Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 23:01

En mai et juin 1940, huit millions de Français partent sur les routes : ils quittent leur maison, terrifiés par l’arrivée de l’armée allemande. Dans une pagaille monstrueuse, ces habitants partent à pied, en train, en voiture ou à cheval en direction du sud. Ils fuient les envahisseurs. Sur leur chemin, ils sont bombardés par l’armée de l’air allemande. Ces attaques font des milliers de victimes.

Le samedi 15 juin, le gouvernement français s’installe à Bordeaux. Le lendemain, le président du Conseil Paul Reynaud démissionne. Le maréchal Pétain est alors appelé à cette fonction pour reprendre la situation en main.

 

Le lundi 17 juin, le maréchal Pétain demande aux Allemands quelles sont leurs conditions d'armistice. À midi, il prononce à la radio une allocution : « C'est le cœur serré que je vous dis aujourd'hui qu'il faut cesser le combat... ».

Alors même qu'aucun cessez-le-feu n'est encore signé, son allocution est comprise comme une invitation à cesser immédiatement le combat. Les services de propagande allemands, conscients de l'impact de cet appel sur le moral des troupes françaises, le reprennent immédiatement - et sans modification - sous forme de tracts lancés par avion.

Près d'un million de prisonniers sont capturés entre cet appel et la signature de l'armistice !

 

 

Le jour même, Charles De Gaulle, farouche opposant à l'armistice,  quitte Bordeaux pour Londres avec son aide de camp, Geoffroy de Courcel.

Winston Churchill écrira dans ses Mémoires de guerre : « Dans ce petit avion, de Gaulle emportait avec lui l'honneur de la France ».

Le lendemain, sur les ondes de la BBC, le général De Gaulle lancera un appel à la résistance invitant les Français à refuser la défaite et à combattre.

 

Le 22 juin, l’armistice est signé dans la clairière de Rethondes, près de Compiègne. Le lieu est symbolique car il s’agit du wagon où fut signé l’armistice de la Première Guerre mondiale.

Le 10 juillet, l'Assemblée nationale donne tous pouvoirs au maréchal Philippe Pétain pour promulguer la nouvelle Constitution de l'État français. Le lendemain, ce dernier met fin à la IIIe République et la remplaçait par un gouvernement de collaboration avec l'Allemagne nazie, le « régime de Vichy ».

 

Relire aussi :

18 juin 1940 - L'appel du général de Gaulle

22 juin 1940 - La France signe l'armistice

14 juillet 1940 - Première diffusion de l’émission « les Français parlent aux Français »

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sites et blogs incontournables logo

Rechercher

Calendrier lunaire