Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 00:01

L’assassinat du duc de Berry (dans la nuit du 13 au 14 février 1820) plonge la France dans une période de réaction et la première traduction de ce climat concerne la presse.  

restrictions de la liberté de la presse

Moins d’un an après sa libéralisation et moins de 2 mois après la mort du duc, « les Ultras » (ultraroyalistes qui s'opposent aux idées libérales, républicaines, et démocrates) deviennent très influents et obtiennent le musellement de la presse.

En 1922, le régime répressif est renforcé et « l'esprit » du journal, c'est à dire sa tendance politique, peut entrainer sa suppression par les tribunaux.

Le retour au libéralisme se manifeste avec la loi du 18 juillet 1828, qui s'inspire de celle de 1819. Le rétablissement de la censure par une des ordonnances du 25 juillet 1830 sera l'une des causes qui déclencheront la chute du régime.

 

Lire également : 29 juillet 1881 - Loi sur la liberté de la presse

 

Repost 0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 00:01

Le Dauphiné est une région alpine qui s'étend autour de Vienne et Grenoble. L'origine du nom demeure obscure. On peut seulement noter que deux dauphins (cétacés) figurent sur les armoiries du comté. Peut-être une allusion à une légende locale ?...

Au Moyen Âge, le Dauphiné est terre d'Empire et le comte doit rendre hommage à son suzerain l'empereur d'Allemagne...

Endetté et privé d'héritier suite à la mort de son fils unique, le comte du Dauphiné Humbert II vend ses États au fils du roi de France Philippe VI de Valois, le futur Jean II le Bon.

Le 30 mars 1349, celui-ci remet le Dauphiné à son fils Charles pour lui assurer des revenus réguliers mais aussi pour éviter d'avoir à rendre hommage à l'empereur !

Ainsi, Charles (futur Charles V) prend le titre de dauphin du Viennois, qui était celui des comtes du Dauphiné depuis 1192.

À sa suite, jusqu'au XIXe siècle, tous les héritiers du royaume de France porteront ce titre et seront appelés « Dauphin ».

 

 

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 00:01

Le dernier marine rentre aux États-Unis tandis que le gouvernement d'Hanoï libère les prisonniers de guerre américains.

Conformément aux accords de paix signés à Paris le 27 janvier, les forces américaines disposaient de 60 jours pour se retirer du Sud Vietnam.

Signature des accords de paix de Paris le 27 janvier 1973

Mais le problème vietnamien n'est pas réglé pour autant : si l'Amérique se retire du conflit, les communistes du Nord et l'armée Sud-Vietnamienne continueront à s'affronter jusqu'à la défaite du Sud, en 1975.

 

La guerre du Viêt Nam

Après l'échec de la France pour reconquérir l'Indochine suite à la victoire du Việt Minh à la bataille de Diên Biên Phu le 7 mai 1954, les accords de Genève divisèrent le pays en deux par une zone démilitarisée au niveau du 17e parallèle. Les deux parties du Viêt Nam connurent alors la mise en place de gouvernements idéologiquement opposés.

La guerre du Viêt Nam (aussi appelée deuxième guerre d'Indochine) est une guerre qui a opposé de 1959 à 1975 :

d'une part la République démocratique du Viêt Nam (ou Nord-Vietnam) et son armée populaire vietnamienne — soutenue matériellement par le bloc de l'Est et la Chine —

Le Front national pour la libération du Sud Viêt Nam (ou Viet Cong) ;

d'autre part, la République du Viêt Nam (ou Sud-Vietnam), soutenue militairement par l'armée des États-Unis appuyée par plusieurs alliés (Australie, Corée du Sud, Thaïlande, Philippines).

 

Relire aussi :

Chronologie en Indochine

7 février 1965 - Bombardement du Nord-Vietnam

 

Repost 0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 00:01

Le physicien italien Guglielmo Marconi réussit pour la première fois une émission télégraphique entre les villes de Douvre et Wimereux (Pas-de-Calais) distantes de 50 km.

 http://cdn.dipity.com/uploads/events/32ee8f8841132a90a7973b288d133dca_1M.png

Dès l'âge de 21 ans, Marconi met au point un poste permettant des liaisons sans fil sur quelques centaines de mètres. Il souhaite déposer son brevet mais les autorités italiennes refusent de s'y intéresser. Marconi, dont la mère est d'origine irlandaise, part en Angleterre poursuivre ses travaux. Il y dépose son brevet en 1896.

À partir de 1899, les innovations de Marconi révolutionnent la sécurité en mer. Les signaux radio remplacent peu à peu le morse.

Le 12 décembre 1901, il réalise la première transmission TSF (télégraphie sans fil) par-dessus l'Atlantique, entre Les Cornouailles et Terre-Neuve (3400 Km)

 

Relire aussi : 12 décembre 1901 - Première liaison radio transatlantique

 

Repost 0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 00:01

Après le décès de Clément lV le 29 novembre 1268, les cardianux s'étaient réuni pour élire le nouveau pape. Mais ils ne réussissaient pas à s'entendre et la situation s'éternisait par un désaccord entre les Italiens et les Français qui voulaient chacun un pape de leur pays. (Cela faisait 3 ans que le pape Clément lV était mort).

La situation fut débloquée 1er septembre 1271, lorsque les habitants de Viterbe décidèrent de les enfermer en ne leur laissant que du pain et de l'eau et ôtèrent le toit du bâtiment « afin de permettre aux influences divines de descendre plus librement sur leurs délibérations ».

Cette façon inhabituelle de susciter l'action du Saint-Esprit fut payant. Les cardinaux déléguèrent leur pouvoir décisionnaire à six d'entre eux qui, pressés de sortir, élirent Tebaldo Visconti le jour même. L'archidiacre de l'église de Liège, Tebaldo, né à Plaisance, de la famille des Visconti était alors à Saint-Jean d'Acre pour un pèlerinage en Terre sainte. Ce dernier n'était ni cardinal, ni même prêtre et cet événement tourna au scandale international.

Il accepta la tiare et, de retour à Rome, fut consacré 184e Pape et prit le nom de Grégoire X.

Le conclave

Au concile de Lyon de 1274, Grégoire X, tirant la leçon de son élection, rend obligatoire la clôture des cardinaux en un lieu d'où nul ne pourrait entrer ou sortir sous peine d'excommunication.

Le mot conclave vient d'une expression latine qui s'applique à une chambre fermée à clé.

Il désigne l'assemblée chargée d'élire un nouveau pape. Celui-ci peut être choisi parmi tous les baptisés adultes de sexe masculin (en pratique, il est issu du collège des cardinaux, prélats ayant fonction de conseiller auprès du Saint-Siège).

L'élection se déroule entre le 16e et le 19e jour suivant la mort du pape précédent. Y participent tous les cardinaux de l'Église catholique âgés de moins de 80 ans (un peu plus d'une centaine aujourd'hui).

Les cardinaux sont enfermés dans un lieu clos (rien moins que la chapelle Sixtine, avec son décor somptueux). Ils votent autant de fois qu'il le faut à bulletins secrets, deux fois le matin, deux fois l'après-midi. Chaque vote négatif se solde par une fumée noire qui apparaît au-dessus des toits du Vatican.

Lorsqu'enfin les deux tiers au moins des cardinaux se mettent d'accord sur une personne, celle-ci se voit proposer la charge suprême et les bulletins sont brûlés sur de la paille humide pour produire la fameuse fumée blanche qui annonce l'élection. Les cardinaux sont «libérés» et l'un d'eux peut annoncer à la foule réunie sur la place Saint-Pierre de Rome : «Habemus papam» (Nous avons un pape).

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 00:01

Le choléra, qui dévaste l’Europe après la russie (1830), fait sa première victime à Paris, rue Mazarine, le lundi 26 mars 1832.

Entre 1817 et 1824 une seconde pandémie de choléra sévit en Asie, au Moyen-Orient et à Madagascar.

Vers 1826, une seconde pandémie de choléra asiatique fait son apparition aux Indes, gagne Moscou en 1830, Berlin en 1831, pour finalement atteindre les îles Britanniques en février et la France en mars 1832.

La maladie se propage et fait de nombreuses victimes tout au long du mois d’avril, avant de se faire encore plus meurtrière durant le mois de juin. L’épidémie se poursuit jusqu’en septembre ; elle aurait fait 19.000 victimes à Paris (et autant à Marseille). Les médecins sont impuissants, la panique gagne ceux qui n’ont pas pu se réfugier à la campagne. Le grenier de réserve de Paris fut temporairement transformé en hôpital pour faire face à l'afflux de malades.

D’importants personnages, tel que le politicien Casimir Périer, sont contaminés.

La maladie se répand par la suite comme une traînée de poudre aux départements de l'Aisne et de l'Yonne, puis à tout le Bassin Parisien, à la Normandie et aux Ardennes. Elle arrivera un peu plus tard en Poitou, en Bretagne et dans la vallée du Rhône.

Cette pandémie toucha tous les continents et fit 100.000 morts en France.

Le 1er mars 1849, une seconde épidémie ravage la France, puis encore une à partir du 1er juillet 1854.

Le choléra est une infection intestinale épidémique contagieuse due à la bactérie vibrio cholerae. Le virus se transmet généralement par voie directe fécale-orale ou par l’ingestion d’eau et d’aliments contaminés. La période d’incubation très courte (de deux heures à cinq jours) accroît le risque de flambées explosives car le nombre de cas peut augmenter très rapidement.

 

Repost 0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 00:01

Le plus gros satellite de la planète Saturne est découvert par l’astronome néerlandais Christian Huygens le 25 mars 1655.

http://membres.multimania.fr/seangrondin/cult.h2.jpg

En travaillant sur l’amélioration des lentilles d’optique, Huygens réussit à mettre au point un instrument suffisamment précis pour lui permettre de contempler Titan. Il observe également plus en détail les anneaux de la planète et remarque qu’ils en sont bel et bien séparés.

Plus tard, on attribuera une lettre de l’alphabet à chacun d’eux et Jean-Dominique Cassini découvrira une distinction entre deux d’entre eux, la division de Cassini.

 

Titan est le plus grand satellite de Saturne. Avec un diamètre supérieur à celui de Mercure, proche de celui de Mars, Titan est par la taille le deuxième satellite du système solaire, après Ganymède (satellite de Jupiter).

Titan est principalement composé d’eau sous forme glacée et de roches. Son épaisse atmosphère a longtemps empêché l’observation de sa surface jusqu’à l’arrivée de la mission Cassini-Huygens en 2004, laquelle a permis la découverte de lacs d’hydrocarbures liquides dans les régions polaires du satellite.

 http://ciel.science-et-vie.com/wp-content/uploads/2012/12/Saturne_Cassini_1.jpg

 

Lien du jour : 13 mars 1781 - Découverte d'Uranus



Repost 0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 00:01

La Journée Nationale de la Courtoisie au volant réunit tous les partenaires du domaine de la route et de la sécurité routière.

http://www.rhone.gouv.fr/automne_modules_files/pnews/public/r8185_52_courtoisie_au_volant_thumbnail.gif

Cette journée a été lancée par une association loi 1901 créée en septembre 2001 : Gémeaux-AFPC (Association Française de Prévention des Comportements au volant).

Elle a été créée en réaction à un phénomène actuel inquiétant : la recrudescence de l’incivilité au volant.

 

Cette campagne de sensibilisation et d'information auprès du grand public est donc destinée à mettre l’accent sur le « savoir-être » entre usagers de la voie publique et s'appuie sur le nécessaire partage de la route, le principe de prudence des conducteurs envers les piétons et les cyclistes, sans oublier de rappeler à ces derniers leurs obligations, fixées par le Code de la route.

 

Elle rassemble des partenaires soucieux d’améliorer le comportement des Français sur la route et dans les villes, et d’instaurer une meilleure cohabitation entre les différents usagers : automobilistes, piétons, deux-roues.

 

Les objectifs essentiels de l’AFPC sont l’information, la sensibilisation et la prévention des comportements à risque au volant et sur la route. Dans ce cadre, elle organise tous les ans la Journée Nationale de la Courtoisie au Volant et met en place avec les partenaires institutionnels et privés des actions d’envergure nationale afin de tenter de modifier le comportement des Français face à ce problème.

 

 

Cette journée de la courtoisie au volant, une bonne occasion de rester zen et courtois au volant... et le rester tout au long de l'année !

 

Repost 0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 00:01

Le 23 mars 1919, à Milan, l'ancien journaliste socialiste Benito Mussolini crée les premiers Faisceaux italiens de combat (Fasci italiani di combattimento). Ces groupes paramilitaires formeront l'embryon du parti fasciste.

Composé essentiellement d'anciens combattants de la Première Guerre mondiale, ce mouvement entend fédérer tous les mécontents contre le régime libéral et parlementaire italien.

Mussolini est d'abord membre du Parti socialiste italien (PSI) et directeur du quotidien socialiste « Avanti ! » à partir de 1912.

Avant la Grande Guerre, le futur « Duce » avait fréquenté en Suisse les exilés bolcheviques. Il avait eu connaissance de la théorie de Lénine selon laquelle l'accession au pouvoir devait s'appuyer sur une organisation paramilitaire constituée de révolutionnaires professionnels. Il bâtit donc son mouvement en prenant exemple sur le leader russe.

A la fin de 1919, le mouvement fasciste est encore très marginal. Il n'obtient aucun élu aux élections législatives de novembre et ne compte que 17.000 membres mais en totalisera 700.000 au moment où Mussolini prendra le pouvoir en 1922.

Le 29 octobre 1922, suite à la marche sur Rome, le roi d'Italie Victor-Emmanuel III demande officiellement à Benito Mussolini d'assurer la nouvelle formation d'un gouvernement.

Dès le lendemain Benito Mussolini devient le nouveau président du Conseil italien (l'équivalent de Premier ministre). Il cumule les mandats : Président du Conseil, ministre de l'Intérieur, ministre des Affaires étrangères. Mussolini sera le premier homme d'Etats d'Europe occidentale à former un gouvernement qui se proclame ouvertement non-démocratique.

 

Relire aussi : 3 janvier 1925 - L'Italie entre dans la dictature

 

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 00:01

La nouvelle émission de Jacques Solness est diffusée le lundi 22 mars 1976 à 20H00 sur FR3.

Des questions de culture générale sont posées à des célébrités (chanteurs, comiques ou acteurs) et à des candidats de province. Le duplex est assuré par Pierre Descombes, et l'arbitrage est assuré par l'érudit Jacques Capellovici (dit « Maître Capello »).

Le créateur du jeu présentera les deux premières émissions avant de passer le relais à Maurice Favières. Face à l'énorme succès de l’émission, les invités du spectacle se précipiteront pour y participer.

Micheline Dax, Roger Carel, Juliette Mills, Pierre Desproges, Maurice Biraud en deviendront les candidats quasi-permanents.

Les « Jeux de 20 heures » continueront à être diffusés sur FR3 jusqu'en janvier 1987.

 

 

Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 00:01

La France décide d’interdire toute importation de viande bovine en provenance du Royaume-Uni. Depuis 10 ans, date où la maladie est officiellement découverte en Angleterre, l’ESB (encéphalite spongiforme bovine) inquiète de plus en plus les consommateurs et les autorités sanitaires.

Cette mesure fait suite à l’annonce, la veille, de l’existence d’un cas humain.

Les scientifiques affirment alors que l’origine bovine de la maladie est une possibilité.

Cette réaction rapide de la France est suivie par celle, similaire, de la CEE le 27 mars.

Le 2 janvier 2001 : Avec six mois d'avance sur ses partenaires européens, la France engage le dépistage systématique de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) sur l'ensemble des bovins de plus de 30 mois entrant à l'abattoir et destinés à la consommation.

 

vache folle

La maladie de la vache folle

L'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), également appelée « maladie de la vache folle », apparaît pour la première fois au Royaume-Uni en novembre 1986, après l'identification par le Laboratoire vétérinaire central britannique, dans un élevage du Surrey, d'une vache présentant des symptômes neurologiques atypiques.

Des examens histopathologiques du cerveau révèlent une vacuolisation de la matière grise et des neurones, lésions caractéristiques de la Tremblante du mouton. Ces travaux préliminaires suggèrent que cette maladie constitue une nouvelle forme d'encéphalopathie spongiforme subaiguë transmissible (ESST). La maladie de la vache folle venait d'apparaître au grand jour.

En décembre 1987, ces premières études sont terminées et publiées. Elles concluent que l'hypothèse la plus probable pour expliquer l'apparition de la maladie est l'incorporation, dans la ration alimentaire des ruminants, de farines d'origine animale (ovins et bovins essentiellement) « non parfaitement décontaminées lors de leur fabrication ». 

humour vache folle

Liens du jour :

19 février 2001 - Apparition de la fièvre aphteuse en Angleterre

Ils sont fous ces Européens !

 

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 00:01

Du germanique « hari » (armée) et « bert » (brillant).

 

Herbert, ou Héribert, vit seul dans une île du lac de Derwentwater qui, aujourd’hui porte son nom et demeure un lieu de pèlerinage. Il va chaque année visiter un autre ermite, son ami Cuthert, sur l’île de Farne.

En 687, Cuthbert lui annonça sa mort prochaine et Herbert le supplia de ne pas partir sans lui, désespéré devant l'annonce de la fin de leur amitié ici-bas.

Ils prièrent et furent exaucés : ils moururent le même jour à la même heure.

 

st Herbert

 

Repost 0
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 00:01

Le 19 mars 1815, le roi Louis XVIII quitte piteusement Paris, laissant le champ libre à l'ex-Empereur Napoléon 1er, de retour de l'île d'Elbe.

Après l'abdication de Napoléon 1er, le 6 avril 1814, la monarchie constitutionnelle avait été restaurée par le gouvernement provisoire français et le comte de Provence, frère cadet du malheureux Louis XVI, était monté sur le trône sous le nom de Louis XVIII.

Le 26 février 1815, Napoléon quitte secrètement l'île d'Elbe et débarque le 1er mars à Golfe Juan, près de Cannes. Il reçoit un accueil peu chaleureux en Provence, majoritairement royaliste, mais il est bientôt acclamé dans le Dauphiné.

Le 6 mars, à Grenoble, il est escorté par les troupes envoyées contre lui !

Même le maréchal Ney, qui avait assuré au roi qu’il ramènerait Bonaparte dans une cage de fer, a rejoint l’Empereur pour accompagner son retour…

Face à l’avancée inexorable de Napoléon vers Paris et aux défections des généraux de l’armée française, Louis XVIII préfère ne pas risquer sa tête.

Le 19 mars, il se résigne : « Je vois que tout est fini sur ce point. Ne nous engageons pas dans une résistance inutile. Je suis résolu à partir »

Le lendemain, alors que Napoléon rentre aux Tuileries, acclamé, Louis a déjà atteint Abbeville. Il parvient à Gand, aux Pays-Bas, le 30 mars, après une pause à Ostende où il envisageait de se rendre de nouveau à Hartwell, son exil anglais de 1809 à 1814.

 

Relire également :

1er mars 1815 - Napoléon débarque à Golfe-Juan - début des Cent-Jours

 

Repost 0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 00:01

La Commune de Paris est un gouvernement révolutionnaire français qui a duré environ deux mois (du 18 mars au 27 mai 1871).

 

Depuis le début du mois de mars, une agitation importante règne dans la Capitale. Les Parisiens, se sentant trahis par le gouvernement de Défense nationale (qui a capitulé face aux Prussiens et s'est installé à Versailles), sont au bord de l’insurrection.

http://www.ephemanar.net/images/canon_buttes.jpg

Le samedi 18 mars 1871, une émeute éclate sur la butte Montmartre à Paris.

Les tensions poussent le chef du pouvoir exécutif, Adolphe Thiers (73 ans), à faire enlever des canons érigés par le peuple pour se défendre contre l'ennemi.

Mais les soldats chargés de la mission sont encerclés à Montmartre par une foule pacifique, avec laquelle ils fraternisent. Lorsque le général Lecomte ordonne de tirer sur la foule, il n’est pas obéi et ne fait qu’aviver la haine du peuple. Il sera fait prisonnier et fusillé en même temps que le général Clément Thomas.

 

Le Journal officiel du 21 mars 1871 publie : « Les prolétaires de la capitale, au milieu des défaillances et des trahisons des classes gouvernantes, ont compris que l’heure était arrivée pour eux de sauver la situation en prenant en main la direction des affaires publiques. »

 

 

Adolphe Thiers, chef du gouvernement provisoire de la République, renoncera à la réprimer et s'enfuit à Versailles avec tous les corps constitués.

Le Comité central de la Garde nationale prendra possession de l’Hôtel de ville et organisera l’élection d’une Assemblée communale le 26 mars, et proclamera la « Commune de Paris » le 28 mars 1871 sur la place de l’hôtel de Ville.

 

Repost 0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 00:01

Le 17 mars 1948, les ministres des Affaires étrangères de Belgique, de France, du Luxembourg, des Pays-Bas et du Royaume-Uni signent à Bruxelles le traité qui institue l'UEO (Union de l'Europe occidentale). Il s'agit d'un pacte régional d'assistance économique, sociale et culturelle et essentiellement, de légitime défense collective.

Inquiétés par le coup de Prague qui fait planer sur l’Europe la menace de révolutions communistes soutenues par le Kremlin, la Grande-Bretagne, les pays du futur Benelux et la France passent donc un accord d’assistance mutuelle en cas d’agression. Cet accord est valable sur une période de 50 ans auquel d'autres pays peuvent se rallier.

Pour la première fois depuis l’armistice de 1945, les alliances politiques et militaires ne sont plus dirigées contre l’Allemagne mais contre l’URSS. L’Europe craint en effet à ce moment une Troisième Guerre mondiale.

Les cinq pays signataires seront tous des membres fondateurs de l'OTAN l'année suivante.

 

Voir aussi :

3 février 1958 - Création du Benelux

Repost 0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 00:01

16 mars 1751 : James Madison, 4e président des États-Unis

James Madison naît le 16 mars 1751, à Port Conway, en Virginie. Il participa à la rédaction de la Constitution des Etats-Unis, organisant le système d'équilibre des pouvoirs. Il rédige les « lois sur les droits du citoyen » et est à l'origine de la création des premiers partis américains, suite à sa position sur la limitation du pouvoir du gouvernement fédéral.

En 1809, il est élu en tant que quatrième président des Etats-Unis et est réélu en 1812. Il prend sa retraite à la fin de son deuxième mandat et meurt le 28 juin 1836.

16 mars 1856 : Naissance de Napoléon Eugène Louis Bonaparte

Napoléon-Eugène-Louis-Jean-Joseph-Napoléon Bonaparte est le seul enfant de Napoléon III et de son épouse l'impératrice Eugénie. Son titre officiel était le prince impérial. Après le désastre de sedan et la chute de l’empire, le prince impérial rejoint sa mère en Angleterre.

A la mort de son père en 1873, il prend la tête de la famille Bonaparte, et se place en successeur impérial, prêt à répondre si on l’appelle.

Voulant remercier les Anglais de leur hospitalité, le prince s’engage dans l’armée britannique contre l’avis de sa mère et les réticences de la reine Victoria. Il demande à être envoyé en Afrique du Sud, il tombe dans une embuscade en plein pays Zoulou, il mourra le 1er juin 1879 après une résistance héroïque transperce de lance.

Il est enterré en Angleterre dans la chapelle ou repose son père et sa mère, une croix blanche en plein pays Zoulou rappelle le lieu où il est tombé, un petit monument a été érigé au château de Malmaison.

16 mars 1859 : Naissance d’Alexandre Popov

Alexandre Stépanovitch Popov est né le 16 mars 1859 dans le village de Tourinskie Roudniki (Tourinsk-les-Mines) dans l'Oural, où son père était prêtre.

physicien et ingénieur russe, précurseur de la radio

Il est décédé le 13 janvier 1906.

16 mars 1926 : Naissance de Jerry Lewis

Joseph Levitch , alias Jerry Lewis, est né e 16 mars 1926 à Newark dans l'État du New Jersey. Humoriste, acteur, producteur et réalisateur américain, il se fit connaître en formant le duo Martin-Lewis avec le chanteur Dean Martin.

Il réalisa plusieurs films dont Le Tombeur de ces dames (1961), Le Zinzin d'Hollywood (1962), et le fameux Docteur Jerry et Mister Love (1963). La popularité de Jerry Lewis déclina aux États-Unis à partir de la fin des années 1960 mais il conserva une partie de sa renommée à l'étranger, essentiellement en Europe.

16 mars 1927 : Naissance de Vladimir Komarov

Vladimir Mikhaïlovitch Komarov était un cosmonaute soviétique. Il fut le premier cosmonaute à mourir lors d'une mission spatiale, à bord de Soyouz 1, le 24 avril 1967.

16 mars 1937 : Naissance d’Attilio Nicora

Attilio Nicora, né le 16 mars 1937 à Varese en Italie, est un cardinal italien, président de l'Autorité pour l'information financière depuis 2010.

 

Joyeux anniversaire à Isabelle Huppert, comédienne et productrice française née le 13 mars 1953 et à Marine Lorphelin, miss France 2013, née le 13 mars 1993.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 00:01

Jules César, qui vient de se faire proclamer dictateur à vie, est assassiné. En pleine séance du Sénat, une cinquantaine de sénateurs partisans de la restauration de la république oligarchique, se jettent sur lui et l'assènent de 23 coups d'épée. César tombe au pied de la statue de son ancien rival, Pompée.

http://www.tombes-sepultures.com/crbst_Jules_20C_C3_A9sar_20sa_20mort.jpg?t=422n54pyno2pjnh

 

Parmi les conspirateurs se trouve Brutus, fils de la maîtresse de César, pour lequel il a une grande estime, et Cassius, général romain. En apercevant Brutus au milieu de ses assassins, Jules César lui aurait lancé en grec : « Kai su teknon », qui pourrait se traduire en latin populaire par « Tu quoque, mi fili » (Toi aussi, mon fils).

Le corps du tyran sera ramassé par des esclaves et incinéré au Champs de Mars, comme le veut la tradition. Dans son testament, César a désigné pour héritier son petit neveu et fils adoptif, Octave, futur empereur Auguste.

 

Malgré sa fin tragique et prématurée, après cinq années à peine de pouvoir, Jules César reste étonnamment vivant dans les mémoires et jusque dans le langage commun. Les titres de Kaiser et de tsar sont des déformations de son nom pour désigner le souverain en allemand et en russe.

 

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 00:01

Prénom d'origine germanique, de maht, (=force, puissance) et hild, (=combat, bataille).

SAINTE MATHILDE

Sainte Mathilde de Ringelheim ou Maud de Ringelheim (née vers 896), fille du comte de Westphalie Théodoric de Ringelheim, fut l'épouse du duc de Saxe, le futur Henri l'Oiseleur, roi de Francie orientale, et la mère d'Otton I, fondateur du Saint Empire romain germanique.

Une fois veuve, quelques différends avec ses fils. Ces derniers n'eurent de cesse de la dépouiller de la plupart de ses biens qu'ils lui reprochaient de dilapider.

Elle consacra le reste de sa vie à des œuvres charitables et aux prières. Elle fonda de nombreuses institutions religieuses, comme un centre théologique et quatre monastères bénédictins, dont celui de Quedlinbourg où elle mourut (le 14 mars 968) et fut enterrée.

 

Sa grande dévotion lui valut la canonisation, son culte étant surtout répandu en Saxe et en Bavière. L'Église catholique la fête le 14 mars. Elle est la patronne des familles nombreuses et est invoquée pour venir en aide aux parents en conflit avec leurs enfants.

http://www.joliecarte.com/fete/5/Mathilde.jpg

Bonne fête aux Mathilde, mais aussi aux
Madison, Mahaut, Mathé, Maud ou Maude

 

Repost 0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 00:01

Félix III est un aristocrate romain, veuf et père de famille (il a deux enfants), fils d'un prêtre et bisaïeul du futur saint Grégoire le Grand.

Il est élu pape à la succession de Simplice le 13 mars 483.

http://lesmotsflechesdegribouille.wifeo.com/images/f/fel/Felix-III.jpg 

En Afrique, sous son mandat, les Vandales ariens déclenchent une violente persécution contre les catholiques. Félix III parvient cependant, après 35 ans et avec l'aide de Zénon Ier qui signe une trêve avec les Vandales, à mettre un terme aux persécutions contre les catholiques africains.

Félix III meurt à Rome le 25 février 492.

Il est considéré comme saint par l'Église catholique romaine, qui le fête le 1er mars. Ses reliques se trouvent dans la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome.

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 00:01

Journée mondiale contre la censure sur internet aussi appelée Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet, elle est célébrée le 12 mars.

Alors que plus de 2 milliards de personnes bénéficient d'un accès Internet dans le monde, un tiers d'entre eux souffrent d'un accès limité en raison de la censure du gouvernement, de filtrage et de surveillance.

C’est pour cette raison que 12 mars 2008 a eu lieu la première Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet, initiative de l'UNESCO et de Reporters sans frontières.

 

Cette journée de la liberté sur internet est tout d'abord destinée à dénoncer la cybercensure dans le monde. La répression des internautes, et notamment des blogueurs à travers le monde serait croissante et les fermetures de sites Internet toujours plus nombreuses, selon l'organisation.

 

A l'origine, cette manifestation visait essentiellement la Chine et ses lois concernant le contrôle d'internet. On souvient notamment de l'expérience faite sur Google avec une recherche portant sur la place Tien-an-Men : les réponses données par le moteur de recherche aux USA et en Europe parlaient des événements de 1989, les réponses données par le même moteur en Chine ne parlaient que de tourisme...

 

Plusieurs internautes sont derrière les barreaux pour avoir usé de leur droit à la liberté d’expression sur le web. La Chine reste la plus grande prison pour les journalistes en ligne et les blogueurs.

 

Pour dénoncer la censure exercée par les gouvernements et réclamer plus de libertés sur internet, Reporters sans Frontières a appelé à manifester dans neuf pays ennemis du Net : Birmanie, Chine, Corée du Nord, Cuba, Egypte, Erythrée, Tunisie, Turkménistan, Viêt-nam. Malheureusement une liste non exhaustive.

 

Carte de la cyber-censure

http://ressources.blogdumoderateur.com/2012/03/ennemis_internet-550x388.png

 

Ennemis d'Internet

Pays sous surveillance

 

 

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 00:01

Suite au décès de Constantin Tchernenko, le 10 mars 1985, Mikhail Gorbatchev devient à 54 ans secrétaire général du parti communiste de l'Union Soviétique dès le lendemain.

Il ne sait pas encore qu'il sera le dernier à porter ce titre mais il porte déjà en lui la volonté de réformer un régime paralysé.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1008237-Mikha%C3%AFl_Gorbatchev_1988.jpg 

Le 13 mars, après les funérailles de son prédécesseur, le nouveau secrétaire général du PCUS s'entretient avec plusieurs responsables étrangers. Parmi eux, le vice-président George Herbert Bush, qui juge son interlocuteur « très compétent et sûr de lui »

 

Très vite, Gorbatchev prône la relance des investissements productifs au détriment des dépenses militaires et compte sur la moralisation de la vie publique pour régénérer le système.

 

Les mots « perestroika » (réforme ou restructuration) et « glasnost » (transparence) résonnent alors dans le monde entier.

Trois mois plus tard, Andreï A. Gromyko démissionne du poste de président qu’il occupait depuis 1985. Gorbatchev lui succède et dispose dès lors d’une plus grande latitude pour réformer la société soviétique.

 

En mars 1989, les électeurs soviétiques participent à leur première élection nationale depuis 1917 et désignent le nouveau Congrès des députés du peuple.

À son tour, celui-ci se réunit en mai pour élire le Soviet suprême et Gorbatchev pour un mandat présidentiel de cinq ans. Ce dernier accroît alors l'autorité de la présidence soviétique et transfère le pouvoir du parti communiste aux assemblées législatives élues dans les républiques de l'Union.

 

En août 1991, Mikhail Gorbatchev est victime d'une tentative de coup d'État et est écarté du pouvoir à l'hiver 1991 lors du démantèlement de l'URSS.

 

Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 00:01

Le dimanche 10 mars 1793, à Paris, l'assemblée révolutionnaire de la Convention décrète la levée en masse de 300.000 hommes pour protéger les frontières.

Le soir même, à l'instigation de Danton, elle institue un Tribunal criminel extraordinaire, plus tard appelé Tribunal révolutionnaire.

Le but de cette cour de justice est selon les révolutionnaires de lutter contre « toute entreprise contre-révolutionnaire, tout attentat contre la liberté, tout complot royaliste ». En faisant allusion à la période de troubles et de massacres que vit la France, Danton déclare : « Soyons terribles pour dispenser le peuple de l'être ».

http://www.antoine-saint-just.fr/lieux/paris/tribunal5.jpg

Un tribunal d'exception avait déjà été institué pour juger les « conspirateurs du 10 août 1792 » mais dissous le 29 novembre 1792, une fois sa tâche accomplie. Le nouveau tribunal va devenir l'outil de la Terreur jusqu'à la chute de Robespierre.

Il compte 5 juges, 12 jurés, un accusateur public et 2 substituts nommés par l'Assemblée. Il s'installe dans la Grande Chambre de l'ancien Parlement, dissous en 1790, sur l'île de la Cité, à l'emplacement de l'actuel Palais de Justice.

 

L'accusateur public Fouquier-Tinville use de son autorité pour envoyer à la guillotine aussi bien d'innocents suspects que Charlotte Corday, meurtrière de Marat, l'ex-reine Marie-Antoinette ou des chefs de la Révolution comme ses propres amis Danton, Robespierre et même son cousin Camille Desmoulins.

 

Du 6 avril 1793 au 7 mai 1795, le tribunal voit passer 5.215 accusés et en envoie 2.791 à la guillotine, surtout après la loi du 22 prairial an II (10 juin 1794) qui inaugure la Grande Terreur.

 

Il est supprimé le 31 mai 1795, l'une de ses dernières victimes ayant été Fouquier-Tinville lui-même...

 

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 00:01

Par une loi du 9 mars 1911, la France renonce à imposer le méridien de Paris comme référence temporelle et point de départ des fuseaux horaires. Elle se rallie comme le reste du monde au méridien de Greenwich.

Dans la nuit du 18 au 19 mars 1911, toutes les horloges de France s'arrêtent à minuit pour repartir 9 minutes et 21 secondes plus tard afin de se mettre en concordance avec le temps universel (Greenwich Mean Time, en abrégé « GMT » ou « temps moyen à Greenwich »).

Le méridien de Greenwich est un premier méridien, c’est-à-dire un méridien où la longitude est définie comme égale à 0°. Il passe à travers l'Observatoire royal de Greenwich, à Greenwich (banlieue de Londres), au Royaume-Uni.

Il fut adopté comme standard international en octobre 1884 à la conférence internationale du méridien de Washington. Avant cela, tous les pays avaient un méridien de référence différent.

Le méridien de Greenwich, situé à 2°20'14"à l'ouest de celui de Paris.

En France, ce méridien passe notamment à proximité du Havre, de Caen et du Mans.

 

Voir aussi : 19 mars 1917 - loi instituant l'heure d'été en France

Repost 0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 00:01

Le 8 mars 1917 (23 février dans le calendrier russe), à l'occasion de la Journée des femmes, des travailleurs défilent paisiblement à Petrograd. La manifestation se dégrade très vite. Elle entraîne en quelques jours l'effondrement du régime tsariste.

Les difficultés d'approvisionnement liées au froid et à la guerre sur le front austro-allemand poussent un grand nombre d'ouvriers des usines Poutilov, les plus importantes de la capitale, à faire grève et à se joindre au défilé.

Ils réclament du pain, la paix et... la République !

Cette manifestation pacifique marque le début de la fin pour Nicolas II. Le tsar est englué dans les difficultés de la Grande Guerre, qu'il a contribué à provoquer 3 ans plus tôt.

Dans la capitale russe, les manifestations se succèdent et s'amplifient les jours suivants.

La Russie vit sa première révolution, dite « révolution de février », car selon le calendrier orthodoxe elle se déroule au mois de février et non pas en mars.

Le dimanche 11 mars, l'armée fait face à 200.000 manifestants. Les officiers obligent alors les soldats à « viser au cœur ». On relève 40 morts. Mais dès le lendemain, soldats et ouvriers fraternisent. Ils créent le Soviet (ou conseil) des ouvriers et soldats de Petrograd.

Emmenés par l’avocat Alexandre Kerenski, les députés socialistes de la Douma (l'assemblée législative) se rallient au Soviet de Petrograd. Le 15 mars, ils confient le gouvernement à un noble libéral, le prince Lvov.

Deux émissaires se rendent au-devant du tsar, au quartier général des armées du nord, à Pskov. Nicolas II abdique dans la soirée même, soulagé d'être délivré d'un pouvoir qui lui pesait. Son frère, le grand-duc Michel, ne souhaite pas le remplacer.

C'en est fini de l'Empire et de la dynastie des Romanov qui laisse la place à une République démocratique.

Celle-ci s'effondrera à son tour neuf mois plus tard, laissant le pouvoir aux bolcheviques...

 

Lire aussi : 8 mars - combats pour les droits des femmes

 

Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 00:01

Le 7 mars 1966, le président de Charles Gaulle informe son homologue américain Lyndon Johnson que la France a décidé de se retirer du commandement intégré de L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et demande, en conséquence, le départ des forces américaines et canadiennes installées sur son sol. Toutefois la France fait toujours partie de l'Alliance atlantique.

Le chef de l'État refuse de voir la politique nucléaire américaine dominer l'organisation. Il demande également aux Etats-Unis d'évacuer leurs bases situées sur le territoire français, à Fontainebleau et à Châteauroux notamment.

En 1966, l'Otan comptait 15 membres - contre 28 actuellement - dont la République fédérale d'Allemagne. La France en était un des piliers. Établi à Paris depuis 1952, le siège de l'Otan déménage à Bruxelles.

« Cher Monsieur le Président, Notre alliance atlantique achèvera dans trois ans son premier terme. Je tiens à vous dire que la France mesure à quel point la solidarité de défense ainsi établie entre quinze peuples libres de l'Occident contribue à assurer leur sécurité, et notamment quel rôle essentiel jouent à cet égard les Etats-Unis. Aussi la France envisage-t-elle dès à présent de rester, le moment venu, partie au traité signé à Washington le 4 avril 1949. Cela signifie que, à moins d'événements qui, au cours des trois prochaines années, viendraient à changer les données fondamentales des rapports entre l'Ouest et l'Est, elle serait en 1969 et plus tard résolue, tout comme aujourd'hui, à combattre aux côtés de ses alliés au cas où l'un d'entre eux serait l'objet d'une agression qui n'aurait pas été provoquée. Cependant, la France considère que les changements accomplis ou en voie de l'être depuis 1949 en Europe, en Asie et ailleurs, ainsi que l'évolution de sa propre situation et de ses propres forces, ne justifient plus, pour ce qui la concerne, les dispositions d'ordre militaire prises après la conclusion de l'alliance, soit en commun sous la forme de conventions multilatérales, soit par accords particuliers entre le gouvernement français et le gouvernement américain. C'est pourquoi la France se propose de recouvrer sur son territoire l'entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamée par la présence permanente d'éléments militaires alliés, (...) de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à la disposition de l'OTAN. »

Charles de Gaulle, lettre au président Johnson, 7 mars 1966

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire