Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 23:01

Nelson Mandela et 7 autres membres de l'African National Congress (ANC) sont condamnés à la prison à vie pour trahison.

 Nelson Mandela est condamné à perpétuité

Nelson Mandela, aussi appelé Madiba (son nom tribal), est né le 18 juillet 1918 dans le petit village de Mvezo se trouvant dans l'est de la province du Cap-oriental.

Il est le premier enfant a être scolarisé de la famille. C'est lors de son premier jour d'école que l'institutrice lui attribua le prénom anglais « Nelson ». A cette époque, cette pratique était courante. Son vrai prénom est « Rolihlahla ».

Son père décède d'une tuberculose lorsqu'il n'avait que 9 ans. Il est pris en charge par le régent Jongintaba.

C'est un brillant élève et parvient à obtenir le « Junior Certificate » en 2 ans au lieu de 3. À l'université de Fort Hare, il étudie le droit. C'est à cette période qu'il va commencer à s'affirmer en refusant le Marxisme et en adhérant à la doctrine de non-violence de Gandhi contre le régime d'apartheid.

En 1944, il rentre dans le Congrès national africain (ANC). 7 ans plus tard, il obtient son diplôme d'avocat. C'est l'un des premiers avocats noirs de Johannesburg !

L'année suivant, il devient vice-président national de l'ANC et dirige l'ANC du Transvaal. Pour avoir organisé, avec son congrès, une campagne de désobéissance civile, Nelson Mandela est arrêté puis condamné à 9 mois de prison avec sursis.

Le gouvernement le place en résidence surveillée l'empêchant de participer aux réunions de l'ANC. En 1956, Mandela, et plus de 150 partisans, sont arrêtés et inculpés de trahison pour avoir tenté d'unifier les nationalistes noirs et les blancs communistes. Le procès va durer 4 ans et se terminera par un acquittement.

En 1961, Nelson Mandela, ne voyant pas d'améliorations avec l'ANC et le système de non-violence, fonde la branche militaire MK pour lutter avec les armes et faire des sabotages. Ses actions de sabotages se terminent le 5 août 1962 par son arrestation (favorisée par la CIA). Il est condamné le 12 juin 1964 à la perpétuité.

Il refusera d'être libéré en échange de son renoncement à la lutte armée contre l'apartheid.

Après 27 ans de captivité, Nelson Mandela sera libéré par le président sud-africain Frederik De Klerk. Nelson Mandela a été le 10ème Président de la République d'Afrique du Sud, de 1994 à 1999.

 

Relire aussi :

21 mars 1960 - Massacre à Sharpeville

27 avril 1994 - Mandela président

11 février 1990 - Libération de Nelson Mandela

 

Repost 0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 23:01

Le vendredi 11 juin 1909 à 21h15, un violent séisme frappe la Provence, au Nord des Bouches-du-Rhône, à 20 km au NO d'Aix en Provence.

http://tancrede3.files.wordpress.com/2009/06/bcda18dd40120da3b592f4507eb4d998.jpg

D'une magnitude de 6,2 sur l'échelle de Richter, il fait 46 morts et 250 blessés ; ce qui en fait le tremblement de terre le plus meurtrier en France au XXe siècle.

Plusieurs milliers de logements ont été détruits ou endommagés gravement (dont 1500 à Aix-en Provence). Le village de Lambesc fut entièrement détruit.

Les dégâts sont considérables aussi dans les villes de Salon-de-Provence, Saint-Cannat, Puy-Sainte-Réparade, Venelles, et Rognes. La secousse est même ressentie jusque dans les départements voisins.

Le choc est d'une telle violence, que lors des répliques, de nombreux habitants, traumatisés, préfèrent passer la nuit dehors.

L'épicentre se situe sur la faille de Trévaresse. La région est connue pour son risque sismique, elle est d'ailleurs classée en zone II.

 

Voir : Séisme de Lambesc en PDF

 

Repost 0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 23:06

Premières élections du Parlement Européen : les Pays-Bas, l'Irlande, le Royaume-Uni et le Danemark votent le 7 juin, 3 jours avant la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et la République fédérale d'Allemagne (RFA) où l’élection a lieu le dimanche 10 juin.

Depuis le 7 juin, les citoyens des neuf états membres de la Communauté européenne élisent pour la première fois les députés du Parlement européen au suffrage universel direct pour une durée de cinq ans. La plus forte participation est celle de la Belgique avec 91% et la plus faible celle de la Grande-Bretagne, avec 31%. En France, elle s'élève à 60%. Le Parlement, dont le siège est à Strasbourg a un rôle consultatif. Mais il est également compétent pour légiférer aux côtés du Conseil des ministres et exerce un contrôle sur la Commission.

Faible intérêt pour ces élections

Le Parlement et la Commission européenne organisent une campagne de publicité massive pour convaincre les citoyens européens de se mobiliser et de participer au vote.

Les élections sont censées modifier la base de la légitimité communautaire par voie directe en permettant aux citoyens de participer au processus décisionnel de la Communauté économique européenne (CEE). Mais la participation au vote est relativement modeste.

Lors de cette première élection des représentants au Parlement européen, la plus forte participation est celle de la Belgique avec 91% et la plus faible celle de la Grande-Bretagne, avec 31%. En France, elle s'élève à 60%. En Belgique et au Luxembourg, le vote étant obligatoire, la participation est naturellement plus élevée.

Depuis 1979 l’abstention n’a pas cessé d’augmenter.

Taux de participation depuis 1979 :

1979 (9 états) 62,0 %

1984 (10 états) 59,0 %

1989 (12 états) 58,4 %

1994 (12 états) 56,7 %

1999 (15 états) 49,5 %

2004 (25 états) 45,5 %

2009 (27 états) 43,4 %

Le parlement Européen

Le Parlement est actuellement composé de 736 députés européens, qui représentent 375 millions d’électeurs.

Son siège est à Strasbourg en France, où se tiennent les réunions plénières ; ses commissions, ainsi que certaines séances plénières additionnelles se tiennent à l’Espace Léopold, à Bruxelles ; son secrétariat général est installé à Luxembourg.

Le Parlement européen est une institution de l'Union européenne qui présente une double spécificité :

C'est la seule institution dont les membres sont élus au suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans.

C'est la seule institution dont les pouvoirs se sont étendus de manière continue au fil des traités.

Le Parlement, dont le siège est à Strasbourg, a un rôle consultatif. Mais il est également compétent pour légiférer aux côtés du Conseil des ministres et exerce un contrôle sur la Commission.

Partis politiques

Les députés au Parlement européen sont souvent organisés en partis politiques européens ou en regroupements assimilés lorsque ceux-ci ne sont pas reconnus ; ces partis sont souvent eux-mêmes regroupés au sein d'un même groupe politique sur la base d'affinités idéologiques.

Groupes de pression

Les lobbies ou groupes de pression s'efforcent d'influencer les fonctionnaires et députés européens, d'autant que ces derniers ont souvent besoin d’eux pour affronter la technicité des projets de directive et de règlement. Les groupes de pression emploient une grande partie des assistants parlementaires, avant, après, et même parfois pendant qu’ils exercent cette fonction, ce qu’autorise l’absence de statut de ces assistants.

 

Voir aussi :

9 mai - Journée de l'Europe

18 avril 1951 - Création de la CECA

3 février 1958 - Création du Benelux

Repost 0
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 23:01

Donald Duck fait son apparition aux Etats-Unis dans un court métrage des studios Disney réalisé par Wilfred Jackson, titré « The Wise Little Hen » (La petite poule avisée) et s'impose rapidement dans l'univers de la bande dessinée.

Deux mois plus tard, Donald fera la connaissance de Mickey dans un autre dessin animé « Orphan's benefit ». En France, le canard grincheux fera son apparition dans « Le journal de Mickey » en avril 1935.

Créé pour faire contrepoids au sage et parfait Mickey Mouse, Donald a hérité de nombreux défauts. Il sera le héros de 128 courts métrages, soit davantage que Mickey.

 

Relire aussi :

17 août 1908 - Le premier dessin animé

18 novembre 1928 - naissance de mickey

 

Repost 0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 23:01

Évêque de Noyon au temps des Mérovingiens, très populaire pendant tout le Moyen Âge, saint Médard est associé pour des raisons qu'on ignore à divers dictons météorologiques :
« S'il pleut à la Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard ».
Mais les plus optimistes ajouteront : « À moins que saint Barnabé vienne tout raccommoder ».

Disciple de saint Remi, il devint évêque de Vermand, près de Saint-Quentin. Son siège épiscopal ayant été détruit par les invasions barbares, il le transféra à Noyon. En 531, il accueille la reine sainte Radegonde qu'il consacre à Dieu. Il évangélisa la Flandre.

Il est enterré dans une abbaye de Soissons qui porte encore son nom.

Il est le Patron des agriculteurs et des brasseurs.

 

Bonne fête aux Médard si vous en connaissez, mais aussi aux Meddy ou Mehdi.

 

Repost 0
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 23:01

Dans la nuit du 7 au 8 juin, à l'hôtel Matignon à Paris, sont signés les accords entre le nouveau président du Conseil, Léon Blum, la Confédération générale du patronat français (CGPF) et la Confédération générale du travail (CGT).

 

Congés payés et semaine de 40 heures

Consécutifs à l'arrivée au pouvoir du gouvernement du Front populaire, ces accords prévoient la généralisation des conventions collectives, la création des délégués du personnel et une augmentation de 12% des salaires.

Deux lois viennent les compléter : l'une instaure la semaine de 40 heures et l'autre l'octroi de quinze jours de congés payés par l'entreprise sans diminution de salaire.

 

Accords de Matignon

Les délégués de la Confédération générale de la Production française et de la Confédération générale du Travail se sont réunis sous la présidence de M. le président du Conseil et ont conclu l'accord ci-après, après arbitrage de M. le président du Conseil :

Article premier. - La délégation patronale admet l'établissement immédiat de contrats collectifs de travail.

Art. 2. - Ces contrats devront comprendre notamment les articles 3 à 5 ci-après.

Art. 3. - L'observation des lois s'imposant à tous les citoyens, les employeurs reconnaissent la liberté d'opinion, ainsi que les droits pour les travailleurs d'adhérer librement et d'appartenir à un syndicat professionnel constitué en vertu du livre III du Code du travail.

Les employeurs s'engagent à ne pas prendre en considération le fait d'appartenir ou de ne pas appartenir à un syndicat pour arrêter leurs décisions en ce qui concerne l'embauchage, la conduite ou la répartition du travail, les mesures de discipline ou de congédiement.

Si une des parties contractantes conteste le motif du congédiement d'un travailleur comme ayant été effectué en violation du droit syndical ci-dessus rappelé, les deux parties s'emploieront à reconnaître les faits et à apporter au cas litigieux une solution équitable. Cette intervention ne fait pas obstacle aux droits pour les parties d'obtenir judiciairement réparation du préjudice causé.

L'exercice du droit syndical ne doit pas avoir pour conséquence des actes contraires aux lois.

Art. 4. - Les salaires réels pratiqués pour tous les ouvriers à la date du 25 mai 1936 seront, du jour de la reprise du travail, rajustés suivant une échelle décroissante commençant à 15 % pour les salaires les moins élevés pour arriver à 7 % pour les salaires les plus élevés ; le total des salaires de chaque établissement ne devant, en aucun cas, être augmenté de plus de 12 %. Les augmentations de salaires consenties depuis la date précitée seront imputées sur les rajustements ci-dessus définis. Toutefois, ces augmentations resteront acquises pour leur partie excédant lesdits rajustements.

Les négociations pour la fixation par contrat collectif de salaires minima par région et par catégorie, qui vont s'engager immédiatement, devront comporter en particulier le rajustement nécessaire des salaires anormalement bas.

La délégation patronale s'engage à procéder aux rajustements nécessaires pour maintenir une relation normale entre les appointements des employés et les salaires.

Art. 5. - En dehors des cas particuliers déjà réglés par la loi, dans chaque établissement comprenant plus de dix ouvriers, après accord entre les organisations syndicales, ou, à défaut, entre les intéressés, il sera institué deux (titulaires) ou plusieurs délégués ouvriers (titulaires ou suppléants) suivant l'importance de l'établissement. Ces délégués ont qualité pour présenter à la direction les réclamations individuelles qui n'auraient pas été directement satisfaites, visant l'application des lois, décrets, règlements du Code du Travail, des tarifs de salaires et des mesures d'hygiène et de sécurité. […]

Art. 6. - La délégation patronale s'engage à ce qu'il ne soit pris aucune sanction pour faits de grève.

Art. 7 - La délégation confédérale ouvrière demande aux travailleurs en grève de décider la reprise du travail dès que les directions des établissements auront accepté l'accord général intervenu et dès que les pourparlers relatifs à son application auront été engagés entre les directions et le personnel des établissements. […]

 

 

Repost 0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 23:01

6 juin 1599 - Naissance de Diego Velazquez

Diego Velazquez est un peintre du siècle d'or espagnol ayant eu une influence considérable à la cour du roi Philippe IV. Il est généralement considéré, avec Francisco Goya et Le Greco, comme l’un des plus grands artistes de l’histoire espagnole.

Son style, tout en restant très personnel, s’inscrit résolument dans le courant baroque de cette période.

 

6 juin 1606 - Naissance de Pierre Corneille

Pierre Corneille est un des plus grands auteurs dramatiques français du XVIIe siècle.

La richesse et la diversité de son œuvre reflètent les valeurs et les grandes interrogations de son époque.

 

6 juin 1799 - Naissance d'Alexandre Pouchkine

Alexandre Pouchkine est un poète, dramaturge et romancier russe né à Moscou le 4 juin 1799 (calendrier grégorien ou le 26 mai 1799 (selon le calendrier julien) et mort à Saint-Pétersbourg le 29 janvier 1837, à l’âge de 38 ans, des suites d'une blessure reçue lors d'un duel avec un français, le baron d’Anthès, qui aurait courtisé sa femme Lermontov.

 

6 juin 1850 - Naissance de Ferdinand Braun

Ferdinand Braun physicien allemand né à Fulda est l’inventeur de l'antenne dirigée, de l'oscillographe cathodique en 1897

Il a reçu le Nobel de physique en 1909.

Il est décédé le 20 avril 1918.

 

6 juin 1868 - Naissance de Robert Falcon Scott

Robert Falcon Scott était un explorateur britannique qui mena deux expéditions en Antarctique.

La première de 1901-1904 à bord du Discovery dans la mer de Ross, il découvre la Terre de Roi-Edouard 7.

La deuxième de 1910-1913 à bord du Terra-Nova au pôle Sud où il arriva le 12 janvier 1912 un mois après le norvégien Roald Amundsen.

Scott et ses quatre compagnons périrent au retour, le 29 mars 1912, dans une tempête. Les cadavres et le journal de l'expédition furent retrouvés le 12 novembre 1912 par une expédition de secours.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 23:01

Le train destiné à relier Paris à Constantinople, est inauguré sous le nom d'Orient-Express.

Ce premier aller-retour de 3.094 km en moins de deux semaines, sera rapporté par une presse enthousiaste. Ce train, le plus luxueux d'Europe, est équipé de wagons-lits, de salons et d'un restaurant de haute gastronomie.

Les origines de l'Orient-Express

En 1869, jeune entrepreneur belge, Georges Nagelmackers visitait les États-Unis, en voyageant dans les wagons inventés par l'industriel George Pullman, l'inventeur des voitures-lits. Inspiré, après la signature en 1874 de l'accord de circulation pour les voitures-lits de Paris à Vienne, il fonda le 4 décembre 1876 la Compagnie internationale des wagons-lits, qui deviendra peu après la Compagnie internationale des wagons-lits et des grands express européens. Deux ans après furent alors introduits les premiers wagons-lits sur la ligne qui va de Vienne à Ostrava.

Le 10 octobre 1882 fut mis en place un premier service de train de luxe, le Train-Éclair, sur l'axe Paris-Vienne, qui reliait en express les deux capitales distantes de 1.350 kilomètres, en 27 heures et 53 minutes.

 

Express d'Orient

Le premier train, qui s'appelait Express d'Orient et qui fut inauguré le 5 juin 1883, circulait 2 fois par semaine, entre la gare de Strasbourg à Paris (actuelle gare de Paris-Est) et Constantinople (l'actuelle Istanbul) via Strasbourg, Munich, Vienne, Budapest et Bucarest.

A sa mise en circulation, l'Express d'Orient n'effectue pas un trajet direct : il s'arrêtait à Giurgiu (Roumanie), la traversée du Danube jusqu'à Roussé (Bulgarie) se faisait sur un bac, puis un second train assurait le trajet jusqu'à Varna, port bulgare sur la mer Noire.

De là, puis un navire à vapeur conduisait les passagers en 15 heures jusqu'à Istanbul.

Les 3.186 km étaient parcourus en 81 heures et 30 minutes, soit 30 heures de moins qu'un train classique !

En 1885, le service devint quotidien jusqu'à Vienne.

Après l’achèvement de la ligne, en 1889, le temps de transport est ramené à 67 heures et 35 minutes.

En 1891, le train devint officiellement « l'Orient-Express ».

 

La voiture de l’armistice

Durant la Première Guerre mondiale, le parc de wagons-lits est réquisitionné puis éparpillé ou détruit. Après quatre années d’hostilité, l’Orient-Express n’existe plus. Une de ses voitures entre pourtant dans l’Histoire : la n°2419. Pour le futur Maréchal Foch, elle sera transformée en bureau, où sera signé l’armistice du 11 novembre 1918.

En juin 1940, l'armée allemande l'utilise pour la signature de l'armistice avec la France puis l'achemine à Berlin, comme trophée de guerre, où les Berlinois peuvent la visiter. En 1944, les SS la font sauter devant la progression des alliés à Berlin.

 

L'Orient-Express inspirera de nombreux écrivains et cinéastes.

 

Repost 0
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 23:01

A Annonay (Ardèche), près de leur papeterie, Joseph et Etienne Montgolfier réussissent pour la première fois à faire voler un objet fabriqué par l'homme. Le 4 juin 1783, après plusieurs essais concluants depuis la fin de 1782, les frères Montgolfier réalisent la première expérience aérostatique publique à l'aide d'un « globe » gonflé à l'air chaud.

Dans la 1ère cour du couvent des Cordeliers l’assemblée des États du Vivarais, les nobles, les ecclésiastiques et les gens du peuple sont rassemblés pour une expérience incroyable.

Un ballon de toile et de papier, gonflé avec de l'air chaud produit par la combustion d'un mélange de paille et de laine.

En 10 minutes il monte à 1.000 mètres de haut, avant de retomber dans une vigne, sur la paroisse de Davézieux, à 3 kilomètres de son point de départ !

Le 19 septembre 1783, à la demande du roi Louis XVI, Etienne renouvelle l'expérience d'Annonay devant la Cour réunie à Versailles. Les premiers passagers sont un mouton, un coq et un canard.

Mais c'est au physicien Jean-François Pilâtre de Rozier et à François, marquis d'Arlandes, que reviennent l'honneur et l'audace d'avoir effectué le premier voyage aérien à bord d'une montgolfière : le 21 novembre 1783, a lieu le premier vol humain, dans le parc du château de la Muette à Paris.

Depuis 1983, qui marqua le bicentenaire de cette découverte, une reconstitution à lieu tous les ans le premier week-end de juin à Annonay.

 

Relire aussi : 21 novembre 1783 - Premier voyage en montgolfière

 

Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 23:01

Le Comité Français de la Libération Nationale (CFLN) est créé à Alger.

Il s'agit du gouvernement de la France libre, né de la fusion de celui d'Alger et de celui de Londres. Sa présidence est d'abord assurée par le général de Gaulle et le général Giraud.  

Le 2 octobre 1943, conformément une ordonnance, contresignée par Giraud, met fin ce jour-là à sa co-présidence du CFLN, tandis qu'un décret du même jour définit la fonction de commandement en chef.

Le 3 juin 1944, le CFLN prendra le nom de Gouvernement provisoire de la République française.

Relire aussi : 3 juin 1944 - De Gaulle chef du gouvernement provisoire

 

Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 11:01

 

Cette journée a pour objectif de sensibiliser au niveau international l’ensemble des acteurs impliqués dans le secteur du tourisme.

http://www.coalition-tourisme-responsable.org/s/cc_images/cache_2420880034.jpg?t=1343743425 

Chaque année, début juin, un thème précis est mis en avant afin de débattre d’un sujet parallèle au tourisme responsable. La journée principale est organisée à Paris (France) où un pays est mis à l’honneur dans le cadre d’une table ronde.

 

La première édition de cette journée s’est déroulée le 2 juin 2007. Le thème était : « Non au Tourisme Sexuel Crime sans Frontières ». Cette première édition a été relayée dans différents pays dans le monde : au Cameroun, au Burkina Faso, au Togo, au Sénégal et au Niger.

 

Le 2 juin 2008, le thème retenu fût : « Le Tourisme comme moyen de lutte contre la Pauvreté » et le pays à l’honneur était Haïti. La journée fût relayée au Cameroun, au Togo et au Bénin.

 

 

Le 2 juin 2009, le thème choisi était: « Tourisme & Ressources en Eau » afin de mettre en lumière l’importance de limiter l’impact des projets touristiques sur les ressources fragiles de l’eau à travers le monde. Le Cameroun, pays invité, présentait ses actions en la matière afin de préserver cette ressource rare.

 

 

Le 2 juin 2010, à Paris, la 4ème édition a eu pour thème « Le patrimoine rural, une énergie essentielle pour un tourisme facteur de développement des territoires ». Ce ne fut pas un pays cette année-là mais un territoire qui sera mis à l'honneur: Les Balkans

 

 

Le 1er juin 2011, le thème choisi est « Tourisme Durable, quelles garanties ? » afin de faire le point sur la grande question de la certification dans le secteur du tourisme. L'Afrique du Sud était l'invité d'honneur.

 

 

Le 1er 2012, avec la Tunisie comme pays invité, la CITR a décidé de mettre à l'honneur la question du Changement Climatique à travers ce thème : « Le Tourisme Responsable face au Changement Climatique : vers une relocalisation du tourisme ? »

 

Le 3 juin 2013, le thème choisi est : « les îles, laboratoire du tourisme durable »

 

http://www.coalition-tourisme-responsable.org/s/cc_images/cache_2432798639.gif?t=1368006095

 

Repost 0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 23:01

1er juin 196 - Décès du premier empereur Han

L'empereur Liu Bang meurt dans son palais de Changan (Chine) à 52 ans. 8 ans plus tôt, profitant de la désintégration de l'empire consécutive à la mort du premier empereur chinois, il avait pris le pouvoir et rétabli l'ordre dans le pays. La dynastie des Han (206 avant J.-C à 220 après J.-C) sera la plus longue de la Chine impériale.

 

1er juin 1431 - Décès de Dan II de Valachie

Tué dans une bataille contre les Turcs, Dan II de Valachie est remplacé, avec l'appui des Moldaves, par un fils illégitime de Mircea l'Ancien, Alexandru Ier Aldea, voïvode de Valachie jusqu'à sa mort, en 1436. Ceci contre les prétentions de son autre fils, Vlad II Dracul (1397-1441), pourtant soutenu par Sigismond Ier du Saint-Empire qui lui conféra le titre de prince de Valachie et le fit membre de l'Ordre du Dragon. Officiellement vassal du roi de Hongrie, Il s'établit à la frontière transylvanienne afin de défendre les intérêts commerciaux et le transit vers la Valachie.

 

1er juin 1815 - Décès de Louis-Alexandre Berthier, maréchal d'Empire

Louis-Alexandre Berthier, prince de Neuchâtel et Valangin, prince de Wagram, est né à Versailles le 20 novembre 1753.

Il est décédé à Bamberg le 1er juin 1815, officiellement en tombant de la fenêtre du troisième étage pendant un accès de fièvre chaude. Certaines sources évoquent un suicide ou encore un assassinat perpétré par des hommes masqués, demeurés inconnus.

 

1er juin 1823 - Décès de Louis Nicolas Davout

Louis Nicolas d'Avout, aussi appelé Davout, est né le 10 mai 1770 dans la commune d'Annoux.

Il est maréchal d'Empire, il est aussi duc d'Auerstaedt et prince d'Eckmühl.

Il reste dans les mémoires comme l'un des plus grands chefs militaires que la France ait connu.

Dans toute sa carrière, il a participé à une douzaine de batailles. Il reçoit plusieurs distinctions comme le Grand-Aigle de la Légion d'honneur.

Il décède le 1er juin 1823 à l'âge de 53 ans.

 

1er juin 1841 - Décès de Nicolas Appert

Né en 1749, Nicolas Appert est célèbre pour avoir mis au point, en 1795, la stérilisation des aliments dans des boîtes afin de les conserver. Ce procédé est appelé l'appertisation. En 1802, il ouvre la première fabrique de conserves au monde et fournit la marine française. Plutôt que de breveter son invention, il en fait don et se voit accorder un prix de 12.000 francs par l'État. Les conserves sont alors contenues dans des bouteilles en verre, mais les Britanniques emploient un autre procédé en utilisant des boîtes en fer blanc, ce qui mène à la ruine de Nicolas Appert. Il décède le 1er juin 1841 à Massy.

 

1er juin 1846 - Décès du pape Grégoire XVI

Bartolomeo Alberto Cappellari, né à Belluno, (nord de la république de Venise) le 18 septembre 1765., est un moine et abbé camaldule prêtre, élu pape, sous le nom de Grégoire XVI.

Élu pape le 2 février 1831, il est ordonné évêque de Rome et intronisé le 6 du même mois. Pape conservateur, il a défendu les États pontificaux contre les attaques des mouvements révolutionnaires, et est à l'origine d'une relance des Missions.

Il est décédé à Rome le 1er juin 1846.

 

1er juin 1868 - Décès de James Buchanan, ancien président des Etats-Unis

James Buchanan (né en 1791 à Stony Better). Quinzième président des Etats-Unis (1856-1861), il ne parvint, durant son mandat, à désamorcer la grave crise qui entraîna le pays dans la guerre de Sécession, peut-être à cause d'une gouvernance mesurée, jugée parfois trop « pacifiste », laquelle encouragea les États du Sud à entrer en dissidence. Il le 1er juin 1868 meurt à Wheatland, Pennsylvanie

 

1er juin 1879 - Décès d'Eugène-Louis Bonaparte

Le 1er juin 1879 meurt en Afrique du Sud, Eugène-Louis Bonaparte, durant la guerre contre les Zoulous. Né le 16 mars 1856, il est le seul fils de l'empereur Napoléon III et de sa femme, l'impératrice Eugénie. Après la destitution de son père, en 1870, la famille s'exile en Angleterre, et Eugène-Louis intègre l'armée britannique. C'est ce dernier qui insiste pour être envoyé en Afrique en 1879, afin d'honorer la mémoire des Bonaparte.

 

1er juin 2008 - Décès d'Yves Saint Laurent

Yves Henri Donat Mathieu-Saint-Laurent, dit Yves Saint Laurent, est né le 1er août 1936 à Oran (Algérie française).

Après avoir travaillé pour la maison Christian Dior à la fin des années 1950, il décide de créer, en association avec Pierre Bergé, une maison de couture, dont la première collection sera présentée en 1962. Yves Saint Laurent inventera le vestiaire de la femme moderne en créant notamment le caban, la saharienne, le trench-coat, popularisant le smoking, le tailleur pantalon, le jumpsuit.

Il est décédé le 1er juin 2008 à Paris.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Décès
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 23:01

C'est au parc de Saint-Cloud à Paris qu'a lieu la toute première course de vélo le dimanche 31 mai 1868.

 premiere-course-cycliste.jpg

Le vélocipède (véloce = rapide et pède = pieds) a été conçu par les frères Michaux en 1861. Le succès du vélocipède entraîne une série de manifestations à Paris.

Ainsi, la première course officielle sur piste a lieu le 31 mai 1868, dans le parc de Saint-Cloud, en présence du prince héritier Eugène. Des médailles à l'effigie de Napoléon III sont remises aux vainqueurs.

Le premier champion cycliste est un médecin vétérinaire anglais du nom de James Moore.

Il franchit les 1.200 mètres en 3 minutes 50 secondes.

On compte bientôt une centaine d'ateliers qui produisent des vélocipèdes.

La première course de ville à ville aura lieu 7 novembre 1869, entre Paris et Rouen. James Moore, le vainqueur, parcourra les 123 kilomètres en 10 heures 25 minutes, sur un vélo pesant près de 30 kilo.

L'engouement pour la bicyclette est tel que l'Union vélocipédique de France sera créée en 1881 afin de gérer le calendrier des compétitions.

 

Relire aussi :

1 juillet 1903 - Départ du premier Tour de France

 

Repost 0
Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 23:03

Le 30 mai 1943, 3 jours après la création du CNR, dans un hôtel de la banlieue de Londres, l'écrivain-journaliste Joseph Kessel, son neveu Maurice Druon, Anna Marly et quelques amis composent un chant qui deviendra sous le nom de Chant des Partisans l'hymne de la Résistance française au nazisme et à l'occupation allemande.

La mélodie du Chant des Partisans est à l'origine inspirée d'une chanson datant des périodes de soulèvements bolcheviques en Russie et une idée de la chanteuse et compositrice Anna Marly. Cette chanson fut composée en 1941 à Londres où Anna Marly (d'origine russe) s’était réfugiée.

« Le Chant des partisans » devient d’abord l’indicatif de l’émission « Honneur et Patrie » de la radio britannique BBC (diffusé 2 fois par jour), puis signe de reconnaissance dans les maquis.

On choisit alors de siffler ce chant, d'abord pour ne pas être repéré en la chantant mais aussi parce que la mélodie sifflée reste audible malgré le brouillage de la BBC effectué par les Allemands.

 

Liens du jour :

Vidéo et les paroles du chant des partisans

27 mai 1943 - Première réunion du CNR

 

Repost 0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 23:02

Après s'être éclipsé une journée en s'envolant vers Baden-Baden sans même prévenir son premier ministre, Charles de Gaulle prononce un discours de fermeté qui lui permet de reprendre la main politiquement.

 

La signature, avec les syndicats, des Accords de Grenelle, le 27 mai, n'avait pas immédiatement mis fin aux grèves ouvrières.

Le jeudi 30 mai, après avoir effectué la veille un déplacement chez le général Massu à Baden-Baden, de Gaulle prononce à 16 h 30 un discours de fermeté face aux tentatives de renversement du pouvoir.

Cette allocution est radiodiffusée (la télévision étant en grève). Elle intervient au bout d’un mois de crise sociale marquée par des manifestations tournant parfois à l’émeute, et par des grèves importantes conduisant à la paralysie de l’économie du pays.

Charles de Gaulle rejette toutes les demandes de l'opposition concernant sa démission comme la révocation du Premier ministre. Par contre, il annonce la dissolution de l'Assemblée nationale élue en mars 1967.

Le soir même, les gaullistes organisent une grande manifestation de soutien au général sur les Champs-Elysées, montrant leur capacité de mobilisation et indiquant aux différents acteurs des événements du mois de mai qu’ils n’avaient pas le monopole de l’occupation de l’espace public.

Ses choix semblent efficaces puisque les contre-manifestations connaissent un grand succès et que les gaullistes sont renforcés au Parlement après les législatives anticipées du 30 juin.

Des militants gaullistes manifestent le 30 mai 1968
sur les Champs-Elysées leur soutien à Charles de Gaulle.

 

Relire aussi :

13 mai 1968 - Grande manifestation contre de Gaulle

  

 

Repost 0
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 23:01
 

Françaises, Français.

 

Étant le détenteur de la légitimité nationale et républicaine, j'ai envisagé, depuis vingt quatre heures, toutes les éventualités, sans exception, qui me permettraient de la maintenir. J'ai pris mes résolutions.

Dans les circonstances présentes, je ne me retirerai pas. J'ai un mandat du peuple, je le remplirai.

Je ne changerai pas le Premier ministre, dont la valeur, la solidité, la capacité, méritent l'hommage de tous.

Il me proposera les changements qui lui paraîtront utiles dans la composition du gouvernement.

Je dissous aujourd'hui l'Assemblée nationale.

J'ai proposé au pays un référendum qui donnait aux citoyens l'occasion de prescrire une réforme profonde de notre économie et de notre Université et, en même temps, de dire s'ils me gardaient leur confiance, ou non, par la seule voie acceptable, celle de la démocratie. Je constate que la situation actuelle empêche matériellement qu'il y soit procédé. C'est pourquoi j'en diffère la date. Quant aux élections législatives elles auront lieu dans les délais prévus par la Constitution, à moins qu'on entende bâillonner le peuple français tout entier, en l'empêchant de s'exprimer en même temps qu'on l'empêche de vivre, par les mêmes moyens qu'on empêche les étudiants d'étudier, les enseignants d'enseigner, les travailleurs de travailler. Ces moyens, ce sont l'intimidation, l'intoxication et la tyrannie exercées par des groupes organisés de longue main en conséquence et par un parti qui est une entreprise totalitaire, même s'il a déjà des rivaux à cet égard.

Si donc cette situation de force se maintient, je devrais pour maintenir la République prendre, conformément à la Constitution, d'autres voies que le scrutin immédiat du pays. En tout cas, partout et tout de suite, il faut que s'organise l'action civique. Cela doit se faire pour aider le gouvernement d'abord, puis localement les préfets, devenus ou redevenus commissaires de la République, dans leur tâche qui consiste à assurer autant que possible l'existence de la population et à empêcher la subversion à tout moment et en tous lieux.

La France, en effet, est menacée de dictature. On veut la contraindre à se résigner à un pouvoir qui s'imposerait dans le désespoir national, lequel pouvoir serait alors évidemment et essentiellement celui du vainqueur, c'est-à-dire celui du communisme totalitaire. Naturellement, on le colorerait, pour commencer, d'une apparence trompeuse en utilisant l'ambition et la haine de politiciens au rancart. Après quoi, ces personnages ne pèseraient pas plus que leur poids qui ne serait pas lourd.

Eh bien ! Non ! La République n'abdiquera pas. Le peuple se ressaisira. Le progrès, l'indépendance et la paix l'emporteront avec la liberté.

Vive la République !

Vive la France !

 

Repost 0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 23:01

Il y a 60 ans, le 29 mai 1953, le Néo-Zélandais Edmund Hillary, 33 ans, et son sherpa népalais Tensing Norgay, 29 ans, sont les premiers à planter leur drapeau sur le « Toit du monde ».

Les années 50 furent les années des pionniers de l'alpinisme moderne; les plus hauts sommets du monde firent l'objet de tentatives d'ascension répétées, notamment l'Everest.

Ce dernier est situé à la frontière du Tibet et du Népal, dans le Mahalangur Himal, un massif de la chaîne de l'Himalaya. L'Everest est un pic pyramidal à 3 faces, (Sud-Ouest, Nord et l'Est) séparées par 3 arêtes quasi rectilignes. Il culmine officiellement à 8.848 mètres.

L'Everest a connu plusieurs tentatives d’ascension.

L'expédition de 1953 comprenait au total 15 grimpeurs, 450 porteurs et 34 sherpas.

La première équipe d'assaut échoua à 8.750 mètres le 26 mai. Hillary et Tenzing quittèrent le camp le lendemain et, après une nuit passé à 8.500 mètres, atteignirent le sommet à 11h30.

Le duo ouvrait en tout cas la voie à des milliers d'alpinistes vers le « Toit du monde ».

Les nouvelles du succès de l'expédition parviennent rapidement à Londres le matin du 2 juin 1953, jour du couronnement de la reine Élisabeth II.

De retour à Katmandou, quelques jours plus tard, Hunt, citoyen britannique, et Hillary, sujet de la reine souveraine de la Nouvelle-Zélande au sein du royaume du Commonwealth, découvrent qu'ils ont été faits chevaliers de l'Ordre de l'Empire britannique !

 

Relire aussi :

7 août 1786 - La première ascension du Mont Blanc

Repost 0
Par Archimède - dans Sport
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 23:01

Du latin « germen » = du même sang, de la même race.

Saint Germain de Paris

Germain voit le jour près d'Autun. On raconte que sa mère ne le désirait pas et voulut se faire avorter. Elle n'y parvint pas et l'enfant vécut. Après des études à Avallon, il est, durant quinze ans, moine dans une petite communauté locale. C'est là que l'évêque d'Autun, Agrippin, vient le chercher pour en faire un prêtre.

Le roi de Paris, Childebert, fils de Clovis et de sainte Clotilde, le découvre et se prend d'amitié pour lui. En 555, Childeber l’appelle à remplacer Libanus, l'évêque de Paris.

Germain ne changea rien à l'austérité de sa vie ni à son costume. Toujours aussi frugal, il continua d'observer les jeûnes et les veilles monastiques, se passant de feu jusqu'à un âge très avancé.

Il fait construire un monastère, l'abbaye de Sainte-Croix-Saint-Vincent (Futur-Saint-Germain-des-Près) pour y déposer un fragment delà croix du Christ et une tunique de Saint-Vincent de Saragosse rapportées d'Espagne par Chilbebert, fils de Clovis.

Cette abbaye deviendra nécropole royale en attendant Saint-Denis.

Il décède et est enterré à Sainte-Croix le 28 mai 576.

 

 

Repost 0
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 23:01

Afin de renforcer la Résistance française, Jean Moulin a mis en place une entité politique qui représente chaque mouvement. Il s’agit du Conseil National de la Résistance, qu’il préside lui-même.

Le 27 mai 1943 et après maintes difficultés d’ordre conflictuel, derrière les volets clos de l'appartement de René Corbin au premier étage du 48 rue du Four à Paris, Jean Moulin préside la première réunion du Conseil national de la Résistance.

 

Seuls Jean Moulin et les secrétaires connaissaient l’adresse. Des rendez-vous furent donnés en divers points de Paris, les uns devant informer les autres. Ils se rencontrèrent donc par groupes de deux ou trois et s’acheminèrent vers le lieu connu de l’un d’eux. C’est Meunier et Chambeiron qui avaient organisé ces rencontres. Ces précautions étaient indispensables pour qu’il n’y ait pas de fuites.

 

Ont participé à la réunion :

- les représentants des huit grands mouvements de résistance :

Pierre Villon du Front national de la résistance

Roger Coquoin pour Ceux de la Libération,

Jacques Lecompte-Boinet pour Ceux de la Résistance,

Charles Laurent pour Libération-Nord,

Pascal Copeau pour Libération-Sud,

Jacques-Henri Simon pour Organisation civile et militaire,

Claude Bourdet pour Combat,

Eugène Claudius-Petit pour Franc-Tireur ;

- les représentants des deux grands syndicats d'avant-guerre :

Louis Saillant pour la CGT,

Gaston Tessier pour la CFTC :

- les représentants des six principaux partis politiques de la Troisième République :

André Mercier pour le PC,

André Le Troquer pour la SFIO,

Marc Rucart pour les radicaux,

Georges Bidault pour les démocrates-chrétiens,

Joseph Laniel pour l’Alliance démocratique (droite modérée et laïque),

Jacques Debû-Bridel pour la Fédération républicaine (droite conservatrice et catholique).

 

Le 21 juin, Jean Moulin est arrêté par la Gestapo à Caluire, près de Lyon.

Le 8 juillet, il meurt après avoir été soumis à la torture et sans avoir dévoilé aucune information sur l’action du CNR.

 

Relire aussi :

26 janvier 1943 - Fondation du MUR - Mouvements Unis de la Résistance

8 juillet 1943 - Mort de Jean Moulin

 

 

 

Repost 0
25 mai 2013 6 25 /05 /mai /2013 23:01

1805 : Napoléon est couronné roi d'Italie

1896 : Couronnement de l'empereur Nicolas II de Russie

1896 : L'indice Dow Jones est publié pour la première fois

1918 : La Géorgie proclame son indépendance

1923 : Première course automobile des 24 Heures du Mans (voir détails)

1937 : Ouverture du pont du Golden Gate

1938 : Inauguration des usines Wolkswagen par Hitler

1940 : Opération « Dynamo » à Dunkerque (voir détails)

1942 : Début de la Bataille de Bir Hakeim (1ère victoire française de la 2ème Guerre Mondiale).

1944 : Bombardement de Chambéry, Grenoble, Lyon, Nice et Saint-Étienne.

1966 : La Guyane britannique accède à l'indépendance, sous le nom de Guyana

1972 : Signature à Moscou entre les Américains (R. Nixon) et les Soviétiques (L. Brejnev) des accords SALT 1(négociations sur la limitation des armes stratégiques).

1986 : La Communauté européenne adopte officiellement son drapeau.

1991 : Le Boeing 767 assurant le vol 004 de la compagnie Lauda Air s'écrase en Thaïlande faisant 223 victimes.

1994 : Reprise des relations diplomatiques entre les États-Unis et le Vietnam.

 

Repost 0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 23:01

25 mai 1845 - Naissance d'Eugène Grasset

Eugène Grasset étudie le dessin et l'architecture. Il s'installe à Paris et travaille comme dessinateur de modèle de fournitures et de joaillerie. Il travaille ensuite dans l'illustration et réalise également des vitraux. En 1890, il crée le logotype des livres Larousse. Il travaille également pour les Etats-Unis où il fait apparaître le mouvement de l'Art nouveau. En 1900, sa création du caractère d'imprimerie Grasset est présentée à l'Exposition universelle de Paris.

25 mai 1902 - Naissance de Henri Guillaumet

Célèbre aviateur français, Henri Guillaumet naît le 25 mai 1902 à Bouy. Pionnier de l'Aéropostale, il a ouvert de nombreuses routes dans les Andes ou encore dans l'Atlantique Nord. En 1938, il obtient le prix Henri Deutsch de la Meurthe attribué par l'Académie des sports, pour ses exploits. Il meurt en vol au-dessus de la Méditerranée, le 27 novembre 1940, abattu par un chasseur italien par erreur.

25 mai 1925 - Naissance de Claude Pinoteau

Né le 25 mai 1925 à Boulogne-Billancourt (France), Claude Pinoteau est un réalisateur et scénariste français. Dès ses débuts, il se spécialise dans le film policier, avec des longs-métrages comme Le Silencieux (1973), L'Homme en colère (1979), ou La Septième Cible (1984), tous trois avec Lino Ventura, son acteur fétiche, avec qui il tournera également La Gifle (1974). C'est dans le registre de la comédie que Claude Pinoteau connaît son plus grand succès : La Boum (1980) et sa suite sortie deux ans plus tard connaissent un immense succès populaire.

 

25 mai 1926 - Naissance de Miles Davis

Miles Dewey Davis III, plus connu sous le nom de Miles Davis, voit le jour le 25 mai 1926 à Alton (États-Unis). Considéré comme étant l'un des plus grands trompettistes américains, Miles Davis a marqué l'histoire du jazz par les nombreuses évolutions qu'il a apportées au genre. Il est également connu pour avoir collaboré avec les principaux musiciens de jazz du XXe siècle, de Bill Evans à Kenny Garrett, en passant par John Coltrane, Herbie Hancock, Charlie Parker ou encore Keith Jarrett. Miles Davis disparaît en 1991, à l'âge de 65 ans.

25 mai 1920 - Naissance de Noël Josèphe

Secrétaire national du Parti socialiste en 1969, il est élu maire de Beuvry (Pas-de-Calais) puis conseiller général de Nœux-les-Mines. En 1981, il est élu député du Pas-de-Calais et le reste jusqu'en 1993. Il remplace Pierre Mauroy en 1981 à la présidence du conseil régional Nord-Pas-de-Calais. Il sera le premier président de cette région élu au suffrage universel, et restera à la tête de la région jusqu'en 1992.

A la suite d'une plainte déposée en février 1993 par Marie-Christine Blandin, nouvelle présidente (Verts) du conseil régional, de graves dysfonctionnements ont été découverts dans la gestion de l'Orcep (Office régional pour la culture et l'éducation permanente), il est mis condamné le 29 septembre 1994 par le tribunal de grande instance de Lille, Noël Josèphe devra rembourser 40 % de ce passif. Il est décédé le 23 mars 2006.

25 mai 1944 - Naissance de Pierre Bachelet

Pierre Bachelet naît le 25 mai 1944 dans le 12e arrondissement de Paris. Sa famille déménage à Calais, ville natale de son père, puis revient à Paris pendant sa jeunesse. Il est resté très attaché à Calais, où il aimait se ressourcer.

Il commença sa carrière en tant que technicien sonore sur l’émission Dim, Dam, Dom, puis fut médiatisé pour avoir composé et interprété la bande sonore du film Emmanuelle, que tous avaient refusée.

En 1975 sort son premier album L’Atlantique. Il doit attendre 1980 pour connaître le succès du grand public avec son deuxième album Elle est d’ailleurs.

S’il fut l’homme de plusieurs tubes (Elle est d’ailleurs, les Corons, l’An 2001...) il continua néanmoins à composer des musiques de films comme « Bronzés font du ski », « Les Enfants du marais »...

Il est décédé le 15 février 2005 à Suresnes (Hauts-de-Seine).

25 mai 1963 - Naissance de Mike Myers

Mike Myers est un acteur et scénariste canadien né à Scarborough en Ontario.

Il obtient l'un de ses premiers rôles à l'âge de neuf ans aux côtés de Gilda Radner dans la célèbre émission Saturday Night Live. Il participe à l'émission pendant plusieurs années, En 1997, il atteint la célébrité internationale avec son rôle d'Austin Powers.

 

Bon anniversaire aussi à :

Klaus Meine, chanteur du groupe Scorpions (1948).

François Bayrou (1951).

 

Repost 0
Par Archimède - dans Naissance
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 23:01

Le 24 mai 1873, la majorité monarchiste de l'Assemblée nationale retire sa confiance au président de la République Adolphe Thiers et le remplace par le maréchal de Mac Mahon.

Mac-Mahon succède à Thiers à l'Élysée

L'Assemblée nationale contraint le président Adolphe Thiers, trop républicain à son goût, à démissionner.

Elle élit à sa place le maréchal Patrice de Mac Mahon, comte de Mac Mahon, duc de Magenta, héros de Malakoff avec 300 voix sur 392 (on qualifie depuis lors d'« élection de maréchal » une élection à la quasi-unanimité !).

Après avoir limogé le président du Conseil Jules Dufaure, il le remplace par le duc Albert de Broglie, un monarchiste, projetant ainsi une restauration de la monarchie.

Les élections sénatoriales du 5 janvier 1879 ayant livré cette assemblée à la gauche, Mac Mahon, qui ne dispose plus d'aucun soutien parlementaire, préfère démissionner le 30 janvier 1879. Le républicain Jules Grévy lui succède.

Repost 0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 23:01

Le 23 mai 1555, Jean-Pierre Caraffa, né à Capriglio le 28 juin 1476, est élu pape de l'Eglise catholique et prend le nom de Paul IV. Il est intronisé le 26.

Paul IV est issu d'une noble famille de Naples. Il a également été l'archevêque de la ville qui se débat, prise en tenaille par les incessantes guerres d'Italie. Paul IV va donc choisir de faire alliance avec les Français afin de chasser les Habsbourg de Naples.

Fervent catholique, opposé à la paix religieuse d'Augsbourg, il interviendra aussi contre Elisabeth Ière, reine d'Angleterre de confession protestante.

 

Son pontificat va durer 4 ans, jusqu’à sa mort 1559. Il fut inhumé en l’église Santa-Maria sopra Minerva de Rome.

 

Repost 0
Par Archimède - dans Religions
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 23:01

Les ministres des Affaires étrangères allemand et italien, Von Ribbentrop et le comte Ciano, signent à Berlin un pacte d'assistance militaire offensif. Il scelle officiellement l'union des forces de l'Axe déjà définie en novembre 1936 : l'Allemagne nazie (qui a annexé l'Autriche et la Tchécoslovaquie) et l'Italie fasciste (qui a annexé l'Albanie).

 

Le 1er septembre suivant, l'Allemagne attaque la Pologne et déclenche la Seconde Guerre mondiale.

Le 27 septembre 1940, un pacte tripartite est signé par l'Allemagne, l'Italie et le Japon qui forment à présent l'Axe Rome-Berlin-Tokyo. Le pacte d'Acier sera formellement abrogé après la chute de l'Italie fasciste en 1943.

 

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 23:01

Le duc de Bourgogne Philippe Le Bon et le roi d'Angleterre Henri V signent le traité de Troyes (Actuel département de l'Aube) qui livre la France aux Anglais.

Ce traité, souvent qualifié de « honteux » intervient alors que la France est dans une situation désastreuse, après des décennies de guerre (discontinue, mais préjudiciable aux cultures et au commerce).

http://his.nicolas.free.fr/Images/Cartes/FranceTroyes_WEB.gif

Depuis 1392, le roi de France Charles VI est en proie à des crises de démence profondes et récurrentes. Incapable de gouverner, il doit laisser la régence du royaume à ses oncles. Mais la confusion politique règne, et les tensions entre les familles de Bourgogne et d’Armagnac, qui revendiquent leur influence sur le trône, ravivent la Guerre de Cent Ans. Le roi d’Angleterre, Henri V, profite largement des troubles français.

 

La France est dans le creux de la vague : la défaite d'Azincourt (25 octobre 1415) a décimé l'armée, le pays est divisé entre deux factions (Armagnacs et Bourguignons), et le roi Charles VI a perdu la raison. Il ne règne plus que sur la moitié sud de la France, son conseil et sa cour sont itinérants.

 

Henri V exige d’épouser Catherine, la fille de Charles VI, et à la mort du roi de France, le roi d'Angleterre règnera alors sur les deux pays.

Les négociations s'accompagnent d'une trêve, très appréciée par la population.

Le duc de Bourgogne impose l'alliance anglaise au conseil royal et après quelques mois de mise au point, le traité est signé en la cathédrale de Troyes, le 21 mai 1420. Il stipule que :

A la mort de Charles VI, Henri V et ses descendants seront souverains légitimes de la France, comme de l'Angleterre ;

La France conserve ses lois et coutumes, son organisation et ses privilèges ;

Le Dauphin, qualifié de bâtard, ne doit être approché par personne.

 

Le 2 juin, Henri V épouse Catherine et s'en va prendre quelques villes encore favorables au Dauphin (Sens, Montereau, Melun)

Le Dauphin est donc déchu de ses droits à la couronne de France et est désormais cantonné à ne plus diriger que les territoires au sud de la Loire.

 

Mais Henri V ne profitera pas de sa conquête politique car il meurt le 31 août 1422, deux mois avant Charles VI. Cependant, il a eu un fils avec Catherine de Valois et en vertu du traité de Troyes, l’enfant d’à peine dix mois est proclamé « Roi de France et d’Angleterre » sous le nom d’Henri VI.

Les anglais mettent le Duc de Bedford à la régence, et celui-ci met le siège devant Orléans, la dernière ville au nord de la Loire encore fidèle au Dauphin.

 

Charles VII, aidé de Jeanne d'Arc, parviendra à « bouter les Anglais hors de France ».

 

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire