Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 23:01

Le 2 mai 1935 est conclu un pacte d'assistance mutuelle franco-soviétique entre Pierre Laval et Joseph Staline. Ce traité, signé à Paris, promet assistance mutuelle entre les deux pays suite à la menace nazie qui gronde sur l'Europe.

 

Face à la montée du fascisme, les deux pays tentent de réactiver les liens privilégiés qu’ils avaient entre 1891 et 1917.

 

Mais la France ratifie ce traité avec de grosses difficultés. Par ailleurs, ce traité n’inclut pas de convention militaire. De fait, il sera laissé de côté à cause du manque de conviction des deux partis. Les gouvernements qui suivront ne voient pas d'un bon œil une coopération militaire avec les Soviétiques. Finalement, la Russie se tournera vers l’Allemagne avec le pacte germano-soviétique de 1939.

Repost 0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 23:14

Le dimanche 1er mai 1707 prend effet l’Acte d’Union (« Act of Union ») qui unit l’Angleterre et l’Écosse au sein d’un Royaume-Uni de Grande-Bretagne (United Kingdom of Great-Britain).

 

Au siècle précédent, Jacques VI d'Ecosse est devenu roi d'Angleterre (Jacques Ier) et les 2 pays ont appris à vivre ensemble. Ils ont désormais un gouvernement et un Parlement communs, établi à Londres.

Ce n’est qu’avec la « Glorieuse Révolution » de 1688, l’éviction définitive des Stuart et l’avènement du roi Guillaume III que les Écossais obtiennent enfin le respect de leur foi… et un renforcement des pouvoirs législatifs de leur Parlement.

 

Mais peu après l’avènement de la reine Anne Stuart, en 1702, le Parlement écossais laisse entendre par l’Act of Security qu’il pourrait remettre en cause une décision du Parlement de Westminster prévoyant qu’à la mort d’Anne, sans enfant, la couronne reviendrait à l’Électeur de Hanovre.

Cela signifierait la fin de l’union personnelle des deux royaumes et l’éventuel retour des Stuart sur le trône d’Écosse !

C’est pour éviter ce drame que le parti des whigs lance alors l’idée de réunir le royaume d'Écosse et le royaume d'Angleterre (comprenant le Pays de Galles) en un seul et, en cas de refus, menace les Écossais d’un blocus économique.

La reine, dans un souci de conciliation, nomme une commission anglo-écossaise qui rédige un traité de 25 articles dont quinze se rapportent à des différends économiques et les autres au projet d’union politique.

Cet Acte d’Union est ratifié le 16 janvier 1707 par le Parlement d’Édimbourg, par 110 voix contre 67 et 46 abstentions. C’est ainsi que naît officiellement le Royaume-Uni de Grande-Bretagne, avec un seul souverain, un seul gouvernement et un seul Parlement, à Westminster, où entrent 45 députés écossais (Chambre des Communes) et 16 pairs écossais (Chambre des Lords).

Il entre en vigueur le 1er mai suivant.

 

En 1999, le gouvernement de Tony Blair assouplira cette union en donnant aux Ecossais plus d'autonomie avec une assemblée régionale.

 

 

Repost 0
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 23:01

La chute de Saïgon (appelée aussi « libération de Saïgon » par les communistes) est la prise de la ville de Saïgon, alors capitale de la République du Viêt Nam (Sud-Viêt Nam), par l'armée populaire vietnamienne le 30 avril 1975.

Le mercredi 30 avril 1975, le gouvernement du Viêt-nam du Sud capitule suite à l'entrée des troupes du Nord-Vietnam et du Viêt-công dans Saigon.

Une semaine plus tôt, l'aéronavale des États-Unis a évacué en catastrophe les derniers Américains du pays ainsi que 70.000 Vietnamiens, mettant fin à plus de dix ans d'assistance militaire au gouvernement du Sud.

 

L'opération d'évacuation a donné lieu à des scènes de panique et les téléspectateurs du monde entier ont pu voir des fugitifs désespérés s'accrocher aux hélicoptères sur le toit de l'ambassade américaine. Pour les Américains et leurs alliés, ainsi se termine, de la façon la plus humiliante qui soit, la guerre du Vietnam entamée une douzaine d'années plus tôt.

 

La capitale du Sud-Vietnam est rebaptisée Hô Chi Minh-Ville, du nom de l'ancien leader communiste vietnamien. Le pays, divisé au cours de la 1ère guerre d'Indochine contre les Français en 1954, est définitivement réunifié sous l'autorité du gouvernement communiste de Hanoï.

 

Relire aussi :

7 février 1965 - Bombardement du Nord-Vietnam

29 mars 1973 - Les derniers GI quittent le Vietnam

 

Repost 0
28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 23:01

Le dimanche 29 avril 1945, les élections municipales donnent l'occasion aux Françaises de voter pour la première fois de leur Histoire.

En France, alors que les hommes obtiennent le droit de vote « universel » en 1848, les femmes attendent 1944 pour pouvoir se rendre aux urnes !

Pendant l’Occupation de nombreuses femmes ont rejoint les rangs de la Résistance. Cet engagement conduira la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes

 

Le 23 mars 1944, l’Assemblée consultative siégeant à Alger adopte le principe du droit de vote des femmes par 51 voix « pour » et 16 voix « contre ». Un mois après, le 21 avril, le général de Gaulle ratifie une ordonnance qui, à l’article 17, prévoit le vote des femmes et leur éligibilité : « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes. »

 

Relire aussi : 21 avril 1944 - Les femmes obtiennent le droit de vote

 

Repost 0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 23:02

1076 : Sven II Estridsen, roi de Danemark de 1047 à 1076.

1192 : Conrad de Montferrat, roi de Jérusalem,

1912 : Jules Bonnot, anarchiste français. Meneur de ce que la presse appela la « bande à Bonnot », un groupe illégaliste ayant multiplié les braquages et les meurtres en 1911 et 1912. (Né le 14 octobre 1876).

1918 : Gavrilo Princip, anarchiste serbe. Le 28 juin 1914, il tua l'archiduc et sa femme la duchesse de Hohenberg à coups de revolver.  (Né le 25 juillet 1894).

1922 : Paul Deschanel, homme d'État français. Président de la République le 18 février 1920, il doit démissionner quelques mois plus tard pour raisons de santé. L'année suivante, il est élu sénateur et le reste jusqu'à sa mort.

 (Né le 13 février 1855).

1936 : Fouad Ier, premier roi de l'Égypte moderne (Né le 26 mars 1868).

1945 : Mussolini et Clara Petacci sont fusillés, selon la version officielle à Giulino di Mezzegra, à proximité de Dongo par le Comandante Valerio, nom de guerre du communiste Walter Audisio.

Benito Mussolini, dictateur italien (Né le 29 juillet 1883).

Clara Petacci, ministre italienne et compagne de Benito Mussolini (Née le 28 février 1912).

Repost 0
27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 23:01

    32 : Othon, empereur romain (Décédé le 16 avril 69).

1442 : Édouard IV, roi d'Angleterre (Décédé le 9 avril 1483).

1758 : James Monroe, 5e président des États-Unis d'Amérique (Décédé le 4 juillet 1831).

1900 : Maurice Thorez, homme politique français (Décédé le 11 juillet 1964).

1908 : Oskar Schindler, industriel tchécoslovaque, Juste parmi les nations (Décédé le 9 octobre 1974).

1931 : Anicet Le Pors, homme politique français.

1943 : Jacques Dutronc, chanteur et acteur français.

1943 : Gérard Majax, illusionniste français.

1955 : Bertrand Renard, présentateur du jeu télévisé Des chiffres et des lettres.

1972 : Sébastien Cauet, animateur français TV et radio.

1974 : Penélope Cruz, actrice espagnole.

Repost 0
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 23:01

  630 : Ardachîr III, roi de Perse.

1272 : Zita de Lucques, sainte italienne (Née en 1212).

1386 : Éléonore Teles de Menezes, reine de Portugal.

1404 : Philippe II, duc de Bourgogne (Né le 15 janvier 1342).

1521 : Fernand de Magellan, explorateur portugais (Né le 1480).

1605 : Léon XI, pape (Né le 2 juin 1535).

1702 : Jean Bart, corsaire français (Né le 21 octobre 1650).

2010 : Pierre-Jean Rémy, écrivain français, membre de l'Académie française (Né le 21 mars 1937).

2014 : Micheline Dax, actrice française (Née le 3 mars 1924).

Repost 0
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 23:01

Neutralité contestée

L'Italie s'était liée en 1892 à l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie par un accord appelé Triple-Alliance ou Triplice, par lequel les trois signataires s'engageaient à se porter assistance en cas d'attaque par un tiers. Lorsque la Grande Guerre éclate, en août 1914, le nouveau président du Conseil, le libéral Antonio Salandra, renonce sagement à se joindre aux Puissances centrales en raison du désir de paix de la grande majorité des Italiens.

 

Mais tandis que le conflit s'éternise dans le reste de l'Europe, l'effervescence monte dans la bourgeoisie italienne et notamment chez les intellectuels.

 

Le pacte de Londres

Le lundi 26 avril 1915, l'Italie signe un traité secret avec l'Angleterre et la France. Contre la promesse de gains territoriaux, elle leur propose d'entrer en guerre à leurs côtés contre l'Allemagne et l'Autriche-Hongrie.

Cet acte est décidé par le gouvernement, le roi et la hiérarchie militaire, sans la consultation du Parlement.

 

Dans cet accord, l'Italie s'engage, dans un délai d'un mois, à entrer en guerre aux côtés de l'Entente en attaquant les empires centraux.

En contrepartie, et en cas de victoire finale, elle recevrait des territoires qu'elle convoite : le Tyrol du Sud (Bolzano), le Trentin, la Marche julienne, l'Istrie (sans la ville de Fiume), une partie de la Dalmatie, de nombreuses îles de l'Adriatique, ainsi que la ville albanaise de Vlora (Vlorë en albanais) et la petite île de Saseno (Sazan en albanais) dans la baie de Vlorë et le bassin houiller d'Antalya dans le sud de la Turquie. De plus, l'Italie se voyait confirmer la souveraineté sur la Libye, l'Érythrée, la Somalie et le Dodécanèse en Grèce) ainsi qu'une partie de l'empire colonial allemand en Asie.

 

L’Italie entra officiellement en guerre le 23 mai 1915 en déclarant la guerre à l’Autriche-Hongrie (et le 27 août 1916 à l’Allemagne).

 

À la fin de la guerre, les Alliés reviennent sur leurs promesses et refusent d'appliquer le traité dans son intégralité. Cette rancœur italienne mènera le parti national fasciste de Mussolini au pouvoir dès 1922.

Repost 0
24 avril 2015 5 24 /04 /avril /2015 23:06

Le mercredi 25 avril 1792, la guillotine est « inaugurée » lors de l'exécution, en place de Grève à Paris, de Nicolas-Jacques Pelletier, un voleur de grand chemin.

La Chronique de Paris du 26 avril relate l’événement :
« Hier, à trois heures de l’après-midi, on a mis en usage, pour la première fois, la machine destinée à couper la tête des criminels […] La nouveauté du spectacle avait considérablement grossi la foule de ceux qu’une pitié barbare conduit à ces tristes spectacles ».

 

Le 28 novembre 1789, le docteur Joseph Guillotin présente sa machine à décapiter à l'Assemblée constituante.

En 1791, un décret fixe que « tout condamné à mort aura la tête tranchée ».

Pendant la Terreur, de septembre 1793 à juillet 1794, près de 50 guillotines seront installées en France et quelques 20.000 personnes seront exécutées.

 

Elle fut aussi utilisée  dans certains cantons de Suisse, en Suède, en Belgique, en Allemagne et en Algérie.

En France, une guillotine fonctionna pour la dernière fois à la prison des Baumettes en septembre 1977 et la peine de mort sera abolie en 1981.

 

 

En 1996, le démocrate Doug Teper député de l’État américain de Géorgie a proposé de remplacer la chaise électrique par la guillotine pour éviter de faire souffrir le condamné et permettre le recyclage éventuel de son corps. Cette proposition a finalement été rejetée, la guillotine (jamais utilisée aux États-Unis) étant considérée comme une méthode barbare car sanglante. L’État abandonnera la chaise électrique, déclarée anticonstitutionnelle par la Cour suprême de Géorgie, au profit de l’injection létale en 2001.

 

Relire aussi :

18 septembre 1981 : Abolition de la peine de mort en France

 

Repost 0
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 23:01

1581 : Vincent de Paul, saint catholique (Décédé le 27 septembre 1660).

1608 : Gaston de France, duc d'Orléans (Décédé le 2 février 1660).

1849 : Joseph Gallieni, militaire français, maréchal de France (Décédé le 27 mai 1916).

1856 : Philippe Pétain, maréchal de France et homme d'État français (Décédé le 23 juillet 1951).

1898 : René Leduc, ingénieur et constructeur d'avions français (Décédé le 9 mars 1968).

1914 : William Castle, cinéaste américain (Décédé le 31 mai 1977).

1942 : Barbra Streisand, chanteuse et actrice américaine.

1944 : Christine Ockrent, journaliste belge.

1945 : Dick Rivers, chanteur de rock français.

1949 : Véronique Sanson, chanteuse française.

1952 : Jean-Paul Gaultier, couturier français.

Repost 0
23 avril 2015 4 23 /04 /avril /2015 19:46

Une fois n’est pas coutume, je souhaite aujourd’hui commenter l’actualité.

L’école de la république subit de nombreuses attaques avec notamment la réforme sur les rythmes scolaires qui a créé des disparités entre les communes riches et les communes pauvres mais aussi entre les communes rurales et les grandes villes.

Le nouveau calendrier scolaire privilégiera l’industrie touristique des sports d’hiver au détriment des enfants car il y aura toujours une des zones qui subira une fin d’année pénible avec une période trop longue.

Une nouvelle attaque récente des programmes fait débat actuellement, et c’est pour cette raison que j’écris cet article sur un blog normalement consacré aux dates et à l’Histoire.

En effet, une fois de plus les programmes d’Histoire vont être revisités pour faire disparaître un peu plus les connaissances fondamentales !

 

 

Le saviez-vous ?

Clovis, Saint Louis ou François I er, Henri IV, Louis XIV ou Napoléon ne sont plus étudiés dans les collèges français depuis quelques années déjà !

Raison invoquée : il faut consacrer du temps, entre la sixième et la cinquième, à « l'enseignement des civilisations extra-européennes ».

Le programme de sixième passe sans transition de l'Empire romain au IIIe siècle à l'empire de Charlemagne, soit une impasse de six siècles.

 

Je vous invite à lire ou relire cet article pour voir toutes les incohérences des programmes scolaires : Ce que nos enfants n'apprennent plus au collège

 

L’héritage culturel français en danger

Je vous invite aussi à lire les nouvelles dispositions inquiétantes du gouvernement.
Nouveaux programmes d'histoire : atomisation sociale, culpabilité et haine de soi

On peut notamment y lire :

[…] l'étude de l'Islam sera obligatoire, mais celle du christianisme médiéval facultative - ceux qui choisiront de l'enseigner devront le faire uniquement sous l'angle de l' « emprise de l'Eglise sur les mentalités rurales ». […]

 

Repost 0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 23:01

Issu d'une famille bourgeoise de la région lyonnaise, Antoine Frédéric Ozanam (couramment appelé Frédéric) est né le 23 avril 1813  à Milan.

Il fonde le 23 avril 1833, avec cinq amis, près de l'église Saint-Sulpice, à Paris, la première Conférence de Charité pour venir en aide aux pauvres, victimes collatérales de la révolution industrielle.

En 1831, il arrive à Paris et s’inscrit à la faculté de droit de Jussieu. Il est très affecté par la grande misère dans la capitale, les conditions sanitaires déplorables dans les quartiers populaires, la pauvreté extrême de la classe ouvrière. Il fréquente le quartier latin et trouve parmi les étudiants des compagnons, fervents catholiques, qui deviendront ses amis et grâce à qui il parvient à garder sa Foi, à une période où beaucoup se détournent de la religion.

En 1832, l’épidémie de choléra, qui fit près de 100.000 victimes, décide Frédéric à mettre la Foi en pratique sous forme de charité envers les pauvres.

Fréquentant  les conférences d’histoires, qui rassemblent de nombreux étudiants, il s’en inspire pour créer un groupe avec quelques jeunes catholiques « composée de braves et pieux amis, qui joignent les œuvres à la parole et ainsi affirment la vérité de leur foi par les œuvres » et le nomme « Conférence de Charité ».

La première réunion eu lieu le 23 avril 1833, près de l’église Saint-Sulpice, sous la présidence d’Emmanuel Bailly qui devient le mentor de ce petit groupe de jeunes. La conférence se place sous le patronage de Saint Vincent de Paul, apôtre de la Charité.

C'est le début de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, association spirituelle à vocation caritative, qui regroupe aujourd'hui 700.000 hommes et femmes dans 141 pays.

 

Le jeune homme, devenu professeur d'histoire à la Sorbonne, va continuer de militer toute sa vie pour une Église sociale. Disciple de Lamennais et Lacordaire, il plaide pour une réconciliation entre l’Église et son époque.

 

En 1848, il adhère aux idées républicaines parce qu’il y voit la solution à la question sociale.

« C’est dans le peuple, écrit-il dans un célèbre discours, que je vois assez de restes de foi et de moralité pour sauver une société dont les hautes classes sont perdues ».

D'une santé fragile, Frédéric Ozanam meurt à l’âge de 40 ans. Il a été béatifié par le pape Jean-Paul II au cours des JMJ de Paris, le 22 août 1997.

Repost 0
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 23:01

Pour débloquer une guerre figée dans les tranchées, les Allemands utilisent une nouvelle arme à Ypres (Belgique) : des gaz asphyxiants.

À base de chlore, ce gaz sera appelé l'ypérite, d'après le lieu de son premier emploi, ou gaz moutarde d'après son odeur.

Cette arme chimique brûle les yeux et les voies respiratoires.

Le jeudi 22 avril 1915, près du village flamand de Langemarck, dans le secteur d'Ypres, les soldats britanniques voient venir en provenance des tranchées allemandes un épais nuage d'un vert jaunâtre.

Ils s'enfuient vers l'arrière. Plusieurs centaines s'effondrent et quelques milliers vont demeurer handicapés à vie ou pendant plusieurs mois. Atteints par le chlore, un gaz suffocant qui agresse les voies respiratoires, ils sont les premières victimes de la guerre chimique.

 

Le gaz fait son effet, mais, alors que certains soldats s’enfuient pris de panique, les Canadiens tiennent bon. Après plusieurs jours de combats violents et chaotiques, la position d’Ypres demeure aux mains des Alliés.

Contre ces gaz, les alliés se muniront au début de lunettes et de tampons. Puis ils se protégeront avec des masques respiratoires.

 

Le 22 avril 1915, l’attaque fit 1500 morts sur le coup.

Cette arme toxique, interdite par la déclaration de la Haye de 1899, tua près de 100.000 soldats entre 1915 et 1916. Des dispositions plus récentes concernant l'emploi des gaz, figurent dans le Protocole de Genève de 1925 et la résolution 2603 des Nations Unies de 1969.

 

Des gaz plus mortels et des systèmes de diffusion plus fiables furent introduits plus tard pendant la guerre. En 1917, des obus chimiques, des projecteurs et des mortiers purent déposer de denses barrages gazeux sur les lignes ennemies, ou derrière elles sur des routes d’approvisionnement, des tranchées de réserve ou des batteries de tir.

 

Lien du jour : PRELUDE A LA GRANDE GUERRE CHIMIQUE

Repost 0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 23:01

Dans la nuit du vendredi 21 au samedi 22 avril 1961, quatre généraux français tentent de soulever les militaires stationnés en Algérie et les « Pieds-noirs » dans un effort désespéré pour maintenir l'Algérie à l'intérieur de la République française.

Trois mois et demi après le référendum favorable à l’autodétermination des populations algériennes, les quatre généraux à la retraite (Challe, Zeller, Jouhaud et Salan) et quelques colonels prennent le pouvoir à Alger afin de s'opposer à l'émancipation de l'Algérie. Avec l'appui du 1er régiment étranger de parachutistes, ils ont arrêté le Délégué général du Gouvernement, M. Jean Morin, le général Gambiez, commandant en chef en Algérie depuis le 1er février, et le ministre des Travaux publics, M. Robert Buron, qui se trouvait en voyage en Algérie.

 

Mais les putschistes ne parviennent pas à rallier l'armée d'Algérie et le président de Gaulle interdit à tous Français d'exécuter leurs ordres.

De Paris, dès le 22 avril, le Conseil des ministres institue l'état d'urgence en Algérie et décide de déférer les chefs de la mutinerie à la justice militaire.

Le dimanche 23 avril, après avoir consulté le Premier ministre, les présidents des Assemblées parlementaires et le Conseil constitutionnel, le général de Gaulle décide d'assumer les pouvoirs exceptionnels prévus par l'article 16 de la Constitution.

Le soir même, à 20h00, de Gaulle prononce sa fameuse allocution devant la nation :

« Un pouvoir insurrectionnel s'est établi en Algérie par un pronunciamiento militaire. […] Ce pouvoir a une apparence : un quarteron de généraux en retraite. Il a une réalité : un groupe d'officiers, partisans, ambitieux et fanatiques. […] Au nom de la France, j'ordonne que tous les moyens, je dis tous les moyens, soient employés pour barrer partout la route à ces hommes-là, en attendant de les réduire. J'interdis à tout Français et, d'abord, à tout soldat d'exécuter aucun de leurs ordres. […] Françaises, Français ! Aidez-moi ! »

 

Les généraux seront arrêtés et les partisans acharnés de l'Algérie française entreront dans l'OAS (Organisation de l'armée secrète) qui cessera d'exister avant l'indépendance algérienne en 1962.

 

Repost 0
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 23:01

1099 : Pierre Barthélemy, moine et mystique français.

1314 : Clément V (Bertrand de Got), pape (né en1264).

1947 : Christian X de Danemark, roi de Danemark et d'Islande (né le 26 septembre 1870).

1992 : Benny Hill, humoriste, acteur et chanteur britannique (né le 21 janvier 1924).

1994 : Jean Carmet, acteur français (né le 25 avril 1920).

Repost 0
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 23:01

Le jeudi 19 avril 1956, l'actrice américaine Grace Kelly épouse le prince Rainier Grimaldi III de Monaco.

La cérémonie est retransmise en Eurovision : 30 millions de téléspectateurs suivent en direct ce mariage à grand spectacle.

La survie de la Principauté de Monaco dépendait de ce mariage. Mais cette union entre le prince et la star est d'abord une histoire d'amour.

Le prince et l'actrice se sont rencontrés en mai de l'année précédente. Lors du festival de Cannes de cette année-là, Grace Kelly devait effectuer une séance photos pour le journal Paris Match. Afin de valoriser la mise en scène, il est décidé de réaliser les prises de vue au château de Monaco. Elle y rencontre alors le prince Rainier : c'est le début d'une histoire d'amour comme l'aime le grand public.

 

Un Âge d'or de la principauté débute avec ce mariage princier... Sous l'impulsion de l'esprit entrepreneur et bâtisseur du prince Rainier, Monaco s'impose à cette époque comme un État prospère et fortuné. Le mariage va également marquer l'acte de naissance d'une presse, promise à un bel avenir, exposant la vie des têtes couronnées, des membres du showbiz, du cinéma et du monde des affaires.

 

La grande actrice hitchcockienne se retire du cinéma et donne naissance à trois enfants, avant de disparaître tragiquement d'un accident de voiture en 1982, laissant derrière elle une légende où le glamour accompagne la tragédie. Rainier s'éteint en 2005, à 82 ans, laissant le trône à son fils Albert.

 

Voir aussi : 19 novembre 1949 : Rainier III devient prince de Monaco

Repost 0
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 23:01

Une conférence afro-asiatique se réunit du 18 au 24 avril 1955 à Bandoeng (ou Bandung), sur l'île de Java. Elle réunit pour la première fois les principaux représentants du tiers monde.

 

Les pays participant à la conférence se définissent comme appartenant au tiers monde.
Cette expression a été inventée trois ans plus tôt par un grand démographe français, Alfred Sauvy, pour désigner l'ensemble des pays pauvres qui se distinguent de l'Occident développé et du monde communiste, par référence au tiers état de la Révolution française.

 

 

Le Japon est le seul pays industrialisé à assister à la conférence.

 

 

Conséquences

La conférence a contribué à l'accélération du processus de « décolonisation » et à l'émergence d'un nouveau groupe de pays qui feront partie du « tiers-monde » entre le bloc communiste et le bloc occidental. Dans la continuité, la conférence de Belgrade qui réunira certains de ces pays en 1961, posera les bases du mouvement des non-alignés. Cependant la conférence a mis en lumière les divisions existantes entre les pays plutôt proches d'un des deux blocs ou préférant le non-alignement. Le « non-alignement » est la position de certains États qui refusent de se ranger dans l'un ou l'autre des deux blocs, celui de l'Ouest ou celui de l'Est.

Repost 0
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 23:55

Malgré les termes du Traité de Troyes (1420), Charles VII, alors réfugié à Bourges, envisage de reconquérir les terres au nord de la Loire, occupées dans leur grande majorité par les Anglais.

 

Alliance entre les ducs de Bourgogne, de Bretagne et les Anglais contre Charles VII

Mandatés dans la cité d'Amiens par Jean de Lancastre, duc de Bedford, qui assure la régence du trône d'Angleterre au nom du très jeune Henry VI, les ducs Jean V de Bretagne et Philippe de Bourgogne signent une triple alliance avec les Anglais, connue sous le nom de Traité d'Amiens.

Le traité du jeudi 17 avril 1423 stipule que chacun devra livrer 500 hommes à celui qui en aura besoin.

En outre deux mariages étaient prévus afin de renforcer cette alliance par des liens matrimoniaux. Les sœurs de Philippe le Bon, Anne et Marguerite de Bourgogne doivent épouser, la première, Jean de Badford et la seconde Arthur de Richemont, frère du duc de Bretagne.

 

Plusieurs traités ont été signés à Amiens et portent le nom de cette ville :

  • Le traité d'Amiens, traité signé entre le roi de France Philippe le Hardi et le roi d'Angleterre Édouard Ier au cours de leur rencontre du 23 mai 1279 par lequel le roi de France accepte l'application des clauses du traité de Paris de 1259 prévoyant la cession de l'Agenais et du Périgord au roi d'Angleterre après la mort d'Alphonse de Poitiers.
  • Le traité d'Amiens, traité d'alliance signé le 17 avril 1423.
  • La paix d'Amiens, conclue le 25 mars 1802 entre le Royaume-Uni, d'une part, et la France, l'Espagne et la République batave, d'autre part. La paix d'Amiens dure à peine un an et prend fin le 18 mai 1803.
Repost 0
15 avril 2015 3 15 /04 /avril /2015 23:01

 

1646 : Jules Hardouin-Mansart, architecte français, Premier architecte du Roi Louis XIV et Surintendant des bâtiments du Roi (Décédé le 11 mai 1708).

1838 : Ernest Solvay, chimiste et industriel belge (Décédé le 26 mai 1922).

1844 : Anatole France, écrivain français, membre de l'Académie française, Prix Nobel de littérature 1921 (Décédé le 12 octobre 1924).

1889 : Charlie Chaplin, acteur et réalisateur britannique (Décédé le 25 décembre 1977).

1908 : Ray Ventura, chef d'orchestre et éditeur de musique français (Décédé le 29 mars 1979).

1922 : Boby Lapointe, chanteur (Décédé le 29 juin 1972).

1927 : Joseph Ratzinger, 265e pape Benoît XVI. voir détails

1940 : Marguerite II de Danemark, reine de Danemark depuis 1972.

1945 : Michel Denisot, journaliste français.

1946 : Catherine Allégret, actrice française.

1952 : Michel Blanc, acteur français.

1955 : Grand-Duc Henri de Luxembourg.

Repost 0
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 23:08

Le dimanche 15 avril 1798, quelques semaines après la création d'une République suisse unitaire, à l'image de la République française, les troupes françaises occupent la république indépendante de Genève.

Comme lors de l'occupation de la Suisse, quelques mois plus tôt, les troupes françaises agissent sur ordre du gouvernement du Directoire (1795-1799), poussé par la logique stratégique, les suppliques de certains agitateurs et l'attrait des richesses disponibles.

Cette occupation met ainsi fin à une indépendance devenue illusoire depuis une première intervention française six ans plus tôt.

La ville annexée est transformée en chef-lieu du département du Léman. En 1814, à la chute de Napoléon Ier, Genève recouvrera sa liberté et sera intégrée à la Confédération helvétique.

 

Une « aristocratie républicaine »

La République de Genève s'est constituée au XVIe siècle en marge de la Confédération helvétique mais en s'appuyant à l'occasion sur elle pour résister aux velléités annexionnistes de la Savoie et de la France.

 

Au cours du XVIIIe siècle, la ville s'enrichit considérablement. Quelques grandes familles patriciennes forment le groupe des « citoyens ». Ce groupe d'environ 1.000 à 1.500 personnes tient le haut du pavé sur le modèle de Versailles. Il est pour cela qualifié de façon abusive d'«aristocratie». Il se recrute par cooptation parmi les «bourgeois» et domine le gouvernement de la cité. C'est lui qui participe au Conseil général, principale des assemblées dirigeantes.

 

Les « bourgeois » - parfois qualifiés de représentants - sont des entrepreneurs et des commerçants qui ont pu accéder à cette qualité en achetant des « lettres de bourgeoisie ». Le montant de celles-ci varie selon la richesse de la ville et ses besoins (entretien des fortifications). Il est de 500 florins vers 1650 et de 4000 vers 1700. Les bourgeois, qui constituent environ un tiers de la population de la cité, prétendent à une influence en rapport avec leur contribution économique. Ils sont tout au long du XVIIIe siècle en conflit avec l'« aristocratie » pour le gouvernement de la cité.

 

Les classes inférieures n'ont aucun droit politique. Elles rassemblent les « habitants » - des étrangers qui ont obtenu le droit d'habiter dans la cité -, les « natifs » - enfants des précédents - et les simples «sujets» - étrangers et résidents sans droits particuliers.

 

Ces classes inférieures, tout au long du XVIIIe siècle, se démènent pour obtenir, à défaut de droits politiques, l'accès à un  plus large éventail de professions.

Repost 0
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 23:01

216 : Mani, fondateur du manichéisme (Décédé en 276 ou 277).

1336 : Go-Kōgon, empereur du Japon. (Décédé le 12 mars 1374).

1578 : Philippe III, roi d'Espagne et du Portugal (Décédé le 31 mars 1621).

1629 : Christian Huygens, mathématicien, astronome et physicien néerlandais (Décédé le 8 juillet 1695).

1741 : Momozono, 116e empereur du Japon (Décédé le 31 août 1762).

1905 : Jean Pierre-Bloch, homme politique et résistant français (Décédé le 17 mars 1999).

1907 : François Duvalier, président d'Haïti (Décédé le 21 avril 1971).

1912 : Robert Doisneau, photographe français. (Décédé le 1er avril 1994).

1918 : Cornell Capa, photographe américain d'origine hongroise, frère cadet de Robert Capa. (Décédé le 23 mai 2000).

1940 : Marie Kinský de Wchinitz et Tettau, princesse consort de Liechtenstein.

1942 : Valentin Lebedev, cosmonaute soviétique.

1947 : Dominique Baudis, journaliste et homme politique français (Décédé le 10 avril 2014).

 

Repost 0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 23:01

Le dimanche 13 avril 1975 François Tombalbaye, le premier président du Tchad est renversé et tué. Le Tchad est une colonie de l'Afrique équatoriale française (AEF) devenue indépendante le 11 août 1960. C'est l'un des pays les plus pauvres du monde malgré la présence de pétrole (12 millions d'habitants en 2012 sur 1,2 millions de km2).

 

Issu des populations du sud, animistes ou chrétiennes, François Tombalbaye a dû faire face à une rébellion des Toubous musulmans du nord sahélien, qui se considèrent comme « Blancs » et méprisent les « Noirs » chrétiens ou animistes du sud.

 

En août 1968, la France a engagé ses propres troupes dans la lutte contre la rébellion. Pour tenter de restaurer son prestige, le chef de l'État a aussi inauguré en 1973 la « tchaditude » et rebaptisé la capitale Fort-Lamy sous le nom de N'Djamena. En vain...

 

Après sa mort, son successeur Félix Malloum sera à son tour renversé par un chef rebelle, Hissene Habré, auquel vont succéder d'autres chefs, Goukouni Oueddei puis Idriss Déby, la Libye du colonel Kadhafi jouant les uns contre les autres...

Repost 0
Par Archimède - dans Dictature
commenter cet article
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 23:01

Le dimanche 13 avril 1975, au Liban, des militants du parti social nationaliste syrien tentent d'assassiner un dirigeant chrétien lors de la consécration d'une église.

 

Il s'ensuit une guérilla urbaine. Elle dégénère en guerre civile après le massacre des chrétiens de Damou en janvier 1976. Les milices chrétiennes vont dès lors affronter les milices palestiennes établies dans le pays puis les milices chiites.

 

Lors de l'indépendance, en 1943, un Pacte national avait partagé le pouvoir entre les différentes communautés religieuses en fonction de leur importance démographique respective, les plus nombreux étant de loin les chrétiens maronites. Mais, trente ans plus tard, ces derniers, devenus minoritaires, avaient vu leur prééminence contestée par les autres communautés et en particulier les musulmans chiites.

Repost 0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 23:29

Le  jeudi 12 avril 1229, un traité est signé à Paris entre Blanche de Castille, régente mère de Louis IX d’une part et Raymond VII, comte de Toulouse, contraint à en accepter les termes d’autre part.

L’ "accord" met fin à la croisade menée contre les albigeois, ou cathares, depuis 1209. Le comte de Toulouse doit alors céder une grande partie de ses terres au royaume mais conserve le comté de Toulouse et le Lauragais. Il s’engage également à marier Jeanne de Toulouse, son héritière, à Alphonse de Poitiers, frère cadet du roi. Ainsi, à sa mort, le reste de son territoire reviendra définitivement au royaume de France.

 

Lien du jour : Histoire du Catharisme

Repost 0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 23:01

1034 : Romain III, empereur byzantin (Né en 968).

1555 : Jeanne Ire d'Espagne, reine de Castille, mère de Charles Quint (Née le 6 novembre 1479).

1779 : Joseph de Jussieu, botaniste français (Né le 3 septembre 1704)

1890 : Joseph Merrick, britannique, Elephant Man (Né le 5 août 1862).

1970 : John O'Hara, écrivain américain (Né le 31 janvier 1905)

1992 : James Brown, acteur américain (Né le 22 mars 1920).

2009 : René Monory, homme politique français, ancien ministre et président du Sénat (Né le 6 juin 1923).

2012 : Ahmed Ben Bella, premier président algérien (Né le 25 décembre 1916).

Repost 0

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire