Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 00:07

1512 : Jacques V d'Écosse, roi d'Écosse (Décédé le 14 décembre 1542).

1870 : Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, homme d'État russe (Décédé le 21 janvier 1924).

1911 : Maurice Schumann, homme politique français (Décédé le 9 février 1998). Voir détail

1930 : Michel Polac, journaliste français (Décédé le 7 août 2012).

1932 : Omar Sharif, acteur égyptien.

1933 : Anne-Aymone Giscard d'Estaing, épouse de Valéry Giscard d'Estaing

1941 : Gilles de Robien, homme politique français.

1973 : Guillaume Canet, acteur français.

1973 : Tony Vairelles, footballeur français.

Repost 0
9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 00:48

Le dimanche 9 avril 1865, la bataille d'Appomattox met fin à la guerre de Sécession.

Sans aucune possibilité de retraite, le général Robert Edward Lee est contraint à capituler à Appomattox, en Virginie, devant le général Grant.

Sherman et ce dernier avaient monté ensemble un plan d’attaque qui ne laissait aucune chance aux confédérés. En effet, pendant que Grant lançait ses offensives contre la Virginie, pour atteindre Richmond, Sherman marchait sur Atlanta puis sur Savannah dans le but de remonter vers le nord afin d’encercler ses ennemis. Le reste des troupes sudistes abandonneront les combats les semaines suivantes, mettant définitivement fin à la guerre de Sécession.

 

Le général Joseph Johnston se rend à son tour le 26 avril 1865 au général Sherman. L'ultime reddition a lieu le 23 juin 1865. Elle est le fait du général de brigade Stand Watie qui a la particularité d'être un chef cherokee et le seul général indien de la guerre de Sécession.

 

 

Le bilan de la guerre de Sécession s'avère très lourd. Les combats ont au total mobilisé quatre millions de combattants. Ils ont fait 359.000 morts chez les vainqueurs nordistes et 258.000 chez les Sudistes.

Aux pertes militaires s'ajoutent quelques centaines de milliers de victimes civiles. Ainsi, la guerre la plus dure qu'aient jamais livrée les États-Unis aura été une guerre civile. Elle aura fait plus de victimes américaines que toutes les guerres du XXe siècle, y compris les deux guerres mondiales !...

Repost 0
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 00:01

Le 8 avril 1364 le roi de France Jean II «  le Bon » décède à en captivité Londres à l'âge de 45 ans. Le souverain était parti négocier les accords de Brétigny avec le roi d'Angleterre Edouard III. Sa mort réduit à néant les espoirs de paix : français et anglais guerroient depuis une dizaine d'années.

 

Le fils aîné de Jean II, qu'il a eu 26 ans plus tôt de sa première femme Bonne de Luxembourg, passe du statut de Dauphin et de régent à celui de roi sous le nom de Charles V.

Il a déjà fait ses preuves en surmontant les épreuves de la défaite et de la révolution, ainsi qu'en négociant la paix avec l'ennemi.  À sa mort, quinze ans plus tard, il aura mérité pleinement son surnom de Charles V le Sage.

 

Jean II « le Bon », un surnom immérité

Le 22 août 1350, le fils de Philippe VI et Jeanne de Bourgogne succéda à son père sur le trône de France, devenant ainsi, à 31 ans, sous le nom de Jean II, le deuxième souverain de la branche cadette des Valois.

Après le désastre de Poitiers, en 1356, il a été surnommé Jean le Bon en raison de sa bravoure au combat (bon est à prendre au sens de brave ou fougueux).

Il a une réputation de rapiat et d'impulsif. Aussi mauvais homme que piètre politique, il mène une vie de cour dispendieuse. Dès après son sacre, il donne à Paris des fêtes grandioses tandis que sévit la famine.

Charles V « le Sage », l'artisan du renouveau de la France

Né à Vincennes le 21 janvier 1338. Il assume la régence du royaume dès 1356, à 18 ans, après que son père eut été capturé à Poitiers par les Anglais.

C'est dans cette conjoncture dramatique qu'il doit faire front à une alliance des seigneurs féodaux et des bourgeois de Paris, sans parler des paysans qui se lancent dans de violentes Jacqueries...

Le Dauphin (titre donné pour la première fois à l'héritier du trône) se sort finalement de tous ces mauvais pas et signe même à Brétigny, près de Chartres, des préliminaires de paix avec les Anglais.

 

Il  est sacré à Reims le 19 mai 1364, ainsi que sa femme, Jeanne de Bourbon.

Quand Charles V meurt à son tour le 16 septembre 1380, il laisse à son fils et héritier un royaume prospère et solide.

Repost 0
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 00:01

Les camps de concentration ou de « redressement par la travail » selon la propagande du Parti Communiste russe apparaissent en Russie lors de la guerre civile de 1917. La population est déportée pour être réduite à l’esclavage et travailler jusqu’à la mort.

L'arrivée de Staline à la tête du Parti Communiste aggrave la situation d'une part parce que la répression s'organise autour du politburo et d'autre par parce qu'il veut rentabiliser économiquement les camps. Par là on comprend que les premières volontés de « rééducation » des détenus sont abandonnées au profit des travaux forcés à vie.

Le 7 avril 1930, ces camps deviennent dépendants d’une branche du Narodnii Komissariat Vnoutrennikh Diél (commissariat du peuple à l’Intérieur), NKVD. Le goulag est né. Le terme désigne une abréviation de Glavnoïe Oupravlenié Lagereï (Direction générale des camps).

Les Grandes Purges de 1936-1938 dirigées par le NKVD (Commissariat du peuple aux Affaires Intérieures) permettent d'accroître la main d'œuvre disponible dans les goulags.

 

Bien avant la seconde guerre mondiale, ces camps de concentration communistes font déjà des millions de morts.

Des millions de prisonniers passeront par ces camps qui représentent une réserve massive de travailleurs. Ces camps qui ne concernent même pas 100.000 personnes à la fin des années 1920 connaissent sous Staline une forte inflation de leur population : environ 2 millions de personnes y sont enfermées à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Après 1945, Staline renforce encore la dictature et le totalitarisme en URSS tout en mettant l’Europe de l’Est sous tutelle.

Les Goulags ont été connus dans le monde entier à travers l'œuvre d'Alexandre Soljenitsyne « L'Archipel du Goulag » qui dénonce ces camps grâce à des témoignages de survivants. Sa parution en 1973 fait l'effet d'une bombe car il dévoile au monde ce qu'on avait juré de ne plus revoir après la Seconde Guerre Mondiale : des camps de concentration.

 

 

Des millions de victimes du communisme

Donner une estimation précise du nombre de victimes de la répression politique en Russie soviétique n’est toujours pas chose facile, en partie à cause du contrôle persistant de l’État sur les archives, des multiples tentatives de réécriture du passé, et du nombre de fosses communes encore inexplorées. On peut toutefois sans crainte affirmer que Staline serait responsable, à lui seul, de la mort de 25 millions de Soviétiques, et que les « purges » de 1935-38 ont tué plus de 1,7 million de personnes en Russie. Entre 1935 et 1941, près de 19 millions de citoyens ont été envoyés au Goulag.

 

Lire aussi : Définition du goulag

Repost 0
Par Archimède - dans Dictature
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 23:01

Le vendredi 6 avril 1917, sur une proposition du président Wilson, le Congrès américain vote l'entrée en guerre des Etats-Unis aux côtés de la France. Les Américains renoncent ainsi à leur neutralité proclamée en 1914.

Pendant trente mois, les combats opposant Allemands et Austro-Hongrois à la Triple-Entente (Français, Anglais, Russes et autres alliés) se sont enlisés dans les tranchées.

La lassitude commence à se faire sentir dans les deux camps et principalement chez les Puissances centrales, l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie, très affectées par le blocus de leurs côtes par la marine anglaise. Empêchés de s'approvisionner correctement depuis avril 1915, soit deux ans déjà, les citadins allemands souffrent de la disette...

En désespoir de cause, l'état-major allemand joue son va-tout. Au risque de heurter les États-Unis, encore neutres, il proclame le 31 janvier 1917 la reprise de la guerre sous-marine à outrance et déclare les eaux territoriales britanniques zone de guerre.

 

Dès le 16 janvier 1917, Arthur Zimmerman, Secrétaire d'État allemand aux Affaires étrangères, adresse un télégramme secret à son homologue mexicain. Il lui fait part de l'intention de son pays de reprendre la guerre sous-marine à outrance (la guerre sous-marine reprend en effet dès le 1er février 1917).

Le télégramme est intercepté par la Marine britannique et transmis au président américain. L’information fait basculer l'opinion américaine, jusque-là neutraliste.

Les États-Unis entrent donc dans la guerre aux côtés des Alliés le 6 avril 1917.

 

Avec l'entrée des États-Unis dans la Grande Guerre, celle-ci prend un caractère non plus européen mais mondial. 

 

Relire aussi : 16 janvier 1917 - Le télégramme de Zimmermann provoque l’entrée en Guerre des États-Unis

Repost 0
4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 23:01

Johnny Weissmuller bat les records du monde des 100 yards et 200 yards nage libre.

Dans l’année, il bat également le record du 4x100 yards. Tout au long de sa carrière, sa technique très en avance sur son temps lui permet d’établir 28 records et son record du 100 yards restera invaincu pendant dix-sept ans malgré les progrès de la natation.

Médaillé six fois aux jeux olympiques, il sera également célèbre pour son interprétation de Tarzan au cinéma à partir de 1928.

Repost 0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 23:02

William Henry Gates III, dit Bill Gates et Paul Allen fondent la société Microsoft Corporation à Albuquerque (Nouveau Mexique). Son activité consiste à développer des systèmes d'exploitation et des logiciels pour ordinateurs.

En 1980, Microsoft signe un accord avec le constructeur américain IBM pour développer un système d'exploitation à commercialiser avec chaque ordinateur personnel IBM PC. MS-DOS (Microsoft Disk Operating System)  est commercialisé aux États-Unis à partir du 12 août 1981.

Aujourd'hui, les systèmes d'exploitation Microsoft sont présents sur 90% des micro-ordinateurs dans le monde.

Repost 0
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 23:01

1872 : Henry Bataille, écrivain français (Décédé le 2 mars 1922).

1914 : Marguerite Duras, romancière française (Décédé le 3 mars 1996).

1915 : Louis Archambault, sculpteur québécois (Décédé le 27 janvier 2003).

1922 : Armand Jammot, producteur de télévision français (Décédé le 19 avril 1988).

1925 : Serge Dassault, homme d’affaires français.

1958 : Bernard Campan, acteur français.

1971 : Yanic Perreault, joueur de hockey sur glace québécois.

Repost 0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 23:02

Iossif Vissarionovitch Djougachvili, alias Joseph Staline, est élu secrétaire général du PC russe au cours du XIème Congrès du parti à Moscou.

Ancien commissaire politique aux armées, Staline « l'homme de fer », est soutenu par Lénine. Mais le chef de l'URSS dira de lui quelques mois plus tard : «… Je propose aux camarades de réfléchir au moyen de déplacer Staline de ce poste et de nommer à sa place un homme qui, sous tous les rapports, se distingue du camarade Staline par une supériorité, c'est-à-dire qu'il soit plus patient, plus loyal, plus poli et plus attentionné envers les camarades…».

En 1929, cinq ans après la mort de Lénine, Staline deviendra le maître incontesté de la Russie. Il restera au pouvoir jusqu'en 1953.

 

Biographie

1879 : 21 décembre : Naissance à Gori (Georgie).

Son père et sa mère sont d’anciens serfs, émancipés lors de l’abolition du servage en 1861. La date de naissance de Staline est controversée depuis la découverte de son extrait de naissance qui indique le 18 décembre 1878.

1889 : Mort de son père au cours d’une rixe

1894 : Staline entre au séminaire orthodoxe de Tiflis (Tbilissi)

1899 : Staline est renvoyé du séminaire orthodoxe de Tiflis pour absentéisme. Il rejoint alors les militants socialistes et marxistes qu’il fréquente depuis un an pour militer.

1902 : Staline est arrêté en avril pour ses pratiques politiques. Il est alors condamné à l’exil en Sibérie pour trois ans. Il parvient à s’échapper en 1904.

1905 : Organise la grève de Bakou lors de la révolution de 1905

1905 : Première rencontre avec Lénine en décembre.

1907 : Mort de sa première femme Ekaterina Svanidze, dite « Kato »

1908 : Nouvelle arrestation en mars. Envoyé à Vologda, il s’évade en juin 1909.

1910 : Staline à nouveau exilé. Il s’échappe durant l’été 1911.

1912 : Ouverture de la Conférence du POSDR de Prague le 5 janvier.

1913 : A nouveau arrêté en février, Staline est déporté à Touroukhansk dans une région reculée de la Sibérie, proche du cercle polaire. Mais contrairement aux fois précédentes, il ne peut s’évader. Il sera libéré lors de la révolution de février 1917.

1917 : Secrétaire de rédaction sur la « Pravda » en mars, Staline est élu au Comité central du parti bolchévique en avril.

1919 : Staline intègre le « Politburo » lors sa création en mars.

1922 : 3 Avril, Staline est élu premier secrétaire du PC.

1928 : Staline supprime la Nouvelle politique économique (NEP) pour lancer le premier plan quinquennal, qui s’étale de 1928 à 1932. L’objectif est d’industrialiser rapidement l’URSS via une planification générale de l’économie.

1930 : Création du Goulag le 7 Avril.

Les camps de travail instaurés sous Lénine en 1917 deviennent dépendants d’une branche du NKVD, le Goulag [Glavnoïe Oupravlenié Lagereï (Direction générale des camps)]. Staline pérennise ainsi un des instruments de la Terreur rouge et généralise son utilisation.

1935 : Laval et Staline signent un pacte franco-soviétique le 2 Mai.

1936 : Purges staliniennes : les procès de Moscou le 18 Juin.

1939 : Le pacte germano-soviétique le 23 Août.

1944 : 23 Février, accusés de collaborer avec l'Allemagne, les tchétchènes sont déportés massivement.

1953 : Staline décède le 5 Mars.

 

Repost 0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 23:01

  963 : Guillaume III, comte de Poitiers (Né vers 910).

1287 : Honorius IV, pape (Né le C.1210).

1348 : Jean d'Aragon, duc d'Athènes et régent de Sicile. (Né le 1317).

1350 : Eudes IV, duc de Bourgogne (Né le C.1295).

1680 : Nicolas Fouquet, surintendant des finances de Louis XIV (Né le 27 janvier 1615).

1717 : Jacques Ozanam, mathématicien français (Né le 1640).

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 23:03

1118 : Baudouin Ier, roi de Jérusalem (Né vers 1065).

1272 : Richard de Cornouailles, roi des Romains (Né le 5 janvier 1209).

1305 : Jeanne Ière, reine de Navarre puis de France, épouse du roi Philippe IV (Née le 1271).

1502 : Arthur Tudor, prince de Galles, fils du roi Henry VII (Né le 20 septembre 1486).

1657 : Ferdinand III, empereur romain germanique (Né le 13 juillet 1608).

1872 : Samuel Morse, inventeur américain (Né le 27 avril 1791).

1974 : Georges Pompidou, président de la République française (Voir détails).

1998 : Jackie Sardou, actrice française (Né le 7 avril 1919).

2005 : Jean-Paul II, pape (Né le 18 mai 1920).

Repost 0
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 23:01

Dans la nuit du mardi 2 avril 1974, les radios francophones s'interrompent pour annoncer la mort du Président de la République Française, Georges Pompidou. Pour la deuxième fois, Alain Poher, président du Sénat, exerce l'intérim ainsi que le veut la Constitution...

Georges Jean-Raymond Pompidou  est né le mercredi 5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal) dans un ménage d'instituteurs.  Ses parents sont viennent de familles paysannes très modestes. Georges Pompidou donc est à ce jour le seul président de la Ve République d'origine populaire.

 

Il est élu 19e président de la République française, lors de l'élection présidentielle de 1969, avec 58,21 % des suffrages exprimés, face à Alain Poher, le 15 juin 1969. Il exerce la fonction de président de la République du 20 juin 1969, jusqu'à sa mort, le 2 avril 1974.

 

La maladie du Président

En mai 1973, lors d'un sommet à Reikjavik (Islande) avec son homologue américain Richard Nixon, le président Pompidou apparaît fatigué et visiblement malade, qui plus est bouffi (son empâtement est dû à des injections de cortisone). Tandis que les journalistes français font mine de n'en rien voir, leurs confrères américains font leur « Une » sur la santé du président français.

 

La maladie du président était connue de tous les cercles du pouvoir mais ignorée de l'opinion publique Française, laquelle est troublée par cette disparition soudaine.

On apprendra plus tard qu'il est décédé d'une septicémie consécutive à la maladie de Waldenström, ou cancer du sang.

 

Son passage à l'Élysée laisse le souvenir d'une embellie économique et sociale sans précédent.

 

Relire aussi :

15 juin 1969 - Pompidou élu président de la République

28 février 1970 - Georges Pompidou tire le signal d’alarme

Repost 0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 23:15

 

Voilà une nouvelle qui va décevoir les passionnés le l’Histoire !

 

Le ministère de l’enseignement vient de décider que dans toutes les écoles du pays, les cours d’Histoire seront remplacés par « des enseignements d’ouverture » comme : la peinture sur coquille d’œufs, l’initiation à l’héliciculture (l’élevage d’escargot) ou encore la pêche à la ligne…

 

Le nouveau programme détaillé est disponible en cliquant sur ce lien

 

Repost 0
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 23:01

1220 : Go-Saga, empereur du Japon (Décédé le 17 mars 1272).

1696 : Antoine François Prévost, dit d’Exiles ou Abbé Prevost, romancier, historien, journaliste, traducteur et homme d'Église français (Décédé le 25 novembre 1763).

1734 : Scipione Borghese, cardinal italien. (Décédé le 25 décembre 1782).

1809 : Nicolas Gogol, écrivain russe (Décédé le 4 mars 1852).

1815 : Otto von Bismarck, premier chancelier de l'Empire allemand (Décédé le 30 juillet 1898).

1868 : Edmond Rostand, écrivain français (Décédé le 2 décembre 1918).

1873 : Sergueï Rachmaninov, compositeur et pianiste russe (Décédé le 28 mars 1943).

1875 : Edgar Wallace, romancier, dramaturge et journaliste britannique (Décédé le 10 février 1932).

1885 : Clementine Churchill, épouse de Winston Churchill (Décédée le 12 décembre 1977).

1910 : Henri Flammarion, éditeur français (Décédé le 19 août 1985).

1929 : Marcel Amont, chanteur.

1949 : Nonce Paolini, dirigeant d'entreprise français.

1961 : Susan Boyle, chanteuse écossaise.

Repost 0
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 23:01

1275 : Béatrice d'Angleterre, duchesse de Bretagne, fille du roi Henry III d'Angleterre et épouse du duc Jean II de Bretagne (Née le 2 juillet 1242).

1340 : Ivan Ier, tsar de Russie (Né en 1288).

1547 : François Ier, roi de France (Né le 12 septembre 1494).

1621 : Philippe III, roi d’Espagne (Né le 15 avril 1578).

1631 : John Donne, poète anglais (Né en 1572).

1671 : Anne Hyde, reine de d'Angleterre, première épouse de Jacques II (Née en mars 1637).

1727 : Sir Isaac Newton, philosophe et scientifique britannique (Né le 4 janvier 1643).

1855 : Charlotte Brontë, romancière britannique (Née le 21 avril 1816).

1978 : Charles Best, médecin canadien d’origine américaine, codécouvreur de l’insuline (Né le 27 février 1899).

Repost 0
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 23:01

À la veille de la Première Guerre mondiale, au terme d'un bras de fer Entre Berlin et Paris, le Maroc devient non protectorat français.

Le samedi 30 mars 1912, suite au « coup d'Agadir »* et à la convention de Fès, le sultanat du Maroc devient protectorat français après avoir conservé son indépendance contre vents et marées pendant douze siècles !

La République française complète ainsi sa domination sur l'Afrique du Nord... mais pour moins d'un demi-siècle.

Le sultan Moulay Hafiz s'engage à ne conclure aucune alliance avec un autre pays que la France et à ne contracter aucun emprunt auprès d'une autre puissance. De son côté la France promet de respecter le sultan et la religion musulmane. Les pouvoirs du gouvernement français au Maroc seront détenus par un commissaire général de la République. Le général Hubert Lyautey, nommé « résident général » auprès du sultan, à Rabat, va s'appliquer à moderniser les institutions du pays dans le respect de ses traditions.

 

Le 2 mars 1956, la France reconnaît la fin du protectorat. Le pays devient indépendant et le souverain convertit son titre de sultan en celui de roi sous le nom de Mohammed V. Le 7 mars 1956, annonce à son peuple le retour à l'indépendance.

 

* Le coup d'Agadir est un incident militaire et diplomatique qui eut lieu en 1911, entre la France et l'Allemagne, provoqué par l'envoi de la canonnière « SMS Panther » (navire léger armé de canons) de la marine de guerre allemande dans la baie d'Agadir.

Repost 0
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 00:11

  487 : Maclou (Saint Maclou ou saint Malo), l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne (Décédé le 16 novembre 565).

1432 : Mehmed II, sultan turc (Décédé le 3 mai 1481).

1854 : Émile Basly, syndicaliste et homme politique français (Décédé le 11 février 1928).

1880 : Walter Guinness, homme politique britannique (Décédé le 6 novembre 1944).

1895 : Ernst Jünger, écrivain allemand (Décédé le 17 février 1998).

1902 : Marcel Aymé, écrivain, scénariste et dialoguiste français (Décédé le 14 octobre 1967).

1908 : Arthur O'Connell, acteur américain (Décédé le 18 mai 1981).

1943 :

    Eric Idle, acteur, scénariste et réalisateur britannique, membre des Monty Python.

    John Major, homme politique britannique.

    Vangelis, musicien grec.

1957 : Christophe Lambert, acteur français.

Repost 0
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 00:40

Le mercredi 28 mars 1979 à 4 heures du matin, le système de refroidissement de la centrale nucléaire de « Three Mile Island » (Pennsylvanie) tombe en panne.

Quelques instants plus tard, un technicien désamorce le dispositif de refroidissement de secours par inadvertance. La température grimpe dangereusement au cœur du réacteur nucléaire qui commence à fondre. Des barrettes d'uranium se brisent. La vapeur d'eau radioactive s'accumule et menace de faire exploser la structure.

Les causes de l'accident nucléaire de Three Miles Island

Les causes qui ont mené à la fusion du cœur de l’unité 2 de la centrale (TMI-2) sont une succession d’erreurs de conception, d’erreurs humaines et de pannes matérielles.

 

Tout a commencé par la panne d’une pompe à eau entraîne un problème du générateur de vapeur et donc du refroidissement. La turbine puis le réacteur s’arrêtent alors.

Face à l’augmentation de pression du circuit primaire, un technicien ouvre une vanne pour éviter une surpression dangereuse. Hélas, la fermeture automatique de la vanne ne se produit pas et aucun signal ne l’indique. Une fuite du liquide de refroidissement provoque alors une nouvelle surchauffe et la production d’une multiplicité de signaux confus.

Incapables de déterminer le niveau du liquide refroidissement ni d’identifier le problème, les techniciens déclenchent une série d’actions qui aggravent la situation.

La surchauffe entraîne la rupture des barres de maintien des barres de combustible, qui entrent en fusion. Malgré cette situation critique, les craintes des prévisionnistes ne se réalisent pas : l’enceinte de confinement du réacteur ne se rompt pas pour répandre massivement des radiations.

 

En fin de matinée, les autorités américaines font évacuer les femmes enceintes et les enfants dans un rayon de 8 km. Une fuite de radiation du circuit secondaire et la formation d’une bulle d’hydrogène provoquent des inquiétudes. Un million et demi de litres d'eau contaminée seront déversés dans la rivière Susquehanna pour accélérer le refroidissement du réacteur. La menace d'explosion durera plusieurs jours.

Pour les États-Unis c'est le plus grave accident nucléaire jamais survenu.

Suite à l’étude de cette catastrophe évitée de peu, les exigences en termes de conception, de systèmes de contrôle, de formation des personnels et de procédures d’urgence ont été fortement renforcées et améliorées.

Repost 0
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 00:01

1191 : Clément III (Paulino Scolari), pape (date de naissance inconnue)

1378 : Grégoire XI (Pierre Roger de Beaufort), Pape (NE vers 1336)

1729 : Léopold Ier de Lorraine, duc de Lorraine et de Bar. (Né le 11 septembre 1679).

1772 : Charles Pinot Duclos, écrivain et historien français. (Né le 12 février 1704).

1827 : François Alexandre Frédéric de La Rochefoucauld-Liancourt, personnalité de la Révolution française (né le 11 janvier 1747)

1864 : Jean-Jacques Ampère, philologue français, académicien (né le 12 août 1800)

1873 : Amédée Thierry, historien français (né le 2 août 1797)

1875 : Edgar Quinet, historien français (né le 17 février 1803)

1968 : Youri Gagarine, cosmonaute Soviétique, premier homme dans l'Espace (né le 9 mars 1934)

1998 : Ferdinand Anton Ernst Porsche, Connu sous le nom de Ferry Porsche, ingénieur germano-Autrichien (né le 19 septembre 1909)

Repost 0
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 00:03

Situé sur le plateau des Glières à 1400 mètres d’altitude, dans le massif des Bornes en Haute-Savoie, créé par l'Armée secrète le 31 janvier 1944, le Maquis des Glières est commandé par l'ex-officier d'active Tom Morel et encadré par des anciens du 27e BCA d’Annecy.
C'est le premier grand maquis à avoir affronté les Allemands le 26 mars 1944.
Ce jour là, trois bataillons de la 157e division de la Wehrmacht, appuyés par l'aviation et l'artillerie, prennent d'assaut le plateau des Glières. Cette bataille met fin au premier « maquis » de la Résistance.

Le dimanche 26 mars 1944, le commandant allemand du secteur envoie deux patrouilles en reconnaissance vers les hauteurs du plateau. L'une d'elles est facilement repoussée mais l'autre arrive à contourner les défenses du maquis. Il s'ensuit un bref affrontement durant lequel deux « maquisards » sont tués et un autre blessé.

 

Les Allemands donnent l'assaut aussitôt après, avec le concours de la Milice française. Le capitaine Maurice Anjot, qui a remplacé Tom Morel à la tête du maquis, juge que ses hommes ont tenu les positions assez longtemps et que l'honneur est sauf. Il décide d’évacuer le plateau avec tous ses hommes.

 

Dans la retraite, cependant, 210 résistants sont capturés par l’ennemi ou ses alliés de la Milice ou la police de Vichy. Une centaine sont fusillés, parfois après avoir été torturés.

 

La « bataille des Glières » devient un enjeu dans la guerre des ondes que se livrent la France Libre de De Gaulle et le gouvernement collaborationniste de Vichy.

 

Philippe Henriot, le propagandiste de Radio Paris, évoque la liquidation du maquis par la police sans faire état de la participation allemande ! De son côté, Jean Rosenthal, dans son désir de bien faire, télégraphie à Londres une information selon laquelle 400 Allemands auraient été tués et 300 blessés dans les affrontements avec le maquis.

 

Sur Radio Londres, par la voix de Maurice Schumann, on peut encore entendre ceci le 7 avril 1944 : « À Glières, 500 Français ont résisté à 12.000 Allemands pendant 14 jours ». Il n'en reste pas moins que le maquis des Glières aura convaincu les chefs alliés de l'utilité de la Résistance française dans leur combat contre le nazisme.

Repost 0
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 00:01

1152 : Alphonse II d'Aragon, dit Le Chaste, roi d'Aragon de 1162 à 1196, comte de Barcelone de 1162 à 1196, comte de Provence de 1166 à 1196 et comte de Roussillon de 1172 à 1196 (Décédé le 25 avril 1196).

1347 : Sainte Catherine de Sienne née Catherine Benincasa, mystique, tertiaire dominicaine et théologienne italienne (Décédée le 29 avril 1380).

1541 : François Ier de Médicis, Grand-duc de Toscane (Décédé le 19 octobre 1587).

1699 : Johann Adolph Hasse, compositeur allemand (Décédé le 23 décembre 1783).

1739 : Édouard-Auguste de Grande-Bretagne, duc d’York et d’Albany (décédé 17 septembre 1767)

1762 : Thomas Alexandre Dumas, (Thomas Alexandre Davy de la Pailleterie, dit le général Dumas), général d'Empire (Décédé le 26 février 1806).

1767 : Joachim Murat, maréchal d'Empire (Décédé le 13 octobre 1815).

1774 : François Marie Daudin, zoologiste français (Décédé le 1804).

1795 : Jacques Louis Randon, comte et Maréchal de France (Décédé le 16 janvier 1871).

1821 : Robert Bentley, botaniste britannique (Décédé le 24 décembre 1893).

1886 : Athénagoras, patriarche de Constantinople (Décédé le 7 juillet 1972).

1906 : Jean Sablon, chanteur français (Décédé le 24 février 1994).

1921 : Simone Signoret, actrice française (Décédée le 30 septembre 1985).

1938 : Daniel Buren, peintre et sculpteur français.

1942 : Aretha Franklin, chanteuse américaine.

1947 : Elton John, chanteur et compositeur britannique.

1949 : Philippe de Villiers, homme politique français.

1958 : Bernard de La Villardière, journaliste français.

1965 : Sarah Jessica Parker, actrice américaine.

Repost 0
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 00:01

En remerciement de l'aide militaire apportée au royaume du Piémont contre l'Autriche, le roi du Piémont-Sardaigne, Victor-Emmanuel, cède à Napoléon III Nice et la Savoie.

 

Le samedi 24 mars 1860, par le traité de Turin, Nice et la Savoie reviennent à la France.

Napoléon III obtient ces deux territoires en récompense de son intervention militaire contre l'Autriche, aux côtés du royaume du Piémont, et en échange de l'annexion de l'Italie centrale par le Piémont.

Pour la première fois au monde, l'exécution du traité est subordonnée à son approbation par les populations concernées en vertu du «droit des peuples à disposer d'eux-mêmes».

 

Ce droit avait déjà été appliqué une première fois par le gouvernement français dans le Comtat Venaissin et à Avignon, propriété du Saint-Siège, le 14 septembre 1791. Mais ce fut de manière unilatérale et non dans le cadre d'un traité international.

Cette fois, c'est Paris et Turin qui organisent de concert un référendum dans le comté de Nice et en Savoie.

Le dimanche 22 avril 1860, les populations des deux comtés se prononcent massivement en faveur de leur rattachement à la France par plébiscite.

À Nice, on compte 25.743 « oui », 160 « non » et 5.000 abstentions. En Savoie, 235 « non » et une poignée d'abstentions sur 130.000 votants !

 

Un sénatus-consulte du 12 juin 1860 confirme l'incorporation des deux provinces à l'Empire français.

 

Au nord des Alpes, la Savoie est divisée en deux départements : Savoie et Haute-Savoie.

 

Au sud, le comté de Nice est réuni à un morceau du département du Var, avec le fleuve Var lui-même, pour former le département des Alpes-Maritimes (le département du Var se réfère depuis lors à un fleuve qui lui est étranger !).

Repost 0
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 00:02

1103 : Eudes Ier de Bourgogne, duc de Bourgogne (Né le 1058).

1237 : Jean de Brienne, roi de Jérusalem (Né le 1148).

1369 : Pierre Ier de Castille, roi de Castille (Né le 30 août 1334).

1559 : Gelawdéwos d'Éthiopie, négus d'Éthiopie (Né le 1522).

1653 : Alphonse-Louis du Plessis de Richelieu, cardinal français, archevêque de Lyon (Né le 1582).

1801 : Paul Ier de Russie, tsar de Russie (Né le 1er octobre 1754).

1842 : Stendhal (Henri Beyle), écrivain français (Né le 23 janvier 1783).

1946 : Gilbert Newton Lewis, physicien et chimiste américain (Né le 23 octobre 1875).

1955 : Artur da Silva Bernardes, président du Brésil (Né le 8 août 1875).

1983 : Armand Lanoux, écrivain français, membre de l'Académie Goncourt (Né le 24 octobre 1913).

2001 : David McTaggart, fondateur de la section internationale de Greenpeace (Né le 24 juin 1932).

2006 : Noël Josèphe, ancien président du Conseil Régional Nord Pas de Calais (Né le 25 mai 1920).

Repost 0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 22:44

1459 : Maximilien Ier du Saint-Empire empereur romain germanique (Décédé le 12 janvier 1519).

1609 : Jean II Casimir Vasa, roi de Pologne (Décédé le 16 décembre 1672).

1797 : Guillaume Ier cinquième roi de Prusse (1861-1888) puis premier empereur allemand (1871-1888) (Décédé le 9 mars 1888).

1857 : Paul Doumer, homme d'État français, Président de la République française du 13 juin 1931 au 7 mai 1932 (Décédé le 7 mai 1932).

1887 : Chico Marx, acteur américain, un des Marx Brothers (Décédé le 11 octobre 1961).

1949 : Fanny Ardant, actrice française.

Repost 0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 00:01

 

« Mai 68 » a en réalité commencé le 22 mars…
En effet le « Mouvement du 22 mars » participe à l’agitation politique qui débouche vers la révolte de Mai 68.

 

Un groupe à tendance anarchiste se crée à l’université de Nanterre autour de Daniel Cohn-Bendit dit « Dany le rouge ». Les étudiants qui composent le « Mouvement du 22 mars » réagissent à l’arrestation de camarades lors d’une manifestation contre la guerre du Vietnam. Ils occupent la salle du conseil de la faculté de Lettres.

Les cours sont suspendus jusqu'au 1er avril pour éviter l'occupation de la  faculté, annoncée pour le 29 mars. Les étudiants se replient sur la Sorbonne et  y occupent le grand amphithéâtre.

L’occupation dure et les incidents se multiplient si bien que le recteur décidera de fermer la faculté de Nanterre le 2 mai. Le 3 mai, la Sorbonne est évacuée par les forces de l'ordre. De violents incidents éclatent dans la nuit suivante au Quartier Latin qui se soldent au matin par 600  interpellations.

Si ce « Mouvement du 22 mars 1968 » est un symbole de la contestation étudiante qui ébranlera la France au cours du mois de mai, il est aussi l'expression d'un clivage générationnel qui fait écho à des situations similaires en Europe de l'Est, aux États-Unis, au Mexique et même en Chine.

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire