Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 00:01

A 11h38, la navette spatiale américaine « Challenger » explose lors de son 25eme vol, une minute trente après son décollage. Les spectateurs présents à Cap Canaveral ainsi que des millions de téléspectateurs assistent en direct à la plus grande catastrophe de l'ère spatiale. Les sept astronautes présents à bord périssent dans l'explosion.

 

Il faisait très froid ce mardi 28 janvier 1986. Pendant la nuit, la neige s'était amoncelée sur le pas de tir du centre spatial Kennedy en Floride, où la navette Challenger attendait ses occupants.

Pendant la nuit, la température était descendue bien au-dessous de zéro. Les sept astronautes (dont 2 femmes) arrivèrent sur le pas de tir à 8 heures du matin et s'installèrent dans leurs sièges.

Le décollage était à l'origine prévu pour 9 h 38 (heure locale), mais une première, puis une seconde heure de décalage furent décidées, pour laisser à la neige le temps de fondre.

Finalement, Challenger décolla à 11h38 pour accomplir sa 10eme mission, STS-51-L.

Au moment du décollage, la température au sol sur le pad de tir 39B était de -2°C, soit 15° de moins que lors des lancements précédents. C'était la température la plus basse jamais enregistrée lors du décollage d'une navette spatiale.

 

 

 

La rupture d'un joint de l'un des propulseurs d'appoint est à l'origine de l'accident.

 

Au lendemain de la catastrophe, la NASA a été critiquée pour son manque d'ouverture à la presse. Le New York Times a noté le lendemain de la catastrophe que « ni Jay Greene, le directeur de vol pour l'ascension, ni aucune autre personne dans la salle de contrôle, n'a été mis à la disposition de la presse par l'agence spatiale ». Cet accident a entraîné une interruption de 32 mois du programme de la navette et la formation de la Commission Rogers pour enquêter sur l'accident.

 

L'enquête de la Commission Rogers s'étendit sur plusieurs mois et conclut qu'un joint torique gelé fabriqué par Thiokol avait été à l'origine de l'accident. On mis également en cause le contrôle qualité de la NASA et le manque de professionnalisme des équipes chargées de la logistique qui auraient accepté d'utiliser des pièces de moins bonnes qualités pour des raisons d'économie.

 

 

De nombreux écoliers étaient venus saluer le premier vol spatial d'une enseignante, Christa McAuliffe, âgée de 37 ans. Celle-ci périt avec tous les membres d’équipage dans l’explosion de la navette Challenger. En 1984, elle avait été choisie parmi quelque 10.000 candidats pour devenir le premier astronaute civil. Elle avait proposé de tenir un journal relatant sa période d’entraînement, les détails de son expérience dans l’espace et ses impressions à la suite de son retour sur terre. Elle projetait également de donner à bord de la navette spatiale au moins deux cours qui auraient été retransmis en direct à des élèves du monde entier.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire