Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 00:01

À partir de novembre 1944, les Américains bombardent intensément l'archipel nippon. Les B29 détruisent les usines et les voies de communication sans épargner les villes...

L’opération Meetinghouse

Dans la nuit du vendredi 9 au samedi 10 mars 1945, selon une technique mise au point contre l'Allemagne trois cent trente-quatre avions américains  B.29, volants à basse altitude, larguent 700.000 bombes incendiaires soit soit 1.700 tonnes (dont 496.000 bombes au phosphore, magnésium et napalm) sur Tokyo.

Dans les livres d'histoire, on retient surtout les bombardements de Hiroshima et Nagasaki. En utilisant pour la première fois la bombe atomique, les Alliés rasent les deux villes, créant un traumatisme dans les esprits…

Pourtant « le bombardement oublié » de la Seconde guerre mondiale qui a fait plus de morts qu'à Nagasaki !

Dès le mois de février et de mars, les États-Unis ont mené une série de raids aériens contre le Japon. Le 9 mars 1945 est lancée l'opération Meetinghouse sur Tokyo, l'une des attaques les plus dévastatrices de l'histoire et paradoxalement l'une des moins connue.

En une seule nuit, plus de 100.000 personnes sont tuées, 30.000 blessés dont beaucoup décèderont les jours suivants de leurs brûlures, 267.000 immeubles et bâtiments sont détruits, un quart du territoire de la ville est rasé, la moitié du quartier historique a disparu soit 30 km2.

Ce bombardement vise pour la première fois les populations civiles et notamment le quartier Shitamachi dans le centre-ville où les Tokyoïtes vivent dans des maisons traditionnelles en bois.

 

 

Du 13 avril au 26 mai 1945, Tokyo subit encore 4 raids, de 400 B.29 chacun, qui détruisirent plus de 60 km2 supplémentaires.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire