Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 00:01

La Ligue française de l’enseignement naît grâce à la volonté de Jean Macé, alors professeur au pensionnat de jeunes filles du Petit-Château, à Beblenheim, en Alsace.

Jean Macé

Ce dernier avait en effet lancé un appel dans le journal l’ « Opinion nationale », afin de réunir un maximum de volontaires pour améliorer l’instruction en France, à l'instar de la Ligue belge de l'enseignement. « Elargissez le cadre de notre œuvre des bibliothèques pour y faire entrer toutes les formes possibles de l'enseignement populaire ; étendez à toute la France ce qui est circonscrit ici dans un département : vous aurez juste notre Ligue de l'enseignement telle que je la conçois. »

 

Avec un nombre d’adhérents toujours croissant dans toute la France, la Ligue se battra pour l’éducation populaire et publique. Elle lancera également une pétition pour une instruction gratuite, obligatoire et laïque.

Lorsque les lois Ferry seront promulguées, la Ligue française de l’enseignement se donnera un statut juridique, s’organisera en fédérations et ne cessera de lutter contre les inégalités et pour le développement culturel.

 

Aujourd'hui, la Ligue de l'enseignement est la première coordination associative française avec près de 30.000 associations affiliées et 2.000.000 d'adhérents indirects.

 

Lien du jour : http://www.laligue.org/

 

Repost 0
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 00:01

 

L’OMS estime à plus de 346 millions le nombre de diabétiques dans le monde. En France, plus de 3,7 millions de personnes souffrent du diabète et, en 2020, ce chiffre pourrait atteindre les 5 millions.

La Journée Mondiale du Diabète, organisée par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et soutenue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), est la plus importante campagne mondiale de sensibilisation au diabète. Elle a été lancée en 1991 comme réponse à l’escalade de l’incidence du diabète dans le monde.

http://aidants.mesdebuts.fr/files/2012/11/Journee-mondiale-diabete.gif

Cette Journée Mondiale du Diabète est célébrée dans le monde entier par les 190 associations membres de la Fédération Internationale du Diabète (FID) dans 150 pays, ainsi que par d'autres associations, des prestataires de soins de santé, et des personnes avec un intérêt pour le diabète.

La date du 14 Novembre a été choisie car c’est l’anniversaire de Frederick Banting qui, avec Charles Best, a pour premier développé la théorie à l’origine de la découverte de l’insuline en 1922. Devenue en 2007 l’une des Journées Officielles des Nations Unies, elle a aujourd’hui pour symbole un cercle bleu, symbolisant la vie et la santé et combinant l’équilibre et le travail d’équipe.

 

Causes, manifestations et complications

Le diabète survient lorsque le pancréas ne produit pas assez d’insuline, une hormone jouant un rôle majeur dans la régulation du glucose, ou lorsque l’organisme n’est pas capable d’utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Cela se traduit soit par une concentration accrue de glucose dans le sang (hyperglycémie), soit par une trop faible concentration (hypoglycémie).

Le diabète de type 1 se caractérise par une production d’insuline insuffisante alors que le diabète de type 2, le plus répandu, résulte de l’utilisation inadéquate de l’insuline par l’organisme.

 

Hyperglycémie et hypoglycémie

Une hyperglycémie se caractérise par une glycémie supérieure à 1,26 g/l (7 mmol/l). À plus de 1,80 g/l, les conséquences sur le malade sont nombreuses : une sensation de soif, une envie fréquente d’uriner, de la fatigue, une présence de sucre dans les urines et éventuellement maux de tête et vision troublée.

À l’inverse, une hypoglycémie résulte d’une glycémie à jeun inférieure à 0,60 g/l (3,3 mmol/l) et se caractérise par des troubles du comportement, une sensation de faim, des sueurs, des tremblements, des vertiges, des troubles de la vue, etc.

Un diabète mal soigné par un traitement sous comprimés, incrétinominétiques ou insuline sous-cutané, peut générer des complications à long terme : maladie des yeux, hypertension artérielle, neuropathie diabétique, infections au niveau des pieds…

 

Lien du jour : http://www.diabete.fr/

Repost 0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 00:01

 

Le World Wide Web, communément appelé le Web, parfois la Toile, littéralement la « toile (d'araignée) mondiale », est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet et qui permet de consulter, avec un navigateur Web, des pages Web mises en ligne dans des sites Web.

La première page web disponible : http://nxoc01.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html, le lien est malheureusement mort, le CERN ayant arrêté la maintenance de ce site historique.

 

Neuf mois après la mise en ligne de la première page web, le 13 novembre 1990, le projet World Wide Web était rendu public… La grande aventure du World Wide Web a en effet commencé en mars 1989 lorsque Tim Berners-Lee W a rassemblé ses idées dans un document : « WorldWideWeb : Proposal for a HyperText Project ».

Le Web est l’une des applications d’Internet. D’autres applications sont le courrier électronique, la messagerie instantanée et Usenet (système en réseau de forums, inventé en 1979 - sous Unix).

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b2/WWW_logo_by_Robert_Cailliau.svg/601px-WWW_logo_by_Robert_Cailliau.svg.png 

Le premier logo WWW

 

En avril 1993, le CERN officialise l'entrée du Web dans le domaine public, « sans versement de redevance et sans aucune restriction ».

En novembre 1993, l'organisation américaine NCSA rend le Web accessible au grand public grâce à son navigateur Mosaic.

 

Relire aussi : 2 septembre 1969 - Prémices du réseau internet

Repost 0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 00:01

 

12 novembre 1729 : Naissance de Louis Antoine de Bougainville

Louis Antoine de Bougainville était officier de marine, navigateur et explorateur français

Il est décédé le 31 août 1811.

Louis Antoine de Bougainville

12 novembre 1746 : Naissance de Jacques Charles

Jacques Alexandre César Charles, est né à Beaugency (Loiret) le 12 novembre 1746 et mort à Paris le 7 avril 1823. C’était un physicien, chimiste et inventeur français. Il fut le premier à faire voler un ballon à gaz gonflé à l'hydrogène.

Jacques Alexandre César Charles

12 novembre 1840 : Naissance d'Auguste Rodin

Auguste Rodin naît à Paris le 12 novembre 1840. Il est l'un des plus célèbres sculpteurs du XIXe siècle. Parmi ses œuvres les plus célèbres figurent « Le Penseur » (1902), « Le Baiser » (vers 1890) ou encore « La Porte de l'enfer » (vers 1880).

Auguste Rodin

12 novembre 1923 : Naissance de Piem

Pierre de Montvallon, dit Piem, est dessinateur humoristique et artiste peintre.

Il s'est fait connaître du grand public en participant aux émissions télévisées Le Petit Rapporteur (1975 - 1976) et La Lorgnette en 1977.

piem

12 novembre 1929 : Naissance de Grace Kelly

Grace Patricia Kelly, née le 12 novembre 1929 à Philadelphie était une actrice américaine, devenue princesse de Monaco par son mariage avec Rainier III en 1956. Elle est la mère d'Albert II, actuel souverain de la principauté. Elle est décédée dans un accident de voiture le 14 septembre 1982 à Monaco.

Grace Kelly

12 novembre 1935 : Naissance de Philippe Gildas

Philippe Leprêtre (Gildas est le prénom de son fils), est né le 12 novembre 1935 à Auray (Morbihan). Il est un journaliste et un présentateur de radio-télévision.

Philippe Gildas

12 novembre 1936 : Naissance de Mort Shuman

Mortimer Shuman, était compositeur, chanteur, acteur américain, d'expression anglaise et française, né à Brooklyn le 12 novembre 1936. Il est décédé le 3 novembre 1991 à Londres.

Mort Shuman

12 novembre 1945 : Naissance de Neil Young

Neil Young est né au Canada en 1945. Sa carrière musicale débute lorsqu'il intègre le groupe Buffalo Springfield avec qui il enregistre trois albums. À partir de 1968, il décide d'entamer une carrière solo.

Neil Young

12 novembre 1951 : Naissance de Patrick Sabatier

Patrick Sabatier, est né le 12 novembre 1951 à Paris. Il est un animateur et un producteur de télévision et de radio français. Après avoir connu un grand succès dans les années 1980

Patrick Sabatier

12 novembre 1960 : Naissance de Maurane

Maurane, de son vrai nom Claudine Luypaerts, est une chanteuse belge, née le 12 novembre 1960 à Ixelles, en Belgique.

Maurane


Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 00:01

11 novembre - Bonne fête aux Martin

Le prénom Martin vient du latin martinus, « petit Mars », ou martius, « guerrier ».

Très répandu dans les pays latins jusqu'au VIe siècle, il a connu ensuite une éclipse, mais a resurgi dès le XIe siècle et depuis ne s'est jamais effacé. On le constate d’ailleurs avec les nombreux patronymes « Martin » en France et même en Angleterre, en Allemagne, en Suisse, aux Etats-Unis et, au Canada.

http://www.carte-virtuelle-gratuite.net/medias/carte/mini/vert-bonne-fete-martin-1479.jpg

Saint Martin de Tours

Saint Martin de Tours, aussi nommé Martin le Miséricordieux, est un des principaux saints de la chrétienté.

Il est né en 316 ou 317, à Sabaria de Pannonie, (aujourd'hui Szombathely dans l’actuelle Hongrie).

Il était fils d’un légionnaire romain de Pannonie (province de l’actuelle Hongrie).

Á 15 ans, il est soldat car la loi romaine obligeait les fils de soldats à s'enrôler dans l'armée. Il est muté en Gaule et c'est là, qu'à Amiens, il rencontre le pauvre grelottant à qui il donne son manteau (*) et dont il apprend durant la nuit que c'est le Christ qui lui a fait cette demande.

Il quitte l'armée pour rejoindre saint Hilaire à Poitiers. Avec lui, il fonde le premier monastère des Gaules, à Ligugé, en Poitou. C'est là qu'il sera enlevé par les habitants de Tours qui en font leur évêque. Mais l'ancien soldat devenu chrétien ne s'enfermera pas dans sa cité. Il évangélisera parcourant les campagnes jusqu'à sa mort.

http://landes.catholique.fr/local/cache-vignettes/L250xH247/rpeinture-br-237-2b949.jpg

11 novembre 397 - Saint Martin est inhumé à Tours

Saint Martin est mort à Candes le 8 novembre 397.

Il est inhumé à Tours en grande pompe le 11 novembre.

 

Saint Martin est le saint le plus célèbre d’Occident.

Très populaire, Martin a fortement contribué à la diffusion du christianisme en Gaule. Beaucoup d'églises, de lieux et de patronymes portent son nom.

Le prénom Martin est devenu le nom patronymique le plus répandu en France et près de 500 localités portent son nom en France.

Notons encore que c'est en référence à la place de saint Martin dans la culture française qu'en novembre 1918, les négociateurs français ont choisi de fixer au 11 novembre la date de l'armistice (de préférence au 9 ou 10 novembre).

Repost 0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 00:01

Le 10 novembre 1449, après plus de 30 ans d'occupation anglaise, la ville de Rouen est libérée par le roi de France Charles VII. Cette victoire du roi de France fait partie d'une plus grande liste de reconquêtes de territoires français abandonnés aux Anglais durant la guerre de Cent Ans.

1449 Reddition-de-Rouen

La Normandie joue un rôle important durant la guerre de Cent Ans.

C’est un enjeu entre le roi d'Angleterre et le roi de France à cause de sa richesse, son passé commun avec les Anglais, sa proximité géographique avec l’île.

Le 24 mars 1449, la prise et le saccage de Fougères par l'Aragonais François de Surienne, pour le compte des Anglais, compromet les trêves en cours.

Charles VII entreprend la reconquête de la Normandie avec les subsides avancés par Jacques Cœur. Le 17 juillet, au château des Roches Tranchelion sur la commune d’Avon-les-Roches il réunit son Conseil de guerre.

 

Au mois d’août, Charles VII entreprit sa marche sur la Normandie.

L’armée royale entreprit alors une série de sièges, qui ne s’éternisèrent pas grâce à la puissante artillerie des frères Bureau. Les Français s’emparèrent donc rapidement de Lisieux, Verneuil, Mantes, Château Gaillard, Coutance, Saint Lô…

Au mois d’octobre, les Anglais détenaient toujours Rouen, mais ne disposaient que d’une garnison de 300 hommes. Les habitants de la ville, apprenant la venue prochaine des troupes de Charles VII, ne tardèrent pas à se révolter contre les Anglais. Le 29 octobre 1449, l’occupant Anglais signe la reddition.

Le roi fera une entrée solennelle dans Rouen le 10 novembre.

Charles VII s’étant emparé de la cité, il ordonna alors que l’on ouvre une enquête sur le procès de Jeanne d’Arc.

 

En 1450, les Anglais avaient perdu la quasi-totalité de leurs possessions en Normandie. D'autres victoires permettront à Charles VII de mettre progressivement fin à cette guerre entre la France et l'Angleterre.

 

Relire aussi :

17 juillet 1453 - Fin de la Guerre de Cent Ans

7 novembre 1455 : Début du procès de réhabilitation de Jeanne d'Arc

Repost 0
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 00:01

Pour les Allemands, le 9 novembre rappelle tout à la fois l'avènement de la République (1918), le pitoyable « putsch de la Brasserie » (1923), la sinistre « Nuit de Cristal » (1938) et la chute du Mur de Berlin (1989).

 

9 novembre 1918 : Abdication de Guillaume II

Le samedi 9 novembre 1918, alors que l'Allemagne est sur le point de perdre la guerre, la révolte éclate à Berlin et la marine se mutine. L'empereur Guillaume II abdique et part pour les Pays-Bas avec sa famille. Le socialiste Scheidemann proclame la République. Préoccupé par la révolution qui menace d'emporter le pays, il va demander l'armistice aux Alliés deux jours plus tard.

http://www.19e.org/biographies/G/guillaume2.jpg

9 novembre 1923 : Le Putsch de la Brasserie

Le vendredi 9 novembre 1923, après une soirée agitée dans une brasserie de Munich, un agitateur brave la police de la ville à la tête de 3.000 militants et en compagnie du prestigieux général Ludendorff, héros de la Grande Guerre. Cet agitateur n’est autre qu’Adolf Hitler...

Le putsch de la Brasserie, ou putsch de Munich, est donc une tentative de prise du pouvoir par la force en Bavière menée par Adolf Hitler, dirigeant du Parti national-socialiste des travailleurs allemands.

http://jj-tryskel.hautetfort.com/media/01/02/1721245120.jpg

9 novembre 1938 : La Nuit de Cristal

Le mercredi 9 novembre 1938, le ministre Allemand de la propagande, Joseph Goebbels prend prétexte de l'assassinat d'un diplomate, Ernst vom Rath, pour déclencher avec les sections d'assaut nazies la « Nuit de Cristal ».

Goebbels, dénonçant un complot juif contre l'Allemagne incite les militants nazis à se soulever contre les juifs. Dans la nuit les principales villes d'Allemagne voient des milliers de militants nazis attaquer synagogues, magasins et maisons particulières juives.

Les affrontements feront 91 morts et plus de 10.000 prisonniers juifs. Hitler donnera le nom de « Nuit de Cristal » à ces premières violences antisémites en référence aux vitrines.

La communauté juive sera taxée d'une amende d'un milliard de marks pour cause de tapage nocturne.

http://www.ushmm.org/lcmedia/photo/wlc/image/50/50378.jpg

9 novembre 1989 : Le Mur de la honte s'écroule

Le 7 novembre un million de manifestants à Berlin-Est avait entraîné la démission collective du gouvernement communiste. Le 9, les autorités est-allemandes annoncent que les personnes désirant se rendre à l'ouest peuvent « passer par tous les postes frontaliers entre la RDA et la RFA ou par Berlin-Ouest. »

Á partir de 22h00 des milliers de Berlinois massés près du Mur ouvrent un à un les postes frontières.

Dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 novembre 1989, devant les caméras du monde entier, de jeunes Allemands de l'Est et de l'Ouest brisent le Mur de la honte qui divise Berlin depuis le 13 août 1961, prenant de court les dirigeants des deux bords.

http://jcn54.unblog.fr/files/2010/11/mur5.jpg

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 00:02

Né le 5 septembre 1187, Louis VIII de France dit le Lion fut huitième roi de la dynastie dite des Capétiens directs (de 1223 jusqu’à sa mort le 8 novembre 1226). Il était le fils du roi Philippe II Auguste et d’Isabelle de Hainaut.

 

Louis VIII le lion

Il mérita le surnom de « le Lion », pendant le règne de son père.

Le futur Louis VIII obtint sa renommée en remportant, la victoire La Roche aux Moines en 1214 sur le Roi d’Angleterre, Jean Sans Terre. Les barons anglais promirent au prince Louis, qui avait épousé Blanche de Castille, petite-fille d’Henri II d’Angleterre, la couronne d’Angleterre.

Acceptant cette offre, Louis débarqua sur les côtes anglaises, arriva à Londres en 1216 et prit le contrôle du sud du pays.

Mais Jean sans Terre mourut peu après et les barons anglais, plutôt que d'avoir à faire à un prince énergique comme Louis qui risquait de les entraver, décidèrent de se prononcer en faveur d’Henri III, fils de Jean sans Terre. Louis continua la guerre, mais il fut battu à Lincoln en 1217.

Le11 septembre 1217, il signa le traité de Lambeth, il renonça à ses prétentions sur le trône d’Angleterre contre une forte somme d'argent.

Après avoir été sacré roi de France, il prit pour prétexte que la cour d’Angleterre n’avait toujours pas exécuté toutes les conditions du traité de 1217. Louis VIII, profita de la minorité d'Henri III (d’Angleterre), et décida de s’emparer des dernières possessions anglaises en France. Au cours d’une campagne rapide, Louis VIII le Lion s’empara de la majorité des terres d’Aquitaine. Les villes du Poitou, Saintonge, Périgord, Angoumois et une partie du Bordelais tombèrent les unes après les autres.

 

Atteint d'une dysenterie aiguë, le roi de France meurt le 8 novembre 1226 à Montpensier en Auvergne alors qu'il revenait de croisade contre les hérétiques albigeois.

Louis VIII fut toute sa vie durant d'une fidélité exemplaire envers son épouse Blanche de Castille qui lui donna 12 enfants.

Roi énergique et intelligent, il consolida le pouvoir royale et agrandit le territoire du Royaume de France.

Il laisse son royaume à un enfant de 12 ans, le futur Saint-Louis et la régence à une forte femme, Blanche de Castille. Pour la première fois depuis l'avènement des Capétiens une femme va prendre la relève en assurant la Régence au nom de son fils.

 

Relire aussi :

Avènement de Philippe II – Auguste

Le roi Louis IX - Saint Louis

 

Repost 0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 00:01

Le 7 novembre 1455 démarre le deuxième procès de Jeanne d'Arc, celui de sa réhabilitation.

Lors de son premier procès qui dura du 21 février au 23 mai 1431, elle fut accusée d'hérésie. Le 30 mai 1431, elle est brûlée vive place du Vieux-Marché à Rouen par le bourreau Geoffroy Thérage.

Sous l'ordre du pape espagnol Calixte III tout juste élu, et après que Charles VII a repris la ville de Rouen en 1449, le second procès de Jeanne d'Arc permet de casser le premier jugement et de réhabiliter « la Pucelle ».

Le Pape ordonna à Thomas Basin, évêque de Lisieux et conseiller de Charles VII, d'étudier en profondeur les actes du procès de Jeanne d'Arc. Son mémoire fut la condition juridique du procès en réhabilitation.

Après avoir enregistré les dépositions de nombreux contemporains de Jeanne, dont les notaires du premier procès et certains juges, il déclare le premier procès et ses conclusions « nuls, non avenus, sans valeur ni effet » et réhabilite entièrement Jeanne et sa famille. Il ordonne également l'« apposition d'une croix honnête pour la perpétuelle mémoire de la défunte » au lieu même où Jeanne est morte.

 

Lire également : 7 juillet 1456 - Réhabilitation de Jeanne d'Arc

 

Repost 0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 00:01

Dans la nuit du 6 au 7 novembre 1917 Lénine et les bolcheviques déclenchent la « Révolution d'Octobre ».

Le 6 novembre 1917 (selon le calendrier grégorien) correspond au 25 octobre du calendrier julien en vigueur dans l'ancienne Russie jusqu'au 14 février 1918. Ce qui explique ce nom de « Révolution d'Octobre ».

Ce coup d’État marquait l’acte de naissance du premier totalitarisme du XXe siècle : le communisme.

En février 1917, le peuple renverse le tsar Nicolas II. Le gouvernement provisoire de Kerenski se met en place, mais il commet l’erreur de poursuivre la guerre contre l’Allemagne, alors que la population réclame la paix.

Depuis le 23 octobre 1917, Lénine, exilé en Finlande, avait décidé une insurrection armée pour mettre en place une « dictature du prolétariat » en Russie selon les principes marxistes. Il laissa à son adjoint Trotski l'organisation de la préparation de l'insurrection.

Lénine, le chef d’un petit parti communiste (les Bolcheviks), quitte son exil pour rentrer au pays. Persuadé que la situation politique est mûre, il s’appuie sur les Soviets (ces comités de soldats et d’ouvriers) et s’empare du pouvoir à Petrograd.

Dans la nuit du 6 au 7 novembre, 10.000 bolcheviks commandés par le chef du comité militaire révolutionnaire, Léon Trotski, s'emparent des centres névralgiques de Petrograd (ancienne Saint Petersbourg).

Lénine et ses hommes pénètrent dans le palais d'hiver où siège la Douma et renverse la monarchie.

Le régime tsariste est laminé. Lénine instaure une « démocratie socialiste » le 7 novembre.

Avec seulement quelques milliers d’activistes et une préparation au grand jour, les communistes extrêmement déterminés arrivent à prendre le pouvoir dans un empire de 130 millions de personnes.

 

La dictature en marche

Dès sa prise de pouvoir, Lénine met en place les instruments de la dictature. La presse « bourgeoise » est étouffée. La police politique (Tchéka) est créée le 7 décembre, la grève interdite le 20 décembre, le parti K-D (constitutionnel-démocrate), ancré dans la gauche démocratique est interdit.

Dès le mois de décembre, les théories de Marx sur la guerre des classes sont mises en application : les logements des classes moyennes sont partagés avec les ouvriers ou les agriculteurs ; les affaires des petits commerçants sont confisquées et données à leurs employés ; les officiers sont réduits en esclavage.

Les premiers camps de concentration sont créés dès le début de 1918, et la terreur de masse est instituée en juillet.

 

Repost 0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 00:01

Le lundi 5 novembre 1956, débute une opération aéroportée franco-britannique contre l'Égypte.

À la suite de la nationalisation du canal par Nasser le 26 juillet 1956, les gouvernements français (de Guy Mollet) et britannique (d’Anthony Eden) ont convenu avec le gouvernement israélien (de Ben Gourion) d'attaquer conjointement l'Égypte.

La France et la Grande-Bretagne s'assurent de la complicité de l'Etat d'Israël et décident de renverser militairement Nasser et de récupérer le contrôle du canal. Les dirigeants français sont en outre persuadés que ce coup de force sera fatal au FLN algérien dont ils attribuent la résistance à ses appuis extérieurs.

Les trois gouvernements parviennent à un accord tenu secret signé à Paris le 24 octobre - les protocoles de Sèvres.

Les Israéliens se lancent dans la péninsule du Sinaï le 29 octobre. Le 5 novembre, les commandos parachutistes français sautent au-dessus de Port Saïd, et le lendemain, les commandos anglais investissent les plages. En mer, les navires de la Marine Nationale Française et de la Royal Navy infligent de lourdes pertes aux défenses côtières égyptiennes. Malgré une défense courageuse des égyptiens (qui croient à un soutien russe), les troupes franco-britanniques prennent rapidement le contrôle du Canal de Suez puis se dirigent vers le Caire.

Le maréchal Nicolas Boulganine, chef de l'État soviétique, menace d'intervenir avec des fusées intercontinentales à tête nucléaire si l'attaque n'est pas stoppée !

L’URSS menace Tel-Aviv, Paris et Londres de frappes nucléaires si les attaques de cessent pas, ce à quoi l'OTAN répliquerait à son tour par une frappe nucléaire sur l'Union Soviétique.

Les Etats-Unis tentent alors de désamorcer la situation et font peser une pression telle sur les britanniques qu'ils se retirent de l'opération en cours sans même en avertir la France. Enfin, le 10 novembre, l'ONU adopte une résolution prévoyant de remplacer les troupes d'interposition franco-britannique par une force internationale de maintien de la paix.

L'armée israélienne se retire, et malgré une victoire militaire écrasante, la France et le Royaume-Uni sont clairement humiliés. Le 6 novembre 1956, à minuit, l'expédition de Suez prend fin. Les parachutistes français et britanniques doivent cesser le feu quelques heures à peine après avoir sauté sur le canal et défait les troupes égyptiennes.

En Algérie, les événements de Suez donnent des ailes aux militants indépendantistes du FLN. Enfin, le jeu de la terreur et l'argument de la bombe atomique, amèneront quelques années plus tard le général De Gaulle à faire en sorte que la France se dote elle aussi l'arme nucléaire.

Le tintamarre provoqué par cette expédition de type colonial aura permis à l'URSS de réprimer au même moment une révolte populaire en Hongrie....

Relire aussi :

26 juillet 1956 - Nasser nationalise le Canal de Suez

4 novembre 1956 - Les chars soviétiques entrent dans Budapest

 

 

Repost 0
4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 00:01

Le dimanche 4 novembre 1956, les chars entrent avec fracas dans Budapest afin de mettre un terme à l’insurrection, qui sévit depuis octobre. 

En 1949 est proclamée la République Populaire de Hongrie, sur le modèle soviétique.

Durant les premières années, le régime travaille prioritairement sur la collectivisation des terres (kolkhozes) et la nationalisation de l'industrie. Les mouvements d'opposition sont sévèrement réprimés et les réfractaires sont envoyés dans des camps de travail. En 1955, la Hongrie adhère au pacte de Varsovie qui, dans le contexte de la Guerre froide, réunit les pays communistes.

Depuis le 23 d'octobre 1956, le pays s'est pris à rêver de renverser le joug soviétique.

Sous la pression populaire, Imre Nagy a été nommé à la tête du gouvernement hongrois dans le but de mettre en place une démocratie parlementaire et de rétablir les libertés fondamentales. Il a proclamé la neutralité du pays et sa sortie du pacte de Varsovie (l'alliance est-européenne opposée à l'OTAN).

En pleine guerre froide, Moscou ne peut rester sans réaction face à cette contestation ouverte de sa domination sur les pays de l'est de l'Europe.

Les troupes du Pacte de Varsovie entrent donc dans le pays afin de museler cette opposition. Le feu est ouvert et, malgré leur résistance, les insurgés ne peuvent tenir tête aux quelques 2.000 chars soviétiques.

La répression est sanglante et les troupes russes tuent entre 200.000 et 300.000 Hongrois.

La lutte se poursuivra toutefois en province, durant près de deux semaines.

En Occident, cette révolte hongroise suscite une grande émotion mais les gouvernements se gardent d'intervenir contre le Kremlin et laissent le géant soviétique faire taire la voix de la liberté hongroise.

 

Un événement international majeur explique en partie que cette répression violente soit passée inaperçue… à voir dans l’article de demain !

 

Repost 0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 00:01

Prénom d'origine germanique, de hug, « intelligent », et berth, « brillant », « illustre ».

 

De noble ascendance, Hubert fut évêque du triple diocèse de Tongres-Maastricht-Liège de 705 à 727. Une légende raconte qu'un crucifix lui serait apparu entre les bois d'un cerf au cours d'une partie de chasse.
Cela fait de Saint Hubert le patron des chasseurs.
On lui attribue aussi des pouvoirs contre la rage !

 Saint Hubert - Patron des chasseurs

Hubert, né vers le milieu du 7ème siècle, était fils d’un duc d’Aquitaine et sa famille était issue du sang des rois mérovingiens. On le dit même apparenté à Charles Martel…

On le trouve à la cour de Pépin de Herstal, maire du Palais d’Austrasie (Lorraine) et de Neustrie (Loire, Bretagne, Manche et Meuse).

Il épouse Floribanne, fille du Roi Dagobert.

Selon la légende, un jour lors d’une partie de chasse, dans une partie reculée de la forêt des Ardennes, un cerf, qui paraissait plus grand et plus beau que les animaux de son espèce, lui apparut avec une croix entre ses bois.

Ce qui est historique, c'est qu'en 688, il abandonne le duché d'Aquitaine à son frère pour se consacrer totalement à Dieu sur les conseils de saint Lambert, évêque de Maastricht.

Après une vie monastique exemplaire, il fut élu évêque de Maastricht, Liège et Tongres, en remplacement de saint Lambert.

Il était le père des pauvres et des orphelins, le soutien des veuves, l’appui des opprimés. Son zèle pour instruire son peuple était infatigable.

Lorsque, vers l’an 720, saint Hubert fit transporter le corps de saint Lambert de la ville de Maastricht au village de Liège, où ce saint avait été martyrisé, il y transféra également, avec l’approbation du Pape, le siège de l’évêché, et jeta les fondements de la future ville de Liège (Belgique).

Depuis ce temps, cette ville a toujours honoré saint Hubert comme son premier évêque et comme son principal patron.

L’épisode du cerf le désigna tout naturellement comme le patron de tous les chasseurs.

 

Saint Hubert - Patron des chasseurs

Dicton du jour : A la Saint Hubert, les oies sauvages fuient l'hiver.

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 00:01

L'Église catholique commémore tous les fidèles défunts (la « Fête des morts ») le lendemain de la Toussaint ou fête de tous les saints.

La Commémoration des fidèles défunts, appelée aussi Commémoration des morts ou simplement jour des Morts, est une célébration catholique qui a lieu le 2 novembre, le lendemain du jour de la Toussaint, selon la forme ordinaire du rite romain.

La Commémoration des morts a été instituée pour obtenir de Dieu qu'il délivre ou soulage les âmes du purgatoire.

Les premiers textes qui parlent d'un office spécifique pour les morts datent du IXe siècle. Amalaire, diacre puis abbé de Metz, en fait mention dans « De ecclesiasticis officiis » écrit vers 820.

En 998, Odilon, abbé de Cluny, institue, le 2 novembre, une journée consacrée à la commémoration de tous les fidèles trépassés. Le pape Léon IX (pape de 1049 à 1054) approuvera cette décision. La commémoration des fidèles défunts se répand alors dans toute la chrétienté. Au XIIIe siècle, elle entre dans la liturgie romaine et devient une fête universelle dans l'Église.

Si elle commémore les défunts, cette célébration, est aussi, en un sens, la fête des vivants. L'Eglise catholique professe la foi en l'immortalité de l'âme. La prière pour ceux qui nous ont quittés est ainsi marquée du sceau de l'espérance. « Ceux qui sont passés sur l'autre rive sont aussi, et davantage, vivants que nous ».

Relire aussi : 1er novembre - La Toussaint

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 00:02

Les indépendantistes algériens emmenés par le tout jeune parti indépendantiste le FLN (Front de Libération National), d'Ahmed Ben Bella commettent de nombreux attentats causant une dizaine de victimes musulmanes aussi bien qu'européennes.

En France, l'événement à peu de retentissement, pourtant c'est le début d'une guerre de décolonisation qui durera 8 ans !

Quelques mois plus tôt, en Indochine, les Français ont été défaits par le Vietminh. Les indépendantistes algériens y voient un encouragement à se lancer à leur tour dans la lutte armée contre la puissance coloniale, bien qu'ils soient en très petit nombre (quelques centaines au plus) et presque totalement dépourvus d'armes.

Divisés en plusieurs partis, dont le MTLD de Messali Hadj et l'UDMA de Ferhat Abbas, ils forment au printemps 1954 un Comité révolutionnaire d'union et d'action (CRUA). Celui-ci choisit la date du 1er novembre pour déclencher l'insurrection. Une trentaine d'attentats plus ou moins désordonnés ont lieu en ce jour de la Toussaint : récoltes incendiées, gendarmerie bombardée...

Surnommés « fellagha » (en arabe coupeurs de route ou bandits de grand chemin), les indépendantistes souffrent d'être encore très minoritaires et sans soutien consistant dans la population musulmane.

Le ministre de l'Intérieur, François Mitterrand, promet de mettre tout en œuvre pour arrêter les « hors la loi ». Avec emphase, il déclare le 12 novembre 1954 : « Des Flandres au Congo, il y a la loi, une seule nation, un seul Parlement. C'est la Constitution et c'est notre volonté ».

 

Relire aussi :

14 juin 1830 - Les Français débarquent en Algérie

25 mai 1958 - De Gaulle est appelé à la présidence du Conseil

4 juin 1958 - De Gaulle à Alger : « Je vous ai compris »

8 avril 1962 - Les Français approuvent les Accords d'Évian

25 septembre - Journée nationale d'hommage aux Harkis et aux autres membres des formations supplétives

Chronologie de la guerre d'Algérie

 

Repost 0
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 00:01

1er novembre 1954 : déclenchement de l'insurrection armée par le F.L.N. (Voir détails)

25 janvier 1955 : Jacques Soustelle est nommé gouverneur général avec pour mission de négocier des réformes avec les modérés algériens.

5 février 1955 : Pierre Mendès France, Président du Conseil, propose un plan de réformes en Algérie, mais, mis en minorité, est contraint à démissionner.

1er avril 1955 : Edgar Faure, Président du Conseil, instaure l'état d'urgence dans une partie de l'Algérie.

12 mars 1956 : l'Assemblée nationale vote la loi sur les « pouvoirs spéciaux » pour l'Algérie.

20 août 1956 : congrès de La Soummam où le F.L.N. définit sa stratégie.

7 janvier 1957 : début de la bataille d'Alger.

13 mai 1958 : les Européens prennent le gouvernement général à Alger. Création d'un Comité de salut public à Alger présidé par le général Massu.

16 mai 1958 : des manifestations de « fraternisation » entre Européens et Musulmans ont lieu sur la place du Forum à Alger

1er juin 1958 : de Gaulle investi par l'Assemblée nationale, avec pouvoirs spéciaux.

4 juin 1958 : de Gaulle dit aux colons d'Alger : « Je vous ai compris. » (Voir détails)

19 septembre 1958 : le Gouvernement provisoire de la République algérienne (G.P.R.A.) dirigé par Ferhat Abbas est formé au Caire.

28 septembre 1958 : la nouvelle Constitution est approuvée par référendum. 79 % de oui en métropole, 95 % en Algérie

5 octobre 1958 : naissance de la Ve république.

23 octobre 1958 : de Gaulle propose la « paix des braves » au F.L.N.

16 septembre 1959 : de Gaulle reconnaît le droit à l'autodétermination du peuple algérien.

24 janvier au 1er février 1960 : semaine des barricades

22 avril 1961 : tentative de putsch des anciens généraux Salan, Challe, Jouhaud et Zeller.

17 octobre 1961 : la manifestation des « Français musulmans d'Algérie » à Paris est sévèrement réprimée.

18 mars 1962 : signature des accords d'Évian donnant l'indépendance à l'Algérie.

189 mars 1962 : Cessez-le feu l'Algérie. (Voir détails)

26 mars 1962 : fusillade de la rue d'Isly, les militaires ouvrent le feu sur les Européens qui manifestent contre les accords d'Évian: 46 morts et 200 blessés.

3 juillet 1962 : proclamation par la France de l'indépendance de l'Algérie.

5 juillet 1962 : massacre d'Oran (trois mois et demi après le cessez-le-feu de la Guerre d'Algérie !)

5 juillet 1962 : La déclaration officielle de l'indépendance de l'Algérie.

22 août 1962 : Attentat contre de Gaulle au Petit-Clamart, perpétré par l'OAS.

 Chronologie de la guerre d'Algérie

Repost 0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 00:01

 

Origine du mot Halloween

Halloween, mot anglais, est l’abréviation de All Hallow’s Eve, c’est à dire « La veille avant la Toussaint » (Hallow venant de Holy : saint).

Origine du mot Halloween

La véritable origine d’Halloween

On a tendance à croire que cette fête nous vient directement des Etats-Unis…

C’est un peu plus compliqué que cela !

Les druides celtes (prêtres païens) pensaient que, la nuit du 31 octobre, les fantômes, les sorcières et les mauvais esprits entraient dans le corps d’un animal ou d’une personne. Pour y remédier les Celtes portaient des costumes effrayants et faisaient de grands feux pour les chasser.

Les couleurs d’Halloween sont aussi d’origine celtique : le orange est la couleur des moissons et le noir celle des longues nuits d'hiver.

Les druides pensaient également que les chats noirs avaient des pouvoirs spéciaux et qu’ils pouvaient sentir la présence des esprits. Après les invasions romaines en pays celte, ceux-ci se retranchèrent sur les îles irlandaises.

Voilà la raison pour laquelle l'Halloween est célébré dans ce pays.

Pour récupérer cette fête païenne, les chrétiens ont placé au premier novembre la fête de tous les saints (Toussaint). Alors que l'halloween disparaissaient ou presque en Europe (sauf en Irlande), voici que cette fête arrive en Amérique (Etats-Unis et Canada en même temps que les premiers Irlandais). Elle évoluera pour devenir une fête d'enfants (petits et grands) presqu'aussi important que Noël.

http://fc09.deviantart.net/fs12/i/2006/303/d/3/Trick_or_treat_by_Radojavor.jpg

Les déguisements d’Halloween

L’habitude de se déguiser en fantômes pour Halloween vient également des Celtes. Autour du feu allumé par les druides pour guider les esprits, les Celtes s’habillaient d’horribles et effrayants vêtements de façon à ce que les démons les prennent pour d’autres démons et ne leur fassent pas de mal.

On prétendait qu’à cette soirée les fantômes sortaient de leurs tombeaux et que les sorcières chevauchaient à travers les airs des balais ou des chats noirs.

déguisements d’Halloween

Les citrouilles et les bonbons

À l’origine, le symbole d'Halloween était un navet contenant une bougie pour commémorer la légende de Jack-o'-lantern (Jack à la lanterne), condamné à errer éternellement dans l'obscurité entre l'enfer et le paradis en s'éclairant d'un tison posé dans un navet.

Le navet d'halloween fut progressivement remplacé par une citrouille d'halloween, elle-même remplacée quelquefois par un potiron : on le découpe pour y dessiner, en creux, un visage grimaçant, puis on place une bougie en son centre.

L'événement principal de la fête est le « passage de l'Halloween » durant lequel des enfants déguisés vont de porte en porte pour réclamer des friandises.

Les petits anglophones crient « Trick or treat ! », qui signifie « Des bonbons ou un mauvais tour ! ».

Halloween s'est très bien adapté ces dernières années à la vieille Europe. Encore inconnue à la fin du siècle dernier en France, Halloween est devenue une fête incontournable pour les enfants.

Les enfants, en groupe, vont de portes en portes, réclamant bonbons et friandises. Et gare à celui qui refuse…

Des bonbons ou un mauvais tour !

La légende de Jack'o lantern

La légende raconte que Jack était un vieil homme ivrogne, radin et méchant. Un jour qu'il buvait au pub, le diable lui apparu pour lui acheter son âme. Rusé, Jack parvint à le convaincre de boire avec lui et lorsque qu'il fut temps de payer, le diable se changea en pièce.

Jack prit la pièce de six pence. Il la mit dans sa bourse qui dit-on avait une serrure en forme de croix, empêchant ainsi le diable de partir.

Le diable finit par convaincre Jack de le libérer contre la promesse qu'il le laisserait tranquille et qu'il ne le prendrait jamais en enfer.

Le jour où Jack mourut il se rendit au Paradis d'où il fut chassé à cause de sa méchanceté. Ne sachant où aller il se rendit en Enfer où le diable fut bien content de lui rappeler sa promesse. En désespoir de cause, Jack négocia avec le diable pour qu'il lui donne une braise pour y voir clair dans la nuit éternelle. Jack plaça sa braise dans un navet creusé et depuis il erre éternellement sa lanterne à la main.

 

Relire aussi : 1er novembre - La Toussaint

Repost 0
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 00:01

30 octobre 1762 : Naissance d'André Chénier

André Marie de Chénier, alias André Chénier, est né à Constantinople le 30 octobre 1762. Poète français, il est surtout connu pour avoir joué un rôle dans l'affaire de corruption du procès de Louis XVI.

Arrêté en mars 1794, il est jugé puis pendu le 25 juillet de la même année.

André Chénier

 

30 octobre 1871 : Naissance de Paul Valéry

Naissance à Sète (Hérault) du poète, essayiste et épistémologiste français Paul Valéry. S'étant d'abord imaginé aux métiers de la mer, il est tenté par l'Ecole navale, mais est très tôt rattrapé par les lettres et la poésie, vocation que sa rencontre avec Mallarmé concrétisera. Rédacteur au ministère de la Guerre (1895), secrétaire chez Havas (1900), il se distingue par une approche exigeante de ses vers, qui soulignent la prééminence du langage. Ses célèbres Cahiers témoignent de cette volonté réflexive « totale », y traitant de psychologie, de création littéraire, d'esthétique, ou de l'avenir des civilisations. Il meurt à Paris le 20 juillet 1945.

Paul Valéry

 

30 octobre 1873 : Naissance de Madero – « père de la Révolution mexicaine »

Naissance de Francisco Indalecio Madero, surnommé « el apóstol de la Revolución » (« l'apôtre de la révolution ») à San Pedro Coahulla au Mexique.

Son élection à la tête de la présidence de la République du Mexique, le 6 novembre 1911, avec le soutien des Etats-Unis, mit fin au pouvoir du général Porfirio Díaz, gouvernance forte (connue sous le nom de « porfiriat ») qu'il occupait depuis 1876. Artisan des libertés démocratiques et des réformes sociales radicales, il ne put malgré tout tenir tête aux forces révolutionnaires des successeurs de Díaz (dont son neveu, Felix, et le général Victoriano Huerta), et fut assassiné le 22 février 1913, à Mexico.

Francisco Indalecio Madero

 

30 octobre 1894 : Naissance de Jean Rostand

Fils d'Edmond Rostand et de Rosemonde Gérard, Jean Rostand naît le 30 octobre 1894. Il mène de front plusieurs ambitions en tant que biologiste, moraliste, philosophe et historien des sciences. Spécialiste de l'hérédité, il met en garde contre les apprentis sorciers, représentés par le courant eugéniste. Pacifiste, il milite contre l'armement atomique tout en provoquant l'admiration pour son honnêteté intellectuelle. Académicien en 1959, il poursuit son travail de vulgarisation jusqu'à son décès en septembre 1977.

Jean Rostand

 

30 octobre 1917 : Naissance de Maurice Trintignant

Maurice Trintignant est né le 30 octobre 1917 à Sainte-Cécile-les-Vignes, dans le Vaucluse. Il débute sa carrière de pilote de course à l'âge de 21 ans. Surnommé « Pétoulet », il est le premier Français de l'histoire à avoir gagné un Grand prix de Formule 1. Il est par ailleurs un des seuls Français à courir pour l'écurie Ferrari dans les années 50. Il a pris sa retraite en 1964 après 27 ans de carrière et 44 succès. Maurice Trintignant est décédé à Nîmes le 13 février 2005.

Maurice Trintignant

 

30 octobre 1918 : Naissance de Jacques Faizant

Jacques Faizant, né le 30 octobre 1918 à Laroquebrou et décédé le 14 janvier 2006 à Suresnes est un dessinateur de presse français, célèbre éditorialiste du Figaro, collaborateur de divers supports de presse.

Jacques Faizant

 

30 octobre 1932 : Naissance de François Louis Malle

Cinéaste français, Louis Malle est né le 30 octobre 1932 à Thumeries. Sa passion pour le cinéma croît un peu plus à chaque fois qu'il emprunte la caméra 8mm de son père. Il s'inscrit donc à l'Institut des hautes études cinématographiques. Parmi ces succès, il y a le Monde du silence, Ascenseur pour l'échafaud ou encore Au revoir les enfants. Il est décédé le 23 novembre 1995.

Louis Malle

 

30 octobre 1937 : Naissance de Claude Lelouch

Claude Lelouch, né le 30 octobre 1937 à Paris, dans le 9e arrondissement d’un père juif algérien et d’une mère catholique.

Il est réalisateur, producteur, scénariste et cadreur (il cadre lui-même tous ses films). Sa filmographie compte plus de 40 films dont Un homme et une femme, Le voyou, L'aventure c'est l'aventure, Les Uns et les Autres, Partir, revenir, Itinéraire d'un enfant gâté, Tout ça... pour ça !, Roman de gare…

Claude Lelouch

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 00:01

29 octobre 1922 : Mussolini prend le pouvoir

Suite à la marche sur Rome, Le roi d'Italie Victor-Emmanuel III demande officiellement au chef du parti national fasciste d'assurer la nouvelle formation d'un gouvernement. Dès le lendemain Benito Mussolini devient le nouveau président du Conseil italien. Il cumule les mandats : Président du Conseil, ministre de l'Intérieur, ministre des Affaires étrangères. Mussolini sera le premier homme d'Etats d'Europe occidentale à former un gouvernement qui se proclame ouvertement non-démocratique.

 

29 octobre 1929 : Le mardi noir - Effondrement des cours à la Bourse de New York

Le 29 octobre (Mardi noir ou Black Tuesday), le volume échangé atteint 16,4 millions de titres. Les téléimprimeurs ont jusqu'à deux heures et demie de retard sur les cours.

L'indice Dow Jones perd encore 12 % et les gains d'une année de hausse disparaissent. John Kenneth Galbraith écrit qu'il s'agit du « jour le plus dévastateur dans l'histoire de la Bourse de New York, et peut-être aussi dans toute l'histoire des Bourses. » Winston Churchill, qui se trouve alors à New York, affirme être le témoin du suicide d'un spéculateur qui se serait jeté par la fenêtre.

L'événement n'a jamais été confirmé, et il est à l'origine des légendes sur les nombreux spéculateurs qui se seraient ainsi défenestrés.

Ce jour marque également le début d'une profonde dépression qui va affecter l'économie tout au long des années 30.

 

29 octobre 1929 : Le mardi noir - Effondrement de la Bourse de Montréal

Dans le sillage de la chute de la Bourse de New York, la Bourse de Montréal connaît une journée difficile.

Un nombre record de 382. 521 actions est négocié, certains titres perdant jusqu'à 40 points.

 

29 octobre 1955 : naufrage du Novorossiisk

Le cuirassé de la marine soviétique Novorossiisk fait naufrage dans le port de Sébastopol suite à l'explosion d'une mine marine allemande de la seconde guerre mondiale, 609 morts.

 

29 octobre 1972 : détournement d’un avion de ligne par des Palestiniens

Des Palestiniens détournent un avion de ligne ouest-allemand et obtiennent la libération de trois terroristes responsables du massacre des athlètes israéliens aux Jeux olympiques de Munich.

 

29 octobre 1999 : Le cyclone d'Orissa fait des milliers de victimes

Un cyclone tropical (04B de 1999 ou cyclone d'Orissa) ravage une partie de l'État d'Orissa, sur la côte est de l'Inde : 9.388 morts. Les dommages sont évalués à plus de 4,5 milliards $US.

 

29 octobre 2003 : La Californie brûle

Au moins 22 personnes sont tuées, quelque 2. 700 habitations détruites et 300 000 hectares brûlés par les incendies qui ravagent depuis plusieurs jours le sud de la Californie, attisés par des vents chauds soufflant du désert.

 

29 octobre 2005 : Attentats à New Delhi

Le 29 octobre 2005 un triple attentat fait 61 morts et 210 blessés samedi dans des quartiers fréquentés de New Delhi. Les explosions ont frappé samedi après-midi à intervalles rapprochés les marchés populaires de Paharganj (17h40 heure locale), situé près de la gare ferroviaire, et de Sarojini Nagar, au sud de la ville. Une troisième déflagration s'est produite à bord d'un autobus dans le quartier de Govindpuri près de la zone industrielle d'Okhla (sud), selon la police.

 

29 octobre 2006 : crash d'un avion de ligne au Nigéria

Un avion de la compagnie nigériane ADC s'est écrasé aux abords de l'aéroport d'Abuja.

Au total, 104 personnes se trouvaient à bord, mais seulement 6 passagers ont survécu.

L'appareil s'est écrasé peu après son décollage et a pris feu en touchant le sol.

Parmi les victimes se trouvent d'importantes personnalités gouvernementales, des sénateurs, ainsi que le fils d'un ancien président.

Une autre victime est le sultan de l'Etat de Sokoto, Muhammadu Maccido, considéré comme le chef spirituel des musulmans au Nigeria.

 

Repost 0
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 23:01

28 octobre 1585 : Naissance de Cornelius Jansen

Cornelius Jansen, ou Jensenius dans sa forme latine, fut évêque d'Ypres et théologien. Né le 28 octobre 1585 au sein d'une famille modeste, il entre dès 1602 à l'université de Louvain, où il s'attache au mouvement soutenant Saint-Augustin. Cornelius Jansen mourut de la peste en 1640.

 

28 octobre 1696 : Naissance de Maurice de Saxe

Maurice de Saxe voit le jour le 28 octobre à Goslar en Saxe. Il est le fruit d'un adultère entre la comtesse de Königsmark, Marie-Aurore, et Frédéric-Auguste Ier.

Il devient condottiere (chef d'armée de mercenaires) et maréchal général des camps et armées du roi et participe aux guerres de succession de Pologne et d'Autriche.

Il est ainsi nommé maréchal de France, chevalier de l'Aigle blanc, comte de la Raute puis comte de la Saxe. Il s'éteint le 30 novembre 1750 à Chambord en France.

 

28 octobre 1767 : Naissance de Marie Sophie de Hesse-Cassel

Marie Sophie de Hesse-Cassel, reine consort du Danemark et de Norvège, naît le 28 octobre 1767. Mariée en 1790 à son cousin germain, le futur Frédéric VI, régent du royaume depuis 1784, elle ne devient officiellement reine qu'à la mort de son beau-père en 1808. Après la perte de la Norvège au profit de Napoléon Ier en 1814, elle ne sera plus que reine du Danemark, jusqu'à sa mort le 21 mars 1852.

 

28 octobre 1846 : Naissance d'Auguste Escoffier

Georges Auguste Escoffier fait des études dans la restauration et commence à travailler dans des petits établissements. Il s'installe ensuite à Paris puis est fait prisonnier lors de la guerre de 1870. A son retour, il achète un local et monte son restaurant. Il collabore avec César Ritz et devient un chef très populaire.

 

28 octobre 1909 : Naissance de Francis Bacon

Francis Bacon, peintre britannique est né le 28 octobre 1909 à Dublin. Rejeté par sa famille à cause de son homosexualité, il voyage en Europe, notamment à Berlin et Paris, où il peint ses premiers tableaux, très influencés par Picasso. De retour à Londres, il expose ses œuvres. Le succès est immédiat et ne le quittera pas.

 

28 octobre 1920 : Naissance de Roger Lanzac

Roger Lanrezac, (Roger Lanzac pour le petit écran) est né le 28 octobre 1920 à Conakry (en Guinée, alors colonie française). Animateur de télévision et de radio, il a commencé comme chanteur, jouant dans des opérettes, tout en remplaçant de temps en temps Zappy Max, l'homme de radio. Il prend son élan dans les Radio-Circus et goûte aux spectacles de cirque ce qui l’amènera à animer de 1962 à 1976 l'émission La Piste aux étoiles. Il a également pris la suite de Guy Lux en animant, jusqu'à son éviction en 1968, l'émission Télé Dimanche. Il a aussi marqué l'histoire de la radio en animant l'émission de France Inter, Le jeu des 1000 francs jusqu'en 1965.

Il est décédé le 25 novembre 1996 à Sainte-Foy-la-Grande (Gironde).

 

28 octobre 1944 : Naissance de Michel Gérard Joseph Colucci, dit Coluche

Coluche, humoriste et comédien français, est né le 28 octobre 1944 à Paris. Il s'attaque sans tabou aux valeurs morales et politiques de son époque. Il se présente par provocation à l'élection présidentielle de 1981 (lire l’article http://aujourdhui.over-blog.fr/article-30-octobre-1980-coluche-est-candidat-a-la-presidentielle-86864747.html ). En 1984, il fonde les Restos du cœur et est récompensé pour son rôle dans Tchao Pantin par un César du meilleur acteur. Il meurt deux ans plus tard dans un accident de moto.

 

28 octobre 1955 : Naissance de Bill Gates

William Henry Gates III, dit « Bill » Gates, est le 28 octobre 1955 à Seattle, dans l'État de Washington, aux États-Unis. Il fonda en 1975, à l'âge de 20 ans, avec son ami Paul Allen, la société de logiciels de micro-informatique Micro-Soft (renommée depuis Microsoft). Son entreprise acheta le système d'exploitation QDOS pour en faire le MS-DOS, puis conçut Windows, tous deux en situation de quasi-monopole mondial.

 

28 octobre 1964 : Naissance de Mouss Diouf

Pierre Moustapha Diouf, dit Mouss Diouf, est né le 28 octobre 1964 à Dakar.

Mouss Diouf immigre à Marseille avec sa famille à l'âge de quatre ans. Les Diouf partent ensuite vivre à Paris et s'établissent finalement à Bobigny (Seine-Saint-Denis)[2]. D'abord tenté par la boxe, Mouss Diouf se lance dans la comédie.

Il est décédé le 7 juillet 2012 à Marseille.

 

Joyeux anniversaire à Eros Ramazzotti (1963), Julia Roberts (1967) et Ben Harper (1969)…

 

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 23:01

Le 27 octobre 1870, le maréchal François Achille Bazaine capitule à Metz avec son armée intacte de 180.000 hommes, réduisant à néant les chances de sursaut de la France face à l'offensive allemande.

La guerre entre la France et la Prusse a aboutit deux mois plus tôt à la capture de Napoléon III à Sedan. L'armée de Bazaine était le dernier espoir de la France.

maréchal François Achille Bazaine

Après la capture de l'empereur, les Français, sans cesser de se battre, avaient instauré la IIIe République et Gambetta avait échappé en ballon au siège de Paris pour lever en province de nouvelles armées. Ces armées de volontaires, mal équipées et inexpérimentées, avaient du moins l'avantage du nombre, aussi longtemps que le gros des troupes ennemies était fixé autour de Metz et de Paris.

Cependant à Metz, le maréchal Bazaine refuse de se rallier au Gouvernement de la Défense nationale. Il considère l'avènement de la République comme un danger plus grand encore que la victoire ennemie et le démembrement prévisible du pays.

Bezaine renonce donc à poursuivre le combat avec l'espoir d'obtenir de Bismarck le droit de se retirer au centre du pays et, une fois la paix revenue, « défendre l'ordre social contre les mauvaises passions ». Avec cette capitulation, il livre aux Allemands 3 maréchaux, 6.000 officiers et 173.000 soldats !

 

Trois ans plus tard, Bazaine passera en Conseil de guerre. Condamné à mort, il sera gracié par le maréchal-président Mac-Mahon.

Bénéficiant d'obscures complicités, il trouvera en définitive le moyen de s'enfuir à l'étranger. Il mourra à Madrid en 1888 des suites d'un attentat commis par un individu venu de France.

 

Relire aussi : 2 septembre 1870 - Napoléon III vaincu à Sedan

Repost 0
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 23:01

Le mardi 26 octobre 1976, le programme sur l’homme et la biosphère de l’UNESCO érige le parc national de Yellowstone au rang de réserve de biosphère.

Ce concept permet de protéger des sites identifiés comme des écosystèmes fondamentaux pour la planète et de gérer leur intégration aux zones peuplées environnantes.

situation Parc National de Yellowstone carte Parc National de Yellowstone

Yellowstone ou « Pierre Jaune» en français tire son nom de la couleur des rochers du grand canyon de Yellowstone formé lors des glaciations et érodé par la rivière.

Situé dans les Montagnes Rocheuses, à une altitude moyenne de 2.500 mètres, le Parc National de Yellowstone est célèbre pour ses phénomènes géothermiques : y sont concentrés plus de 300 geysers (particulièrement spectaculaires) et 10.000 phénomènes géothermiques. Sources d'eau chaude, fumerolles, cascades et canyons le singularisent tout autant.

La rivière Yellowstone traverse le parc du sud au nord tout en créant un vaste lac éponyme en voyant son cours s'évaser avant de s'écouler entre les parois, hautes de 335 mètres, du Grand Canyon de Yellowstone, franchissant deux impressionnantes chutes de 34 et 95 mètres.

Cette réserve naturelle exceptionnelle de 8983 km2 abrite une faune diverse et variée composée, notamment, de nombreux grands mammifères : ours noirs, grizzlys, coyotes, loups, élans, ainsi que de troupeaux sauvages de bisons et de wapitis.

Ce parc constitue donc un des derniers écosystèmes intacts des zones tempérées.

Parc National de Yellowstone

Parc National de Yellowstone

attractions Parc National de Yellowstone

faune Parc National de Yellowstone

Repost 0
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 23:01

Le Duc des Francs, Charles Martel, vient au secours du Duc Eudes d’Aquitaine, en arrêtant l'avancée des Sarrasins en France.

http://histoireenprimaire.free.fr/images/islam_empire_grand.jpeg

L’invasion arabe

En 711, soit à peine 80 ans après la mort de Mahomet, les Sarrazins franchissent Gilbraltar, et conquièrent l'Espagne sur les Wisigoths.

Ils traversent la péninsule et occupent en 719 le Languedoc actuel.

712-725 : 1ère raids sarrasins en France, par l'Est.

Les Maures prennent la Septimanie (Narbonne en 720) et se répandent en Provence jusqu'aux Alpes. Les arabes d'El-Samah sont arrêtés par les armées du duc Eudes (aidées de quelques troupes de Charles Martel) près de Toulouse en 721 : c'est la 1ère défaite.

732 : 2ème raid sarrasin, par l'Ouest.

Partis de Pampelune durant l'été, 15.000 combattants guidés par Abd-el-Rahman envahissent le territoire basque évitent cette fois Toulouse et passent par Roncevaux pour prendre Bordeaux.

Le 25 octobre 732, après avoir rassemblé une armée à la hâte, Charles Martel rejoint les troupes musulmanes à proximité d'une voie romaine reliant Châtellerault à Poitiers et met un terme à leur percée fulgurante. Leur chef est tué pendant la bataille et les vaincus se retirent.

Les Sarrasins se replient sur la Septimanie.

http://oc.land.free.fr/djihad.jpg

 

On a coutume de retenir que « Charles Martel arrêta les arabes à Poitiers en 732 ».

Il s’agissait plus précisément d’un simple coup d'arrêt à une razzia (incursion rapide en territoire étranger, dans le but de faire du butin).

En effet, Abd el-Rhamann, gouverneur d’Espagne et général arabe, à la tête de ses troupes, composées d’Arabes ainsi que de Berbères fraîchement convertis à l’islam, projetait de remonter jusqu’au riche sanctuaire de Saint-Martin de Tours. Il avait en fait l’intention de s’en approprier les richesses avant de s’en retourner au sud des Pyrénées.

http://images.blog-24.com/970000/972000/972064.gif

Le 25 octobre 732, Charles Martel stoppe donc cette incursion.

Il pourchassa les Musulmans et s’empara au passage des Evêchés de la Loire. Eudes était trop affaibli pour pouvoir défendre son Duché d’Aquitaine… Charles Martel en profita pour continuer sa progression : il s’empara ainsi des évêchés de la Loire puis descendit dans le Midi qu’il saccagea consciencieusement… Il en chassa les quelques chefs musulmans qui s’y étaient installés quelques années plus tôt.

 

L'armée musulmane ayant battu en retraite, les Francs reprennent le siège de Narbonne mais la ville, bien fortifiée, résiste tant bien que mal.

De dépit, Charles abandonne le siège et saccage consciencieusement les autres villes de la région.

C'est peut-être à cette occasion que le chef des Francs, père de Pépin le Bref et grand-père de Charlemagne, aurait gagné le surnom de Charles Martel («celui qui frappe comme [ou avec] un marteau»).

 

Il appartiendra donc à son fils, le roi Pépin le Bref, de conquérir Narbonne et de chasser définitivement les musulmans de Septimanie en 759, trois ou quatre décennies après leur arrivée.

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 23:01

C’est l'anniversaire de l'Organisation des Nations Unies !

logo ONU

En 1971, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution déclarant que le 24 octobre, « Journée des Nations Unies ».

Une journée mondiale consacrée à l'organisme qui est lui-même à l'origine d'un grand nombre de journées mondiales !

Le choix de cette date a été arrêté pour marquer l'anniversaire de la création de cette organisation mondiale, le mercredi 24 octobre 1945.

Cette institution a été créée afin de préserver les générations futures du fléau de la guerre, à réaffirmer la foi des pays membres envers les droits fondamentaux de l’homme, à favoriser le progrès social et à instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande.

 

Elle est déclarée jour férié international par la résolution 2782 de l'Assemblée générale des Nations unies le 6 décembre 1971.

L'Assemblée recommande qu'elle soit célébrée comme telle par tous les États membres de l'ONU....

 

Lire aussi : 25 avril 1945 - Conférence de San Francisco

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 23:01

A quatre heures du matin, Mallet annonce au commandant de la caserne Popincourt à Paris... la mort de l'Empereur. Le général aristocrate profite en fait de l'interminable campagne de Russie et de la difficulté de communication avec la Grande armée pour évincer Napoléon Ier du trône.

http://napoleonbonaparte.files.wordpress.com/2007/12/blog-portrait-general-malet.jpg?w=470 

Mis à la retraite en 1808, le général Malet rêve de se venger de l'empereur. Cette année là, sa première tentative échoue : il est arrêté et enfermé dans une maison de santé où il se lie avec des prisonniers royalistes qui exaltent sa haine du tyran.

Il met alors au point un plan pour instaurer un gouvernement provisoire composé de républicains et de royalistes. Pendant que Napoléon combat en Russie, il s'évade dans la nuit du 22 au 23 octobre 1812 et passe à l'action.

Dans la matinée, il forme un gouvernement provisoire et annonce la fin de la guerre. A 9 heures du matin il est le maître de la capitale.

 

Mais, à midi le préfet de police de Paris, Dubois est tenu informé du complot et arrête Mallet.
Les généraux Malet, Guidal et Lahorie, traduits le 29 octobre 1812 devant un conseil de guerre, sont fusillés le jour même dans la plaine de Grenelle avec douze autres personnes

 

Lien du jour : Coup d’État manqué du général Malet contre l’Empire le 22 octobre 1812

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire