Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 23:01

Le mercredi 27 octobre 1976, le film de Claude Zidi, « L'aille ou la cuisse » sors dans les salles de cinéma en France.

Louis de De Funès incarne Charles Duchemin, le directeur d'un guide gastronomique en guerre contre Jacques Tricatel, un géant industriel interprété par Julien GUIOMAR. Charles Duchemin en complet décalage avec son fils Gérard, joué par Coluche. Ce dernier préfère en effet le cirque à l’excellence du palais.

 

Le film traite sur le mode comique d'un problème naissant dans la France des années 1970 : la malbouffe due à la nourriture industrielle ; l'histoire montre la rivalité entre la « gastronomie française traditionnelle et de qualité », ici défendue par Charles Duchemin, directeur du guide Duchemin (rappelant évidemment le guide Michelin, qui récompense les restaurants de qualité), et la nourriture industrielle, dont le fer de lance est Jacques Tricatel (caricature à peine cachée de l'industriel Jacques Borel).

 

Charles Duchemin, sous les déguisements les plus divers (afin de n'être soumis à aucun traitement de faveur), écume les restaurants et attribue (ou retire) en secret les étoiles enviées... Son ennemi juré se nomme Jacques Tricatel, l'empereur des restaurants d'autoroute. Non content de vouloir dérober à Duchemin les épreuves du guide 76, Tricatel se prépare à racheter une série de restaurants bien côtés et d'y imposer son horrible nourriture personnelle. Avant de partir en tournée d'inspection et de constituer un dossier contre les méthodes de son adversaire, Duchemin fixe avec Philippe Bouvard la date d'une rencontre au sommet entre Tricatel et lui au cours de l'émission « Tous les coups sont permis ». Ce slogan ne fait pas peur à Tricatel qui, par l'entremise de son espion, découvre que, loin de suivre les traces de son père, Gérard Duchemin songe à se faire clown dans un cirque ambulant. Fureur du paternel, qui, pour comble de malheur, se retrouve à l'hôpital, victime d'une indigestion provoquée par un restaurateur en colère, indigestion qui l'a privé de son goût légendaire... Finalement réconciliés, le père et le fils parviennent à localiser l'usine « Tricatel » et y découvrent les secrets de l'empoisonneur public N° 1. Sur les plateaux de l'émission de Bouvard, Gérard Duchemin remplace avantageusement son père défaillant tandis que l'infâme Tricatel, conspué, est forcé d'avaler pour son malheur des produits venant de sa propre usine.

Cette comédie est l'unique rencontre entre Louis de Funès, de retour au cinéma après avoir subi un double-infarctus, et Coluche, alors en pleine ascension. Les deux stars en assureront le succès.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire