Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 23:01

Du latin Julius, nom d'une famille romaine.

 

35e pape, Jules Ier occupa le trône de saint Pierre de 337 à 352.

Il travailla à affermir la foi en combattant l'arianisme* qui professait que, si le Christ était parfait, en revanche il n'était pas divin.

Il lutta pour imposer la primauté de Rome sur les autres Eglises chrétiennes. Il est reconnu comme l'un des plus grands papes des premiers siècles.

Jules Ier mourut le 12 avril 352 et fut enterré au cimetière de Calepodio sur la via Aurelia où il avait fait construire une église. Sa dépouille fut transférée par le pape Adrien Ier, en 790, en l'église Sainte-Marie-du-Trastevere où il repose désormais. Il est fêté le 12 avril.

L'Arianisme

Les Ariens étaient des disciples du prêtre et théologien Arius (256-336). Ils pensaient que le « Père » était plus grand que le « Fils », que « Jésus était une créature du Père et qu'il lui était subordonné » donc une espèce de super homme ou bien encore un héros demi dieu à la mode païenne.

Le concile de Nicée avait dit au contraire que le Christ est à la fois de nature humaine et divine, qu’il est le Verbe qui s'est fait chair, Dieu ayant pris la forme corporelle d'un homme pour donner le Rédemption, le pardon des péchés.

Mais les ariens gardaient leur doctrine. L’empereur Constance, lui-même arien, avait démis Anastase, patriarche d’Alexandrie. Celui-ci se réfugia à Rome.

Ému des pleurs du patriarche, le pape Jules supplia l'empereur Constant à la fois frère et ennemi intime de Constance, de réunir une assemblée générale de l'Église.

Ce concile se réunit donc à Sardique (l’actuelle Sofia en Bulgarie) en 341. L'Église chrétienne était aussi divisée que l'Empire et les prélats ne purent arriver à un consensus. Les « orthodoxes » c'est-à-dire les antiariens, dont le pape Jules, l’emportèrent néanmoins.

 

 

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 23:01

Le procès du criminel de guerre nazi Adolf Eichmann commence à Jérusalem.

Il s’agit du premier procès d'un criminel nazi depuis les procès de l'après-guerre, à Nuremberg.

En juin 1940, après l'invasion de la France, Adolf Eichmann s'investit dans le « Plan Madagascar », qui vise à déporter tous les Juifs allemands dans la colonie française et à les y laisser dépérir. Le projet est abandonné dès novembre 1940 du fait de la maîtrise des mers par les Anglais et les nazis se rabattent sur le projet d'une déportation vers l'Est, en Pologne.

Eichmann entre alors à la Gestapo et prend la tête du Service central de l'émigration du Reich, au sein de l'Office central de sécurité (RSHA) dirigé par Reinhard Heydrich. En octobre 1941, il accède au grade de lieutenant-colonel (Obersturmbannführer).

Il organisa l'identification des victimes de la solution finale et leur déportation vers les camps de concentration.

De mars à décembre 1944, à Budapest, en Hongrie, il organise de sa propre initiative la déportation et l'extermination des Juifs hongrois de toutes confessions dans les chambres à gaz nazies (sur 400.000 déportés, 275.000 périront).

En 1945, Heinrich Himmler, ministre de l'intérieur et Reichsführer SS, ordonne l'arrêt des exterminations et la destruction des preuves de la solution finale. Eichmann refuse les ordres et continue à déporter et à assassiner les Hongrois.

 

La fuite et le procès

Eichmann est arrêté par les Alliés après la guerre mais arrive à s'évader en février 1946. Avec la complicité de milieux ultra-conservateurs, il s'enfuit en Argentine avec sa femme Vera et leurs trois enfants en juillet 1950. Un quatrième enfant naîtra en exil.

Il vivote dans une maison misérable de la grande banlieue de Buenos Aires, qu'il a construite lui-même avec ses fils, quand il est enlevé par les agents secrets israéliens au nez et à la barbe des autorités argentines.

Le 23 mai 1960, le Premier ministre israélien David Ben Gourion annonce d'une voix émue à la Knesset (la chambre des députés) l'arrestation d'Adolf Eichmann.

Son procès s’ouvre le 11 avril 1961.

Déclaré coupable pour tous les chefs d'inculpation, il est condamné à mort le 15 décembre 1961 et pendu par l'agent pénitentiaire Shalom Nagar peu après minuit le 1er juin 1962 dans la cour de la prison de Ramla.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Procès
commenter cet article
9 avril 2013 2 09 /04 /avril /2013 23:02

Au lendemain de la Libération, la fiscalité est remise à plat afin d’accompagner la reconstruction. Deux types de prélèvements sont alors privilégiés : l’impôt sur le revenu des personnes physiques et l’impôt sur les sociétés créé à ce moment-là. Plusieurs réformes voient le jour comme la création en 1948 de la direction générale des Impôts qui se traduit par une réorganisation du contrôle fiscal, afin de pallier les fraudes.

Maurice Lauré, inspecteur des Finances, imagine le concept de taxe sur la valeur ajoutée, afin de simplifier et d’uniformiser les différents impôts sur la consommation.

 

Le samedi 10 avril 1954, l'Assemblée nationale vote la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA). 

La TVA vient en remplacement des anciens impôts indirects sur la consommation avec une différence proprement révolutionnaire qui fait le génie de son concepteur :

- L'entrepreneur ne se contente plus de déclarer et payer une taxe sur son chiffre d'affaire (ses ventes).

- Il déclare aussi le montant de ses achats et se fait rembourser par le service des impôts les taxes qui pèsent sur ceux-ci.

Ses taxes ne pèsent en définitive que sur la différence entre ses ventes et ses achats (la «valeur ajoutée»).

 

Notons qu’à sa création, la TVA se présente comme une taxe à la production et pas encore comme un impôt touchant à la consommation : elle concerne alors 300.000 industriels et grossistes, soit moins de 15 % des entreprises enregistrées auprès du fisc.

Elle ne sera généralisée qu’en janvier 1968 à l’ensemble des commerces.

 

 

Repost 0
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 23:01

Les forces britanniques, canadiennes, australiennes, néo-zélandaises et terre-neuviennes lancent une grande offensive à Arras (Pas-de-Calais) afin de contraindre les Allemands à s'engager dans une guerre de mouvement.

Planifiée par le haut commandement français, cette attaque va de pair avec l'offensive de Nivelle, qui a lieu à environ 80 km de là. La bataille d'Arras prend officiellement fin le 16 mai sans que les forces britanniques et leurs alliés n'aient pu effectuer de percée majeure.

 

Victoire canadienne fondatrice à Vimy

Le lundi 9 avril 1917, à 5h30 du matin, après un bombardement intensif de quatre jours, destiné à annihiler toute action des forces adverses, la 1re armée britannique, constituée des quatre divisions canadiennes sous les ordres du général Horne (35.000 soldats), s’élance à l’assaut du plateau de Vimy. La maîtrise de cette crête doit permettre à la IIIe armée du général Allenby de progresser en direction de Douai, important nœud de communications, et de libérer la région minière.

Le lieu, fortifié par les Allemands, est entouré de tranchés, barbelés et autres mitrailleuses. La majorité des objectifs est atteint dès le soir mais les combats se prolongeront encore quelques jours.

Cette victoire devient un symbole fort pour la nation naissante qu’est le Canada.

Le 9 avril deviendra d’ailleurs une journée nationale de commémoration, où le drapeau du pays est mis en berne sur la Tour de la paix, monument construit en hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale et symbole d’une volonté de paix entre les nations.

http://www.cheminsdememoire-nordpasdecalais.fr/uploads/tx_influx/MEDIA_68f356cd-d728-4fdb-a822-dc5a93bb8d64.jpg

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 23:01

À la mort de son cousin Charles IV le Bel, le 1er février 1328, le comte Philippe de Valois (31 ans) a été nommé régent du royaume par ses pairs en attendant que la veuve du précédent roi donne le jour à un héritier. Mais celui-ci est... une fille et donc interdite de couronne.

http://pascale.olivaux.free.fr/Histoire/Photos/Philippe_VI_de_Valois.jpg

Il revient donc aux grands seigneurs du royaume de choisir le futur souverain. Plusieurs prétendants ont des droits équivalents :

- Philippe de Valois fait valoir sa filiation avec Philippe III le Hardi, dont il est le petit-fils par son père (mais il n'est que le neveu de Philippe le Bel).

- Le roi d'Angleterre Édouard III est le petit-fils de Philippe le Bel par sa mère, Isabelle, sœur des précédents rois.

- Le comte Philippe d'Evreux est en droit aussi de revendiquer la couronne car il est l'époux de Jeanne de Navarre, fille de Louis X le Hutin mais il n'insiste pas...

 

Après de nombreuses délibérations, à Vincennes, les Grands du royaume se décident le 8 avril 1328 à confier la couronne au régent. Aux yeux des féodaux et des juristes qui les assistent, celui-ci a pour principal avantage de n'être ni Anglais ni Navarrais !

C'est ainsi qu'il devient le premier roi de France de la branche collatérale des Valois sous le nom de Philippe VI. Il est sacré à Reims le 29 mai suivant.

Il est décédé le 22 août 1350.

 

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 23:01

Condamné pour blasphème parce qu'il se dit fils de Dieu, Jésus de Nazareth est crucifié à Jérusalem sur ordre de Ponce Pilate. Le jour de sa crucifixion, il avait selon les thèses entre 33 et 35 ans.

Cependant on pense aujourd’hui que Jésus-Christ aurait été crucifié à Jérusalem le vendredi 7 avril de l'an 30 de notre ère, à l'âge de 37 ans. Cette date est établie d'après les calculs des historiens modernes, (plus précis que le moine Denys le Petit qui, au VIe siècle, établit la naissance du Christ en l'an 753 de la fondation de Rome, soit 5 ans trop tard).

Les Évangiles disent en effet qu'il est mort une veille de sabbat, donc un vendredi, et que ce jour était aussi celui de la « préparation » de la Pâque juive, donc le 14 du mois de Nissan dans le calendrier hébraïque.

Ces deux éléments coïncident en l'an 30 de notre ère, le 7 avril.

On peut lire sur certains sites que des scientifiques (allemands et américains) airaient établi que la crucifixion de Jésus-Christ avait eu lieu vendredi 3 avril de l'année 33, ce qui collerait avec la date communément admise pour établir l’an 1 de notre ère. Mais on ne donne pas de précision sur ce qui les a amenés à ce calcul.

 

Quoi qu’il en soit, la Résurrection du Christ a eut lieu, selon les Écritures, 3 jours après sa mort. L’Ascension (moment où le Christ s’élève au Ciel) se déroula quant à elle quarante jours après son retour à la vie.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 23:01

Le 6 avril 1652, le colon hollandais Jan van Riebeeck fonde un camp au nom de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, qui deviendra plus tard Cap Town.

C'est l'origine de la ville du Cap, qui compte aujourd'hui près de 2 millions d'habitants. C'est aussi l'origine de la république d'Afrique du Sud.

Le Cap de Bonne Espérance fut découvert en 1488 par Bartolomeu Dias. Il en garda un si mauvais souvenir qu'il l'appela « cap des Tempêtes ».

Mais le roi du Portugal, Jean II, trop heureux de l'exploit qui laissait augurer un prochain voyage jusque dans l'Asie des épices, le rebaptisa Cap de Bonne Espérance.

C'est le début d'un fructueux commerce. Mais le contournement du continent noir au temps de la marine à voile ne demande pas moins de six mois et chaque voyage se solde par la mort de beaucoup de marins, faute de produits frais.

Justement, le cap de Bonne Espérance, situé à peu près à mi-distance de l'Europe et de l'Inde, se prêterait à l'établissement d'une base de ravitaillement.

 

C'est finalement la Hollande qui va prendre l'initiative de s'établir au Cap un siècle plus tard.

La Hollande rivalise avec la France de Louis XIV. Ses navires de commerce parcourent le monde jusqu'en Indonésie et au Japon. En 1648, l'un de ses navires, le « Nieuwe Haarlem », s'échoue au pied de la « montagne de la Table ».

La région est alors peuplée par les Hottentots depuis 1500 ans.

Après avoir vécu un an des produits de la terre, l'équipage rentre dans la mère-patrie et le commandant suggère d'établir une colonie en cet endroit hospitalier, au climat méditerranéen et au sol fertile.

La Compagnie hollandaise des Indes orientales y envoie une flottille de 5 navires sous le commandement du capitaine Jan van Riebeeck (32 ans), avec à leur bord 90 colons (dont seulement 8 femmes).

Dans la baie de la Table, les hommes commencent bientôt la construction d'un petit fort et plantent un potager. Ce camp servit de base et d'étape pour les expéditions autour de l'Afrique.

null null

 

Relire également :

21 mars 1960 - Massacre à Sharpeville

11 février 1990 - Libération de Nelson Mandela

 

 

Repost 0
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 23:01

Le siège de Sarajevo est le plus long siège de l'histoire de la guerre moderne. Du 5 avril 1992 au 29 février 1996, il a opposé les forces de Bosnie-Herzégovine (qui avait déclaré son indépendance de la Yougoslavie) et les paramilitaires serbes (qui voulaient faire sécession de la Bosnie nouvellement indépendante).

 

La Bosnie-Herzégovine aspire à l’indépendance

Le 15 janvier 1992, la Communauté européenne a reconnu l'indépendance de la Croatie et de la Slovénie pour couper court à la guerre menée par les Serbes contre ces républiques dissidentes de la fédération yougloslave. La petite république de Macédoine, au sud de la Yougoslavie, est devenue indépendante, sans heurt.

Chacun attend le tour de la Bosnie-Herzégovine. Cette république se partage à parts presque égales entre musulmans de langue serbo-croate, Croates catholiques et Serbes orthodoxes. À Sarajevo même, on ne compte plus les mariages intercommunautaires et la cohabitation paraît aller de soi... jusqu'au 28 mars 1992, quand des nationalistes serbes proclament une République serbe de Bosnie-Herzégovine.

Le 5 avril, jour de la déclaration d'indépendance, des marches de paix massives eurent lieu dans la ville, dont le groupe manifestants le plus important se dirigeant vers le bâtiment du parlement. À ce moment, des extrémistes serbes armés ouvrirent le feu sur la foule, tuant une étudiante.

Un blocus complet de la ville fut alors officiellement établi par les forces serbes. Les routes principales menant à la ville furent bloquées, stoppant les envois de nourriture et de médicaments. L'eau, l'électricité et le chauffage furent coupés. Les forces serbes autour de Sarajevo, bien que mieux équipées, étaient numériquement inférieures aux défenseurs bosniaques retranchés dans la ville. Par conséquent, au lieu de tenter de prendre la ville, ils l'assiégèrent et la bombardèrent en continu pour l'affaiblir, sans quitter les collines.

Pour contourner le blocus, l'aéroport de Sarajevo fut ouvert par les Nations unies au transport aérien en juin 1992.

D'après les estimations, 10 à 12.000 personnes furent tuées et 56.000 blessées pendant le siège. Les rapports indiquent une moyenne d'environ 329 impacts d'obus par jour pendant le siège, avec un record de 3.777 impacts d'obus pour le 22 juillet 1993.

Les tirs d'obus ont gravement endommagé les structures de la ville, y compris des bâtiments civils et culturels.

La guerre de Bosnie se traduit par des cruautés sans nom.

Les Serbes ouvrent des camps de concentration et systématisent la terreur. Les Musulmans et les Croates leur rendent la pareille. On évalue à 100.000 le nombre de morts de cette guerre sur une population de 4 millions d'habitants. La moitié de la population est déplacée ou exilée.

C'est de l'ouest que surgit l'espoir avec l'élection de Jacques Chirac à la présidence de la République française. Rompant avec la mansuétude de son prédécesseur à l'égard du président serbe Milosevic, le président et son ministre des Affaires étrangères Alain Juppé prennent fait et cause pour les Bosniaques.

Ils proposent la constitution d'une Force de réaction rapide. Celle-ci est créée par l'ONU le 15 juin 1995 et intervient dès juillet en Bosnie contre les Serbes. L'OTAN elle-même engage des frappes aériennes sur la Serbie.

Le 14 septembre 1995, en dépit de plusieurs sursauts et massacres, dont celui de Srebrenica (8.000 morts), les Serbes doivent reconnaître leur défaite.

 

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 23:01

12 démocraties occidentales signent le Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) à Washington pour faire face à la menace soviétique.

L'article 5 du traité précise que tous les signataires s'engagent à se porter secours en cas d'attaque contre l'un ou l'autre d'entre eux.

http://www.live2times.com/imgupload/event/123918/141111123330/normal/signature-du-traite-de-l-atlantique-nord-ou-creation-de-l-otanphoto-schuman-signature-otan-.jpg

Alarmés par le « coup de Prague » du 25 février 1948, les États-Unis, le Canada et dix pays d'Europe de l'Ouest veulent de cette façon contenir une éventuelle agression du bloc communiste aux ordres de Staline.

Les membres européens sont la Belgique, le Danemark, la France, l'Italie, l'Islande, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal et le Royaume-Uni. La Grèce et la Turquie adhèrent à l'organisation peu après sa création ainsi que la République fédérale allemande.

Volet militaire de l’Alliance atlantique, cette organisation permet de dépasser les situations de statu quo que ne peut régler l’ONU.

 

Le 14 mai 1955, les Soviétiques répliquent à la création de l'OTAN en signant le Pacte de Varsovie avec sept pays satellites d'Europe centrale: Albanie, Bulgarie, Hongrie, Pologne, République démocratique allemande (RDA), Roumanie et Tchécoslovaquie.

 

Le 7 mars 1966, le général de Gaulle, président de la République française, décide de retirer son pays des organes opérationnels de l'OTAN sans cesser d'appartenir à l'alliance. Il veut que la France conserve la pleine maîtrise de sa force de dissuasion nucléaire sans avoir de compte à rendre à quiconque.

 

 

Relire également : 7 mars 1966 - La France « se retire » de l'OTAN

 

 

Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 23:01

Le téléphone portable a 40 ans !

Le mardi 3 avril 1973, Martin Cooper, alors directeur général de la division communication de Motorola, est à la fois excité et anxieux. Dans la rue, à quelques pas du Hilton de Manhattan, à New York, il tient dans la main un curieux objet, volumineux comme une brique, lourd comme un PC portable et muni d’une antenne longue de 10 cm.

http://images.forbes.com/images/2002/06/06/Martin_Cooper.jpg

Avec ce terminal, qu’il a conçu de toutes pièces avec le soutien d’une équipe de sept personnes, il s’apprête à effectuer le premier appel téléphonique en extérieur sans être dans une voiture. Il choisit comme destinataire de l’appel Joel Engel, son rival et néanmoins respecté confrère chez Bell Labs, le bras armé de la recherche et développement de l’opérateur AT&T de l’époque. L’expérience est un succès.

 

L’idée du téléphone portable devient une réalité.

Il a quand même fallu attendre 1978 pour que l’opérateur mette en place un réseau cellulaire commercial. Cinq années de plus avant la mise en vente du premier téléphone portable.

Le 6 mars 1983, Motorola commercialisait aux Etats-Unis le premier téléphone cellulaire au monde destiné au public, le DynaTAC 8000X. Surnommé « la brique », il mesure 33 cm, pèse 794 g et dispose d'une autonomie d'une heure en communication et de 8 heures en veille.

30 ans plus tard, on compte presque autant d’abonnements au mobile que d’habitants sur la planète.

 

Repost 0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 23:01

2 avril 1725 - Naissance de Giacomo Casanova

Giacomo Casanova est né le 2 avril 1725 à Venise. Il dispose de multiples talents : violoniste, magicien, espion, diplomate, bibliothécaire etc. Il est surtout connu comme écrivain et a publié une œuvre importante dont une autobiographie sous le titre de « Histoire de ma vie ».

Il utilise différents pseudonymes. Ainsi il écrit en France sous le nom de Jacques Casanova de Seingalt. Mais il reste surtout réputé pour ses talents d'aventurier et de séducteur.

Il est décédé le 4 juin 1798.

http://madoremontreal.files.wordpress.com/2012/03/casanova.jpg

2 avril 1840 - Naissance d'Émile Zola

Emile Zola naît à Paris le 2 avril 1840. Après avoir échoué deux fois au baccalauréat, il est employé par Louis Hachette qui lui fait découvrir le monde de l'édition. Il écrit ses premiers articles et collabore à de nombreux journaux. En 1869, il rédige des articles politiques et des chroniques parlementaires.

Dans les années 1870, il commence à écrire des romans qui le mèneront vers la célébrité, en particulier la série des « Rougon-Macquart ». Il devient alors le chef de file du naturalisme. Après avoir achevé son œuvre, Zola s'investit en politique et soutient notamment Alfred Dreyfus, accusant violemment le gouvernement. Il est condamné et doit s'exiler en Angleterre durant onze mois en 1898.

Il est décédé le 29 septembre 1902.

 http://www.babelio.com/users/AVT_Emile-Zola_846.jpeg

2 avril 1841 - Naissance de Clément Ader

Né le 2 avril 1841 à Muret, Clément Ader est reconnu comme l'un des pionniers de l'aviation. Après avoir obtenu son diplôme d'ingénieur en 1861, il commence à fabriquer des vélocipèdes puis crée une machine posant des rails, utilisée par la Compagnie des chemins de fer du Midi.

Dans les années 1880, il perfectionne le téléphone, ce qui fait sa fortune. C'est alors qu'il se lance dans l'invention de moteurs et des premiers avions, sans parvenir toutefois à les faire réellement décoller.

Il est décédé le 3 mars 1925, à Toulouse.

http://www.couleur-lauragais.fr/pages/journaux/2011/cl130/images/clement-ader-en-pied.jpg

 

2 avril 1928 - Naissance de Serge Gainsbourg

Serge Gainsbourg est né Lucien Ginsburg le 2 avril 1928 à Paris. Ce chanteur décalé s'est fait connaître par ses paroles provocatrices qui ont donné un parfum de scandale aux années 60 et 70, durant lesquelles il a sévi. Cet homme cultivé faisait régulièrement référence à de grands poètes dans ses chansons (par exemple Verlaine dans « Je suis venu te dire que je m'en vais ») Gainsbourg a également connu une importante carrière d'acteur.

Il est décédé le 2 mars 1991.

http://images.artnet.com/artwork_images_376_588131_serge-gainsbourg.jpg

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 22:00

Le 1er avril 1939, le général Franco dictait son dernier bulletin de guerre :
« Aujourd'hui, captive et désarmée l'armée rouge, les troupes nationales ont atteint leurs derniers objectifs militaires. La guerre est terminée. »

 http://3.bp.blogspot.com/-Ceyn_GNuhZI/TY-1-bXzO8I/AAAAAAAAN6A/AVWghpCTpas/s1600/franco.jpg

Le conflit oppose les nationalistes aux républicains depuis 18 juillet 1936 et la victoire législative du Front populaire de gauche quelques mois plus tôt.

En effet, le 18 juillet 1936 éclate au Maroc espagnol un soulèvement militaire, qui s'étend à l'Espagne dès le lendemain et vise à renverser le gouvernement de Front populaire issu des élections législatives de février.

Conservateurs, monarchistes et phalangistes (Groupement politique paramilitaire, fondé en 1933 par José Antonio Primo de Rivera, avec un programme d'inspiration fasciste) fomentent un coup d'État raté.

Cependant les troupes franquistes remportent plusieurs batailles dont celle décisive de l'Èbre, en juillet 1938.

 

Après la conquête de la Catalogne en février 1939, Madrid tombe aux mains des franquistes. C'est la fin d'une guerre civile de 3 ans qui aura coûté à l'Espagne environ 400.000 morts et autant d'exilés. C'est aussi la fin de la « République démocratique des travailleurs de toutes classes », née en 1931.

 

De longues colonnes de réfugiés républicains se pressent à la frontière des Pyrénées et demandent asile en France. La répression, dans les premières années de la dictature franquiste va encore faire plusieurs centaines de milliers de victimes.
Et ce n'est que bien après la Seconde Guerre mondiale que l'Espagne accédera enfin à la sérénité.

 

Repost 0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 23:01

 

Compte tenu de la situation environnementale, j’ai décidé de participer à l’effort mondial sur les économies d’énergie.

 

En conséquence, dorénavant, il n’y aura plus un article quotidien sur mon blog.

Chaque premier jour du mois, je ferai un article unique avec tous les évènements historiques du mois.

 

Ainsi vous ne visiterez ce blog qu’une fois par mois et participerez vous aussi à la lutte contre le réchauffement climatique.

 

économies d’énergie

 

Repost 0
31 mars 2013 7 31 /03 /mars /2013 00:01

L’assassinat du duc de Berry (dans la nuit du 13 au 14 février 1820) plonge la France dans une période de réaction et la première traduction de ce climat concerne la presse.  

restrictions de la liberté de la presse

Moins d’un an après sa libéralisation et moins de 2 mois après la mort du duc, « les Ultras » (ultraroyalistes qui s'opposent aux idées libérales, républicaines, et démocrates) deviennent très influents et obtiennent le musellement de la presse.

En 1922, le régime répressif est renforcé et « l'esprit » du journal, c'est à dire sa tendance politique, peut entrainer sa suppression par les tribunaux.

Le retour au libéralisme se manifeste avec la loi du 18 juillet 1828, qui s'inspire de celle de 1819. Le rétablissement de la censure par une des ordonnances du 25 juillet 1830 sera l'une des causes qui déclencheront la chute du régime.

 

Lire également : 29 juillet 1881 - Loi sur la liberté de la presse

 

Repost 0
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 00:01

Le Dauphiné est une région alpine qui s'étend autour de Vienne et Grenoble. L'origine du nom demeure obscure. On peut seulement noter que deux dauphins (cétacés) figurent sur les armoiries du comté. Peut-être une allusion à une légende locale ?...

Au Moyen Âge, le Dauphiné est terre d'Empire et le comte doit rendre hommage à son suzerain l'empereur d'Allemagne...

Endetté et privé d'héritier suite à la mort de son fils unique, le comte du Dauphiné Humbert II vend ses États au fils du roi de France Philippe VI de Valois, le futur Jean II le Bon.

Le 30 mars 1349, celui-ci remet le Dauphiné à son fils Charles pour lui assurer des revenus réguliers mais aussi pour éviter d'avoir à rendre hommage à l'empereur !

Ainsi, Charles (futur Charles V) prend le titre de dauphin du Viennois, qui était celui des comtes du Dauphiné depuis 1192.

À sa suite, jusqu'au XIXe siècle, tous les héritiers du royaume de France porteront ce titre et seront appelés « Dauphin ».

 

 

Repost 0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 00:01

Le dernier marine rentre aux États-Unis tandis que le gouvernement d'Hanoï libère les prisonniers de guerre américains.

Conformément aux accords de paix signés à Paris le 27 janvier, les forces américaines disposaient de 60 jours pour se retirer du Sud Vietnam.

Signature des accords de paix de Paris le 27 janvier 1973

Mais le problème vietnamien n'est pas réglé pour autant : si l'Amérique se retire du conflit, les communistes du Nord et l'armée Sud-Vietnamienne continueront à s'affronter jusqu'à la défaite du Sud, en 1975.

 

La guerre du Viêt Nam

Après l'échec de la France pour reconquérir l'Indochine suite à la victoire du Việt Minh à la bataille de Diên Biên Phu le 7 mai 1954, les accords de Genève divisèrent le pays en deux par une zone démilitarisée au niveau du 17e parallèle. Les deux parties du Viêt Nam connurent alors la mise en place de gouvernements idéologiquement opposés.

La guerre du Viêt Nam (aussi appelée deuxième guerre d'Indochine) est une guerre qui a opposé de 1959 à 1975 :

d'une part la République démocratique du Viêt Nam (ou Nord-Vietnam) et son armée populaire vietnamienne — soutenue matériellement par le bloc de l'Est et la Chine —

Le Front national pour la libération du Sud Viêt Nam (ou Viet Cong) ;

d'autre part, la République du Viêt Nam (ou Sud-Vietnam), soutenue militairement par l'armée des États-Unis appuyée par plusieurs alliés (Australie, Corée du Sud, Thaïlande, Philippines).

 

Relire aussi :

Chronologie en Indochine

7 février 1965 - Bombardement du Nord-Vietnam

 

Repost 0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 00:01

Le physicien italien Guglielmo Marconi réussit pour la première fois une émission télégraphique entre les villes de Douvre et Wimereux (Pas-de-Calais) distantes de 50 km.

 http://cdn.dipity.com/uploads/events/32ee8f8841132a90a7973b288d133dca_1M.png

Dès l'âge de 21 ans, Marconi met au point un poste permettant des liaisons sans fil sur quelques centaines de mètres. Il souhaite déposer son brevet mais les autorités italiennes refusent de s'y intéresser. Marconi, dont la mère est d'origine irlandaise, part en Angleterre poursuivre ses travaux. Il y dépose son brevet en 1896.

À partir de 1899, les innovations de Marconi révolutionnent la sécurité en mer. Les signaux radio remplacent peu à peu le morse.

Le 12 décembre 1901, il réalise la première transmission TSF (télégraphie sans fil) par-dessus l'Atlantique, entre Les Cornouailles et Terre-Neuve (3400 Km)

 

Relire aussi : 12 décembre 1901 - Première liaison radio transatlantique

 

Repost 0
27 mars 2013 3 27 /03 /mars /2013 00:01

Après le décès de Clément lV le 29 novembre 1268, les cardianux s'étaient réuni pour élire le nouveau pape. Mais ils ne réussissaient pas à s'entendre et la situation s'éternisait par un désaccord entre les Italiens et les Français qui voulaient chacun un pape de leur pays. (Cela faisait 3 ans que le pape Clément lV était mort).

La situation fut débloquée 1er septembre 1271, lorsque les habitants de Viterbe décidèrent de les enfermer en ne leur laissant que du pain et de l'eau et ôtèrent le toit du bâtiment « afin de permettre aux influences divines de descendre plus librement sur leurs délibérations ».

Cette façon inhabituelle de susciter l'action du Saint-Esprit fut payant. Les cardinaux déléguèrent leur pouvoir décisionnaire à six d'entre eux qui, pressés de sortir, élirent Tebaldo Visconti le jour même. L'archidiacre de l'église de Liège, Tebaldo, né à Plaisance, de la famille des Visconti était alors à Saint-Jean d'Acre pour un pèlerinage en Terre sainte. Ce dernier n'était ni cardinal, ni même prêtre et cet événement tourna au scandale international.

Il accepta la tiare et, de retour à Rome, fut consacré 184e Pape et prit le nom de Grégoire X.

Le conclave

Au concile de Lyon de 1274, Grégoire X, tirant la leçon de son élection, rend obligatoire la clôture des cardinaux en un lieu d'où nul ne pourrait entrer ou sortir sous peine d'excommunication.

Le mot conclave vient d'une expression latine qui s'applique à une chambre fermée à clé.

Il désigne l'assemblée chargée d'élire un nouveau pape. Celui-ci peut être choisi parmi tous les baptisés adultes de sexe masculin (en pratique, il est issu du collège des cardinaux, prélats ayant fonction de conseiller auprès du Saint-Siège).

L'élection se déroule entre le 16e et le 19e jour suivant la mort du pape précédent. Y participent tous les cardinaux de l'Église catholique âgés de moins de 80 ans (un peu plus d'une centaine aujourd'hui).

Les cardinaux sont enfermés dans un lieu clos (rien moins que la chapelle Sixtine, avec son décor somptueux). Ils votent autant de fois qu'il le faut à bulletins secrets, deux fois le matin, deux fois l'après-midi. Chaque vote négatif se solde par une fumée noire qui apparaît au-dessus des toits du Vatican.

Lorsqu'enfin les deux tiers au moins des cardinaux se mettent d'accord sur une personne, celle-ci se voit proposer la charge suprême et les bulletins sont brûlés sur de la paille humide pour produire la fameuse fumée blanche qui annonce l'élection. Les cardinaux sont «libérés» et l'un d'eux peut annoncer à la foule réunie sur la place Saint-Pierre de Rome : «Habemus papam» (Nous avons un pape).

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 00:01

Le choléra, qui dévaste l’Europe après la russie (1830), fait sa première victime à Paris, rue Mazarine, le lundi 26 mars 1832.

Entre 1817 et 1824 une seconde pandémie de choléra sévit en Asie, au Moyen-Orient et à Madagascar.

Vers 1826, une seconde pandémie de choléra asiatique fait son apparition aux Indes, gagne Moscou en 1830, Berlin en 1831, pour finalement atteindre les îles Britanniques en février et la France en mars 1832.

La maladie se propage et fait de nombreuses victimes tout au long du mois d’avril, avant de se faire encore plus meurtrière durant le mois de juin. L’épidémie se poursuit jusqu’en septembre ; elle aurait fait 19.000 victimes à Paris (et autant à Marseille). Les médecins sont impuissants, la panique gagne ceux qui n’ont pas pu se réfugier à la campagne. Le grenier de réserve de Paris fut temporairement transformé en hôpital pour faire face à l'afflux de malades.

D’importants personnages, tel que le politicien Casimir Périer, sont contaminés.

La maladie se répand par la suite comme une traînée de poudre aux départements de l'Aisne et de l'Yonne, puis à tout le Bassin Parisien, à la Normandie et aux Ardennes. Elle arrivera un peu plus tard en Poitou, en Bretagne et dans la vallée du Rhône.

Cette pandémie toucha tous les continents et fit 100.000 morts en France.

Le 1er mars 1849, une seconde épidémie ravage la France, puis encore une à partir du 1er juillet 1854.

Le choléra est une infection intestinale épidémique contagieuse due à la bactérie vibrio cholerae. Le virus se transmet généralement par voie directe fécale-orale ou par l’ingestion d’eau et d’aliments contaminés. La période d’incubation très courte (de deux heures à cinq jours) accroît le risque de flambées explosives car le nombre de cas peut augmenter très rapidement.

 

Repost 0
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 00:01

Le plus gros satellite de la planète Saturne est découvert par l’astronome néerlandais Christian Huygens le 25 mars 1655.

http://membres.multimania.fr/seangrondin/cult.h2.jpg

En travaillant sur l’amélioration des lentilles d’optique, Huygens réussit à mettre au point un instrument suffisamment précis pour lui permettre de contempler Titan. Il observe également plus en détail les anneaux de la planète et remarque qu’ils en sont bel et bien séparés.

Plus tard, on attribuera une lettre de l’alphabet à chacun d’eux et Jean-Dominique Cassini découvrira une distinction entre deux d’entre eux, la division de Cassini.

 

Titan est le plus grand satellite de Saturne. Avec un diamètre supérieur à celui de Mercure, proche de celui de Mars, Titan est par la taille le deuxième satellite du système solaire, après Ganymède (satellite de Jupiter).

Titan est principalement composé d’eau sous forme glacée et de roches. Son épaisse atmosphère a longtemps empêché l’observation de sa surface jusqu’à l’arrivée de la mission Cassini-Huygens en 2004, laquelle a permis la découverte de lacs d’hydrocarbures liquides dans les régions polaires du satellite.

 http://ciel.science-et-vie.com/wp-content/uploads/2012/12/Saturne_Cassini_1.jpg

 

Lien du jour : 13 mars 1781 - Découverte d'Uranus



Repost 0
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 00:01

La Journée Nationale de la Courtoisie au volant réunit tous les partenaires du domaine de la route et de la sécurité routière.

http://www.rhone.gouv.fr/automne_modules_files/pnews/public/r8185_52_courtoisie_au_volant_thumbnail.gif

Cette journée a été lancée par une association loi 1901 créée en septembre 2001 : Gémeaux-AFPC (Association Française de Prévention des Comportements au volant).

Elle a été créée en réaction à un phénomène actuel inquiétant : la recrudescence de l’incivilité au volant.

 

Cette campagne de sensibilisation et d'information auprès du grand public est donc destinée à mettre l’accent sur le « savoir-être » entre usagers de la voie publique et s'appuie sur le nécessaire partage de la route, le principe de prudence des conducteurs envers les piétons et les cyclistes, sans oublier de rappeler à ces derniers leurs obligations, fixées par le Code de la route.

 

Elle rassemble des partenaires soucieux d’améliorer le comportement des Français sur la route et dans les villes, et d’instaurer une meilleure cohabitation entre les différents usagers : automobilistes, piétons, deux-roues.

 

Les objectifs essentiels de l’AFPC sont l’information, la sensibilisation et la prévention des comportements à risque au volant et sur la route. Dans ce cadre, elle organise tous les ans la Journée Nationale de la Courtoisie au Volant et met en place avec les partenaires institutionnels et privés des actions d’envergure nationale afin de tenter de modifier le comportement des Français face à ce problème.

 

 

Cette journée de la courtoisie au volant, une bonne occasion de rester zen et courtois au volant... et le rester tout au long de l'année !

 

Repost 0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 00:01

Le 23 mars 1919, à Milan, l'ancien journaliste socialiste Benito Mussolini crée les premiers Faisceaux italiens de combat (Fasci italiani di combattimento). Ces groupes paramilitaires formeront l'embryon du parti fasciste.

Composé essentiellement d'anciens combattants de la Première Guerre mondiale, ce mouvement entend fédérer tous les mécontents contre le régime libéral et parlementaire italien.

Mussolini est d'abord membre du Parti socialiste italien (PSI) et directeur du quotidien socialiste « Avanti ! » à partir de 1912.

Avant la Grande Guerre, le futur « Duce » avait fréquenté en Suisse les exilés bolcheviques. Il avait eu connaissance de la théorie de Lénine selon laquelle l'accession au pouvoir devait s'appuyer sur une organisation paramilitaire constituée de révolutionnaires professionnels. Il bâtit donc son mouvement en prenant exemple sur le leader russe.

A la fin de 1919, le mouvement fasciste est encore très marginal. Il n'obtient aucun élu aux élections législatives de novembre et ne compte que 17.000 membres mais en totalisera 700.000 au moment où Mussolini prendra le pouvoir en 1922.

Le 29 octobre 1922, suite à la marche sur Rome, le roi d'Italie Victor-Emmanuel III demande officiellement à Benito Mussolini d'assurer la nouvelle formation d'un gouvernement.

Dès le lendemain Benito Mussolini devient le nouveau président du Conseil italien (l'équivalent de Premier ministre). Il cumule les mandats : Président du Conseil, ministre de l'Intérieur, ministre des Affaires étrangères. Mussolini sera le premier homme d'Etats d'Europe occidentale à former un gouvernement qui se proclame ouvertement non-démocratique.

 

Relire aussi : 3 janvier 1925 - L'Italie entre dans la dictature

 

Repost 0
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 00:01

La nouvelle émission de Jacques Solness est diffusée le lundi 22 mars 1976 à 20H00 sur FR3.

Des questions de culture générale sont posées à des célébrités (chanteurs, comiques ou acteurs) et à des candidats de province. Le duplex est assuré par Pierre Descombes, et l'arbitrage est assuré par l'érudit Jacques Capellovici (dit « Maître Capello »).

Le créateur du jeu présentera les deux premières émissions avant de passer le relais à Maurice Favières. Face à l'énorme succès de l’émission, les invités du spectacle se précipiteront pour y participer.

Micheline Dax, Roger Carel, Juliette Mills, Pierre Desproges, Maurice Biraud en deviendront les candidats quasi-permanents.

Les « Jeux de 20 heures » continueront à être diffusés sur FR3 jusqu'en janvier 1987.

 

 

Repost 0
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 00:01

La France décide d’interdire toute importation de viande bovine en provenance du Royaume-Uni. Depuis 10 ans, date où la maladie est officiellement découverte en Angleterre, l’ESB (encéphalite spongiforme bovine) inquiète de plus en plus les consommateurs et les autorités sanitaires.

Cette mesure fait suite à l’annonce, la veille, de l’existence d’un cas humain.

Les scientifiques affirment alors que l’origine bovine de la maladie est une possibilité.

Cette réaction rapide de la France est suivie par celle, similaire, de la CEE le 27 mars.

Le 2 janvier 2001 : Avec six mois d'avance sur ses partenaires européens, la France engage le dépistage systématique de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) sur l'ensemble des bovins de plus de 30 mois entrant à l'abattoir et destinés à la consommation.

 

vache folle

La maladie de la vache folle

L'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), également appelée « maladie de la vache folle », apparaît pour la première fois au Royaume-Uni en novembre 1986, après l'identification par le Laboratoire vétérinaire central britannique, dans un élevage du Surrey, d'une vache présentant des symptômes neurologiques atypiques.

Des examens histopathologiques du cerveau révèlent une vacuolisation de la matière grise et des neurones, lésions caractéristiques de la Tremblante du mouton. Ces travaux préliminaires suggèrent que cette maladie constitue une nouvelle forme d'encéphalopathie spongiforme subaiguë transmissible (ESST). La maladie de la vache folle venait d'apparaître au grand jour.

En décembre 1987, ces premières études sont terminées et publiées. Elles concluent que l'hypothèse la plus probable pour expliquer l'apparition de la maladie est l'incorporation, dans la ration alimentaire des ruminants, de farines d'origine animale (ovins et bovins essentiellement) « non parfaitement décontaminées lors de leur fabrication ». 

humour vache folle

Liens du jour :

19 février 2001 - Apparition de la fièvre aphteuse en Angleterre

Ils sont fous ces Européens !

 

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 00:01

Du germanique « hari » (armée) et « bert » (brillant).

 

Herbert, ou Héribert, vit seul dans une île du lac de Derwentwater qui, aujourd’hui porte son nom et demeure un lieu de pèlerinage. Il va chaque année visiter un autre ermite, son ami Cuthert, sur l’île de Farne.

En 687, Cuthbert lui annonça sa mort prochaine et Herbert le supplia de ne pas partir sans lui, désespéré devant l'annonce de la fin de leur amitié ici-bas.

Ils prièrent et furent exaucés : ils moururent le même jour à la même heure.

 

st Herbert

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire