Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 23:01

Chaque guerre voit malheureusement arriver des armes nouvelles. La guerre de 14-18 n'échappera pas à cette règle avec l'avènement des gaz toxiques, des chars d'assaut et des avions.

Le 15 septembre 1916, à Flers, au cours de la sanglante bataille de la Somme, les Britanniques alignent pour la première fois des chars d'assaut.

http://www.legionmagazine.com/en/wp-content/uploads/2011/06/SommeInset1.jpg 

Leur nom de code, tank (réservoir en français) est utilisé par les britanniques pendant leur développement pour ne pas éveiller de soupçons.

Ces engins blindés, montés sur chenille (une innovation apparue en 1905 dans le milieu agricole), se montrent capables de franchir tous les obstacles y compris les rideaux de barbelés qui protègent les tranchées.

Cependant, ces premiers chars anglais trop lourds et trop longs (31 tonnes pour 8 m de long) créent la surprise mais ne permettent pas la victoire attendue. Ce char, qui ne roule qu'à une vitesse de 6 kilomètres à l'heure. Il est armé d'un canon de 54 et de quatre mitrailleuses.

 

En France, le promoteur des chars d'assaut est le général d'artillerie Jean-Baptiste Estienne (1860-1934), qui a été aussi parmi les premiers à comprendre l'intérêt militaire de l'aviation.

Mais les résistances du ministère de l'Armement ne permettront de mettre en ligne les premiers chars français que le 16 avril 1917, sur un champ de bataille, à Berry-au-Bac.

Après quelques essais en 1917 de chars peu performants, il fallut attendre mai 1918 pour voir arriver les premiers chars efficaces car plus légers et plus maniables : il s'agissait des FT 17 fabriqués par RENAULT.

 

Les Allemands attendront la fin de la guerre pour se laisser convaincre par cette nouvelle technique.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire