Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2018 5 12 /01 /janvier /2018 00:01

Le jeudi 12 janvier 1956, aux cris de « Sortez les sortants », 52 députés font leur entrée à l'Assemblée nationale.

Deux ans plus tard, la Ve République « sortira »… tout le monde !

 

L'Union et fraternité française (UFF) constitua, de 1956 à 1958, le groupe parlementaire de l'Union de défense des commerçants et artisans (UDCA), le syndicat professionnel de Pierre Poujade.

Artisans ou commerçants originaires des petites villes et du monde rural, les nouveaux députés se réfèrent à un chef de file charismatique, Pierre Poujade. Il les a lancés à l'assaut de l'Assemblée en négligeant, lui-même, de se faire élire député…

 

Avec le mot d'ordre « Sortez les sortants », ce mouvement obtient donc 52 députés (2,4 millions de suffrages, 11,6 %) à l'Assemblée nationale. Il fut, comme les autres partis opposés au régime de la IVe République (Parti Communiste Français, Rassemblement du Peuple Français…) pénalisé par la loi électorale qui favorisait les listes « apparentées », c'est-à-dire celles susceptibles de trouver des alliés et donc de former une majorité dans un parlement très divisé.

Parmi eux se trouvait Jean-Marie Le Pen qui était alors, à 27 ans, le deuxième plus jeune député de France1, après le communiste André Chène.

 

Trois interventions fondamentales à l'Assemblée nationale :

  • Projet de loi demandant la convocation d'États généraux en avril 1956 afin de redonner la parole au peuple, déclaré irrecevable par le bureau de l'Assemblée et par conséquent pas soumis au vote des députés. Son but : ajouter au Parlement des États généraux, dans un but de proposition et de consultation. C'est-à-dire ajouter une représentation sociologique à une représentation géographique afin d'éviter une surreprésentation d'une classe sociale au détriment d'une autre, ainsi que le risque que le Parlement soit majoritairement formé d'une élite sociale et intellectuelle et s'éloigne ainsi des préoccupations des citoyens.
  • Vote contre le gouvernement socialiste de Guy Mollet qui demandait, avec l'aide des Britanniques, l'expédition militaire en Égypte pour le canal de Suez, en 1956.
  • Projet de loi demandant le lancement de l'agro-carburant (bio-carburant) afin de réduire la dépendance de la France en pétrole et d'apporter des ressources directes et renouvelables à l'agriculture et à tout le monde rural, en mai 1958.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire