Samedi 3 septembre 2011 6 03 /09 /Sep /2011 08:53

Le 3 septembre 1928, le docteur Alexander Fleming, de retour de vacances, retrouve son laboratoire de Saint-Mary's Hospital, à Londres.

http://s1.e-monsite.com/2009/01/20/07/57600957alexander-fleming2-gif.gif

Heureux hasard

Le docteur Alexander Fleming constate que les boîtes de pétri, où il faisait pousser des staphylocoques, ont été envahies par des colonies cotonneuses d'un blanc verdâtre. C'est qu'elles ont été contaminées par les souches d'un champignon microscopique, le penicillium notatum, qu'utilise son voisin de paillasse.

 

Avant de les jeter, Fleming y jette un coup d'oeil et s'aperçoit qu'autour des colonies, le staphylocoque ne pousse pas ! Il émet alors l'hypothèse qu'une substance sécrétée par le champignon en est responsable. Il l'appelle aussitôt «pénicilline».

 

L'année suivante, Fleming publie le compte-rendu de sa découverte mais sans en mesurer la portée. Pendant une dizaine d'années, la pénicilline ne va servir qu'à isoler en laboratoire la bactérie B. influenzae, qui seule résiste à son action.

 

En 1936, Howard Walter Florey, 48 ans, professeur de pathologie à Oxford, originaire d'Australie, engage un biochimiste allemand de 30 ans qui a fui le nazisme, Ernst Boris Chain. Ce dernier saisit l'intérêt de la pénicilline pour la santé humaine.

 

Avec Florey et deux bactériologistes, Edward P. Abraham et Norman Heatley, il entreprend de purifier la pénicilline en vue de l'utiliser au mieux de ses possibilités. En mars 1940, l'équipe réussit à en produire... 100 milligrammes !

 

Le 25 mai 1940, Florey injecte une dose mortelle de streptocoques à huit souris.

Il en traite deux avec une injection de pénicilline et deux autres avec plusieurs injections répétées de pénicilline. Au bout de dix heures, ces dernières survivent ainsi que l'une de celles qui ont reçu une seule dose.
À 3h 45 du matin, le jeune savant note fébrilement en marge de son cahier de laboratoire : « Ça a l'air d'un miracle ! ».

En toute hâte, l'équipe publie ses résultats dans la revue Lancet le 24 août 1940... et comme l'on peut s'y attendre, leur article tombe à plat.


La pénicilline n'a été introduite pour des thérapies qu'à partir de 1941 ou 1943.

La découverte accidentelle de Fleming permettant d'isoler la pénicilline a marqué le début des antibiotiques modernes.


Par Archimède - Publié dans : Sciences, techniques et inventions - Communauté : Patrimoines de l'humanité
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Merci de vos visites

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Calendrier lunaire

Rechercher

Faites connaitre ce blog !

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés