Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 décembre 2017 2 05 /12 /décembre /2017 00:01

Créé le 5 décembre 1360 par le roi Jean II, et mis en circulation en février 1361 le « franc à cheval » est le premier franc français, monnaie d'or à 24 carats pesant 3,88 grammes(1). C’est aussi la première monnaie royale française représentant le souverain en chevalier chargeant comme pour aller au combat.

Origine du Franc

Le roi Jean II, dit Jean le Bon, a été fait prisonnier par les Anglais après la défaite de Poitiers de 1356. Son fils, le Dauphin Charles, prend alors le titre de Régent, et rétablit l'autorité royale à Paris.

Après un nouveau débarquement à Calais d'Edouard III d'Angleterre, un traité de paix, préparé par le Régent à Brétigny, est signé le 24 octobre 1360 par les deux rois. Edouard III renonce alors à ses prétentions sur le trône de France et redonne sa liberté à Jean le Bon en échange quand même de toute la partie sud-ouest de la France à laquelle s'ajoute une énorme rançon de 3 millions d'écus soit l’équivalent de 12,5 tonnes d’or !

 

Le roi d’Angleterre exige un acompte de 600.000 écus. Or, Charles, le dauphin, ne réussit à collecter que 400.000 écus au prix d’efforts considérables de la population.  Édouard III accepte finalement  de libérer son prisonnier après un premier versement de 400.000 écus. Mais le roi de France doit s'engager à verser le reste et pour cela n'hésite pas à endetter son pays.

 

Jean le Bon revient de Calais à Paris par petites étapes, sans hâte particulière, s'arrête à Compiègne où il va passer quelques jours. Le 5 décembre il y promulgue trois ordonnances. Elles marquent la mise en œuvre d'une politique monétaire par les engagements que prend le roi. L'une de ces ordonnances constitue l'acte de naissance du franc.

L’intronisation d’une nouvelle monnaie est censée faciliter le paiement de la dette contractée par la France envers l’Angleterre. Avec une forte teneur en or, elle incarne la confiance.

Le terme « franc » fait référence à la libération de Jean le Bon qui s'était proclamé « franc », c'est-à-dire libéré.

 

Description de la pièce

La pièce représente, sur la face, Jean II le bon à cheval, galopant à gauche, l'épée haute, coiffé d'un heaume couronné sommé d'un lis, portant par-dessus sa cotte de mailles une cote d'armes fleurdelisée ; le caparaçon du cheval est également brodé de fleurs de lis.

Inscription circulaire(2) : IOHANNES DEI GRATIA • FRANCORV REX, qui veut dire « Jean, par la grâce de Dieu, roi des Francs ».

Sur le revers, on y trouve une croix feuillue avec quadrilobe en cœur, dans un quadrilobe orné de palmettes et cantonné de quatre trèfles évidés.

Inscription circulaire(2) : XPC VINCIT • XPC REGNAT • XPC IMPERAT qui veut dire « le Christ vainc, le Christ règne, le Christ commande ».

 

  1. Au Moyen Âge, les pièces de monnaie tirent leur valeur de leur poids en métal précieux (or ou argent). Les pièces de différents pays peuvent circuler côte à côte sur les marchés, leur attrait dépendant de la confiance que le public accorde à l'émetteur. Si celui-ci est suspect de tricher sur la quantité de métal précieux ou de laisser faire les faux-monnayeurs, sa monnaie tendra à être rejetée par le public et dévalorisée à son détriment.
  2. La langue des légendes monétaires royales fut à quelques exceptions près le latin jusqu'en 1789.

 

Lien du jour : L'histoire du Franc

Voir aussi :

8 mai 1360 - Préliminaires de paix à Brétigny

8 avril 1364 - Décès de Jean II « le Bon » et avènement de Charles V « le Sage »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire