mémoire d’homme, on n’avait jamais entendu un bruit aussi puissant.

La détonation du volcan du Krakatoa fut entendue aux Philippines, aux Indes néerlandaises jusqu’en Australie et aux Etats-Unis (à San Francisco). Cela signifie que le bruit à été entendu jusqu’à 5.000 km du Krakatoa. L’onde de choc et ses répliques ont fait trois fois le tour de la Terre.

L’explosion du volcan a déclenché un gigantesque tsunami.

Avec des vagues atteignant quarante mètres de haut, le tsunami du Krakatoa a parcouru des milliers de kilomètre, balayant les côtes de Java et de Sumatra. La vague a été ressentie aussi dans la Manche, à 18.000 km du volcan.

 

 

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 23:02

La Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen est le texte qui marque l’apogée de l’idéologie de la révolution française. Il concentre en quelques lignes toutes les principales revendications d’un peuple en lutte contre le régime auquel il est soumis.

Ce texte représente aussi une des premières pierres du droit constitutionnel moderne, basé essentiellement sur la description des libertés que l’homme doit pouvoir faire valoir à l’encontre de l’Etat.

Le texte a été voté article par article du 20 au 26 août 1789 par l'Assemblée constituante.

La discussion s'interrompt le 26 août après l'adoption de l'article 17 relatif au droit de propriété, afin de laisser la place à la discussion des articles de la Constitution elle-même.

 

Le roi, qui s'oppose de toutes les façons possibles à l'Assemblée nationale, se résout à ratifier la Déclaration le 5 octobre, sous la pression de la foule accourue de Paris à Versailles et sur les instances de La Fayette.

 

On distingue 4 parties principales dans la Déclaration

Le préambule pose les fondements, les buts, les limites et la justification du texte.

Suivent les articles 1 à 4 : ceux-ci concernent des préoccupations politiques et démocratiques. Ils énoncent les grands principes organiques nécessaires à la survie d’un ordre démocratique.

Les articles 5 à 9 forment ensemble une sorte de petit code légal. C’est la loi qui est au centre des préoccupations de ce passage.

La fin de la Déclaration, soit les articles 10 à 17, énonce toute une série de droits constitutionnels. Ces articles ont donné naissance au droit public moderne.

 

Une déclaration d'application universelle

La Déclaration de 1789 a inspiré, au XIXe siècle, un grand nombre de textes similaires dans de nombreux pays d’Europe et d’Amérique latine.

La Déclaration universelle des droits de l'homme est adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 à Paris au Palais de Chaillot.

L’esprit est également présent dans la Convention européenne des droits de l'Homme signée à Rome le 4 novembre 1950.

Ce texte est également le préambule de la Constitution française ; la valeur constitutionnelle de la Déclaration est réaffirmée par le Conseil constitutionnel depuis 1971.

 

Lire aussi :

Texte de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789

10 décembre - Journée internationale des droits de l'homme

 

Repost 0
25 août 2012 6 25 /08 /août /2012 23:01

Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée Nationale, considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'Homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d'exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'Homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les Membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs ; afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif, pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés; afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous.

 

En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et du Citoyen.

 

Article 1er :

Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.

Article 2 :

Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.

Article 3 :

Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d'autorité qui n'en émane expressément.

Article 4 :

La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.

Article 5 :

La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.

Article 6 :

La Loi est l'expression de la volonté générale. Tous les Citoyens ont droit de concourir personnellement, ou par leurs Représentants, à sa formation. Elle doit être la même pour tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse. Tous les Citoyens étant égaux à ses yeux sont également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Article 7 :

Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu'elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l'instant : il se rend coupable par la résistance.

Article 8 :

La Loi ne doit établir que des peines strictement et évidemment nécessaires, et nul ne peut être puni qu'en vertu d'une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.

Article 9 :

Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, s'il est jugé indispensable de l'arrêter, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne doit être sévèrement réprimée par la loi.

Article 10 :

Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.

Article 11 :

La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

Article 12 :

La garantie des droits de l'Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

Article 13 :

Pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable : elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

Article 14 :

Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi, et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée.

Article 15 :

La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Article 16 :

Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.

Article 17 :

La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.

 http://vdrpat.files.wordpress.com/2011/11/declaration-des-droits-de-l-homme-et-du-citoyen-jean-jacques-francois-le-barbier1.jpg?w=600

Lire aussi la présentation : Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen

Repost 0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 23:02

Le prénom Louis

D'origine germanique dérivé de Ludwig « Holdwig » ; de « hlod », (illustre, célèbre) et « wig », (combattant).

Au fil des siècles et des monarchies, le prénom est passé de Hlodowig à Louis.

(Latinisé en Clodovicus, a donné Clovis et Ludovic.)

 bonne-fete-louis

Le 25 août, on honore le roi de France Louis IX. Aimé de son peuple pour sa générosité et sa charité envers les pauvres, saint Louis participa à la fondation d'hôpitaux et de monastères, de la Sorbonne et de la cathédrale Notre-Dame.

 

Louis IX est le seul roi de France qui ait été jugé digne d'une canonisation.

Il avait établi une paix durable avec la dynastie anglaise des Plantagenêt, et ramène la sérénité dans le Midi toulousain meurtri par la croisade contre les Albigeois. Il avait organisé lui-même les 2 dernières croisades en Terre sainte, la 7e à Damiette (en Égypte), et la 8e à Tunis.

C'est là qu'il meurt du typhus le 25 août 1270.

Considéré comme un saint de son vivant, Louis IX fait l'objet d'une vénération dès sa mort.

Des miracles sont réputés avoir lieu sur le passage de sa dépouille et un service d'ordre doit être mis en place près de son tombeau pour canaliser la foule.

Après vingt-sept années d'enquêtes et dans l'espoir d'amadouer le roi de France Philippe IV le Bel, petit-fils de Louis IX, le pape Boniface VIII annonce la canonisation de Louis IX sous le nom de saint Louis de France.

 

Lire aussi : Louis IX - Saint Louis

 

Repost 0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 23:01

Louis IX est né à Poissy en 1214, l'année de la bataille de Bouvines, remportée par son grand-père Philippe Auguste. Il était l’ainé des 5 fils de Louis VIII (1187-1226), dit Louis le Lion, et de Blanche de Castille (1188-1252). Il fut le neuvième roi de la dynastie des Capétiens directs.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/jpg/doc-228.jpg
 

Louis IX n'avait que douze ans quand, à la mort de son père, il est sacré roi le 29 novembre 1226 à Reims.

Sa mère, Blanche de Castille, assura une régence énergique jusqu'en 1235 en alliant fermeté et diplomatie. Elle brisa notamment les tentatives de révolte des grands seigneurs, dont Thibaud de Champagne.

Louis IX passait pour être très pieux : il écoutait deux messes tous les matins, récitait de nombreuses prières, s'agenouillait 50 fois avant de se coucher et s'imposait de dures pénitences.

Il a aussi organisé 2 croisades qui lui ont permis de gagner le respect et la considération du Pape.

Il avait la réputation de guérir les écrouelles et d'être charitable envers les pauvres : il a marqué son temps par sa grande dévotion à la souffrance qui atteignait les plus pauvres et les malades, entre autres les lépreux.

Il fonde divers hospices, dont celui des Quinze-Vingt à Paris, conçu initialement pour accueillir 300 aveugles.

 

25 août 1248 : Louis IX (futur Saint Louis) s'embarque pour la croisade

En 1244, Louis IX tombe gravement malade de la dysenterie et fait le vœu de partir en croisade au cas où il guérirait. Rétabli, il prépare son départ vers les royaumes chrétiens d'Orient en difficulté.

Le 25 août 1248, il s'embarque à Aigues-Mortes pour une septième croisade avec sa femme Marguerite de Provence. Avant de partir, le roi a confié le gouvernement à sa mère Blanche de Castille.

La croisade, souhaitée par le pape Innocent IV, fait suite à la reprise de Jérusalem par le sultan d'Égypte en août 1244 et à la défaite des Francs de Palestine, menacés d'anéantissement.

 

Louis IX, accompagné de plus de 20.000 hommes et des plus grands seigneurs de France (Raymond VII de Toulouse ; Pierre Mauclerc, comte de Bretagne ; Hugues de Lusignan, comte de la Marche ; Guillaume de Dampierre, comte de Flandre,...), atteint le delta du Nil et s'empare de Damiette...

Plus au sud, devant la forteresse d'el-Mansourah (le Champ de la victoire en arabe), qui barre la route du Caire, le roi bat l'armée du sultan, composée de mercenaires appelés mamelouks. Mais la situation va se retourner tragiquement...

 Croisade Louis 9

25 août 1270 : Louis IX décède à Tunis, lors de la VIIIème Croisade

Louis IX espère convertir le sultan de Tunis au christianisme et le dresser contre le sultan d'Égypte. Les croisés s'emparent facilement de Carthage mais l'armée est victime d'une épidémie dite de peste (en réalité de dysenterie).

Louis IX en meurt le 25 août 1270 sous les remparts de Tunis. Son corps est étendu sur un lit de cendres en signe d'humilité, et les bras en croix à l'image du Christ.

Célèbre pour sa piété et sa sagesse, il avait arbitré plus d'un conflit entre les princes d'Europe.

En France, avec les enquêteurs et les légistes, il a posé les bases d'un pouvoir royal fort.

Considéré comme un saint de son vivant, des miracles sont même réputés avoir lieu sur le passage de sa dépouille.

Saint Louis est canonisé par le Pape Boniface VIII en 1297, soit 27 ans après sa mort : Louis IX devient Saint Louis.

 

Liens du jour :

Écrouelles (définition)

25 août - Bonne fête aux Louis

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire