Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 00:01

Lieutenant général du royaume, François Ier de Lorraine, 2e duc de Guise, dit le Balafré, a repris Calais aux Anglais cinq ans plus tôt, ce qui l'a rendu immensément populaire auprès des catholiques français.

Alors que débutent les guerres de religion, un gentilhomme protestant de l'Angoumois, Jean de Poltrot de Méré (26 ans), décide pour cette raison de le tuer. Il lui tend une embuscade et lui tire un coup d'arquebuse le 18 février 1563 à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin, près d'Orléans, alors que les troupes du duc font le siège de la ville.

 

Arrêté dès le lendemain, le meurtrier déclare sous la torture avoir agi sur ordre des chefs protestants, dont l'amiral de Coligny et le théologien Théodore de Bèze. Il est écartelé un mois plus tard, le 18 mars 1563, en place de Grève, à Paris.

 

François de Guise meurt le 24 février et est enterré le 19 mars 1563 : il reçoit des funérailles quasi royales en la cathédrale Notre-Dame de Paris. À l’endroit de l’attentat, est encore visible une grosse pierre appelée « la pierre du duc », sur laquelle la victime se serait assise après avoir été atteinte par le projectile mortel.

 

Cet attentat est le premier d'une longue série, jusqu'à la mort d'Henri IV. Il illustre la faveur dont jouit à cette époque le « tyrannicide », présenté comme légitime par des penseurs catholiques espagnols.

Les Guise n’auront de cesse de se venger de ce chef protestant, finalement assassiné lors du massacre de la Saint-Barthélemy.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire