Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 00:01

Encerclées dans Stalingrad (l'actuelle Volgograd) depuis la fin novembre 1942, les troupes de la VIe armée allemande de Friedrich Von Paulus se rendent à l'armée rouge.

 

Le froid de plus en plus rigoureux et les munitions de plus en plus rares finissent par décourager définitivement les soldats d'Hitler. Ce dernier a interdit à Von Paulus de se rendre. Il l'a fait élever au rang de maréchal du Reich le 25 pour l'empêcher de capituler. Mais en vain.

Le 31 janvier 1943, le maréchal Friedrich Paulus signe la capitulation du secteur sud de la ville. Le 2 février, c'est au tour du secteur nord de cesser toute résistance.

90.000 allemands sont morts de froid et de faim au cours du siège de Stalingrad.

 

Un tournant dans la guerre contre l’Allemagne

La victoire des Soviétiques, trois mois après celle des Britanniques à El Alamein, soulève un immense espoir dans les pays soumis à l'occupation allemande. En démontrant la vulnérabilité des armées allemandes, la bataille de Stalingrad marque un tournant dans la Seconde Guerre mondiale.

Les troupes Soviétiques passent alors à la contre offensive et progressent à leur tour (occupation de l’Ukraine, libération de Leningrad en janvier 1944)

La bataille de Stalingrad marque, un tournant dans la Seconde Guerre mondiale qui augure, d’une possible résistance : la victoire des troupes alliées sur le nazisme se dessine.

 

De nombreux collaborateurs du régime de Vichy deviendront « résistants » après la défaite de l’Allemagne à Stalingrad et l’avancée de troupes soviétiques.

les Allemands capitulent à Stalingrad

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire