Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 23:01

Une partie des 42 hommes d'équipage de la goélette britannique « Le Bounty » se révolte contre les mauvais traitements du capitaine William Bligh...

Deux ans plus tôt, en décembre 1787, le navire a quitté le port anglais de Spithead avec quarante-quatre hommes d'équipage en vue de gagner Tahiti, dans le Pacifique, puis les Antilles. Il s'agit d'un navire charbonnier à trois mâts, gréé carré, la Bethya, qui a été réaménagé et rebaptisé Bounty (Générosité) pour l'occasion.

L'objectif du voyage est de cueillir des plants d'arbres à pain à Tahiti et de les amener à la Jamaïque, où les Britanniques comptent les cultiver en vue de nourrir à bon compte les esclaves des plantations.

La mission a été confiée à un lieutenant de 33 ans, William Bligh. Il a déjà effectué plusieurs voyages transatlantiques et participé au deuxième voyage du grand explorateur James Cook. Pour les besoins de la mission, le capitaine (c'est son titre à bord) recrute des marins volontaires de préférence à des repris de justice ou à des hommes raflés de force dans les ports selon une triste pratique (la « presse ») alors courante dans la marine britannique.

 

Le 28 avril, à quelque 1. 300 miles à l'ouest de Tahiti, la mutinerie éclate.

Fletcher Christian et plusieurs de ceux qui le soutiennent pénètrent dans la cabine de Bligh - dont il ne verrouillait jamais la porte - le réveillent et le poussent, vêtu seulement de sa chemise de nuit, sur le pont, où il est gardé par Fletcher Christian armé d'une baïonnette.

Les mutins ordonnent à Bligh, à deux aspirants, au maître d'équipage, à l'assistant du chirurgien (Thomas Ledward) et au commis aux écritures de descendre dans la chaloupe de la Bounty. Plusieurs autres se joignent volontairement à Bligh plutôt que de demeurer à bord, car ils savent que ceux qui restent à bord seront considérés comme mutins de jure selon les Articles of War, le règlement en temps de guerre de la Royal Navy.

Ils réussiront à rejoindre l'île de Timor le 12 juin, après un périple de 5.000 kilomètres.

Après un bref séjour sur l'ile Tubaï, les mutins retournèrent à Tahiti pour y déposer 16 membres d'équipage. Puis Fletcher Christian reparti avec 8 hommes d'équipage, 6 Tahitiens et 11 tahitiennes (dont une avec un bébé) pour échapper à la Royal Navy.

Ils s'installèrent sur une île inconnue des cartes maritimes de l'époque, Pitcairn, dans laquelle ils établirent une colonie. En 1791, Bligh ayant survécu, la frégate « Pandora » commandée par le capitaine Edward est envoyée dans les mers du Sud à la recherche des mutins…

 

Lien du jour : fruit de l'arbre à pain

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire