Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2016 6 04 /06 /juin /2016 00:01

En avril 1916, le général Alexeï Broussilov prend la décision de lancer une grande offensive en été. L'opération est finalement avancée au 4 juin pour soulager à la fois les forces françaises à Verdun et les troupes italiennes qui combattent sur le front austro-hongrois.

Le 4 juin 1916, sur un front de plus de 300 km, Broussilov lance deux attaques simultanées contre les forces austro-hongroises, dans lesquelles quatre armées (48 divisions) sont engagées.

L’offensive russe débuta par un tir d’artillerie de près de 2.000 canons contre les lignes austro-hongrois qui dura toute une journée. Cette préparation par l’artillerie fut une réussite. Dès le lendemain, les troupes russes qui passent à l’assaut et traversent les trois premières lignes de défense adverses, faisant plus 55.000 prisonniers et s’emparant de nombreux canons. Dans les jours qui suivirent, les armées russes poursuivirent leur avancée. Début août, le front austro-hongrois était enfoncé sur une longueur de près de 420 km. Les Allemands durent porter secours à leur allié. Mais, du côté russe, les réserves s’épuisaient et le ravitaillement ne suivait plus. Le 10 octobre 1916, le Tsar Nicolas II ordonna la fin de l’offensive. Des deux côtés, les pertes furent effroyables : un million de pertes russes, 600.000 austro-hongrois (plus 400.000 prisonniers) et 350.000 allemands.

 

Néanmoins, l’offensive Broussilov avait mis les forces austro-hongroises à genoux. L’Autriche-Hongrie tombait donc sous la dépendance totale de l’Allemagne. De plus, la victoire russe a convaincu la Roumanie (jusqu’alors neutre) d’entrer en guerre aux côtés des Alliés.

 

Lien du jour : L’offensive de Broussilov 1916

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire