Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 23:01

Le 25 octobre 1555, l'empereur germanique, roi d'Espagne et de Sicile, seigneur des Pays-Bas, Charles Quint décide d'abdiquer.

http://www.happybeertime.com/wp-content/uploads/2013/07/thumb-350x222.jpg 

Charles d’Autriche est né à Gand (Belgique) en l’an 1500. Héritier des Habsbourg, archiduc d'Autriche et titulaire du Saint Empire romain germanique ou empire d'Allemagne, il a recueilli l'héritage flamand des ducs de Bourgogne (Belgique et Pays-Bas actuels) et les couronnes de Castille et d'Aragon (l'Espagne et ses colonies d'outre-mer).

Son empire s’étendait ainsi de la frontière ouest de l’Allemagne jusqu’aux Amériques. Quant le soleil se levait d’un coté de son empire, de l’autre il se couchait. On disait que dans son royaume le soleil ne se levait ou ne se couchait jamais !

 

Mais à 55 ans, Charles Quint est las, malade et usé.

Atteint par la goutte, usé par ses conquêtes, Charles Quint avait entamé son désengagement du pouvoir progressivement, à compter de 1540.

Il souhaite léguer ses possessions à son fils Philippe. Mais son frère Ferdinand, roi de Bohême et Hongrie, souhaite recevoir une partie de l’héritage...

 

Le 25 octobre 1555, dans la grande salle du château de Bruxelles, devant les députés des 17 provinces bourguignonnes, ainsi que les chevaliers de l'ordre de la Toison d'Or et les ambassadeurs et représentants d'une grande partie de l'Europe, Charles Quint se dessaisit des états bourguignons en faveur de son fils Philippe.

 

Le 16 janvier suivant, Philippe deviendra roi des Espagnes et des Deux Siciles sous le nom de Philippe II.

 

Le 12 septembre 1556, enfin, Charles Quint cèdera à son frère Ferdinand les Etats autrichiens et le titre d'empereur d'Allemagne. Il se retire en Espagne avec ses sœurs Marie de Hongrie et Eléonore de France.

 

Charles Quint se retire dans au monastère de Yuste en Espagne et succombe à la malaria en 1558.

 

Voir carte de l’empire de Charles Quint

Repost 0
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 23:01

La journée mondiale d'information sur le développement a été instituée par l'Assemblée générale en 1972 pour appeler l'attention de l'opinion publique mondiale sur les problèmes du développement et la nécessité d'intensifier la coopération internationale pour les résoudre.

 

L'assemblée a décidé que la date retenue pour cette journée coïnciderait, avec la Journée des Nations Unies, célébrée le 24 octobre, date à laquelle a été adoptée en 1970 la Stratégie internationale du développement pour la deuxième Décennie des Nations Unies pour le développement.

 

L’Assemblée a estimé que l’amélioration de la diffusion d’informations et la mobilisation de l’opinion publique, notamment parmi la jeunesse, seraient un facteur important pour une meilleure prise de conscience des problèmes généraux du développement, favorisant ainsi l’accroissement nécessaire des efforts en matière de coopération internationale pour le développement.

 

Repost 0
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 23:01

Budapest se soulève contre l'URSS qui occupe le pays depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Les Hongrois réclament le retour à la présidence du communiste modéré Imre Nagy.

 http://www.fonjallaz.net/Communisme/Memo/Hongrie%201956/VO/Budapest-Staline.jpg

Les Hongrois croient que l'heure de la victoire a sonné. Le pays s'enflamme. L'insurrection dégénère le 30 octobre avec, à Budapest, l'occupation du siège du parti communiste et le massacre de ses occupants ainsi que de gardes qui n'ont rien à voir avec le régime détesté.

 

Imre Nagy est gagné par l'euphorie du mouvement populaire. Il s'engage dans la voie de la démocratie et du multipartisme. Le 1er novembre, il forme un gouvernement de coalition.

 

Il annonce aussi le retrait de la Hongrie du pacte de Varsovie... C'est plus que les Soviétiques n'en peuvent supporter.

 

Dès le dimanche 4 novembre, l'Armée Rouge investit Budapest. Au total pas moins de 8 divisions et plusieurs centaines de chars du dernier modèle (T54). Les insurgés, étudiants aussi bien que salariés, résistent avec héroïsme mais n'en sont pas moins écrasés.

 

La répression fait environ 200.000 morts tandis que 160.000 personnes se réfugient en Europe de l'Ouest. Imre Nagy sera pendu quelques mois plus tard.

 

Relire aussi : 4 novembre 1956 - Les chars soviétiques entrent dans Budapest

Repost 0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 23:01

  741 : Décès de Charles Martel

1641 : Révolte des catholiques d'Irlande

1721 : Pierre le Grand devient Tsar de toutes les Russies

1797 : Premier saut en parachute

1835 : Création de l'AFP

1885 : Début de la troisième guerre anglo-birmane

1906 : Décès de Paul Cézanne

1938 : L'américain Chester F. Carlson invente la photocopie

1941 : Exécution de Guy Môquet (Voir article)

1952 : L'Iran rompt ses relations diplomatiques avec l'Angleterre

1953 : indépendance du Royaume du Laos

1956 : Arrestation de Ben Bella

1987 : Décès de Lino Ventura

1989 : Alain Prost champion du monde

 

Repost 0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 19:32

1527 : Louis de Lorraine, prélat français († 29 mars 1578).

1790 : Alphonse de Lamartine, poète et homme politique français († 28 février 1871).

1833 : Alfred Nobel, chimiste et industriel suédois († 10 décembre 1896).

1929 : Pierre Bellemare, animateur et producteur français de radio et de télévision

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 23:01

Le 20 octobre 1805, cinq jours après la prise du village bavarois de Michelsberg par la Grande Armée, Napoléon 1er reçoit la capitulation de l'armée autrichienne du général Karl Mack retranchée dans la ville voisine d'Ulm.

http://www.histoire-france.net/epoque/bat_epo/ulm.jpg

L'armée autrichienne, forte de 80.000 hommes, était postée en Bavière, au débouché de la Forêt-Noire, et attendait les troupes de Napoléon qui avait quitté Boulogne. Mais le gros des forces françaises, avec une rapidité surprenante d'exécution, avait traversé le Rhin beaucoup plus en aval que prévu, dans la région de Mayence, et se présenta sur les arrières des Autrichiens. Ces derniers étaient pris au piège, enfermés dans l'Ulm.

Cela constitue la première grande victoire de la campagne d'Autriche : une ville entière et toute sa garnison sont capturées, donnant une position stratégique.

 

L'empereur continuera ses conquêtes européennes jusqu'à la défaite de Leipzig (Allemagne) en 1913.

 

Lire ou relire :  19 octobre 1813 - Fin de la bataille des Nations

 

Repost 0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 23:01

Au terme d'une bataille acharnée qui a duré trois jours, l'armée napoléonienne s'incline face aux alliés (Prusse, Russie, Angleterre, Autriche, Suède, Bavière).

http://napoleonbonaparte.pagesperso-orange.fr/leipzig.jpg 

La bataille de Leipzig (16-19 octobre 1813), aussi appelée la bataille des Nations, fut la plus grande confrontation des guerres napoléoniennes.

 

Après l'effroyable retraite de Russie, Napoléon avait du en toute hâte reconstituer une "Grande Armée". Il poussa son pays dans ses derniers retranchements, que ce soit au niveau militaire qu'économique. Mais la France est las de la guerre (celle-ci dure depuis 1792).

Les nouveaux régiments sont composés de jeunes hommes d'à peine 20 ans qui, pour la plupart, n'ont jamais vu une bataille de leur vie. On les surnomma alors les « Marie-Louises », doux noms en référence à la nouvelle impératrice après Joséphine, Marie-Louise, mère du roi de Rome.

« L'armée d'Allemagne » française sécurise le pays en détenant tous les points stratégiques, du Rhin jusqu'au Duché de Varsovie repris par les Alliés. Mais la supériorité numérique des Coalisés oblige Napoléon à se replier près du Rhin. L'Italie se découvre peu à peu, et Napoléon comprit qu'il était impossible de tout recontrôler. Après les victoires encourageantes de Bautzen, Lutzen et Dresde, Napoléon décide d'en finir et de battre successivement les armées prussiennes et russes à Leipzig, petite localité au sud de Berlin...

 

Le 13 octobre à 13 heures, l'assaut est lancé par les ennemis de l'Empereur qui, persuadés de la victoire par leur supériorité numérique, chargent pour rompre la défense française. 120.000 Coalisés font face à 70.000 français. Napoléon recule au sud de la ville, tandis qu'il gagne du terrain au nord, il arrive donc à maintenir la situation.

Le soir, les pertes sont lourdes pour chaque camp : 15.000 morts français et 35.000 morts dans l'autre camps. Napoléon a capturé le général Merveltd et espère pouvoir le monnayer contre un arrangement à l'amiable. Mais les Alliés, trop conscient de la victoire qui s'offre à eux, ne répondent pas à cet appel.

Le 16 octobre, le combat reprend intensivement.

Les corps de Bernadotte (maintenant passé à l'ennemi) et de Blücher inverse considérablement la balance. Le lendemain, Napoléon, après concertation avec ses maréchaux, décide de préparer la retraite. On construit des ponts sur l'Elster, et on les couvre d'explosifs pour les détruire juste après le passage du général Reynier qui commande l'arrière-garde. A 9 heures, le 17, le gros des troupes est passé. Le prince Schwarzenberg ne vit que très tard la manoeuvre, et il décida d'attaquer : les 20.000 hommes français qui n'avaient pas encore passé le pont se virent littéralement enfermés dans les faubourgs de la ville, assiégés par 150.000 autrichiens.

Le Prince Poniatowskise noya en tentant de rappeler Napoléon. Tous ces hommes moururent héroïquement, en martyr, détruisant eux-mêmes les ponts minés pour bloquer les Alliés et faire prendre de l'avance à leurs camarades...


La défaite de l'empereur marque les premiers signes de faiblesse de son pouvoir. 

 

Repost 0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 23:01

 

Luc est né à Antioche en Syrie. Il était grec de naissance et médecin de profession. Luc fut un des premiers à être convertis.

Plus tard, il devint le compagnon missionnaire de Saint Paul pendant une partie de son deuxième et troisième voyage. Il prit soin de Paul lors de son incarcération à Césarée et à Rome.

Paul en parle comme étant « le plus attentionné des médecins » et comme étant aussi « un travailleur acharné ». Avec Paul, il s’embarqua sur un bateau les menant de Troas à la Macédoine et demeura pendant sept ans à Philippes, partageant les naufrages et les périls du voyage jusqu’à Rome.

Luc est l’auteur du troisième Evangile écrit avant l’an 63. Il a aussi écrit les Actes des Apôtres.

 http://www.histoiredunefoi.fr/wp-content/uploads/2012/10/saint-luc-guido-reni-7-135-iphone.jpg

 

 

Bonne fête aux Luc

Le prénom Luc est d'origine latine, il provient de « lux » ou de « lucanus » qui signifie « lumière » ou « clair ».

Repost 0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 23:01

La Première Guerre des Balkans débute le 17 octobre 1912. Elle oppose l'Empire Ottoman à la ligue balkanique constituée de la Serbie, la Bulgarie, la Grèce et le Monténégro.

 

 

Les armées de la ligue comportent beaucoup plus d'hommes que les forces turques, ce qui fait rapidement basculer l'issue du conflit, qui intervient en mai 1913.

De nombreux territoires sont imputés à l'Empire ottoman et partagés entre les membres de la ligue. Un État nouveau et indépendant apparaît : l'Albanie.

 

 

 

Repost 0
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 23:01

L'archevêque de Cracovie, est élu Pape par les cardinaux du Vatican pour succéder à Jean-Paul Ier mort prématurément.

http://eucharistiemisericor.free.fr/images/161007_jean_paul_ii_big.jpg

Le 16 octobre 1978, deux jours seulement après l'ouverture du conclave dans la chapelle Sixtine, une fumée blanche s'élève au-dessus des toits du Vatican. Le nouveau pape est l'archevêque de Cracovie, Karol Jozef Wojtyla a 58 ans. Il prendra le nom de Jean-Paul II.

Pour la première fois depuis 455 ans, l'Église désigne un souverain pontife qui n'est pas de nationalité italienne. Le dernier pape non-italien était le hollandais Adrien VI en 1522.

 

 

Relire aussi : 2 avril 2005 - Mort du pape Jean-Paul II

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 23:01

La danseuse d'origine hollandaise Margaretha Geertruida Zelle est fusillée au camp du château de Vincennes. Elle est accusée d'espionnage au service de l'ennemi, l'Allemagne. Elle paie de sa vie son inconscience et sa légèreté.

 

Née en 1876, fille d'un marchand de chapeaux de Leeuwarden aux Pays-Bas et d'une mère javanaise Margaretha Geertruida Zelle ou « M'greet » a un teint basané qui la fait passer pour une Eurasienne.

Renvoyée de l'école normale de Leiden à la suite d'une liaison avec le directeur, elle se marie par annonce matrimoniale avec un capitaine écossais, de 19 ans son aîné, alcoolique et violent. Ils s'installent dans les Indes néerlandaises et perdent leur jeune fils.

De retour en France avec leur fille en 1903, « M'greet » divorce et devient « Mata Hari », (l'œil de l'aurore en malais).

Sous l'aspect d'une princesse orientale, elle danse le 13 mars 1905 au musée Guimet et fait fureur. Le spectacle connaît le succès et la troupe se produit bientôt à Madrid, Monte Carlo, Berlin, La Haye, Vienne et même Le Caire. La jeune et troublante artiste collectionne les protecteurs haut placés…

À Paris, elle mène grand train au Grand Hôtel où les uniformes chamarrés abondent.

 

Les pilotes de chasse jouissent en particulier d'un prestige irrésistible. C'est ainsi que la belle s'éprend fin 1916 d'un capitaine russe au service de la France dénommé Vadim Maslov, fils d'amiral. Il a 21 ans et lui rappelle peut-être son fils mort en bas âge.

 

Vadim Maslov est abattu et soigné dans un hôpital de campagne, du côté de Vittel. Lorsqu'elle se met en tête de lui rendre visite à l'infirmerie du front, elle doit payer cette faveur de la promesse d'aller espionner le Kronprinz (le prince héritier de l'Empire allemand), qui est de ses connaissances, moyennant une rétribution considérable.

 

Arrivée à Paris le 4 janvier 1917, elle est arrêtée le 13 février à l'hôtel Élysée Palace par le contre-espionnage français. Elle sort nue de la salle de bains et, s'étant rhabillée, présente aux hommes venus l'arrêter des chocolats dans un casque allemand (cadeau de son amant Maslov).

 

Elle est convoquée à huis clos le 24 juillet 1917 devant le 3e conseil militaire, au Palais de justice de Paris. Les juges doivent décider si elle est bien H 21, coupable « d'espionnage et d'intelligences avec l'ennemi ». Son défenseur, un de ses anciens amants, est un expert réputé du droit international, mais malheureusement peu familier de la cour criminelle.

 

La Cour déclare Mata Hari coupable d'intelligence avec l'ennemi et la condamne à être passée par les armes.

 

Elle est fusillée le 15 octobre 1917 dans les fossés de la forteresse de Vincennes. Elle refuse le bandeau qu'on lui propose et lance avant d’être exécutée un baiser à son avocat et au peloton d'exécution.

 

Mata Hari appartient à la légende des femmes de pouvoir et de séduction, sacrifiées pour sa dangereuse audace au nom de la « raison d'Etat », et rendue mythique par des actrices renommées.

 

Repost 0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 23:03

Un avion-espion américain prend des photos au large de Cuba. Il découvre qu'une base de missiles soviétiques est en construction à quelques miles des côtes américaines. Les missiles sont tout droit dirigés vers les Etats-Unis. JF Kennedy est sous le choc : le Kremlin avait juré qu'il ne déploierait pas de telles armes à Cuba.

http://3.bp.blogspot.com/-zxAT6SUB3kg/TfcOY_Z9JmI/AAAAAAAABjk/q7CC0E9XZ0U/s400/crise_de_cuba.jpg

 

Cet évènement marque le début d'une grave crise appelée la « crise de Cuba », où la troisième guerre mondiale fut évitée de peu.

Le 22 octobre 1962, la nouvelle est rendue publique lorsque le président Kennedy organise le blocus maritime de l’île et lance un ultimatum au numéro un soviétique, Nikita Khrouchtchev, exigeant le démontage des rampes de lancement.

Khrouchtchev, qui a décidé ce déploiement secret sous le nom de code d'opération Anadyr, répond que cette quarantaine est « un acte d'agression » qui risque de provoquer une «guerre nucléaire mondiale ». Il refuse d'obtempérer : les missiles restent.

 

Le chef de la Maison-Blanche met ses forces stratégiques en alerte maximale, à Defcon 2, le dernier stade avant la première salve atomique. Soixante B-52 américains bourrés de bombes thermonucléaires tournent sans relâche dans le ciel d'Europe, à quelques kilomètres de la frontière soviétique. Ils n'attendent qu'un ordre pour la franchir et vitrifier les grandes villes d'Union soviétique.

Le vendredi 26, la crise est encore montée d'un cran. La CIA a établi qu'à Cuba cinq batteries de missiles nucléaires sont désormais prêtes à l'emploi. Selon l'agence de renseignement, les Soviétiques peuvent, en quelques minutes, tirer de l'île castriste l'équivalent de centaines de bombes d'Hiroshima sur New York et Washington.

Le samedi 27, point culminant de la crise des missiles de Cuba, le monde est passé très près d'une guerre thermonucléaire. Bien plus près, en réalité, que les acteurs du drame et les historiens de la guerre froide ne l'ont cru pendant des décennies.

Il a fallu attendre l'ouverture d'archives restées longtemps secrètes, le récit de témoins qui n'avaient pas encore parlé et les découvertes de chercheurs obstinés pour connaître les derniers secrets de ce « samedi noir ».

 

Via des intermédiaires, Américains et Soviétiques s'entendent sur un compromis. Le Kremlin retirera ses missiles de Cuba. En échange, la Maison-Blanche s'engage à ne jamais envahir l'île de Cuba et à désactiver discrètement, dans quelques mois, ses propres missiles en Turquie.

Et le dimanche 28 octobre au soir, le monde pousse un immense « ouf » de soulagement.

 

 

 

Repost 0
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 23:01

Dérivé de Gérald, lui même, d'origine germanique, de gari (=lance) et wald (=gouvernant).

 

Né vers 855, mort au début du Xe siècle, saint Géraud est surtout connu pour être le fondateur de l’abbaye d’Aurillac en une époque troublée, largement obscure, qu’il illumine par son charisme et ses vertus.

http://eglise-catholique-aurillac.cef.fr/images/geraud%20%5B320x200%5D.gif

Fils d'un comte d'Aurillac, en Auvergne, au IXe siècle Géraud prend l'évangile comme règle de vie, prononce les trois vœux mais reste laïc pour succéder à son père. Gouvernant avec beaucoup de bonté, il affranchit de nombreux serfs.


Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 23:03

12 octobre 1428 : début du siège d'Orléans

12 octobre 1492 : Christophe Colomb découvre l'Amérique

12 octobre 1535 : Jacques Cartier découvre le tabac

12 octobre 1792 : Pose de la pierre angulaire de la Maison Blanche, à Washington

12 octobre 1822 : Le Brésil, possession portugaise, proclame son indépendance.

12 octobre 1823 : Invention de l'imperméable

12 octobre 1869 : Décès de Robert Stephenson

12 octobre 1870 : Décès de Robert E. Lee

12 octobre 1928 : Invention du respirateur artificiel

12 octobre 1940 : Création du ghetto de Varsovie

12 octobre 1968 : Ouverture officielle des 19e jeux olympiques à Mexico

12 octobre 1984 : Margaret Thatcher, première ministre britannique, échappe à un attentat

 

Repost 0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 23:01

Les Britanniques entrent en guerre contre les Boers du Transvaal, en Afrique du sud, après un ultimatum adressé au président Paul Kruger. La guerre révèlera aussi les premières fissures dans l'empire de Sa Très Gracieuse Majesté.

http://123jackadit.com/voyages/afsud/53%20guerre%20des%20Boers.jpg

Les Britanniques de la Colonie du Cap étaient de plus en plus nombreux à venir s'installer au Transvaal (nord-est de l'Afrique du Sud), en raison de la découverte d'un gisement d'or, et exigeaient d'avoir les même droits que les Boers (d'un mot hollandais qui signifie « paysans » et se prononce bour), mais ceux-ci résistaient aux tentatives d'annexion de l'Empire britannique.

Le Premier ministre britannique Chamberlain adresse un ultimatum au président du Transvaal, Paul Kruger. Les Boers installés dans la région, refusent de se soumettre aux anglais qui veulent s'emparer de toutes les colonies néerlandaises d'Afrique du Sud.

 

Le 11 octobre 1899, la guerre éclate et durera jusqu'au 31 mai 1902 avec la signature du traité de Vereeniging. Le Transvaal renoncera à son indépendance mais pourra conserver ses particularités culturelles et linguistiques, notamment l'utilisation de la langue des Boers, l'afrikaans. Il faudra attendre 1910 pour que l'Afrique du Sud accède à l'indépendance.

 

Repost 0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 23:01

Le 10 octobre 1913, le percement du canal de Panama est terminé. Il relie l'océan Atlantique à l'océan Pacifique au niveau de l'isthme de Panama en Amérique centrale.

http://a392.idata.over-blog.com/5/41/50/16/Le-Lieu-du-Samedi/_44451999_panama_canal_3_416.gif

 

Commencé par Ferdinand de Lesseps mais achevé par des ingénieurs américains, le canal permet aux bateaux de marchandises d'éviter le passage périlleux du Cap Horn. Long de 80 kilomètres, il comporte trois séries d'écluses : Gatún, Pedro Miguel et Miraflores. Administré par les américains depuis sa création, il a été rétrocédé à la République du Panama en 1999.

 

Le canal ouvre en 1914.

 

Voir aussi : 25 septembre 1513 - Découverte de l'Océan Pacifique

 

 

 

Repost 0
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 23:01

Le 9 octobre 1890, dans le parc d'un château à Armainvilliers en Seine-et-Marne, Clément Ader (49 ans) parvient à décoller du sol sur une distance de près de 50 mètres à bord à bord d'un engin à moteur et à hélice… à quelques dizaines de centimètres de hauteur.

 http://ecrire2012.blog50.com/media/02/01/1412595755.jpg

La performance semble modeste mais c'est la première fois qu'un homme réussit à s'envoler à bord d'une machine plus lourde que l'air et non d'un aérostat.

 

Baptisé « l'Eole », sa machine volante ressemblait alors à une grande chauve-souris dotée d'un moteur à vapeur de son invention et d'hélices en bambou.

Les ailes, avaient une envergure de 14 m, si bien que l'ensemble du dispositif pesait 295 kg. Ader construisit quelques années plus tard l'Éole III, qu'il baptisa « avion ».

 

Repost 0
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 23:01

Le général anglais Wellington envahit Bayonne et le sud de la France après avoir franchi les Pyrénées.

Les troupes anglaises sont accueillies en libérateurs dans tout le Sud-ouest. Wellington fera une entrée triomphale dans Toulouse au mois d'avril.

Depuis le mois de janvier 1812, il menait sa troisième offensive en Espagne pour chasser du trône le roi Joseph, frère de Napoléon et repousser les troupes françaises au-delà des Pyrénées.

 

 

Arthur Wellesley

1er comte puis marquis puis duc de Wellington, est un aristocrate anglo-irlandais devenu soldat et homme politique britannique.

Après une expédition au Danemark, Wellesley est promu lieutenant-général et transféré dans la péninsule ibérique. Bien que le combat soit assez mal engagé, c’est l’unique endroit du continent européen où les Britanniques et les Portugais ont réussi à se battre contre la France et ses alliés.

 http://www.s9.com/images/portraits/31969_Wellington-Duke-Of.jpg

Repost 0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 23:01

Suite à la prise de Paris par les Prussiens au mois de septembre, le gouvernement de défense national décide d'envoyer son ministre de l'intérieur, Léon Gambetta, à Tours afin d'organiser la résistance.

Pour ce faire, le fondateur de la IIIe république est obligé d'employer la voie des airs et quitte la capitale en ballon. Opposé à la capitulation, Gambetta s’envole en ballon de la butte Montmartre avec son assistant Spuller devant une foule ébahie et enthousiaste.

http://www.parisrevolutionnaire.com/IMG/jpg/St_Pierre_pl_Depart_de_Gambetta_Ballon_Armand_Barbes_43_max.jpg

Le ballon est l'unique moyen des assiégés pour échapper au blocus.

Le ballon, de 16 mètres de diamètre, est gonflé au gaz d'éclairage. il en faut 1200m3. Gambetta veut monter dans la nacelle, mais Nadar le décourage : il n'y a pas un souffle de vent. L'opération est remise au lendemain.
Le 7 octobre, le départ est enfin possible. Le ballon monte jusqu'à cent mètres et attend le vent. Il faut un vent de nord pour que le balon aille vers Tours. Hélas, c'est un vent de sud-est qui se lève et le ballon file vers les lignes Prussiennes au nord de Paris !

Le Prussiens tirent sur le ballon. Il faut jeter du lest pour prendre de la hauteur et se mettre hors de portée des balles. Mais le vent tombe. Le ballon n'avance plus. Il perd peu à peu de l'altitude. De nouveau les balles crépitent. On passe au dessus de Beauvais. On rase la cime des arbres. On est parti à 10h30 de Montmartre. Il est 15h40. Le ballon s'échoue dans un chêne. La nacelle se coince dans les hautes branches. Gambetta crie « Vive la République », pensant être prêt à mourir. On lui répond: « Vive la France ».

C'est un miracle !
Ils sont sauvés par des paysans qui ont suivi des yeux la chute du ballon. On est dans l'Oise, à 68 km au nord de Paris. Il sort rapidement du bois, on lui prête une voiture rapide. Les ulhans se lancent à sa poursuite jusqu'à Montdidier. Il prend le train jusqu'à Amiens, change de train, gagne Rouen, et de là, toujours par chemin de fer, il arrive enfin à Tours. Le voyage aura finalement duré deux jours et trois heures!

 

Il rejoint la délégation de Tours composée d'Adolphe Crémieux, ministre de la justice, d'Alexandre Glais-Bizoin et de l'amiral Fourichon, ministre de la Marine et des Colonies.

Arrivé à tour, il ajoute le département de la guerre à son portefeuille, met sur pied des armées nouvelles, veille à l'encadrement et au ravitaillement des troupes, crée des manufactures…

 

Repost 0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 23:01

Pendant la fête juive du Yom Kippour (Grand Pardon), Israël est attaquée par l’Égypte et la Syrie.

http://www.historiatv.com/polopoly_fs/1.841324.1344608839!/image/tank_les_grands_combats_ep_la_guerre_du_kippour.jpg_gen/derivatives/max_568/tank_les_grands_combats_ep_la_guerre_du_kippour.jpg 

Le 6 octobre 1973, l'armée égyptienne franchit le canal de Suez. Elle prend à revers les troupes israéliennes qui stationnent dans le Sinaï depuis juin 1967.

La Syrie lance au même moment 3 divisions blindées et 1.000 chars dans le but de récupérer le plateau du Golan, également occupé par les Israéliens depuis 1967. En quatre jours, elle s'empare du mont Hermon et de la ville de Qunaytra.

 

Les Israéliens ripostent aux Syriens avec leurs chars, anéantissent l'aviation ennemie et s'engagent sur la route de Damas, la capitale syrienne.

 

Sur le front sud, le 15 et le 16 octobre, les troupes blindées du général Ariel Sharon repassent le canal de Suez dans l'autre sens et établissent une tête de pont qui menace la vallée du Nil et Le Caire. Les Israéliens encerclent la troisième armée égyptienne qui s'était trop vite aventurée de l'autre côté du canal, dans la péninsule du Sinaï. La plupart des chars égyptiens sont détruits.

 

Le 17 octobre 1973, onze pays arabes exportateurs de pétrole annoncent un embargo sur leurs livraisons aux pays alliés d'Israël, parmi lesquels les États-Unis, le Portugal, l'Afrique du Sud... et les Pays-Bas, membre de la Communauté européenne, pour faire pression sur eux.

 

 

Les Etats-Unis et l’URSS font pression pour que cesse le conflit.

Le 23 octobre, l'Égypte accepte le cessez-le-feu

La Syrie l'accepte à son tour le lendemain... Seul l'Irak refuse toute négociation.

 

L’Égypte ne sort pas vainqueur de cette guerre, mais elle redore son blason par le simple fait d’avoir infligé des pertes à l’armée israélienne. De même, les États arabes, qui, dans un acte solidaire, imposent un embargo pétrolier aux Occidentaux, démontre leur détermination et leur poids dans le monde.

 

 

Repost 0
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 23:01

Philippe IV le Bel devient roi à 17 ans, le 5 octobre 1285, à la mort de son père Philippe III le Hardi, victime du typhus à Perpignan au retour d'une catastrophique expédition contre l'Aragon.

http://ns10.freeheberg.com/~bernie/dmanager//files/Images/philippe_4_le_bel.jpg

Marié l'année précédente à Jeanne de Navarre, qui lui a apporté en dot la Champagne et la Brie et à laquelle il restera toujours fidèle, il est sacré à Reims avec sa femme le 6 janvier 1286, selon la tradition capétienne.

 

Sous son règne, en près de trente ans, la France va consolider ses frontières. La monarchie va échapper à l'emprise du pouvoir religieux et s'écarter des traditions féodales en se dotant d'une administration moderne


 

Repost 0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 23:01

C'est aujourd'hui le 55e anniversaire du début de la conquête spatiale.

4 octobre 1957 - Lancement de Spoutnik

 

La fusée soviétique Sémiorka (R-7) décolle depuis le Cosmodrome de Baïkonour, Kazakhstan, envoyant le tout premier satellite artificiel dans l'espace.

Spoutnik, qui signifie « compagnon de voyage » en russe était une sphère d'aluminium de 58 centimètres de diamètre pour un poids de 83,6 kilogrammes et dotée de quatre antennes. Son intérieur contenait de l'azote à une pression légèrement plus élevée que la pression atmosphérique à la surface de la Terre.

Satellisé sur une orbite elliptique à une altitude comprise entre 230 et 950 km, il tournait autour de la Terre en environ 96 minutes.

Sa seule fonctionnalité a été l'émission d'un « bip-bip » sur les fréquences radio de 20,005 et 40,002 MHz.

4 octobre 1957 - Lancement de Spoutnik

La faible altitude de son périgée (point le plus proche de la terre) l'a rapidement fait rentrer dans notre atmosphère où il s'est consumé 92 jours après le lancement, le 4 janvier 1958.

 

 

Cet exploit technologique est dû aux travaux de Sergueï Korolev, qui œuvre à la conception d’un missile balistique intercontinental. Il s’appuie sur les travaux allemands ayant permis la construction des V2.

En pleine guerre froide, ce lancement fut vécu comme un véritable traumatisme par les États-Unis, plusieurs journaux comparèrent cet évènement à un « Pearl Harbor technologique ».

« La course aux étoiles » entre les deux puissances mondiales est lancée.

 

Le 3 novembre suivant, les Soviétiques récidivent avec Spoutnik 2. Cette fois, l'engin amène dans l'espace une chienne nommée Laïka (elle mourra au cours du voyage).

 

 

Voir également : Chronologie de la conquête de l’Espace

Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 23:01

A minuit l'Allemagne en liesse, fête sa réunification. Un traité d'union, bientôt ratifié par l'ensemble de la communauté internationale, met fin à la division.

 

A Berlin, des centaines de milliers de personnes ont entonné « l'Hymne à la joie » de Beethoven en agitant des drapeaux rouge, or et noir. Après la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989, une nouvelle Allemagne est née.

 

 

Relire aussi :

7 octobre 1949 - Naissance de la RDA

20 juin 1991 - Berlin, capitale de l'Allemagne réunifiée

 

Repost 0
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 23:01

La colonie française de Guinée devient indépendante le 2 octobre 1958 après que le député Sékou Touré eut appelé ses compatriotes à voter non au référendum instituant la Communauté française.

 http://www.mali-guinee.com/images/carte-guinee.gif

Le général de Gaulle, président de la République française, fait évacuer aussitôt les Français présents sur place et l'abandonne à son sort.

Sékou Touré, premier président de la République démocratique de Guinée, entraîne très vite son pays dans un chaos innommable sous le prétexte d'instaurer une version africaine du socialisme.

 

Le pays est désigné d'après le nom donné au golfe qui court du Sénégal à l'Angola et borde les principales régions forestières du continent africain. Il a 250.000 km2 et 8 millions d'habitants (2006) très majoritairement musulmans.

Sa capitale est Conakry, sur la côte atlantique mais son histoire s'est forgée dans l'intérieur, en particulier dans le massif du Fouta Djalon où des Peuls islamisés ont fondé un État relativement puissant au XVIIIe siècle.

Repost 0
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 23:01

Créée en 1975 par Lord Yehudi Menuhin, alors Président du Conseil international de la musique, cette journée se voulait d'approfondir la réflexion sur le rôle de la musique.

http://www.csvdc.qc.ca/IMG/Image/fenetre_sur_culture/2009-2010/Terre%20musique.jpg

Lord Menuhin souhaite que la Journée internationale de la musique « constitue un accomplissement de nos activités et devienne un événement visant à enrichir la connaissance de notre art autant qu'à renforcer les liens de paix et d'amitié qui unissent les peuples grâce à la musique ».

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire