Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 00:01

Le 19 mars 1815, le roi Louis XVIII quitte piteusement Paris, laissant le champ libre à l'ex-Empereur Napoléon 1er, de retour de l'île d'Elbe.

Après l'abdication de Napoléon 1er, le 6 avril 1814, la monarchie constitutionnelle avait été restaurée par le gouvernement provisoire français et le comte de Provence, frère cadet du malheureux Louis XVI, était monté sur le trône sous le nom de Louis XVIII.

Le 26 février 1815, Napoléon quitte secrètement l'île d'Elbe et débarque le 1er mars à Golfe Juan, près de Cannes. Il reçoit un accueil peu chaleureux en Provence, majoritairement royaliste, mais il est bientôt acclamé dans le Dauphiné.

Le 6 mars, à Grenoble, il est escorté par les troupes envoyées contre lui !

Même le maréchal Ney, qui avait assuré au roi qu’il ramènerait Bonaparte dans une cage de fer, a rejoint l’Empereur pour accompagner son retour…

Face à l’avancée inexorable de Napoléon vers Paris et aux défections des généraux de l’armée française, Louis XVIII préfère ne pas risquer sa tête.

Le 19 mars, il se résigne : « Je vois que tout est fini sur ce point. Ne nous engageons pas dans une résistance inutile. Je suis résolu à partir »

Le lendemain, alors que Napoléon rentre aux Tuileries, acclamé, Louis a déjà atteint Abbeville. Il parvient à Gand, aux Pays-Bas, le 30 mars, après une pause à Ostende où il envisageait de se rendre de nouveau à Hartwell, son exil anglais de 1809 à 1814.

 

Relire également :

1er mars 1815 - Napoléon débarque à Golfe-Juan - début des Cent-Jours

 

Repost 0
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 00:01

La Commune de Paris est un gouvernement révolutionnaire français qui a duré environ deux mois (du 18 mars au 27 mai 1871).

 

Depuis le début du mois de mars, une agitation importante règne dans la Capitale. Les Parisiens, se sentant trahis par le gouvernement de Défense nationale (qui a capitulé face aux Prussiens et s'est installé à Versailles), sont au bord de l’insurrection.

http://www.ephemanar.net/images/canon_buttes.jpg

Le samedi 18 mars 1871, une émeute éclate sur la butte Montmartre à Paris.

Les tensions poussent le chef du pouvoir exécutif, Adolphe Thiers (73 ans), à faire enlever des canons érigés par le peuple pour se défendre contre l'ennemi.

Mais les soldats chargés de la mission sont encerclés à Montmartre par une foule pacifique, avec laquelle ils fraternisent. Lorsque le général Lecomte ordonne de tirer sur la foule, il n’est pas obéi et ne fait qu’aviver la haine du peuple. Il sera fait prisonnier et fusillé en même temps que le général Clément Thomas.

 

Le Journal officiel du 21 mars 1871 publie : « Les prolétaires de la capitale, au milieu des défaillances et des trahisons des classes gouvernantes, ont compris que l’heure était arrivée pour eux de sauver la situation en prenant en main la direction des affaires publiques. »

 

 

Adolphe Thiers, chef du gouvernement provisoire de la République, renoncera à la réprimer et s'enfuit à Versailles avec tous les corps constitués.

Le Comité central de la Garde nationale prendra possession de l’Hôtel de ville et organisera l’élection d’une Assemblée communale le 26 mars, et proclamera la « Commune de Paris » le 28 mars 1871 sur la place de l’hôtel de Ville.

 

Repost 0
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 00:01

Le 17 mars 1948, les ministres des Affaires étrangères de Belgique, de France, du Luxembourg, des Pays-Bas et du Royaume-Uni signent à Bruxelles le traité qui institue l'UEO (Union de l'Europe occidentale). Il s'agit d'un pacte régional d'assistance économique, sociale et culturelle et essentiellement, de légitime défense collective.

Inquiétés par le coup de Prague qui fait planer sur l’Europe la menace de révolutions communistes soutenues par le Kremlin, la Grande-Bretagne, les pays du futur Benelux et la France passent donc un accord d’assistance mutuelle en cas d’agression. Cet accord est valable sur une période de 50 ans auquel d'autres pays peuvent se rallier.

Pour la première fois depuis l’armistice de 1945, les alliances politiques et militaires ne sont plus dirigées contre l’Allemagne mais contre l’URSS. L’Europe craint en effet à ce moment une Troisième Guerre mondiale.

Les cinq pays signataires seront tous des membres fondateurs de l'OTAN l'année suivante.

 

Voir aussi :

3 février 1958 - Création du Benelux

Repost 0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 00:01

16 mars 1751 : James Madison, 4e président des États-Unis

James Madison naît le 16 mars 1751, à Port Conway, en Virginie. Il participa à la rédaction de la Constitution des Etats-Unis, organisant le système d'équilibre des pouvoirs. Il rédige les « lois sur les droits du citoyen » et est à l'origine de la création des premiers partis américains, suite à sa position sur la limitation du pouvoir du gouvernement fédéral.

En 1809, il est élu en tant que quatrième président des Etats-Unis et est réélu en 1812. Il prend sa retraite à la fin de son deuxième mandat et meurt le 28 juin 1836.

16 mars 1856 : Naissance de Napoléon Eugène Louis Bonaparte

Napoléon-Eugène-Louis-Jean-Joseph-Napoléon Bonaparte est le seul enfant de Napoléon III et de son épouse l'impératrice Eugénie. Son titre officiel était le prince impérial. Après le désastre de sedan et la chute de l’empire, le prince impérial rejoint sa mère en Angleterre.

A la mort de son père en 1873, il prend la tête de la famille Bonaparte, et se place en successeur impérial, prêt à répondre si on l’appelle.

Voulant remercier les Anglais de leur hospitalité, le prince s’engage dans l’armée britannique contre l’avis de sa mère et les réticences de la reine Victoria. Il demande à être envoyé en Afrique du Sud, il tombe dans une embuscade en plein pays Zoulou, il mourra le 1er juin 1879 après une résistance héroïque transperce de lance.

Il est enterré en Angleterre dans la chapelle ou repose son père et sa mère, une croix blanche en plein pays Zoulou rappelle le lieu où il est tombé, un petit monument a été érigé au château de Malmaison.

16 mars 1859 : Naissance d’Alexandre Popov

Alexandre Stépanovitch Popov est né le 16 mars 1859 dans le village de Tourinskie Roudniki (Tourinsk-les-Mines) dans l'Oural, où son père était prêtre.

physicien et ingénieur russe, précurseur de la radio

Il est décédé le 13 janvier 1906.

16 mars 1926 : Naissance de Jerry Lewis

Joseph Levitch , alias Jerry Lewis, est né e 16 mars 1926 à Newark dans l'État du New Jersey. Humoriste, acteur, producteur et réalisateur américain, il se fit connaître en formant le duo Martin-Lewis avec le chanteur Dean Martin.

Il réalisa plusieurs films dont Le Tombeur de ces dames (1961), Le Zinzin d'Hollywood (1962), et le fameux Docteur Jerry et Mister Love (1963). La popularité de Jerry Lewis déclina aux États-Unis à partir de la fin des années 1960 mais il conserva une partie de sa renommée à l'étranger, essentiellement en Europe.

16 mars 1927 : Naissance de Vladimir Komarov

Vladimir Mikhaïlovitch Komarov était un cosmonaute soviétique. Il fut le premier cosmonaute à mourir lors d'une mission spatiale, à bord de Soyouz 1, le 24 avril 1967.

16 mars 1937 : Naissance d’Attilio Nicora

Attilio Nicora, né le 16 mars 1937 à Varese en Italie, est un cardinal italien, président de l'Autorité pour l'information financière depuis 2010.

 

Joyeux anniversaire à Isabelle Huppert, comédienne et productrice française née le 13 mars 1953 et à Marine Lorphelin, miss France 2013, née le 13 mars 1993.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 00:01

Jules César, qui vient de se faire proclamer dictateur à vie, est assassiné. En pleine séance du Sénat, une cinquantaine de sénateurs partisans de la restauration de la république oligarchique, se jettent sur lui et l'assènent de 23 coups d'épée. César tombe au pied de la statue de son ancien rival, Pompée.

http://www.tombes-sepultures.com/crbst_Jules_20C_C3_A9sar_20sa_20mort.jpg?t=422n54pyno2pjnh

 

Parmi les conspirateurs se trouve Brutus, fils de la maîtresse de César, pour lequel il a une grande estime, et Cassius, général romain. En apercevant Brutus au milieu de ses assassins, Jules César lui aurait lancé en grec : « Kai su teknon », qui pourrait se traduire en latin populaire par « Tu quoque, mi fili » (Toi aussi, mon fils).

Le corps du tyran sera ramassé par des esclaves et incinéré au Champs de Mars, comme le veut la tradition. Dans son testament, César a désigné pour héritier son petit neveu et fils adoptif, Octave, futur empereur Auguste.

 

Malgré sa fin tragique et prématurée, après cinq années à peine de pouvoir, Jules César reste étonnamment vivant dans les mémoires et jusque dans le langage commun. Les titres de Kaiser et de tsar sont des déformations de son nom pour désigner le souverain en allemand et en russe.

 

Repost 0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 00:01

Prénom d'origine germanique, de maht, (=force, puissance) et hild, (=combat, bataille).

SAINTE MATHILDE

Sainte Mathilde de Ringelheim ou Maud de Ringelheim (née vers 896), fille du comte de Westphalie Théodoric de Ringelheim, fut l'épouse du duc de Saxe, le futur Henri l'Oiseleur, roi de Francie orientale, et la mère d'Otton I, fondateur du Saint Empire romain germanique.

Une fois veuve, quelques différends avec ses fils. Ces derniers n'eurent de cesse de la dépouiller de la plupart de ses biens qu'ils lui reprochaient de dilapider.

Elle consacra le reste de sa vie à des œuvres charitables et aux prières. Elle fonda de nombreuses institutions religieuses, comme un centre théologique et quatre monastères bénédictins, dont celui de Quedlinbourg où elle mourut (le 14 mars 968) et fut enterrée.

 

Sa grande dévotion lui valut la canonisation, son culte étant surtout répandu en Saxe et en Bavière. L'Église catholique la fête le 14 mars. Elle est la patronne des familles nombreuses et est invoquée pour venir en aide aux parents en conflit avec leurs enfants.

http://www.joliecarte.com/fete/5/Mathilde.jpg

Bonne fête aux Mathilde, mais aussi aux
Madison, Mahaut, Mathé, Maud ou Maude

 

Repost 0
13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 00:01

Félix III est un aristocrate romain, veuf et père de famille (il a deux enfants), fils d'un prêtre et bisaïeul du futur saint Grégoire le Grand.

Il est élu pape à la succession de Simplice le 13 mars 483.

http://lesmotsflechesdegribouille.wifeo.com/images/f/fel/Felix-III.jpg 

En Afrique, sous son mandat, les Vandales ariens déclenchent une violente persécution contre les catholiques. Félix III parvient cependant, après 35 ans et avec l'aide de Zénon Ier qui signe une trêve avec les Vandales, à mettre un terme aux persécutions contre les catholiques africains.

Félix III meurt à Rome le 25 février 492.

Il est considéré comme saint par l'Église catholique romaine, qui le fête le 1er mars. Ses reliques se trouvent dans la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs à Rome.

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 00:01

Journée mondiale contre la censure sur internet aussi appelée Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet, elle est célébrée le 12 mars.

Alors que plus de 2 milliards de personnes bénéficient d'un accès Internet dans le monde, un tiers d'entre eux souffrent d'un accès limité en raison de la censure du gouvernement, de filtrage et de surveillance.

C’est pour cette raison que 12 mars 2008 a eu lieu la première Journée internationale pour la liberté d’expression sur Internet, initiative de l'UNESCO et de Reporters sans frontières.

 

Cette journée de la liberté sur internet est tout d'abord destinée à dénoncer la cybercensure dans le monde. La répression des internautes, et notamment des blogueurs à travers le monde serait croissante et les fermetures de sites Internet toujours plus nombreuses, selon l'organisation.

 

A l'origine, cette manifestation visait essentiellement la Chine et ses lois concernant le contrôle d'internet. On souvient notamment de l'expérience faite sur Google avec une recherche portant sur la place Tien-an-Men : les réponses données par le moteur de recherche aux USA et en Europe parlaient des événements de 1989, les réponses données par le même moteur en Chine ne parlaient que de tourisme...

 

Plusieurs internautes sont derrière les barreaux pour avoir usé de leur droit à la liberté d’expression sur le web. La Chine reste la plus grande prison pour les journalistes en ligne et les blogueurs.

 

Pour dénoncer la censure exercée par les gouvernements et réclamer plus de libertés sur internet, Reporters sans Frontières a appelé à manifester dans neuf pays ennemis du Net : Birmanie, Chine, Corée du Nord, Cuba, Egypte, Erythrée, Tunisie, Turkménistan, Viêt-nam. Malheureusement une liste non exhaustive.

 

Carte de la cyber-censure

http://ressources.blogdumoderateur.com/2012/03/ennemis_internet-550x388.png

 

Ennemis d'Internet

Pays sous surveillance

 

 

Repost 0
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 00:01

Suite au décès de Constantin Tchernenko, le 10 mars 1985, Mikhail Gorbatchev devient à 54 ans secrétaire général du parti communiste de l'Union Soviétique dès le lendemain.

Il ne sait pas encore qu'il sera le dernier à porter ce titre mais il porte déjà en lui la volonté de réformer un régime paralysé.

http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1008237-Mikha%C3%AFl_Gorbatchev_1988.jpg 

Le 13 mars, après les funérailles de son prédécesseur, le nouveau secrétaire général du PCUS s'entretient avec plusieurs responsables étrangers. Parmi eux, le vice-président George Herbert Bush, qui juge son interlocuteur « très compétent et sûr de lui »

 

Très vite, Gorbatchev prône la relance des investissements productifs au détriment des dépenses militaires et compte sur la moralisation de la vie publique pour régénérer le système.

 

Les mots « perestroika » (réforme ou restructuration) et « glasnost » (transparence) résonnent alors dans le monde entier.

Trois mois plus tard, Andreï A. Gromyko démissionne du poste de président qu’il occupait depuis 1985. Gorbatchev lui succède et dispose dès lors d’une plus grande latitude pour réformer la société soviétique.

 

En mars 1989, les électeurs soviétiques participent à leur première élection nationale depuis 1917 et désignent le nouveau Congrès des députés du peuple.

À son tour, celui-ci se réunit en mai pour élire le Soviet suprême et Gorbatchev pour un mandat présidentiel de cinq ans. Ce dernier accroît alors l'autorité de la présidence soviétique et transfère le pouvoir du parti communiste aux assemblées législatives élues dans les républiques de l'Union.

 

En août 1991, Mikhail Gorbatchev est victime d'une tentative de coup d'État et est écarté du pouvoir à l'hiver 1991 lors du démantèlement de l'URSS.

 

Repost 0
10 mars 2013 7 10 /03 /mars /2013 00:01

Le dimanche 10 mars 1793, à Paris, l'assemblée révolutionnaire de la Convention décrète la levée en masse de 300.000 hommes pour protéger les frontières.

Le soir même, à l'instigation de Danton, elle institue un Tribunal criminel extraordinaire, plus tard appelé Tribunal révolutionnaire.

Le but de cette cour de justice est selon les révolutionnaires de lutter contre « toute entreprise contre-révolutionnaire, tout attentat contre la liberté, tout complot royaliste ». En faisant allusion à la période de troubles et de massacres que vit la France, Danton déclare : « Soyons terribles pour dispenser le peuple de l'être ».

http://www.antoine-saint-just.fr/lieux/paris/tribunal5.jpg

Un tribunal d'exception avait déjà été institué pour juger les « conspirateurs du 10 août 1792 » mais dissous le 29 novembre 1792, une fois sa tâche accomplie. Le nouveau tribunal va devenir l'outil de la Terreur jusqu'à la chute de Robespierre.

Il compte 5 juges, 12 jurés, un accusateur public et 2 substituts nommés par l'Assemblée. Il s'installe dans la Grande Chambre de l'ancien Parlement, dissous en 1790, sur l'île de la Cité, à l'emplacement de l'actuel Palais de Justice.

 

L'accusateur public Fouquier-Tinville use de son autorité pour envoyer à la guillotine aussi bien d'innocents suspects que Charlotte Corday, meurtrière de Marat, l'ex-reine Marie-Antoinette ou des chefs de la Révolution comme ses propres amis Danton, Robespierre et même son cousin Camille Desmoulins.

 

Du 6 avril 1793 au 7 mai 1795, le tribunal voit passer 5.215 accusés et en envoie 2.791 à la guillotine, surtout après la loi du 22 prairial an II (10 juin 1794) qui inaugure la Grande Terreur.

 

Il est supprimé le 31 mai 1795, l'une de ses dernières victimes ayant été Fouquier-Tinville lui-même...

 

Repost 0
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 00:01

Par une loi du 9 mars 1911, la France renonce à imposer le méridien de Paris comme référence temporelle et point de départ des fuseaux horaires. Elle se rallie comme le reste du monde au méridien de Greenwich.

Dans la nuit du 18 au 19 mars 1911, toutes les horloges de France s'arrêtent à minuit pour repartir 9 minutes et 21 secondes plus tard afin de se mettre en concordance avec le temps universel (Greenwich Mean Time, en abrégé « GMT » ou « temps moyen à Greenwich »).

Le méridien de Greenwich est un premier méridien, c’est-à-dire un méridien où la longitude est définie comme égale à 0°. Il passe à travers l'Observatoire royal de Greenwich, à Greenwich (banlieue de Londres), au Royaume-Uni.

Il fut adopté comme standard international en octobre 1884 à la conférence internationale du méridien de Washington. Avant cela, tous les pays avaient un méridien de référence différent.

Le méridien de Greenwich, situé à 2°20'14"à l'ouest de celui de Paris.

En France, ce méridien passe notamment à proximité du Havre, de Caen et du Mans.

 

Voir aussi : 19 mars 1917 - loi instituant l'heure d'été en France

Repost 0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 00:01

Le 8 mars 1917 (23 février dans le calendrier russe), à l'occasion de la Journée des femmes, des travailleurs défilent paisiblement à Petrograd. La manifestation se dégrade très vite. Elle entraîne en quelques jours l'effondrement du régime tsariste.

Les difficultés d'approvisionnement liées au froid et à la guerre sur le front austro-allemand poussent un grand nombre d'ouvriers des usines Poutilov, les plus importantes de la capitale, à faire grève et à se joindre au défilé.

Ils réclament du pain, la paix et... la République !

Cette manifestation pacifique marque le début de la fin pour Nicolas II. Le tsar est englué dans les difficultés de la Grande Guerre, qu'il a contribué à provoquer 3 ans plus tôt.

Dans la capitale russe, les manifestations se succèdent et s'amplifient les jours suivants.

La Russie vit sa première révolution, dite « révolution de février », car selon le calendrier orthodoxe elle se déroule au mois de février et non pas en mars.

Le dimanche 11 mars, l'armée fait face à 200.000 manifestants. Les officiers obligent alors les soldats à « viser au cœur ». On relève 40 morts. Mais dès le lendemain, soldats et ouvriers fraternisent. Ils créent le Soviet (ou conseil) des ouvriers et soldats de Petrograd.

Emmenés par l’avocat Alexandre Kerenski, les députés socialistes de la Douma (l'assemblée législative) se rallient au Soviet de Petrograd. Le 15 mars, ils confient le gouvernement à un noble libéral, le prince Lvov.

Deux émissaires se rendent au-devant du tsar, au quartier général des armées du nord, à Pskov. Nicolas II abdique dans la soirée même, soulagé d'être délivré d'un pouvoir qui lui pesait. Son frère, le grand-duc Michel, ne souhaite pas le remplacer.

C'en est fini de l'Empire et de la dynastie des Romanov qui laisse la place à une République démocratique.

Celle-ci s'effondrera à son tour neuf mois plus tard, laissant le pouvoir aux bolcheviques...

 

Lire aussi : 8 mars - combats pour les droits des femmes

 

Repost 0
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 00:01

Le 7 mars 1966, le président de Charles Gaulle informe son homologue américain Lyndon Johnson que la France a décidé de se retirer du commandement intégré de L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et demande, en conséquence, le départ des forces américaines et canadiennes installées sur son sol. Toutefois la France fait toujours partie de l'Alliance atlantique.

Le chef de l'État refuse de voir la politique nucléaire américaine dominer l'organisation. Il demande également aux Etats-Unis d'évacuer leurs bases situées sur le territoire français, à Fontainebleau et à Châteauroux notamment.

En 1966, l'Otan comptait 15 membres - contre 28 actuellement - dont la République fédérale d'Allemagne. La France en était un des piliers. Établi à Paris depuis 1952, le siège de l'Otan déménage à Bruxelles.

« Cher Monsieur le Président, Notre alliance atlantique achèvera dans trois ans son premier terme. Je tiens à vous dire que la France mesure à quel point la solidarité de défense ainsi établie entre quinze peuples libres de l'Occident contribue à assurer leur sécurité, et notamment quel rôle essentiel jouent à cet égard les Etats-Unis. Aussi la France envisage-t-elle dès à présent de rester, le moment venu, partie au traité signé à Washington le 4 avril 1949. Cela signifie que, à moins d'événements qui, au cours des trois prochaines années, viendraient à changer les données fondamentales des rapports entre l'Ouest et l'Est, elle serait en 1969 et plus tard résolue, tout comme aujourd'hui, à combattre aux côtés de ses alliés au cas où l'un d'entre eux serait l'objet d'une agression qui n'aurait pas été provoquée. Cependant, la France considère que les changements accomplis ou en voie de l'être depuis 1949 en Europe, en Asie et ailleurs, ainsi que l'évolution de sa propre situation et de ses propres forces, ne justifient plus, pour ce qui la concerne, les dispositions d'ordre militaire prises après la conclusion de l'alliance, soit en commun sous la forme de conventions multilatérales, soit par accords particuliers entre le gouvernement français et le gouvernement américain. C'est pourquoi la France se propose de recouvrer sur son territoire l'entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamée par la présence permanente d'éléments militaires alliés, (...) de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre de forces à la disposition de l'OTAN. »

Charles de Gaulle, lettre au président Johnson, 7 mars 1966

Repost 0
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 00:01

Le laboratoire allemand Dreser met au point un procédé de fabrication de l'aspirine et dépose le brevet à Munich le 6 mars 1899. Doté de grandes propriétés analgésiques, le produit a aussi la faculté de faire baisser la fièvre.

C'est l'aboutissement d'une très longue recherche. Elle remonte à la découverte par les Sumériens et le Grec Hippocrate des propriétés antidouleur de l'écorce de saule.

Mais la synthétisation pour en faire un médicament toléré par l’organisme est passée par plusieurs étapes et en 1899 l’allemand Felix Hoffmann reprenant les travaux de l’Alsacien Gehrardt. Il développa de nouvelles méthodes pour la préparation de l’acide acétyslsalicylique qui sera commercialisé sous la forme de poudre sous le nom d’aspirin (« a » pour acétylation, « spi » de la plante spiroea et le préfixe « in »)

La firme Bayer s'empressera de commercialiser le médicament et donnera naissance à un nouveau marché : l'industrie pharmaceutique.

L'aspirine sera mise en vente en Allemagne le 10 octobre 1903.

Sitôt sur le marché, ce médicament anti-fièvre et antalgique (atténuateur de la douleur) recueille un immense succès et suscite en Allemagne le développement d'une puissante industrie pharmaceutique.

La firme Allemande Bayer aura le monopole jusqu’en 1919 où dans le traité de Versailles, l’aspirine sera récupérée par les vainqueurs comme réparation de guerre.

 

 

Repost 0
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 00:01

Le 5 mars 1770 eut lieu l'un des évènements déclencheurs de la guerre d'indépendance des Etats-Unis. Alors que les 13 colonies britanniques étaient déjà particulièrement agitées, le conflit atteint son sommet, lorsque des soldats britanniques tuent cinq personnes.

 

massacre de Boston

1767 - Les lois Townshend

L'objectif des lois Townshend était de gagner 40 000 livres chaque année pour financer l'administration coloniale.

Le chancelier du grand Échiquier britannique Charles Townshend fait voter une liste de lois visant à taxer les colonies d’Amérique du Nord sur divers produits importés d’Angleterre, tel que le thé, le plomb ou le papier. En outre, un bureau de douane est installé à Boston, regroupant des officiers douaniers dépendant uniquement de la Couronne et affranchi de toute autorité des colonies.

 

Combat meurtrier à Boston

Depuis le vote des lois Townshend, les tensions restent vives entre les colons et les soldats britanniques. Les Britanniques ont d’ailleurs fait parvenir des renforts à Boston, afin de protéger les douaniers de la colère des habitants.

Ainsi, les altercations entre les deux parties sont très fréquentes, jusqu’au 5 mars 1770, où l’armée, sous les insultes et les provocations, ouvrent le feu sur la foule, faisant cinq morts.

La Grande-Bretagne, pour calmer la situation, les déplaça du centre-ville, mais l'acquittement des soldats responsables de la fusillade renforça la rancœur des colons envers les Britanniques.

Finalement, les taxes imposées par les lois Townshend seront supprimées, à l’exception de celles prélevées sur le thé.

 

Relire aussi : 4 juillet 1776 - déclaration d'indépendance des Etats-unis

 

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 00:01

4 mars 1797 - Début de la présidence fédéraliste de John Adams aux États-Unis

Après avoir joué un grand rôle dans la révolution américaine, John Adams devient membre du congrès puis vice-président de George Washington. En 1797, il se présente aux élections présidentielles et devient le deuxième président des États-Unis. Durant son mandat, il tente de garder une position neutre dans les conflits européens. Il perd face à Thomas Jefferson lors des élections suivantes.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/johnadams.png?1306436294

4 mars 1829 - Début de la présidence d'Andrew Jackson aux États-Unis

Cet ancien gouverneur de Floride, réputé pour sa dureté, succéda à John Quincy Adams. Pendant ses deux mandats, de 1829 à 1837, il protégea la démocratie populaire et la liberté individuelle mais soutint l'esclavage et la déportation des Amérindiens. Comptant parmi les créateurs du parti démocrate, il fut à l'origine de l'apparition des partis politiques aux États-Unis.

http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/7aj_header_sm.jpg?1250870848 

4 mars 1837 - Investiture de Martin Van Buren en tant que huitième président des États-Unis

Martin Van Buren est né le 5 décembre 1782 à Kinderhook, New York. Ses parents tiennent une auberge et gèrent une ferme avec l'aide de quelques esclaves.

Juriste de formation, Van Buren a mené une carrière politique brillante. En effet, avant d'être président, il a d'abord été vice-président dans le gouvernement d'Andrew Jackson.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/8mv_header_sm.jpg?1250871051

4 mars 1845 - Début de la présidence de James K. Polk aux États-Unis

James Knox Polk, gouverneur de l'état du Tennessee, se présente aux élections présidentielles en 1844 en tant que candidat du Parti démocrate. L'autre candidat du parti était Martin Van Buren mais, opposé à l'annexion du Texas, il est mis à l'écart par les démocrates. Après une campagne électorale dynamique, James Knox Polk gagne les élections et devient, le 4 mars 1845, le onzième président du pays. Il reste au pouvoir jusqu'en 1849.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/11jp_header.jpg?1250876884

4 mars 1857 - Investiture du président américain James Buchanan

Le candidat démocrate James Buchanan devient le quinzième président des États-Unis après une élection difficile face à son prédécesseur, Millard Fillmore et à son rival républicain John C. Frémont. A cette époque, l'esclavagisme est au cœur des débats politiques. Désireux de laisser chaque territoire choisir son camp, James Buchanan provoquera la sécession de plusieurs Etats du Sud. Son illustre successeur, le républicain Abraham Licoln, décidera en 1863 d'abolir intégralement l'esclavagisme.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/15jp_header_sm.jpg?1250877668

4 mars 1893 - Début du second mandat de Glover Cleveland

Le second mandat effectué par Grover Cleveland à la tête des Etats-Unis débute le 4 mars 1893. est le seul président à avoir été élu pour deux mandats non consécutifs. Il est donc à la fois le 22e et le 24e président.

Il fait face à une crise économique d'envergure, menaçant la monnaie américaine. Si la façon de gérer les conflits sociaux par l'intervention de l'armée est saluée par le monde politique, elle radicalise les rapports de son administration avec les syndicalistes. A l'étranger, il reconnaît la nouvelle République d'Hawaï et règle les conflits de frontière entre l'Angleterre et le Venezuela.

http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/24gc_header_sm.jpg?1251137112 

4 mars 1897 - Investiture de William McKinley

William McKinley, né en 1843 à Niles, dans l'Ohio, est le vingt-cinquième président des Etats-Unis d'Amérique. Il prend ses fonctions le 4 mars 1897. Durant son mandat, il se lance dans une politique de conquêtes dans l'Océan Pacifique et dans les Caraïbes, et mène une guerre contre l'Espagne en 1898. D'autre part, il concurrence les puissances européennes sur les marchés asiatiques. Il sera réélu en novembre 1900 et assassiné en septembre 1901.

http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/25wm_header_sm.jpg?1251138567 

4 mars 1908 - William Howard Taft investit Président des États-Unis

William Howard Taft est né le 15 septembre 1857. Juriste de formation, il se lance dans la politique et devient le premier gouverneur civil des Philippines en 1901. En 1904 Théodore Roosevelt le rappelle et le nomme secrétaire à la Guerre. Il est choisi par le président pour lui succéder comme candidat du Parti républicain. Le 3 novembre 1908 William Howard Taft bat le candidat démocrate et le 4 mars 1909 devient le vingt-septième président des Etats-Unis.

Sa politique est la même que Roosevelt, il ne fera qu'un mandat jusqu'en 1913.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/27wt_header_sm.jpg?1251138625

4 mars 1913 - Thomas W. Wilson devient président des États-Unis

Il naît à Staunton le 28 décembre 1856 et meurt le 3 février 1924. Il fait de brillantes études de droit, histoire et sciences politiques. En 1910 il devient gouverneur du New Jersey. Il est désigné candidat du Parti démocrate en 1912, il s'oppose à Théodore Roosevelt dans la course à l'investiture. S'il déclare d'abord sa neutralité dans la Première Guerre mondiale, il propose la déclaration de guerre contre l'Allemagne au Congrès en 1917. En 1918, il liste les 14 points pour obtenir la paix et créer la Société des Nations.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/28ww_header_sm.jpg?1251138666

4 mars 1921 - Le mandat présidentiel de Warren G. Harding

Warren G. Harding naît le 2 novembre 1865 aux États-Unis. Membre du Parti républicain, il est élu en novembre 1920 29ème président des États-Unis, fonction qu'il prendra officiellement le 4 mars 1921. Il est considéré comme le président du « laisser-faire » ; son mandat sera plus marqué par les scandales, dont celui du Teapot Dome (une affaire de corruption avec l'industrie pétrolière), que par les décisions majeures qu'il a prises pour l'avenir de ses concitoyens. Il meurt le 2 août 1923 d'une pneumonie.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/29wh_header.jpg?1251138785

4 mars 1933 - Passation de pouvoir à Franklin Roosevelt

Franklin Delano Roosevelt, né le 30 janvier 1882, est élu président des États-Unis le 8 novembre 1932. La passation officielle de pouvoir eut lieu le 4 mars 1933. Il est resté en place douze ans, jusqu'à son décès en 1945. Truman lui succède alors. On lui doit notamment le New Deal et une certaine implication militaire des États-Unis dans la Seconde Guerre mondiale.

Roosevelt fut le premier président à être élu pour quatre mandats - le dernier inachevé du fait de son décès - et reste le seul président américain réélu 3 fois successivement. Il restera le seul à avoir accompli plus de 2 mandats puisque le 22e amendement, qui entra en vigueur en 1951, interdit depuis aux présidents de briguer un troisième mandat.

 http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/first-family/masthead_image/32fr_header_sm.jpg?1250884571

 

 

Voir aussi : Les présidents américains

Repost 0
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 00:00

1er au 10e Présidents

. 1789-1797 George Washington

. 1797-1801 John Adams

. 1801-1809 Thomas Jefferson

. 1809-1817 James Madison

. 1817-1825 James Monroe

. 1825-1829 John Q. Adams

. 1829-1837 Andrew Jackson

. 1837-1841 Martin Van Buren

. 1841-1841 William Harrison

. 1841-1845 John Tyler

11e au 20e Présidents

. 1845-1849 James Polk

. 1849-1850 Zachary Taylor

. 1850-1853 Millard Fillmore

. 1853-1857 Franklin Pierce

. 1857-1861 James Buchanan

. 1861-1865 Abraham Lincoln

. 1865-1869 Andrew Johnson

. 1869-1877 Ulysses Grant

. 1877-1881 Rutherford Hayes

. 1881-1881 James Garfield

21e au 30e Présidents

. 1881-1885 Chester Arthur

. 1885-1889 Grover Cleveland

. 1889-1893 Benjamin Harrison

. 1893-1897 Grover Cleveland

. 1897-1901 William McKinley

. 1901-1909 Theodore Roosevelt

. 1909-1913 William Taft

. 1913-1921 Woodrow Wilson

. 1921-1923 Warren Harding

. 1923-1929 John Coolidge

31e au 40e Présidents

. 1929-1933 Herbert Hoover

. 1933-1945 Franklin D. Roosevelt

. 1945-1953 Harry Truman

. 1953-1961 Dwight Eisenhower

. 1961-1963 John F. Kennedy

. 1963-1969 Lyndon Johnson

. 1969-1974 Richard Nixon

. 1974-1977 Gerald Ford

. 1977-1981 James Carter

. 1981-1989 Ronald Reagan

41e au 43e Présidents

. 1989-1993 George Bush

. 1993-2001 Bill Clinton

. 2001-2009 George W. Bush

. 2009-2013 Barack Obama

 

9 présidents américains n'ont pas terminé leur mandat et ont donc été remplacés par leur vice-président.

Un seul président a démissionné avant la fin de la procédure d'Impeachment, Richard M. Nixon, et 8 sont décédés durant leur mandat :

4 ont été assassinés : Abraham Lincoln, James Abram Garfield, William McKinley et John F. Kennedy ;

4 sont morts naturellement : William H. Harrison, Zachary Taylor, Warren G. Harding et Franklin Delano Roosevelt.


Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 00:01

3 mars 1714 - Traité de Rastatt.

Le traité de Rastatt a été signé le 3 mars 1714. Il a été rédigé entièrement en français et met fin à la Guerre de Succession d'Espagne.

Cet écrit a été signé entre l'archiduché d'Autriche et le royaume de France, respectivement représentés par le duc de Villars et le prince Eugène. Il fait suite à de sérieuses négociations entre les deux parties, qui duraient depuis novembre 1713.

 

3 mars 1878 - Signature du traité de San Stefano

Le 3 mars 1878 est signé le traité de San Stefano qui met fin à la guerre russo-turque entamée en 1877, au sujet des Balkans. Cet accord voit la Roumanie, le Monténégro et la Serbie obtenir leur indépendance, ainsi que la création de la principauté de Grande Bulgarie, toujours en Empire ottoman, mais sous influence russe. Avec ce traité, la Russie se voit également annexer le delta du Danube et la Dobroudja.

 

3 mars 1886 - Signature du traité de Bucarest

Le 3 mars 1886, la Bulgarie et la Serbie signent le traité de Bucarest, mettant ainsi fin à la guerre serbo-bulgare. Ce traité fait suite à la conférence d'Istanbul organisée par l'Autriche, et qui reconnaît formellement l'indépendance de la Bulgarie, ainsi que ses nouvelles frontières. L'accord met fin à l'invasion de la Serbie en Bulgarie, en 1885, qui avait peur de ce nouvel ennemi de plus en plus puissant.

 

3 mars 1918 - Signature du traité de Brest-Litovsk

Menacé par la guerre civile, le gouvernement révolutionnaire russe se résout à faire la paix avec l'Allemagne à tout prix. Moscou reconnaît l'indépendance de la Finlande, des pays baltes, de la Pologne et de l'Ukraine. Deux mois de pourparlers ont été nécessaires aux deux pays pour arriver à la signature de ce traité. Lénine, humilié par la perte d'une grande partie de la Russie, le qualifie de « honteux traité ».

 

Repost 0
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 00:01

Eugenio Maria Giuseppe Giovanni Pacelli est né à Rome le 2 mars 1876.

Il est élu le 2 mars 1939 au troisième tour de scrutin, sous le nom de Pie XII, succédant à Pie XI. Soutenue par la France et le Royaume-Uni, son élection se veut conciliante, dans un contexte tendu alimenté par la montée du nazisme et l'Anschluss allemande (l'annexion) sur la catholique Autriche.

http://www.pie12.com/public/Photos/.pieXII-09_m.jpg

Élu pape quelques mois avant la Seconde Guerre mondiale, il met très vite une sourdine à la condamnation de l'idéologie hitlérienne dans la crainte que les nazis ne ripostent en persécutant les fidèles et le clergé allemand.

Néanmoins, le 24 décembre 1942, dans un message de Noël diffusé sur Radio Vatican, Pie XII évoquait les « centaines de milliers de personnes, qui, sans aucune faute de leur part, et parfois pour le seul fait de leur nationalité ou de leur race, ont été vouées à la mort ou à une extermination progressive ».

Après la Seconde Guerre mondiale, on reprocha à Pie XI son silence sur les atrocités commises durant son pontificat.

 

En janvier 1954, Pie XII tombe gravement malade. Mal soigné, il sort très diminué de cette attaque. Il meurt le 9 octobre 1958 à Castel Gandolfo, résidence d'été des papes, où depuis 1954 il faisait de longs séjours de repos.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 00:01

Les États-Unis inaugurent un mode de protection de la nature inédit en ouvrant un Parc National dans le Wyoming.

D’une surface de 8.983 km², cette zone doit être émancipée de toute influence humaine. Tout du moins elle doit, dans ses débuts, être protégée de la destruction.

Présentant des curiosités et en particulier de nombreux geysers, le lieu a fortement impressionné l’esprit romantique de ses explorateurs. 

http://www.lefigaro.fr/medias/2008/03/19/7032d7ec-f5dd-11dc-8c9b-5b77ab3e7529.jpg

 

Le plus ancien parc national au monde !

La création du Parc national de Yellowstone a marqué une étape très importante dans la protection de la nature. A l'époque, c'était très nouveau de préserver des espaces naturels pour protéger la nature et permettre aux futures générations de les découvrir.

Aujourd'hui, plus de 100.000 sites sont protégés dans le monde, ils couvrent une surface plus grande que l'Inde et la Chine réunies. Mais beaucoup d'efforts restent à faire pour protéger la biodiversité !

 

Relire aussi : 26 octobre 1976 - Yellowstone est déclaré « réserve de la biosphère par l'UNESCO »

Repost 0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 00:01

Saint Romain de Condat, né vers 400, est le plus célèbre en France des saint Romain. Il se retire à 35 ans pour vivre en ermite dans le Jura avec son frère saint Lupicin de Lauconne.

Ils fondent l'abbaye de Condat, sur le site de la ville actuelle de Saint-Claude, et installent leur sœur comme abbesse de la Beaume.

Saint Romain de Condat

 

Romain et Lupicin : Deux frères dont les cheminements spirituels et le caractère étaient fort différents, mais bien complémentaires. Plutôt que de s'opposer, ils unirent leurs différences, pour se rejoindre dans un même service de Dieu.

Romain était indulgent, doux et patient. Lupicin, sévère et intransigeant. Cela composait un heureux mélange. Quand le relâchement s'introduisait à Condat, Lupicin reprenait les choses en main et rétablissait la discipline. Quand les moines de Laucone commençaient à se décourager de trop de rigueur, Romain devenait leur supérieur, les faisant dormir et manger davantage, leur rendant bonne humeur et santé.

 

Le lundi de Pentecôte, la chapelle de Saint-Romain est toujours le but d'un pèlerinage très populaire dans la région.

 

Bonne fête aux Romain, Romaine, Roman, Romée, Roméo.

 

Beau ciel à la Saint-Romain, il y aura des denrées et du bon vin.

Repost 0
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 00:01

Le 27 février 1933, à Berlin, le Reichstag, siège du Parlement allemand, prend feu, sans doute à l'initiative des SA nazis, commandités par Hermann Göring. Un demi-fou communiste, Marinus van der Lubbe est cependant accusé du forfait.

La présence de Van der Lubbe, Hollandais de la mouvance communiste et en apparence déséquilibré, sur place au même moment, allumant de son côté de petits foyers d'incendie, n'aurait été qu'une coïncidence à moins que des agents nazis aient poussé le Hollandais à la faute.

Il sera considéré comme responsable de l'incendie et exécuté.

Dans les faits, le doute demeure. Certains historiens pensent que le soir du 27 février, un détachement de Sections d'Assaut (SA) nazies aurait emprunté un passage souterrain menant de la demeure de Hermann Göring (ou Goering, ministre de l'Intérieur du Land de Prusse) au Reichstag et y aurait répandu des produits hautement inflammables.

 

Adolf Hitler, chancelier depuis moins d'un mois, en prend prétexte pour interdire aussitôt le KPD (Kommunistische Partei Deutschlands), parti communiste allemand. 10.000 personnes proches du parti ou opposants avérés aux nazis sont internées dans les nouveaux camps de concentration.

Dès le lendemain est promulgué un « décret pour la protection du peuple et de l'État » qui suspend les libertés fondamentales, donne des pouvoirs de police exceptionnels aux Régions (Länder) et met fin à la démocratie !...

 

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 00:01

Alors qu’il étudie les rayons X et la fluorescence des sels d’uranium, Henri Becquerel s’apprête à faire une découverte aussi fortuite que fondamentale pour la physique contemporaine.

 

Ces sels d’uranium étaient très étonnant par leurs propriétés car une fois exposés à la lumière du Soleil (donc aux ultra-violets), ils étaient capable de réémettre de la lumière visible : c’est ce qu’on appelle le phénomène de fluorescence. Cette propriété est toujours utilisée de nos jours : on dépose par exemple certains de ces sels en une fine couche sur les aiguilles des montres pour lire l’heure de nuit.

Ne pouvant réaliser les expériences qu’il avait prévues faute de Soleil, déçu, Henri Becquerel enferme les sels d’uranium dans un tiroir obscur où sont également rangées des plaques photographiques vierges.

Or, quatre jours plus tard, quand il développera ces dernières, il découvrira des empreintes comme si elles avaient été exposées à la lumière du Soleil.

La lumière du soleil n’ayant pu intervenir dans cette réaction, il en déduit que ce rayonnement provient de l’uranium. Le 2 mars, il publie ses résultats, la radioactivité naturelle est découverte.

Il en déduit alors que les sels d’uranium émettent un rayonnement invisible qui impressionne les plaques photographiques comme pourrait le faire le Soleil.

Becquerel baptise ces « nouveaux rayons » de rayons uraniques ou rayons U (car provenant de l’uranium)

Ce nouveau phénomène va ébranler la communauté scientifique du monde entier.

 

A quelques centaines de mètres du Jardin des Plantes où travaille Becquerel, une jeune polonaise, Marie Sklodowska vient d’épouser Pierre Curie, alors chef des travaux de l’Ecole de Physique et de Chimie de Paris. Elle travaille avec lui dans son petit laboratoire.

18 mois plus tard, elle soutient sa thèse sur les rayons « uraniques » découvert par Henri Becquerel. Elle montre que, comme l’uranium, le thorium est radioactif. Puis, en juillet 1898, avec l’aide de Pierre, elle isole une nouvelle substance bien plus radioactive que l’uranium et qu’elle appelle le polonium.

 

Relire aussi :

18 juillet 1898 - Marie Curie annonce la découverte du polonium

26 décembre 1898 - Les Curie annoncent la découverte la radioactivité

 

 

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 00:01

Après la mort du roi Charles VI le Fou en 1422, la France n’arrive pas à se choisir un nouveau roi.

En effet, la reine Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI, préfère évincer son fils Charles car ce dernier a été impliqué dans l’assassinat de Jean sans Peur, duc de Bourgogne. Elle lui préfère son petit-fils Henri VI, fils de sa fille Catherine et d’Henri V d’Angleterre.

 

La France est donc séparée entre deux rois aussi légitimes l’un que l’autre. Henri VI règne sur Paris et le nord du pays. Il a le soutien de l’Église et du parti de Bourgogne. Charles VII de Valois règne au centre et au sud.

http://beaudricourt.hautetfort.com/media/00/00/857394736.png

 

Charles VII, désespérant de conserver sa couronne, n'attendait plus guère qu'un miracle. Aussi avait-il accueilli la proposition de Robert de Beaudricourt, son fidèle prévôt de Vaucouleurs, de lui envoyer une jeune fille guidée par des voix célestes et ardemment désireuse de sauver le pays et la monarchie...

 

Venue tout droit de Vaucouleurs, aux marches de Lorraine, la jeune paysanne illettrée était attendue avec une certaine impatience et beaucoup d'appréhension.

Jeanne arrive à Chinon pour rencontrer le futur Charles VII, qui consent à la recevoir le 25 février, mais la met à l’épreuve en se déguisant et en se cachant dans le groupe des courtisans, tandis qu'un autre a pris sa place.

Jeanne se dirige tout droit vers lui et lui annonce que sa mission est de « bouter les Anglais hors de France » et de le faire sacrer et couronner à Reims, comme légitime Roi de France.

http://beaudricourt.hautetfort.com/media/02/01/1239050536.jpg

 

Elle fait sa révérence puis lui lance d'une voix claire : « Gentil Dauphin, j'ai nom Jeanne la Pucelle ; et vous mande le Roi des cieux, par moi, que vous serez sacré et couronné dans la ville de Reims (...). Baillez-moi gens pour que je fasse lever le siège d'Orléans et vous mène sacrer à Reims. C'est le plaisir de Dieu que nos ennemis les Anglais s'en aillent en leur pays ».

 

Elle amène ensuite Charles à l'écart. Dans le secret de leurs entretiens, elle lui confie sans doute que Dieu lui a pardonné le meurtre du duc de Bourgogne, sur le pont de Montereau, et qu'il est prêt à lui rendre son royaume. Elle l'assure aussi de sa filiation royale.

 

Le regard de Charles VII s'illumine. Convaincu par la foi de Jeanne, il accepte de lui confier quelques troupes, à charge pour elle d'aller délivrer Orléans au plus vite de l'assaut anglais.

 

 

Relire aussi : Chronologie de Jeanne d'Arc

Repost 0
24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 00:01

 

En 1919, Anton Drexler fonda le Parti ouvrier allemand (DAP), un parti politique allemand d'extrême droite. C'est dans ce parti politique qu'Adolf Hitler fit ses premières armes et accéda à la notoriété.

http://2.bp.blogspot.com/-WmyWdpKxBWA/Tt5Y8lGvuxI/AAAAAAAADL4/xtOm9OsgyGY/s1600/Hitler.jpg

Le 24 février 1920, au cours d'une réunion publique organisée à la Hofbräuhaus de Munich, Adolf Hitler présente pour la première fois l'idéologie nazie devant une assistance de 2.000 personnes avec son « Programme en 25 points ». Il fait approuver le programme par l’assistance.

Ce programme associait des revendications nationalistes et des idées imprégnées de doctrines pangermanistes, racistes et antisémites.

Le DAP (parti ouvrier allemand) devient le parti national-socialiste des travailleurs allemands.

(Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei : NSDAP), il est aussi appelé parti nazi (abréviation de l’allemand nationalsozialistisch).

 

Hitler publiera son livre-programme "Mein Kampf" (Mon combat), cinq ans plus tard, en 1925.

 

 

« Nous sommes socialistes, nous sommes les ennemis du système capitaliste tel qu'il existe c'est-à-dire basé sur l'exploitation de ceux qui sont économiquement faibles avec ses salaires injustes et l'estimation de la valeur de l'être humain qu'il établit à partir des seuls critères de richesse et de patrimoine plutôt que celles de responsabilité et de performance, nous sommes déterminés à détruire ce système par tous les moyens. »

 

Adolf Hitler (discours du 1er mai 1927)

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire