Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 00:01

Le samedi 27 janvier 1945, les troupes soviétiques découvrent le camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau, à l'ouest de Cracovie (Pologne).

Libération du camp d'Auschwitz-Birkenau 

En janvier 1945, l'armée rouge approche d'Auschwitz. On commence à entendre le canon ; les nazis décident d'évacuer le camp.

Le 18 janvier, les déportés rassemblés par les S.S. sont jetés sur les routes. Les terribles marches de la mort commencent alors : à pied ou dans des wagons à ciel ouvert, les déportés sont transportés vers les camps encore en activité.

Les nazis évacuèrent du camp 58.000 prisonniers encore capables de marcher. Ils laissèrent derrière eux plus de 7.000 prisonniers malades ou invalides, persuadés qu'ils ne survivraient que très peu de temps.

 

Le 27 janvier, les libérateurs soviétiques découvrent le camp d'extermination, ils sont accueillis par 7.650 détenus survivants et ont la révélation de la Shoah.

Les journaux du lendemain restent néanmoins muets sur cet événement et l'opinion publique mondiale ne prendra la mesure de la tragédie que bien après la fin de la Seconde Guerre mondiale !

Libération du camp d'Auschwitz-Birkenau

Le complexe concentrationnaire d'Auschwitz était constitué de trois camps :

Auschwitz I camp principal ;

Auschwitz II, ou Birkenau, ouvert le 8 octobre 1941 en tant que camp d'extermination ;

Auschwitz III ou Monowitz, ouvert le 31 mai 1942 en tant que camp de travail.

 

Pour commencer, en 1941, les Allemands ouvrent une prison pour les résistants polonais dans une ancienne caserne d'Auschwitz (Oświęcim en polonais). Dans ce premier camp périrent près de 70.000 personnes, au début des prisonniers de guerre et des opposants politiques polonais et soviétiques ; ensuite des Juifs et des résistants de toutes nationalités.

Ensuite, des baraquements en bois, près du village voisin de Birkenau (Brzezinka en polonais), reçoivent les déportés destinés à une mort immédiate.

Un troisième camp reçoit comme le premier les prisonniers destinés au travail forcé. La plupart sont affectés dans une usine chimique de la firme IG Farben.

 

Ces trois camps étaient complétés par une cinquantaine de « petits » camps dispersés dans la région et placés sous la même administration.

 

« Usine de la mort »

Au printemps 1943, le camp d'Auschwitz-Birkenau s'étant équipé de quatre énormes chambres à gaz, chacune associée à un four crématoire, il devient le principal lieu d'extermination des Juifs alors qu'environ 80% des victimes de la Shoah ont déjà été tuées !

Vers Auschwitz vont être envoyés en particulier les déportés français, à partir du camp de transit de Drancy, au nord de Paris.

 

Auschwitz connaît une pointe d'activité à la fin de la guerre, avec l'extermination précipitée des Juifs de Hongrie. Dans le camp, où sévissent 3.000 SS sous la férule de Rudolf Hoess, on arrive en 1944 à exterminer et brûler les malheureux au rythme de 6.000 par jour. Un médecin diabolique, Josef Mengele, se rend célèbre en pratiquant des expériences insoutenables sur les déportés à des fins scientifiques.

A peu près d’un million de Juifs sont morts à Auschwitz-Birkenau, auxquels s'ajoutent environ 200.000 non-Juifs.

 

Voir aussi :

27 janvier - Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'humanité

20 janvier 1942 - Les nazis adoptent la solution finale

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire