Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 23:01

Le 20 septembre 1378, 13 cardinaux, pour la plupart français, se réunissent en secret à Anagni, au sud de Rome. Mécontents du pape imposé par le peuple romain, le 8 avril 1378, sous le nom d'Urbain VI, ils désignent comme pape Robert de Genève qui prendra le nom de Clément VII.

antipape avignon clement7.jpg

Clément VII 

 http://www.luxinarcana.org/wp-content/gallery/urbano/urbanovi-1-big.jpg

 Urbain VI

 

En 1377, le pape Grégoire XI quitte Avignon, où la papauté était établie depuis 1309, pour regagner Rome. Il meurt le 27 mars 1378, peu après son pénible voyage de retour à Rome.

16 cardinaux s'enferment en avril pour élire le nouveau Pape. Le conclave se diviser en 3 clans : les Français du nord, ceux du Midi et les Italiens.

Les Romains craignent que les cardinaux n'élisent un pape français. Le peuple de Rome enfonce les portes du conclave et sa colère n'est désarmée que par l'élection à la quasi-unanimité (15 voix sur 16) d'un Italien de 60 ans qui devient pape sous le nom d'Urbain VI. Excessif, voire déséquilibré, il soulève immédiatement contre lui la plupart des cardinaux.

Le roi de France Charles V conteste les conditions de l'élection et 13 cardinaux, essentiellement français, se réunissent à Anagni, au sud de Rome, pour élire le 20 septembre 1378 un nouveau pape, le prélat savoyard Robert de Genève. Celui-ci prend le nom de Clément VII et s'en retourne aussitôt à Avignon, qu'avait abandonné le 17 janvier 1377 son prédécesseur Grégoire XI. Il se pose aussitôt en concurrent d'Urbain VI, qualifié d'« antipape ».

 

Les souverains européens prennent parti

La France et ses alliés, l'Écosse, la Castille, l'Aragon, le Portugal, Naples, la Provence soutiennent le pape d'Avignon.

L'empereur du Saint-Empire romain germanique, les princes allemands, le comte de Flandre, les états italiens et l'Angleterre, alors en guerre contre la France, sont partisans du pape romain Urbain VI.

De plus, à Naples, la reine Jeanne 1ère prend le parti de Clément VII tandis que son cousin Charles de Duras, qui revendique sa couronne, prend le parti du pape romain.

 

C'est le début du Grand Schisme d'Occident

Ce conflit entre « urbanistes » et « clémentistes » concerne principalement les classes dirigeantes. Il laisse indifférents la plupart des catholiques, qui n'ont en matière de religion d'autre interlocuteur que leur curé.

Il n'empêche qu'il va jeter le discrédit sur l'Église et concourir à l'émergence de mouvements contestataires et à la Réforme.

Le concile « dépose » les deux papes régnants (Grégoire XII et Benoit XIII), puis élit un nouveau pape Alexandre V. Mais les deux papes démissionnés refusent leur sort.

Il y a désormais 3 papes en Occident !

Le 11 novembre 1417, un concile réunit à Constance à la demande de l'empereur allemand Sigismond, dépose les trois papes et met fin au Grand Schisme d'Occident. Martin V, le nouveau pape s'établit définitivement à Rome.

 

Selon la tradition catholique, pour cette période, seuls Papes de Rome seront à postériori légitimes.
Les Papes de Pise et les Papes d'Avignon seront désignés comme « antipapes ».

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

g.Prallet 23/01/2015 20:23


Ce n'est pas à ANAGNI qui se trouvait dans les Etats du Pape que l'élection de Clément VII eu lieu mais à FONDI dans le royaume de Naples, dans le chateau du Comte Onorato CAETANI.

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire